AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You didn't see anything ∇▲ feat. Dong Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: You didn't see anything ∇▲ feat. Dong Sun   Mar 7 Oct - 18:16


« Dong Sun ne va pas tarder à rentrer... » souffle Jae Duk au vallon d'une oreille, ses doigts se perdant dans la longue chevelure de son amante. Les yeux toujours clos, elle se meut doucement, laissant une main baguée glisser jusqu'aux pectoraux du jeune homme. Tête doucement redressée, la belle a un hochement de tête avant de déposer doucement ses lèvres sur celles du manager. Quelques caresses sont échangées, avant que chacun ne se tire des draps. Elle récupère ses vêtements, avant d'onduler jusqu'à la salle de bain, en silence.

En attendant, le jeune homme récupère de quoi se vêtir, avant de tirer les draps. Un regard rapide est jeté à son réveil. Trois heures moins le quart, déjà. Le temps que Da Hye n'ait fini de se préparer, le manager a rapidement fait de débarrasser la table encombrée, et de préparer les affaires de sa belle pour ne pas perdre de temps. Pas qu'il ait honte que son cousin découvre le pot aux roses, bien loin de là. Seulement, il redoublait de prudence et faisait toujours en sorte que personne ne se doute de rien. Personne ne devait être au courant pour cette relation dans l'ombre, à part les deux concernés. Qui plus est, cacher cette relation aux yeux de Dong Sun était une certaine preuve d'égard : après tout, ce dernier n'aurait pas aimé tenir la chandelle.

Da Hye sort rapidement de la salle d'eau, coiffée et maquillée discrètement. Jae Duk ressert rapidement ses bras sur son dos, nichant son visage dans son cou pour humer une nouvelle fois son parfum. Doucement séparés, la belle lui adresse un sourire faible, signe que l'heure du départ était arrivée. Arrivés à la porte d'entrée, manager déverrouille le loquet avant de tirer le battant. Elle reste sur le seuil, le temps qu'ils n'échangent un rapide baiser, mais... Une silhouette plantée à quelques mètres de là, dans le couloir de l'immeuble attire rapidement la curiosité du manager.

Dong Sun. Par réflexe, Jae Duk a un coup d’œil pour sa montre. Trois heures moins cinq... Lui qui rentrait d'ordinaire à trois heures passées, c'était une « bonne » surprise. Da Hye lui adresse un regard signifiant clairement : hey merde. Le jeune homme lui adresse un petit sourire crispé, avant de dire : « Da Hye, je te présente mon cousin, Dong Sun. » Elle opine, avant de se tourner vers le concerné, le bras gauche « inconsciemment » passé dans son dos. Le cousin, lui, n'aurait probablement besoin d'un dessin... Même si là, il était clair que Jae Duk priait tous les dieux qu'il n'ait pas cramé l'alliance. Da Hye glisse un petit « Bonsoir Dong Sun. Enchantée. », avant d'en revenir au manager. Ce dernier lui souffle un  « Fais attention à toi en rentrant. », avant de regarder sa silhouette gracile s'en aller.

Le manager en vient donc à son cousin. « Yo ! » dit-il avec une esquisse de sourire, appuyé sur le cadrant, tentant de sembler aussi décontracté que possible. Rester cool : qui sait, peut-être que Dong Sun n'avait-il pas aperçu l'alliance dorée à l’annulaire gauche de Da Hye. Et le cas échéant, Jae Duk ne pouvait pas être accusé de quoi que ce soit, si ce n'est vouloir préserver sa candeur. « T'as fini plus tôt ce soir, non ? »

Ceci étant dit, il se redresse, avant de faire signe à Dong Sun de rentrer. L'adolescent entré dans l'appartement, Jae Duk verrouille à nouveau la porte, avant de se retourner vers le plus jeune. « Pas trop crevé ? » demande t-il. « Comment la trouves-tu ? » poursuit-il au sujet de Da Hye. Évidemment, il était curieux d'avoir l'avis de son cousin à son sujet, même si leur entrevue avait été très brève. Mais c'était surtout histoire d'éviter de donner l'impression qu'il avait quelque chose à cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: You didn't see anything ∇▲ feat. Dong Sun   Jeu 16 Oct - 10:57

