AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eyh Sang-Min, you remember? ft. Kwang Sang-Min

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: Eyh Sang-Min, you remember? ft. Kwang Sang-Min   Mer 17 Sep - 2:20


Eyh Sang-Min, you remember?
Ft. Shin-Il & Sang-Min
Septembre était déjà bien avancé et à l'instar des élèves Européens férus de K-Pop qui avaient retrouvé les bancs de l'école, nombre de groupes d'Idoles Coréennes elles aussi avaient fait leur rentrée avec une avalanche de nouveaux titres. Ce qui n'était pas le cas des membres de Moonlight qui eux jouissaient encore d'un repos bien mérité après leur année particulièrement chargée. L'excellence vous faisait remporter tous les suffrages, mais elle avait un prix, celui d'un travail constant et de peu de moment de relâche. Ces vacances avaient été accueillie avec enthousiasme chez les Moonlight, non mécontent d'enfin pouvoir souffler un peu avant de reprendre de plus belle. Sitôt cette annonce faite, Shin-Il n'avait pas demandé son reste pour rapidement boucler ses valises et appeler ses grands parents pour leur annoncer son arrivée. En fait, pour être précise, il avait prit le premier vol pour le Japon, consentant même à se lever aux Aurores afin de prendre le premier vol pour son pays de cœur. Bien évidement, ses bagages comptaient également Sang-Min, sans qui il n'aurait pas fai le voyage, ou alors le cœur lourd, n'appréciant pas plus que cela d'être séparé de son meilleur ami pour une période aussi longues. Et oui une semaine c'était relativement long pour les deux acolytes de toujours, songer à couper le cordon ? Quelle idée saugrenue..

C'est ainsi qu'après près de trois heures de vol, où le leader n'était pas parvenu à trouver le sommeil tel un enfant surexcité sur la route des vacances, les deux jeunes hommes arrivèrent à bon port. Mais leur périple ne s'arrêtait pas là un long trajet en train en direction de Nara les attendait. Cette fois-ci, le Coréano-Japonais ne demanda pas son reste pour piquer du nez sur l'épaule de son meilleur ami à peine installé sur son siège pour toute la durée du trajet. Ainsi ce dernier ne sembla guère long au jeune homme qui n'avait émergé que lorsque Sang-Min l'avait houspillé en le traitant de marmotte. Ah les marmottes....elles devaient avoir une belle vie avait songé le leader au même moment. Néanmoins, il avait retrouvé toute sa vitalité à la vue de son grand père, un fringuant  et robuste vieillard, qui était venu les chercher. Comme à son habitude Shin-I avait vu son masque de petit connard prétentieux fondre au profit de celui du petit garçon qui n'avait pas vu un proche depuis longtemps. Difficile d'imaginer le suffisant leader des Moonlight ainsi n'est-ce-pas ? Les deux jeunes hommes avaient eu  alors le droit à une généreuse accolade avant que tout ce beau monde ne monte  en voiture. Cette fois-ci, le pianiste n'avait pas manqué de harceler son parent d'une foultitude de questions regrettant toujours le temps qu'il ne pouvait pas passer avec ses aïeuls.

Et le temps, ce vil temps, il passe toujours trop vite ce félon. La semaine était déjà bientôt écoulée et les valises allaient être bientôt rebouclées au plus grand malheur du jeune homme. Ce soir là, après un copieux repas où de délicieuses anguilles grillées avaient été engloutie avec délice, les deux Moonlight, repus, n'avaient pas demandé leur reste pour aller s'installer dans leurs futons accolés comme à l'habitude. À peine installés, Shin-Il s'était imposé dans les bras de son meilleur-ami en fermant les yeux. Le moment était agréable, une brise légère venant jouer avec les carillons qui tintaient timidement, comme si eux-même craignaient de briser ce moment d'intimité entre les deux jeunes hommes. Néanmoins, ce fut Shin-Il qui brisa le silence tout en jouant avec les mèches platines de Sang-Min à présent semblables aux siennes. «  Ça fait beaucoup de blondasses quand même... Un petit rire traversa ses lèvres... j'attends avec impatience le jour où on te teindra les cheveux en gris tiens. Je me suis jamais tapé de vieux, ça se pourrait que ça m'excite.... » Les dents du jeune leader mordillant ses lèvres au même moment dans une moue aguicheuse avant qu'il ne recouvre son sérieux. « Dit Sang-Min, tu ne trouves pas que ces dernières semaines ont été étranges ? Par exemple tu te rappelles de cette réunion d'anciens élèves ? Putain qu'on s'était fait chier quand même avec ces lourds, finalement, je suis bien content d'être sorti de l’anonymat en voyant ce que certains sont devenus... »

Il y a deux semaines de cela exactement, les deux Moonlight ayant bien évidement côtoyé le même lycée s'étaient rendu en toute simplicité à une réunion organisée par d'anciens camarades. Shin-Il n'était pas particulièrement emballé par l'idée, mais étan une figure médiatique, et accessoirement largement poussé par Sang-Min, il n'eut pas d'autres choix que de s'y rendre.Bien évidement ce fut la mort dans l'âme certes, mais s'y rendit tout de même. Il avait au moins son meilleur-ami avec lui, c'était ça de prit.... Comme prévu leur arrivée avait fait grande impression mais la discrétion Coréenne évita tout débordement, une chance pour eux. L'alcool était d'une qualité médiocre et le jeune homme dut se forcer à avaler quelques amuses-bouche afin de donner le change. C'était officiel, la présence de Sang-Min lui était nécessaire pour survivre à l'ennui que lui procurait cette  rencontre de nostalgiques bien trop sentimentaux pour leur bien. C'est donc tout naturellement qu'il ne quitta pas son autre d'une semelle, après tout on les avait connue comme de quasi siamois, il n'avaient pas à s'en cacher ce soir, au pire il se moquait bien de ce que pensait ce ramassis d'imbéciles. Un peu plus tard, il fut bien contraint de se séparer de Sang-Min en apercevant des connaissances que ce dernier n'appréciait pas particulièrement. Il prévint le loup avant de s'éloigner de lui, néanmoins un geste moins anodin ne manqua pas d'attirer le regard de certains invités, celui du frôlement de la main du leader sur celle de son danseur...
© Belzébuth




Dernière édition par Kang Shin-Il le Ven 26 Sep - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Eyh Sang-Min, you remember? ft. Kwang Sang-Min   Sam 20 Sep - 19:48

Souvenirs




Les fameuses vacances tant attendues étaient enfin là. La veille, Shin-Il trépignait déjà dans notre chambre à faire ses valises. Chaque année depuis l'enfance, durant l'été, je l'accompagnais chez ses grands-parents. La vie d'idoles ne permet plus d'y aller aussi longtemps, souvent, néanmoins, il s'arrange toujours pour aller les voir. J'ai continué à faire partie du voyage. La nuit a été reposante, le lendemain nous devions décoller aux aurores dans le premier avion. Durant le trajet, j'ai regardé un film tout en parlant avec Shin qui ne tenait toujours pas en place. Par contre, à notre atterrissage, dès que nous sommes montés dans le train, il s'est endormi contre moi. Il a fallu que je le réveille en le secouant. C'est son papy qui est venu nous récupérer. L'expression que mon meilleur ami a devant l'homme vénérable est celle d'un enfant, il n'a pas changé. Je le salue également puis monte dans la voiture.

