AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deuxième étape [Nam Dong Sun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: Deuxième étape [Nam Dong Sun]    Mar 25 Nov - 23:09




Nam Dong Sun & Choi Min Jae

« "L'amitié, comme l'amour, se fonde sur une attirance physique" »
                         
C;Cusset.


Notre première rencontre datais déjà de plusieurs mois et on peux dire qu'elle restera dans les annales. Je vagabondais dans les couloirs jusqu'à ce que j'entende sa voix. Le fait qu'il refasse mes répliques m'avais fait rire au point que j'aille à sa rencontre. Dong Sun s'est avérait être une personne très intéressante avec qui j'ai beaucoup aimé parler. En une soirée, j'ai appris beaucoup de choses sur lui, ses envies et ses projets, sa vie au sein de l'agence et en dehors, tout cela accompagné de beaucoup d’humour. Et puis cette bataille d'eau. J'avoue avoir eu peur de perdre mes bijoux de famille lorsque le boxeur m'étais tombé dessus de tout son poids, mais finalement, j'ai eu le droit de les garder. Et la soirée s'était terminée en vitesse, à nettoyer de nouveau la salle mise en bordel.

Depuis, j'essayais de passer pas mal de temps avec lui. Je le rejoignais quelques fois le soir lorsque je savais qu'il travaillait à l'agence. Je suis surpris par moi même, car après tout, on a quand même une grande différence d'âge et pourtant, on s'entend vraiment bien. Ces derniers temps, on passait de plus en plus de moments ensemble. Enfin, jusqu'à quelques temps. Parce que dernièrement, il se faisait discret. Aux dernières nouvelles, il avait un combat de boxe me semble t-il mais je n'ai pas eu de nouvelles après, et je ne sais pas vraiment pourquoi. Tout ce que je pouvais faire, c'était attendre qu'il me redonne un signe de vie. Ça a durer encore quelques jours, mais on a fini par enfin se revoir. J'étais à la fois heureux mais aussi un peu inquiet. Parce qu'à sa démarche, j'ai bien vu que quelque chose n'allait pas. Je me suis abstenu de faire tout commentaire, je suis plutôt aller le rejoindre avec un grand sourire. « Hey Dong Sun !» Comme si rien n'était, on a discuté le plus normalement possible. Mais encore une fois, j'ai l'impression que quelque chose cloche...

Je fini par arrêter de parler et d'un signe de tête je l'invite à me suivre. Le hall étant bondé à cette heure là, je pense qu'on sera bien mieux chez moi pour discuter tranquillement. Durant le trajet, mes yeux le regarde souvent pour tenter de comprendre quelque chose. Je ne saurai dire pourquoi, mais c'est comme si il me cachait quelque chose. A force de traîner avec lui, j'ai appris à interpréter ses gestes et ses expressions. Mais je ne m'en fais pas, je sais qu'il me parlera. Du moins, je l’espère, vraiment... « Ne fait pas cette tête, on va aller chez moi pour discuter si tu veux.» Le trajet dur un petit temps, le quartier de Gangnam-Gu n'est heureusement pas très loin de l'agence. Arrivé devant la troisième porte du premier étage, c'est sans plus de cérémonie que j'entre en premier. La décoration est sobre et assez impersonnelle. De nature plutôt maniaque, rien de traîne sur les chaises, tables ou le bureau. C'est comme si personne ne vivait dans cette cet appartement. Après l'avoir un peu forcé à rentrer, je ferme à clé derrière lui, véritable manie que j'ai depuis mon enfance. « Bienvenu dans mon antre. » Je finis par quitter ma veste avant de récupérer une bouteille d'eau dans le frigidaire.

« Bon, tu vas me dire ? Tu n'as pas l'air d'aller bien.. » Lorsque je le voit ouvrir la bouche, je m'empresse de rajouter. « Et ne viens pas me dire le contraire ! Je commence à te connaître maintenant, et je sais que quelque chose ne vas pas parce que.. » Je plisse un peu les yeux en me relevant du fauteuil pour m'approcher de lui. Je n'avais pas remarquer tout à l'heure, sûrement trop heureux de le revoir. Mais, même si je pense qu'il a essayé de le camoufler, j'ai bien remarquer le bleu sur son bras. Et je suis prêt à parier que ce n'est pas le seul. Quelle idée de pratiquer un sport si violent. « Tu es blessé ? Enlève ton t shirt, je reviens. ». Rapidement, je parviens dans la salle de bain récupérer une petite trousse de soin que j'ai toujours assez prés de moi. Faut dire que c'est bien utile ces choses là, comme en ce moment par exemple.

Quand je reviens, je suis étonné de voir que le plus jeune n'a toujours pas enlève son haut. Je le regarde incrédule, le kit de soin dans les mains. Il n'a pas compris ? Comment veut-il que je le soigne si il reste ainsi habillé ? Je soupire en me rasseyant sur le fauteuil. Je tape la place coté de moi pour lui demander de venir me rejoindre tandis que je dispose le matériel de l'autre coté. « C'est quand tu veux surtout.. » Je rigole en attendant que Dong Sun ne se décide à recevoir mes soins.  


(c) fiche Century Sex
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Deuxième étape [Nam Dong Sun]    Sam 29 Nov - 14:48

Deuxième Étape

C'est dingue comme le temps passait vite, il avait l'impression qu'hier encore il se plaignait d'avoir trop chaud et qu'aujourd'hui l'hiver était brusquement arrivé à son plus grand plaisir. Bon après ce n'est pas ce qui faisait passer les soirée de récurage à la StarE plus vite, mais il attendait déjà avec impatience les premiers flocons qui avaient le pouvoir de transformer en gros  gamin pour aller se rouler dedans. Pour tout dire, il redoutait le jour où il serait un adulte dit responsable se plaignant comme nombre d'autre de « cette fichue neige » les empêchant de faire ci ou bien ça, les pieds étaient après tout des inventions useless hein ? Alors que ce soir là son acolyte de toujours était de repos son esprit se mit à divaguer lorsque son regard avait croisé une salle lui rappelant cette fameuse soirée. Le blond devait bien l'avouer, si on lui avait dit il y a quelques mois de cela qu'il aurait autant sympathisé et aurait affronté son acteur préféré au cours d'une bataille d'eau il aurait très sûrement éclaté de rire en vous disant que cette farce était bien bonne ! Mais leur entente ne s'était pas arrêtée là le plus vieux venant assez régulièrement le trouver afin de discuter avec lui de tout et de rien. Dong Sun appréciait grandement ses échanges simples malgré leur écart d'âge qui au final ne se remarquait que très peu lorsqu'ils étaient tous les deux, il fallait dire il y avait une sacré alchimie entre eux...