You didn't see anything

Nouvelle nuit de taf en solo pour Dong Sun, à croire que son acolyte de balayage était porté disparu, étrange... La prochaine fois qu'il le verrai, après lui avoir passé le savon du siècle il va sans dire, il lui demandera enfin plutôt extorquera son numéro à cet imbécile. Vous voyez l'auréole au dessus de sa tête là, il voyait déjà les anges se foutre de sa gueule là-haut si ils existaient. Saint Dong Sun le berger des brebis égarées ! Quel surnom de fou, comme si Blondie ne suffisait pas... Le jeune homme secoua la tête et s’aperçut que bien qu'en train de râler contre l'autre droguerie ambulante, il avait terminé, et en avance s'il vous plaît, tout le travail qu'il avait à abattre dans la soirée. Une fois passé au vestiaire et après avoir enfilé son cuir, le voilà fin prêt pour affronter la fraîcheur d'une soirée d'Octobre. Le temps n'était pas pour lui déplaire ne craignant pas particulièrement le froid, bon après, il ne fallait pas exagérer, à choisir, il préfère tout de même une belle plage ensoleillée. Pourquoi ? Simple question de logique, quel est lieu et la période où l'on est le plus susceptible de voir des jeunes femmes avec très peu de tissus ? Bingo ! L'été sur les plages ou au bord d'une piscine...Comment ça pervers ? Tshhh..il aime juste regarder les belles choses tout simplement ! C'est donc sur ces pensées qu'il franchit la porte de l'agence, croisant un attroupement de demoiselles. À cette heure-ci ? Non pas qu'il soit sexiste, mais tout de même, les rues restaient un lieu pas des plus sûr pour des jeunes femmes. L'une d'elle lui décocha un petit sourire qui ne manqua pas d'en déclencher un de sa part. C'était trop tard, ce fut le geste de trop, il était maintenant cerné. Enfin ce n'est pas comme si il allait s'en plaindre. Quatre filles pour lui, que demandait le peuple.

Il fut étonné par l'erreur de jugement de ces dernières. Lui, un Trainee ? Il prit un air navré et leur avoua qu'il n'était  qu'un employé comme un autre à la Star Entertainement. Néanmoins, elles ne semblaient pas en démordre et croyaient dur comme fer qu'il osait leur mentir. Bien que flatté, mais voulant néanmoins vite rentrer se mettre au lit, il montra son badge qui indiquait qu'il était  technicien de surface. Autant le dire, ces demoiselles furent vite désintéressées et repartirent sans demander leur reste, ne laissant même pas l'occasion au gentleman Dong Sun de leur proposer de les raccompagner chez elles. Ah les femmes.... Bien maintenant, le casque vissé sur les oreilles, il pouvait affronter le chemin retour avec quiétude. Son lit l'appelait déjà du fin fond de sa chambre, une chance que la musique le tenait éveillé, sinon il aurait bien piqué un petit somme à même le sol tiens ! Les rues étant peu animées, il se permit de fredonner les airs, voir même de chanter quand certaines portions de route le lui permettaient. Finalement, le trajet se déroula sans encombre et bien plus rapidement qu'il ne l'avait pensé, ce raccourci trouvé une semaine plus tôt était une bénédiction et lui permettait de gagner presque un quart d'heure sur son trajet. Ce qui n’était pas du luxe au vu des heures matinales où le tyran Jae Duk le sortait du lit, ah ses grasses mâtinés chez ses parents qu'est-ce que ça pouvait lui manquer des fois, souvent...euh tout le temps .

Comme à son habitude, le blond délaissa l’ascenseur au profit des escaliers qu'il dévala quatre à quatre, bien trop pressé de se lover dans ses couvertures. Mais, parfois les changements de timing riment avec imprévu. Et quel imprévu ! Alors ça venait de là ce parfum inconnu qui se mélangeait parfois à celui de son cousin. Dong Sun savait bien qu'il n'était pas fou et ne se faisait pas des films, Jae Duk avait une petite amie ! Mais pourquoi il lui cachait cet abru.....Oh il voit très bien maintenant. La jeune femme, bien que ravissante, portait une toute aussi raffinée ...bague de mariage... Le boxeur se tend avant de se faire repérer par les deux amants. Et merde, pour la discrétion on repassera...Maintenant, impossible de faire marche arrière, il avança en direction du couple et se posta à deux pas d'eux en offrant son sourire le plus engageant.  «  Da Hye, je te présente mon cousin, Dong Sun. » Pour une fois qu'on le présentait pas comme un glandu ou il ne savait quelle autre fantaisie, il sauterait presque de joie, mais là n'était pas le moment. Pas envie de passer pour un dingue, déjà qu'il risquait de se faire enterrer par les deux amants adultères ne voulant pas voir leur secret être dévoilé au grand jour ! Note à lui-même, arrêter les séries policières, ça ne lui réussissait vraiment pas...  « Bonsoir Dong Sun. Enchantée. » Hum il supposait qu'il devait l'être aussi. « Tout le plaisir est pour moi. » Voilà, faire bonne impression, ne pas faire comme si il avait vu cette putain de bague tant qu'elle n'était pas partie.    

