AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Hot]I want to be with you ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: [Hot]I want to be with you ...   Dim 9 Nov - 9:48

Mun Hee & Tae Hwan
I want to be with you ♦



Encore une journée où la seule chose que j’ai attendu c’est la soirée. Cette fois j’ai pris l’initiative de l’inviter. L’autre soir au restaurant c’était son idée. Je dois bien y mettre du miens aussi, si je veux que cette relation puisse évoluer, comme je l’espère, non ? Nous nous sommes revus entre temps, à l’agence ou des choses comme ça, mais là j’avais envie de passer un autre moment rien qu’avec lui. Nous nous envoyons aussi très souvent des messages par téléphone, tous les jours ou presque. La soirée au restaurant s’est très bien déroulée. Je veux encore passer un moment à ses côtés, alors je lui ai proposé une soirée au cinéma. Après je voudrais l’inviter à manger quelque part. À vrai dire j’avais pensé à l’inviter chez moi, comme ça au moins il ne risque pas de se faire suivre par des fans qui s’accrochent un peu trop, mais je ne sais pas si c’est une bonne idée. Il y a beaucoup de souvenir dans cet appartement et j’ai peur qu’il se fasse de fausses idées sur mes intentions si je lui propose de venir chez moi. Voilà pourquoi je ne lui ai parlé que du cinéma et je verrais pour la suite, selon comme la soirée se déroule et mon courage sur le moment aussi.

On doit se retrouver devant le cinéma. Encore une fois je fais très attention à ma tenue, passant rapidement sous la douche avant. Je repense à notre sortie au restaurant et au baiser qu’il a déposé sur ma joue avant de partir. Un sourire se dessine sur mes lèvres en repensant à cela. Amusé, je pense aussi au moment où j’ai trouvé la photo sur son téléphone. Je n’étais pas fâché, loin de là, juste surpris et son explication m’a fait plaisir. Il est adorable lui aussi. Je passe plusieurs minutes devant ma penderie pour choisir une tenue adéquate. Tsuki vient se frotter à mes jambes, toujours aussi collante, mais tellement mignonne. Elle n’est jamais très loin, elle adore la compagnie et les câlins. Une fois que j’ai enfilé mes vêtements, je la prends dans mes bras pour quelques caresses et elle se met à ronronner. Je la repose délicatement sur le lit, un peu pressé, je ne veux pas être en retard. Nous n’avons pas choisis le film que nous verrons, j’imagine qu’on choisira sur place. À vrai dire le genre de film m’importe peu. En fait … Je veux juste passer du temps avec Mun Hee, mais ça je vais éviter de le dire.

Je termine de me préparer, voulant être irréprochable pour lui et il est l’heure de partir. Je prends ma voiture pour me rendre jusqu’au cinéma qui n’est pas tout proche. Comme l’hiver approche et qu’il fait de plus en plus froid, je préfère être au chaud. Je n’ai pas tellement envie de tomber malade. Plus j’approche du cinéma, plus je commence à stresser. J’ai l’impression d’être un adolescent, à vingt-quatre ans c’est un peu pathétique mais bon. J’ai tellement envie que ça marche entre nous. Enfin, pour le moment je ne sais pas vraiment ce qu’il y a entre nous. Il y a juste mon espoir que ça se finisse comme je le souhaite. Cependant, il se peut que Mun Hee ne veuille pas du tout cela. Pourtant il y a la photo sur son téléphone, le collier qu’il m’a laissé parce que je suis aussi précieux pour lui, le baiser à la fin de la soirée et j’en passe … Je n’ai pas envie de me faire de faux espoirs, mais j’ai envie de prendre cela comme des preuves qu’il pense comme moi, mais qu’il veut juste prendre son temps. Ce que je comprendrais totalement aussi.

J’arrive enfin devant le cinéma, je me gare un peu plus loin et je me dirige vers le bâtiment. Mun Hee est déjà là et je me sens un peu coupable de l’avoir fait attendre. J’accélère le pas, un grand sourire sur les lèvres.

- Bonsoir, j’espère que je ne t’ai pas fait trop attendre.

Il vient peut-être juste d’arriver, j’espère car je m’en voudrais de l’avoir fait trop poireauter dans le froid. Je me sens à nouveau un peu gêné ne sachant pas trop comment agir. J’ai peur d’avoir un geste trop déplacé à son égard.

- Tu veux voir quel genre de film ? demandais-je finalement.

Après tout il va bien falloir que l’on choisisse si on veut aller au cinéma. De mon côté ça m’est un peu égal, je ne suis pas compliqué niveau film, puis comme je disais ce n’est pas ce que je vais voir qui me souci le plus. Je pourrais même supporter une comédie romantique bien niaise, alors que franchement ce n’est pas ce que je préfère.

- Ça me fait plaisir que tu ais accepté de venir.

Je souris un peu, mon regard croisant le sien. C’est sorti tout seul et je le pense. Ça me fait plaisir de passer un moment avec lui, rien qu’avec lui. Je repense au fait que je voulais l’inviter à manger à l’appartement ce soir après le cinéma. J’ai même rempli le frigo cet après-midi exprès pour pouvoir lui faire quelques choses de bon. Je lui en parlerais tout à l’heure, je ne voudrais pas le braquer dès le début de la soirée. J’ai bien été capable de manquer de gâcher nos retrouvailles dès le début alors je préfère me tenir maintenant ….

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot]I want to be with you ...   Sam 15 Nov - 3:51


Tae Hwan & Mun Hee

« I wanna see you  » 


Après une bonne douche, je me suis installé dans un bain mérité et bien chaud. Le coach sportif n'y est pas allé de main morte, mon corps était tout endolori en sortant de la séance. Je sais bien que ma santé est bien mieux qu'un temps, mais là, il a trop exagéré. Les bras étendus sur le rebord, la tête appuyée vers l'arrière et les yeux clos, je repense à tout ce qui a changé ces temps-ci. Plus précisément, ce qui concerne Tae Hwan. La soirée s'était bien passée, comme je l'avais espéré, d'autres ont suivi. Avec nos activités, on n'a malgré tout davantage communiqué par messages que de se voir réellement plus de cinq minutes. Le défilé dont je lui avais parlé a été un succès, j'étais donc pratiquement indisponible avant et pendant. Lui avec ses preuves à faire ne s'est pas ménagé non plus. Vive le téléphone.

J’étais tellement content quand il m'a proposé de sortir ce soir. C'est avec un grand sourire idiot que j'avais du mal à dissimuler que je me suis baladé à la StarE. C'est un pas en avant, un signe qu'il souhaite la même chose que moi, non ? Il n'est pas évident de savoir ce qu'il veut ou pense, comme il le dit de lui-même, il éprouve de la difficulté à parler de choses trop personnelles comme les sentiments. Je pensais être aussi incapable de quoi que ce soit dans ce domaine et pourtant je me découvre un côté plus expressif dont je retiens pas mal de choses, parce que j'ai peur de le faire partir. Pourtant, il m'arrive d'avoir des élans du même style que ceux au restaurant à notre premier rendez-vous. J'ai vraiment changé, j'en ai de plus en plus conscience, en bien, grâce à lui et à l'épreuve que je suis parvenu à traverser. Le reste n'est pas modifié, il s'agit, je crois, de facettes de ma personnalité que je ne me connaissais pas.

Ne voulant surtout pas être en retard, je sors précipitamment du bain avant de m'endormir dedans. L'eau coule sur chaque muscle de mon corps, je jette un rapide coup d’œil dans le miroir. Mon envie de plaire a été toujours été là, néanmoins il n'y a plus qu'un seul avis qui compte. Je me demande ce qu'il dirait s'il me voyait tout de suite, car la fois chez lui, j'avais perdu tellement de poids qu'il avait percuté tout de suite que je n'allais pas bien.  Je fais encore attention à ma tenue, un jean, des baskets, un pull, mon manteau à capuche et seulement le masque sur le visage, je sors de chez moi. Il y a ma dernière folie du moment qui m'attend dans mon garage, le froid arrivant, ce n'est pas l'idéal la moto, j'ai donc investi dans une voiture. Quelques minutes plus tard, je gare mon véhicule et me rend à pieds au lieu du rendez-vous. Il arrive après moi, me faisant un sourire qui me laisse sans voix au début.

"Bonsoir, trois minutes pas une de plus. Ce n'est pas vraiment de l'attente." Dis-je aussi avec le sourire.

Lorsqu'il n'est pas loin de moi et que je ne peux pas me montrer expansif non plus, je me contente d'appuyer ma main dans son dos, l'attirant assez prêt des affiches car je n'ai pas pris la peine de regarder au préalable ce qui passe en ce moment dans les salles puisque nous avions convenu de nous décider sur place. D'ailleurs, il m'interroge sur le sujet et je me dépêche de lire les titres.

"Pas quelque chose qui fait trop réfléchir. Un peu d'action ou du fantastique?" Je le regarde avant de me remettre à observer le panneau. "Il paraît que the Labyrinth est sympa."

Nous continuons de chercher la perle rare, même si en vérité, c'est surtout pouvoir passer du temps tout les deux. Je crois pourtant qu'avoir un film un minimum intéressant sous les yeux est important, car il ne faut pas que l'on s'ennuie non plus, sinon on gardera un mauvais souvenir de cette soirée rien que tout les deux. Il y a pas mal de couples autour, j'ai l'impression d'être l'un d'eux, bien que je veuille sûrement aller trop vite en pensant cela. Mon épaule s'appuie deux secondes contre la sienne après ses mots.

"Ça me fait plaisir que tu m'aies invité."

Avec un petit sourire sur les lèvres, je m'écarte un peu. Même si je ne pense pas que quelqu'un nous espionne ou m'ait reconnu, autant ne pas jeter d'huile sur le feu, c'est déjà assez le bazar avec l'histoire de mon ancien groupe. La StarE a accepté de m'engager tout en ayant connaissance de cela, je ne dois pas leur faire mauvaise publicité. Une fois décidés, il n'y a pas beaucoup de caisses ouvertes donc il faut un peu de temps avant qu'on ait nos places. Passer devant la boutique de nourriture réveille un  peu mon estomac, je n'achète pourtant rien de contradictoire à mon régime, juste à boire. Une fois devant la porte de la salle, je la lui tiens et entre après lui, cherchant des places libres et, avec de la chance, sans trop de monde autour.

