AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Love Sick ft Kang Shin-Il

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: Love Sick ft Kang Shin-Il   Mar 6 Jan - 0:46


What the fuck...
AVEC SHIN-IL

Ce ne sont jamais les occupations qui manquent en tant que backdancer, surtout en fin d'année. Les émissions spéciales, celles avec récompenses, les musicales quotidiennes, sans compter les activités des idoles de l'agence, je ne me suis pas ennuyé un seul jour. C'est à peine si j'avais le temps de manger parfois. Dormir peu, danser beaucoup, répéter, assimiler les chorées apprises la veille, c'était un marathon. Souvent les spectateurs n'ont d'yeux que pour les célébrités, pourtant il y avait un travail de dingue derrière. Ce n'était pas comme dans d'autres pays où tout le monde se balade avec ses propres danseurs. Dans les grands événements télévisés, le troupe de danseur originale de la chaîne n'est jamais assez grande, ce qui signifie recruter dans les autres agences et apprendre tout rapidement. Ça va que j'ai une bonne mémoire et que mon niveau me permet de les assimiler vite, parce que je serais bien dans la galère sinon.

J'ai malgré tout le temps de retrouver Dong Soo dans tout ça. En tant que trainee, il y a aussi une sacrée charge de travail, je l'ai aidé un soir chez moi à faire le point sur sa vie sentimentale, si on peut appeler ça ainsi, j'espère qu'il va réussir à communiquer avec lui. De mon côté, après mon écart avec Jung Su le jour de nos retrouvailles involontaires, je l'ai recroisé à plusieurs reprises. Comme avant, on a finalement réussi à se parler, la complicité de nouveau retrouvée. Pour Noël, je pensais rentrer chez moi après une autre journée de dingue, quand je l'ai croisé. En discutant, il m'a presque kidnappé afin de passer cette fête en sa compagnie. J'ai découvert son amour pour les décorations aussi, son appartement brillaient dans tous les sens, les chats avaient même des bonnets. Après le repas, il a tenu à me faire un cadeau et au début, je ne voulais pas le garder, ce collier qu'il portait en étant dans son ancien groupe que j'ai reconnu direct. Il a encore réussi à trouver les bons mots et depuis ce soir-là, je l'ai porté autour de mon cou. Il m'a dit qu'il tenait à moi, ça m'a fait un peu plaisir et ça m'a fait de nouveau ressentir ce que je croyais être parti... Alors que j'étais sur le canapé à ses côtés, il s'est mis à m'embrasser dans le cou et on a encore couché ensemble.

Une fois de retour chez moi, je me suis posé beaucoup de questions. Pourquoi il continue à faire ce genre de choses ? Il s'est justifié en disant qu'il sait que c'est pas bien mais qu'il n'arrive pas à se retenir. Pourquoi vouloir autant insisté sur le fait que je suis spécial dans sa vie ? Je ne le comprends pas trop, ça a le malheur de me faire espérer que peut-être il pourrait avoir changé d'avis, qu'on ne se comporte pas ainsi sans raison. Et c'est une des raisons qui m'a fait courir en ville ce matin, alors que j'avais deux heures de relâche pour normalement me reposer afin de trouver un cadeau. Il a beau dire que ce n'est pas l'important de recevoir quand on offre, je trouve que ce n'est pas bien de ne rien lui apporter. De part mon budget limité, il m'a fallu plus de temps que je croyais, de boutique en boutique avant de trouver mon bonheur. Une écharpe en tissu dans les tons de beige, je me suis dit que cela ferait ressortir ses yeux. En plus, vu qu'il a toujours chaud, ça sera sûrement plus agréable à porter qu'un truc en laine. La vendeuse m'a fait un paquet cadeau avec une étiquette joyeux noël Jung Su.

De retour à la StarE, la première chose que j'ai faite est de le chercher partout. Il faut que je lui donne tout de suite, en espérant que ça lui plaira. Emballé, le sourire sur les lèvres, il m'a fallu un certain temps pour mettre la main dessus. En réalité, c'est au détour d'un couloir que j'ai entendu des bruits équivoques. Curieux, je me suis approché dans le plus grand silence de son origine et j'aurais préféré ne jamais rien voir. Putain ! Jung Su est là avec un autre type et c'est évident qu'il ne va pas lui apprendre à tricoter. Tout ce que j'ai trouvé à faire est de m'enfuir au courant de là où je venais, abandonnant le présent derrière moi. Mais quel enfoiré !!! Je n'en reviens pas... La colère me fait aller si vite, au hasard, je décide de monter les escaliers et d'arriver sur le toit, dégommant la porte pour la claquer derrière moi. Enfin seul, je lâche un cri de rage jusqu'à ce que je n'ai plus le moindre souffle, au milieu du bitume, avant de tomber  à genoux, en pleurs, fixant quelques secondes le ciel, accusateur.

Mon visage revient lentement vers le sol, mes mains se posent sur lui, et je commence à donner un coup rageur dessus. Combien de fois il va falloir que je me fasse briser le cœur bordel ?? Qu'est-ce que j'ai pu être con !!! Il ne changera jamais, il n'en est pas capable, ce n'est qu'un putain d'égoïste. Je ne veux plus qu'il m'approche… Important mon cul !! Il s'est encore bien foutu de ma gueule. Il ne mérite même pas mes larmes, bien que je ne puisse pas les contrôler. Je le déteste, je veux qu'on m'enlève ce que j'ai dans le cœur sur le champs, j'en ai marre putain, l'amour blesse, il n'a rien d'heureux. Ce n'est que des conneries tout ça. A force de taper le sol, je me suis fait saigner la main, et je lèche le sang quand j'entends un bruit pas loin. Quelqu'un ? Mon regard se tourne dans la direction, j'ai probablement tout d'un chat sauvage qui ne veut pas qu'on l'approche, les sourcils un brin froncés, les yeux cachés par mes cheveux bien que les larmes continuent de perler en même temps.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Love Sick ft Kang Shin-Il   Jeu 8 Jan - 19:12