Durant le trajet, ils se mettent à discuter et je préfère nettement regarder le paysage défiler. Perdu dans mes pensées, je soupire intérieurement. Trop de choses ont changé, je n'arrive toujours pas à comprendre. Tout est ensuite parti de ce soir où j'ai surpris Shin-Il en train de baiser avec un autre type. Ce crétin a osé me demander si je voulais les rejoindre, je ne suis pas gay putain ! Je l'ai planté là à ses petites affaires, choqué de ce que je venais de voir. Je sais, je n'avais aucune raison de l'être. Sa vie sexuelle ne me regarde pas, je ne faisais que lui rendre service et comme c'était agréable de mon côté également, je ne me suis pas privé. En sortant, j'ai manqué rentrer dans quelqu'un que je connais bien, Jung Su. Nos familles se fréquentent depuis de longues années. Il m'a vu si bouleversé qu'il m'a emmené boire un verre et nous avons discuté. C'est la seule autre personne à laquelle je peux me confier en dehors de mon meilleur ami. A mesure que la conversation avançait, il me posait des questions qui s'avérait être pertinentes, j'avais l'impression qu'il avait déjà saisi ce qui s'est installé en moi contre mon gré. Mais je réfute cette idée en bloc, c'est juste complètement fou. Mes yeux croisent ceux de Shin alors que la voiture vient de s'arrêter dans l'allée de la maison. Non. Impossible.

Les vacances passent toujours trop vite, c'est bien connu. Celles-ci également. J'adore vraiment les anguilles grillées, je me suis bien goinfré. Les grands-parents de Shin ont encore sorti cette éternelle question qu'ils nous posent depuis que nous sommes enfants: toujours pas ensemble? Ils m'ont mis mal à l'aise cette fois-ci. C'est encore plus étrange de constater qu'ils acceptent cela, pire, ils en seraient sûrement ravis. Nous sommes amis et rien d'autre. Dans la chambre, il vient chercher mes bras que je cède volontiers. «  Ça fait beaucoup de blondasses quand même... J'attends avec impatience le jour où on te teindra les cheveux en gris tiens. Je me suis jamais tapé de vieux, ça se pourrait que ça m'excite.... » Je ne relève rien de tout cela, mes cheveux deviendront noirs dans pas si longtemps. Autant ne pas l'inciter à poursuivre son histoire de vieux. « Dit Sang-Min, tu ne trouves pas que ces dernières semaines ont été étranges ? Par exemple tu te rappelles de cette réunion d'anciens élèves ? Putain qu'on s'était fait chier quand même avec ces lourds, finalement, je suis bien content d'être sorti de l’anonymat en voyant ce que certains sont devenus... » Je me rappelle très bien de quoi il parle. C'était il y a deux semaines, j'avais envie de revoir nos anciens camarades juste pour voir ce qu'il est advenu de leurs rêves de l'époque. Ce n'était pas une de ces soirées haut-de-gamme où l'on nous convie en général, les moyens n'étaient pas les mêmes, ce n'était pas le but de toute manière. Shin-Il est allé saluer des personnes que je n'aime pas, il a effleuré ma main avant de partir. Visiblement, ce petit geste anodin pour nous n'était pas passé inaperçu. A peine est-il parti plus loin que je me suis fais presque sauter dessus. « Dés que tu t'es éloigné, l'attention s'est reportée sur moi. Je me suis presque fait acculer et surtout harceler de questions. Ils étaient tous convaincus qu'on sortait ensemble. Je me demande bien où ils sont allés chercher un truc pareil... » Ma main s'aventure le long du bras de Shin et mes yeux se posent sur lui. « Certaines filles mignonnes se sont bien enlaidies. »

L'une d'elles m'a même avoué que, comme par hasard, elle était amoureuse de moi mais n'osait pas me le dire à l'époque. Par contre, maintenant que je suis célèbre et riche, elle se sent étrangement pousser des ailes afin de me faire passer son message. En tout cas, je ne suis pas resté très longtemps seul avec elle, les autres anciens élèves sont venus me chercher. Un peu plus tard dans la soirée, je suis retourné près de Shin sous les regards bien trop curieux. C'est déjà fatiguant de devoir se faire épier par des fans dès que nous sortons, alors que ce soit fait par des camarades qu'on appréciait plus ou moins, c'est décevant. Au final, nous ne sommes pas restés très longtemps. En tant qu'idole, il est toujours possible de trouver une excuse que tout le monde va croire. J'ai consenti à signer des autographes pour les enfants de certains d'entre eux. Il y en a beaucoup qui sont déjà mariés et parents, cela ne me fait pas envie. Mon contrat me l'interdit, ma célébrité ne me le permet pas et, le plus important, je n'en ai absolument pas envie. Mes doigts se mettent sur le cou de mon meilleur ami, mes jambes collées aux siennes.
 


code par liden





Dernière édition par Kwang Sang-Min le Sam 11 Oct - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Eyh Sang-Min, you remember? ft. Kwang Sang-Min   Ven 26 Sep - 13:50


Eyh Sang-Min, you remember?
Ft. Shin-Il & Sang-Min
Les soirées passent mais se ressemblent toutes et comme à son  habitude Shin-Il s'était laissé échouer dans les bras de son meilleur-ami. Une citadelle imprenable qui ne manquait pas de l'apaiser à chaque fois que l'envie de s'y terrer lui prenait. Pour rester dans le thème de l'habitude, Sang-Min ne s'était pas fait prier pour enlacer le Coréano-Japonais au plus grand plaisir de ce dernier. Le leader des Moonlight, ne faisant pas mentir la réputation du silencieux Sang-Min, fut le premier à prendre le parole, restant fidèle à lui-même en débinant des sottises plus grosses que lui. Ce qui ne devait pas être bien compliqué vu son gabarit de fillette, il vous l'accorde. Le loup ne pipe mot, ne trouvant rien à dire aux bavardages idiots de l’imbécile qui lui sert de meilleur-ami, mais ce dernier n'en resta pas là et lui avait mit un petit coup sur le torse. «  Oui je sais, tu vas retrouver ton brun dans pas longtemps, la tête du jeune homme s'était alors frotté contre le même torse précédemment frappé, c'est la couleur qui te va le mieux de toute manière...D'ailleurs....Un nouveau sourire un brin charmeur étira les lèvres de Shin qui avait laissé ses doigts s'égarer sur la peau découverte du blond. Ça risque bien de me donner des idées aussi.... » Tout à sa petite parade de séduction le Moonlight s'était légèrement redressé afin d'embrasser les lèvres charnue de celui qui le tenait entre ses bras. Satisfait de son petit effet, il s'était à nouveau confortablement installé. Il prit une petite moue et cette dernière se ressenti sur le ton de sa voix. «  Tu vas me dire que tout m'excite, mais je t'arrête tout de suite. Toutes les personnes SEXY m'excitent, les tons ce n'est vraiment pas ma tasse de thé …. Et puis, quelle idée a eu la création de faire de mon meilleur-ami un des êtres les plus bandant qu'il m’aie été donné de voir hein ? Soit content que j'ai toujours envie de toi Sang-Min, beaucoup aimerai avoir autant d'attention de ma part tu sais... » Bien évidement le jeune homme était conscient que le danseur savait tout cela, mais un artiste, un parolier de surcroît, aimait poser les mots parfois.