"Que penses-tu de celles au dernier rang? Je n'aime pas avoir la tête collée trop près de l'écran." Mon regard croise le sien.

Son aval donné sur la place, je vais m'installer sur le siège à côté du sien après avoir enlevé mon manteau. J'espère ne pas voir la salle remplie en entier, cela nous laissera plus de tranquillité. Bien entendu, ce genre d'endroits n'est pas prévu pour les géants comme moi, je dois toujours avoir les jambes pliées et ne plus bouger. Une fois bien mis, je tourne la tête vers lui, mon masque rangé dans la poche de mon jean.

"Au fait, j'ai réussi à les avoir, les fameuses dernières places dans les loges pour la représentation du ballet russe dont j'ai déjà oublié le nom..." Ce qui me fait légèrement rire, il me l'a répété un nombre incalculable de fois mais je ne le mémorise pas.

C'était une démarche de ma part de m'intéresser aussi à ce qu'il aime, j'ignorais qu'il avait débuté par le classique et c'est l'occasion de rattraper mon retard à son sujet. Il était dit qu'il n'y avait plus aucune place disponible, sauf que j'en ai eu quand-même. Donc je ne suis pas peu fier de moi sur ce coup. 
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot]I want to be with you ...   Sam 15 Nov - 10:53

Mun Hee & Tae Hwan
I want to be with you ♦



La soirée arrive enfin et je passe encore beaucoup de temps à me préparer, tout en faisant attention à l’heure pour ne pas arriver en retard. Je m’en voudrais de le faire attendre trop longtemps, surtout que les températures deviennent fraiches. J’ai hâte de le revoir, même si je l’ai déjà vu depuis notre sortie au restaurant, nous nous croisons aussi à l’agence et nous communiquons beaucoup par message. J’essaie juste de me contrôler sur ce point-là, pour ne pas avoir l’air trop collant ou lourd. J’ai juste souvent envie de lui parler et quand je reçois un message de Mun Hee, je souris souvent bêtement. J’ai appris que son défilé s’est très bien passé et je suis vraiment content pour lui. Il mérite de repartir du bon pied, après tout ce qu’il a traversé. Même si cela signifie qu’il a emploi du temps un peu plus chargé et que nous nous voyons moins, je lui souhaite beaucoup de succès en tant que mannequin. De mon côté, je fais mes preuves au fils du temps et l’agence me confie des tâches un peu plus importante. Je dois m’occuper de la chorégraphie d’un groupe assez connu à la StarE pour leur prochain comeback. J’ai hâte de commencer à travailler avec eux.

Pour le moment, je n’ai pas tellement envie de parler boulot. Mon sourire ne me quitte plus alors que j’arrive près du cinéma. Je me gare un peu plus loin et j’avance d’un pas pressé vers le bâtiment. J’aperçois Mun Hee et j’accélère encore le pas. J’arrive près de lui souriant et je suis soulagé par sa réponse. Je me laisse faire lorsqu’il m’attire près des affiches de film. Je suis d’accord sur ses critères et j’approuve son choix avec un sourire.

- Oui pourquoi pas, j’en ai entendu de bonnes critiques également !

Nous continuons tout de même de regarder les autres films proposés et je finis par avouer que je suis content qu’il ait accepté de venir. Je me tourne vers lui sans perdre mon sourire, en entendant sa réponse. Je passe brièvement mon bras autour de ses épaules, le serrant un peu contre moi et avouant sincèrement ;

- J’avais envie de passer un moment avec toi …

Puis je le lâche reportant mon attention sur les films. Je sais qu’il ne faut pas trop attirer l’attention sur nous, mais quand je suis avec lui, je meurs d’envie de le prendre dans mes bras. Je ne veux pas le mettre mal à l'aise non plus. Finalement nous gardons notre premier choix et nous allons voir The Labyrinth. Nous faisons la queue pour prendre nos places et acheter à boire. Je le remercie de me tenir la porte en entrant dans la salle et je regarde où nous pourrions nous assoir. Mun Hee semble avoir une préférence.

- Je te suis !

Nous allons jusqu’aux places en haut et heureusement, il n’y a pas beaucoup de monde autour de nous. Tout le monde ou presque, se met dans les rangs du milieu et comme la salle n’est pas pleine. Je retire mon manteau pour m’installer confortablement et ne pas avoir trop chaud. Si dehors il fait froid, ici il fait vraiment bon. Mun Hee prend la parole le premier pour entamer une petite conversation avant que le film ne commence. Je suis surpris de ce qu’il me dit, il n’y avait normalement plus de place pour aller voir ce ballet et je suis aussi content qu’il se soit souvenu que j’aimais cela … J’ai commencé la danse classique quand j’étais petit, c’est la première danse que j’ai pratiqué et même si maintenant j’ai arrêté, j’aime toujours cela. C’est toujours de bons souvenirs. Parfois en salle de danse il m’arrive de répéter certains morceaux de chorée que j’ai apprise il y a longtemps et dont je me souviens. J’ai un peu perdu je l’avoue, mais comme j’ai continué la danse, même sans que ce soit du classique, je n’ai au moins pas perdu ma souplesse. C’est déjà ça.

- Tu exagères je te l’ai déjà dit pleins de fois, dis-je taquin.

Je lui souris et je lui rappelle le nom de ce fameux ballet russe, même s’il risque d’encore oublier à la fin de la soirée. Je ne lui en veux pas, ce n’est sûrement pas son truc ce genre d’évènement, ce que je peux comprendre, chacun ses goûts.

- Mais … Comment tu as réussi à les avoir ? Je pensais qu’il n’y en avait plus.

Pendant un bref instant je me dis que Mun Hee va me proposer d’aller le voir avec lui, mais je ne veux pas m’emballer avant qu’il ne le dise de vive-voix. Je me contente de lui adresser un sourire malicieux et je le taquine encore.

- Je ne savais pas que tu t’intéressais à la danse classique.

Je ne suis pas du genre à cacher que j’aime ce genre de danse. Certains disent que ce n’est pas pour les hommes la danse classique, mais je m’en moque. Alors Mun Hee a fini par être au courant, maintenant que nous nous intéressons plus à la vie de l’autre. Je devrais aussi faire quelque chose pour m’intéresser à ce qu’il aime. Partager avec lui ses centres d’intérêts, des choses comme cela, c’est ce que font les couples, non ? Enfin nous n’en sommes pas encore là … Même si j’espère que cela arrivera. Mun Hee me fait de plus en plus douter avec son comportement et je sens l’espoir naître en moi toujours un peu plus. En tout cas, cela me ferait vraiment plaisir de partager ses passions avec lui et vice-versa. J’ai envie de me rapprocher de lui et même si je devrais me contenter d’une amitié très proche, tant pis, je ferais en sorte de le supporter. Bien que j’espère secrètement plus. D’ailleurs une sortie au cinéma c’est plutôt romantique, non ? Quelques rangs devant nous je vois un couple qui se tient la main et échange un baiser. Je m’imagine bêtement dans la même situation avec Mun Hee. Détournant mon regard de lui, un peu gêné de mes pensées, alors qu’on a déjà partagé bien plus qu’un baiser, c’est idiot.

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot]I want to be with you ...   Jeu 20 Nov - 5:42


Tae Hwan & Mun Hee

« I wanna stay with you  » 


Nous tombons au final assez rapidement d'accord sur le film à aller voir, comme quoi nous ne sommes pas soumis à la fatalité de nous prendre la tête très souvent, tel que c'était le cas avant. Ce n'est pas un aspect dans notre relation qui me manque, je sais également qu'avec nos caractères, il nous arrivera encore de nous disputer. Notre envie de vouloir que tout se passe bien reste la plus forte, elle permet que nous puissions passer du temps ensemble à prendre le temps de nous redécouvrir. Dans certains domaines, c'est même une totale découverte. Je me dis que plus on devient proches et plus on aime parler de nous à l'autre, ce qui n'était pas le cas du tout avant.

Le bras qu'il a mis autour de mes épaules brièvement me laisse penser que je ne suis pas le seul en manque de nos contacts. C'est un peu compliqué quant à déterminer ce qui peut se faire ou non, autant que ce qui pourrait le pousser à fuir ou au contraire à rester. Lorsqu'il m'avoue qu'il voulait passer un moment avec moi, je lui adresse un regard et un sourire complices afin de transmettre que c'est également mon cas. Il n'a pas idée d'à quel point il peut me faire plaisir en étant aussi honnête et plus spontané. Dans la salle, j'indique ma préférence puis m'installe à côté de Tae Hwan au dernier rang. Mon acquisition des places de ce fameux ballet dont je ne me rappelle jamais du nom me vaut fait son effet, bien que j'ai droit à une petite pique et un rafraîchissement de mémoire.

"J'ai vendu mon corps, c'était le seul moyen." Je le scrute en étant sérieux durant quelques secondes avant de me mettre à rire. "Figure-toi qu'au défilé, il y avait certains organisateurs de la représentation et que mon charme naturel a encore frappé."

Petit clin d’œil à son attention. C'est à peu près ce qui s'est produit. Je discutais à la soirée d'après-défilé avec les personnalités présentes et j'ai fais la connaissance de la bonne personne. Du coup, en parlant un peu, elle m'a annoncé ne pas pouvoir y aller à son grand regret, je me suis donc proposé pour racheter ses places, uniquement en pensant que cela ferait sûrement plaisir à Tae Hwan.

"En réalité, je compte sur toi, si tu n'es pas trop occupé et que tu en as envie, pour initier le païen que je suis en m'accompagnant." Demandais-je en le regardant.

C'est une évidence que cela ne m'a jamais intéressé jusqu'à présent, que c'est parce que celui qui me tient compagnie ce soir aime cela que je prends la peine de me pencher sur le sujet et de me montrer curieux. C'est quelque chose auquel il a l'air de tenir, c'est ce qui a fait naître sa passion. Je pense que c'est normal d'en tenir compte et d'essayer d'apprécier ce qu'il aime, de me forger ma propre opinion sur le sujet. Ensuite, je n'ai aucune idée que nous sommes en train de fixer ce couple au même moment. C'est tellement plus pratique dans ce pays d'être un homme et une femme. Ils n'ont pas trop besoin de prêter attention où ils se trouvent. Déjà que j'ai de plus en plus de mal à contenir mes élans d'affection, mais là... Je remarque que Tae Hwan bloque un peu sur la scène avant de détourner le regard à l'opposé de moi, comme s'il ne souhaitait pas que je vois ça. J'ai une petite idée de ce à quoi il a bien pu penser. Cela me pousse à m'approcher jusqu'à ce que ma main atteigne sa joue et que doucement, j'oriente son visage dans ma direction. Les yeux dans les siens, je l'embrasse sur les lèvres deux petites secondes.

