AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sorry to be such an asshole (Eun Seol)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: Sorry to be such an asshole (Eun Seol)   Lun 1 Déc - 1:14




Sorry to be such an asshole
Jeudi, 11h ” Il y a quelques jours, l'administration de l'agence nous avait fait parvenir un papier comme quoi ils cherchaient des trainees volontaires pour aller passer l'après-midi avec des enfants dans un hôpital universitaire. Jamais je ne me serais proposé. Mais Eun Seol l'a fait. Elle avait l'air toute fière en levant la main et ce sourire qui lui était accroché au visage faisait plaisir à voir. C'étaient des temps plutôt difficiles pour elle pourtant elle ne se laissait pas décourager et continuait à se battre, encore plus fort qu'avant. C'était une des choses que j'admirais le plus chez elle. Et la principale raison pour laquelle j'avais toléré sa présence à mes côtés jusqu'à maintenant.
Bon toléré n'était clairement pas le bon mot. Au départ, quand elle avait décidé qu'on allait devenir amis -contre ma volonté- elle ne m'avait pas lâché d'une semelle et ça m'avait sérieusement agacé. Elle n'arrêtait pas de parler et me poussait toujours à lui répondre. Hors, parler n'est pas vraiment ma spécialité. Je préférais largement rester seul, dans ma chambre, à composer de la musique, que sortir et sociabiliser avec tout le monde.
Mais pour une raison inconnue, je me suis finalement habitué à sa présence et en suis même venu à l'apprécier. De son côté, elle avait compris que je n'allais clairement pas me mettre à lui raconter ma vie comme ça. Et moi j'avais compris que peu importe ce que je faisais, elle allait continuer à me raconter la sienne. Mais je dois avouer que c'est devenu agréable de l'avoir à mes côtés. Elle était casse-pieds et j'adorais la taquiner avec ça, mais c'était une battante. Elle ne se tournait pas les pouces et était déterminée. Et même si j'avais tendance à souvent lui faire des réflexions et lui demander pourquoi elle ne me fichait pas la paix, je ne pouvais à présent pas imaginer mon quotidien sans elle.
En fait si. Depuis quelques semaines, je le pouvais puisqu'elle avait décidé de ne plus m'adresser la parole. Et ça m'avait fait réaliser que tout était devenu vraiment ennuyant sans ses éternelles discussions avec elle-même.
On s'était pris la tête pour une broutille et j'avais peut être été un peu trop sec. En fait je ne me rendais pas vraiment compte. Je n'étais vraiment pas doué avec les autres, je ne comprenais jamais ce que j'étais sensé faire, ce qu'ils attendaient de moi. Et je pensais qu'Eun Seol l'avait compris. Mais elle semblait plus à fleur de peau en ce moment. J'avais fini par l'énerver et elle ne m'avait plus approché depuis.
Donc quand personne d'autre ne s'était proposé pour l'hôpital, j'avais vu là une occasion d'arranger les choses. J'avais donc attrapé l'organisateur dans un couloir et m'étais proposé pour la mission.

C'était la raison pour laquelle j'étais devant cette porte blanche à cet instant. J'avais voulu faire la surprise à Eun Seol mais le bus était tombé en panne donc j'étais en retard.
Je pris une grande inspiration, saisi la poignée et entrai dans la pièce... où je trouvai une Cha Eun Seol en sous-vêtements, en train d'examiner un costume de mère noël avec un air dépité. Je me retournai face au mur et me cachais les yeux avec les mains, le coeur qui battait à mille kilomètres à l'heure. Elle allait me tuer.

