AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Hot: rapide lemon]Bath time, we need to talk, let's begin the "conciliabulles" ft. Kwang Sang-Min

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: [Hot: rapide lemon]Bath time, we need to talk, let's begin the "conciliabulles" ft. Kwang Sang-Min   Ven 5 Sep - 16:25


Bath time, we need to talk, let's begin the "conciliabulles"
Ft. Shin-Il & Sang-Min
Nouvelle séance de torture de terminée pour le leader des Moonlight. Aujourd'hui ils avaient répété des heures durant la chorégraphie de leur dernier opus, la danse..quelle plaie pour Shin-Il. La seule souplesse dont il savait faire preuve se trouvant à mille lieux de là dans son lit, ou ailleurs si vous voyez ce que je veux dire... Mais revenons à notre Japonais qui était en nage en plein milieu de la salle de practice, les autres membres étant depuis bien longtemps rentrés au dortoir. Lorsque l'on a un « balais dans le cul » quand il s'agit de danser, quelques heures de plus de pratique n'étaient pas de trop. Rajouter à cela que votre meilleur ami est un féru de danse et accessoirement le lead dancer de votre groupe et vous écoperez obligatoirement de prolongations en bonnes et dues formes à votre plus grand malheur. La musique se coupe, les membres endoloris du leader ploient sous lui le laissant savourer la dureté du sol. Il était tellement fatigué que peu importe la surface qui accueillait sa carcasse, cela lui convenait. «  Sang-Min... je suis mort...t'es qu'un gros sadique. »

Comme d'habitude le loup l'avait attrapé par le bras et traîné sur le sol juqu'à la sortie. Shin-Il soupira et se releva, non désireux de servir plus longtemps de serpillière humaine. Par chance, la salle de practice où ils s'étaient entraîné aujourd'hui n'était pas tellement loin que ça de leur dortoir. À la pensée de ce dernier, les pas du leader s'étaient d'ailleurs allégés et accélérés, la promesse d'un bon bain chaud et de son lit lui faisant pousser des ailes. Il salua rapidement les membres présents dans leur salon et poussa Sang-Min dans leur salle d'eau pour un moment de détente. Bien évidement, personne ne s' offusqua de ce curieux spectacle, les membres de Moonlight étant habitués à voir ces deux-là toujours collés et ce même à l'heure du bain. Le « conciliabulles », jeux de mot douteux en Français désignant cette parenthèse aqueuse entre les deux jeunes hommes. L'eau coulant à grand flot, Shin s'était pressé de retirer ses vêtements collants de sueur et de se plonger avec délice dans l'eau brûlante et réconfortante du bain.

Il ne s'était néanmoins pas tout de suite installé, préférant laisser Sang-Min lui servir d'appui. Confortablement installé contre son torse, les yeux du leader s'étaient fermés et un soupir de contentement s'était glissé hors de ses lèvres. «  Bordel qu'on est bien là... ». Il ronronnerait presque pour appuyer ses dires, les mains de son meilleur ami n'ayant pas attendu pour commencer à shampouiner sa crinière oscillant entre le perle et le lila. Oui comme les permanentes que l'on fait aux vieilles aigries dans les salons, ah les stylistes... D'ailleurs son acolyte de toujours ne se gênait pas pour le traiter de vieux dès qu'il en avait l'occasion. Enfin c'était de bonne guerre, il l'appelait depuis peu Blondie. Ah les petits mots doux entre meilleurs potes ! «  Tu sais que t'as des doigts de fée Sang ? Chuis à deux doigt de pioncer là.... » . Tout à coup, alors que la main de son meilleur ami s'était aventurée par mégarde sur sa nuque, un long frisson avait parcouru l'échine du pianiste en étant accompagné d'un flash back d'un événement s'étant déroulé il y a quelques semaines de cela.

Il y a peu, ils avaient recommencé leurs petits jeux érotiques dans l'intimité de leur chambre, repoussant toujours plus loin les limites du plaisir. Et ce jour là, ils étaient allés encore plus loin.... Des caresses en amenant d’autres, un regard plus appuyé engrainant un plus brûlant, l'ambiance s'était peu à peu réchauffé les amenant au point de non retour . Et c'est ainsi qu'il avait couché avec son meilleur ami. Le pire dans toute cette histoire ? C'est que tout cela s'était fait si naturellement, même lui en était toujours étonné. Bien que les silences étaient légions entre eux, aujourd'hui le Japonais ressentait le besoin de parler, de poser des mots sur cet agréable égarement dont ils n'avaient pas fait mention depuis. « Sang-Min … dit, je pensais à un truc. Tu te rappelles de l'autre jour ? ...Mais si ce jour don on a pas reparlé depuis, celui où on s'est envoyé en l'air. » Un grand silence avait suivit les mots du pianiste laissant penser que cet événement n'avait pas été à son goût et le gênait, en réalité les souvenirs l’avaient encore rattrapé et ses pensées s'étaient emballées . «  Je sais pas pour toi, mais j'ai trouvé ça géant ! Tu sais que t'es un coup d'enfer ? Je serais pour qu'on remette ça pas toi ? Après tout c'est pas comme si on avait jamais rien fait …. » . Il avaient même couché ensemble il y a trois ans, mais ça c'est une autre histoire qui ne mérite pas d'être racontée.... Sa tête se retourna et se nicha dans le cou du loup, comme Shin savait si bien le faire quand il voulait obtenir quelque chose de lui, il ne lui refuserait pas ça si ?