Ce sujet clôt, le leader avait enchaîné sur un autre, moins léger et qui, il devait l'avouer, le perturbait presque. Il est vrai que les dernières semaines qu'ils avaient passé avaient eu un étrange parfum mêlé de bizarre et d'étrange.... La soirée de retrouvailles entre anciens élèves de leur lycée n'avait pas fait exception et les deux compères s'y étaient bien vite fait ennuyer, Sang-Min ne manqua d'ailleurs pas de le faire remarquer en répondant. « Dès que tu t'es éloigné, l'attention s'est reportée sur moi. Je me suis presque fait acculer et surtout harceler de questions. Ils étaient tous convaincus qu'un sortait ensemble. Je me demande bien où ils sont allés chercher un truc pareil...Un caresse s'intercala entre les paroles avant que Sang-Min ne reprenne. Certaines filles mignonnes se sont bien enlaidies. »  La phrase à peine terminée, le compositeur pouffa de rire brièvement avant de laisser sa main se poser sur celle du loup à laquelle elle se lia en entrecroisant leurs doigts le plus naturellement du monde. «  Tu m'étonnes, de vrais cageots, c'est bien dommage, je me serai bien fait miss Sookie dans le temps, mais là...on devrait plutôt l’appeler miss Bouffie.... Et sinon, même refrain qu'avant... Tu sais bien qu'un tas de meufs fantasmaient sur le prétendu couple qu'on pouvait former et ….La main du pianiste s'aventura un bref instant au dessus de l'entrejambe de son meilleur-ami avant de reprendre une place plus décente...de ce que l'on pouvait bien faire quand personne pouvait nous regarder. Je ne veux même pas savoir le nombre d'idiotes qui ont mouillé en nous imaginant en train de nous tripoter... Un nouveau rire se déploya dans la gorge du blond avant qu'il ne reprenne. Au moins on a fait le bonheur de ces dames ah ah ! »

Après cela, le silence s'était fait, Shin n'ajouta rien pendant un long moment, sachant le loup plongé dans ses pensées. De ce fait, il en profita pour songer à nouveau à ce début de soirée cacophonique.Le geste, anodin pour eux, qu'ils avaient échangé n'avait pas échappé au reste de la troupe et les questions indiscrètes et déplacées avaient fusé des deux côtés. Déjà qu'on ne demandait pas cela en temps normal, alors à une star ayant la sacro sainte interdiction de se montrer en couple et encore moins avec un individu du même sexe c'était tout bonnement ridicule. Une chance pour les deux jeunes hommes, ils n'étaient guère restés séparés l'un de l'autre, ils étaient plus fort à deux pour affronter l'adversité au moins. Cette mascarade absurde dura encore un temps avant que, lassé, le leader des Moonlight prétexte une obligation professionnelle les contraignant à rejoindre à présent la StarE. Pur tissu de mensonge, mais qui dans ces péquenauds en aurait idée ? Personne, et c'était tant mieux pour eux et leurs affaires...

Les doigts du meilleur-ami de Shin-Il le sortirent alors de ses réflexions en se posant sur son cou, lui arrachant un petit soupir entre le miaulement et le gémissement. « Sang-Min...doucement...tu tiens à ce que je te saute dessus ? » Le ton de la phrase indiquant  qu'il ne s'agissait nullement d'un reproche tandis que la main du blond décalait légèrement la belle intruse, non désireux non plus de la voir quitter son épiderme. Il ne la voulait juste pas sur cet endroit si sensible de son être, son point faible que son loup apprivoisé avait apprit à utiliser contre lui depuis longtemps. Calmé de ses récents frissons le compositeur laissa néanmoins ses jambes se mêler lascivement à celle de Sang-MIn tout en se collant encore plus à lui. «  Une chance qu'on ne soit pas resté plus longtemps là-bas et que l'on se soit amusé après..enfin amusé...au début on va dire vu que ça a encore viré au bizarre assez rapidement... »

En effet les deux acolytes de toujours n'étaient pas rentrés à la Star Entertainement comme annoncé à leurs anciens camarades de classes. Non, ils avaient tout simplement décidé de filer à l'anglaise pour se terrer dans un de leurs repaires bruyants de la ville où les belles filles s'offraient sans pudeur à eux, l'alcool et la drogues coulant à flot, à moins que ce ne soit l'inverse ils ne savaient plus trop en fin de soirée en général. Les esprits étant de toute manière bien trop embués pour démêler tout ce désordre jusqu'au lendemain . Mais une nouvelle fois, tout ne s'était pas passé comme ils l'avaient prévu ...
© Belzébuth




Dernière édition par Kang Shin-Il le Ven 17 Oct - 10:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Eyh Sang-Min, you remember? ft. Kwang Sang-Min   Dim 12 Oct - 18:34

