AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 All men's miseries derive from not being able to sit in a quiet room alone. ( Sung Yeol )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: All men's miseries derive from not being able to sit in a quiet room alone. ( Sung Yeol )   Mer 26 Nov - 21:42

Who the fuck are you ?




Je venais de passer une journée de folie. Mais quand je dis "de folie", ça ne veut pas dire qu'elle avait été géniale, non, non ! Ça veut dire qu'il m'était arrivé des choses tellement étranges et épuisantes que je m'étais plusieurs fois demandé si j'étais en train de rêver où si c'était la réalité.
Je m'étais réveillé sur le toit ce matin. Oui, sur le toit. J'avais dormi collé à Shin Il, qui était quand même sensé être mon rival, et nous avions passé la soirée à nous raconter nos vies. A part le fait de se réveiller sur le toit, ça parait assez banal, non ? Mais pas pour nous. Je n'avais jamais été quelqu'un de très bavard. Et Shin Il non plus. Donc qu'on se soit confiés l'un à l'autre, c'était vraiment quelque chose de très étrange.
Mais le plus étrange n'était pas ça. Le plus étrange était que nous nous étions réveillés... en sous-vêtements. Il ne s'était rien passé entre nous, évidemment, mais nous avions dû traverser l'agence à moitié nus, en jouant les ninjas parce que nous ne devions vraiment pas nous faire attraper par quelqu'un. On nous aurait pris pour des pervers ou des exhibitionnistes et nous nous serions fait virer en même pas cinq minutes !
Après ce réveil assez compliqué, j'étais arrivé en retard à mon cours de danse. Mon professeur m'avait donc forcé à rester pendant la pause de midi pour que je rattrape mon retard. J'avais une gueule de bois pas possible, je vous laisse donc imaginer mon état à la fin de la journée !
Je n'avais envie que d'une chose, c'était de prendre une bonne douche et aller me coucher directement.
Après mon dernier cours, j'avais donc rassemblé mes affaires en moins d'une minute et je m'étais hâté vers le dortoir des trainees.
Je croisai quelques personnes que je connaissais sur le chemin, mais je n'avais ni la force, ni l'envie de leur faire la conversation. Je baissai donc la tête et fis comme si je ne voyais rien.
C'est lorsque je fus enfin entré dans ma chambre que je pu respirer. Ici au moins j'étais sûr que personne n'allait venir m'embêter.
Je verrouillais la porte derrière moi et balançai mon sac sur mon lit, avant d'enlever mon tee-shirt. C'est en cherchant ma serviette de bain des yeux que je le remarquai. Ce bocal sur mon bureau. Ce bocal avec un POISSON à l'intérieur.
Je m'approchais du bureau et observait le poisson pendant plusieurs secondes. Est-ce que c'était une blague ? Est-ce que quelqu'un avait mit ça dans ma chambre pour se ficher de moi et était actuellement en train de filmer ma réaction ? J'étais sensé faire quoi, moi, avec ce poisson ?
Je m'accroupis près du bureau et fixait l'intérieur du bocal avec un air sérieux.
« Écoutes mon grand, je sais pas qui t'as amené là et j'ai vraiment rien contre les poissons mais ça va pas être possible entre nous. »
J'allais prendre le bocal et l'amener hors de ma chambre quand je me pris les pieds dans quelque chose et me rétamais au sol. J'espérais sincèrement que je n'étais pas filmé, parce qu'un Tae Hyun torse nu, en pleine discussion avec un poisson, qui finissait par se casser la figure par terre, c'était vraiment pas une bonne image à donner aux gens.



code par liden





Dernière édition par Kang Tae Hyun le Lun 19 Jan - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: All men's miseries derive from not being able to sit in a quiet room alone. ( Sung Yeol )   Jeu 27 Nov - 23:18


