AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (haelin) still got me crying.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: (haelin) still got me crying.   Sam 20 Sep - 1:16


I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


Tu t'échoues sur le parquet de la salle de danse telle une baleine mourante. Tu t'étales sur tout ton long et te mets dans une position beaucoup plus confortable que celle d’il y a quelques secondes. Les mains et les jambes repliées, les bras sur les yeux, tu essayais plus ou moins de contrôler ton souffle. Ton coeur battait très (trop) fort, tu sentais tes muscles se rétracter Tu avais dansé jusqu'à l'écroulement.  Tu étais habituée à avoir un rythme de vie et des entrainements plutôt intensifs et supportables, vu que tu as connu bien pire, sauf que c’était bel et bien la première fois que tu en arrivais là. Heureusement, ce n’était pas à cause de ces régimes drastiques que vous étiez obligées de suivre, toi et les Ivory.  Ils étaient plus en train de vous conduire à la morgue qu’à vous tenir en forme. Aujourd’hui, tu n’étais pas vraiment dans ton état normal. On l’avait su dès le matin, dès ton réveil que ça allait être une bien mauvaise journée pour toi. Enfin, c’était plutôt toi qui t’efforçais à voir la situation de la sorte. Tu étais habituée à vider le stock de céréales dès le matin, ou bien, crier en tapant sur une casserole et en faisant le plus de tapage possible. Sauf que là, rien, nada, que dalle. Ça avait choqué tes consœurs qui, il fallait l’avouer, avaient été surprises de ne pas t’entendre gueuler dès six heures du matin, le sourire aux lèvres, une casserole en main  et une cuillère en bois dans l’autre. Ce n’était pas que t’étais dans ta mauvaise période du mois,  non, c’était plutôt que tu avais été, à ton tour, victime de ce phénomène qui avait été, jusqu’à ce jour, parfaitement inconnu pour toi. Le mal du pays. Vous savez, ce moment lorsque vous vous sentez seuls, bien loin de votre patrie mère,  celle qui vous avait bercée et qui vous avait acceptée et ce, depuis votre naissance. Ce sentiment indescriptible…tu te sentais exilée. Comme si ta propre terre t’avait abandonnée.

Sauf que ce n’était absolument pas le cas. Tu étais partie de ton plein gré. Personne ne t’avait forcée. T'avais fait ça toute seule, comme une grande.Tes parents avaient même essayé de te retenir, sans, malheureusement, aucun résultat. D’ailleurs, quelle effrontée tu faisais, à t’aventurer comme ça, à suivre quelqu’un que tu connaissais à peine et, qui sait ? Peut être que tout avait été monté en toutes pièces. Mais non. Faut avouer que c'était assez drôle. Une chinoise qui quitte son bled vers un avenir totalement inconnu et pas vraiment sûr. Wow. Bon, fallait avouer que ça t'avait plutôt réussie, quand même. Maintenant, tu fais partie d'un des groupes de Kpop les plus connus. Dans ta tête, t'étais plus faite pour être backdancer. Le hasard fait particulièrement bien les choses.

Et c'était de la façon la plus molle au monde que tu te décides, après avoir testé toutes les positions possibles, de rejoindre le dortoir. Tu n'avais pas du tout envie de croiser les autres membres. Tout simplement parce que tu ne savais pas si vous alliez vous engueuler, ou que vous alliez, chacune, rester dans son coin. Tu priais intérieurement  pour que tu sois seule. T'allonger, fermer les yeux,céder à Morphée et surtout, oublier. Tenir tête à la nostalgie, surtout. Tu te réfugies sous la douche. Le seul endroit qui n'a toujours pas été envahi par le staff. C'est vrai que ces gens là,ils passaient leur temps dans votre dortoir. L'intimité? Ah oui, c'est vrai, ça n'existait pas dans le vocabulaire des idoles. Les gouttelettes d'eau tiède qui retombaient de tes cheveux et glissaient jusqu'à tes pieds se mélangeaient aux larmes qui coulaient à flot, sans pouvoir s'arrêter. C'était apaisant, de pouvoir enfin pleurer, non?  T'es bien conne, Wang Mei Lin.