La fine silhouette ayant disparu de leur champ de vision, son cousin, très probablement mal à l'aise s'empressa d'engager la discussion.  « Yo ! » Mon dieu qu'il était mauvais comédien, son  cousin avait bien fait de s'être engagé dans la voie de manager, il n'aurait pas fait long feu en tant qu'acteur sinon. « T'as fini plus tôt ce soir, non ? » Oui en effet, pourquoi, ça ne collait pas à tes plans ? Voici ce que fut tenté de lui répondre le blond, mais Dong Sun restant Dong Sun, il se contenta d'un bref hochement de tête en s'engouffrant dans l'appartement. . Jae Duk ne lui laissai pas une seconde et c'est à peine si il avait eu le temps de retirer ses chaussures qu'il lui parlât à nouveau. « Pas trop crevé? Le plus jeune haussa un sourcil, bon il la pondait sa véritable question au lieu de tourner autour du pot ? Comment la trouves-tu ? » Un petit rire nerveux échappa des lèvres du blond tandis qu'il se délestait de sa veste. «  Je me demandais quand tu allais enfin me la poser, t'es nul pour jouer la comédie Jae Duk.... Et sinon … Un peu trop mariée à mon goût, mais je dois reconnaître qu'elle est jolie.  Ça dure depuis combien de temps avec elle ? » Bien qu'il ne cautionnait pas vraiment ce genre de relations que son petit cerveau de fleur bleu ne pouvait concevoir dans un pays parfait, il s'intéressait tout de même à celle de cousin. Justement parce que c'était Jae Duk. «  T'inquiète, j'irai rien raconter à qui que ce soit, bien que ça me brasse un peu ah ah... Tu sais ...Il se gratta la tête légèrement gêné... Si je t'empêche de voir ta meuf comme tu veux...je peux très bien squatter chez un pote ou demander à mes vieux de me reprendre à la maison malgré les travaux...J'ai pas envie de tenir la chandelle ou d'empêcher qu'elle ne brûle tu vois. » Bordel, il ne pouvait pas rentrer tranquillement comme tous les autres soirs ? Nouvelle résolution, ne jamais rentrer en avance, c'était bien trop prise de tête....

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]


Dernière édition par Nam Dong Sun le Mer 22 Oct - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: You didn't see anything ∇▲ feat. Dong Sun   Ven 17 Oct - 18:11


Dong Sun ignore chacune des questions qui lui est posée. Jae Duk ne saurait lui en tenir rigueur : ces interrogations étaient là uniquement pour reporter l'attention du blondinet ailleurs. Il essayait tant bien que mal de faire mine de rien. Mais visiblement, ça ne faisait pas mouche. Il n'avait jamais été très doué à la comédie, comme le soulignait son cousin. Un peu trop nerveux peut-être ? Ou peut-être qu'il en faisait trop, tout bonnement. Ça n'aurait pas été impossible. Mais il tenait vraiment à ce que le plus jeune n'ait rien cramé au fait que Da Hye était mariée.

Mais les mots qu'il craignait ne tardent pas à sortir de la bouche de Dong Sun. Bien que jolie, trop mariée à son goût. Ben voyons. Au moins, Jae Duk n'avait plus à s'angoisser : le pot aux roses était découvert. Il a pour seule réponse un haussement d'épaules un peu mou... Parce que bon, il savait que c'était pas bien, tout ça. Il avait quand même de l'éducation. Mais c'était un peu le genre de choses conte lesquelles on ne peut pas lutter, quoi !

A la question posée par son cousin, Jae Duk élève les yeux vers le plafond, le temps de réfléchir... « Un peu plus de trois mois, me semble t-il. » finit-il par lâcher, avant de ramener son regard vers son cousin. Ce dernier lui assure qu'il n'irait pas raconter quoi que ce soit. « Merci. » souffle son cousin, tout de même rassuré. Pas qu'il remette en cause son cousin ou quoi : il lui faisait confiance et savait qu'à moins d'une sacrée revanche à prendre, il ne chercherait pas lui porter préjudice. Mais c'était tout de même rassurant.