Souvenirs




Dans les bras l'un de l'autre, la conversation semble s'orienter vers un retour en arrière sur les moments un peu étranges que nous avons vécu ces derniers temps. «  Oui je sais, tu vas retrouver ton brun dans pas longtemps, c'est la couleur qui te va le mieux de toute manière...D'ailleurs... Ça risque bien de me donner des idées aussi.... » Cette petit réplique me fait doucement sourire, comme s'il avait besoin de me voir en brun pour avoir des idées... La perversion et l'appétit sexuel de mon meilleur ami n'ont d'égales que son don à la composition, ils ne possèdent aucune limite. Mes lèvres sont gratifiées d'un léger baiser alors qu'il enchaîne sur la suite, bien plus prolixe que je ne le suis. «  Tu vas me dire que tout m'excite, mais je t'arrête tout de suite. Toutes les personnes SEXY m'excitent, les thons ce n'est vraiment pas ma tasse de thé …. Et puis, quelle idée a eu la création de faire de mon meilleur-ami un des êtres les plus bandant qu'il m’aie été donné de voir hein ? Soit content que j'ai toujours envie de toi Sang-Min, beaucoup aimerai avoir autant d'attention de ma part tu sais... » Ce qu'il dit, j'en ai parfaitement conscience. Seulement, je ne me sens pas privilégié ou fier, sans fausse modestie, je sais que je suis sexy, il n'est pas le seul à le penser, beaucoup de nos fans le concèdent volontiers. Il faut bien reconnaître que j'ai bien changé depuis les débuts du groupe, mon côté sexy qui ne se manifestait que sur scène a fini par prendre possession de mon corps devenu celui d'un homme. De son côté, lui qui passe son temps à avoir qui il veut, enfin moins en ce moment puisqu'il a sa fausse relation avec Ra Hae, il est certain que ce n'est pas son genre de reprendre du même dessert, si je peux nommer cela de cette manière. C'est pourquoi je suis content de l'entendre me le dire, que je suis irrésistible à ses yeux.

Nous échangeons sur la réunion d'anciens élèves à laquelle nous avons insisté il y a quelques semaines. Shin-Il m'avait effleuré les doigts, ce petit geste anodin entre nous avait éveillé un peu trop fort leur curiosité dont j'avais fait l'objet quand il s'était éloigné pour discuter avec d'autres. Les filles ne se sont pas toutes arrangées en vieillissant, mon meilleur ami caresse une seconde mon torse avant de rire un peu à ma remarque. Main dans la main, je le regarde. «  Tu m'étonnes, de vrais cageots, c'est bien dommage, je me serai bien fait miss Sookie dans le temps, mais là...on devrait plutôt l’appeler miss Bouffie.... Et sinon, même refrain qu'avant... Tu sais bien qu'un tas de meufs fantasmaient sur le prétendu couple qu'on pouvait former et de ce que l'on pouvait bien faire quand personne pouvait nous regarder. Je ne veux même pas savoir le nombre d'idiotes qui ont mouillé en nous imaginant en train de nous tripoter... Au moins on a fait le bonheur de ces dames ah ah ! » Il suspend un instant sa phrase juste pour me toucher plus bas, je me mords un peu la lèvre. Je vais finir par croire qu'il est encore en train de me chauffer. Néanmoins, je ne peux que rire aussi. « Je pense qu'il faudra en parler à Donald, elles ne doivent pas être les seules et nous n'avons aucune compensation, c'est une violation du droit à l'image ça. »

Mes pensées m'emportent un peu loin, à nouveau dans ce souvenir commun. Une bonne chose que nous ne sommes pas restés longtemps, je ne souhaitais pas spécialement continuer à subir leurs regards interrogateurs. Mes doigts se perdent quelques secondes sur son cou, j'aime toucher cet endroit sensible de mon meilleur ami, par contre, il ne manque pas de réagir très vite, sa voix me fait avoir un léger sourire en coin. « Sang-Min...doucement...tu tiens à ce que je te saute dessus ? » Du bout de la langue, je lèche le coin de ses lèvres. « C'est plutôt à moi de te demander. Entre ta tirade sur ma sexytude de tout à l'heure et tes petits gestes, tu ne peux pas t'empêcher de me chauffer espèce d'allumeur... » A force d'être en sa compagnie, il m'arrive de le montrer que je sais aussi le chauffer, c'est pour cela que j'en rajoute un peu, mes mains glissent simultanément le long de son dos afin d'attraper avec un peu de force son cul. « Tu sais bien que si je voulais que tu me sautes dessus, je ferais ça, mais je ne l'ai pas fait donc... » Mon  regard est complètement malicieux, mon sourire moqueur, mes doigts reviennent à leur position initiale, Shin ne va pas manquer de répliquer, il ne me déçoit jamais pour ça. «  Une chance qu'on ne soit pas resté plus longtemps là-bas et que l'on se soit amusé après..enfin amusé...au début on va dire vu que ça a encore viré au bizarre assez rapidement... »  

Ses propos me ramènent directement à la seconde partie de la soirée. Une fois les autres quittés avec une bonne raison, nous n'avons pas voulu terminer sur cette note négative, surtout que nous sommes en vacances, c'est obligatoire d'en profiter. Nous avons donc atterri dans un club que nous connaissons bien. Leurs services sont à la hauteur, femmes, drogue, alcool et Shin, je n'avais besoin de rien d'autres. Nous avons discuté entre nous les moments où les jeunes femmes qui nous tenaient compagnie s'absentaient ou gardaient le silence. « Elle commençait bien la soirée pourtant. » Si les employées sont d'agréable compagnie, cela ne vaut pas de draguer une fille qui n'est pas payée pour ça. Mon regard s'était porté sur quelqu'un à mon goût, comme à notre habitude, nous étions partis chacun vers notre objectif avec Shin. Alors que je draguais la mienne, elle m'a sorti une phrase qui m'a choqué. « Je n'en reviens toujours pas qu'elle ait cru que nous sortions ensemble... » Je me pose beaucoup de questions sur le sujet, j'ai l'impression que ma récente découverte, que Shin-Il ne capte pas du tout, va au delà du fait que j'essaie de la cacher, qu'elle finit par être visible contre mon gré. Ça craint vraiment... Je ne veux pas être comme ça, je veux que ça s'en aille, c'est de la folie pure et dure. Perdu dans mes pensées à nouveau, c'est un peu la panique à l'intérieur de mon sanctuaire, j'ignore toujours quoi faire. Pourquoi ça tombe sur moi? Je lui avais bien dit que c'était pas une bonne idée, mais il a fallu que je me laisse encore convaincre par ce serpent d'Eden qui trouve toujours les bons mots. Franchement, c'est moi qui suis à plaindre, je n'ai jamais demandé à ce que mon meilleur ami soit aussi plaisant dans tous les sens du terme, je me suis fait avoir et en beauté. Qu'est-ce que je m'en veux d'avoir été aussi con... Mes yeux s'enfoncent profondément dans ceux de Shine qui ne comprend rien du tout. Comment on en est arrivé là? Je ne veux pas rentrer en Corée...
 


code par liden



Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Eyh Sang-Min, you remember? ft. Kwang Sang-Min   Ven 17 Oct - 10:55