Habillée de ta chemise des mauvais jours (rester en sous vêtements ne te dérangeait pas vraiment, en vrai), tu te jettes sur un lit. Sûrement pas le tien. Mais au moins, c'était un lit. Doucement, tu entends la porte s'ouvrir. On ne pouvait pas rester seul deux secondes, dans ce monde? C'est ce que tu pensais. Parce que oui, ça t'arrivait de faire ton associable. Tu essayes tant bien que mal de cacher tes yeux, rouges et gonflés par les larmes. On se demande combien t'as pleuré. Tu t'es même sûrement endormie. Tu manques vraiment, non mais vraiment de sommeil. "Qui est là?" tu demandes d'un ton sec, agressif, et surtout, sans tact. Tu te relèves, les jambes croisées, la tête baissée. Ah, c'était le lit de Ra Hae, l'American Girl du groupe. Ou tout simplement, la plus jeune. C'était elle, d'ailleurs. Ton ton s'adoucit."Ah, c'est toi...entre." Tu souris. Enfin, tu essayes de sourire. Ca sautait aux yeux tellement c'était faux. T'étais pas obligée de l'inviter, vous habitez au même endroit. Mais bon,on devait te pardonner,t'étais pas vraiment dans ton état normal.
©clever love.


Dernière édition par Wang Mei Lin le Sam 11 Oct - 13:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Song Ra HaeavatarCutie Penguin
Messages : 453
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Chanteuse principale et maknae d'Ivory

MessageSujet: Re: (haelin) still got me crying.   Sam 20 Sep - 16:42


Still got me crying
AVEC MEIL LIN

Bien que je sois contente de ne pas avoir été réveillée à la fanfare ce matin, je trouve ça louche, et je suis pas la seule. C'est inscrit dans les habitudes de Mei Lin de nous embêter dès le matin, et franchement je me suis même familiarisée avec ce bruit qu'elle fait avec une casserole et une cuillère en bois. Pourquoi elle était calme ce matin, on sait pas. Contrairement à d'habitude, il y avait même des céréales, ce qui veut dire que mademoiselle s'est rappelée qu'elle vit pas toute seule ici. On ne sait pas si c'est la semaine rouge - un calendrier aurait été bien efficace, il faut l'avouer - ou si elle a quelque chose sur le cœur, mais elle était pas dans son assiette.

Par contre, même quand elle allait pas bien elle trouvait le moyen de nous amuser avec sa chemise. "I hate everyone", c'est on ne peut plus explicite. Il faut pas chercher plus loin, quelque chose la tracassait et si elle essayait de le cacher, eh bien elle le faisait mal. Je me suis abstenue de commentaires toute la journée, de un parce que je m'en fiche un peu de ce qu'elle a, de deux parce que j'ai pas envie de me prendre la tête. Et je doute qu'elle m'ouvre son cœur si je la questionne, c'est plus probable de se faire engueuler en fait. D'autant plus que je sais même pas comment faire pour qu'elle "m'ouvre son cœur".

Elle a passé le plus clair de son temps à s'entraîner, ou à se tuer, de ce que j'ai vu. Et après discussion avec les autres membres, on a décidé de la laisser seule, plus tard la leader ira lui parler et ça m'arrange, j'ai pas envie de le faire. Les moments sentimentaux, pas mon truc. Après avoir pris une douche, je me dirige vers mon lit dans l'optique de me laisser tomber dessus et de ne pas ouvrir les yeux avant 6 heures du matin. Avec un peu de chances, Mei Lin jouera à nouveau le réveil. Sauf que là, pas possible. Le lit est occupé. Je manque pas de remarquer qu'elle a pleuré, et ça me met trop mal à l'aise. Je déglutis et regarde un peu dans tous les sens, suis-je censée rester ou bien... ?