En parlant d'alchimie...comme si ça vie n'avait pas été assez compliqué comme cela cette semaine avec cette sombre histoire, se mêlait à ça cette....cette putain d'attirance merde ! Il n'avait beau ne pas être expérimenté, il savait reconnaître de l'attirance et il fallait bien l'avouer, Min Jae était loin d'être un homme repoussant bien loin de là.... Mais un homme quoi ! Enfin ce n'est pas comme si il avait embrassé un super pote lors d'une soirée bien alcoolisée, paraît que c'était très chaud même....sa réputation était fichue !De ce fait il avait évité plus ou moins inconsciemment les nouvelles rencontres avec l'objet de son trouble « Hey Dong Sun ! » ou du moins avait réussi à le faire jusqu'à maintenant alors qu'il venait de finir son service. Le cadet offrit un pâle sourire à l'acteur tout en se grattant la tête l'air gêné « Bonsoir Min Jae, ça commençait à dater la dernière fois qu'on s'est vu... » étonnamment le hall était drôlement rempli pour une heure aussi avancée, peut-être le tournage de plusieurs Mvs en simultané ou un truc du genre, enfin il s'en fichait un peu beaucoup pour être honnête. Pour une fois le jeune homme gardait le silence ayant bien du mal à ne faire sortir ne serait-ce qu'un seul mot de sa bouche, et ce n'est pas le regard insistant de l'autre blond qui allait l'aider. «  Ne fais pas cette tête, on va aller chez moi pour discuter si tu veux. » À cela il avait simplement hoché la tête en se contentant de suivre son interlocuteur en silence le reste du trajet, bien trop perdu dans ses propres pensée.

Enfin arrivés le vigile s'occupant de la sécurité de l'immeuble des célébrités siégeant un peu plus que l'agence l'avait fouillé avant de lui donner son feu vert pour continuer à l'intérieur . Vrai qu'il aurait pu très bien être un fou furieux et vouloir s'en prendre à la moitié de l'immeuble, le plus vieux avait vraiment confiance en lui pour l’emmener ici. La porte de l'appartement ouverte, les deux compères s'y engouffrèrent avant que l'aîné ne referme à clef derrière eux. Tient il avait la même manie que lui, c'était drôle.... « Bienvenue dans mon antre. » Le jeune avait bien faillit rougir à ces mots en apparence pourtant innocents, mais ces derniers temps il prenait tout de travers, un bon souffle long plus tard il avait néanmoins reprit le contrôle. Quel con il faisait ! «  Merci... mais dis-moi c'est super propre ici, t'es un maniaque en fait je le savais ! Je suis sûre que c'est toi qui a piqué mon plumeau préféré ahah ! » Voilà une blague nulle pour détendre l'atmosphère même si lui-même n'y croyait pas c'était pas mal.  Mais cela ne marcha pas avec l'acteur qui avait vu clair dans le jeu de Dong Sun, le questionnant aussitôt « Bon, tu vas me dire ? RU n'as pas l'air d'aller bien.... Il allait répliquer lorsque Min Jae avait enchaîné d'un.... Et ne viens pas me dire le contraire ! Je  commence à te connaître maintenant, et je sais que quelque chose ne va pas parce que.... »

Sa phrase laissée en suspend le plus vieux s'était relevé et s’approcha du jeune homme en plissant les yeux, scrutant sa peau. Ce regard inquisiteur réchauffant un peu trop cette dernière à son goût... « Tu es blessé ? Enlève ton t-shirt, je reviens. » Une chance que l'acteur s'était rapidement engouffré dans la salle de bain, sinon il aurait eu tout le loisir d'observer les rougeurs qui s'étaient étalé sur son visage, pourquoi maintenant ?! C'était la panique à l'intérieur là il devait faire quelque chose, et vite avant de merde ! Mais tout ce qu'il était capable de faire fut  de rester debout les bras ballant à attendre la neige il faut croire. L'autre revenu il s'étonna de le retrouver ainsi, tapotant à côté de lui sur le canapé en pouffant un peu « C'est quand tu veux surtout... » Bon et bien  quitte à se ridiculiser, il tenta tant bien que mal de réprimer ses rougeurs en enlevant son tee shirt. Quel abrutit fini il faisait c'est pas comme si c'était la première fois qu'il se dépoilait devant un autre gars quand même, enfin si un gars qui lui plaisait c'était une grande nouvelle ça, pourquoi il s'était levé ce matin ? Quelle galère....

Son haut retiré et installé à côté de Min Jae il avait un peu sourit. «  Tu vois que c'est trois fois rien, en même temps avec la boxe Thaï faut pas s'attendre à moins, c'est violent comme sport....Il ravala une gorgée de sa salive..Enfin ça n'est plus un problème pour moi, le week-end dernier j'ai tout bonnement arrêté. » Il grimaça un peu lorsque son aîné passa sur une plaie qui commençait à se remettre d'elle-même bien qu'assez impressionnante de part le bleu violacé tout autour. . L'ex boxeur pallia à une nouvelle réponse en enchaînant très rapidement. «  Si tu ne m'as pas beaucoup vu ces derniers temps c'est à cause de ça, je vais voir tous les jours mon adversaire qui est encore en convalescence, le ring ça pardonne pas des fois, et là....il a bien faillit y passer. » Voilà le bon plan, balancer ça comme un gros boulet à une personne qu'il appréciait, enfin bon il n’allait pas se mettre à mentir non plus, ça ne servait à rien ce genre de chose ….Et puis...malgré l'horreur qu'il venait de décrire, son esprit avait bien du mal à se focaliser dessus, plus occupé à réceptionner chaque attention de l'autre sur son torse, ça commençait très mal cette soirée...

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Deuxième étape [Nam Dong Sun]    Lun 1 Déc - 13:37




Nam Dong Sun & Choi Min Jae

« Deux hommes ne mesurent jamais la dimension physique de leur attirance l’un envers l’autre. Ils l’enfouissent sous les mots, sous des concepts sentimentaux tels que la fidélité, l’héroïsme ou le don de soi. »
                         
G. Leroy


J'avais hâte de rentrer à l’agence. Ce déplacement que j'ai eu en dehors de Séoul pour le fanmeeting a duré quelques jours. Le premier jour, Mi Ran est venue me voir et j'en était vraiment heureux, je n'ai quasiment pas vu la journée défilée. Après son départ, les jours qui ont suivi ont était  plus intenses, courir à gauche et à droite, je n'en voyais plus la fin. Enfin, je n'en garde que de bons souvenirs, et à présent que je suis rentré, je n'avais qu'une envie, c'était revoir Dong Sun. Je voulais prendre de ces nouvelles parce que dernièrement, c'était silence radio et je m'en inquiétais un peu.

C'est avec ses pensées que je m'engouffrais au même étage où s'est déroulé notre première rencontre, avec l'espoir de l'apercevoir. Seulement, il n'y est pas. Par contre, les salles sont déjà nettoyées, le sol en est encore humide ce qu'il veut dire qu'il n'est pas loin. J'ai un peu l'impression de jouer au chat et à la souris en courant dans tout l'immeuble à sa recherche, mais heureusement pour mes poumons, je finis par le trouver dans le hall. Alors que je le hèle, il fini par se tourner vers moi tandis que je m'approche. Son sourire me paraît faux, tout comme le ton de sa voix. Quelque chose ne va pas et je le remarque directement. Vu qu'il y a trop de monde ici, je l'invite à m'accompagner chez moi, où le calme sera plus propice pour parler. Sur le chemin qui mène là où j'habite, aucun de nous deux décrochent un mot. Je le regarde quelques fois, mais il semble perdu dans ses pensées, ce qui a le don de m’inquiéter encore plus. Depuis le temps que je traîne avec lui, j'ai pu remarquer que le plus jeune est un vrai moulin à parole, il ne s’arrête jamais.