"Tu n'es pas le seul à en avoir eu envie."

Je lui souris doucement avant de me réinstaller comme il faut et je profite que la salle soit dans l'obscurité pour entrelacer nos doigts, enfin j'essaie, au pire, il me dira s'il n'est pas d'accord, bien que je sois convaincu que ce ne sera pas le cas. Le regard qu'il posait sur le couple plus loin l'a trahi. Les bandes annonces passées, le film se lance enfin. Je cale mon dos un peu mieux, mettant mes jambes comme je peux. Néanmoins, après ce contact trop court sur ses lèvres, je ne peux pas m'empêcher de jeter des petits coups d’œil dans sa direction. Je savais qu'avec ce qui nous a toujours attiré si fort l'un vers l'autre n'avait pas disparu. Ma volonté qui est restée si forte jusqu'à présent s'amenuise plus l'on passe de temps ensemble. Je suppose que c'est logique de vouloir plus que cela dans notre cas.

Au bout de presque deux heures, la projection se termine. Je remets mon attirail d'hiver, à savoir ma veste épaisse et mon masque noir, me dirigeant vers la sortie de derrière en suivant le mouvement de la foule d'habitués de l'endroit qui était dans la même salle que moi. Nos pas nous mènent rapidement devant le cinéma, je m’arrête donc afin de commenter enfin le film.

"C'était vraiment bien, je ne m'attendais pas à une fin comme celle-ci. Dommage que le frère du rôle principal soit mort aussi rapidement, je pense qu'il aurait été plus intéressant que la fille qui passait son temps à crier en plus d'être un sacré boulet." Je ris un peu.

Je ne voulais pas spécialement que la soirée ne passe trop vite, pourtant c'est bel et bien la fin. Je suppose que la prochaine sera pour le ballet, il faudra que je trouve un costume digne de ce nom d'ici là, ceux que j'ai datent un peu. Il faut bien reconnaître que je n'ai pas envie de rentrer chez moi, que je n'aurais rien contre le fait de prolonger encore un peu ce moment qu'on a déjà eu un peu de mal à caser dans nos plannings. Mais le froid est là, je n'ai pas envie qu'il tombe malade à cause de mon attitude égoïste. Néanmoins, je ne peux pas encore dire au revoir à haute voix. Il y a une petite part en moi qui espère que nous n'allons pas nous quitter trop vite ce soir.
 
fiche par century sex.


Dernière édition par Kwon Mun Hee le Sam 22 Nov - 10:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot]I want to be with you ...   Jeu 20 Nov - 10:41

Mun Hee & Tae Hwan
I want to be with you ♦



Je suis Mun Hee à travers les rangées de sièges jusqu'à l'endroit qu'il disait préféré. Nous nous installons en discutant. En repensant au regard qu'il m'a lancé quand je l'ai légèrement enlacé tout à l'heure, je ne peux pas m'empêcher de sourire. Je suis rapidement tiré de mes pensées lorsque Mun Hee prend la parole pour me dire qu’il a trouvé des places pour aller voir un ballet dont je lui ai déjà parlé. Il en oublie toujours le nom et cela m'amuse. Je le lui rappelle en riant et intrigué je lui demande où il les a eu. Cette représentation était censée être complète. Sur le coup je ne comprend pas la tournure humoristique de sa première phrase, mais un sourire timide finit par se dessiner sur mes lèvres en l'entendant rire. Puis il m'explique comment il se les ai procuré, en disant la vérité cette fois. Je ne peux pas nier son charme naturel, mais je m'abstiens de tout commentaire. Comme je l'avais supposé il me propose d'y aller avec lui. Je souris, comme si j'allais refuser.

-  Bien sûr, ce serait avec plaisir.

J'essaie d'un peu contenir ma joie pour ne pas le faire fuir, mais je suis vraiment content qu'une autre sortie rien qu'entre nous deux soit prévue. Puis je pourrais lui faire découvrir une de mes passions, ce qui m'a initié à la danse. J'ai hâte. Mes yeux se posent sur le couple pas très loin devant nous. En les voyant si proches, s'enlacer et s'embrasser, je reste bloqué sur eux quelques secondes en pensant à Mun Hee. Puis je tourne vivement mon regard, je me sens gêné et je me détourne même de l'homme qui est à côté de moi. J'étais loin de m'attendre à cela et je ne réagis pas alors que sa main se pose sur ma joue et que ses lèvres entrent en contact avec les miennes. Le baiser est court et j'aurais bien aimé qu'il soit plus long, mais je ne vais pas me plaindre. Il se recule et je cligne plusieurs fois des yeux avant de me ressaisir. Je souris à ses mots. La discussion avec Jae Sun me revient. Je ne sais pas si c'est le bon moment pour le lui dire maintenant ... Je préfèrerais le faire quand on sera chez moi. À supposer qu'il accepte ma proposition et que je trouve le courage nécessaire.

-  Content de l'entendre ...

Je souris nerveusement, c'est tout ce que je suis capable de bêtement articuler. La salle est plongée dans l'obscurité un peu avant que le film commence. Je me tourne vers Mun Hee quand je sens sa main prendre la mienne, mais je ne le repousse pas. Je me contente de refermer ma main sur la sienne. Je ne suis peut-être pas encore capable de lui dire de vive-voix ces trois mots qui m'effraie autant, mais je peux au moins lui montré par quelques gestes, que je suis loin d'être indifférent à son charme. Le film dure deux heures environ, mais je suis tellement captivé par l'histoire que je ne le vois pas passer. Durant toute la projection nos mains ne se sont pas quittées. Le contact est brisé seulement lorsque nous commençons à remettre nos vestes et tout notre attirail pour aller braver le froid. Je suis Mun Hee jusqu'à l'extérieur, acquiesçant d'un signe de tête à son commentaire sur le film.

-  C'est vrai, mais c'était un bon film, j'ai beaucoup aimé, il y a de grandes chances que j'aille voir la suite.  

Bon ... Est-ce que cela veut dire que c'est maintenant que nous devons nous séparer ? J'avais dis que je lui proposerais de venir chez moi après, c'est le moment ou jamais de me jeter à l'eau. Je ne veux juste pas qu'il se m'éprenne sur mes intentions, vu ce que nous avions l'habitude de faire à mon appartement.

-  Dis, est-ce que tu as déjà manger ? commençais-je par demander.

Vu que le film risquait de finir tard, je pourrais comprendre qu'il l'ai fait avant de partir.

-  Je pensais qu'on pouvait aller manger quelque part ensemble ...

Je baisse un peu la tête pire qu'une adolescente timide, puis je me lance pour finalement lui révéler ce que je voulais lui proposer initialement.

-  On peut aller chez moi, au moins il n'y a aucun risque que quelqu'un te reconnaisse là-bas ...

Oui bon, même si c'est vrai, c'est surtout un peu une excuse pour le faire pencher en ma faveur. Je n'ai pas envie que la soirée s'arrête ici, mais s'il ne veut pas, je ne peux pas l'y forcer. J'aimerais juste passer plus de temps avec lui. Avec nos emplois du temps, ce n'est pas toujours facile de pouvoir se voir en dehors du travail, bien que ce soit toujours plus simple que quand Mun Hee était idole. Je veux faire durer cette soirée le plus longtemps possible et peut-être que ... Une fois chez moi je trouverais le courage de lui dire. J'ai promis à Jae Sun de faire le premier pas et d'essayer de lui révéler mes vrais sentiments malgré ma peur de le perdre. Après le baiser tout à l'heure j'aurais très bien pu le faire, mais j'ai été incapable de réagir sur le coup. Pourtant ce genre de geste prouve bien que Mun Hee ressent toujours quelques choses pour moi, non ? Alors je n'ai pas grand chose à perdre si je lui dis ce soir ... Ce n'est pas comme si j'avais dis « je t'aime » à beaucoup de monde dans ma vie ... C'est intimidant.

Je relève les yeux vers Mun Hee, attendant toujours une réponse. D'un côté j'essaie de positiver, mais j'ai aussi peur d'avoir trop brusqué les choses avec cette proposition. Surtout s'il se méprend sur mes intentions. Pas que je refuserais catégoriquement ou que je n'en ai pas envie. Mon attirance pour Mun Hee est toujours présente même si je fais tout pour la contrôler et qu'elle n'est plus juste physique. Nous avons dis que nous prendrons notre temps maintenant et c'est ce que nous avons toujours fait jusque là ... Peut-être qu'il est temps d'arrêter de jouer aux adolescents timides ? Bien que je sois particulièrement attaché à ce rôle visiblement ... Ce qui ne me ressemble pas d'habitude. Pas que j'ai fais face à ce genre de situation très souvent non plus ... C'est décidé, s'il accepte de venir, je trouve un moment dans la soirée pour lui parler. Une fois que ce serait fait, je serais fixé.

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot]I want to be with you ...   Sam 22 Nov - 12:19


Tae Hwan & Mun Hee

« I wanna stay with you  » 


Un point de plus pour moi, Tae Hwan accepte d'aller à la représentation du ballet russe en ma compagnie, ce qui m'arrange bien car, seul, je me serais fatalement ennuyé et j'aurais été sûrement perdu dans ce milieu qui m'est totalement inconnu. Je lui fais un petit sourire à nouveau, m'abstenant de dire quel genre de places j'ai pu avoir et les accès qu'elles fournissent à la fin du spectacle. La surprise n'en sera que mieux. Je me découvre un nouveau côté, faire plaisir à la personne que j'aime. Il ne m'envoie pas bouler non plus lorsque je l'embrasse et que ma main vient prendre la sienne. Je pense qu'on peut dire que c'est un vrai rancard, non? En tout cas, mon action a eu l'air de le surprendre, son sourire m'a rassuré ensuite.

Le film a vraiment happé toute l'attention de Tae Hwan, c'était une bonne chose, la mienne avait tendance à se disperser après ce trop court baiser. Contrairement à ce que j'aurais souhaité, le temps passe encore bien trop vite. Il nous faut alors quitter la salle, l'obscurité qui me permettait de lui tenir la main et de revenir devant le cinéma, en n'ayant pas du tout envie que nos routes doivent déjà se séparer. La prochaine fois, je m'arrangerai pour que ce soit différent. Quoi qu'il en soit, je lâche mon commentaire sur le film que celui qui m'accompagne approuve également.