© Belzébuth




Dernière édition par Kang Shin-Il le Dim 14 Sep - 15:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot: rapide lemon]Bath time, we need to talk, let's begin the "conciliabulles" ft. Kwang Sang-Min   Sam 6 Sep - 23:21

Conciliabulles




C'est le genre d'après-midi dont je rafole. En fin de matinée, j'ai discuté avec notre chorégraphe sur ce les modifications qu'il fallait apporter à la dernière chorée que nous sommes en train d'apprendre. Certains petits passages me déplaisent, je le fais remarquer en donnant des solutions. Il est dans mes habitudes de donner mon avis sur le sujet, c'est mon travail de Lead dancer, en plus, je suis perfectionniste. L'après-midi, c'est en groupe que l'entraînement se déroule. A mon plus grand désespoir, mon meilleur ami est le plus mauvais danseur du groupe. Depuis le temps que nous nous connaissons, il a progressé mais reste en retrait d'un niveau par rapport aux autres membres. En général, nos chorégraphies prennent en compte ses lacunes, seulement, il a bien conscience en tant que Leader que c'est un problème donc je l'aide toujours après chaque fin de séance. Si je le laisse juger de ce qui concerne la musique ou le chant, il sait qu'il n'a pas son mot à dire lorsque cela touche à la danse.

« Sang-Min... je suis mort...t'es qu'un gros sadique. »

Le voir s'écrouler sur le sol d'épuisement me convient, c'est la preuve qu'il a travaillé correctement. Je le connais, en le laissant là, il est capable de ne pas bouger et de passer la nuit sur le sol. Je le saisis par le bras en commençant à le traîner, mon sweat sur mon épaule. Il se décide à se mettre debout, les autres sont déjà dans le salon de notre dortoir lorsque nous y arrivons. Aucun mot n'est échangé que je me fais pousser à l'intérieur de la salle de bain. Question d'habitude, Shin affectionne nos conciliabulles. Ce nom est une de ses trouvailles. Pendant que l'eau du bain remplit la baignoire, j'enlève mes vêtements qui se retrouvent en tas dans un coin de la pièce. Je m'installe derrière mon meilleur ami qui se fait un grand plaisir de me prendre pour son fauteuil.

«  Bordel qu'on est bien là... »

Cette phrase me fait sourire très légèrement, ressentant le bien-être provoqué par l'eau chaude. Sans tarder, j'attrape le shampoing et lui lave les cheveux. Cela peut paraître étrange d'un œil extérieur, mais nous prenons notre bain ensemble depuis que nous sommes petits. Il ne nous a pas fallu longtemps non plus pour découvrir que c'est encore mieux quand c'est l'autre qui nous lave. En général, nous en profitons et discutons de choses plus ou moins importantes. « Tu sais que t'as des doigts de fée Sang ? Chuis à deux doigt de pioncer là.... » Il en serait capable. Je continue de lui frotter la tête, c'est un peu comme s'occuper d'un petit animal. « Sang-Min … dit, je pensais à un truc. Tu te rappelles de l'autre jour ? ...Mais si ce jour dont on a pas reparlé depuis, celui où on s'est envoyé en l'air. » Je vois très bien de quel moment imprévu il parle. Une grand silence s'installe. « Je sais pas pour toi, mais j'ai trouvé ça géant ! Tu sais que t'es un coup d'enfer ? Je serais pour qu'on remette ça pas toi ? Après tout c'est pas comme si on avait jamais rien fait …. »

Ces propos me font cesser ce que je suis en train de faire. S'il me le demande, c'est qu'il veut réellement que ça se reproduise. Cela me replonge dans mes souvenirs de ce soir-là. Lorsque nous étions ado, nous expérimentions ensemble les premiers plaisirs, on s'embrassait, on soulageait l'autre se servant de la main ou de la bouche, rien ne m'a jamais paru choquant car on s’entraînait en quelque sorte. Plusieurs années, nous avons arrêté. Il y a peu de temps, ces moments ont été de retour dans notre quotidien. La dernière fois, j'ignore ce qui nous a pris, tout ce que je sais, c'est qu'on a eu une relation sexuelle totale. Ensuite, le sujet n'a pas été abordé, de mon côté, j'ai mis cela sur une défaillance, un égarement.

« Je sais que je suis un bon coup, mais je prends ça pour un compliment venant de toi. » Amusé et flatté. Je rince les cheveux de Shin-Il, coupant le jet d'eau du pommeau quand c'est fait. « C'est vrai que j'ai bien pris mon pied. L'expression avoir le cul en feu n'est pas seulement littérale en fait. » Un de ses fesses se voit gratifiée d'une petite claque sous l'eau, un bon moyen de conclure ma pique moqueuse. Ensuite il se tourne, son visage dans mon cou. Un de mes bras l'entoure, le silence se réinstalle un certain temps. « Je me demande si c'est une bonne idée. » Le développement arrive. « Je veux dire, le plaisir est indéniable et le côté pratique évident. Malgré tout, tu es mon meilleur ami, tu sors avec quelqu'un. C'est peut-être la seconde fois que ça se produit, mais ce serait pas un peu bizarre? Nous ne sommes plus des enfants qui expérimentent. »

C'est assez flou dans mon esprit, je ne parviens pas à donner meilleure explication. Il faut avouer qu'en général, je n'ai pas besoin de parler, Shin me comprend rien que quand nos regards se croisent ou en lisant le langage de mon corps, de ses postures. En l'occurrence, ce n'est pas que l'idée de recommencer me déplaît, c'était tellement puissant niveau sensations. Le souci est que j'ai l'impression que ça pourrait affecter d'une manière ou d'une autre notre amitié. Je  ne veux pas que cela puisse arriver.  


code par liden



Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot: rapide lemon]Bath time, we need to talk, let's begin the "conciliabulles" ft. Kwang Sang-Min   Lun 8 Sep - 13:48


Bath time, we need to talk, let's begin the "conciliabulles"
Ft. Shin-Il & Sang-Min
Une nouvelle fois les deux meilleurs amis avaient atterri dans la baignoire de la salle d'eau du dortoir des Moonlight. Une bénédiction d'ailleurs que cette dernière se trouvait là, leur permettant de continuer un de leur plus ancien rituel le bien nommé conciliabulles. Ce dernier n'étant pas de refus après cette après-midi et début de soirée de pure torture, mais quel plaisir masochiste pouvait bien tirer son meilleur ami en dansant. Tout cela, ça le dépassait... Qu'on prenne du plaisir en se mettant une petite claque ou en s'attachant, mais avoir tous les muscles de votre corps qui vous brûlent, non ce concept lui était inconnu.