Eyh Sang-Min, you remember?
Ft. Shin-Il & Sang-Min
Comme d'habitude Shin fait la conversation tandis que son meilleur ami écoute attentivement. Pour sûr que parfois il devait faire le compte du nombre d'énormités que pouvait sortir le Coréano-Japonais à la minute, le leader devrai lui demander à combien monte ce chiffre un jour tiens. À l'évocation de l'apparence du loup apprivoisé ce dernier ne réagit pas plus, bien conscient du charme masculin qu'il pouvait dégager. Ce fait avait presque réussi à piquer le Moonlight qui lui tira la langue en lui mettant une petite claque sur le torse « Dans ce genre de situation on répond : oui merci, je sais. Sang-Min... Il faut tout t'apprendre Little Bad Wolf..» Ces paroles venant clore ce sujet de discussion. Après cela, ils s'étaient aventuré dans les eaux troubles qu’avaient été ces dernières semaines. Tout d'abord, il abordèrent cette fameuse, enfin fameuse plus tôt ennuyante à mourir mais passons, réunion d'élèves. Une nouvelle fois, les spéculations sur la véritable nature de leur relation étaient allées bon train et ce fut Sang-Min qui en avait fait les frais.  Le blond ne comprendrai jamais cet intérêt malsain que pouvait bien avoir les gens à tout savoir des secrets d’autrui, quel intérêt cela pouvait-il avoir si ce n'est que combler un bref instant le vide de leur existence?Enfin bon, étant du genre « jemenfoutiste » comme il se plaît à le dire, il ne comprendra très probablement jamais cette tendance, tant mieux, il a d'autres meilleurs moyen de tuer le temps, dormir par exemple ! Ah la paresse, un doux pêché qu'il reprend bien souvent en dessert.

En parlant de pêché, il en avait commit un autre en caressant indécemment son meilleur-ami, petite vengeance pour le vent qu'on lui avait mit il y a plutôt. C'est que Kang Shin-Il est un fier animal tout de même... Sang-Min se mord la lèvre, éveillant bien quelques idées peu catholiques au jeune homme sur lui, avant de rire aux mots de ce dernier. «  Je pense qu'il faudra en parler à Donald, elles ne doivent pas être les seules et nous n'avons aucune compensation, c'est ne violation du droit à l'image ça. »Le leader marqua un temps de pause avant de prendre la parole, vrai que ce canard poussait le bouchon parfois ce bougre. « On fera ça dès notre retour en Corée, mais parle pas de lui, pas là, pas maintenant ... » Le blond n'étant pas particulièrement enthousiasmé par l'idée de rentrer retrouver le tumulte de la vie d'Idole. À vrai dire, il resterai bien là, au Japon, douillettement installé avec ses grands-parents à composer, ouai ce serait le paradis, avec Sang-Min dans le jardin même ah ah...Blague nulle oui, même lui le reconnaissait.

Il fut sorti de ses pensées par une main habile qui lui arracha un miaulement  à peine étouffé. Le vil, voilà qu'il s'amusait à nouveau avec son point sensible, une chance que ses grands-parents dorment de l'autre côté, ils se seraient encore fait des idées sinon. Étrange d'ailleurs que des Japonais de cet âge acceptent aussi bien l’homosexualité présumée de leur petit-fils. Enfin non, c'était des personnes aimantes et un peu excentriques pour les autres, voilà tout. Une langue vint même laper paresseusement le coin de ses lèvres. Voilà que lui aussi se mettait à le titiller, la fin de la soirée promettait se dit le leader intérieurement. «  C'est plutôt à moi de te demander. Entre ta tirade sur ma sexytude de toute à l'heure et tes petits gestes, tu ne peux pas t'empêcher de me chauffer espèce d'allumeur... » Les paroles de Sang-Min amenèrent un petit sourire sur les lèvres du dit allumeur. Mot bien bien faux, il ne faisait pas qu'allumer les incendies, il mettait toujours un point d'honneur à les éteindre lui-même, surtout avec son meilleur-ami... Les mots ne sont pas les seuls à venir provoquer celui qui avait lancé les hostilités, les mains du loup apprivoisé venant glisser jusqu'à la croupe du blond qui se cambra instantanément sous ce contact presque brutal ô combien plaisant. «  Tu sais bien que si je voulais que tu me sautes dessus, je ferai ça, mais je ne l'ai pas fait donc... » Il se foutait de lui avec son sourire goguenard et ses yeux pétillants ? Shin ne put s'empêcher de sourire à cette vision, cet air malicieux sied parfaitement à Sang-Min, dommage qu'il ne l'arborait pas plus souvent d'ailleurs... Après cela, un petite moue faussement boudeuse prit place sur le visage du leader qui ne voulait pas en rester là. «  Oh...quel dommage, si tu ne me l'avais pas dit j'aurais bien pu croire que c'était le cas..... Sa main remonta alors pernicieusement sous le haut du danseur en effleurant son épiderme de ses ongles sans le marquer... Moi qui allait justement m'occuper de la région sud de ton anatomie. Une autre fois alors, je ne voudrai pas te faire l'affront de te toucher sans ta permission... » Ceci dit, il retira ses mains et la discussion reprit son sérieux.

Le calvaire de la réunion d'anciens élèves terminé, il avaient décidé d'aller remonter le niveau de la soirée dans un club à la sulfureuse réputation.  Drogue, alcool, sexe tout était réuni pour passer une soirée divine, tout avait si bien commencé. «  Elle commençait bien la soirée pourtant. » Il ne pouvait pas mieux dire... Comme à leur habitude, chacun était parti vaquer à ses occupations, comprendre charmer une demoiselle peu farouche et passer un agréable moment de débauche avec cette dernière. Sauf que...tout ne s'était pas passé comme prévu. Shin-Il profitant d'une des rares soirées où il s'octroyait le droit de « tromper » sa petite-amie en toute impunité, ne s'était pas gêné pour jeter son dévolu sur une jolie brune aux formes alléchantes. Les choses allaient bon train, et il n’allait pas tarder à conclure selon ses calculs mais, il y a toujours un mais depuis quelque temps, un regard en direction de son meilleur-ami l'avait trahi. La jeune femme face à lui n'avait pas traîné pour lui balancer à la figure qu'elle n'était pas partante pour « tenir la chandelle ou un plan douteux à trois. »et l'avait planté là. Sidéré, le leader était parti se réinstaller à leur table habituel en attendant Sang-Min afin de lui demander si il avait eu plus de chance. « Je n'en reviens toujours pas qu'elle ait cru que nous sortions ensemble.... » Le blond soupira en réinstallant sa tête sur le torse du chanteur. « Et moi donc... Enfin bon, toi elle ne t'as pas prit pour un détraqué qui voulait expérimenter de nouvelles choses avec son mec ah.. ah... ah... ah..... »