"J'ai vu que tu avais aimé, tu n'as pas lâché l'écran des yeux une seconde." Un brin taquin, mon petit sourire sur les lèvres. "Ce sera l'occasion de retourner ensemble au cinéma."

Toutes les occasions sont bonnes pour le revoir. Il me donne l'impression d'être préoccupé par quelque chose, c'est un détail qui me saute de plus en plus aux yeux à chaque fois que nous nous voyons. Il a l'air de chercher je ne sais quoi, mon regard ne le quitte pas, essayant de lire sur son visage le moindre signe, positif ou négatif. D'un seul coup, on dirait qu'il a retrouvé ce que c'était. A sa première question, je fais un léger non de la tête. A vrai dire, manger m'a pas été ma priorité, j'étais plutôt en train de changer de tenue plusieurs fois de suite en quête de celle qui me conviendrait pour la soirée. Sa proposition de base m'intéresse forcément, je n'ai pas l'occasion de répondre tout de suite, le voilà qui baisse le visage pour rajouter une donnée qui veut tout dire à mes yeux. Nos regards se croisent encore, il est vraiment adorable quand il se comporte de cette manière.

"C'est une très bonne idée." Dis-je avec un nouveau sourire sur les lèvres. "Je suis venu en voiture, le plus simple est de se retrouver devant chez toi."

Lorsque je passe à côté de lui, j'effleure le bout de ses doigts des miens, me dépêchant ensuite de remettre mon masque sur mon visage puis de me diriger vers ma voiture qui est garée sur un des parkings du cinéma. Durant le trajet, je ne peux pas m'empêcher d'avoir l'esprit qui divague un peu. Au vu de ce que l'on s'est dit, il a été prévu que nous prenions notre temps par rapport à nous deux, je suis celui qui l'a proposé d'ailleurs. Si je sais ce que je ressens depuis un certain temps à présent, il avait l'air tellement perdu entre la découverte que j'avais survécu et tout le reste, que je tenais à lui laisser du temps, nous laisser du temps. Je ne veux pas qu'il se sente obligé de s'engager dans une relation avec moi parce qu'il pense ressentir la même chose ou que j'aurais influencé son choix en lui faisant part de mes sentiments. Cette peur de le perdre me fige tellement au final que c'est un peu désespérant. Mais je sais qu'il vaut la peine que je l'attende, donc je fais avec.

Je trouve une place en bas de son immeuble. Il est déjà en train de m'attendre, je ferme ma voiture et le rejoins. Dans l'ascenseur, mon regard revient toujours sur l'homme qui occupe toutes mes pensées ou presque. La dernière fois que je suis venu dans cet endroit, ce n'était pas une soirée très joyeuse, excepté que je n'avais aucun regret qu'elle ait existé. Je ne fais pas comme les autres fois où, pris dans notre petit jeu à se rendre jaloux, je ne me formalisais pas du fait que je n'étais pas chez moi. Mes chaussures dans l'entrée, ma veste sur le porte-manteau, je me dirige vers le salon seulement quand il m'invite à le suivre. Certains meubles ont changé de place, d'autres sont neufs. Puis ses chats viennent voir qui est l'intrus, je reconnais celui qui porte le même nom que le mien et qui a bien grandi. Elle semble se rappeler de moi. Mes doigts caressent un peu sa tête.

"On dirait qu'elle ne m'a pas oublié."

Je cesse ensuite puis m'approche du magnifique homme qui m'a invité chez lui. En passant, je remarque le magasine abandonné sur la table basse, ouvert à la page sur le défilé auquel j'ai participé, des photos de moi pour être précis. Je m'abstiens de tous commentaires, mais je suis flatté et rassuré quelque part, c'est bien qu'il continue de s'intéresser à moi et que je lui plais encore s'il a ça. Il aurait dû me les demander, je me serais arrangé avec les photographes pour obtenir la totalité des clichés.

"J'ignorais que tu avais des talents culinaires."

De mon côté, je m'en suis découvert quelques uns car j'étais très souvent de corvée de cuisine en étant le maknae de mon ancien groupe. Avec Tae Hwan, notre lien d'avant ne nécessitait pas le moins du monde de maîtriser le sujet cuisine, bien que je me doute qu'il ne se laisse pas mourir de faim non plus.  
 
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot]I want to be with you ...   Sam 22 Nov - 21:48

Mun Hee & Tae Hwan
I want to be with you ♦



La soirée s’est vraiment très bien déroulée. Je ne m’attendais pas à ce que Mun Hee m’embrasse ou qu’il me tienne la main durant tout le film, mais cela ne m’a pas déplu, loin de là. Nous avions dit que nous prendrions notre temps, j’étais vraiment perdu quand il est revenu dans ma vie et je ne voulais pas accepter ce que je ressentais. Ce que je ressens toujours. Toutefois, maintenant je ne tiens plus, j’ai envie d’être plus proche de lui. Je veux l’embrasser plus longuement que tout à l’heure, le prendre dans mes bras … Réussir à lui dire que je l’aime. Le film a captivé toute mon attention, m’empêchant de penser à autre chose et de trop me torturer l’esprit. Quand la projection touche à sa fin, nous ressortons du cinéma et si je ne me jette pas à l’eau, ce sera aussi la fin de la soirée. Certes il y en aura d’autres puisque j’ai accepté d’aller voir ce ballet russe avec lui, mais je n’ai pas pour autant envie que nous nous séparions maintenant. En sortant nous commentons le film, visiblement nous avons tous les deux appréciés.

- Bien sûr, répondis-je en souriant.

Je ne refuserais pas une sortie en sa compagnie. Je me remets à penser à ce que je voulais lui proposer. Je me sens idiot de ne pas être capable de lui poser cette bête question. J’ai peur qu’il refuse ou je ne sais quoi. Pourtant il n’a pas l’air d’avoir passé une soirée désagréable. C’est même lui qui a initié le baiser et qui m’a pris la main le premier. Je finis par lui demandé s’il a mangé. N’allant pas directement droit au but. Je deviens timide et cela ne me ressemble pas du tout. En temps normal je n’aurais vraiment pas apprécié cet effet qu’il a sur moi, mais maintenant je m’en moque un peu. Je veux juste avoir la certitude qu’il ne me jettera pas si je suis sincère avec lui. Il me répond d’un léger signe de tête qu’il n’a pas mangé et j’en viens donc à ce que je voulais lui proposer initialement. À savoir venir manger j’ai chez moi. J’ai même rempli le frigo et déjà cuisiné. C’est loin d’être de la haute gastronomie mais je me suis appliqué et j’ai fait de mon mieux, car j’avais l’espoir qu’il accepte. Au pire, s’il refusait, je le mangerais seul, cela n’aurait pas été perdu puisque je n’ai pas mangé non plus mais bon … Je ne peux m’empêcher de sourire en entendant sa réponse. Je mentirais si je disais que cela ne me fait pas plaisir.

- Ok, on se rejoint là-bas !

Je regagne ma voiture, impatient d’être chez moi et de passer encore plus de temps en compagnie de Mun Hee. Le court baiser de tout à l’heure, le léger effleurement de sa main avant de nous séparer, c’est presque de la torture, j’ai envie de plus, sans pour autant brûler les étapes. Alors je n’ai pas le choix il faut que je lui avoue ce que je ressens vraiment. J’arrive avant Mun Hee et je l’attends en bas de mon immeuble, il ne met pas beaucoup de temps à me rejoindre. Nous prenons l’ascenseur jusqu’à mon appartement et j’essaie de ne pas trop laisser trainer mon regard sur lui, je ne veux pas le mettre mal à l’aise. Je le laisse entrer en premier et je referme la porte derrière. Cela change de nos précédentes rencontres à l’appartement où il ne prenait pas la peine d’enlever ses chaussures ou son manteau, pour la simple et bonne raison que je ne lui en laissais pas le temps, trop pressé de finir dans mon lit. Nos vêtements étaient bien retirés de toute façon. Là ce n’est pas le cas, cela change, mais pas dans le mauvais sens du terme. Les chats viennent à notre rencontre et je vois que Tsuki se frotte déjà contre les jambes de Mun Hee.

- On dirait. Elle est très câline et collante, elle ne va plus te lâcher.

Elle me suit presque tout le temps partout. Elle est vraiment mignonne. Je remarque le magasine sur la table basse et de suite je me traite mentalement d’idiot pour ne pas l’avoir rangé, c’est gênant … Je souris légèrement à sa remarque.

- Je n’ai rien fait de très compliqué, j’espère que tu aimes le kimchi et le kimbap ?

La cuisine et moi, ce n'est pas vraiment le grand amour. Il faut dire que je ne fais pas toujours attention à ce que je mange. Vu l'exercice que je fais à longueur de journée, ça compense, mais je ne sais rien faire de bien compliqué. J’ai tout fait moi-même, bien que le kimchi date un petit peu, car la préparation est très longue.

- Oui, j’ai déjà tout préparé, parce que … J’espérais que tu acceptes de venir en fait.

Je lui souris timidement. Est-ce que je devrais lui dire ce que j’ai sur le cœur maintenant ? Cela me semble être une plutôt bonne occasion et à force d’attendre, je vais finir par laisser tomber car cela me stressera de trop.

- J’ai quelque chose à te dire ... commençais-je pas très sûr de moi.

Je ne suis vraiment pas doué pour ce genre de confession, je ne sais pas quoi lui dire, aller droit au but ou prendre le risque de faire un beau discours bancale parce que je ne sais pas comment m’y prendre.

- Je ne voulais pas que la soirée se termine parce que …

Je m’approche de Mun Hee pour me mettre en face de lui. Je pose ma main sur sa joue et je pose quelques secondes mes lèvres sur les siennes, avant de me reculer et de me lancer.

- Je crois que je t’aime … Non, j’en suis sûr, me rattrapais-je.

C’est fait. J’ai juste peur de sa réaction maintenant. Soit il me rejette, soit il ne le fait pas … J'ai préféré aller droit au but, plutôt que tourner autour du pot. J'allais plus me ridiculiser qu'autre chose, déjà que là je prends sur moi. Ce n'est pas très romantique, mais je n'ai jamais vraiment appris à l'être et ce n'est visiblement pas un de mes dons naturels.