Rencontre Fortuite
Ft. Kang Tae Hyun

« Heol ; tu restes sage aujourd'hui hein ? » Disais-je encore à mon compère avant de quitter la pièce. On m'avait signalé en ce début d'après midi que j'avais un colocataire. Cependant,celui-ci ne s'était pas pointé ce matin à l'accueil. Alors, il n'avait pas put être informé de ma présence. J'avais alors décidé de le trouver afin de me présenter des manières les plus convenables. Les activités allaient reprendre après la pause de midi, je m'hâtais donc directement vers la salle d'entraînement. Après plusieurs heures de torture physique, j'étais exténué ; bien que je donnais de la bonne volonté, il m'était remarquablement dur de tenir plusieurs heures consécutives en dépit des pauses. Mes muscles, malgré moi avaient probablement trouvé leur place au sein de ma masse cérébrale. Jeune, j'étais plus du genre à penser qu'à frapper. Mais j'étais aussi du genre à trop réfléchir avant de parler. Le supplice s'achevant, je me reposais sur une chaise avant de méditer sur cette journée. Il me revint alors mon objectif de la journée ; je devais me présenter à mon colocataire. A cette heure là il était peut-être déjà dans la chambre, mais qu'importe, avant de le voir j'avais envie de connaître au moins qui il était pour ainsi, pas faire mauvaise impression. Je demandais alors à l'entraîneur, après maintes réflexion sur la syntaxe de ma future interrogation s'il le connaissait. Un peu surpris, il me regarda de façon désolante.

« Je crois que tu vas te coller Tae Hyun.... Ce n'est pas un facile celui-là »

Mon regard insatisfait, suivi d'un acquiescement l'invitant à continuer le fit reprendre de plus belle :

« En y repensant, il est terriblement froid...Alors, peut-être que vous vous êtes bien trouvé qui sait ? »

Son expression, ainsi que son sourire, légèrement moqueurs au même moment qu'il prononçait ces paroles m'irritèrent. Peut être que c'était son but ? Beaucoup de personnes me font ce genre de réflexion, afin peut être que j'améliore mon comportement....Mais je n'y peux rien ; c'est moi. Dès que j'avais obtenu une occasion de m'enfuir de cette situation, je m'inclinais brièvement avant de quitter les lieux. Maintenant je savais que ce n'était pas un facile, mais je ne m'inquiétais pas plus que ça. Je préférai mille fois un type taciturne plutôt qu'un pote de colle ambulant. Sur ce point au moins, il n'y avait pas de doute, j'allais passer des soirées calmes et silencieuses comme je les aime. J'espère aussi que l'idée de loger avec un vertébré aquatique à branchies n'allait pas le déranger.

Heol.... Je l'avais oublié. Il était déjà posé sur une table depuis ce matin.... Si mon colocataire était déjà rentré, il se peut qu'il ait déjà remarqué sa présence. A peine ai-je eu le temps de me souvenir de ce détail, que j'accourrai déjà vers ma chambre. Au moment où j'ouvrais la porte, un choc provenant de derrière retentissait. Lorsqu'elle s'écarta, je vis une personne torse-nue affalée au sol ; probablement Tae Hyun. Celui-ci, venait de subir les conséquences d'une rencontre fortuite avec son pied et mon sac à bagage encore à moitié rempli. Il restait immobile, scotché au sol de façon stoïque. Probablement exténué lui aussi, il n'avait plus la force de se relever ; je lui tendis ma main afin de lui offrir un éventuel appui.

« Moi c'est Sung Yeol ; apparemment ton nouveau colocataire...»

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: All men's miseries derive from not being able to sit in a quiet room alone. ( Sung Yeol )   Sam 29 Nov - 6:57

Who the fuck are you ?