Love Sick
Ft. Shin-Il, Hyun Su & Kokoro
On ne peut pas dire que les fêtes de fin d'années avaient été une réussite pour le Leader des Moonlight. Il y a quelques temps de cela, une violente altercation avait éclaté entre lui et... son ex-meilleur-ami. Appeler Sang-Min ainsi était difficile pour lui, mais qui a dit que la vérité était dénouée de cruauté, bien souvent elle est très laide même... Une nouvelle fois c'était l'un de ses nombreux caprices qui avait mené les jeunes hommes à se prendre la tête sauf que rien dans cette histoire n'était assez léger pour être oublié. De nombreuses coucheries entre amis, des sentiments enfoui d'un côté, naissants de l'autre et pour clore le tout des révélations longtemps gardées dans les coffrets à secrets de chacun, un cocktail explosif qui fut fatal à leur amitié pourtant vieille de dix-huit années. Oui, aussi facilement balayée qu'un château branlant de cartes à jouer, lui qui croyait que la seule chose immuable dans ce monde était la relation unique qu'ils partageaient lui et sa moitié de toujours. Comme quoi il ne faut jamais dire jamais, mais il était également déconseillé de croire au toujours sous peine de vivre une amère déception.

L' ambiance au dortoir s'en était ainsi vu grandement affectée et le soir lorsque les deux anciens amis se croisaient pour aller se coucher, l'on pouvait se demander si ils n’allaient pas une fois de plus en arriver au mains. Excédé, usé, achevé par tout cela, c'est sur un coup de tête et sans avoir prévenu personne si ce n'est son manager par sms qu'il avait prit la décision de se reclure un temps au Japon, pensant que ces lieux familiers et chers à son cœur panseraient quelque peu les bleus qu'il avait à l'âme. Espoirs  bien vite contrariés par un brusque retour à la réalité, toutes les pièces lui évoquaient Sang-Min. La cuisine où ce dernier le forçait toujours, aidé par sa grand-mère, à prendre une part de plus, le jardin où ils passaient la nuit emmitouflés dans une couverture à observer la voûte Céleste mais pas que. Pourquoi s'était-il donné à lui si c'était pour reprendre tout ce qu'il avait offert aussi vite qu'il le lui avait donné. Comment n'avait-il pas vu que ce geste n'était pas un simple don de soi, mais une parade funèbre signant un acte d'abdication  de la part du fier loup. Il avait beau dire, ils étaient bien plus semblables qu'il ne pouvait le penser, preuve en est ces étreintes au lancinant parfum de désespoir .

C'est ainsi que ces vacances au départ supposées salvatrices précipitèrent encore plus le jeune homme devenu à nouveau  châtain dans les limbes oublieuses des paradis artificiels. À part une vague sensation de tristesse et une rage incommensurable le vingt-quatre décembre lors de la fête des amoureux, il ne se souvenait guère de ces étranges jours. Les seuls moments où il sortait de sa léthargie étant ceux où il n'avait plus assez de drogue pour l’assommer et c'est dans ces moments là où des nouveaux titres pour Moonlight voyaient le jour. Si le ton de ce nouvel opus ne plaisait pas à l'autre imbécile de canard, il lui enfilerait ses partitions par derrière et le laisserait se débrouiller avec ça. Néanmoins, décembre étant déjà passé, il avait dût retourner en Corée sous le regard inquiet de sa grand-mère sous le porche de l'entrée et celui de son grand-père à la gare. Il s'en était voulu terriblement d'avoir imposé ces semaines d'agonie  aux personnes qu'il chérissait tant, il s'était fait la promesse de retourner les voir après la sortie du nouvel opus des Moolight.

Voilà donc quelques jours qu'il affrontait à nouveau l'indifférence de Sang-Min, ou plutôt son dégoût bien dissimulé, à croire qu'à trop le côtoyer il avait finit par apprendre à être faux. Peut-être que ce n'était pas un mal pour lui de s'être affranchi de l'emprise du Cygne. Aujourd'hui, après s'être enfin prit un savon monumental de la part de son manager dans la matinée, son après-midi est relativement libre. Répéter un morceau de danse avec son ex-meilleur-ami, et puis quoi encore ? C'est donc en toute logique qu'il s'était dirigé sur le toit avec une bonne écharpe et une veste chaude un plaid sous le bras afin de se mettre la tête à l'envers en toute quiétude, sachant pertinemment qu'avec ce temps personne n'oserait aller sur le toit. Cigarette douteuse en bouche il s'était plongé dans la contemplation nonchalante des nuages. D'ailleurs ce putain de nuage ressemblait à s'y méprendre à un raton-laveur qui avait abusé sur certaines substances, à moins que ce ne soit lui qui était trop défoncé il ne savait plus.

Tout allait bien dans le meilleur des mondes jusqu’à ce qu'une nouvelle inconnue bouscule son équation qu'il croyait pourtant infaillible. La porte rageusement claquée le fit sursauter et il manqua de se brûler avec les cendres encore incandescentes de sa cigarette. C'est qu'il a l'air d'en avoir gros sur la patate le gars, putain il avait pas besoin de jouer les nounous merde, mais bon, il faisait tellement de bruit à couiner dans son coin qu'il n'eut d'autre choix que de s'approcher du chat sauvage afin de le calmer un peu. Le regard du brun ne semblait guère engageant, on pouvait presque distinguer ses poils hérissés sur son échine. De ce fait Shin leva les mains en signe d’apaisement, comme lorsque l'on le faisait avec un animal sauvage. «  Tu vas pas me morde hein ? C'est moche ce que tu t'es fait aux mains, qui que ce soit la personne ne mérite pas que tu te mettes dans des états pareils.... Il s'éloigna un bref instant et revint avec une bouteille de whisky japonais ramené de son voyage, versant un peu de son contenu sur les plaies. Au moins avec ça, tu devrais être désinfecté.. Bon on va pas rester là à se rouler dans le sol gelé, le banc là-bas est à l’abri et j'ai une couverture polaire, ça évitera que t'attrapes la mort allez suis-moi... »  