Ensuite, Dong Sun avoue que ça le « brassait » un peu. Jae Duk fronce légèrement les sourcils, avant d'interroger : « Comment ça ? » Le cousin, un peu gêné, ajoute ensuite que si sa présence était un problème en ces lieux, il pouvait toujours se débrouiller pour aller crécher ailleurs. Le manager a un mouvement de tête de gauche à droite. « Non, t'inquiètes pas. On fonctionne comme ça depuis le début, et ça nous convient. » assure t-il, avant d'ajouter avec un sourire pâle : « Mais si vraiment ça te gêne, je vais pas te retenir de voler de tes propres ailes, mon canard. » Même si quelque part, son cousin lui manquerait quand même un peu s'il venait à quitter les lieux, pour sûr !

« En attendant, je pensais pas que tu serais si perspicace. » avoue Jae Duk, tandis qu'il retourne vers le salon. « C'est son alliance que t'as remarqué ? » interroge t-il tout en se posant sur le canapé. « En tout cas, faut vraiment que tu gardes ta langue là-dessus. Ça lui porterait trop préjudice qu'on laisse ça entendre à la StarE. » ajoute t-il. Plus à elle qu'à lui, pour sûr ! Ou disons plutôt que les répercutions se feraient davantage sentir du côté de Da Hye.
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: You didn't see anything ∇▲ feat. Dong Sun   Mer 22 Oct - 18:07

You didn't see anything

Pour une surprise, c'était une sacré surprise. Non pas que Dong Sun était étonné que son cousin ait quelqu'un dans sa vie, mais plus par le fait qu'il lui ait caché. Ce qui avait de ce fait commencer à lui mettre la puce à l'oreille quant à la suite des événements. Une jeune femme, ravissante au demeurant, partageait donc la vie de son cousin dommage qu'elle...soit mariée... Il faisait fort sur ce coup là Jae Duk, mais il comprenait maintenant pourquoi il n’avait jamais entendu parler de cette fameuse Da Hye. Et puis, on le prenait pour un bleu ou quoi ? Cette main baguée dissimulée honteusement derrière le revers d'une jupe fluide c'était d'un cramé ! Enfin bref, l'amante du manager partie, ce dernier se mit à l'assaillir de questions auxquelles le pourtant bavard Dong Sun ne répondit pas. Il croyait qu'il le voyait pas venir le canard avec ses gros sabots ? Tiens, un canard avec des gros sabots, conceptuel comme animal, merde, voilà qu'il divaguait à nouveau. L'interrogatoire terminé, enfin la question véritable pointe le bout de son nez, elle en avait mit du temps à sortir celle-là. Mais le technicien de surface comprenait, assaillir l'ennemi de questions est une très bonne tactique de diversion, dommage ce soir elle n'avait pas véritablement fonctionné. Il s'intéresse un peu plus à cette relation adultère et questionna le plus vieux sur la durée de cette dernière. « Un peu plus de trois mois, me semble t-il. » À cette réponse, le boxeur lâcha un sifflement admiratif tout en imitant un revolver de la main. «  Eh beh, like a James Bond Dude. Mais l'agent 008 vous a démasqué, un petit rire se déploya dans la gorge de Dong Sun avant qu'il ne continue, mais je salue l'effort, vous avez tenu longtemps sans que je crame rien. J'avoue quand même que je t'en veux un peu que tu me l'aie caché, ça a l'air sérieux entre vous. » Il était vrai que les regards que se jetaient les deux tourtereaux étaient équivoques, ils s’aimaient, ça se voyait.

Après cela, le plus jeune avait assuré à son cousin qu'il ne dirai rien à qui que ce soit et s'était vu gratifié d'un « Merci . » À cela, le passeur professionnel de balais avait légèrement haussé les épaules, c'était normal de se soutenir entre membres de la même famille. Jamais il lui viendrait à l'esprit de faire une telle crasse à Jae Duk, et ce même si un jour ils étaient en froid. Dommage que nombre de personnes oubliait cette assistance que l'on devait aux personnes du même sang que soit, chose qui désolait le plus jeune d'ailleurs. Quelques minutes plus tard, il avoue tout de même au manager son léger malaise face à cette situation qui fut accueilli d'un froncement de sourcil et d'un « Comment ça ? » de la part de son cousin. Après un léger soupir, la réponse ne tarda pas à arriver de la part d'un Dong Sun tout penaud, merde il avait quand même l'air bien fin à jouer la fleur bleue là ! « Bah, tu vois ton cous' c'est un éternel romantique qui croit encore que le mariage c'est la consécration d'une relation, alors quand je vois que même cette institution est mise à mal, bah ça me fait bader t'vois. Il se gratta la tête avant de poursuivre. J'ai l'air con et fleur bleue à dire ça, mais bon c'est mon ressenti. Mais bon, les sentiments ça se contrôle pas comme on dit. Je vous juge pas attention hein ! Juste que ça me fait bizarre quoi. »Tant de questions l'assaillaient au sujet de cette relation qu'il avait du mal à comprendre, mais ses lèvres resteront obstinément closes. Il ne voulait pas gêner son cousin, qui savait pertinemment que ce qu'ils faisaient était prohibé par la société, il ne lui apprenait rien.