Enfin, après une petite marche sous ce froid hivernal, je passe le premier en attendant que le vigile finisse de fouiller Dong Sun. Je trouve cette démarche un peu exagéré, surtout que j'ai bien spécifié que le blond m’accompagne. Mais le vigile insiste donc je fini par abdiquer non sans rigoler devant la tête que fait le boxeur. Finalement, après le feu vert de la sécurité, nous finissons par arriver à mon logement et je l'invite à rentrer sans attendre. Sa remarque quand à l'état des lieux me fait sourire, je suis soulagé de l'entendre blaguer, aussi douteuse soit celle ci, mais j'ai l'impression de retrouver un peu le Dong Sun que je connais. « Maniaque, peut être pas, j'aime juste quand c'est bien rangé. Et pour ton plumeau..Je pense surtout que tu as oublié où tu l'avais mis, ta couleur déteint un peu trop sur ta mémoire ». Ca me fait plaisir de plaisanter comme ça avec lui, comme si ce qui le tracasse vient un peu de disparaître. Mais son sourire ne dure pas longtemps, il aborde à nouveau ce visage contrarié. Décidé à avoir une explication avec lui, je me pose devant et je commence à le questionner sans lui laisser le temps de se défiler.

Seulement, je me coupe en pleine phrase, parce que mes yeux se posent rapidement sur une légère marque sur son bras. Et comme je suis certain que ce n'est pas la seule, je l'invite à enlever son t shirt tandis que je file chercher de quoi le soigner. Une fois le nécessaire récupéré, je m'installe sur le canapé en lui montrant la place à coté de moi afin qu'il s'y assoit. Il semble hésité un moment mais finis tout de même par faire ce que je lui demande. Alors que j'allais répliquer que non, ce n'est pas 'trois fois rien' comme il le dit, ma bouche s'ouvre sans laisser passer de son. « Comment ça ? Pourquoi tu as arrêté ? ». Je suis tellement sous le choc que je ne fais pas attention à mes gestes. Ce n'est que lorsque je le voit grimacer que je me rend compte que j'ai un peu trop appuyé sur une de ses blessures. « Désolé.. » Des lors, je m'applique à faire un peu plus attention en attendant qu'il m'explique le pourquoi de cette décision, qui ne tarde pas à arriver. Je pose une noisette de pommade sur le bout de mes doigts pour l'appliquer sur une marque violacée qui prend un peu trop de place sur ses cotes et ses abdominaux.

La raison de son absence me donne froid dans le dos. Il est certain que la boxe reste un sport violent où les faux pas sont dangereux, mais de là à envoyer un adversaire à l’hôpital ? Je me sens mal pour lui, ça a du le traumatiser fortement, surtout si il a ensuite pris la décision de mettre un terme à sa carrière. Et à son rêve par la même occasion. « Le principal, c'est qu'il se rétablisse rapidement et correctement. C'est noble de ta part d'aller le voir tous les jours...Mais à présent, qu'est ce que tu comptes faire ? » Ayant fini de soigner le devant de son corps, je me relève pour changer de place. Lui demandant de ne pas bouger, je m'installe dans son dos pour commencer mes nouveaux soins. Heureusement, il n'y a pas beaucoup de marques, il a cependant de nombreux nœuds. Je ne suis pas non plus un expert dans le massage, mais j'ai tout de même une petite expérience. C'est donc naturellement que je laisse tomber la pommade pour venir appliquer mes mains au niveau de son cou, mes pouces se mettent déjà au travail en appuyant sur le bas de ses cervicales. « Tu me dis si je te fais mal. » J’espère que mon initiative va l'aider à se détendre un peu même si j'ai l'impression qu'il est très tendu, je vais certainement en avoir pour la nuit, surtout que ce n'est pas la meilleur position pour un massage digne de ce nom.   


(c) fiche Century Sex
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Deuxième étape [Nam Dong Sun]    Mer 10 Déc - 6:27

Deuxième Étape

On ne peut pas dire que le trajet retour fut des plus animés, les deux hommes ayant conservé un silence des plus parfaits. Dong Sun plongé dans ses pensées, le plus vieux sûrement en train de s'inquiéter pour lui, drôle de tableau sachant qu'habituellement ils étaient fort bavard avec l'autre non ? Néanmoins le passage à la vigie avait bien vite amené le premier sourire de la soirée sur les visages des compères. Vrai qu'il y avait plus agréable que de se faire fouiller par un vigile, mais bon c'était son métier et l'ex boxeur s'y était plié docilement. Enfin engouffré dans l'appartement de l'acteur le jeune homme n'avait pas traîné pour se débarrasser de sa chaude veste, c'est qu'il faisait chaud ici, bien que le manque de décoration contrastait avec cette impression. C'est fou comment les pièces pouvaient paraître vides et impersonnelles, enfin cela n'étonnait pas Dong Sun, Min Jae lui ayant confié n'être que très peu présent dans son appartement . D'ailleurs il lui avait fait une petite remarque à ce propos, l'aîné ne manquant pas de rétorquer immédiatement juste après . « Maniaque, peut être pas, j'aime juste quand c'est bien rangé. Et pour ton plumeau..Je pense surtout que tu as oublié où tu l'avais mis, ta couleur déteint un peu trop sur ta mémoire. » Il était gonflé de lui dire ça tient ! Enfin bon puisqu'il l'entendait ainsi, ce n'est pas le plus jeune qui allait se laisser faire sans broncher. Il lui répondit tout en jetant un regard équivoque à la chevelure de son interlocuteur qui n'était pas dans un meilleur état . «  Et c'est toi qui me dit ça ? Ce n'est pas un peu beaucoup l'hôpital qui se fout de la charité là Min Jae ? »

Néanmoins, ce bref instant de détente passé, le cadet avait bien vite reprit son air grave et ses pensées sombres. Il n'eut néanmoins guère le temps de plus s’apitoyer sur lui-même, l'autre lui demandant sas préambule de retirer son haut. Ce qui n'avait bien évidement pas manqué de faire quelque peu buger le technicien de surface. Enfin, il avait finit par abdiquer, se prêtant bon gré malgré à la requête de son vis-à-vis en lui exposant sommairement le couac qui lui était arrivé quelques jours plus tôt  après un « Comment ça ? Pourquoi tu as arrêté ? ». Avant qu'il ne commence à répondre, un geste un peu trop appuyé du plus vieux lui avait arraché une petite grimace. « Désolé » Dong Sun lui avait alors fait signe que ce n'était pas grave, continuant de se laisser faire docilement tout en relatant son récit simplifié . « Le principal, c'est qu'il se rétablisse rapidement et correctement. C'est noble de ta part d'aller le voir tous les jours...Mais à présent, qu'est ce que tu comptes faire ? » À cette question le jeune homme s'était contenté de hausser mollement les épaules. «  J'sais pas vraiment, là je me retrouve un poil paumé, j'ai rêvé ça de toute ma vie. Les études, c'est vraiment pas pour moi je perdrais mon temps et gaspillerait l'argent de mes parents donc no way … Je pense que je vais rester un temps avec mon emplois à la StarE, le temps justement de m'trouver un nouveau rêve ou au moins un taf qui me plaît à peu près.. »