"Ah, c'est toi...entre." Je fais une petite moue avant de sourire. « J'ai pas besoin de ta permission. T'as pas cherché la mienne quand t'as pris possession de mon lit en tout cas...  » Je m'assois sur son lit, lui faisant donc face. « Il y a... quelque chose qui ne va pas ? Je peux peut-être aider ? » demande-je, priant pour qu'elle me dise "non", histoire que je puisse dormir tranquillement sans passer pour une fille insensible.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: (haelin) still got me crying.   Sam 11 Oct - 13:46


I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


Honte. Tu avais honte. Honte de toi, honte de tes pseudo problèmes, honte de ta situation actuelle. Lorsqu'elle était rentrée, tu n'avais même pas pris la peine de la saluer. En plus de ça, cerise sur le gâteau, tu lui demandais de rentrer, comme si cette chambre était ta propriété privée, en partie, certes, mais normalement, si l'on suivait les lois que vous aviez établies du dortoir, tu ne devais pas te jeter sur le premier lit venu, même si la fatigue te déchirait la peau, comme maintenant. Contrairement à l'image que vous essayiez de montrer à la caméra, il y avait souvent, très souvent des disputes qui éclataient à cause de choses extrêmement banales. Tu avais vraiment envie de vider ton coeur, ta conscience, tout lui raconter, mais encore une fois, tu te sentais gênée. Tu ne savais pas quoi dire, ni quoi faire. Tu étais dans une continuelle dispute dans ta conscience, entre "tout lui raconter" et "ne rien lui dire de peur de l'ennuyer".C 'est vrai ça, la peur de l'ennuyer. Tu ne voulais pas passer pour une gamine  qui avait besoin de révéler ses "secrets" au premier venu.Connaissant Ra Hae, tu savais à quel point il était dur d'obtenir sa confiance.

Tu te relevais doucement mais sûrement, ayant pris tes aises sur son lit qui te semblait tellement confortable en ce moment même, beaucoup plus que le tien, pour être honnête. On dirait même que dans ton lit, on mettait des roches bien dures pour que tu dises adieu à ton petit dos."Ton lit est si confortable...j'suis jalouse." C'était une façon détournée de dire "je n'ai absolument pas pris d'assaut ton lit, non non" Tu essayes encore une fois de sourire. Et de changer de sujet, ce qui échoue lamentablement. L'américaine s'assoit devant toi, te faisant face, cet air doux, sérieux et blasé à la fois, que seule ta meilleure amie savait arborer."Je..." Ta voix se brise. Tu hésitais à lui parler de toi, ou de tout simplement nier en disant que tout ira bien. Tu doutais vraiment, ne sachant pas si elle t'écoutait pour t'aider ou juste par politesse. Le deuxième choix, rien qu'en y pensant, te faisait mal, puisqu'elle faisait partie de ces personnes qui comptaient tellement pour toi."Bah en fait...j'ai vraiment peur que tu te moques de moi, si je te raconte qu'est ce qu'il se passe..." Tu passes une main dans tes cheveux et te gratte le cuir chevelu, totalement gênée. Tu lâches un petit rire. "C'est juste que..c'est juste qu'en repensant à quelques trucs qui s'étaient passés avant, ça me fait mal." Tu marques un temps de pause."Je ne t'oblige pas de rester, d'ailleurs, je dois dégager tu es sûrement d'autant plus fatiguée que moi!" Tu essayes de te lever, sauf que tu avais oublié ces belles courbatures et peut être même, quelques blessures auxquelles tu n'avais pas prêté attention. Tu retombais comme un gros sac à pommes de terre sur son lit, gémissant de douleur.
©clever love.


Dernière édition par Wang Mei Lin le Dim 12 Oct - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Song Ra HaeavatarCutie Penguin
Messages : 453
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Chanteuse principale et maknae d'Ivory

MessageSujet: Re: (haelin) still got me crying.   Sam 11 Oct - 19:37


Still got me crying
AVEC MEIL LIN

Lorsqu'il s'agit d'exprimer ses sentiments, ou tout simplement de parler des ressentis de quelqu'un, je galère. C'est une grosse galère en fait, je suis pas douée pour trouver les mots qui font rebondir les gens, et le pire c'est que très souvent j'ai même pas l'envie et le courage de les écouter pour définir l'origine de leurs problèmes. C'est que je suis égocentrique, même si je l'ai jamais dit à voix haute, j'en ai pas moins conscience. Donc être à l'écoute, là dans ces circonstances, est peut-être trop me demander. D'autant plus que je me sais incapable d'en résoudre ne serait-ce qu'un seul problème.