Ses paroles semblèrent convenir au plus jeune qui s'était relevé et l'avait suivit jusqu'au fameux banc. Ce dernier occupé des deux hommes le Japonais avait déroulé la couverture sur eux, faisant apparaître sa furette qui y était roulée en boule. « Ah désolé de te réveiller Kokoro... mais comme tu as pu le voir on a de la visite, tu ne mords pas notre nouvel ami hein... » Mais la furie semblait amicale aujourd’hui et avait même décidé de s’immiscer sous la veste du plus jeune et de s'y rouler en boule afin de continuer sa sieste. «  Bon et bien...Il semblerait qu'elle t'ai adopté. Alors, dis-moi toi beau jeune homme, comment elle s'appelle la garce qui t'a mis dans ces ét.... Son regard s'était accroché à une chaîne et un pendentif qu'il reconnaîtrait entre mille. Jung Su... putain, je ne pensais pas qu'il mes prenait si jeunes maintenant... » Le silence se fit un instant tandis que le Leader inspirait une longue latte avant d'en expirer un nuage fumeux, se perdant un instant dans la contemplation béate de ce dernier lui trouvant des airs de Léonardo Di Caprio. Puis, il tendis le joint au danseur «  Ça te tente ? Crois-moi ça va te détendre … Tu t'appelles comment toi sinon ? Je t'ai  jamais vu bosser pour nous mais il semble que t'es danseur c'est ça ? Moi je pense que je peux sauter cette étape ah ah !  Et sinon, si tu me parlais de ce que t'as fait cet idiot de Britannique hein ? »
© Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Love Sick ft Kang Shin-Il   Mar 13 Jan - 23:16


Youth hurts...
AVEC SHIN-IL

La chute avait été aussi grande que la première fois, la désillusion bien plus forte, rouvrant cette blessure à mon cœur que je n'avais pas réussi à complètement guérir. Je l'ai entendu se déchirer encore plus à la seconde où mes yeux se sont posés sur Jung Su. Les rares secondes où j'ai bloqué, je n'ai vu aucune différence entre son comportement avec ce gars ou bien moi. Il n'avait pas besoin de vouloir me faire croire que j'étais spécial, ou me faire un putain de cadeau, j'aurais préféré qu'il le dise milles fois qu'il ne me voyait que comme un autre plan cul plutôt que de me faire croire à toutes ces conneries pour mieux me planter un poignard. Dong Soo avait raison, je n'ai pas fait attention à ma propre personne, trop concentré et obnubilé à nouveau par le blond, je me suis encore fait avoir. Bordel que j'ai la rage !!!! C'est ce qui me fait crier sur le toit, avant de m'écrouler, laissant les derniers morceaux de mon cœur tomber sur le sol.

Mon poing frappe plusieurs fois le sol, le sang coule un peu, mais je ne m'en soucie pas. Les larmes n'ont pas l'air de vouloir se tarir, et dire que je dois retourner travailler... Je n'en suis pas capable, pas dans cet état. Le pire serait que je croise l'autre vieux, il viendrait me voir avec son sourire à la noix comme si de rien n'était. Jung Su n'est rien d'autre que toxique pour moi. Sur le toit, je pensais être tout seul, sauf que je me suis bien planté là dessus. Journée de merde qui continue. Pour l'avoir déjà vu, je reconnais un des membres de Moonlight, je crois que c'est le leader même. De ma main valide, j'essuie rapidement mon visage pendant qu'il me parle. Le mordre ? Pas vraiment. Il n'a pas tort sur le fait que Jung Su ne les mérite pas et revient avec une bouteille d'alcool dont il verse un peu du contenu sur ma blessure, ce qui me fait grimacer un peu. N'empêche, se saouler en plein jour, il y en a qui s'en font pas.

Sa proposition, rien ne m'oblige à l'accepter. D'un autre côté, rester en plein milieu du toit, pas très discret, tout comme avoir quelqu'un avec moi est toujours mieux que d'être seul, même un parfait inconnu. Au final, je le suis jusqu'à son banc. La couverture dont il parlait se trouve bien là, il la déplie et laisse apparaître un animal roulé en boule qui se prénomme Kokoro apparemment. Pour sûr qu'en temps normal, je me serai extasié, c'est la première fois que je vois un vrai furet. J'espère bien qu'elle va pas me mordre... Elle n'a pas l'air de souhaiter le faire et trouve refuge dans ma veste, ce qui me fait penser à Shadow quand elle était petite et qu'elle se collait à moi. Plus je l'entends parler, plus j'ai l'impression qu'il doit pas être bien net niveau alcoolémie. Il commence par me demander qui est la fille qui m'a mis dans cet état, changeant d'avis quand il remarque le collier à mon cou. Il faudra que je m'en débarrasse de ce truc.

"Comment est-ce que tu le connais ? Et j'ai pas douze ans non plus."

Un peu surpris dans un sens qu'il ait reconnu ce pendentif que son propriétaire ne portait que lors de la période avec son groupe, ce qui signifie que ça fait un certain temps qu'ils doivent se côtoyer, je le retire pour le mettre dans la poche de mon jogging. Il n'a pas l'air étonné qu'il mette quelqu'un dans mon état, chose qui doit arriver plus souvent que l'intéressé le croit. Le silence s'est installé, je sens la furette bouger contre moi, elle a l'air d'apprécier puisqu'elle se roule encore plus. La fumée ne me dérange pas spécialement, mon esprit est trop préoccupé pour ça. La cigarette m'est tendue, il dit que ça va me détendre, ce dont je doute sérieusement, tout en la fixant. Plein de questions fusent.