J'étais encore au sol, en train de maudire ma maladresse quand la porte de la chambre s'ouvrit et que j'apperçu.. Eh bien au départ c'était des chaussures mais après avoir relevé la tête je pu observer à qui appartenaient ces pieds. Un garçon d'environ mon âge, bien habillé, qui avait son regard posé sur moi. Génial, j'étais complètement ridicule et en plus, le destin avait décidé que je devais avoir une audience pour ce genre de conneries.
Je me demandais si il allait se mettre à rire, chose que n'importe qui aurait fait, mais il se contenta de me tendre la main pour m'aider à me relever.
« Moi c'est Sung Yeol ; apparemment ton nouveau colocataire...»
Un colocataire ? C'était une blague, non ? J'avais passé des années sans colocataire et maintenant on m'en collait un comme ça, à l'improviste ? G-E-N-I-A-L. Je devais sérieusement envisager la possibilité de rester allongé par terre et de me laisser mourir de faim. Avec tout ce qui m'arrivait ces derniers temps, la mort allait probablement être un soulagement !
Je lâchai un soupire, encore en train de me demander si j'allais me mettre à rire ou à pleurer, mais finis par saisir la main du garçon et me relever.
« Merci. » Je n'étais pas vraiment enthousiaste à l'idée de partager ma chambre. Je m'étais habitué à mon petit confort. Mais après tout, ce type n'y était pour rien. Si il y avait quelqu'un avec qui je devais être désagréable, c'était avec la direction, pas lui. « Je suis Tae Hyun. Kang Tae Hyun. Je suis là depuis environ quatre ans. »
J'attrapai le t-shirt que j'avais abandonné sur mon lit un peu plus tôt et l'enfilai rapidement. On avait beau être deux mecs, j'étais pas du genre à m'exhiber devant un inconnu. Ou m'exhiber tout court en fait.  
Je jetai un coup d'oeil au sac dans lequel je m'étais pris les pieds et relevai les yeux vers mon nouveau colocataire. Bon, autant faire ça dans les règles !
« Le lit à droite est celui dans lequel je dors donc tu peux utiliser celui de gauche. Il y a une commode libre dans laquelle tu peux mettre tes affaires. La salle de bain est au fond et.. Bein je crois que c'est tout. »
J'étais sensé lui dire quoi d'autre ? Je n'étais vraiment pas doué pour ces trucs là. Moi la seule chose que je voulais, c'est qu'on me fiche la paix. Les grandes discutions me rendaient nerveux et j'arrivais toujours à sortir des conneries qui vexaient les gens - bien que je ne comprenne jamais leur colère -.


code par liden





Dernière édition par Kang Tae Hyun le Lun 19 Jan - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: All men's miseries derive from not being able to sit in a quiet room alone. ( Sung Yeol )   Dim 30 Nov - 19:21


Hyung
Ft. Kang Tae Hyun


« Colocataire » n'étais visiblement pas le mot qui allait le rendre fou de joie, à le voir ma présence ne lui faisait pas plus plaisir que ça. Celui-ci, encore collé au parquet décida finalement de saisir ma main pour se relever. Tel que l'entraîneur me l'avait dit, il n'avait vraiment pas l'air d'un marrant.... Il lâcha un soupir puis, me remercia de façon très brève. Il était encore torse-nu quand il se présenta

« Je suis Tae Hyun. Kang Tae Hyun.
Je suis là depuis environ quatre ans. »


Environ depuis quatre ans ? Ah oui... Je comprends un peu mieux son mécontentement, s'il était seul depuis tout ce temps il avait dû prendre ses habitudes telles que celle de se balader sans T-shirt... A ma joie, celui-ci en attrapa un finalement et l'enfila rapidement . En effet, je suis plutôt du genre à être pudique émotionnellement mais, aussi physiquement. Bien que l'on soit tous les deux des hommes, je ne suis pas vraiment à l'aise face à quelqu'un de dénudé. Il jeta un coup d'oeil à mon sac dans lequel il avait trébuché avant de relever ses yeux vers moi. Eh bien, ce n'est pas vraiment ma faute si ses pieds s'étaient pris dedans ; il n'était même pas au milieu de la pièce. Contre mes attentes, celui-ci ne me fit pas de réflexions à ce propos.

« Le lit à droite est celui dans lequel je dors donc tu peux utiliser celui de gauche. Il y a une commode libre dans laquelle tu peux mettre tes affaires. La salle de bain est au fond et.. Bein je crois que c'est tout. »

Tout en prenant un air relativement sérieux, il venait de me donner les consignes à respecter afin qu'on puisse vivre en harmonie ; elles ne me déplaisaient pas plus que ça. Loin d'être un dictateur, il m'avait juste indiqué où je devais m'installer. En réponse à ses indications, je lui tournai le dos et, je saisissai mon sac à ses pieds avant de le poser sur le lit de droite. Après un court moment de silence, je songeais longuement à prendre la parole ; la moindre des politesses était de me présenter de façon plus claire.... De toute façon vu qu'on allait être colocataire, à un moment je n'aurais pas le choix.