Dans les situations comme ça, j'ai du mal à détecter les sarcasmes de la personnes en face. Si bien que je me retrouve à me demander si elle était réellement jalouse parce que mon lit est plus confortable - j'ai des doutes que ce soit le cas, cela dit - ou si elle blaguait... « Bah, si mon lit est vraiment plus confortable, tu peux y passer la nuit sans problème.  » Si seulement un tel petit échange pouvait régler son problème...

Ça devient de plus en plus compliqué. Dire que je n'y comprenais plus rien serait un doux euphémisme, je l'observe d'abord en silence avant de froncer les sourcils. « T'as peur que je me moque de toi ? Tu veux dire que ce qui te tracasse est un truc vraiment... con ? » Je faisais même plus attention à mon langage, je plisse les yeux quand j'obtiens des infos supplémentaires sur le pourquoi de sa tristesse mais rien d'exact ou qui puisse m'aider à cerner le problème. "Je ne t'oblige pas de rester, d'ailleurs, je dois dégager tu es sûrement d'autant plus fatiguée que moi!" Je m'en veux un peu mais je suis soulagée d'entendre ça. « Oui, t'as raison... hey ! » m'écrie-je en la regardant tomber misérablement sur le lit, visiblement souffrante.  

Je me lève et m'approche en croisant les bras, continuant à l'observer un moment avant de comprendre, parce que j'ai fini maintes et maintes fois comme ça quand j'apprenais à danser, j'étais vraiment une quiche alors il me fallait plus d'entraînement que les autres. « T'as passé combien de temps à danser, sérieux ? » Je me mords un peu les lèvres avant d'oser toucher son bras et la secouer un peu. « C'est quoi ces "trucs qui se sont passés avant" qui te mettent dans un tel état, hein ? » je demande, plus par curiosité que par inquiétude.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: (haelin) still got me crying.   Dim 12 Oct - 13:52


I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


C'est vrai qu'essayer de rire dans ce genre de circonstances, c'était carrément se foutre de sa propre gueule et de celle de son interlocuteur. Elle avait l'air d'avoir mal compris le sens humoristique de cette phrase. En même temps, sa réponse montrait très bien qu'elle avait du mal avec les subtilités de langage. Tu pouvais très bien lui apprendre, puisque le sarcasme était ton deuxième prénom. C'était pas le moment de développer ta propre vision du sarcasme, t'étais assez crevée comme ça.Déjà, tu te sens soulagée que, d'une façon plus ou moins détournée, elle te promettait de ne pas se moquer de toi. Ou peut être que tu ne faisais que t'imaginer ça.Lorsque tu étais retombée misérablement, on pouvait bien voir que tu t'étais sur estimée en te disant que rien de tout ça ne t'arriverait. "Toute la journée....sans pause...et sans bouffe." Bah ouais c'était très important, ça. Hésitante, elle s'approcha enfin de toi et essaya de te secouer. Tu avais déjà assez de mal à parler. Mais tu vas quand même te confier parce que tu lui faisais assez confiance."Je suis sûre que tu sais très bien que notre société actuelle recherche la perfection." Tu te relèves et croise difficilement les jambes."Bah il y a quelques années, c'était pareil. Tu as sûrement remarqué qu'avant de prendre quelque chose de sucré, j'hésite très souvent. Et bien c'est parce que lorsque  j'étais jeune, j'avais eu ce malheur d'être plutôt dodue...vraiment. C'était dans mes gènes et je n'y peux rien. En chine, les gens étaient plutôt fermés d'esprit malgré tout. Je vivais dans la capitale, j'espérais être comprise mais non. J'ai toujours été refusée, dans toutes les écoles, par les élèves. "Grosse vache", "bouddha version féminine", "retourne dans les près" tout ça, tout ça. On me disait des choses bien pire et même qu'en sport, on me courait après et me jetaient des pierres. Même au collège c'était pareil, même encore pire. J'avais essayé de me suicider plusieurs fois. Même si ça s'appelait plus de la mutilation qu'autre chose" Tu lèves les manches de ta chemise pour lui montrer quelques blessures restantes qui avaient mal cicatrisé et que tu étais obligée de masquer tout le temps avec des bracelets et de la crème."Un jour, j'ai finalement essayé de me suicider. J'ai ingurgité tous les médicaments que j'avais trouvé dans la boîte à secours. Je me souviens absolument de chaque seconde que je passais à jeter des regards vers la porte. Mes parents étaient allés à un gala ce soir là. J'étais passée une dernière fois sur les réseaux sociaux. J'avais encore une fois reçu des messages haineux de la part de mes...camarades. J'avais ravalé mes larmes puis je m'étais allongée, une lettre dans les mains, j'ai fermé très fort les yeux en priant pour que ça réussisse. Mais malheureusement, les parents étaient revenus au même moment. Tout s'est passé très vite, ma mère qui me secouait de partout en pleurant, mon père, qui était bien trop choqué pour pouvoir faire quoi que ce soit...et c'était à ce moment précis que j'avais regretté. On m'avait emmenée d'urgence à l'hôpital le plus proche. Faut dire j'en avais eu du bol." La tête baissée, tu te sentais déjà beaucoup mieux. Mais maintenant, tu t'attendais à un éclat de rire.
©clever love.