C'est donc avec plaisir et délectation que le leader s'était plongé dans l'eau chaude qui délassa instantanément tous ses muscles endoloris. Et puis le contact avec Sang-Min n'était pas pour lui déplaire, ce dernier ayant le don de l'apaiser et de le plonger dans une torpeur délicieuse. D'ailleurs, il ne se gêna pas pour le faire remarquer à l'investigateur de ce doux massage crânien qui ne put retenir un léger sourire. Shin-Il ne le voyait pas, mais il le savait, pas besoin d'observer votre moitié pour tout connaître de ses réactions, vous savez, c'est tout.Il se laissa encore docilement faire un moment avant qu'un geste imprévus ne vienne bousculer le calme de l'instant. Une nouvelle fois c'est la nuque du Coréano-Japonais  qui le mena à sa perte, ce geste semblant anodin plongeant le jeune homme profondément dans ses pensées. Ces dernières l'ayant ramené il y a quelques semaines de cela à une chaude fin d'après-midi. Aujourd'hui il avait ressenti le besoin de poser des mots sur cet égarement ô combien agréable, de savoir ce qu'il passait dans la tête de son autre. Il ressentit une certaine frayeur en sentant Sang-Min suspendre ses gestes. Avait-il pour une fois eu le mot de trop? Il n'avait pas aimé ce qui s'était passé? Impossible, il l'aurait remarqué tout de même non?

«Je sais que je suis un bon coup, mais je prend ça pour un compliment venant de toi.» Soupir de soulagement de la part de Shin-Il. Il mit un petit coup de coude à son meilleur ami tandis qu'il lui rince les cheveux. «Eyh! Traite moi de dépravé notoire ou de gourou du sexe pendant qu'on y est! Enfin t'aurais pas tort...» déclara-t-il avec un petit sourire crâne vaguement amusé par sa propre bêtise sur les lèvres. «C'est vrai que j'ai bien pris mon pied. L'expression avoir le cul en feu n'est pas seulement littérale en fait.» L'une des fesses eu leader étant au même moment gratifiée d'une petite tape qui n'aurait pas manqué de claqué dans l'air si l'eau n'avait pas été là pour étouffer le bruit. Le jeune homme «victime» de ce contact vit un rire filtrer de ses lèvres à cette expression peu flatteuse faisant référence à sa personne. Néanmoins, il ne pouvait s'en offusquer, celle-ci étant plus que vraie. «  Je préfère être ça que frigide, puis tu as eu l'air d'avoir bien apprécié mon cul en feu. Pour une fois je n'ai pas été obligé de rameuter toute la caserne pour éteindre tout ça...». Satisfait de lui, il s'était alors retourné en nichant sa tête dans le cou de Sang-Min qui ne tarda pas à entourer sa frêle taille d'un bras protecteur. Il ronronnerait presque ainsi niché contre son meilleur ami, mais aujourd'hui le temps est à la parole, ainsi, il conserve un minimum de clarté d'esprit afin de pouvoir suivre. Même si il se serait bien abandonné à la paresse oublieuse, tout n'appelait qu'à cela en ce moment-même.

«Je me demande si c'est une bonne idée.» Un sourcil du jeune homme se hausse à cette réponse même si il pouvait s'attendre plus ou moins, le développement de cette dernière ne tarda pas à venir. « Je veux dire, le plaisir est indéniable et le côté pratique évident. Malgré tout, tu es mon meilleur ami, tu sors avec quelqu'un. C'est peut-être la seconde fois que ça se produit, mais ce serait pas un peu bizarre ? Nous ne sommes plus des enfants qui expérimentent. » Shin-Il marqua un temps de pose tout en passant paresseusement ses bras autour du cou de son meilleur ami dans une étreinte réconfortante, le jeune leader ayant saisi tout le trouble persistant dans l'âme de Sang-Min. Après ces quelques minutes de silence, il se redresse légèrement et posa son front contre celui du jeune homme, donnant un petit coup de nez sur celui de son vis-à-vis. «  Je comprends tout à fait toutes les questions que tu peux te poser Sang-Min mais.... si l'on regarde de plus près notre relation n'est-elle pas déjà « bizarre » comme tu le dis ? Je ne pense pas que tous les meilleurs-amis peuvent se targuer de se tripoter aussi naturellement. Et j'ai envie de dire, et alors ? Pourquoi tout à coup tu tiens tant à sombrer dans cette normalité que l'on a toujours dédaigné ? Et puis....s'il te plaît ! Tu sais très bien que Ra Hae et moi ce n'est qu'une vaste mascarade médiatique, j'en ai rien à branler de cette garce, alors ne reprononces plus son nom dans cette baignoire, elle souille cet instant... »