« Choi Sung Yeol, c'est mon nom complet. J'ai 20 ans, je suis un ancien étudiant en médecine.... et .... »


Je me coupai dans mon élan ; que pouvais-je dire de plus ? Je n'ai rien d'autre à dire d'intéressant sur moi. Ah si ; je suis asocial, je ne sais pas aligner plus d'une phrase sans hésiter, je n'ai pas vraiment d'ami et je n'en ressens pas le besoin, et pour couronner le tout, j'ai peur du feu.... Ahahaha.... qu'est-ce qu'il en aurait à faire ? Voyant que je n'arrivais pas à combler le silence, je pointai du doigt mon poisson rouge.

« Lui, c'est Heol. »
« Il a deux ans ; soit 26 ans en âge de poisson ; c'est donc ton hyung »


Eh bien j'esquissai un sourire afin de faire passer l'ironie de mes propos... Je ne pensais pas que j'allais lui dévoiler l'importance que j'accorde à mon poisson avec cette méthode plus qu'étrange, mais il semble qu'il est vital que je lui dise sinon... Il allait sûrement passer dans la friteuse dans peu de temps.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: All men's miseries derive from not being able to sit in a quiet room alone. ( Sung Yeol )   Lun 1 Déc - 2:10

Who the fuck are you ?




Après avoir rapidement arrangé ses affaires, mon nouveau colocataire se tourna vers moi et décida de se présenter.  
« Choi Sung Yeol, c'est mon nom complet. J'ai 20 ans, je suis un ancien étudiant en médecine.... et .... Lui, c'est Heol. Il a deux ans ; soit 26 ans en âge de poisson ; c'est donc ton hyung »
Je restai figé quelques instants, essayant de comprendre ce qu'il venait de me dire.. avant d'éclater de rire devant son air sérieux. Seung Yeol esquissa un sourire. Bon, je n'étais pas heureux à l'idée de partager ma chambre, mais au moins l'atmosphère était moins tendue maintenant.
Je me tournai donc vers le bocal, saluais le poisson en baissant le haut de mon corps et lui déclarai :
« Enchanté hyung ! Je te promet d'être un bon hoobae donc prends soin de moi d'accord ? »
J'étais complètement ridicule. Mais en même temps, je lui avais bien parlé à ce poisson avant que son maître débarque dans la chambre, non ?
Je me tournai ensuite vers mon colocataire et fis la même sorte de petite révérence que je venais de donner au poisson rouge.
« Si tu as vingt ans alors tu es aussi mon hyung. J'espère qu'on s'entendra bien. Mais pas au sens propre parce que je déteste le bruit, d'accord ? »
Ok, cette remarque était inutile et complètement stupide. J'avais juste pensé qu'il serait mieux de préciser. Je vivais seul depuis tellement longtemps, et je fréquentais tellement peu de personnes que je n'étais vraiment pas doué pour parler. Faire connaissance avec moi en général ça consistait à échanger quelques phrases courtes, assez pour que mon interlocuteur se rende compte que j'étais complètement asocial et qu'il prenne la fuite.
Je n'aimais vraiment pas rester en compagnie d'autre personnes pendant très longtemps. Mais là j'allais devoir partager la moitié de mon temps (dormir ça compte ?) avec ce type. Je ne savais vraiment pas comment ça allait se passer. J'étais un enfant unique donc je n'avais jamais eu à partager ma chambre. J'espérais juste qu'il ne s'attende pas à ce qu'on se fasse ces espèces de pyjama party que les lycéennes font dans les films. Je ne m'imaginais vraiment pas mettre des masques pour la peau et regarder Sex and the City après mes entraînements le soir...
« Hyung.. si tu veux, je t'offre à manger et je partage mon shampoing. Mais pitié, ne me force pas à partager mes vêtements.. »
Je devais avoir une tête de désespéré.
« C'est ce que les colocataires font dans les films.. » Expliquais-je, comme pour justifier ma requête.


code par liden





Dernière édition par Kang Tae Hyun le Lun 19 Jan - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: All men's miseries derive from not being able to sit in a quiet room alone. ( Sung Yeol )   Lun 1 Déc - 21:07