Dernière édition par Wang Mei Lin le Ven 31 Oct - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Song Ra HaeavatarCutie Penguin
Messages : 453
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Chanteuse principale et maknae d'Ivory

MessageSujet: Re: (haelin) still got me crying.   Ven 24 Oct - 21:06


Still got me crying
AVEC MEIL LIN

Sans pause, et sans bouffe... insister sur ce dernier point ressemble à Mei Lin, je la reconnais bien là, tiens. Un sourire étire mes lèvres mais s'efface tout de suite quand elle parle de société et de perfection. Je m'assieds, me disant que quand Mei commence à me sortir des phrases pseudo philosophiques comme ça, c'est pas vraiment bon signe. Puis ça parle de bouffe, de trucs sucrés et de poids. Je l'écoute attentivement, ignorant totalement où elle veut en venir. Je souris un peu malgré moi à l'évocation du Bouddha version féminine, mais me mords tout de suite la lèvre inférieure. Je la comprends parfaitement, j'ai pas été traitée mieux à cause de ma provenance d'un couple homosexuel. Mon regard étonné se place machinalement sur ses bras quand elle les dénude, je déglutis avec peine. Oh.mon.Dieu. Elle plaisante pas, elle a réellement essayé de se suicider. La bouche entrouverte et les yeux écarquillés, mon regard inquisiteur se pose sur celle dont j'ignorais beaucoup de choses.

Je me retiens de répéter "Oh God, te suicider ?" comme une idiote et préfère rester silencieuse comme la mauvaise amie et l'handicapée de sentiments que je suis. Je peux très très bien comprendre ces pulsions autodestructrices, et ne pas en guérir totalement me semble normal. C'est pas sans conséquences, ce genre de choses. Mais Mei Lin est une personne si énergique et limite joyeuse tout le temps que ça m'étonne qu'elle fasse partie des gens mélancoliques. Quand elle finit son histoire, je peine encore à déglutir, baisse la tête avant de la relever illico. « Oui, les standards des gens sont haut placés, c'est une réalité. Et les gens peuvent être cruels, mais... c'est pas une raison pour mettre fin à tes jours. Tu aurais manqué à tes parents, au moins, bien que je sois sûre que ce sont pas les seuls qui en auraient été tristes. »

Je passe une main dans mes cheveux, je suis tentée par lui répondre par de l'humour mais elle s'est ouverte à moi. La moindre des choses est de rester sérieuse. « Tu sais, j'ai pas été traitée plus gentiment dans les States hein. » J'affiche un sourire en coin, ironique à souhait : « Et pourtant, les gens là-bas ont la réputation d'être tolérants... » Leur étroitesse d'esprit me dégoûtait. Pas la peine de préciser que mes camarades ont pas été sympas à cause de ma provenance d'un couple homosexuel, ça reste mon secret.