   
Codes par Wild Hunger.


Dernière édition par Cha Tae Hwan le Lun 24 Nov - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot]I want to be with you ...   Lun 24 Nov - 12:43


Tae Hwan & Mun Hee

« I love you too  » 


Tae Hwan semble vraiment content que j’accepte son invitation à manger, son grand sourire sur les lèvres qu'il m'offre l'exprime clairement. Je n'ai aucune raison de ne pas vouloir passer plus de temps en sa compagnie. D'ailleurs, le voir un peu timide dans sa demande en plusieurs morceaux trahit qu'il est encore gêné dans ce changement qui a lieu entre nous, cela me renforce dans mon idée qu'il ne valait vraiment rien précipiter, bien que cela devienne de plus en plus compliqué de refréner mes besoins de contacts et autres élans d'affection que je me surprends à vouloir donner. Il me bouleverse littéralement, c'est un peu troublant, mais ce n'est désagréable. Je veux devenir une personne digne de ce qu'il voudra bien m'offrir.

La petite chatte que j'avais recueilli vient me voir dès mon entrée dans l’appartement, elle se frotte contre mes jambes, je me penche afin de la caresser en retour, elle est vraiment aussi affectueuse qu'il le disait et, même si je suis content de constater qu'elle se porte bien, ce n'est pas pour elle que je suis venu ici. Donc, naturellement, je m'approche de Tae Hwan et lance conversation sur ses éventuels talents culinaires que je vais avoir l'honneur de goûter ce soir. Au mot kimci, je réalise qu'il a dû se donner pas mal de mal à préparer le repas, c'est un plat qui met longtemps à être préparé. Je lui souris de manière entendue.

"J'aime les deux." Puis il continue un peu sur le sujet. "Je n'avais aucune raison de refuser, j'aime passer du temps avec toi."

Il a l'air de beaucoup se poser de questions également, peut-être qu'il est un peu comme je le suis, dirigé par la peur de mal faire ou de l’échec. Après tout le mal que nous nous sommes donnés, les épreuves, ça ferait mal je ne le nie pas. Mais ce sont aussi des choses qui arrivent, on ne peut pas prévoir si ça collera vraiment même si j'en ai très envie. J'ignore en plus son opinion sur tout cela, nous n'avons pas reparlé de choses sérieuses depuis. Les yeux posés sur son visage, sa phrase laissée en suspens me donne un peu de stress. Est-ce que ce à quoi je pensais va finalement se produire ce soir et que je vais obtenir quelques réponses, quelles qu'elles soient ? Je ravale ma salive en prévision. En plus il fait durer le suspens en découpant à nouveau sa phrase. Il ne voulait pas que la soirée se termine, jusque-là, je ne peux que sourire un peu et je suis même agréablement surpris lorsque j'ai le droit à un baiser plus long, ma main s'est mise sur sa joue pendant. Légèrement grisé par le contact, toute mon attention est focalisée sur l'homme en face de moi. Son aveu me surprend, me fait tellement plaisir, je ne m'y attendais pas, pas ce soir, je n'avais fait qu'espérer qu'un jour ça arriverait. C'est un tourbillon d'émotions à l'intérieur, au point que j'ai oublié de respirer et que mon cœur s'est arrêté. Malgré mon trouble manifeste, je sais que je ne dois pas laisser le silence s'installer trop longtemps. Dans un premier temps, je fais un pas vers lui et je l'embrasse comme je ne l'avais encore jamais fait, mes sentiments, je veux commencer à les partager de cette façon. Je décolle lentement nos lèvres, caresse sa joue de mon pouce.

"Je t'aime moi aussi."

Mon choix se porte sur la version courte, mes deux bras viennent ensuite l'enlacer, je l'ai enfin, je ne veux plus qu'il s'en aille. Mon visage dans son cou, je suis ému, forcément. Je chuchote alors.

"Tu n'as idée à quel point..." Lançais-je tout bas avant de le serrer plus fort.

Mon cœur n'en peut plus tellement il bat vite. Alors c'est cela que l'on ressent quand nos sentiments sont partagés ? Je n'ai sans doute pas fait très original dans la description de ce que ça a pour effet chez moi, des milliers de fois ce thème a été abordé, détaillé, étudié. Ce profond sentiment de bonheur intense, de joie, de chaleur, ils sont présents aussi. Je ne lâche pas durant un bon moment.

"Tu m'as tellement manqué Tae Hwan..." Chuchotais-le pas loin de son oreille.

Cet homme est incroyable et je peux dire à présent qu'il est le mien. Étrangement, il ne m'a manqué pour nos moments intimes autant que j'aurais pu le penser au départ. Au contraire, c'était tous ces gestes entre nous plus tendres, auxquels j'avais un peu eu le droit qui me faisaient le plus défaut. Je me décide à mettre nos visage face à face, nos fronts presque en contact, je ne peux que lui sourire de manière complice. Cette proximité, cette situation, je n'ai pas honte d'avouer que je m'étais imaginé la scène plein de fois, j'étais loin du compte en réalité. Mes lèvres repartent à la conquête des siennes avec langueur, après tout je reste un homme, avec des besoins et des envies, une de mes mains voyage le long de son dos. Ça m'a tellement manqué de pouvoir le toucher. Je souhaite que cette soirée soit encore plus mémorable qu'elle ne l'est déjà, je ne veux plus avoir besoin de cacher ce que je ressens ou de contenir mes gestes. Mon autre bras l'enlace au niveau de la taille, ma langue rejoint sa consœur sans brusquer quoi que ce soit. Il me fera toujours un effet fou... Je fais durer autant que je peux et ne décolle ma bouche qu'à la toute dernière seconde. Mon regard se rive encore au sien, je ne dis plus rien, suspendu à ses lèvres.  
 
fiche par century sex.


Dernière édition par Kwon Mun Hee le Jeu 27 Nov - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot]I want to be with you ...   Mar 25 Nov - 8:12

Mun Hee & Tae Hwan
I want to be with you ♦



En ramenant Mun Hee à l’appartement, beaucoup de souvenirs me reviennent. J’aimerais qu’aujourd’hui se déroule différemment. Je suis attiré par lui, mais je ne veux plus que ce soit uniquement physique. J’ai décidé que ce soir je me lancerais pour lui avouer mon amour. D’ailleurs cela doit se ressentir dans mon comportement, que c’est différent. Avant j’étais confiant, je ne voulais qu’une chose, me satisfaire physiquement et c’était aussi ce que Mun Hee voulait. Aujourd’hui, j’ai envie de former un couple avec lui, alors que ce n’est pas vraiment mon genre et que je ne suis pas familier avec tout cela. Il faut dire que depuis qu’il a débarqué dans ma vie, il a tout chamboulé. Je ne suis pas sûr de moi, car je peur de mal faire, d’aller trop vite et de le perdre. Cette fois, je ne sais pas ce que Mun Hee désir et cela me freine sur mon envie de tout lui dire. Je le ferais quand même. J’ai dit à Jae Sun que je ferais le premier pas et puis malgré tout ce que je peux dire, je meurs d’envier d’avoir des réponses à mes questions. Ce soir me semble être le moment idéal pour être sincère.

Pour ce soir je n’ai rien prévu de très compliqué. J’ai fait du Kimchi et du kimbap. Heureusement, Mun Hee me dit qu’il aime ces deux plats, j’ai bien choisis alors. Prenant mon courage à deux mains et essayant de trouver les bons mots, je décide de me lancer. Si je traine trop, je ne sais pas si l’ambiance sera propice à ce genre de confession et j’ignore si cet élan de courage sera encore présent tout à l’heure. Incertain et loin d’être confiant, je découpe mes phrases, cherchant mes mots et appréhendant l’issue de tout cela. Je m’approche de Mun Hee et je l’embrasse, j’avais tellement envie de le faire. Puis je lui dis ce que je voulais lui dire depuis le début. Je l’aime. Il ne m’a pas repoussé quand je l’ai embrassé. Cependant, pendant les brèves secondes qui s’écoulent avant qu’il ne réagisse, mon cerveau invente tous les scénarios possibles et imaginables, les meilleurs, comme les pires. Il a l’air troublé et le silence se fait de plus en plus pesant. Est-ce que j’ai dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? Est-ce qu’il espérait retrouver notre relation d’avant sans aucun sentiment impliqué ? Il m’embrasse mettant un terme à ce flot de questions. Nous n’avions jamais échangé un baiser comme celui-ci et j’avoue que c’est très agréable.

Les quelques mots qui suivent sont comme une délivrance et je me calme un petit peu. Toutefois, mon cœur s’emballe à nouveau en réalisant ses mots. Il m’aime aussi. Un grand sourire se dessine sur mes lèvres et je suis comme figé ne sachant pas quoi dire ou quoi faire. Il m’enlace et je fais de même, le serrant contre moi, pour essayer de réaliser que c’est vrai. Je ne rêve pas. Pourtant c’est déjà arrivé que je rêve de ce genre de moment parfait, pour être tiré de mon sommeil par mon réveil où par un intrus à quatre pattes qui serait venu s’introduire dans la chambre. Je me sens tellement bien dans ses bras.

- Tu m’as manqué aussi … Si tu savais ce que j’ai ressentis quand j’ai réalisé que mes sentiments étaient plus fort qu’une simple attirance physique, mais que je pensais ne plus jamais te revoir …

Ce n’est pas un reproche, juste une constatation. Puis à ce moment-là, j’avais compris que Mun Hee représentait plus pour moi, mais malgré cela je l’acceptais toujours mal. Ce qui ne m’empêchait pas de souffrir et d’avoir ce sentiment de manque insupportable. Je ne vois pas pourquoi je perds mon temps à repenser à cela, alors qu’à l’instant présent Mun Hee est là, dans mes bras et qu’il ne me repoussera pas, car mes sentiments sont partagés.

- J’ai eu aussi tellement peur que tu ne partages pas mes sentiments, que je te fasse fuir ou que tu ne sois pas prêts je ne sais pas … Je suis soulagé maintenant.