Asociabilité
Ft. Kang Tae Hyun


En réponse à mes propos, celui-ci ria à plein poumons. Il resta figé face à ma blague avant de se tourner vers le bocal ou se trouvait Heol. Il fit une sorte de révérence plutôt comique avant de lui dire :

« Enchanté hyung ! Je te promet d'être un bon hoobae donc prends soin de moi d'accord ? »

Rassuré de sa réaction, je lâchais un soupir me disant que maintenant la friteuse était évitée pour Heol. Désormais, je pense que la tension qui était entre nous se dissipait peu à peu.... Sentant qu'il devait être perçu comme un abruti dans cette situation, celui-ci se retourna vers moi. Il abaissa à nouveau son dos puis, me salua ; il ne me donna pas son âge, mais signala qu'il était plus jeune que moi. Et il confirma mes pensées ; ce n'est pas un bavard. Celui-ci poursuivi :

« Hyung.. si tu veux, je t'offre à manger et je partage mon shampoing. Mais pitié, ne me force pas à partager mes vêtements.. »
« C'est ce que les colocataires font dans les films.. »


Ah, celui-là il a vu trop de film je crois bien, dans la réalité les personnes saines d'esprit ne font jamais ça, du moins, moi ce n'est pas dans mes délires. Il était vraiment sérieux vu la tête qu'il me tirait... Que devais-je dire face à ça ? Le rassurer ? Ahaha on fait comment déjà ? Je dirigeais mon regard vers lui avant de me gratter la tête ; stupide tic que j'ai lorsque je suis nerveux, nerveux de ne pas savoir quoi dire désormais. Je pris un grand bol d'air avant de commencer mon speech.

« Hum.... Rassure toi, je n'ai jamais été assez proche de quelqu'un pour... avoir ce genre de délire... »

Continuant mon explication, je m'adossai sur le bureau où reposait mon poisson tout en expirant l'air qui restait dans mes poumons. Un silence de quelque seconde le temps que je cogite se créa. Puis je reprenais :

« ....Pour ce qui est du bruit, c'est pareil ; je dors en moyenne cinq heures et si je ne dors pas, je lis. Donc sur ce point-là, je ne risque pas de t'embêter. »

Là je réalisais ; on était vraiment tombé sur la bonne personne. Deux associables dans la même pièce ; de quoi rendre malade toute personnes saines d'esprit. Je tournais ma tête vers Heol et baissa ma tête à son niveau.

« Hum... Heol, tu penses quoi de lui hein ? Il a l'air sympa tout de même nan ? Il a même pris la peine de te saluer »

Dis-je à mon compère avant de reprendre un air plus sérieux. Oui, je ne peux pas m'en empêcher ; parler à mon ami c'est essentiel. Bien que cela ait cassé toute l'impression que j'avais essayé de donner en me présentant. Maintenant j'avais juste l'air d'être un mec plutôt dérangé.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: All men's miseries derive from not being able to sit in a quiet room alone. ( Sung Yeol )   Lun 12 Jan - 2:59

Who the fuck are you ?




Je n'avais pas été enchanté par l'idée d'avoir un colocataire et je craignais sincèrement que cela bouleverse toute ma petite routine. En quatre ans, j'avais pris des habitudes et l'arrivée de ce type risquait de tout bouleverser. Et puis pour être franc, après toute une journée à supporter un troupeau de trainees insécures, hypocrites et désagréables, j'étais bien content de me retrouver un peu seul, dans ma chambre.
J'avais aussi craint son arrivée parce que je n'étais pas du tout doué pour sociabiliser et j'étais le roi des silences inconfortables alors il y avait de fortes chances que cela se produise au moins une fois par jour si on devait vivre dans la même chambre.
Mais après avoir échangé ces quelques mots avec Sungyeol, j'étais plus ou moins rassuré. Ce type semblait aussi bavard que moi et de ce que je comprenais, il n'était pas vraiment porté sur les relations humaines lui non-plus. Donc au final, si on n'avait pas à se parler sans raison précise et si on respectait chacun les limites de l'autre (la porte de mon armoire en l'occurrence), notre colocation avait des chances de fonctionner !
Avant de faire quoi que ce soit, mon nouveau colocataire se pencha à nouveau vers le bocal et s'adressa au poisson:
« Hum... Heol, tu penses quoi de lui hein ? Il a l'air sympa tout de même nan ? Il a même pris la peine de te saluer »
J'avais déjà compris que ce type était aussi anormal que moi et que ce poisson devait être une des choses (je ne sais même pas si je suis sensé dire "personne" du coup) les plus importantes pour lui. Et pourtant la scène m'arracha quand même un sourire. C'était pas très commun de voir quelqu'un parler avec un poisson. Mais si c'était son seul défaut, je l'acceptais avec plaisir !