« Mais c'est pas grave... je suis persuadée que les gens qui t'ont rendu la vie difficile se bouffent les doigts à chacune de tes apparitions à la télé. » Je ris, pourtant sérieuse. Puis je me lève et la regarde dans les yeux, hésitante. « Rassure-moi, tu me dis pas tout ça parce que t'as à nouveau envie de te suicider, si ? »

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: (haelin) still got me crying.   Ven 31 Oct - 21:29


I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


Tu te sentais vraiment soulagée, mais en même temps, tu te demandais si t'en avais pas dit un peu trop. Tu n'avais pas pu t'empêcher de tout lui confier. Ra Hae était quand même ta seule et unique meilleure amie, malgré les très grandes différences qu'il y avait entre elle et toi. Tu l'aimais vraiment, mais votre manque de communication te faisait vraiment mal. Enfin, c'était surtout à cause des différences de chaque membre. Mais tu aimais chacune d'entre elles comme elle était, tu t'en fichais pas mal d'elles et de leur passé, parce que là, maintenant, vous êtes les Ivory. Un seul et unique groupe régnant sur les charts. Lorsque l'américaine reprit la parole, tu pris soin de l'écouter attentivement, ne laissant aucune petite syllabe t'échapper. "Ouais...t'as raison, mais t'sais, l'adolescence, les hormones, les conneries..." Tu ravales ta salive et retiens un et toi? est ce que je t'aurais manquée si je m'étais suicidée aujourd'hui? avant d'arquer un sourcil. "Hein?Quoi?Comment? Tu dois tout m'expliquer d'accord? Tu voulus t'avancer vers elle, mais elle avait très rapidement changé de sujet. Tu te promis d'y revenir plus tard, gardant ce sujet bien au chaud dans un coin de ta petite tête. Tes lèvres s'entrouvrirent pour laisser place à un rire qui suivait celui de ton interlocutrice. Tu aimais tellement son rire. Tu aimais tellement sa façon d'être. A croire si tu devais pas virer lesbienne. Mais en fait,elle avait raison. Tu ne devais pas se laisser dépasser par les événements.Rire que tu perdis directement après sa question. Ton regard s'assombrit. Tiens, c'était une bonne question, ça."Bah en fait...j'en sais rien. Peut être bien, ouais. Tu m'as sauvée." Tu la pris dans tes bras et la serras très fort. T'avais vraiment peur de la perdre, elle, cette pierre tellement précieuse à tes yeux. Tu n'avais pas envie de la lâcher, mais malgré tout, tu le fis quand même. Tu lui souris,un sourire de gratitude avant de la regarder droit dans les yeux."Tu voulais dire quelque chose, mais tu t'es arrêtée. Tu connais tout de moi, maintenant, je me sentirai tellement, non mais tellement mal si tu continuais à faire semblant que tout va bien alors que non..." Tu passes ta main dans tes cheveux et la regarde timidement. Tu n'avais pas envie de la forcer, mais tu te sentais quand même mal. Comme si...tu profitais d'elle pour en faire ton psy alors que ce n'était absolument pas le cas. Certes, une meilleure amie, ça servait à ça, mais elle avait l'air tellement fatiguée que tu n'avais pas envie de lui bouffer encore plus son temps de sommeil.
©clever love.


Dernière édition par Wang Mei Lin le Dim 30 Nov - 14:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Song Ra HaeavatarCutie Penguin
Messages : 453
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Chanteuse principale et maknae d'Ivory

MessageSujet: Re: (haelin) still got me crying.   Mer 12 Nov - 17:54


Still got me crying
AVEC MEIL LIN

L'adolescence, les hormones, les conneries... c'est de bonnes excuses, c'est vrai. Peut-être pas pour mettre fin à ses jours, mais je peux comprendre. L'idée de me suicider m'a traversé l'esprit au moins une fois lorsque j'étais encore ado. Je souris : « Dis-moi, maintenant t'es contente que tes parents t'aient sauvée, pas vrai ? » Puis j'ai le malheur de parler de mon passé et d'insinuer que j'étais pas plus satisfaite de ma vie. "Hein?Quoi?Comment? Tu dois tout m'expliquer d'accord?" Je me retiens de lui répondre par un "donne-moi une bonne raison de le faire" et me concentre sur ce qui nous intéresse pour le moment, à savoir son passé à elle.