Ok, je vais me taire, je raconte n’importe quoi, même si c’est la vérité. J’ai juste envie de partager ce que j’ai ressentis, je me sens si bien et heureux. Je ne peux pas le décrire, il n’y a pas de mots, c’est trop fort. Son visage qui était enfouie dans mon cou, revient juste en face de moi. Nos fronts se touchent presque. Ses lèvres se posent à nouveau sur les miennes. Je réponds au baiser sans m’en faire prier. Je sens une de ses mains glisser dans mon dos. Les miennes se font un petit peu plus baladeuses également. Je ne peux pas m’en empêcher. Il finit par se reculer après un long et grisant baiser. Nos regards se croisent et ne se lâche plus. Un léger sourire se dessine sur mes lèvres.

- Je crois qu’on ferait mieux d’en rester là, sinon je ne sais pas si je pourrais me contrôler, dis-je avec un rire gêné et détournant mon regard.

Je ne suis plus là uniquement pour profiter de son corps, mais disons que cela fait longtemps que nous n’avons rien fait tous les deux et comparé à avant, cela fait longtemps que je n’ai rien fait tout court. Je reste un homme après tout, désolé de devenir faible si on me met un autre homme aussi magnifique sous le nez et qui en plus est maintenant miens.

- J’ai cuisiné pour toi, alors j’ai envie d’avoir ton avis ! finis-je par dire pour essayer de détourner ma gêne en changeant de sujet.

Nous n’avons pas bougé depuis tout à l’heure, mais j’avoue me sentir tellement à ma place dans ses bras que je n’ai pas envie de bouger. Mes yeux croisent à nouveau les siens et je chuchote près de son oreille :

- On pourra toujours reprendre ça un peu plus tard si tu en as envie …

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot]I want to be with you ...   Ven 28 Nov - 18:57


Tae Hwan & Mun Hee

« I'm really happy  » 


Il ne peut pas y avoir sur cette terre homme plus heureux que je ne le suis en cet instant. Dans les bras l'un de l'autre, je me sens enfin moi-même, complet, il n'y a pas de mots assez forts pour exprimer tout ce que je ressens. Mon cœur bondit littéralement de joie, faisant bourdonner mes oreilles. Plus rien n'a d'importance, tout est relégué au second plan, tout sauf Tae Hwan. On se tient comme si on avait peur que l'autre disparaisse d'un seul coup et c'est exactement cela car nous l'avons réellement vécu lorsque ma maladie nous a séparé. C'était une cruelle période, je n'ignore pas à quel point ça a été douloureux pour nous deux. Il le confirme d'ailleurs, mes bras se resserrent encore.

"Oh si je le sais... C'est bien pour cela que je t'avais laissé mon collier." Chuchotais-je aussi. "Cette nuit-là, c'est bien toi que je suis venu chercher, même inconsciemment. J'avais besoin de toi. Ma famille, mes amis avaient beau être présents, tu étais celui que je voulais. Je m'étais déjà montré tellement égoïste à ton sujet, je ne pouvais pas me résoudre à te laisser me regarder mourir, je ne voulais pas que tu gardes en mémoire tous ces souvenirs affreux. J'espérais qu'avec le temps, la tristesse s'effacerait et que tu chérirais dans un coin de ta mémoire les moments passés ensemble."

Parler de cela rend mes yeux un brin humides, mais je comprends ce qu'il a pu ressentir. Cette cruauté de découvrir que l'on ne reverra plus jamais la personne que l'on aime, savoir que l'on aura plus l'occasion de la découvrir, de vivre à ses côtés et d'être rongé par les regrets de ne pas avoir compris avant à quel point l'autre est important alors qu'au final, c'était tellement évident depuis le départ.

"Nous étions deux alors. Tu étais tellement perturbé chez moi, que je me suis abstenu de dire quoi que ce soit. Je souhaitais aussi te montrer que je voulais être avec toi pas seulement à cause de notre alchimie sexuelle, que j'étais sérieux malgré mon passé de collectionneur."

Soyons fous, on peut bien se parler de tout ce qu'on a caché jusqu'à présent. Je sais qu'il ne me jugera pas, qu'il ne se moquera pas, et j'espère qu'il réalise que je ne le ferai pas non plus. Nous avons tellement traversé d'épreuves pour en arriver là, je crois qu'on a bien mérité d'en profiter, non ? D'ailleurs le baiser est le minimum vital, nos mains se repèrent déjà sur cette terre milles fois conquise, même si j'essaie de faire soft car je ne veux pas l'emballer trop vite. Le rire de Tae Hwan est contagieux, je ne dis rien pour le moment, le laissant s'enliser dans sa tentative de changement de sujet. Bruyamment je ravale ma salive et viens lui parler à son oreille.

"Ne viens pas parler ainsi à mon oreille, je pense que je pourrai jouir rien qu'en t'écoutant tellement ça fait longtemps..."

Ça me fait rire bien entendu, mais c'est un peu vrai dans le fond, je cherche à capter son regard au passage de ma main sur sa joue. Je n'ai touché à personne depuis cette nuit-là, je n'en ai pas ressenti l'envie. Mon corps a définitivement fait son choix depuis longtemps, mon cœur aussi, rien ne me fait fantasmer et n'éveille mon désir à part l'homme magnifique entre mes bras.

"Plus sérieusement. C'est vrai que l'amour s'est installé entre nous, mais cela ne change en rien ce que nous sommes, deux hommes au gros appétit sexuel très attirés l'un par l'autre. C'est simplement qu'au lieu d'être une pure satisfaction d'un besoin primitif c'est devenu une preuve de notre attachement l'un à l'autre. Je sors avec le plus bel homme que j'ai jamais vu, comment ne pas le désirer, hm?" Je souris un peu en lui volant ses lèvres. "Tout comme j'apprécie tes efforts pour t'exprimer davantage, c'était même essentiel ton aveu pour qu'on puisse avancer, mais ne te force pas trop, laisse-toi du temps, tu verras que ça viendra tout seul. Puis sache que je t'aime comme tu es."

Il a bien parlé d'aller manger, sauf que je ne peux pas le laisser quitter mes bras, je ne le veux tellement pas alors qu'il m'a autant manqué. Puis, comme je l'ai expliqué, cette folle attraction ne disparaîtra jamais, je suis accro et cela me rassurait à chaque fois lorsque Tae Hwan me cédait. J'aime lui plaire après tout. Ensuite, je recommence à l'embrasser un peu plus longuement, ma main remonte le long de son dos, mes yeux trahissant mon désir.

"Je ne veux pas que le plat soit gâché non plus, alors je te laisse décider de la suite. Je pense pouvoir tenir quelques minutes supplémentaires..."

En vérité, je suis loin d'en être certain, mais, j'ai attendu mon homme durant des mois, je crois que quelques heures de plus ne sont rien comparé au reste. Il s'est donné de la peine à tout préparer, je trouve normal de ne pas gâcher la nourriture. Je caresse de mon pouce sa joue. C'est un rêve éveillé que j'ai l'impression de vivre. Il n'est plus question que je laisse passer cette seconde chance qui m'a été offerte. Il est devenu ce que j'ai de plus précieux, j'ai même changé de téléphone pour ne garder aucun contact avec aucun de mes plans culs. J'ai fait passer le message que cela ne m'intéressait plus auprès de mes amis, je pense que la nouvelle a dû continuer à circuler. Mon nouvel appartement n'est connu de personne, à part ma famille. Mon travail me permet d'assez bien gagné ma vie tout en me gardant pas mal de temps libre, ce n'est que de sur de courtes périodes et je choisis mes activités. Tant que je rapporte quelque chose à l'agence, la directrice m'a donné le feu vert, mon contrat a été écrit ainsi. Il y a tellement de choses que je veux faire pour rattraper le temps avec lui. 
 
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot]I want to be with you ...   Sam 29 Nov - 10:38

Mun Hee & Tae Hwan
I want to be with you ♦



Dire que j’ai toujours refusé d’admettre mon amour pour Mun Hee. J’ai faillis passer à côté de tout ce bonheur. Je me sens à ma place dans ses bras et je n’ai vraiment pas envie de me défaire de son étreinte. Il a fallu que je sois persuadé que je ne le reverrais jamais pour réaliser à quel point il comptait pour moi. Je ne sais vraiment pas ce que j’aurais fait si sa maladie l’avait réellement emporté. Enfin, je n’ai envie de penser à cela pour le moment. Je veux juste profiter d’être avec lui et d’être heureux. Cependant, je ne peux pas m’empêcher de lui confier ce que j’ai sur le cœur. Chose que je ne faisais jamais avant, mais maintenant nous sommes en couple et je ressens le besoin de me confier à lui. Je sais qu’il ne me jugera pas. Il me répond et je ne peux pas m’empêcher de sourire. Ce collier je ne le quitte plus, sauf quand je risque de l’abimer. C’est peut-être un peu niait, mais c’est comme si j’avais une part de lui toujours avec moi peu importe où je vais. Cela me fait plaisir de l’entendre dire qu’il avait besoin de moi et je serre un peu plus mes bras autour de sa taille.

J’aurais aimé être là pour l’aider à traverser cette épreuve, mais maintenant je peux comprendre qu’il ait réagit ainsi. Il voulait juste me protéger. J’ai appris à ne plus en vouloir pour cela. C’est certains que j’aurais chérie nos moments à deux, même si j’aurais toujours eu ce regret que tout ce soit arrêté si vite. J’aurais mis du temps à m’en remettre. Je remarque ses yeux humides et main se pose sur sa joue, la caressant tendrement, tandis que mon regard ne quitte pas le sien. Finalement nous avions tous les deux peur des mêmes choses et je ne regrette pas d’avoir fait le premier pas. Dire que si je n’avais pas discuté avec Jae Sun, je serais peut-être toujours en train de me dire que je préférais rester ami avec Mun Hee plutôt que de prendre le risque d’être sincère et de le perdre. Nous nous embrassons et nos mains explorent le corps de l’autre. Je chuchote à son oreille qu’il vaut mieux s’arrêter ici pour le moment. Puis j’essaie de changer de sujet. Sa réponse me fait rire. Un frisson parcourt mon corps en sentant son souffle près de mon oreille.

- Ah oui ? Je te fais autant d’effet que ça ? demandais-je taquin.

Il faut dire que je ne suis pas beaucoup mieux. Je le taquine mais lui aussi à un effet de dingue sur moi. Un effet qu’aucun autre homme ou aucune autre femme n’a jamais eu sur moi. La main de Mun Hee se pose sur ma joue et je lui souris. Il reprend la parole et je suis totalement d’accord avec ce qu’il dit. Il m’embrasse rapidement avant de continuer et je ne peux pas m’empêcher de faire de même lorsqu’il a fini. Sauf que je vais durer l’échange, touché par les mots qu’il vient de prononcer.