« J'allais aller à la douche mais si tu veux je peux t'aider à déballer tes affaires. Ou te faire une visite de l'agence. Ou t'accompagner espionner les idoles..  »
Oui non là je commençais à dire n'importe quoi. C'était la raison pour laquelle j'évitais de parler de manière générale. Parce qu'à chaque fois que j'ouvrais la bouche, je sortais des choses vraiment étranges, voire flippantes d'après certaines trainees...
« Enfin euh.. Je suis à ta disposition si tu veux quoi. »


code par liden





Dernière édition par Kang Tae Hyun le Lun 19 Jan - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: All men's miseries derive from not being able to sit in a quiet room alone. ( Sung Yeol )   Lun 12 Jan - 22:13


Rangement
Ft. Kang Tae Hyun

Alors que j'aurai du me faire lorgner ou décrédibiliser par mon nouveau colocataire, celui-ci n 'avait pas réagi à l'échange avec mon poisson rouge. Il souriait tout simplement en guise de réaction face à mon comportement anormal.

« J'allais aller à la douche mais si tu veux je peux t'aider à déballer tes affaires. Ou te faire une visite de l'agence. Ou t'accompagner espionner les idoles..  »

Je restais ébahi face à sa dernière proposition... Mais qu'est ce qu'il racontait là..... Je lui souriais, avant de me gratter la tête. Et continuait à écouter silencieusement ce qui lui restait à dire.

« Enfin euh.. Je suis à ta disposition si tu veux quoi. »


Il était tout de même attentionné bien qu'il avait la réputation d'être froid. Du moins, il faisait plus d'effort que ce que j'aurai été capable de faire. Je baissais le regard, le posant ainsi sur mon sac déjà à moitié déballée. Je ne voulais nullement l'embêter par simple courtoisie, mais aussi je savais que ma simple présence devait déjà l'avoir suffisamment dérangé. En effet changer ses habitudes de solitaire pour la vie commune ne devait pas être facile.

« Ça ira... Merci tout de même... »

Manque de tact ? Trop direct ? Peut-être. Mais pour moi, si l'on pouvais dire la même chose de façon plus courte, je n'hésiterais pas. Plus je parle, plus je perds mes moyens. Je me fais facilement des ennemis avec ce comportement, mais je pense que Tae Hyun n'était pas plus dérangé que ça par ma façon de parler. Et puis, pourquoi devrais-je laisser une personne que je connais à peine toucher à mes bien hein ? Pour avoir sa vie privée exposée en un clin d’œil, c'est le meilleur moyen. Mais c'était peut-être l'unique possibilité que j'avais afin de faire connaissance... Enfin je doutais qu'il était comme moi passionné par la lecture. J’inspirais profondément avant de le regarder à nouveau droit dans les yeux.

« Hé bien, si ça ne te dérange pas de me donner un coup de main pour.... ranger. Comme ça tu ne trébucheras plus... »


J'étais gêné d'avoir osé lui demander ceci. De plus, je n'attendais pas vraiment à ce qu'il accepte, de toute façon qui aimerait s'incruster dans la vie privée d'un autre ? Je m'asseyais en tailleur tout en ouvrant mon sac prêt à ranger seul. Je sortais un à un les objets présents dans celui-ci. Une pile de livre, de la nourriture pour poisson, un lecteur de musique ainsi qu'un harmonica étaient déjà sortis.... Comment ça c'était prévisible ?

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: All men's miseries derive from not being able to sit in a quiet room alone. ( Sung Yeol )   Mar 20 Jan - 12:17

Who the fuck are you ?