"Ahn Hyun Su. Et toi ?" Finalement, je prends ce qu'il me tend entre mes doigts. "Je suis danseur ici depuis un mois et je sais que t'es dans les Moonlight en effet." Mon regard métallique se pose sur lui. "Si c'est ton pote, je ne compte pas te raconter quoi que ce soit."

Bon, ça peut pas faire de mal et au si ça me permet de me détendre comme il le dit, autant tenter ma chance. Au moins parler m'empêche de trop me repasser cette fichue scène dans la tête. Après avoir tiré une latte, je commence à tousser et à grimacer, c'est bizarre niveau goût. Je me redresse un peu, le regarde à nouveau, je suppose qu'avec une à moitié étouffée, je ne vais pas sentir grand effet, donc je me refais violence pour mieux faire cette fois, en aspirant une autre que j'expulse lentement entre mes lèvres ensuite, lui rendant le joint. De mon pouce, je caresse un peu la tête de l'animal dont je suis le coussin temporaire, c'est amusant.

"Tu me harcèles de questions depuis tout à l'heure, c'est pour que j'évite de m'attarder sur ton cas je suppose, mais je peux te retourner au moins l'une d'elles. Quoi que je me fiche pas mal de connaître l'identité de la personne qui t'as mis dans ton état, ça fait un moment que ça dure apparemment." Mon sens de l'observation a encore frappé. "Qu'est-ce qui t'es arrivé pour que t'en arrives là ?"

Depuis un moment, la bouteille d'alcool me donne envie d'en boire. Si je me fais attraper bourré, en ayant en plus fumé, j'aurais de gros ennuis. Mais j'ai soif et envie d'un moyen plus rapide de chasser Jung Su de mes pensées. Celui qui se trouve à côté ne m'a pas l'air très à cheval sur les bonnes manières.

"Si tu permets, j'ai soif."

J'attrape la bouteille pour montrer de quoi je parle, l'ouvrant avant d'en boire une bonne rasade, j'ai eu le temps de m'entraîner aux States, à faire la fête presque tous les soirs. Un soupire appréciateur sort d'entre mes lèvres, je lui donne ensuite le contenant s'il a besoin de se désaltérer/saouler aussi.

"C'est bon ce truc, c'est quoi ?" Je n'arrive pas à lire ce qu'il y a sur l'étiquette.

En faisant attention à la petite dans ma veste, je m'étire puis m'avachis sur le banc, les omoplates sur le bord, les bras derrière la tête, mes paupières se ferment un moment avant que je ne me mette à fixer le ciel hivernal assez bien dégagé malgré quelques nuages aux formes bizarres.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Love Sick ft Kang Shin-Il   Lun 26 Jan - 14:46


Love Sick
Ft. Shin-Il, Hyun Su & Kokoro
Bon et bien pour le bad trip de l'après-midi en paix, il semblerait que cela soit fichu pour le leader des Moonlight qui avait vu débarquer une furie brune dans son champ de vision. En temps normal il aurait bien fait la conversation et plus si affinités à un aussi joli petit lot, mais l'envie n'était pas là et il pensait bien trop à Sang-Min, peut-être qu'en étant un peu plus défoncé il serait d'humeur aller savoir. Mais pour le moment, il s'était relevé et approché du plus jeune qui semblait en avoir gros sur la conscience, ah l'adolescence une période bien ingrate où l'on a l'impression de ne jamais pouvoir guérir des peines de cœur. Que le plus jeune se rassure, cela ne changeait pas à l'âge adulte... Quoi ce n'était pas censé rassurer ? L'amour c'est laid et ça blesse, autant que le jeune l'apprenne tout de suite, cela évite les déceptions amères plus tard. Ou bien de garder ses sentiments pour son abrutit d'ex meilleur-ami depuis ses 15 ans par exemple. Mais là n'était pas le sujet, il s'était recentré sur le nouvel arrivant et avait désinfecté la plaie de ce dernier à l'aide d'une bonne rasade de Whysky, 45 degrés, au moins avec ça la plaie était propre et ça e puait pas l'antiseptique à pleins nez. Une odeur détestée par le châtain, en effet rappelez-vous de son aversion voir sa phobie pour les médecin.

Ne désirant pas rester plantés en plein milieu du toit de la StarE, l'aîné avait alors proposé à son cadet de le suivre jusqu'au banc où il avait trouvé refuge. À son plus grand étonnement, même Kokoro sembla apprécier le nouveau venu et l'avait immédiatement adopté en s'installant à l'intérieur de sa veste afin de continuer sa sieste qui avait été interrompue. C'est à ce moment là que Shin avait remarqué un pendentif qu'il aurait reconnu entre milles bien qu'il ne l'ait pas vu depuis des années déjà.« Comment est-ce que tu le connais ? Et j'ai pas douze ans non plus.» Il haussa les épaule et répondit après une nouvelle grande bouffée . «  Oh c'est juste le gars qui m'a apprit à composer, trois fois rien quoi. Ironie bien sûr. On se connaît depuis qu'il a ramené ses fesses en Corée et qu'il massacrait le Coréen comme personne. Et t'as beau dire, t'as pas douze ans mais tu fleures pas non plus l'homme mature t'as quoi … 17 piges à tout casser bien que tu sois grand non ? » Il voit le collier être retiré et rangé dans la poche de jogging du brun. Il avait beau dire, il était en pétard, mais pas assez pour briser la chaîne et maltraiter cet objet qui lui avait été offert, mais ça, le compositeur s'était bien abstenu de lui faire la remarque. À la place, il s'était contenté de tendre sa cigarette artisanale, ça ne pouvait pas lui faire de mal un petit trip vu l'état dans lequel il était ce gamin.