Nouvelle pause pour le Moonlight qui s'était alors installé à califourchon sur son meilleur-ami tout en se saisissant de la bouteille de shampoing afin de s'occuper de la crinière décolorée de son autre. Il se laissa un instant absorber par sa tâche sans qu'aucune parole ne vienne troubler ce moment d'intimité, puis, les mots reprirent leurs droits sur le silence. « Je sais ce qui te perturbe, tu as peur que si nous couchions régulièrement ensemble notre amitié s'en retrouvera changée c'est ça ? Allons-donc ! Sang-Min ! Ressaisi-toi, on est pas dans une de ces comédies à l'eau de rose débiles. Ça va absolument rien changer, on s'est toujours tripoté et galoché et pourtant il me semble qu'en dix-huit ans on a jamais eu l'idée à la con de sortir ensemble ou de tomber amoureux. Après on peut très bien faire le test non ? Si ça devient trop glauque on arrête... »Le jeune homme rinça alors la tête de son meilleur ami avant de poursuivre. Ses lèvres se posent un bref instant sur leurs jumelles, les mains, elles, caressent l'épiderme ou cascadent des gouttelettes fines. Charmeuse, la voix de Shin-Il emprunta des tons plus bas, plus sensuels, érotique même. « Je sais que tu en crèves d'envie toi aussi... c'était tellement bon la dernière fois, pourquoi s'en priver ...? »

Le vil serpent de la Genèse faisait bien pâle figure en cet instant, le jeune homme tendant de lui-même sans vergogne le fruit défendu à son frère de cœur. Et ce fruit vicié, c'était lui...
© Belzébuth




Dernière édition par Kang Shin-Il le Ven 12 Sep - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot: rapide lemon]Bath time, we need to talk, let's begin the "conciliabulles" ft. Kwang Sang-Min   Mer 10 Sep - 21:36

Conciliabulles




Shin a très bien conscience qu'il ne pense qu'à ça ou presque. Les activités du groupe, la musique, les compositions ou le sommeil sont les seules choses qui l'empêchent de s'adonner à sa grande passion sans arrêt. «Eyh! Traite moi de dépravé notoire ou de gourou du sexe pendant qu'on y est! Enfin t'aurais pas tort...» Je n'ai pas donc pas besoin de le faire, il le reconnaît tout seul. «  Je préfère être ça que frigide, puis tu as eu l'air d'avoir bien apprécié mon cul en feu. Pour une fois je n'ai pas été obligé de rameuter toute la caserne pour éteindre tout ça...». Cela non plus ne mérite aucun commentaire de ma part, sinon je ne serais pas aller aussi loin dans le feu de l'action cette fois-là. Par contre, sa comparaison me fait un peu rire, quel idiot haha. Je le tiens contre moi lorsqu'il a lancé le sujet sur ce qui s'est passé. A mon tour, je tente de faire comprendre mon ressenti sur le sujet. Il passe ses bras autour de mon cou, colle son front contre le mien, nos regards s'accrochent en même temps que son nez vient caresser le bout du mien.

«  Je comprends tout à fait toutes les questions que tu peux te poser Sang-Min mais.... si l'on regarde de plus près notre relation n'est-elle pas déjà « bizarre » comme tu le dis ? Je ne pense pas que tous les meilleurs-amis peuvent se targuer de se tripoter aussi naturellement. Et j'ai envie de dire, et alors ? Pourquoi tout à coup tu tiens tant à sombrer dans cette normalité que l'on a toujours dédaigné ? Et puis....s'il te plaît ! Tu sais très bien que Ra Hae et moi ce n'est qu'une vaste mascarade médiatique, j'en ai rien à branler de cette garce, alors ne reprononces plus son nom dans cette baignoire, elle souille cet instant... » Ce n'est pas ce qui me dérange un peu, conclusion, mes paroles n'ont pas été très claires. J'apporte une première petite précision. « Ne t'enflamme pas, tu es le seul à avoir prononcé son nom. »

Je ne suis pour rien non plus s'il s'est fait avoir comme un bleu et qu'il est coincé avec elle. Shin s'assoit sur mes cuisses, mes paupières se ferment quand il commence à me laver les cheveux, je n'ai pas envie d'avoir de la mousse dans les yeux. Le nouveau silence n'est pas pour me déplaire, le léger massage de mon crâne non plus. Il doit encore avoir son petit air concentré et sérieux, je n'ai pas besoin de le regarder pour le savoir. Plusieurs minutes s'écoulent ainsi. « Je sais ce qui te perturbe, tu as peur que si nous couchions régulièrement ensemble notre amitié s'en retrouvera changée c'est ça ? Allons-donc ! Sang-Min ! Ressaisi-toi, on est pas dans une de ces comédies à l'eau de rose débiles. Ça va absolument rien changer, on s'est toujours tripoté et galoché et pourtant il me semble qu'en dix-huit ans on a jamais eu l'idée à la con de sortir ensemble ou de tomber amoureux. Après on peut très bien faire le test non ? Si ça devient trop glauque on arrête... » Pendant qu'il me rince les cheveux, je repense à ce qu'il vient de dire. A aucun moment, je n'ai songé qu'on sortirait ensemble ou que ça risquerait d'arriver, pire, que l'un de nous deux tomberait amoureux de l'autre. C'est quelque chose d'impossible car je suis hétéro, les mecs ne m'intéressent pas. J'ai juste la désagréable sensation qu'une limite sera franchie, qu'il n'y aura pas de retour en arrière. Ses lèvres sur les miennes me font rouvrir les yeux, ses mains voyagent sur ma peau. « Je sais que tu en crèves d'envie toi aussi... c'était tellement bon la dernière fois, pourquoi s'en priver ...? »