« PARDON ! JSUIS DÉSOLÉ, JE SAVAIS PAS QUE TU TE CHANGEAIS ! »


© charney



Dernière édition par Kang Tae Hyun le Lun 19 Jan - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Sorry to be such an asshole (Eun Seol)   Lun 8 Déc - 23:14




Sorry to be such an asshole
Il y avait bien deux choses qu'elle détestait dans la vie ; les enfants et les adultes qui continuaient de faire croire aux enfants que leur mensonge était réel. Oui, la demoiselle avait très mal vécu cet instant où, ses parents lui avaient avoué que le père noël n'existait pas. Oui, ils avaient osé mentir à leur propre fille unique ! Oui, elle s'était sentie trahie. Oui, depuis ce jour elle s'est refusée de croire en la parole des adultes. A cause de cela aujourd'hui, elle détestait plus que tout noël. En somme, la liste des choses qui lui ressortait par les narines était infiniment longues et d'une précision extrême. Ce fut donc à contre-coeur qu'elle s'était proposée à cette œuvre de bienfaisance. On ne faisait pas ce que l'on veut dans la vie. Mais ce qu'elle voulait en revanche, c'était remonter sur le devant de la scène. Bien que solitaire, Eun Seol s'était jurée de se battre jusqu'au bout. Elle était prête à tous les sacrifices pour atteindre son rêve et gagner des points auprès de son agence. Certes, la tâche allait être rude mais elle persévéra. Elle n'avait pas le choix. Et elle voulait aussi clouer le bec à tous ceux qui ne croyaient pas en elle ou qui la maudissait à ce jour.

Il était clair qu'une personne plus qu'une autre lui manquait chaque jour un peu plus. Celui qu'elle surnommait « Mon préféré » parce qu'il l'était, tout simplement. Il était son plus proche ami, son allié, son confident, son rival parfois aussi et son punching-ball dans les moments les plus difficiles. Il avait été là la plupart du temps. Si précieux et tellement rare à force des amis qui lui tournait le dos, qu'elle craignit alors qu'il en fasse de même. Ce qui s'était finalement déroulé, à cause de sa jalousie. Probablement qu'elle avait eut tort, mais elle n'arrivait pas à lui pardonner ses mots et ces longues semaines d'absences. Ils s'étaient éloignés l'un de l'autre et aucun des deux ne semblaient pouvoir y faire quelque chose. Peut-être était-il plus heureux sans elle ? C'était ce que la jeune fille avait souvent entendu dans les couloirs. Tant bien, elle savait que ces ragots n'avaient que pour effet de la blesser. Elle espérait bien au moins, qu'elle lui manquait autant qu'il la manquait...

Rendue dans les vestiaires qu'on lui avait indiqué un peu plus tôt, la brunette avait suivi les instructions à la lettre lorsqu'elle se retrouva face à ce qui allait devenir... son costume de travail. D'un rouge criard et laid, la trainee réprima une grimace lorsqu'elle se déshabilla pour enfiler cet accoutrement ridicule. Ou tout du moins c'est ce qu'elle pensa faire au moment où un individu apparut soudainement sur sa gauche, lui arrachant un cri horrifié. « KIAAAAAAAAH !!! UN PERVERS!! ». Sans même réaliser de qui il pouvait bien s'agir – et se fichant bien de ce détail par la même occasion – Eun Seol agrippa la seule chose de poids massif se trouvant tout juste à ses pieds qu'elle envoya valser dans les airs ; son précieux sac à main !! Ni une ni deux, le malheureux fut intercepté par le missile à double impact qui s'écrasa en plein contre son visage, non sans l'épargner de tout son contenant qui se renversa de long en large sur le pauvre malheureux... Ainsi recouvert d'accessoires et d'objets en tout genre tels que des clés, un boîtier de lunettes, une brosse à cheveux, un peigne à cheveux, un porte-feuille, une trousse maquillage, une petite glace pour le maquillage, deux stylos bics, un bloc-note, un paquet de mouchoir, un paquet de hollywood chewing-gum (lui-même déversé), son téléphone portable, un spray anti odeur de tabac... et c'est pas fini ! Des tampons également. Emballés, bien entendu. Bref, Tae Hyun avait reçu la totale ! Et ce ne fut qu'après un laps de temps indéfini que la demoiselle était parvenu à le reconnaître, les yeux ronds comme des billes et le cœur battant à tout rompre. Elle agrippa alors la tenue de mère noël qu'elle plaqua contre elle, se camouflant un tant soi peu par pudeur, et elle accouru jusqu'à lui, soucieuse de son état. Elle plaça une main délicate sur sa joue comme pour s'assurer que rien d'apparent n'était cassé... « Omo... J'ai eu tellement peur. ». Elle avait l'air si peinée et pourtant... un éclat traversa ses yeux et sans crier gare, son regard se renfrogna. Puisqu'il ne semblait pas avoir assez subit, la belle lui offrit sans le moindre détour un joli coup de pied dans le tibia ! Rancunière jusqu'à la moelle... « Imbécile ! J'aurai pu te tuer ! On t'a jamais appris à frapper aux portes avant d'entrer ?! ». Voilà, la Eun Seol que l'on connaissait était de retour. Celle qui faisait mal et qui ne se souciait que de sa propre personne...