« Ahn Hyun Su. Et toi ? » Tient, tient le hasard faisait décidément bien les choses, le prénom ne lui était pas inconnu ayant eu l'occasion de travailler pour le jeune homme en quelque sorte. Il lui répondit avant que le prénommé Hyun Su ne poursuivre. « Kang Shin-Il, mais de grâce, appelle moi simplement Shin. »La cigarette est finalement saisie, mas le brun préfère d'abord continuer à parler. «  Je suis danseur ici depuis un mois et je sais que t'es dans les Moonlight en effet. Si c'est ton pote, je ne compte pas te raconter quoi que ce soit. » Un petit rire filtra des lèvres du plus vieux à ces mots. Tout en observant les déboires du danseur avec sa cigarette du coin de l’œil, il s'étire nonchalamment tout en répondant. «  Ahn Hyun Su... Le Hyun Su qui a quitté son agence je suppose ? T'as bien fait, ce n'était qu'une bande d'ignares sans talents pour la plupart. Un véritable mouroir à artistes si tu veux mon avis. Et sinon si je te connais aussi bien, enfin surtout ton parcours, c'est parce que j'ai eu l'occasion de composer pour ton ex groupe, les SOW c'est ça ? C'est dommage que tu te sois reconverti dans la danse, t'avais une jolie voix et je suis sûr que Hyo Jn aurait adoré mettre ses mains manucurées sur une telle perle. Mais bon, la célébrité c'est une telle galère.... Il soupira un peu. Et non Jung Su n'est pas mon 'pote' mais en effet c'est un proche, mais de là à croire qu'on se raconte tout autour d'un thé, il faut pas pousser. Donc ne t'inquiète pas je serais muet comme une tombe sur tout ça. »

« Tu me harcèles de questions depuis toute à l'heure, c'est pour que j'évite de m'attarder sur ton cas je suppose, mais je peux te retourner au moins l'une d'elles. Quoique je me fiche pas mal de connaître l'identité de la personne qui t'as mit dans cet était, ça fait un moment que ça dure apparemment. Qu'est-ce qui t'es arrivé pour que t'en arrives là ? » Outch, touché, coulé, c'est qu'il avait l’œil ce gamin, cela en était presque effrayant....Il rattrape sa cigarette et commence par retirer trois bonnes grosses lattes avant de reprendre la parole, se donnant ainsi consistance. «  L'amour c'est moche. J'ai étouffé mes sentiments pour quelqu'un depuis mes 15 ans parce que le gars en question était hétéro, j'ai finit par oublier . Mais il y a quelques mois on s'est mit à coucher ensemble, les sentiments s'en sont mêlés, il m'a avoué être amoureux de moi avant qu'on se balance des horreurs à la tête. Depuis, j'ai perdu la seule personne qui comptait réellement pour moi. Tu dis que j'ai l'air d’une loque ? Tu m'as pas vu au Japon, là c'était hardcore mon gars, j'étais tellement défoncé que je ne savais pas quel jour on était. » Une bien sombre période pour le Moonlight qui n’avait fait que se détruire au cours de ce séjour infernal, il se sentait coupable d'avoir imposé sa déchéance à ses grand-parents, mais les faits étaient passés, il ne pouvait plus les changer maintenant....

Son attention fut attirée par Hyun Su qui sembla manifester de l'intérêt quant à la bouteille qui avait servit à désinfecter sa plais. «  Si tu permets, j'ai soif. » Shin lui fit un vague signe de la main lui indiquant qu'il n'avait qu'à boire avant d'attraper cette dernière et d'en bore quelques goulées avant de la reposer un peu plus loin. «  C'est bon ce truc, c'est quoi ? » Un petit rire amusé traversa les lèvres de l'aîné qui s'était rapproché, enfournant d'autorité le joint dans la bouche du plus jeune. «  Tu parles encore trop distinctement, reprend quelques lattes ça te fera pas de mal. Toujours au dessus de lui il satisfait la curiosité de son interlocuteur. Du Whisky japonais, et du bon, c'est un 12 ans d'âge. Mes grands parents ont de sacrés trésors dans leur cave. Il marqua un temps de pause avant de reprendre. Mais sinon dis-moi, il t'a fait quoi au juste l'autre illuminé de Britsih hein ? Car pour qu'il t'offre ce pendentif c'est qu'il doit sacrément tenir à toi. Tu sais, ça m'étonnerai même pas si il était quand bien même amoureux de toi ce con, il a jamais été doué avec les sentiments...» 
© Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Love Sick ft Kang Shin-Il   Mer 4 Fév - 14:54


Love sucks..
AVEC SHIN-IL

Le furet dans ma veste, je comprends assez vite que mon vis-à-vis connaît Jung Su. Il peut se mettre le doigt dans l’œil s'il croit que je vais balancer quoi que ce soit à un de ses potes, c'est pour cela que je préfère demander. Apparemment, il lui a appris à composer, ils se connaissent depuis plusieurs années.

"J'ai dix-sept ans."

Ce n'est pas quelque chose que je cache spécialement, surtout que je fais un peu plus vieux, mais ça revient toujours sur le tapis, surtout dès que ça concerne ma relation avec Jung Su. On se présente, il me demande de l'appeler Shin, aucun problème, c'est plus facile à retenir. En même temps, je m'essaie à fumer ce qui n'est en rien une cigarette normale. N'ayant pas l'habitude, je grimace un peu, toussote, et lui rend bien vite ensuite. Je découvre alors qu'il sait que j'ai quitté mon ancienne agence, mais je n'ai pas besoin de demander les détails, il s'empresse de me fournir sa source d'information. J'ignorais qu'il avait composé pour nous, ce n'est pas un domaine qui m'intéresse, donc je me suis toujours contenté de perfectionner ma danse et ma voix, laissant aux doués la composition.

"Elle m'avait fait venir dans le but de me recruter en tant qu'idole. Mais j'ai décliné la proposition, j'ai eu ma dose. Être en groupe, ça craint, c'est dépendre de beaucoup d'autres choses et personnes. Les haters n'ont pas été tendres avec ceux qui sont restés, ça ne me manque pas le moins du monde."