Et merde... Quel vile tentateur ai-je pour meilleur ami... Cette voix m'a chauffé complètement. Mes yeux profonds et noirs plongés dans les siens, j'emprisonne sa lèvre inférieure que je tire un peu. Mes doigts remontent le long de son bras jusqu'à attraper ses cheveux a dessus de sa nuque afin de l'incliner vers l'arrière un peu brusque, m'offrant sa gorge découverte que mes dents ne manquent pas de mordre un peu, sans laisser de marques car je déteste que l'on m'en fasse. Mon autre main se pose une de ses fesses qu'elle griffe lentement et serre. Je susurre contre sa peau humide. « Ne viens pas te plaindre si tu ne peux plus marcher après... » Ma langue dépose de nombreuses caresses sur son épiderme. La suite du programme ne fait que créer plus de chaleur et de bulles dans le bain. Je suis loin d'être doux, la voix de Shin a du mal à ne pas s'élever trop fort. Mes dents ont coincé la peau de son cou au niveau de sa nuque, endroit sensible chez lui, pendant que mon bassin est sauvage, fiévreux, puissant. Mon apparence diffère vraiment de ce que je suis à l'intérieur. Quand le point de non-retour est franchi, ma semence se déverse entre ses chairs. Je me retire aussitôt afin de m'asseoir dans la baignoire, les jambes qui dépassent, la tête appuyée contre le bord, à moitié avachi donc, le souffle encore court. Plusieurs minutes s'écoulent avant que je ne pose mes yeux sombres sur mon meilleur ami.

« T'es vraiment un allumeur... »

Pas du tout fâché. La première fois, c'était une consolation de détresse mutuelle après la mort de notre amie du lycée. D'ailleurs, le sujet n'a jamais été abordé, un écart durant ce moment pénible qui ne méritait pas d'être ressassé. La deuxième fois, je pouvais mettre cela sur le coup d'une impulsion du moment. A trop joué l'un avec l'autre, nous avons couché ensemble. Cela aurait pu passer pour un délire qui ne sera jamais reproduit. Est-ce que que je peux réellement dire cela à présent que j'ai cédé si facilement ? Il faut bien que je vois la réalité en face, je viens de recommencer en ayant été à peine chauffé. Il n'a pas fait grand chose pour me pousser, je ne sais pas trop quoi penser de mon comportement. Je ne peux pas nier le plaisir que j'en retiré, c'était même encore mieux que tous les coups que j'ai pu me taper. J'ai l'impression que le fait que ce soit si agréable a sonné mon glas. Ce n'est pas mon genre de me poser des questions, toutefois, je tiens à Shin, à notre amitié. Cela me briserait si elle devait cesser un jour. 


code par liden



Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot: rapide lemon]Bath time, we need to talk, let's begin the "conciliabulles" ft. Kwang Sang-Min   Ven 12 Sep - 11:45


Bath time, we need to talk, let's begin the "conciliabulles"
Ft. Shin-Il & Sang-Min
Comme d'habitude le ton était détendu entre les deux jeunes hommes et bâches allaient bon train elles aussi. D'ailleurs, la dernière prononcée par Shin-Il à son propre encontre n'avait pas manqué de faire rire brièvement son meilleur-ami derrière lui. Vrai que parfois que le leader des Moonlight en tenait une sacré couche, peu importe il le vivait très bien depuis vingt-trois ans. Néanmoins un geste mal placé eu raison de cet instant léger, le Japonais ressentant alors le besoin de mettre des mots sur les derniers événements qu'ils avaient vécu il y a quelques semaines de cela. Ainsi les deux compères s'étaient fait sérieux et Sang-Min s'était confié sur ses craintes et son ressentis vis-à-vis de cet étrange moment de perdition ô combien agréable. Le pianiste s'était alors empressé de rassurer son autre d'une étreinte tendre et douce, étonnant de la part de Kang Shin-Il n'est-ce pas? Néanmoins il s'avérait que le jeune homme avait visé à côté avec ses paroles, Sang-Min ne semblant guère concerné par ses dernières. Il ajouta également un « Ne t'enflamme pas, tu es le seul à avoir prononcé son nom. » à propos des propos qu'il avait pu tenir au sujet que son meilleur-ami avait une petite-amie. Piqué, le leader lui décocha un regard meurtrier avant de soupirer, décidément cette gonzesse stupide le mettait à bout... « Maintenant tu joues sur les mots Sang-Min ? On aura tout vu... »

Il s'était juste après cela installé à califourchon au dessus de son interlocuteur et commencé à lui laver les cheveux, lui signifiant de cette façon que le sujet Ra Hae était clôt. Le silence s'était alors réinstallé entre les deux compères avant que Shin-Il ne reprenne la parole. Plus il parlait et plus il lisait le doute dans le regard du loup qui semblait de plus en plus tiraillées entre ses pensées cahoteuse, tout bon ami qu'il était, Shin-Il restait Shin-Il et il profita de cet instant d'égarement de son meilleur-ami pour faire voler en éclat ses doutes. Il connaissait Sang-Min, le feu sous la glace incapable de se contenir lorsque l'on lui agitait devant sa prison glacée n’importe quel produit inflammable. Le leader des Moonlight était cette feuille de papier kamikaze à la recherche du grand frisson, et elle n'allait pas être déçue du voyage.. Elle le comprit en croisant les prunelles assombries par le désir de sa flamme ardente. Son corps se ploie docilement sous les gestes de Sang-Min qui s'apprêtait à le dévorer tout entier pour son plus grand plaisir. La suite du programme annoncée d'un  « Ne viens pas te plaindre si tu ne peux plus marcher après... » ne manqua pas de le faire sourire, il n'attendait que cela en fait...