À présent Min Jae se trouvait dans son dos, ce dernier moins douloureux car très peu touché ne manqua pas d'être torturé délicieusement par le contact des mains de l'aîné sur cette peau offerte. Ça craignait un max là... Ouai il commençait à ressentir une boule dans le ventre que trop bien connu.... Surtout quand il se met à le masser avec autant de doigté....  « Tu me dis si je te fais mal. » Dans un autre monde le rappeur avait répondu un peu trop rapidement un : « T'inquiètes tu es parfait... Se ressaisissant il s'était penché en avant, embrassant avec gratitude l'oreiller face à lui, permettant de se cacher face à cette bourde et de dissimuler au passage ses rougeurs.  Euh... tu te débrouilles très bien, de toute façon un massage ça fait bien souvent mal au début quand on est tout tendu, et je t'avoue qu’aujourd’hui je suis un véritable paquet de nœuds de nerfs ah ah » Il se perdit un instant dans ses pensées, mauvaise décision.... Ces dernières venant lui rappeler à quel point l'homme en train de s'affairer au dessus de lui avait de belles mains, enfin si ce n'était que ça …. Ses reins semblaient d'accord, putain mais il n’était pas gay si ? Puis pourquoi il se mettait à fantasmer alors qu'il devrait même pas avoir la force de penser à de telles choses Il n'avait pas le droit ! C'était trop facile, un autre mec était à l'hôpital par sa faute Et non monsieur était en train 'avoir d'agréables pensés...Sacré hormones, parfois elles feraient mieux de la mettre en sourdine....

Devant à tout prix se changer les idées et désamorcer cette situation qu'il trouvais sensuelle bien malgré lui il trouva la parade de questionner Min Jae à son tour. « Et sinon toi ? Ça s'est bien passé ton déplacement ? De ce que j'ai vu ton amie Mi Ran était là, vous semblez très proches.... De la jalousie, de mieux en mieux, ce soir il était en train de tuer avec brio le peu d'amour propre qu'il avait ce boulet... Ça doit être agréable de pouvoir tout de même se croiser de temps en temps . Moi ces dernier temps j'ai bien du mal à voir le miens, fin bon maintenant que la boxe ne fait plus partie de ma vie ça sera plus facile je pense ! Et sinon...t'aurais pas été un masseur dans une autre vie ? Tu te débrouilles vraiment bien, n'aie pas peur d'appuyer plus fort ils sont chauds maintenant mes muscles. » On ne demandera pas pourquoi... Ah Min Jae bourreau à ses heures sans s'en douter, la soirée promettait d'être longue....

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Deuxième étape [Nam Dong Sun]    Jeu 11 Déc - 23:52




Nam Dong Sun & Choi Min Jae

« Il est important d'avoir un certain degré de désir sexuel, une euphorie, dans l'amour romantique comme dans ses amitiés. »
Sharon Stone


Comment je sais que Dong Sun ne vas pas bien ? Déjà, à son visage. Il ne sourit quasiment pas, il semble être perdu dans ses pensées. La deuxième, c'est ce que j’entend. Ou que je n'entend pas justement. D'habitude, c'est un vrai moulin à parole, il parle , il déconne et je le suis. Mais là, rien, pas un mot et ça ne fait que m’inquiéter plus. Heureusement que le chemin jusqu'à mon appartement est vite fait, même le passage devant le vigile est rapide bien qu'obligatoire. Enfin, on finit par accéder à mon chez moi. Au moins ici, j’espère que le Dong Sun que je connaît réapparaîtra, je n'aime définitivement pas le voir dans cet état.

Je le laisse entrer et faire le tour des lieux. Je n'ai absolument rien à cacher vu qu'il n'y a rien, ni sur les murs, nu sur les quelques meubles. Tandis que je quitte ma veste, je me tourne vers le plus jeune qui enfin, aborde un sourire en plus d'avoir recouvré la parole, il était temps. D'ailleurs, je ne peux m’empêcher de lui lancer une petite pique sur sa couleur de cheveux, il l'a bien mérité. Je finis par rire en passant lentement une main dans ma crinière. « En parlant de ça, j'avais pour idée de changer de couleur. Brun, châtain, ou je reste blond ? Qu'est ce tu en penses toi ? Quelle couleur m’irait le mieux selon toi ? » D'habitude, je ne demande jamais l'avis de personne, j'aime avoir l'entière liberté, du moins quand je le peux, ça dépend les rôles que je dois incarner. Mais en ce moment, j'ai envie de changer sauf que je ne sais pas quelle couleur faire, d'où ma question à mon invité.

Un peu trop rapidement à mon goût, ce moment de légèreté prend fin. Et c'est à ce moment que la marque sur le bras de Dong Sun me parvient. Je ne perd pas de temps, ça ne semble pas si grave mais je préfère le savoir soigné. Rapidement, je met tout ne place pour commencer mes soins, tout en lui ayant demander au préalable le pourquoi de cette blessure. Le choc de cette révélation me fait avoir un sursaut et j'appuie plus fort sans l'avoir voulu. Il faut dire que je ne m’attendais pas à ce genre de nouvelle. Il avait l'air tellement passionné dans la boxe, la première fois que je l'ai vu, on en avait un peu discuté. C'était son rêve, passé boxeur professionnel...D'ailleurs il me le répète encore une fois, ce dernier combat l'a vraiment chamboulé. « Je suis persuadé que tu te relèveras rapidement et que tu trouveras un autre chemin..Je vais pas me répéter, surtout que tu m'as bien fait comprendre que ce n'étais pas pour toi, mais tu sais, il y a toujours la possibilité pour toi de passer les auditions.. »

Je lui sourit une dernière fois avant de m'installer à présent derrière lui. A mon plus grand soulagement, les blessures ne sont pas nombreuses. C'est plutôt ses nœuds que je sens dans tout son corps qui m’inquiète un peu à présent. Après avoir frotté mes mains pour les chauffer un peu, je finis par les placer à la base du cou du plus jeune. Comme il est tendu, je sais que les premières secondes ne sont pas du tout agréable et qu'il risque de souffrir un peu, mais je ne m’arrête pas pour autant. Mes deux pouces glissent avec une force contrôlée sur sa peau dégagée alors que je me met doucement à rire. « Ça venait du cœur... ». Comme il se penche un peu en avant, je le suis dans son mouvement, et je dois dire que ça ne m'aide pas vraiment. « J'ai bien remarqué, c'est pour ça que je vais essayer de te détendre au maximum pour enlever ses nœuds, sinon ça risque d'aller en empirant .. »

Complètement absorbé dans ma tâche, mes mains travaillent sur les muscles et les nerfs de l'ex boxeur, sans penser à rien d'autre que de lui soulager sa douleur. C'est sa question qui me fait revenir sur Terre. « Tu es au courant ? Sinon oui, c'était franchement super. Je connais Mi Ran depuis un moment, elle est un peu comme ma meilleure amie. On s'entend très bien et on parle souvent ensemble, même si en ce moment, on ne trouve pas vraiment le temps de nous voir. Tout comme toi et ton ami en dirai. » Délaissant son cou, mes doigts trouvent leur nouvelle position sur le milieu de son dos. Son commentaire me fait sourire et grimacer en même temps.