D'ailleurs, je pensais bien m'y prendre mais son rire meurt sur ses lèvres à l'entente de ma question que je regrette tout de suite d'avoir posé. "Bah en fait...j'en sais rien. Peut être bien, ouais. Tu m'as sauvée." Elle plaisante, n'est-ce pas... ? J'ai à peine le temps de répondre qu'elle me prend dans ses bras. Et je me trouve bête, à ne pas savoir comment réagir, plaçant simplement une main sur son dos et la tapotant légèrement. Comment un contact physique peut-il être si agréable et me mettre en même temps trop mal à l'aise ? Heureusement, ça s'éternise pas et ça m'arrange. J'aime bien Mei Lin, il n'y a pas à dire - sinon je serais pas là à essayer de la réconforter - mais il faut qu'elle - et les autres filles, d'ailleurs - arrête de manifester tant d'affection.

Pas possible de retrouver un meilleur état d'esprit puisqu'on aborde les sujets qui fâchent. "Tu voulais dire quelque chose, mais tu t'es arrêtée. Tu connais tout de moi, maintenant, je me sentirai tellement, non mais tellement mal si tu continuais à faire semblant que tout va bien alors que non..." Je fronce légèrement les sourcils, réfléchissant à ma réponse. Mon regard se plante dans le sien. « Y a peu de chances que tu oublies ce que j'ai dit, hein ? » je souris un peu avant de poursuivre : « En fait, tu connais Jae Sun, mon frère. Le membre des Moonlight. Devant toi, les Ivory, les autres Moonlight, et tout le monde en fait, on fait semblant de s'apprécier. C'est obligé. Mais en réalité, je le déteste, peut-être même plus que Shin-Il. » Je ris, un peu nerveusement. Mei Lin est une des rares personnes qui savent que je sors avec Shin-Il que pour pouvoir le faire chier comme je peux, parce qu'il voulait juste me mettre dans son lit. « Vous m'avez jamais entendue parler de mes parents, non ? J'ai coupé les ponts avec eux. Ça fait des années qu'on s'est pas parlées. »

Je garde le silence quelques instants avant de sourire à nouveau. « Voilà, c'est tout. J'ai pas envie de m'étendre. Dis-moi plutôt si ça va mieux, histoire que je sache si tu seras d'humeur à nous faire le petit déjeuner demain, ou si on se contentera des céréales. »

© EKKINOX

_________________


Keep your face always toward the sunshine
- and shadows will fall behind you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: (haelin) still got me crying.   Dim 30 Nov - 16:43


I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


Tu ne réponds pas, au contraire. Tu hoches la tête, comme une enfant, comme à ton habitude, en fait.C'est vrai, ça. Tu n'as pas pensé à tes parents, lorsque tu t'es retrouvée en face de ces médicaments et de ce rasoir. Lorsque tu l'avais prise dans tes bras, tu savais très bien qu'elle avait été surprise. Mais à force de te côtoyer, elle devait être habituée. Les câlins et les skinships sont devenus ta passion. Au début, il fallait l'avouer, avec Ra Hae, c'était gênant. Vraiment gênant. Mais les fans qui s'excitaient sur votre "pairing" vous ont obligés à vous rapprocher comme si ça te déplaisait, de toutes les façons pas de gayness dans l'air, absolument pas. Ton câlin avait réussi à la faire cracher le morceau. Un grand sourire se dessina sur tes lèvres. "Tu me connais bien." Et c'est à ton tour de l'écouter. Et c'est silencieusement et la tête  baissée que tu le fais. Lorsqu'elle termine, son rire nerveux,tu l'entends différemment. Tu ne dis rien, tu n'ajoutes rien. Si elle ne veut pas parler, tu n'as pas à l'obliger.Tu sais pertinemment qu'avec elle, tout peut partir en vrilles facilement."Jae Sun? Je ne le connais pas personnellement, mais pour tout te dire, entre Sang Min.(tu serres les dents de rage)et Shin Il, j'me demande qui est bien pire.J'ai déjà une assez mauvaise image des Moonlight et j'veux pas que ça empire. " Sang Min et toi, une grande histoire d'amour...non j'déconne. Tu chasses tes démons de tes esprits et essaye de sourire. Oh que tu le haïssais, ce gars là. "T'inquiète, demain, je serai à nouveau là pour vous faire chier avec ma casserole, tu peux préparer les boules quies pour tes oreilles." Tu dis ça, essayant de te faire aussi menaçante que possible. Ce qui ne réussissait absolument pas vu que tu ne seras jamais crédible dans le rôle de la méchante sorcière. Toi, t'es plutôt la pauvre conne qui bouffe la pomme sans se rendre compte du poison qu'il y a dedans. "Eh au fait." Tu te tais quelques secondes, pour laisser le "suspens" planer autour de vous."Ca te dit d'imprimer des photos de ton chéri et de balancer des fléchettes dessus? Je le connais pas, ouais, mais les ennemis de mes amis sont...non, les ennemis de mes meilleurs amis sont mes meilleurs ennemis." C'est très gamin de ta part, et très con, surtout. Mais la seule chose que tu voulais, était que Ra Hae te sourisse.
©️clever love.