Toujours dans cette optique, Dong Sun avait questionné Jae Duk sur les inconvénients que sa présence pouvait causer. Le manager s’était alors empressé de le rassurer face à ce fait en secouant négativement la tête. « Non, t'inquiète pas. On fonctionne comme ça depuis le début, et ça nous convient. » Il hocha la tête, mais n'en pensait pas moins. Se voir comme deux repris de justice en cavale ? Hum, il n'était pas sûr que ça leur convenait tant que ça, le mot plus juste était contentaient. Enfin bon, dans ce genre de situation on avait pas vraiment le luxe du choix, fallait faire avec, c'est tout. Dans un sens, il admirait la force de caractère de son cousin, ce n'est pas lui qui tiendrait dans ce genre de relation en tous cas. « Mais si vraiment ça te gêne, je vais pas te retenir de voler de tes propres ailes, mon canard. » Un bref éclat de rire traversa la pièce avant que le plus jeune ne se reprenne. «  Et après tu te plains qu'on t'appelle Daffy Duck ou je ne sais quelle autre connerie, tu cherches aussi Jae Duk ! Mais non,sorry, mais je me sens bien ici même si t'es un tyran qui me confond avec ses protégés. J'ai pas besoin de me lever à six heures du mat moi ! Il pointa du doigt le torse du plus vieux. Et ne me dit pas un truc du style « qui aime bien châtie bien » sinon la prochaine fois je t'en fout une pour te démontrer tout mon amour cher cousin ! » Menace en l'air, le boxeur ne sortant les poings que sur un ring.

Le canapé lui tendant les bras, il se vautre magistralement sur ce dernier avec un soupir de contentement extrême. ENFIN il se posait ! « En attendant, je pensais pas que tu serais si perspicace. » Dong Sun se saisit d'un coussin et le jeta en plein milieu du visage au plus vieux. « Eyh dit moi tout de suite que je suis con!Tsshh crazy Duck ! » Cette petite pique de lancé Jae Duk ne s'était pas démonté pour autant et se fit à son tour curieux. « C'est son alliance que t'as remarqué ? » Le blond opina de la tête en le laissant continuer. « En tous cas, faut vraiment que tu gardes ta langue là-dessus. Ça lui porterait trop préjudice qu'on lui laisse ça entendre à la StarE. » Le technicien de surface qui murmurait à l'oreille de Tornado s'étira avant de se tourner vers le plus vieux, une moue soucieuse sur les lèvres. «  Vrai que ça peut lui emmener des noises, mais à toi aussi Jae Duk. Faut pas que t'oublie que même si t'es pas une star, que tu le veuilles ou non  t'as les fans de ta bande de bras cassés, pour les non-initiés les Moonlight, qui te tomberont dessus si ça venait à se savoir quoi . Enfin bon t'es grand et moi je compte rien dire, juste que faite plus attention. Tout le monde ne s'appelle pas Dong Sun quoi. » Ces bonnes paroles prononcées, il s'étira avant de se décider à rejoindre la cuisine pour un en-cas nocturne, c'est qu'il faisait faim bordel ! Depuis la cuisine il lance un « T'as faim le cousin ? Je vais me préparer un truc, j'ai trop les crocs là.. » Et au moins il ne risquait pas de manger un sandwich aux ingrédients non identifiés cette-fois, hein Jae Duk ?

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]


Dernière édition par Nam Dong Sun le Lun 10 Nov - 8:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: You didn't see anything ∇▲ feat. Dong Sun   Lun 27 Oct - 1:46


Un sifflement admiratif ? Hah bon, d'accord. C'était un peu inattendu de la part de Dong Sun, mais soit ! Disons que Jae Duk s'attendait à se faire sonner les cloches par cette tête blonde, plutôt que de recevoir des compliments sur sa discrétion. Mais il n'était pas homme à se plaindre de ce genre de chose, aussi le manager laisse t-il un sourire épanouir ses lèvres quand Dong Sun donne soudainement l'impression de se sentir au cœur d'un film d'espionnage. « Votre mission, si vous l'acceptez, est maintenant de protéger ces données ultra-confidentielles. » répond son cousin, histoire de continuer un peu dans la même donne ! Et pour ce qui est du petit reproche qui lui est fait au sujet de ces cachotteries, Jae Duk se fait à nouveau sérieux pour répondre : « C'est pas contre toi. Tu te doutes que si la situation avait été différente, je t'aurais dit que je fréquentais quelqu'un. » Et ce même s'il était indéniablement discret et peu causant sur ses relations ! Mais il n'était pas non plus à faire des cachotteries de cette ampleur là à quelqu'un d'aussi proche que Dong Sun. « On ne veut être que les seuls concernés par ça. Tu es la seule personne extérieure à être au courant. » Et il n'allait pas le dire une fois de plus, mais : le cousin avait intérêt à tenir sa langue !