Après quelques longues minutes endiablées où l'eau du bain et la voix de Shin-Il avaient été mises à mal, la tempête se calma enfin et  le fougueux équipage rentra au port sans discussion. Le souffle hiératique, les jambes tremblantes et l'esprit fou, le jeune homme encore agité par le feu de sa récente jouissance s'était accoudé sur le rebord de la baignoire, tentant tant bien que mal de reprendre consistance. Les minutes passent, les souffles se posent, les corps se calment, les esprits se refroidissent. À nouveau sur le dos le leader avait cueilli un « Tes vraiment un allumeur... » de la part de son amant d'il y a quelques instants. Ce qui ne manqua pas de le faire sourire, il reprit impunément son ancienne place sur son meilleur-ami tout en se chargeant de faire mousser du savon sur son corps à la peau immaculée. « Merci Sang-Min je le sais. » Un petit rire filtrant au même moment de ses lèvres, amusé par ce qualificatif en réalité bien en deçà  de la vérité, il ne faisait pas qu'allumer, il aimait également beaucoup se faire brûler, un pyromane virtuose en puissance...

Nouveau silence, Shin-Il se laissant absorber par  sa tâche et par le fait de se rassasier de la sensation procurée par cette peau parfaite. Néanmoins, leur discussion interrompue par leur égarement aquatique devait reprendre, et..connaissant Sang-Min ce n'était sûrement pas lui qui allait la relancer fidèle à lui-même. Toujours en train de faire glisser le produit moussant sur la peau de son meilleur-ami, le leader avait alors reprit la parole. « Bien, maintenant que les esprits sont calmés je crois que l'on va pouvoir continuer maintenant. Même si je dois avouer que cet égarement a été très instructif, un rire amusé appuyant les dires du jeune homme, d'ailleurs je pensais que tu allais résister plus longtemps Sang-Min. Mais je ne vais pas m'en plaindre ! Comme d'habitude tu t'es montré bien plus qu'à la hauteur de mes espérances... »

Il fit couler de l'eau sur le torse de ce dernier et laissa ses doigts courir sur l'épiderme humide tel un enfant continuant sa plaidoirie  auprès de ses parent quant à l'acquisition d'un nouveau jouet. Puis c'est un nouveau baiser qui scella leurs lèvres ensemble en un chaste baiser avant que son front ne se pose sur celui du loup face de nouveau face à lui. «  J'aime la sensation de ta peau contre la mienne, tu aimes celle de nos lèvres qui se cherchent, j'aime quand tu enfonces tes crocs dans mon cou, tu aimes faire dérailler ma voix...Dois-je aller plus loin dans mon explication ? Ce qui vient de se passer entre nous n'est pas l'exemple même que nous faisons que nous frustrer en nous refusant ce plaisir ? » Une nouvelle fois les bras de Shin s'enroulèrent paresseusement autour du cou de Sang-Min, mais cette fois-ci, ce n'était pas dans une optique de séduction ou de vile manipulation. Non il cherchait simplement le contact et la tendresse dissimulée de son autre, on pouvait d'ailleurs presque entendre un ronronnement de bonheur siéger dans sa gorge. Les yeux du jeune homme se fermèrent et son étreinte se raffermit un peu plus « Sang-Min...dit oui.... »
© Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot: rapide lemon]Bath time, we need to talk, let's begin the "conciliabulles" ft. Kwang Sang-Min   Sam 13 Sep - 21:33

Conciliabulles




A force de côtoyer un professionnel du maniement des mots, un parolier averti, n'est-il pas normal que j'ai, moi aussi, été contaminé par son amour du langage et que mon expression orale ait fini par être affinée? Je pense que si, pas Shin au vu du regard que ma réplique avait entraîné. La suite a fini par devenir chaud, bien trop d'ailleurs... Il me faut du temps avant de retrouver souffle et calme. La seconde d'après, je le traite d'allumeur, aussitôt un sourire naît sur ses lèvres, il le prend pour un compliment. « Merci Sang-Min je le sais. » La modestie ne fait pas partie de ses notions, je dois reconnaître qu'il a énormément de choses dont il peut être fier. Mon meilleur ami se décide à continuer de me laver, toujours très perdu dans ses pensées lorsqu'il le fait, sa concentration instaure un nouveau silence qui n'est pas dérangeant.

« Bien, maintenant que les esprits sont calmés je crois que l'on va pouvoir continuer. Même si je dois avouer que cet égarement a été très instructif, d'ailleurs je pensais que tu allais résister plus longtemps Sang-Min. Mais je ne vais pas m'en plaindre ! Comme d'habitude tu t'es montré bien plus qu'à la hauteur de mes espérances... »

A cette pique au sujet de ma faible capacité à résister, je le fixe. Elle ne me parait pas amusante du tout car elle me rappelle un épisode de mon enfance durant lequel je n'avais eu qu'un piètre score et avais dû supporter les railleries de Shin-Il. Je m'étais empressé de rendre sa monnaie de sa pièce, au final, il n'avait pas duré plus longtemps. Depuis, le sobriquet de Speedy colle à sa peau, il ne manque pas de m'appeler Minnie à un stade trop avancé des petites piques que l'on s'envoie en général. Un baiser retient une éventuelle réplique de sortir de ma bouche. Il me parle à nouveau front contre front.