Une drôle d'impression s'empara alors de lui, sentant que le loup apprivoisé semblait comme absent, de ce fait, son regard s'était tout naturellement porté à lui avant de se noyer dans les prunelles sombres de Sang-Min. Sa main se décala de là où elle était pour doucement caresser la joue du jeune homme face à lui. «  Tu sembles bien pensif mon loup, c'est la soirée d'hier qui te travaille ? » Il était à mille lieux de ce qu'il se tramait réellement dans les pensées cahoteuses du pauvre danseur. Pour sa part, il croyait que le trouble de Sang-Min était du à leur dernière soirée avec certains amis. Les retrouvailles avaient été chaleureuses et bien vite le projet d’aller s’enivrer s'était imposé. La joyeuse troupe s'était donc dirigée toute guillerette chez le plus vieux de la bande qui gardait «  des bouteilles d'exception » comme il l'avait dit . Ah ça, il fallait avouer que l'alcool était de bonne qualité et que le Sochu devait allégrement atteindre les quarante degrés, de quoi vite se faire tourner la tête en effet. Les acolytes passablement alcoolisés, leurs esprits ralentis eurent la brillante idée d'organiser une partie de cache-cache en équipe. Tout naturellement, Shin-Il et Sang-Min avait formé la première équipe et étaient gaîment parti se cacher dans le grenier. Le temps passant et n'étant toujours pas de ceux qui avaient été trouvés, le leader et son danseur en avaient profité pour échanger quelques baisers et caresses, ils étaient seuls, ils avaient le droit à ce luxe non?Un petit sourire étira au même moment les lèvres du blond. «  Il faudra qu'on refasse une partie de cache-cache un de ces quatre, on a pas finit ce qu'on avait commencé... » Sa langue passant en une gourmande traîné humide sur ses lèvres pour appuyer ses paroles. Néanmoins, le temps avait commencé à sembler long et les deux jeunes hommes avaient pu entendre des messes basses juste en dessous d'eux. Des messes basses qui ne furent pas de leur goût...
© Belzébuth




Dernière édition par Kang Shin-Il le Ven 7 Nov - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Eyh Sang-Min, you remember? ft. Kwang Sang-Min   Lun 27 Oct - 1:16

Souvenirs




« Dans ce genre de situation on répond : oui merci, je sais. Sang-Min... Il faut tout t'apprendre Little Bad Wolf..» Shin-Il ne manque pas de réagir à mon absence de réaction, j'aime quand il s'emballe des fois de cette manière. Je me retiens d'en rire, le sujet est clos à présent. En même temps, je ne vais pas le remercier à chaque fois qu'il dit quelque chose de bien à mon sujet, que ce soit en privé ou en publique, sinon ça me prendrait trop de temps. Le contraire est également valable, chacun sait ce que l'autre pense après tout. La conversation sur la réunion d'anciens élèves poursuit sa route, il faut dire qu'il y en a un peu à raconter et qu'il s'agissait là du premier événement étrange de la soirée. Je fais remarquer qu'être dédommagés pour chaque personne qui se fait plaisir en pensant à nous serait une bonne idée, mon meilleur ami en rit. « On fera ça dès notre retour en Corée, mais parle pas de lui, pas là, pas maintenant ... » Je suis d'accord qu'il n'est pas obligatoire de parler des personnes que nous côtoyons déjà au travail, nous sommes en vacances après tout.

Le vile qui me sert d'ami sait un peu trop bien comment parvenir à ses fins, que ce soit ses jeux de regards, ses gestes qui se veulent involontaires et éphémères, ses petits sourires ou bien ses mots. Il est normal que je lui cède toujours, surtout quand on a le droit à tout. Je suis faible devant Shin-Il, je souhaite tellement qu'il soit heureux, à mon détriment certains diront, excepté que je ne le vois pas du tout de cette manière. A mon tour, je le touche aux endroits que je sais sensible, il fait semblant de bouder quand j'y mets fin. «  Oh...quel dommage, si tu ne me l'avais pas dit j'aurais bien pu croire que c'était le cas..... Moi qui allait justement m'occuper de la région sud de ton anatomie. Une autre fois alors, je ne voudrai pas te faire l'affront de te toucher sans ta permission... » Comment ne pas surenchérir après ça? Ses gestes m'ont mis un peu en appétit. Néanmoins, je garde ça encore un peu, juste le temps que la seconde partie de soirée soit abordée. Puisqu'il ne parle plus, j'en profite pour inverser nos positions avec un sourire en coin alors que je le maintiens d'une main sur son torse. « Je te remercie de ta compréhension. C'est vrai quoi, il n'y a rien de plus gonflant... » Ma phrase en suspens, j'affirme ma position au dessus de lui. « Que de se faire plaquer contre un lit, embrasser... » Mes baisers se portent sur sa gorge, je descends au fur et à mesure. « Lécher... » Ma langue malmène ses tétons, son corps est toujours aussi sensible, je ne me lasse pas de le toucher, bien que ce soit celui d'un homme. « Caresser... Le tout contre son gré. » Une de mes mains s'invite dans le creux de son dos pour lentement le griffer, ma bouche continue sa descente jusqu'à passer son nombril. « C'est tellement horrible n'est-ce pas? » Entre ses cuisses, je romps le contact en le provoquant du regard.

Cela ne m'empêche pas de reprendre le fil de la discussion. C'est vrai que la soirée en boite paraissait être prometteuse, comme je l'ai déjà dit. Ça m'a fait sacrément bader sous la substance que j'avais prise cette fois-là.  « Et moi donc... Enfin bon, toi elle ne t'as pas prit pour un détraqué qui voulait expérimenter de nouvelles choses avec son mec ah.. ah... ah... ah..... » Je pense que c'était tout comme. En tout cas, la soirée s'est terminée ici même, dans ce futon qui a vu nos ébats durer et se répéter. Je ris un peu malgré tout, nous ne sommes pas sensés nous apitoyer de deux pauvres filles qui ne savent pas ce qu'elles ratent. «  Tu sembles bien pensif mon loup, c'est la soirée d'hier qui te travaille ? » Je ne risque pas de dire la raison qui me rend pensif, alors qu'il lance le sujet du dernier événement, j'en profite pour le rassurer en secouant un peu la tête avec un léger sourire, tout va bien, c'est ce qu'il doit croire. Il est vrai que ce soir-là, encore une fois, après un petit jeu, nous les avions surpris en train de parler de nous. A l'unanimité, ils se posaient des questions sur nous, étaient persuadés qu'on sortaient réellement ensemble, ce qui est bien plus perturbant lorsque ça vient de personnes proches qui nous ont connu. « Tout le monde était convaincu que nous sortions ensemble. Je trouve que ça fait beaucoup de situations où diverses personnes en arrivent à cette certitude. Pourtant je ne trouve pas que nous ayons changé notre manière de nous comporter. » Mes yeux faussement perplexes viennent chercher un semblant de réponse chez Shin-Il qui ne perd jamais le nord. «  Il faudra qu'on refasse une partie de cache-cache un de ces quatre, on a pas fini ce qu'on avait commencé... » Mon regard sombre se braque aussitôt sur le visage du blond qui ne manque pas de m'aguicher avec sa langue. Je remonte au dessus de son corps, ma langue repassant sur les lèvres tentatrices du tentateur. « C'est quand tu veux... » Je ne suis pas surpris par la tourneur que prennent les choses doucement. Entre nous deux, ce serait bien étrange que ce soit pas le cas. Seulement, je sais qu'il aime diriger comme un chef d'orchestre le ferait, je ne veux pas lui gâcher ce petit plaisir.