De toutes façons, Dong Sun le lui assure. Jae Duk lui faisait suffisamment confiance pour le croire sur parole, aussi se contente d'il de hocher la tête avant que la conversation ne se fasse autre : les convictions amoureuses du plus jeune. Après un petit soupir, ce dernier confie (de canard) qu'il avait encore une idée très utopique de cette institution qu'était le mariage. Et si son cousin entendant parfaitement tout ceci, et le comprenait tout à fait... C'était un peu à trente mille kilomètres de ce dont il était convaincu, lui ! Attention : pas que Jae Duk soit une personne assez blasée pour dire que le mariage présentait juste des avantages financiers non négligeables et que sa symbolique était désuète. Bien loin de là. Il restait même convaincu que cette union était encore l'une des plus belles preuves d'amour qui soit. Mais disons que son côté pragmatique et terre-à-terre le laissait croire que rien n'était infaillible. Cet adultère en était l'exemple même. « Je comprends. » souffle t-il néanmoins, en ayant un mouvement de tête affirmatif. « Mais bon. » Ouais, c'était très développé comme argument ! Il a un haussement d'épaules un peu mou. « On a conscience que c'est pas éthique et tout ça. Sinon, on ne se cacherait pas comme on le fait. Et Da Hye refuse de rester enfermée dans une relation morte dans le fond, ce que je comprend. » Et là se posait toute la question de : dans ce cas, pourquoi ne se séparait-elle pas de son mari ? C'était certainement la chose la plus évidente à faire, mais bon : les choses étaient loin d'être aussi simples.

Pour ce qui est du mode de fonctionnement du couple, Jae Duk affirme que ce dernier leur convenait. C'était certes très restrictif, mais... Ils n'avaient pas vraiment le choix, quoi ! Et en soit, ça ne dérangeait pas plus que ça le manager de ne pas pouvoir être vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec sa belle. Il avait son indépendance, et elle avait sa vie de famille à gérer de son côté. Leur retrouvailles étaient toujours un petit oasis de douceur. C'était pas si mal comme ça !

Le sujet se fait ensuite plus léger, Dong Sun affirmant qu'il se plaisait bien dans cet appartement, malgré les conditions de colocation parfois un peu difficile. Le plus jeune prend même les devants, sommant son cousin de ne pas prétexter ses réveils matinaux par une quelconque affection. « Non, même pas. » souffle le manager. « Mais l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, c'est tout. » poursuit-il avant d'ébouriffer rapidement la tignasse blonde de l'autre jeune homme. Il se fait rapidement plus sérieux, prenant son vis-à-vis entre quatre yeux. « D'ailleurs, te lever tôt pourrait te permettre d'améliorer encore un peu ton rap. Qu'en dis tu ? »

Le séjour rejoint, Dong Sun s'affale aussitôt sur le canapé, soulagé de pouvoir enfin se poser. Il saisit aussitôt un coussin qu'il jette au visage de son vis-à-vis, dont les lèvres s'arquent brièvement. « Je ne me permettrai pas, voyons. » répond-il avant de venir s'asseoir dans un fauteuil. La conversation en revient à Da Hye, que Dong Sun avait deviné mariée en voyant son alliance, Jae Duk annonçant que leur relation ne devait pas remonter jusqu'à la Star Entertainment. Son jeune cousin lui rappelle que lui aussi subirait les retombées de ces rumeurs si elles venaient à courir les couloirs de l'agence. « Évidemment. Mais je n'aurai pas de divorce à subir, moi. » répond-il, puisque c'était la raison la plus évidente.