« Je ne le pense pas, pas que je sache en tout cas. Mais dans cette vie, j'ai eu l’occasion de prendre quelques cours. Une des personnes qui s'occupait du foyer dans lequel j'étais était masseuse dans sa jeunesse et elle m'a transmit ses savoirs. Je suis content de voir que je n'ai rien perdu depuis mais.. ». Je me décolle de lui avant de finalement me mettre debout, le toisant de toute ma hauteur, les poings sur les hanches. « Va falloir qu'on change de position. Le mieux serait que tu t'allonges sur le ventre, assis je n'arrive pas à bien détendre ton dos. » Je vois qu'il hésite mais je ne lui laisse pas le choix en fait. Une fois qu'il m'a enfin écouté, je prend à nouveau place sur le fauteuil tout au bord, à coté de sa hanche. « Je vais juste baisser un peu ça, histoire que je puisse avoir accès au bas du dos. » Lentement, je descend légèrement son pantalon, juste en dessous des reins. «Comme tout à l'heure, tu me dis j'appuie trop fort.. »

Mes mains retrouvent leur place sur la peau lisse et ferme du blond. Une nouvelle fois, je me concentre dans chacun de mes gestes pour être le plus doux possible tout en gardant une certaine force. Il ne s'agit pas de le caresser mais bien de le masser. « Au fait Dong Sun, tu ne m'as pas encore dit, mais tu es accompagné dans la vie ? Pas de jolie minette en vue ? » Je le taquine un peu, mais je suis un peu curieux. Il ne me semble pas l'avoir entendu parler d'une possible petite amie, pourtant bâti comme il est, je suis certain qu'il doit en fait craquer plus d'une.


(c) fiche Century Sex
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Deuxième étape [Nam Dong Sun]    Mer 31 Déc - 23:21

Deuxième Étape

Il fallait croire qu'il s'était plus dévoilé qu'il le voulait au vu de l'air inquiet qu'avait arboré Min Jae à l'agence . Non pas que Dong Sun était quelqu'un de secret, bien au contraire il était toujours content de pouvoir parler avec d'autres personnes, sauf que n'ayant pas une vie des plus trépidante il préférait se contenter d'écouter ce que les autres avaient à lui dire. Et puis, Min Jae avait très probablement remarqué que le moulin à parole était étonnamment silencieux aujourd'hui, c'est ce qui avait du le faire tiquer. Le trajet jusqu'à l'appartement du plus vieux s'était fait dans le plus grand des silences chacun étant bien trop occupés à chercher ce que pensait l'autre, fait assez idiot sachant  qu'il n'y avait qu'à demander à l'autre nous en convenons bien. Enfin arrivés l'ex boxeur avait tout d'abord fait un rapide portrait de ce qui lui était donné de voir. Une pièce assez vide et impersonnelle, tout le contraire de l'acteur qui était si généreux, mais ce dernier ne passant que très peu de temps ici il était normal qu'il ne s'attarde pas plus que cela sur la déco.  Le ton avait connu un bref moment de légèreté les deux hommes s'étant laissé allé à quelques boutades capillaires . «  En parlant de ça, j'avais pour idée de changer de couleur. Brun, châtain, ou je reste blond ? Qu'est-ce-que tu en penses toi ? Quelle couleur m'irait le mieux selon toi ? » À ces mots un petit sourire avait étiré les lèvres du technicien de surface qui n'avait pu réprimer un vague rire. «  On dirait deux gonzesses à parler tifs là, mais châtain ça serait pas mal, le brun ça te durcit les traits je trouve. Enfin bon après tu parles à un gars qui prêche la blonde attitude depuis ses seize piges donc comme tu peux le voir je suis assez fidèles capillaire ment parlant. »

Cette parenthèse esthétique close  le plus jeune s'était confié à Min Jae, ressentant une autre partie du poids qui lui pesait sur les épaules s'en aller et les alléger un peu, elles en avaient bien besoin ces derniers temps.  «  Je suis persuadé que tu te relèveras rapidement et que tu trouveras un autre chemin... Je vais pas me répéter, surtout que tu m'as bien fait comprendre que ce n'était pas pour toi, mais tu sais, il y a toujours la possibilité pour toi de passer les auditions... » Pour ne pas se répéter c'était raté, et après c'était lui le blond hein ? ...Pourquoi tout le monde lui parlait d'auditions ? Était-ce si étranger et inconcevable qu'un jeune ne soit vraiment pas attiré par les strass et les paillettes ? Il fallait croire que lui, car ce n'était pas son prétendu talent qui pouvait justifier de telles passion. Modeste ? Peut-être, en fait il s'en fiche la seule chose dont il se vantait et encore relevant du domaine de la boxe quant au rap..ce n'était qu'un passe temps comme un autre, un exutoire pour ado . Certains écrivaient des poèmes, lui préférait le rythme aux rimes croisées. «  Vous vous y mettez tous c'est pas possible... Entre toi Shin, pas l'autre obsédé de Moonlight hein le Trainee, mon cousin, Ki Seok et mes parents vous êtes en forme ah ah... Mais non sérieusement je ne sais pas. Pour le moment je suis bien trop paumé pour prendre une décision, je dois d'abord me retrouver avant d'envisager quoique ce soit, cela évitera les décision débiles prises à la va-vite. »

Après ces paroles l'aîné s'était installé derrière lui pour lui procurer des soins puis, le meilleur pour la fin, un massage salvateur. C'était d'ailleurs tellement bon que le jeune homme avait montré un peu trop son enthousiasme avant de piquer un fard, non mais quel abrutit il pouvait faire quand il s'y mettait ! Une chance l'acteur ne s'était pas offusqué de cette bourde, il en fut même amusé  un petit rire le montrant. «  Ça venait du cœur... En fait pour être tout à fait honnête, Dong Sun penchait pour un autre de ses organes pompeur de sang si vous voyez ce qu'il veut dire... J'ai bien remarqué, c'est pour ça que je vais essayer de te détendre au maximum pour enlever ces nœuds, sinon ça risque d'aller en empirant. » Le rappeur s'était contenté de hausser mollement les épaules « Chuis pas en sucre t'inquiète . » Une chose est sûre il s'y prenait divinement bien avec ses muscles endoloris qui réclamaient  à corps et à cris de nouvelles attention les pensant délicieusement. Le sujet de conversation avait alors dévié sur le cercle de connaissance de l'autre blond. «  Tu es au courant ? Bah bien sûr, internet n'existait pas pour rien ! Sacré Min Jae, toujours autant à l'ouest, un peu comme lui quoi... Sinon oui, c'était franchement super. Je connais Mi Ran depuis un moment, elle est un peu comme ma meilleure amie. On s'entend très bien et on parle souvent ensemble, à l'entente de cette affirmation de la bouche du plus vieux le rappeur sentit une brève bouffée de jalousie l’étreindre avant qu'elle ne soit chassé avec force de ses pensées, même si en ce moment, on ne trouve pas vraiment le temps de nous voir. Tout comme toi et  ton ami on dirait. » Vrai qu'il était toujours assez difficile de pouvoir rester en contact avec des personnes proches, encore plus lorsque l'on était des stars.