Shin tente de me rassurer en m'indiquant qu'il ne dira rien à Jung Su. A la place, je retourne le discussion sur lui avec une phrase dont j'ai le secret. Mon sens de l'observation est toujours aussi efficace. D'ailleurs, il tire plusieurs lattes, comme s'il avait besoin de se donner du courage. Sa situation n'a rien de drôle, mais sa dernière phrase compilée au début d'effet de la drogue, je trouve le moyen d'en rire un peu en m'imaginant la scène.

"L'amour, c'est naze. Je me demande bien quel est le con qui a décrété que tous les êtres humains devaient passer leur vie à le chercher. Comme si ça suffisait pas une fois, on peut en plus tomber amoureux plusieurs fois. Il n'y a que des contraintes, on se prend la tête et au final rien ne va jamais comme on veut. Et là où c'est encore plus vicieux, c'est qu'on ne peut même pas se faire retirer le cœur, sinon on crève. C'est tellement ironique et faux... Je persiste à penser qu'on devrait juste se contenter de la baise."

Il m'autorise à boire à la bouteille, je me fais une joie d'avaler une bonne gorgée. Les mains de nouveau libérées, je m'installe un peu mieux, penché en arrière, les bras sous ma tête. Entre mes lèvres, Shin-Il impose la clope et je comprends assez vite pourquoi. En tirant une nouvelle latte, je commence à me faire à la sensation je crois, recrachant la fumée par la bouche. C'est donc du whisky japonais, si je sors un soir, je ne manquerai pas de commander un verre de cet alcool, c'est vraiment bon. Son visage au dessus du mien, ces propos me remettent directement de mauvaise humeur rien que de repenser à l'autre vieux qui se paie un peu trop souvent ma tronche. A mon tour de prendre une autre bouffée, mon corps a beau commencé à se détendre un peu, mon esprit est loin de l'être.

"Tu veux dire à part m'avoir foutu un gros râteau il y a huit mois et me briser le cœur ? Hmm... Trois fois rien. Il m'a juste traîné chez lui pour Noël, m'a offert ce collier en me soutenant que j'étais spécial, on a recouché ensemble pour la seconde fois depuis que je suis revenu en Corée et pas plus tard que ce midi, je l'ai découvert en train de s'envoyer en l'air avec un autre type. Un moche en plus... " Je le regarde et l'ironie continue dans ma voix. "C'est certain, il tient énormément à moi, ça crève les yeux."

En parlant du bijou, je le sors de ma poche pour le regarder. C'est vrai que ça représente beaucoup en tant que fan de son ancien groupe, mais pour ce qui est du reste, ça m'insupporte. A défaut de pouvoir en coller une à celui qui me l'a offert, je vais me défouler gratuitement dessus. Je commence à l'écarter rageusement, le déchirer comme je peux et ensuite il atterrit sur le sol et c'est avec l'aide de mes pieds que je l'achève. Kokoro ne bouge même pas. Ensuite, avec mon sourire de petit démon, je tourne la tête vers le plus âgé.

"Ça fait un bien fou. Je n'aurais pas eu assez de force pour faire pareil avec sa tête." Ce qui me fait rire.

Sûrement pour rien, c'est pas glorieux de reconnaître qu'on est faible. Mais c'est la vérité, dans les bagarres, je suis le premier à me barrer en courant. Je n'ai jamais eu besoin de me battre ou me défendre, donc je n'ai pas appris.

"Et remercie tes grands-parents à l'occasion pour le whisky."

Je ne me rends même pas compte que ma conversation commence à devenir un peu décousue, après tout, c'est la première fois que je fume une cigarette interdite. Mais je suis tellement au fond du trou en réalité qu'un peu de sentiment de bien-être, même artificiel et temporaire, me soulage un peu. Si ça pouvait le chasser de mon esprit, ce serait parfait. Au moins, j'ai arrêté de pleurer, c'est déjà ça, il n'est pas question que je lui fasse le plaisir, si je le croisais, d'avoir les yeux rougis.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Love Sick ft Kang Shin-Il   Jeu 19 Fév - 15:05


Love Sick
Ft. Shin-Il, Hyun Su & Kokoro
Le plus jeune avait semblé au départ peu enclin à parler de Jung Su croyant, à tort, que le japonais était du genre à aller cafeter au principal intéressé ce qui avait été dit sur lui. Et puis quoi encore ? Il ne prenait pas le thé avec le britannique à ce qu'il sache ! Et ce, bien qu'ils se connaissent depuis longtemps et que c'était à ce dernier qu'il devait une grande partie de son niveau d'écriture actuel. C'est sans surprise qu'il avait entendu un « J'ai dix-sept ans. » sortir de la bouche de son interlocuteur. Il avait beau faire un peu plus que son âge, il portait encore une part de cette gaucherie adolescente dont on peine à se défaire lorsque l'on rentre dans l'âge adulte. Enfin ici, il avait encore un peu le temps le gamin avant de jouer les hommes sûr de lui Après cela, conversation décousue oblige, les présentation étaient venues se mêler un temps à leur papotage informel quant à la dure vie d'idole et ses fans hystériques, ses haters bien remontés aussi. D'ailleurs, ce n'est pas le plus jeune qui avait contredit cet adage.... « Elle m'avait fait venir dans le but de me recruter en tant qu'idole. Mais j'ai décliné la proposition, j'ai eu ma dose. Être en groupe, ça craint, c'est dépendre de beaucoup d'autres choses et personnes. Les haters n'ont pas été tendres avec ceux qui sont restés, ça ne me manque pas le moins du monde. »

C'est alors qu'un bref pouffement se terminant sur un sourire en coin avait secoué la frêle carcasse du plus vieux bien emmitouflé dans son anorak, un beau cache misère... « On ne peut pas dire que c'était le grand amour entre vous tous en même temps. Enfin, tu me diras que c'est le cas de la plupart des groupes, on fait risette devant les caméras … mais derrière c'est pas joli, joli. Perso je sais que mon lead vocal se frotterait les mains si je me faisais percuter par une voiture. Un autre gloussement glissa hors de ses lèvres, il imaginait très bien cette scène cocasse. Enfin dis-toi que dans ton malheur tu as eu la chance d'être que le maknae, ils n'ont pas été très tendre avec Young Ho si je me rappelle bien, paraît que c'est le parfait amour avec sa britannique. Il s'étira avant de poursuivre. La place de leader, c'est une belle misère aussi, je m'en serais bien passé.... Et t'as bien fait d'avoir refusé de replonger, t'as gagné ta liberté, chéri là et fait tout pour la conserver , un des rares sages conseils que je puisse te donner d'ailleurs... » On ne pouvait en effet pas dire que le Moonlight était un exemple de sagesse, c'était même tout le contraire. En fait il n'avait jamais vraiment su comment faire pour être une personne dite respectable, sûrement trop ennuyeux et contraignant pour un excentrique tel que Kang Shin-Il.