Dong Sun se lève alors, prenant la direction de la cuisine. Il propose au passage à son cousin de lui préparer quelque chose. « Je veux bien. » dit-il après un court instant d'hésitation. « Tu veux pas que je m'en charge ? Tu dois être crevé là. »
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: You didn't see anything ∇▲ feat. Dong Sun   Lun 10 Nov - 8:29

You didn't see anything

Pour sûr que le cousin devait être étonné de le voir réagir aussi bien, en même temps qu'aurait-il put faire d'autre hein ? Il n'allait pas piquer une crise de nerfs ou crier au scandale parce qu’il avait vu son cousin au bras d'une femme mariée, ça aurait été vraiment con. Bon après que la nouvelle l'ai mit sur le cul, c'était une autre chose. Et puis comme on dit vaut mieux en rire qu'en pleurer, et c'est ce qu'il fit en lançant une plaisanterie au sujet de la discrétion remarquable des deux amants. Elle reçu un accueil favorable de la part du plus vieux qui sauta à pied joins dans la combine du blond « Votre mission, si vous l'acceptez, est maintenant de protéger ces données ultra-confidentielles. » Dong Sun eu un petit rire et un haussement de sourcil « Ah maintenant c'est mission impossible, tant que j'ai pas de requins mangeurs d'hommes à mes trousses ça devrait le faire ! »Le sérieux était néanmoins rapidement revenu et Jae Duk revint alors sur la petite cachotterie faite au membre de sa famille. «  C'est pas contre toi. Encore heureux, il en tenait une sacré couche le zincou parfois...Tu te doutes que si la situation avait été différente, je t'aurais dit que je fréquentais quelqu'un . » Le plus jeune tordit un peu le nez tout en souriant un vague sourire amusé sur les lèvres, peu convaincu. « Mouai, avoue que tu aurais quand même eu peur que je te demande à rencontrer ta dulcinée lors d'un dîner où je t'aurais bien foutu la honte avant qu'elle ne s'enfuit en courant, un rire se déploya brièvement dans la gorge du technicien de surface, je suis con parfois. » Toujours sur le sujet, le manager se sentit obligé de rappeler « On ne veut être que les seuls concernés pas ça. Tu es la seule personne extérieure à être au courant .» Le blond s'était approché et avait tapoté l'épaule de son aîné «  Tu radotes papy, et relax je vais pas vendre la mèche , enfin quoique silence moyennant dons généreux de ta part..... Naaa it's a joke ! » Mais titiller un peu son cousin même dans cette situation était un bon moyen de le détendre, et il en avait bien besoin ! On aurait dit la ficelle d'un string trop tendu porté par une obèse, charmante image, non, non ne remerciez pas Dong Sun, c'était la maison qui offre.

Après avoir rassuré une énième fois son cousin qu'il soupçonnait de couver un début d’Alzheimer, le jeune homme s'était étendu sur la raison de son malaise face à cette relation qu'il peinait à concevoir. Il passait sûrement pour un gros niais aux yeux de son cousin, mais peu importe, après ce n'est pas comme si il lui faisait la morale. Après tout, peut-être que lui-même un jour succombera à la caresse des bras délicats d'une femme déjà prise par un autre, la vie tait bien moche parfois fallait l'avouer.... « Je comprends. Un bon point, mais bon c'était Jae Duk en même temps, pas le genre à rester catégorique. Mais bon . Il allait pas rester sur ça quand même ? Le pire c'est que cela n'aurait pas été étonnant de la part de l'animal à plume. On a conscience que c'est pas éthique et tout ça. Sinon on ne se cacherait pas comme on le fait. Et Dae Hye refuse de rester enfermée dans une relation morte dans le fond, ce que je comprends . » Pour le coup, le blond se fit moins patient et lâcha un soupir tout en secouant la tête. «  Putain Jae Duk stop, just stop. C'est bon t'as pas besoin d'argumenter comme ça avec moi cousin, chuis pas un procureur ou un bourreau, tu n'as pas à te justifier de tes actes. T'es majeur et vacciné de ce que je sache, donc pas besoin de monter une défense face à un merdeux de dix-neuf piges quoi. Après une question me brûle les lèvres, mais je ne la poserais pas par respect pour toi et Dae Hye qui semble être une charmante jeune femme au passage. Puis je connais déjà la réponse de toute manière, c'est pas si simple que ça et tatati et tatata. Bref, sujet clôt vu que je sens que ça va devenir stérile, autant pas continuer, j'ai pas envie de me prendre le chou avec toi mr William. » Un petit sourire indiquant au même moment que malgré ses paroles le jeune n'était en aucun cas en colère contre lui ou autres inepties du genre. Pour le plus jeune, quoique fassent tes proches, tu te doit de les soutenir comme il se plaît souvent à le rappeler à ses amis, parfois il tenait du vieux sages sur certains aspects spirituels.