«  Bah bien sûre que j'étais au courant, on est au vingt-et-un ème siècle Choi Min Jae, internet est une mine d'information non négligeable. Et c'est moche, c'est toujours les personnes auquel on tient le plus que l'on voit bien souvent le moins. Injuste hein ? Enfin peut-être parce que notre vision est faussée, les bonnes choses se terminent toujours trop vite à notre goût... » Voilà un brin de sagesse pour aujourd’hui ça ne fait pas de mal, bien que le style laisse à désirer, mais là le rappeur perfectionniste était en vacance avec ses dicos. Moins intellectuelle cette fois-ci, la remarque suivante du technicien de surface concernait l'habileté de son interlocuteur à le masser. Chose qui sembla étonner ce dernier. «  Je ne le pense pas, pas que je sache en tout cas. Mais dans cette vie, j'ai eu l’occasion de prendre quelques cours. Une des personnes qui s'occupait du foyer dans lequel j'étais était masseuse dans sa jeunesse et elle m'a transmit ses savoirs. Je suis content de voir que je n'ai rien perdu depuis mais..  Mais ? Le jeune homme restant suspendu aux paroles de son aîné. Va falloir qu'on chance de position. Le mieux serait que tu t'allonges sur le ventre, assis je n'arrive pas à bien détendre ton dos. »

Après un moment d'hésitation Dong Sun avait  finit par abdiquer et s'était docilement allongé sur le ventre. Tout allait bien finalement....ou pas. L'acteur venant tout juste de s'installer juste à côté de lui sa hanche contre la sienne, et ça n'allait pas en s'arrangeant, bien au contraire... «  Je vais juste baisser un peu ça, histoire que je puisse avoir  accès au bas du dos . Et le voilà délesté d'encore un peu plus de tissus, c'était officiel quelqu'un voulait sa mort et avait engagé Min Jae pour l'achever, quel chien ! Comme toute à l'heure, tu me dis si j’appuie trop fort... » Pas de problème, justement si on pouvait lui faire un peu mal histoire de remettre en place ses idées qui devaient de plus en plus dirigées sous la ceinture il ne dirait pas non .  « T'inquiète pas pour ça, tu gères comme un dieu. La vision d’Apollon en train de se prélasser sous l’astre solaire lui traversant l'esprit, de mieux en mieux... Il se reprit avant de continuer. Et puis un bon massage doit faire un peu mal parfois pour être réellement  efficace, surtout quand on défait des nœuds. »

Les yeux du rappeur s'étaient fermés sous les douces attentions prodiguées par l'homme à côté de lui.  Malgré toutes ses tentatives ses pensées douteuses galopaient dans sa tête, d'ailleurs une certaine partie de son anatomie s'était malencontreusement éveillée sous les massages de l'acteur, une chance qu'il soit  sur le ventre, sinon il aurait eu l'air fin .. Ou plutôt il serait passé pour un gros pervers doublé d'un gay, quelle réputation il aurait eu après de l'autre blond après ! Mais l'autre ne semblait n'avoir rien vu mais le gêna tout autant avec sa question. « Au fait Dong Sun, tu ne m'as pas encore dit, mais tu es accompagné dans la vie ? Pas de joie minette en vue ? » Bon et bien, autant passer pour un gros looser une fois pour toute... Haut les cœurs le ridicule ne tue pas ! «  Bah... tu vois dans la vie, il y a deux catégorie de mecs. Les tombeurs et les loosers, moi je fais partie de la seconde catégorie. Je suis une vraie calamité quand il s’agit de drague, moralité j'ai jamais eu de copine vu qu'elles préfèrent courir après des bad boys ou des mecs inaccessibles. Je comprendrais jamais les femmes je crois.... Et toi ? Je sais que tu es célibataire monsieur le joli cœur, mais est-ce qu'une personne de l'agence a attiré ton attention ? »  Autant savoir de qui être jaloux tout de suite....

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Deuxième étape [Nam Dong Sun]    Lun 5 Jan - 21:28




Nam Dong Sun & Choi Min Jae

« Le désir s'entretient par la distance, la tension et la conquête. »
                         
P. Salomon


Invité Dong Sun chez moi s'est fait tout naturellement. Peu de personnes sont venues, il faut dire que je n'aime pas vraiment mon chez moi, la décoration s'en ressent vu qu'elle est quasi inexistante. Mais le plus jeune me semble tellement étrange depuis quelques temps, ajouté à cela un monde fou à l'agence et le froid hivernale, je n'ai pas d'autres choix que celui ci pour comprendre ce qu'il se passe. Enfin, je ne l'oblige pas à parler, je ne veux ni le brusquer ni l'intimider. D'ailleurs, plutôt que de l’assommer avec mes questions sérieuses, c'est plutôt un échange léger qui prend place, je lui demande même son avis au sujet de mes cheveux histoire d'engager la conversation. Ça réponse me fait bien rire. « Deux gars ont quand même le droit de parler cheveux non ? Châtain tu dis..Pourquoi pas, je ne l'ai pas encore fait en plus, alors va pour ça ! Je ne suis pas blond depuis bien longtemps, mais contrairement à toi, je suis totalement infidèle. J'aime changer régulièrement et c'est pas demain que je vais arrêter ça. »

La révélation sur le pourquoi de son état est finalement arrivée et j'avoue en être moi même un peu secoué. Rapidement, je finis les soins tout en écoutant son histoire. Je ne sais pas trop ce qu'abandonner son rêve fait, je n'ai heureusement pas eu ce malheur mais de son coté, il à l'air vraiment perdu. Pourtant, je reste confiant. Je le connaît depuis quelques temps maintenant et je suis sur qu'il parviendra à se relever de cette épreuve. Une nouvelle fois, je lui rappelle que le monde d'idole ne lui ai pas fermé, il peut toujours tenté sa chance, après tout, il n'a plus rien à perdre. Il a même tout à  gagné vu son talent. La première fois déjà que je lui ai parlé de ça, c'est un beau refus auquel j'avais eu droit. Je peux comprendre que la vie d'idole n'attire pas entre horaires contraignants, le travail permanent, il est plus difficile de voir ses proches. Mais à coté de ça, il existe nombre de points positifs : le succès, les fans, les déplacements. Enfin, je dis ça mais je ne suis qu'un acteur, ce qui est encore différent d'une idole. Mais vu la liste, je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée ce qui me fait sourire rapidement. « Peut être que comme moi, ils savent que tu as ta chance...Mais tu as raison. Prends ton temps, tu es encore jeune après tout. J'espère tout de même que tu me tiendras au courant quelque soit ta décision. »