code par liden





Dernière édition par Kwang Sang-Min le Mar 18 Nov - 4:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Eyh Sang-Min, you remember? ft. Kwang Sang-Min   Ven 7 Nov - 22:08


Eyh Sang-Min, you remember?
Ft. Shin-Il & Sang-Min
Petit reproche adressé à son meilleur-ami, la conversation avait continué. À vrai dire bien qu'il faisait comme si de rien était, le compositeur était quelque peu piqué de la non réaction de Sang-Min malgré le fait qu'il ai l'habitude que ce dernier ne conserve le silence même dans ces moments là. De plus il était sûr que l'autre avait du retenir une envie de rire, ce qui lui avait valu une des célèbres « pichenettes à but préventif ». Shin-Il dictateur despote ? Si peu, en tous cas ce n'est pas le loup qui tenterai de se rebeller, il lui était bien trop fidèle pour ça. La discussion entre les deux jeunes hommes avait poursuivi son cours et très rapidement le leader ne put s'empêcher de venir titiller son danseur qui n'avait pas tardé lui aussi à déclarer les hostilités. Mettre ces deux là ensemble s’apparentait au fait de placer une mèche de dynamite à côté d'une étincelle, cela ne pouvait qu'exploser dans tous les sens.... Ils continuèrent un certains temps ce petit jeu, intermède  agréable avant de reprendre leur récit de leurs étranges vacances.

La dernière mutinerie du blond lancée, le loup se fit une joie d'y répondre, arborant alors un petit sourire en coin tandis qu'il domine l'autre. « Je te remercie de ta compréhension. C'est vrai quoi, il n'y a rien de plus gonflant....Que de se faire plaquer contre un lit, embrasser.... Des baisers outrageux recouvrant la gorge du cygne au même moment, ce dernier l'offrant volontiers à l'animal au dessus de lui. Lécher... Sang-Min descendant déjà au niveau de son torse afin de malmener avec une habileté infernale ses boutons de chair, Shin-Il lâchant un petit soupir sous ces agréables caresses. Caresser...Le tout contre son gré. La patte du brun oubliant son velours habituel pour découvrir ses griffes parcourant le bas du dos de son meilleur-ami. Sa bouche n'était pas en reste, traçant une ligne brûlante sur le ventre du pianiste qui se cambra à ce contact. C'est tellement horrible n'est-ce-pas ? » Avait achevé le brun en brisant ce contact si agréable tout en le provoquant du regard. Toujours aussi joueur, Shin-Il avait conclu la manche en répondant nonchalamment, du moins en apparence, tout en passant une main caressante sous son menton. « Totalement déplacé tu m'aurais traité de gros salopard si j'avais osé faire tout cela... » Un petit sourire accompagna le tout bien conscient que son bel animal saisirait immédiatement la pique qui lui était adressée.

Néanmoins, le jeu terminé et les esprits apaisés, les deux compères avaient reprit le fil de leur conversation. Les soirées passées en boîte étaient bien souvent synonymes de nuit de débauche endiablées, mais ...pas ce soir là. En effet leurs targets respectifs les ayant prit pour un couple aux mœurs libertines, c'est ainsi qu'ils étaient rentrés bredouilles. Après...ils n'avaient pas pleuré longtemps ce filet vide, se consolant rapidement  dans les bras de l'autre au cours d'une partie de jambes en l'air débridée. Ce nouvel incident évoqué, le leader s'était inquiété en voyant Sang-Min tout à coup aussi pensif, troublé de ne pas arriver à le lire comme à l'accoutumée. Il était vrai que son meilleur ami était très secret ces derniers temps, mais si il ne voulait pas partager ses pensées, tel était son droit après tout. Le loup avait secoué la tête à sa dernière interrogation au sujet de cette soirée alcoolisée, le rassurant d'un doux sourire. Étrange, il avait encore l'impression que la danseur lui cachait quelque chose, enfin bon, il n'allait pas le cuisiner indéfiniment  n'appréciant pas lui même que l'on lui fasse.

« Tout le monde était convaincu que nous sortions ensemble. Je trouve que ça fait beaucoup de situations où diverses personnes en arrivent à cette certitude. Pourtant je ne trouve pas que nous avons changé notre manière de nous comporter. » À cela, le blond avait haussé les épaules avant de saisir une mèche sombre de la crinière folle du loup, jouant distraitement avec cette dernière. «  Tu sais Sang-Min, quand tu t'envoies en l'air avec quelqu'un régulièrement et que l'alchimie est au rendez-vous ça se sent. C'est idiot pour des esprits rationnels mais, il ne faut pas oublier que nous ne sommes que des animaux emplis d'hormones, phéromones et autres signaux olfactifs que nous ne sommes pas conscients de recevoir. Il faut être honnête, avant il n'y avait pas toute cette tension sexuelle entre nous c'est tout, or en général on assimile cela à une relation voilà tout. Un petit rire filtra des lèvres du compositeur. Non mais t'imagines ? Toi et moi ensemble ? Ce serait comme de l'inceste, mon dieu que ce serait malsain... » Malsain ou non, cela n'empêchait pas le vil tentateur qu’était Shin-Il d’entraîner son meilleur-ami dans cette étrange histoire de coucheries. D'ailleurs, il n'avait pu s'empêcher de faire mention de cette  partie de cache-cache où ils avaient tué le temps agréablement. Tout de suite l'autre s'était empressé de lui remonter dessus afin de lécher ses lèvres avides «  C'est quand tu veux... » À ces mots un long frisson d'anticipation avait parcouru l'échine du pianiste qui n'hésita pas à attraper les lèvres de son Sang-Min entre les siennes afin de les déguster avec envie avant de les lâcher le sourire aux lèvres. «  Ravi de savoir que tu es toujours partant... »