Puis ce fut au tour des histoires de cœur de venir s'inviter entre eux, chacun semblant avoir connu quelques déboires à cause de cet enfoiré de Cupidon qui ferai mieux d'apprendre à viser ou bien de mieux doser ses filtres d'amour, car la qualité des charmes laissaient à désirer... Le plus jeune avait surprit le compositeur en lui rendant la pareil en lui retournant sa propre question, à vrai dire, il ne s'y attendait pas du tout. Après, il est vrai qu'il n'était pas très difficile à voir qu'il était dans un sale état ces derniers temps, son manager avait grandement apprécié sa perte de poids, ironie bien sûr. Oh et puis, qu'avait-il à perdre en se confiant à un danseur hein ? Rien, c'est donc après s'être donné un peu de courage après plusieurs grandes bouffées sur son joint qu'il avait tenu un bref récapitulatif de ses déboires amoureux avec son meilleur ami. Un peu ailleurs, il avait ricané bêtement avec son interlocuteur, comme on disait, il valait mieux en rire qu'en pleurer. Quand on va mal, il ne reste bien souvent que l'autodérision pour rire, alors on se raccroche à ce que l'on a. Et puis chialer comme un gonzesse devant un quasi inconnu, il y avait mieux.

« L'amour, c'est naze. Je me demande bien quel est le con qui a décrété que tous les êtres humains devaient passer leur vie à le chercher. Comme si ça suffisait pas une fois, on peut en plus tomber amoureux plusieurs fois. Il n'y a que des contrainte, on se prend la tête et au final rien ne va jamais comme on veut. Et là où c'est encore plus vicieux, c'est qu'on ne peut même pas se faire retirer le cœur, sinon on crève. C'est tellement ironique et faux... Je persiste à penser qu'on devrait juste se contenter de la baise. »

La permission de boire accordée, Shin avait reprit la parole le temps que le plus jeune dompte la bouteille de whisky . Enfin, du moins il le fit après s'être étiré paresseusement en grattouillant par la même occasion la petite furette emmitouflée dans la veste de son jeune interlocuteur. « Et bien, et bien je veux pas jouer les vieux cons mais... Tu crois pas que pour le coup tu n'as pas le temps de changer d'avis ? Tu peux faire des belles rencontres qui ne se finissent pas mal, même moi j'ai été fiancé à une époque c'est dire. Mais bon le passage où ma fiancée est passée sous un six tonne c'est moins joli -joli c'est sûr. Enfin bon, je dois avouer que la plupart du temps l'amour ça craint . Il attrapa la bouteille et la leva après une bonne rasade. À la seule valeur fiable de ce monde, la baise ! » On peut dire que le niveau de conversation avait drastiquement baissé, en même temps, entre la drogue et l'alcool, il ne fallait pas s'attendre à des miracles. C'est ainsi que les deux loques humaines avaient finit par se retrouver l'une en dessous de l'autre. Les paroles du leader ne semblant guère plaire à l'autre qui se rembrunit instantanément après ses mots. « Tu veux dire à part m'avoir foutu un gros râteau il y a huit mois et me briser le cœur ? Hmm...Trois fois rien. Il m'a juste traîné chez lui pour noël, m'a offert ce collier en me soutenant que j'étais spécial, on a recouché ensemble, étonnamment la seule chose qui préoccupa l'esprit plus très clair de Shin était la sempiternelle question ' mais qui était dessous ?', question d'importance capitale cela va sans dire, pour la seconde fois depuis que suis revenu en Corée et pas plus tard que ce midi, je l'ai découvert en train de s'envoyer en l'air avec un autre type. Un moche en plus.... Il était désolé mais le 'moche en plus' eu raison de son sérieux et un bruit peu gracieux s'était échappé de sa gorge et de son nez. Pour le coup il aurait donné à peine sept ans au gamin qui lui débitait ces paroles, il était mignon à bouder, mais ça il se garda bien de le dire. C'est certain, il tient énormément à moi, ça crève les yeux. »

Oui bon sur ce coup là, le petit avait pas tort d'ailleurs Shin-Il ne se gêna pas pour le lui faire remarquer. «  Tu marques un point ! Après tu sais Mister Tha a un mode de pensée étrange, si j'étais moins déchiré je t'aurais bien expli..... » Mais pas le temps d'en prononcer plus, un petit diablotin étant en train de réduire en charpie le collier qu'on lui avait offert. Pour le coup, même complètement à l'Ouest Shin ne l'aurait pas fait, on finit toujours par regretter ce genre de gestes dictés par la rage. À froid hélas on ne peut plus que se dire '' Et merde, j'ai vraiment cafouillé'' bien que cela ne changera pas l'erreur que l'on avait fait enfin si ça pouvait lui faire du bien à ce gamin. « Ça fait un bien fou. Je n'aurais pas eu assez de force pour faire pareil avec sa tête » Nouveau rire pour les deux acolytes de joint, le plus vieux pèse un peu plus sur le corps de l'autre en faisant attention à la petite furette, qui de toute manière indignée est partie se réfugier dans la poche, qu'il choisissait toujours immenses, de Shin-Il afin de continuer sa sieste avec quiétude. « T'aurais surtout euh Jinah sur le dos mon vieux oui, abîmer un de ses artistes elle aurait pas aimé.... »