(excuse moi de mon retard ET de la nullité de mon post Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Song Ra HaeavatarCutie Penguin
Messages : 453
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Chanteuse principale et maknae d'Ivory

MessageSujet: Re: (haelin) still got me crying.   Ven 26 Déc - 17:14


Still got me crying
AVEC MEI LIN

Entre Sang-Min et Shin-Il, je saurais facilement dire qui est le pire, moi. Mais on doit pas avoir le même avis là-dessus vu comment son expression faciale change quand elle parle de Sang-Min. Je souris. « Tu devrais pas perdre espoir, les deux autres membres sont vraiment sympas. » J'hausse les épaules en souriant. Mais mon bonheur éphémère éclate d'un seul coup. "T'inquiète, demain, je serai à nouveau là pour vous faire chier avec ma casserole, tu peux préparer les boules quies pour tes oreilles." Je grimace. « Oh... tu me fais presque regretter d'avoir cherché à te réconforter, tu sais. » Je lui poke l'épaule pour signaler que je plaisante, bien qu'il y ait une part de vérité dans ce que j'ai dit : j'aime pas quand on me réveille de la sorte.

Bon, vu qu'elle a l'air plus calme que tout à l'heure, je n'ai plus à faire des efforts pour être gentille. Alors que je songe à regagner le lit, elle reprend la parole. "Eh au fait." J'hausse les sourcils, m'attendant à entendre quelque chose de grave. Tu te tais quelques secondes, pour laisser le "suspens" planer autour de vous."Ca te dit d'imprimer des photos de ton chéri et de balancer des fléchettes dessus? Je le connais pas, ouais, mais les ennemis de mes amis sont...non, les ennemis de mes meilleurs amis sont mes meilleurs ennemis." Alors là... je me laisse tomber contre le matelas, ne pouvant m'empêcher de rire au point d'avoir mal aux zygomatiques, au ventre. « Crois-moi, ça me ferait vraiment plaisir, mais faut pas qu'il soit aussi présent dans ma vie. Il mérite pas tant d'attention, tu vois ? » Je me redresse pour conclure mon intervention avec un clin d'oeil. « Puis ce n'est pas comme si je ne l'avais pas déjà fait. » C'est que les tensions s'accumulent vite quand on est "en couple" avec quelqu'un comme lui. Et ça, c'est un moyen vraiment efficace pour décompresser.

Je me lève en m'étirant. « Bon, si tu dis racontes à quelqu'un que j'étais si... douce et compréhensive, t'es morte. » Je souris quand même, peu sérieuse. Malgré tout ce que je peux dire u faire, je l'aime bien. Avec les autres Ivory, elle fait partie de ma petite famille. On s'en fiche du fait de ne pas être liées par le sang, l'essentiel c'est d'avoir quelqu'un sur qui je peux compter et qui me laissera pas tomber, comme l'avait fait mon "vrai" frère.

© EKKINOX


HRP : Pas de soucis et ta réponse était très bien ♥ par contre, je m'excuse de la nullité de la mienne et du retard aussi ><

_________________


Keep your face always toward the sunshine
- and shadows will fall behind you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (haelin) still got me crying.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(haelin) still got me crying.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Why are you crying?
» Desperate Housewives [Dramédie, Soap]
» david « boys don't cry »
» LYSANDER △ you ain't nothing but a hound dog, crying' all the time.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-