Ces sérieuses considérations passés,le boxeur s'était empressé de détendre son cousin et alléger leur conversation par la même occasion. Il n'était pas un donneur de leçon ou un gars appréciant s'étaler dans des débats longs et biens souvent blessants ou occasionnant des tensions, d'ailleurs on le prenait bien souvent pour un simple d'esprit à cause de sa légèreté mais peu importe. Le sujet des levés matinaux, enfin c'était un euphémisme de le dire, abordés, le dictateur Ducky prit la parole. «  Non, même pas. Mais l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt c'est tout. » Le boxeur avait secoué la tête en soupirant lui aussi après s'être fait ébouriffer sa crinière blonde. «  C'est bien une phrase de vieux croulant ça ahah ! Non mais quand même t'exagères, je finis bien souvent à trois heures du mat et à six heures trente tu sonnes le clairon. Je cumule deux emplois et la boxe quand même...tortionnaire tshhh. D'ailleurs la prochaine fois que tu viens me voir sur le ring, évite mon trainer, il a bien envie de t'expliquer sa façon de penser vis-à-vis de son « champion » que tu laisses pas avoir son quota d'heures de sommeil . » Et Jae Duk ne perdant pas le nord.... « D'ailleurs, te lever tôt pourrait pas te permettre d'améliorer encore un peu ton rap. Qu'en dis tu ? » Le technicien de surface répondit du tac-au-tac. « J'en dis que ça reste qu'un hobby et que je n'ai pas besoin de m'entraîner comme un malade le canard. Je t'ai dit que pour postuler à la StarE c'était NON, tu vois N, O,N , négatif, niet, no, nine, toutes les langues que tu veux mais ça restera non. Si un jour je suis célèbre ce sera parce que je serai entré dans la légende de la boxe et je compte bien ne pas me détourner de cet objectif. »

Une petite pique lancée par son aîné, le blond fit semblant de s’offusquer de cette dernière. « Je ne me permettrai pas, voyons. » Dong Sun haussa un sourcil, affichant un air qui se voulait peu convaincu. « C'est sûr que c'est absolument pas le genre de monsieur Hwang. » Et voilà qu'il remettait ça sur le tapis, décidément il y tenait..... « Évidement. Mais je n'aurais pas de divorce à subir, moi. » Pour une fois, le boxeur qui admirait les décisions posées de son cousin était exaspéré et à la fois touché de le voir penser qu'à sa belle. « Dit ça au Moonlight, je suis sûr que le leader se ferait une joie de te jeter en pâture à son animal apprivoisé de danseur. Sérieux Jae Duk, après on en parle plus, ça devient lourd là... D'habitude j'admire ton pragmatisme et tes décisions réfléchies, mais pour ce coup... Malgré la beauté de ta dévotion envers ton amante, négliger les retombées sur ton activité pro, c'est pas pro du tout . Je sais qu'un divorce fait toujours perdre des plumes, mais t'es une personnalité qui pèse dans le milieu du divertissement, tu peu pas ignorer ça. Je vais t'emprunter ton pragmatisme habituel pour une fois tu vois, c'est normal que tu vois les choses ainsi car tu l'aimes ta Dae Hye. Mais pour une autre personne tu aurais les même mots que moi je pense, tu as bien plus à perdre qu'elle. Il haussa les épaules. M'enfin je ferme ma gueule car sur ce coup je l'ai vraiment trop ouverte, je te dirais pas désolé car c'est un conseil que je me permets de te donner en tant que cousin. Bref comme je le disais, sujet clôt, on va vraiment se prendre le chou sinon et c'est pas le but.... »

Pressé d'en finir et d'empêcher son cousin de revenir à la charge, le plus jeune avait coupé court en se ruant dans la cuisine. Une bonne excuse car son ventre criait en effet famine. Il s'était empressé de demander au plus vieux si il avait faim ce à quoi il lui répondit «  Je veux bien, avant d'ajouter... Tu veux pas que je m'en charge ? Tu dois êtres crevé là. » Euh....non ça ira pour ce soir...«  Tu sais Jae Duk, j'ai eu ma dose de sensations fortes pour aujourd'hui, je survivrais pas à tes expérimentations culinaires, prends le pas mal, mais merci de proposer ! » Et c'est ainsi que le boxeur s'était mit au fourneau et partagea son repas avec son aîné . Il ne tarda pas à rejoindre son lit, bien qu'il eu tout le mal du monde à fermer l’œil, encore trop brassé par sa découverte du soir....

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: You didn't see anything ∇▲ feat. Dong Sun   

Revenir en haut Aller en bas
 

You didn't see anything ∇▲ feat. Dong Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-