« Et remercie tes grand-parents à l'occasion pour le whisky. »
La cigarette et écartée et vient mourir dans un monticule de neige à côté du banc. Un sourire charmeur ayant fait son apparition sur le visage du japonais qui avait une idée derrière la tête. «  Je n'y manquerais pas... mais pour le moment, puisqu'ils sont pas là, c'est moi que tu vas devoir remercier. Après tout, t'en as plus rien à carrer de cet abrutit de Jung Su et moi de ce con de meilleur-ami alors on à qu'à faire ça... » Ses lèvres se posant sur celle de l'autre, se partageant le goût amer de la cigarette artisanale et alcoolisé de ce qu'ils avaient ingurgité. C'était du grand n'importe quoi, mais pour le moment, le cerveau de Shin répondait aux abonnés absents....
© Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Love Sick ft Kang Shin-Il   Dim 1 Mar - 12:11


Love sucks..
AVEC SHIN-IL

Les mots sortent assez facilement d'habitude, mais plus je fume et bois, moins je suis tout ce qui se raconte, tout comme je raconte sûrement un peu trop de choses d'un coup. Cette rencontre imprévue a vraiment du bon, c'est ce dont j'ai besoin tout de suite, me vider la tête. On parle de la directrice, surtout de son projet de m'avoir fait venir ici. Elle s'est bien fourrée le doigt dans l’œil en pensant que j'allais dire oui et me lancer en solo. C'est bon, j'ai assez donné. Mon rêve, je l'ai touché et vécu durant un an, assez pour réaliser qu'il est loin de n'avoir que des avantages. Bien que je m'en doutais avant de signer mon contrat avec la NG, j'étais loin de la réalité. Les différents départs avaient rendu les fans mécontents, la dissolution du groupe encore plus.

Du coin de l’œil, je l'observe tout en écoutant. Une légère grimace passe sur mon visage au prénom de mon ancien leader. Je le laisse finir avec ça, mais c'est un rire qui m'échappe, malgré le côté glauque de l'image que j'ai eu en tête, lorsque Shin me dit que le lead vocal aurait bien aimé le voir mourir. Ensuite il me donne un conseil, je saisis le blanc laissé afin de répondre.

"Ne me parle pas de lui, rien que de découvrir que c'est pour cette raison qu'il s'est barré le fait chuter loin dans mon estime, le peu que j'avais j'entends." Nouveau rire idiot. "Je veux bien te croire quand tu dis que la place de Leader c'est la plaie, je n'en aurais pas voulu, même si j'avais eu l'âge." Puis je rajoute. "C'est pas dit que je m'en souvienne plus tard, mais merci." Un léger sourire sur les lèvres.

Il m'a confié son histoire avec son meilleur ami, c'est trop compliqué, je ne connais pas une seule personne qui s'est gentiment mis avec une autre sans qu'il n'y ait plein d'histoires avant et pendant. Vus nos états respectifs, encore une fois, on trouve le moyen d'en rire. Les nuages se mettent à prendre de drôles de formes dans le ciel. Je suis plus pété que je le croyais... Autant rajouter de l'alcool dans mes veines en plus. D'une oreille plus distraite, je l'écoute.

"Ça craint ça..." Faisant référence à son ex décédée. En temps normal, je ne l'aurais pas exprimé ainsi, mais là... "Nous sommes d'accord." Son toast me fait de nouveau marrer.

Ensuite, il revient à la charge au sujet de Jung Su, je ne peux pas me retenir de laisser sortir mon amertume. Bien entendu, je ne dépeins pas un tableau flatteur, en plus, ce n'est pas de ma faute s'il est devenu ainsi. Donc je n'ai aucune raison de ne pas le tailler, qu'il tombe de ce fichu piédestal sur lequel je l'avais mis. Alors qu'il se remet à parler, je finis par démonter rageusement le pendentif que j'avais conservé dans ma poche. Il me faut tout quitter sinon j'aurais encore plus mal, en plus ça me soulage. Comme Shin s'est installé par dessus moi, la furette a fini par fuir. J'hausse les épaules au sujet de la directrice, qui a l'air d'être un sacrée tigresse cachée sous ce charmant corps de femme mure. Je lui dis qu'il remercie ses grands-parents à l'occasion pour le bon alcool, le joint terminé atterrit dans la neige. Son sourire change complètement et je comprends aussitôt ce qu'il veut dire avant qu'il ne le fasse. Ses lèvres se logent sur les miennes qui bougent déjà. Il a raison, puisqu'on ne peut avoir celui que l'on veut, autant se consoler ensemble. Ma main se loge sur ses fesses, l'autre sur sa nuque, ma langue en rajoute davantage. Puis je décolle nos bouches.

"Je sens qu'on va bien s'entendre." Dis-je avec un sourire en coin sur les lèvres, ayant aussi changé d'humeur pour une plus charmeuse, fidèle à ma réputation de petit démon.

Ensuite, je me rappelle plus trop de ce qui s'est passé si ce n'est de nos baisers et caresses. Puis Shin est parti le premier, j'ai longtemps comaté sur le toit. J'allais avoir de gros problèmes d'avoir sécher les réputations. Malgré tout, j'ai trouvé le moyen de m'endormir. Une heure plus tard, réveillé, pas en état de bouger, j'ai appelé Donguie pour qu'il vienne me chercher. Il n'a pas été content de me voir ainsi, sauf qu'il m'a aidé à rentrer malgré tout. Au moins, je ne pense plus à l'autre.  

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Love Sick ft Kang Shin-Il   

Revenir en haut Aller en bas
 

Love Sick ft Kang Shin-Il

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» kang shin woo † ʙᴀɴɢ ʙᴀɴɢ
» kang raina ✎ shin min-ah
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Haitian Population: Sick and Tired but Still an Asset‏

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-