Voulant avoir les pensées libres de toutes contraintes avant de conclure de manière agréable la soirée, le blond préféra revenir une dernière fois sur ces événement troublants. « Tout de même feindre le fait de ne pas nous trouver pour nous laisser ensemble.... Ils en tiennent une sacré couche eux aussi, une chance qu'on a pas attendu indéfiniment dans ce grenier poussiéreux, j'ai bien faillit attraper une saloperie là-bas enfin si ça se trouve je la couve déjà, ce sera la surprise ..ahahahaha..... Après je vais avoir de la fièvre et sortir des conneries aussi grosses que celle de mon grand père . Tu te souviens du coup où je t'ai sortit « Tes fesses son aussi sexy que celles d'un canard laqué? » cette expression me suivra toute ma vie je crois, puis bon je suis con toi tu es un loup c'est plutôt moi la volaille...D'ailleurs.... » Le regard du blond changea alors du tout au tout, se faisant plus sérieux et profond, ses mains fourrageant dans la fourrure de l'autre . Des lèvres gourmandes se posent sur leurs jumelles et se mouvent avec sensualité sur ces dernières avant de se séparer « Tu as une promesse à tenir Sang-Min, j'attends... »
© Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Eyh Sang-Min, you remember? ft. Kwang Sang-Min   Mar 18 Nov - 6:15

Souvenirs




Bien que je tente de lutter, je sais d'avance que ce petit jeu c'est moi qui vais le perdre. Une caresse sur mon menton plus tard, il ne manque pas de le conclure et de m'envoyer un message par la même occasion. « Totalement déplacé tu m'aurais traité de gros salopard si j'avais osé faire tout cela... » Il réussit à me faire rire quelques instants, la conversation s'enchaînant assez rapidement. Cette fameuse soirée chez des connaissances qui s'était conclue étrangement, nous coincés dans le grenier qui pensions que celui qui devait nous trouver galérait vraiment, il en était tout autre. Je cherche de quoi me rassurer auprès de Shin, je n'ai pas envie que ce que je ressens me trahisse malgré moi. «  Tu sais Sang-Min, quand tu t'envoies en l'air avec quelqu'un régulièrement et que l'alchimie est au rendez-vous ça se sent. C'est idiot pour des esprits rationnels mais, il ne faut pas oublier que nous ne sommes que des animaux emplis d'hormones, phéromones et autres signaux olfactifs que nous ne sommes pas conscients de recevoir. Il faut être honnête, avant il n'y avait pas toute cette tension sexuelle entre nous c'est tout, or en général on assimile cela à une relation voilà tout.  » Cela me confirme qu'il n'a absolument rien remarqué et qu'il ne se pose pas la moindre question au sujet de cette accumulation de similitudes. Il rajoute alors des propos qui me font me glacer intérieurement. « Non mais t'imagines ? Toi et moi ensemble ? Ce serait comme de l'inceste, mon dieu que ce serait malsain... » Ça ne l'empêche pas de coucher avec moi en tout cas... Il n'a pas idée à quel point ça me blesse d'entendre ça, c'est comme s'il avait lu en moi un quart de seconde et qu'il me faisait durement comprendre que je peux toujours rêver. En même temps, je ne veux ni de ces putains de sentiments ni d'une relation autre que notre amitié avec ce crétin qui ne se doute de rien. Une chance que mes colères soient glaciales, mon visage ne prend qu'une expression plus fermée, alors que je n'en pense pas moins. Il ne manque pas d'air sérieux et j'ai bien envie de lui faire ravaler sa salive.

Au nouveau baiser qui suit, je prends tellement sur moi pour ne pas réagir excessivement ou montrer un peu de dégoût, je n'y mets pas spécialement du mien quand je bouge les lèvres. « Tout de même feindre le fait de ne pas nous trouver pour nous laisser ensemble.... Ils en tiennent une sacré couche eux aussi, une chance qu'on a pas attendu indéfiniment dans ce grenier poussiéreux, j'ai bien faillit attraper une saloperie là-bas enfin si ça se trouve je la couve déjà, ce sera la surprise ..ahahahaha..... Après je vais avoir de la fièvre et sortir des conneries aussi grosses que celle de mon grand père . Tu te souviens du coup où je t'ai sortit « Tes fesses son aussi sexy que celles d'un canard laqué? » cette expression me suivra toute ma vie je crois, puis bon je suis con toi tu es un loup c'est plutôt moi la volaille...D'ailleurs.... » Cette référence au canard laqué m'amuse en général, excepté que ce soir, ce n'est absolument pas le cas. Je n'écoute plus ses mots, je les entends vaguement, au loin, comme si la communication avait été rompue entre nous. A la place, c'est ce sentiment de colère, d'indignation qui m'envahit toujours plus. Encore, il m'embrasse, joue avec moi. « Tu as une promesse à tenir Sang-Min, j'attends... » Il m'énerve... Je viens par dessus Shin-Il et bloque ses biceps contre le futon. Longuement, mon regard reste fixé dans le sien. Merde, j'ai vraiment envie de le prendre en état face à face. Jung Su avait trop raison, je suis réellement amoureux de mon meilleur ami. De dépit, je ne l'embrasse pas, mordant sa lèvre assez fort avant de m'écarter et de quitter cette pièce.

Je voudrais aller loin. Vite. Autant que je voudrais rester ici, près de lui, et ne plus partir. Mes pas m'amènent dans le jardin typiquement japonais. Je peux voir les carpes du bassin se mouvoir sous les rayons de la lune qui s'avère être ronde et pleine cette nuit. Je m'assois sur l'herbe, le visage levé vers l'astre de nuit. Le loup à l'intérieur de moi est en train de hurler. Un cri déchirant, triste. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire ? Comment je dois vivre avec tout ça ? Je suis perdu, je me sens de plus en plus seul même avec Shin-Il à mes côtés. Il faut que je me reprenne, je dois parvenir à continuer à lui faire face comme si de rien n'était. Pourquoi cela ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi lui ??? J'ai l'impression d'avoir découvert brutalement que je suis atteint d'un cancer. Je n'ai rien demandé, je ne pense pas avoir eu une existence où j'ai fait souffrir qui que ce soit, qu'est-ce que j'ai bien pu faire pour que ça me tombe dessus ? Je ne veux pas de tout ça, je veux que ça redevienne comme avant. Un bruit attire mon attention, celui d'un pied qui vient de se poser sur les graviers autour de là où je me trouve. Je n'ai pas besoin de regarder pour savoir de qui il s'agit. Nos regards se croisent alors pour ne plus se lâcher. Son kimono est attaché négligemment. Il est si beau... Ca craint, mon cœur s'emballe. Il arrive jusqu'à moi, je ne fais aucun mouvement. Cette nuit, seule la lune et les étoiles seront les spectatrices de ce moment unique, celui où je me suis offert à l'homme que j'aime. Dans ses bras, je prie pour que demain n'arrive jamais. The air is cold, draw the curtains. Look at the moon, hurry and put on my shadow. Following your fingers, my hardened heart is reacting. Close the door, keep me, so no one will know my melody for you. « 'Shine... »


code par liden



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Eyh Sang-Min, you remember? ft. Kwang Sang-Min   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eyh Sang-Min, you remember? ft. Kwang Sang-Min

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eyh Sang-Min, you remember? ft. Kwang Sang-Min
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-