Comme je sais qu'il ne désire pas s'étendre plus sur le sujet, une autre idée me vient à l'esprit. Et c'est rapidement que je m'installe derrière lui pour commencer les massages. La réaction de Dong Sun ne fait rire et je ne peux m’empêcher de rajouter moi même quelques commentaires. Il a l'air d'avoir tellement besoin de ces massages que je m'applique dans chacun de mes gestes, espérant ne pas lui faire mal vu son état. « Chuis pas en sucre t'inquiète. » Comme si je ne l'avais pas remarqué. A présent qu'il est sans t shirt, je peux voir et sentir sous mes mains chacun de ses muscles. Mais cette fois, je me retiens de lui répondre. A la place j'appuie plus fort, faisant glisser mes doigts sur ses épaules et sa nuque dégagée. Je ne m'attendais à ce que le sujet du dernier fanmeeting prenne place, et j'en suis tout étonné. Enfin, vu qu'il demande, je lui parle de cette amitié qui me relit à la chanteuse depuis des années déjà sans pudeur, je n'ai jamais caché mon affection pour Mi Ran, c'est simplement que nous n'avons jamais le temps de nous voir et de nous afficher ensemble, ce qui ressemble un peu à ce que le blond vient de me dire à son propos. La remarque sur Internet me fait rire, encore une fois. C'est à dire que je ne suis pas vraiment branché nouvelles technologies..Et ça n'a absolument rien à voir avec mon âge ! A sa question, je ne manque pas de hocher la tête même si il ne me regarde pas. « Excuse moi de ne pas être aussi connecté que vous les jeunes.. Pour ta question, je ne peux être que d'accord, j'ai aussi la même sensation à chaque fois que je dois me séparer des gens que j’apprécie pour un long moment.. » Néanmoins, je suis surpris de ses paroles sérieuse qui le rendent soudainement plus mature. Comme quoi, Dong Sun n'est pas seulement qu'un blagueur , il peut aussi tenir une conversation plus adulte, c'est ce qui est fort agréable.

Ma jambe repliée derrière son dos, je dois bien avouer que la position n'est pas la meilleure pour un massage efficace, même si je suis bien flatté par ses mots. Rapidement, je lui explique d’où me vient cette expérience avant que je ne prenne la décision de nous changer de place. Si je veux débloquer son dos, il va falloir qu'il s'allonge. La largeur du canapé n'étant pas non plus conséquente, je m'installe tout contre lui au niveau de sa hanche. Je ne lui laisse pas le temps de protester ou de faire quoi que ce soit, d'ailleurs je suis soulagé qu'il n'oppose qu'une faible résistance. Ça me permet de me mettre bien plus vite au travail. Vu que son pantalon cache la partie basse de son dos, je me permet de le descendre un peu, à la limite du raisonnable. J'espère que ça ne le dérange pas, après tout nous sommes tous les deux des hommes, il n'y de quoi être gêner. A nouveau, je lui rappelle de me signaler si j'appuie trop fort. Mes doigts et mes paumes passent sur sa peau blanche encore et encore, en suivant la ligne de sa colonne vertébrale, de haut en bas. Le silence ce fait pendant un petit instant, je suis totalement concentré sur ce que je fais avant que finalement, je ne pose cette question qui me tourne depuis quelques minutes, à savoir si l'ex boxeur est accompagné dans la vie ou non. « Vraiment ? Jamais aucunes petites amies ? Mais comment ça ce fait ?» Remarquant que mes questions indiscrètes fussent, je me reprend très rapidement avant de le mettre encore plus mal à l'aise. « Pourtant, tu as tout pour plaire. Les filles ne se rendent pas compte de ce qu'elle manquent, crois moi. Si j'en était une moi même, ça ferai longtemps que je serai en train de te courir après. »

Je finis par rire un peu avant de m'arrêter.« C'est quoi ce nouveau surnom... » Mes mains sont sur la chute de ses reins alors que je laisse passer à nouveau un court silence. « Si quelqu'un a attiré mon attention ? Eh bien non même pas. Et puis je ne cherche pas vraiment, être acteur prend déjà tant de temps.. ». Mon massage se fait plus en profondeur, parfois je laisse glisser mes mains sur ses cotes, j'espère qu'il n'est pas chatouilleux. Les hanches sont aussi victimes de mes mains. Puis, je fini par calmer la pression, mes massages sont plus doux, ressemblant un peu à des caresses tout en remontant le long de son dos avant que je n'arrête définitivement tout mouvements. « Ça va mieux à présent ? Tu ne t'es quand même pas endormi .. ?» Je reste encore quelques secondes à coté de lui à le regarder. Je sais que je n'ai pas fait grand chose pour l'aider ou le réconforter alors qu'il est dans une mauvaise phase, mais j'espère au moins avoir pu le détendre un peu. Finalement, je finis prendre appuie une main sur ses fesses pour me relever. Sans lui dire mes intentions, je file à la cuisine nous chercher à boire et de quoi grignoter avant de le rejoindre dans le salon où il est toujours. Assis par terre le dos contre le canapé, je le regarde en souriant. « Est ce que tu veux rester là pour ce soir? » Si l’envie lui dit, qu'il n'hésite pas, j'en serai même plutôt heureux et ça nous fera du bien de passer un peu de temps ensemble, pour lui comme pour moi, enfin j'imagine mais je ne l'oblige à rien encore une fois.


(c) fiche Century Sex
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Deuxième étape [Nam Dong Sun]    Jeu 8 Jan - 13:39

Deuxième Étape

On peut dire que Min Jae faisait vraiment tout ce qui était en son pouvoir pour le mettre à l'aise. Il croit qu'il ne l'avait pas vu venir avec ses sujets de conversation dignes des commères du quartier portant encore leurs bigoudis en allant chercher le journal le matin ? Mais bon, si cela lui permettait de disposer de plus de temps pour se préparer à dire ce qu’il voulait confier, il n'allait pas cracher dessus. C'est don à point nommé qu'arriva une question d'ordre capillaire de la part du plus vieux. « Deux gars ont quand même le droit de parler cheveux non ? Châtain tu dis...Pourquoi pas, je ne l'ai pas encore fait en plus, alors va pour ça ! Je ne suis pas blond depuis bien longtemps, mais contrairement à toi, je suis totalement infidèle. J'aime changer régulièrement et c'est pas demain que je vais arrêter ça. » À ces mots Dong Sun avait affiché un petit sourire en coin après avoir sifflé longuement. «  Eh...beh. J'espère pour toi que tu n'es pas comme ça avec les femmes ah ah, sinon tu serais un beau goujat pour le coup. Hum sinon, il m'arrive parfois de reprendre mon brun un mois ou deux histoire de laisser mes tifs respirer, p'têtre que tu verras ça un de ces quatre. »