« J'aime la sensation de ta peau contre la mienne, tu aimes celle de nos lèvres qui se cherchent, j'aime quand tu enfonces tes crocs dans mon cou, tu aimes faire dérailler ma voix...Dois-je aller plus loin dans mon explication ? Ce qui vient de se passer entre nous n'est pas l'exemple même que nous faisons que nous frustrer en nous refusant ce plaisir ? » Longuement, ses propos me portent à la réflexion. J'aime aussi la sensation de sa peau contre la mienne, de la chaleur qui s'en dégage. Ses lèvres, je peux reconnaître que je les connais par cœur. Aucune sentiment de lassitude ne m'est venu à leur sujet. Sa voix qui déraille est très stimulante, il s'agit d'une récente découverte. Il est également vrai que je n'ai pas résisté longtemps, qu'encore, tout s'est produit le plus naturellement du monde. Les bras de mon meilleur ami passèrent autour de mon cou, je vois ses paupières se clore. « Sang-Min...dit oui.... » C'est une première ça, Shin-Il qui me supplie presque. Puisqu'il a les yeux fermés, il ne peut pas remarquer la surprise sur mon visage. Le voir ainsi accroché lui donne un côté très attendrissant. Il sait déjà que je ne refuse aucune de ses demandes. L'objet de celle-ci est inhabituel, pas anodin, malgré tout, je ne peux pas le repousser. Si cela peut contribuer à son bonheur, je n'hésite pas une seconde de plus. Au même instant que je l'enlace lentement, c'est à son oreille que je réponds. « Très bien 'Shine. »

Le temps s'écoule, inébranlable. Je ne peux pas affirmer combien de minutes sont passées avant que je ne me décide à terminer le lavage, n'aspirant pas à avoir une peau toute flétrie. Je me charge de Shin, il s'occupe de mon corps. Sorti de la baignoire, je m'essuie consciencieusement, cherchant la moindre marque sur ma peau. Aucune n'est visible, parfait, je déteste réellement cela. Ensuite, j'enfile des vêtements pour me mettre à l'aise, un bas de jogging aux jambes étroites et un t-shirt. Dès que je sors de la salle de bain, j'échange un regard entendu avec le membre du groupe qui attend son tour dans l'utilisation de la salle de bain. J'arrive dans notre chambre, faisant sécher ma serviette sur la porte de mon armoire. Un bref regard sur le planning qui est prévu le lendemain, je m'installe sur le lit, allongé sur le dos. Mon regard reste fixé au plafond, ma voix résonne alors que je chante le tube d'un artiste que j'apprécie. play Je n'ai aucune idée d'où se trouve Shin pour le moment. Puis, la bougeotte me prend, je me plante devant le miroir du meuble et improvise totalement une chorégraphie dessus, inspirée du sens des paroles. Quand je me retourne, un spectateur se tient dans un coin.

« C'est mal d'espionner les autres. » Dis-je à Shin, bien que ce soit une phrase sans agressivité. Avec son retour, il me faut retourner sur le lit. L'obscurité gagne bientôt la pièce quand la lumière est éteinte. Incessamment sous peu, il va venir se mettre contre moi, incapable de s'endormir si je ne caresse pas ses cheveux. C'est le cas depuis que nous sommes enfants. Personne ne s'offusque plus depuis longtemps que nos lits soient collés, que nous dormons ensemble, je me moque de ceux qui trouvent ça étrange. Tant que je me sens bien et mon meilleur ami également, rien d'autre n'a d'importance. « Dois-je venir demain avec toi à ton cours de musique ? Le chorégraphe veut me voir il paraît. Je me demande bien ce qu'il me veut encore, j'ai déjà donné mon avis sur ses projets. » Ma main s'aventure donc dans les cheveux de Shin qu'elle caresse sans s'arrêter. Je ne serai pas surpris si, dans quelques minutes, son corps se détend et qu'il s'endort, bien calé entre les bras de Morphée. Les yeux encore ouverts, j'observe les lumières des réverbères de la rue qui parsèment le plafond de la chambre. La nuit est mon domaine, le noir ne m'éffraie pas, au contraire, il me permet de me montrer tel que je suis, tout comme avec celui qui est tout contre moi. 


code par liden



Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot: rapide lemon]Bath time, we need to talk, let's begin the "conciliabulles" ft. Kwang Sang-Min   Dim 14 Sep - 15:16


Bath time, we need to talk, let's begin the "conciliabulles"
Ft. Shin-Il & Sang-Min
Les vagues calmées et les esprits apaisés les deux compères s'étaient remit à se laver mutuellement. Du moins ce fut tout d'abord le leader qui s'était chargé de continuer la toilette de son meilleur-ami, s'appliquant comme à son habitude à transformer ses allées et venues en douces caresses. Sang-Min resta silencieux comme à son habitude, le jeune pianiste lui continuait de distiller son doux venin en de caressantes paroles. Non pas qu'il souhaitait faire du mal à sa moitié, mais les fleurs vénéneuses ont toujours plus d’attrait vous ne trouvez pas, ce goût du risque, celui de l'interdit, qui ne serait pas exalté de pouvoir le respirer et prétendre y survivre ? Une petite pique est d'ailleurs lancé à l'encontre du loup qui n'eut pas l'occasion de répliquer, un baiser venant clore ses lèvres. Pas maintenant, les piques seraient pour plus tard, il avait bien plus important à lui dire. Comme lui rappeler ces douces et agréables sensations lorsqu'ils se mouvent chastement ou charnellement l'un contre l'autre.... Il semblerait que ses paroles aient fait leur chemin dans l'esprit déjà bien torturé pour aujourd'hui de Sang-Min qui devait être en proie à mille et une questions. Le doute n'est jamais une bonne chose, elle ouvre la voie du oui...mais également celle du non. Attendre encore plus serait prendre le risque que ce soit la deuxième qui soit privilégiée et finalement choisie. Pas de temps à perdre, ce coup de poker, même le joueur Shin-Il ne voulait pas le prendre, il voulait Sang-Min..