- Je prendrais mon temps, mais je veux faire des efforts pour toi. Et attend toi à ce que je sois encore plus possessif maintenant que nous sommes ensemble, car j’ai énormément de chance de t’avoir et il est hors de question que je te laisse partir.

Enfin … Si un jour Mun Hee ne m’aime plus et préfère que l’on s’arrête ici, je ne le retiendrais pas. Je n’ai pas envie de penser à cela. Nous sommes ensemble et je ferais en sorte que la fin de notre histoire n’arrive pas de sitôt. Qu’elle n’arrive jamais ce serait encore mieux. Mun Hee m’embrasse à nouveau, sa main glissant dans mon dos et je frissonne. Je m’apprête à lui rappeler qu’il ne vaut mieux pas que l’on continue pour le moment, mais il se détache de mes lèvres de lui-même. Je lui souris en l’entendant me parler.

- D’accord … Passons à table rapidement alors et après je serais tout à toi, répondis-je avec un petit sourire.

Je mets la table rapidement. J’avais préparé le repas, mais comme je n’étais vraiment pas sûr qu’il accepte de venir, je n’ai rien préparé d’autre. J’aurais eu l’air vraiment idiot si j’avais tout bien décoré et qu’il avait refusé … Je n’ai rien à réchauffer, car le kimbap et kimchi sont des plats qui peuvent se manger froid. J’invite Mun Hee a s’installer à table et j’apporte les plats.

- Désolé ce n’est pas très romantique, je me rattraperais la prochaine fois.

Je lui souris en m’installant en face de lui. Pendant le repas nous discutons d’un peu tout et rien, je n’arrive toujours pas à croire que nous sommes ensembles. C’est magique, comme un rêve éveillé. Je ne pensais pas me poser aussi rapidement mais je ne veux plus reculer, je suis trop bien avec lui. Le repas touche à sa fin et j’espère que Mun Hee a aimer. Vu qu’il a bien mangé je dirais que oui, mais j’espère que ce n’était pas juste pour me faire plaisir. Mun Hee m’aide à débarrasser la table et alors qu’il me tourne le dos pour poser la vaisselle dans le lavabo je viens l’enlacer.

- On fera la vaisselle plus tard, qu’est-ce que tu en dis ?

Je pose mon menton sur son épaule. Je ne veux pas aller trop rapidement. Certes tout à l’heure cela avait de lui plaire que nous soyons si proche et cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas retrouvés dans une telle situation, mais vu notre relation passée, je ne veux pas qu’il croit que je veux juste lui sauter dessus. Je sais que ce ne sera pas le cas, mais je m’en inquiète quand même. L’opinion qu’il a de moi est devenue tellement importante à mes yeux, que j’ai toujours peur de faire un faux pas et c’est un peu gênant … Dire qu’avant j’étais fier et confiant. C’est nouveau pour moi d’être en couple, enfin je l’ai déjà été mais rarement, pas longtemps et c’était il y a bon moment … J’ai plus d’expérience avec les aventures. Il va falloir que je m’y fasse …

Spoiler:
 
   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot]I want to be with you ...   Mer 3 Déc - 15:51


Tae Hwan & Mun Hee

« Tonight you are mine  » 


"Tu oses le demander?" Petit sourire en coin.

Bien sûr qu'il me fait toujours autant d'effet, je pense même qu'avec mes sentiments partagés l'effet n'en sera que décuplé. Ce n'est pas pour rien que j'ai souvent pensé qu'il était comme une drogue, plus j'en prenais, plus j'en voulais et ce sera le cas encore longtemps j'espère. Il ne doit pas être dans un état mieux que le mien depuis tout ce temps. Ensuite, je lui indique que cela ne me dérangera jamais qu'il me saute dessus, nous sommes ainsi, nous ne pouvons pas lutter et je n'ai plus envie de me retenir à présent qu'il est mien. Je veux qu'il le soit dans les moindres recoins de son corps que je ne peux m'empêcher de toucher un peu. Mes propos ont l'air de l'avoir ému, il enchaîne sur un autre baiser plus long que je partage volontiers, me torturant un peu plus.

"Si tu essaies de me faire peur, c'est raté." Dis-je avec un petit sourire malicieux sur les lèvres en rouvrant les yeux.

Ce n'est pas moi qui vais lui interdire de l'être. Au vu de notre passé commun, cela fait longtemps qu'il me considère comme sien, sauf qu'aucun de nous deux ne le réalisait, c'était également mon cas. Je n'ai jamais rien eu contre le Tae Hwan possessif qui faisait que je me sentais spécial à ses yeux, tout comme il l'est aux miens. On a été tellement aveugles au début que cela en frise l'idiotie. Nos fiertés respectives vont finir par nous tuer un jour.

Au final, on tombe d'accord sur le fait qu'il vaut mieux se nourrir tout de suite afin de pouvoir être tranquille durant la seconde partie de soirée. Je ne le montre pas, seulement il y a un coin de ma tête qui est focalisé là-dessus, impatient. Tae Hwan met la table assez rapidement, je n'ai donc qu'à m'installer à table à son invitation, les plats arrivant juste après.

"Ne t'inquiète pas, je suis déjà ravi d'avoir été invité. En plus, tu as cuisiné exprès pour moi, c'est tout ce qui compte ce soir." J'espère l'avoir rassuré sur le sujet. "Bon appétit!"

L'odeur alléchante des plats rappelle à mon estomac qu'il n'a pas été nourri correctement aujourd'hui. C'est ce qui me pousse donc à manger avec appétit le plat, demandant aussi si je peux en ravoir. Durant le repas, on parle de plusieurs choses qui nous viennent à l'esprit, rien de très sérieux. C'est aussi un aspect que l'on doit développer. Au tout début, on ne se voyait jamais pour discuter, on s’engueulait et on enchaînait dans son lit. Mais je suis certain que, plus à l'aise avec ce changement de statut, on va devenir intarissable ensemble.

"C'était vraiment bon !"

Un petit sourire plus tard, je me lève afin de débarrasser la table, estimant que c'est le minimum après avoir aussi bien mangé. Puis, le connaissant, je le voyais déjà bien s'en charger encore alors qu'il m'avait un peu empêché de la mettre. Il est certain que j'ai eu un gros problème de santé, une opération qui n'a pas été facile et un rein en moins, mais je ne suis pas non plus devenu aussi fragile qu'une poupée de porcelaine, même si je le trouve attachant quand il se montre soucieux de ma santé et prévenant. A peine la vaisselle posée dans l'évier, je sens deux bras qui m'enlacent. Je me lave rapidement les mains puis je me tourne face à lui.

"J'en dis que c'est une bonne idée, je ne peux plus vraiment attendre là..."

Surtout, je ne m'égare pas dans la cuisine, ce ne serait pas très agréable alors que mon esprit assimile ça à une première fois. En effet, je n'ai jamais fait l'amour avec quelqu'un que j'aime alors je n'ai pas non plus envie que cela manque de classe, c'est notre premier moment en tant que couple et c'est important. Les yeux dans les siens, je porte sa main à ma bouche pour en embrasser le creux de son poignet, mon regard s'est déjà chargé de désir. Puis je l’entraîne dans la foule dans sa chambre, ce chemin je ne le connais que trop bien. Une fois à l'intérieur, je ferme la porte afin d'éviter d'avoir des visiteurs félins. Il est déjà près du lit, je ne tarde pas à le rejoindre, ma main se loge sur sa nuque et je viens l'embrasser en appuyant bien mes lèvres; moins chastement que les fois d'avant. Mon autre main se charge de rapprocher son corps, ensuite elle s'invite sous son haut pour des caresses sur son dos, ma langue ne perd pas de temps pour rejoindre sa consœur. Mon envie est vraiment forte... Je ne romps le baiser que de longues minutes après, le souffle déjà saccadé. Cet homme me rend vraiment toujours plus fou de lui... Je lui enlève ce pull qui me dérange et le t-shirt qui va avec, le poussant sur le lit avec un sourire amusé sur les lèvres. Ensuite? Ensuit je me fais un plaisir de lui montrer le fruit de mon travail durant les derniers mois en me mettant torse nu. Son regard peut voyager sur ma peau le temps que je vienne me mettre au dessus de lui. Mes doigts se perdent un instant dans ses cheveux blonds.

"J'espère que tu ne dois pas aller travailler trop tôt demain parce que je compte bien rattraper le temps perdu et tu risques d'avoir du mal à te déplacer demain." Petit sourire en coin. "Tu me rends vraiment fou de toi, Tae Hwan. Je n'ai jamais eu autant envie de quelqu'un qu'en cet instant..."

Juste après, je fonds à nouveau sur ses lèvres que j'écrase des miennes pour lui faire encore mieux passer le message, je caresse chaque endroit que je peux toucher et l'état de mon membre dans mon pantalon n'est qu'une preuve de plus d'à quel point je le veux. Puis, j'attends que mon fougueux amant y mette du sien comme il sait si bien faire. J'aime l'impatience dont il fait toujours preuve et, en l'occurrence, aller droit à l'essentiel ne nous a jamais dérangé dans nos moments sauvages. J'ai beau avoir envie de prendre mon temps, toute ma frustration accumulée se fait plus urgente. Je griffe un peu son dos, me chargeant d'aspirer la peau de son cou jusqu'à la marquer. Il m'appartient et il va encore plus le sentir cette nuit.   
 
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot]I want to be with you ...   Jeu 4 Déc - 8:22

Mun Hee & Tae Hwan
I want to be with you ♦



Sa réaction me fait sourire. J’ai souvent remarque l’effet que je faisais à Mun Hee, c’était juste pour le taquiner. Cependant, je ne suis pas en reste et de mon côté je suis pareil. Cet homme m’a rendu dingue de lui et je ne pourrais pas être plus heureux maintenant qu’il est miens. Certes, je n’ai pas l’habitude d’être ne couple, mais je ferais de mon mieux pour être le meilleur petit ami possible. Je ne veux pas décevoir Mun Hee, je l’aime trop pour prendre ce risque. Je lui réponds simplement par un sourire amusé. Je sais où il veut en venir, mais je trouve l’excuse stupide de vouloir manger avant car j’ai cuisiné spécialement pour lui et je veux son avis ! J’en ai envie aussi, mais je ne veux pas brûler les étapes, même si certains qu’il se passera quelque chose ce soir. J’aime sentir ses mains qui parcourent mon corps et je l’embrasse à nouveau, mais plus longuement cette fois. Je ris gentiment lorsqu’il me répond. Non, je n’essayais pas de lui faire peur, c’était juste comme cela. Bien qu’il doit avoir l’habitude de ma possessivité depuis le temps. Sauf que maintenant, elle a une raison d’être. Je serais possessif envers Mun Hee, parce qu’il est mon petit ami, que je l’aime et que je ne veux pas le perdre.