J'étais sur le point d'abandonner et de retourner à mes affaires quand mon nouveau colocataire changea d'avis. On était apparemment tous les deux assez discrets et peu bavards, mais si on devait vivre ensemble à partir de maintenant, c'est vrai qu'il valait mieux qu'on se connaisse un minimum. Nous allions donc devoir parler..
Je m'accroupis près de Sungyeol et commençai à l'aider à déballer ses affaires. J'aurais pu observer ce que contenait son sac pour essayer d'en savoir plus mais pour être franc, je préférais qu'il me raconte lui-même plutôt que de farfouiller. Même si je n'étais vraiment pas doué pour "faire connaissance", je préférais me donner du mal plutôt que d'agir comme un délinquant.
« Heuum.. donc, tu viens d'arriver.. Tu étais dans une autre agence avant ou c'est tout nouveau ?  »
Franchement, j'aurais pu trouver mieux, mais j'avais sorti la première chose qui me passait par la tête.
Pour le peu d'amis que j'avais, c'était plutôt eux qui avaient choisi qu'on se rapprocherait. Ils ne m'avaient pas trop laissé le choix et au fur et à mesure, j'avais fini par me faire à l'idée et même apprécier passer du temps avec eux. Mais cela s'était fait en plusieurs années. Et ils avaient plus ou moins fait tout le boulot... C'était vraiment étrange pour moi de me retrouver dans l'autre rôle, celui de la personne "curieuse". J'étais curieux, oui, mais si ce type n'avait pas été désigné comme mon colocataire, je ne lui aurais probablement jamais parlé de ma vie. Ou peut être en cours, si nous devions préparer quelque chose ensemble. Mais c'est tout.
Quelques jours plus tôt, je m'étais presque fait engueuler par mon manager parce que des trainees lui avaient dit que j'étais trop froid. J'étais persuadé que cette décision de colocation n'était pas une coïncidence. Mais au point où j'en étais, la seule chose que je pouvais faire c'était de montrer ma bonne volonté.
« C'est quoi ta spécialité ? »


code par liden



Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: All men's miseries derive from not being able to sit in a quiet room alone. ( Sung Yeol )   Sam 24 Jan - 1:17


Spécialité
Ft. Kang Tae Hyun

Mon colocataire, visiblement accepta ma requête silencieusement, il s’asseyait et m'aida à déballer mes affaires. Puis, celui-ci décida de briser le silence, sentant probablement l’atmosphère froide qui résidait dans la pièce. Pendant que l'on sortait les affaires de mon sac, celui-ci m'interrogea sur mon passé ; il voulait savoir depuis combien de temps j'étais devenu un Trainee.

« C'est nouveau. »

Disais-je monotonement comme à mon habitude. J'en suis un enfin, je me suis intéressé à en devenir un dès que mes blessures avaient été guéries... Qu'elles étaient physiques ou mentales. Aller dans une agence signifiait beaucoup pour moi ; une rébellion contre mon père, l'engagement d'une promesse, et peut-être le premier choix que je faisais par moi même. J'avais payé en contre-partie l’abandon de mes études ainsi qu'un conflit interminable avec ma famille. Je le regardais timidement et, soupirais faiblement. Le jeune homme semblait encore mal à l'aise avec moi, était-ce ma faute ? Probablement, de toute façon, avec moi il n'était pas possible de discuter dans une bonne ambiance. Tae Hyun décida de briser le silence, il m'interrogea une dernière fois, tentant désespérément de créer une conversation.

« C'est quoi ta spécialité ? »

Je sentais le malaise venir du jeune homme, en effet comment me faire parler ? Bonne question, cela fait peu de temps que je suis ici et pourtant, j'avais déjà fait ma réputation. De plus, sa question restait plutôt ambiguë. Ma spécialité ? Que voulait-il dire pas là ? Je ne savais pas vraiment quoi lui répondre, contrairement à lui, je n'ai pas eu énormément d’entraînements. Cependant une chose était sûre, ce n'était pas la danse ! J'avais énormément de lacunes au niveau de la réalisation de chorégraphies et, chaque séance était une véritable torture pour mes pauvres jambes. Mon médecin m'avait même déconseillé d'aller dans une agence pour cette raison, en effet il avait bien trop peur que je me blesse ou que j'ai du mal à m'adapter étant donné que mes blessures n'étaient pas si vielles que ça. Je cogitais un instant avant de lui répondre hésitant :