Bien évidement ils n'avaient pu rester à parler indéfiniment de leurs excentricité capillaires et le jeune homme avait du se résoudre à enfin cracher le morceau. Après cela ils avaient enchaîné sur les perspectives d'avenir concernant le blond qui ne savait plus trop où aller et préférait se poser un temps avec son emplois à la StarE. Néanmoins l'acteur n'était pas de cet avis, lui conseillant comme tant d'autres de tenter les auditions. Il faut croire que lui aussi avait du mal écouter les nombreuses fois où le cadet avait affirmé ne pas être fait pour cette vie de strass et de paillettes loin de sa famille. « Peut-être que comme moi, ils savent que tu as ta chance... Mais tu as raison. Prends ton temps, tu es encore jeune après tout . J'espère tout de même que tu me tiendras au courant quelque soit ta décision. » Souriant timidement, le technicien de surface avait légèrement hoché la tête, bien qu'il savait pertinemment qu'il lui dirait qu'il continuait son petit bonhomme de chemin et allait reprendre  l'affaire familial. Il n'avait certes pas de grandes ambitions, mais cette vie simple lui convenait, tant que ses proches étaient là, il pouvait s'épanouir, il ne manquait plus qu'une jolie madame Nam et son plan d'avenir  serait parfait. Mais bon, faudrait-il déjà qu’il réussisse à avoir une petite-amie, ce qui n'était pas gagné d'avance.

Après cela, l'ambiance s'était à nouveau allégé pour faire place à une session massage initiée par Min Jae qui lui avait caché avoir des doigts de fée...L'ex boxeur s'était fait curieux quand à la jeune femme séduisante qui avait tenu compagnie à l'aîné lors d'un meeting. La jalousie de Dong Sun, ce qu'il trouvait tout bonnement ridicule, avait été piqué ce n'est pas comme si cette femme avait tout pour elle après tout... Mais il fut bien vite rassuré en entendant l'autre blond parler d'elle comme une bonne amie, en espérant qu'il n'ait pas dans son vocabulaire le mot sex-friend sinon c'est sûr qu'elle pouvait être une ... ''très bonne amie'' En restant sur ce sujet, son interlocuteur avait semblé étonné de le voir au courant de cela, ce à quoi avait répondu le technicien de surface qu'Internet était un outil formidable en le taquinant un peu. « Excuse-moi de ne pas être aussi connecté que vous les jeunes...Pour ta question, je ne peux être que d'accord, j'ai aussi la même sensation à chaque fois que je dois me séparer des gens que j'apprécie pour un long moment. » Malgré le sérieux de leurs parole précédemment énoncées Dong Sun ne put s'empêcher de chercher un peu son masseur. «  Les jeunes hein ? …. Et après tu te plains qu'on te traite de vieux, mais tu t'es entendu parler ? Tu tends le bâton pour te faire battre un peu là. »

Petit pique passée comme une lettre à la poste, l'ambiance avait étrangement viré, surtout quand on lui descendit son pantalon à la lisière de ses hanches. Ses reins apprécièrent cet instant, ses pensées moins, il ne se rendait pas compte de l'effet qu'il lui faisait cet abrutit ? Putain...il savait qu'il aurait du s'abstenir de venir, il allait passer pour un obsédé... Une chance, c'est son bourreau qui lui vint en aide en lui posant une question un peu fâcheuse certes, mais à laquelle le plus jeune avait répondu sincèrement. « Vraiment ? Jamais aucune petite amie ? Mais comment ça se fait ? » Et bien il ne s'attendait pas que ça étonne autant que ça son aîné, après tout ce n'était pas si inhabituel en Corée que les jeunes n'aient encore jamais eu d'histoire à son âge. Faut dire qu'avec les études, ce n'était pas facile de concilier les cours avec une relation. Bon, bien que lui il n'ait pas vraiment d'excuse ayant toujours été une bille en classe. « Pourtant, tu as tout pour plaire. Les filles ne se rendent pas compte de ce qu'elles manquent, crois-moi. Si j'en était une moi-même, ça ferai longtemps que je serai en train de te courir après. » Déclaration dit sur le ton de la plaisanterie certes, mais qui avait fichu un beau bazar dans la tête du plus jeune. Est-ce que Min Jae le trouvait réellement attirant ? Non il ne devait pas envisager ça, il se faisait encore des films c'est tout. « Tu serais une sacré couguar alors à me courir après avec tes stilletos. Enfin bon je pense que même en femme t'aurais encore du succès toi aussi. »

Puis, Min Jae n'y étant pas passé, le plus jeune s'était lui  aussi intéressé à la vie amoureuse de son aîné . « C'est quoi ce nouveau surnom ? Petit silence. Si quelqu'un a attiré mon attention ? Eh bien non même pas. Et puis je ne cherche pas vraiment, être acteur prend déjà tant de temps.... » L'ex boxeur fut étonné de cette réponse qu'il trouvait bien pessimiste, son ventre se tordant délicieusement au même moment, surtout lorsque l'on insistait sur ses hanches, un délice.... « Tu sembles bien pessimiste sur ce qu'est l'amour, voir un tantinet blasé. Tu dis ça parce que tu n'as pas trouvé la bonne personne c'est tout. Mes parents s'aiment depuis le bahut et ne se sont jamais lassé de l'autre, ils trouvent même du temps pour se faire des soirées en amoureux avec leur restaurant. Perso, ils sont mon modèle et j'espère bien former un couple comme celui-ci le jour où je trouverais ma madame Nam, bien qu'elle ne semble pas pressée de m'épouser la vilaine ah ah ! » Bien, au moins il n'avait personne en vue, c'était toujours ça de prit s'était dit le plus jeune. Mais Min Jae n'ayant personne en tête, un éventuel et impossible béguin pour lui était aussi rayé de la liste, quelle plaie. « Ça va mieux à présent. Tu ne t'es quand même pas endormi... ? » Un petit sourire inscrit sur les lèvres, le technicien de surface lui avait répondu : «  Si je m'écoutais, ouai, je pioncerai bien là... »

Quand l'autre prit appui sur ses fesses pour se relever, un violent rougissement le prit de court, il fallait qu'il s'en aille au plus vi.... « Est-ce que tu veux rester là pour ce soir. » Ces mots eurent l'effet d'une bombe, Dong Sun se remettant instantanément sur pieds en se grattant la tête. «  Euh c'est gentil, vraiment je te remercie ça me touche cette attention, mais mon cousin doit m'attendre là. On se dit à demain hein ! » Et voilà qu’il était déjà sorti, quel sauvage. Son regard descendit sur son pantalon, c'était bien sa veine qu'il se réveille à ce moment là lui... Une chance que sa veste était assez longue sinon il serait passé pour un gros pervers en rentrant chez lui. Une chose est sûre, après cette soirée, il ne pouvait plus ce mentir, il avait bel et bien le béguin pour Choi Min Jae....

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Deuxième étape [Nam Dong Sun]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Deuxième étape [Nam Dong Sun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deuxième étape : ALPHA BÊTA
» Deuxième étape des The Maze Runner Awards !
» Le verdict. Le deuxième tour à quand?
» J'm'en tape (Ft. Curt, Hank, Leo, Léa, Kym, Aed )
» ~° Je m'en tape le coquillard !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-