Nous finissons par aller manger et je mets rapidement la table, m’excusant sur le fait que c’est loin d’être romantique. Je me rattraperais plus tard. Je lui souris, alors qu’il essaie de me rassurer. J’espère au moins que ce que j’ai cuisiné sera à la hauteur. Je suis danseur, pas cuisinier et je crois que cela se remarque rapidement. Je mets les plats sur la table, lui souhaitant bon appétit à mon tour et nous commençons à manger. Nous discutons de tout et de rien en mangeant.

- Tant mieux si tu as aimé, je ne suis pas si catastrophique en cuisine visiblement !

Je ris un peu, tout en commençant à débarrasser la table. Mun Hee me donne un coup de main et je sais que même si je lui dis que je peux le faire tout seul, il n’arrêtera pas. Il est aussi têtu que moi. Je compte simplement laisser la vaisselle dans l’évier, nous nous en chargerons plus tard. Pour le moment j’ai des plans bien plus intéressants, du moins à mes yeux ils le sont. J’enlace Mun Hee par la taille et dos à lui, je pose mon menton sur son épaule, tout en murmurant dans son oreille. Il approuve mon idée. C’est la première fois que j’aime autant quelqu’un, alors j’aimerais que cette nuit soit spéciale, même si ce n’est pas notre première fois et que ce n’est pas non plus la première fois entre nous … Il embrasse mon poignet et mon regard ne quitte pas son visage, attendant patiemment qu’il décide la suite. Du moins, pour le moment je suis patient, c’est souvent un détail qui me fait défaut. Il m’entraine dans ma chambre, en refermant la porte derrière lui et bien sûr je me laisse faire. Il m’embrasse et je réponds au baiser, essayant d’y transmettre tout mon amour et mon désir. Mes bras sont autour de son cou, mais les mains de Mun Hee se font bien plus baladeuses.

Puis il me pousse sur le lit. Il retire son tee-shirt et franchement, je n’ai pas envie de me retenir de le détailler du regard. De toute façon, Mun Hee est désormais à moi, donc j’ai le droit de me rincer l’œil. Je me souviens de la dernière soirée que nous avons passée ensemble, il était affaiblit, lors de nos retrouvailles, il allait mieux, mais je le trouvais toujours mince, comparé à avant. Là, je peux clairement dire qu’il a retrouvé ses muscles d’avant, si ce n’est plus. C’est loin de me déplaire, il est musclé juste comme il faut. Je suis tiré de ma contemplation, en sentant Mun Hee se placé au-dessus de moi et je détourne mon regard sur son visage. Mes mains se baladent alors sur ses abdos et ses bras.

- Je vois que tu t’es remis au sport … En tout cas j’adore la vue …

Je lui adresse un sourire en coin et je ne peux retenir un petit rire en entendant ses paroles.

- Dans le pire des cas, je peux me faire porter pâle, l’hiver approche et c’est la saison des virus … Puis si j’ai du mal à me déplacer, je ne vais pas être très utile pour danser à l’agence.

Et si cela peut me permettre de passer un peu plus de temps avec lui … Je ne sais pas ce que Mun Hee à de prévu demain. Sa dernière phrase me fait sourire plus tendrement. Je ne peux que le comprendre, je ressens la même chose.

- C’est réciproque … Tu me rends dingue, alors dépêches-toi de passer à l’acte au lieu de bavarder, le pressais-je gentiment.

Il a l’habitude de mon impatience maintenant et il sait que ce n’est jamais pour être désagréable, juste parce que je n’ai pas de patience et je le veux maintenant. Là, c’est encore pire car nous n’avons rien fait ensemble depuis longtemps et je n’ai rien fait de ce genre tout court, depuis un bon moment. Nous ne pouvons pas trouver l’excuse de prendre notre temps pour profiter du plaisir plus longtemps, car en général nous le faisons plusieurs fois, sauf si nous nous trouvons vraiment fatigué, mais bon … Je pense que ce soir la fatigue ne pourra pas grand-chose face à notre désir réciproque. Mun Hee se penche pour m’embrasser et sentir son torse nu contre le miens, me donne des frissons. Mes mains descendent jusqu’à son pantalon pour commencer à défaire le bouton puis la fermeture. J’en profite pour le taquiner avec quelques caresses parfois sur son membre et parfois sur ses fesses. Je finis par essayer de lui retirer le vêtement, qui devient un obstacle à mon impatience et même si c’est drôle de le taquiner, je veux plus …

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [Hot]I want to be with you ...   Mer 10 Déc - 23:49


Tae Hwan & Mun Hee

« tonight you are mine  » 


Tae Hwan avait l'air de douter de ses talents de cuisinier, or, je n'ai pas dit que le repas était bon juste pour lui faire plaisir. Certes j'ai été très touché qu'il se donne tout ce mal en pensant à moi, mais c'est réellement bon d'où mon compliment sincère. De mon côté, je ne cuisinais pas spécialement chez mes parents, il a par contre fallu que je m'y mette lorsque je suis devenu le maknae de Shadow. C'était toujours mieux que les soupes diététiques de notre manager... Rien que d'y repenser, l'horreur. Chen Ru se chargeait de me faire à manger des fois et j'avoue que ça me faisait me sentir privilégié, il n'avait pas cette attention envers d'autres. J'espère que là où il se trouve, il ne regrette pas ses choix.

La suite arrive plus vite que prévu, cela, je suis le premier à en être ravi. La voix de Tae Hwan a mon oreille embrase déjà mon corps qui est clairement en manque de celui qui l'a rendu accro. Dans la chambre, de vrais contacts peuvent enfin être échangés. Et quand bien-même je donne l'impression de prendre un peu mon temps, en réalité, c'est tout le contraire. J'ai déjà oublié mes bonnes résolutions, ou plutôt j'ai conscience que d'autres fois vont suivre cette nuit et que j'aurais davantage l'occasion de me perdre en attentions. Mon chorégraphe n'est pas l'homme le plus patient qui soit durant nos moments intimes, mais j'aime cela, tout comme je ne le suis pas tellement. La frustration, le désir, sont trop présents, il me faut vite plus et c'est ainsi que cela fonctionne depuis plus de deux ans. Lorsque je me retrouve torse nu à mon tour, son regard me flatte, autant que cette phrase qu'il lâche avec son sourire qui fait naître le mien.

"J'avais cru remarquer..." Le taquinais-je à mon tour. "C'est juste pour toi et tu es le seul à pouvoir toucher."

En référence à mon nouveau métier qui fait que je dois me changer à la vue de tous par exemple lors d'un défilé, contrairement à un shooting classique. Je n'ai pas encore eu de propositions en ce qui concerne des tenues moins vêtues, mais ce n'est pas quelque chose qui n'arrivera jamais. Et, parmi tous ceux et celles qui contempleront mon corps, le seul a qui il appartient est aussi l'unique qui puisse le toucher.

"Considère-toi comme malade alors, tu as attrapé un sacré virus." Dis-je ne riant doucement à mon tour en parlant de moi. "J'aime cela lorsque tu te montres impatient et tu as gagné, j'arrête de parler..."

C'est tout lui de se venger en m'offrant des caresses à cet endroit incomplètes juste pour me rendre encore plus dingue et impatient. Au final, je ne traîne pas, terminant de nous déshabiller tous deux. La suite dépasse d'ailleurs tous mes meilleurs souvenirs de nos ébats jusqu'à présent. Je suis allé à l'essentiel afin de rassasier notre faim le plus pressante et c'est toujours aussi bon de le faire avec lui, nos corps se connaissent à la perfection. Et, comme prévu, je n'ai pas failli à ma parole et ne compte plus le nombre de fois où, à peine reposés, nous avons remis cela, succombant à nos envies, qu'elles soient tendres ou plus bestiales, mon corps était en feu, comme s'il était incapable d'être apaisé. C'est réellement différent lorsque l'amour s'en mêle et tant pis si j'ai l'air niais en pensant cela, je le ressens. Je l'ai donc fait mien, réaffirmé mon odeur sur lui et à présent, le calme m'a enfin pris. Mon souffle est encore un peu cours mais je lui offre un sourire satisfait, heureux. Mes doigts caressent sa joue, allongés sur le ventre tout deux, on se remet de nos émotions. Les draps ont volés sur le sol à force. Dès que j'ai un peu de force, je viens embrasser ses lèvres une seconde.

"Je t'aime..." Chuchotai-je, ma voix est devenue absente à force de...

Puis mes bras viennent l'enlacer, j'ai réussi à remonter la couette sur nous deux et ma joue s'appuie contre sa tête, je ferme les yeux. Demain je ne travaille pas, une chance. Ce sentiment de plenitude est addictif lui aussi. J'ai un peu de sommeil en retard, je suis surtout vidé de la moindre force, on s'est épuisé tous les deux je le crains. Sauf que j'en avais besoin, il m'a tellement manqué. Et à présent que je l'ai retrouvé, je ne compte plus le laisser partir. Il n'y a qu'une seule chose qui puisse nous séparer et je prie pour que son ombre ne revienne pas de si tôt. Ma main caresse doucement son dos, sa peau est encore si chaude et douce. Je compte encore bien profiter de la journée de demain à rattraper encore de ce temps qui nous a manqué. Le froid ne donne pas envie de sortir n'est-ce pas ? Il a probablement fait des courses pour plusieurs jours, je pourrais lui cuisiner le repas à mon tour. Du peu que je la vis, cette vie de couple me plaît déjà beaucoup trop, en espérant qu'il ne va pas me trouver trop collant ou envahissant à force. Mais avoir été privé de lui, de tout cela si longtemps, je ne peux pas m'empêcher de tout vouloir, d'obtenir toute son attention, qu'il ne regarde que moi. Je suis définitivement amoureux et ce n'est pas prêt d'aller en diminuant. Tae Hwan, si tu savais comme je suis heureux en cet instant...
 
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Hot]I want to be with you ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Hot]I want to be with you ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-