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Sorry to be such an asshole (Eun Seol)   Lun 5 Jan - 17:40




Sorry to be such an asshole
Jeudi, 11h ” En réalisant que je me trouvais devant mon amie quasiment dénudée, je me doutais que j'allais devoir affronter sa colère par la suite, même si cette situation n'était pas vraiment de ma faute si vous voulez mon avis. Mais j'étais loin d'imaginer que j'allais me retrouvé assommé par la totalité de ses affaires.
J'avais d'abord reçu un grand coup sur la tête mais je n'avais pas immédiatement compris quelle arme elle avait utilisé. C'est en me retournant et en recevant toutes ces affaires de fille sur le visage que je compris.
Elle avait dû être sacrément apeurée pour mettre en danger un de ses précieux sacs à main...

Je ne sais pas exactement comment ni à quel moment mais je m'étais retrouvé à terre, un peu étourdi après un tel choc. Eun Seol semblait complètement perturbée. A un tel point qu'elle me faisait de la peine.
Je réussi à me lever avec beaucoup de peine et récupérai les quelques objets qui étaient restés accrochés à moi. J'allais demander à Eun Seol si elle voulait que je l'aide a tout ramasser quand je reçu un violent coup de pied en plein dans le tibia.. avant de retomber au sol une deuxième fois.
« Imbécile ! J'aurai pu te tuer ! On t'a jamais appris à frapper aux portes avant d'entrer ?! »
Je me frottais la jambe, essayant d'atténuer un peu la douleur avant de lancer un regard noir à la jeune fille qui se tenait face à moi.
« Désolé mais en général, quand tu fais une surprise à quelqu'un, tu l'appelles pas avant pour le prévenir de ton arrivée. »
J'avais beau être venu plein de bonne volonté et prêt a faire des efforts pour arranger les choses avec Eun Seol, la douleur, tant à mon crâne qu'à mon tibia, me faisait gravement douter de l'évolution de la situation.
« Ça m'apprendra à vouloir faire plaisir... » Murmurais-je alors que je me relevais avec autant de peine qu'un bambin en plein apprentissage.

Je décidai de me retourner pour laisser à Eun Seol la capacité de s'habiller tranquillement avant de remarquer un costume rouge avec mon nom qui était presque jeté sur une chaise dans le coin de la pièce. Je m'approchai, dépliai le costume, et compris instantanément pourquoi Eun Seol tirait cette tête quand j'étais entré. Notre mission était donc de passer la journée avec des enfants malades, de leur chanter quelques chansons... mais tout ça habillés en père noël.
« Putain.. j'espère sincèrement que je suis en train de délirer à cause du coup que je me suis pris sur la tête.. » Je me tournai brusquement vers Eun Seol. « Pitié, dis moi que je délire... »


©️ charney



Hors-jeu :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sorry to be such an asshole (Eun Seol)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sorry to be such an asshole (Eun Seol)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Why do people say “nice to meet you” before I've ever said anything ? How do you know it's nice to meet me ? I'm an asshole.
» Preben Nielsen ; I may be an asshole, but it's a lot more fun than being normal
» asshole in girl.
» SEOL JI PICHAÏA HIM ► jung min hee
» I'm an asshole, and then!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-