Les longs bras élancés du jeune homme s'étaient alors enroulés autour du cou de l'autre, le priant d'une voix presque implorante. Si il s'écoutait, lui même-partagerait l'étonnement que devait sûrement ressentir son ami à cet instant. Il est vrai que supplier ou même réellement demander, préférant les caprices, n'était pas dans sa nature, il obtenait toujours ce qu'il voulait sans mal. Mais cette fois-ci, la peur de recevoir un non l'avait poussé à sortir de ses habitudes. L’inquiétude ne dura néanmoins pas longtemps, son meilleur-ami l'entourant d'une douce étreinte apaisante, lui soufflant à l'oreille les mots qu'il avait tant attendu. « Très bien 'Shine. » Il ne pouvait pas mieux lui répondre, surtout avec l'utilisation de ce surnom-ci, contraction paresseuse de Sunshine. Jamais il ne le reconnaîtrai de vive-voix, mais bordel, qu'est-ce qu'il pouvait aimer entendre ce surnom dans la bouche de Sang-Min. Il n'y avait bien que lui pour l'appeler ainsi... Les secondes s'égrainent, les minutes passent jusqu'à ce que la notion du temps devienne abstraite, mais l'eau à présent tiède rappela que ce dernier n'avait pas cessé de filer. Les deux  meilleurs amis s'étaient ainsi décidé à finir leur toilette mutuelle avant de quitter la baignoire. Comme à son habitude, Shin est le dernier à quitter l'eau s'essuyant paresseusement tandis que l'un des membres s'affairait déjà sous la douche. Enfin vêtu d'un jogging informe et d'un tee shirt où il flottait littéralement dedans, le leader s'était enfin décidé à quitter la salle d'eau en traînant les pieds, pour changer.

Alors qu'il rentre dans la chambre qu'il partageait avec son  meilleur-ami, la voix de ce dernier emplissait la pièce tandis qu'il s’affairait devant le miroir. Un petit sourire étira les lèvres du Moolight, toujours aussi impressionné par l'aisance dont faisait preuve le loup lorsqu'il ondulait sur un rythme imaginaire ou non. La musique c'était toute la vie de Shin-Il, Sang-Min, lui, c'était la danse. Néanmoins, l'on ne peut pas espionner indéfiniment quelqu'un, on finit toujours par se faire prendre et cela arriva assez vite. « C'est mal d'espionner les autres. » Le fautif afficha un petit sourire et s'approcha de son lit tout en répondant. « Pris la main dans le sac, c'était trop tentant, tu danses tellement bien en même temps, je n'allais pas me priver de ce plaisir pour les yeux.» Arrivé à la terre promise, comprendre sous ses draps, le jeune homme n'avait pas demandé son reste pour éteindre les feux. Même chose pour se coller contre Sang-Min en un étroit enlacement . « Dois-je venir demain avec toi à ton cours de musique ? Le chorégraphe veut me voir il paraît. Je me demande bien ce qu'il me veut encore, j'ai déjà donné mon avis sur ses projets. ». Les mains de son meilleur-ami s'affairant déjà  dans ses cheveux Shin-Il eu bien du mal à répondre intelligiblement sans que sa voix ne ressemble au ronronnement d'un pacha comblé. «  Pas besoin, t'as déjà bien assez à faire comme ça, mais merci... Sinon je sais ce qu'il veut moi, te demander de me casser une jambe pour qu'au prochain live il puisse se faire plaisir en concoctant une chorée qui dépote. Un petit rire traversa le lèvres du leader. Je le plaindrai presque, avoir un mec aussi raide que moi  ça doit être un calvaire. Enfin bon tu verras bien, au pire, ça te fera une occasion de plus de parler de danse. » Cette dernière n'étant bien évidement pas au cœur des sujets de conversation des deux jeunes hommes, ennuyant à mourir le leader.

Le temps passe, le silence se fait. Shin-Il rouvrit les yeux et observa le loup d'un œil curieux. C'était un amoureux de la nuit, le Japonnais s'attendait presque parfois à le voir quitter le lit pour partir hurler sous la lune . Mais il aimait son meilleur-ami ainsi, libre et sauvage, tant qu'il lui revenait toujours, le reste lui importait peu. Mu par il ne sait quelle pensée, ses mains se posèrent sur le visage de son meilleur-ami afin de reporter son attention sur sa personne. Chose faite, son regard se plongea dans les orbe  couleur ébène du jeune homme face à lui. Encore le silence, il sondait son regard qu'il connaissait pourtant par cœur, aimant néanmoins l'observer encore et encore pour déceler le moindre changement dans ce dernier. Les lèvres du leader se mouvèrent alors et murmurèrent un air qui retentissait il y a encore peu dans leur chambre, occultant sciement le premier mot . « I’m gonna love you. Nega eopsneun ge jugeumboda deohae neoyeoyaman hae. Nal wonhaji anhneun neol wonhaneun ge.Unmyeongiramyeon da badadeurilge. I'm gonna love you to death. I'm gonna love you to death. * ». Promesse implicite, oui il l'aimerait jusqu'à la fin, les lèvres du jeune homme venant sceller cette dernière d'un chaste et fervent baiser avant de trouver la quiétude du sommeil dans les bras de sa moitié...

Traduction:
 

© Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Hot: rapide lemon]Bath time, we need to talk, let's begin the "conciliabulles" ft. Kwang Sang-Min   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Hot: rapide lemon]Bath time, we need to talk, let's begin the "conciliabulles" ft. Kwang Sang-Min

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peinture rapide de 6 truks
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Petit décor rapide pour pas cher.
» Passage rapide cher le forgeron
» xp plus rapide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-