« Le chant et.... la composition peut être... »


Il était vrai que l'on trouvait ma voix agréable, je n’excédais pas en rap, cependant en chant j'avais reçu des compliments de la part de ma sœur ou encore actuellement de professeurs ou autres trainee. Et pour la composition, j'appréciais faire ceci, jouer ou improviser un morceau dans la salle de musique avec un piano ou une guitare. Entendre la mélodie résonner dans mon oreille me procurait un bien fou, bien plus qu'une discussion avec autrui.

« Et toi ? »

La moindre des politesse était de lui renvoyer la question, il fallait moi aussi que je montre de l’intérêt pour lui... Sinon j'allais vraiment faire une mauvaise impression, en effet le tact ou la sociabilité n'était pas vraiment dans mes cordes.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: All men's miseries derive from not being able to sit in a quiet room alone. ( Sung Yeol )   Mer 11 Fév - 23:40

Who the fuck are you ?




Cela faisait donc peu de temps que Seung Yeol était arrivé à l'agence. Voilà la raison pour laquelle je ne l'avais jamais vu.
Il faut dire que depuis le temps que j'étais ici, j'avais fini par connaître tout le monde. Enfin.. "connaître" est un bien grand mot. Je connaissais le nom de tout le monde et je savais qui éviter ou pas. Et franchement, c'était bien assez ! Je n'avais pas besoin d'être entouré de gens pour me sentir bien. Surtout si cette bande est un regroupement d'hypocrites comme le sont la plupart des gens que j'ai pu rencontrer ici.
Je généralisais peut être trop. Le problème venait peut être de moi. Mais à force d'être enfermé dans une grande baraque et de vivre pour ces images que la société imposait, j'avais fini par faire une overdose. Dès que je détectais une pincée d'hypocrisie ou de mensonge, je filait vite fait. Ça ne laisse pas énormément de personnes quand on a fait la soustraction.

Mon roomate m'annonça qu'il chantait... et composait. Mes yeux s'illuminèrent en entendant cela. La composition était ce que je préférais dans le travail d'artiste. J'avais commencé vraiment tôt et d'après mes professeurs, j'étais plutôt doué. J'étais tout le temps heureux de trouver quelqu'un qui comprenait mon enthousiasme par rapport à ça.
« Vraiment ? C'est une sacré coïncidence, c'est ce que je fais aussi, la composition ! Enfin je suis plus dans les paroles que la mélodie en général mais je sais faire les deux.. »
Au fur et à mesure qu'on parlait, je me rendais compte qu'on avait pas mal de points communs. Normalement, ça allait nous permettre de vivre en harmonie. Du moins je l'espérais.
« Sinon je fais du rap. J'ai pris quelques cours de chant mais je me sens beaucoup plus dans mon élément avec le rap. »
Un moment de silence envahit la pièce. Il faut dire qu'avec deux muets comme nous, il ne fallait pas s'attendre à des confidences exceptionnelles.
Je réfléchis un instant à ce que je pouvais bien raconter pour briser le silence, mais ne trouvant rien, je déclarais simplement :
« Je vais me doucher maintenant. Si tu as besoin d'aide pour autre chose, fais moi signe ! Enfin.. pas dans la douche hein mais je sors dans dix minutes ! »


code par liden




Hors-jeu :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: All men's miseries derive from not being able to sit in a quiet room alone. ( Sung Yeol )   

Revenir en haut Aller en bas
 

All men's miseries derive from not being able to sit in a quiet room alone. ( Sung Yeol )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HAITI COMPLOT CONTRE ET POUR LA DERIVE !PATI DE PWOBLEM ET DE SOLUTIONS
» Quant les Lavalassiens abandonnent le navire a la derive
» Derive autoritaire nan ki peyi respectable minis pale konsa.
» Dragons saison 1 : Cavaliers de Beurk (2012) DreamWorks
» The only escape from the miseries of life are music... and cats

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-