AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]   Jeu 8 Jan - 20:37


Pourquoi suis-je venu?
Shin Il & Dong Sun

Jour de repos aujourd'hui, enfin. Depuis quelques temps, je n'ai plus une minute à moi. C'était déjà un peu le cas avant, mais jamais à ce point. Être trainee du mois offre pas mal d’avantages, j'en suis conscient. Pour atteindre ce stade, ça demande de fournir un effort monstre, mais à présent, je dois redoubler de travail dans tous les domaines. En plus des cours auxquels j'ai du mal à rester éveiller, je dois maintenant traîner jusqu'à tard le soir pour travailler ma voix, je dois aussi apprendre et perfectionner la chorégraphie de Kwang Sang Min, absolument géniale au passage mais terriblement épuisante au bout de la troisième fois. Du coup, je passe le plus clair de mon temps libre à dormir et plutôt profondément quelque soit l'endroit. Heureusement que je connais l'agence comme ma poche à présent, je pourrai m'y déplacer les yeux fermés, c'est un peu ce que je fais déjà d'ailleurs. Je n'ai même plus le temps de prendre des nouvelles de Hyun Su ou Tae Hyun, ni même de discuter avec mon roomate lorsqu'on se retrouve le soir.

Par contre, il y a bien quelque chose qui ne m'a pas échappé malgré ma fatigue, c'est cette tornade blonde qui semble de plus en plus présente. Arrivé il y a peu, Dong Sun semble déjà être bien placé chez les trainees et j'avoue que cela me gêne quelque peu. D'autres sont la depuis plus longtemps, ils méritent eux aussi leur place, je n'arrive pas à avaler qu'il pourrai avoir soi disant plus de talent que d'autres. Je suis sur qu'il y a quelque chose derrière qu'on ne nous dis pas, je devrai d'ailleurs peut être monté l’enquête. Mais si encore il n'y avait que ça. Avant, quand des disputes éclataient dans notre chambre, Shin-Il avait ce réflexe de partir pour dormir ailleurs. Je l'ai suivi une fois discrètement pour constater qu'il venait se réfugier dans la chambre du nouveau. Je me suis retenu d'en faire la remarque à l'époque parce que je sais que mon roomate se serai encore plus énervé. Le problème, c'est qu'il le fait encore quelques fois maintenant. Je ne suis pas jaloux de leur amitié, après tout, chacun traîne avec qui il veut, mais qu'ils ne l'affichent pas devant moi. Pour je ne sais quelle véritable raison, je n'aime pas les voir traîner ensemble, ça me met mal à l'aise, surtout qu'ils semblent s'entendre vraiment bien.. Ce n'est pas de la jalousie, je n'en suis pas là, enfin je l'espère.

De tout façon, je n'ai pas vu de la journée Dong Sun et c'est tant mieux. Je me demande d'ailleurs si mon roomate est avec vu que lui aussi, je ne l'ai même pas aperçut un instant. Comme il est rare que j'ai un jour de pause comme celui-ci, j'en ai profité pour dormir jusqu'à tard le matin. Avec les fêtes, l'agence s'est quelques peu vidée afin que la plupart puisse profiter de leur repos en famille. Ça fait tellement de bien de s'arrêter l'espace d'un jour, parce que mon corps est ankylosé et parcouru de courbatures. Quand le projet sera fini, j'irai remercier Kwang Sang Min car c'est à cause de lui que j'en suis à ce point, j'ai l'impression que je ne vais même pas réussir à me lever de mon lit. Mais mon ventre me rappelle assez vite à l’ordre. Je crève de faim et vu que la cafétéria doit être fermée à l'heure qu'il est, il ne me reste plus qu'à aller aux distributeurs qui se trouvent dans la salle de repos au troisième étage. C'est lentement que je me prépare en silence puis que je rejoint l'étage recherché via l’ascenseur. Je ne pensais pas qu'il y aurait des gens à cette heure ci ici, mais j'entend pourtant distinctement des voix. Elles sont aux nombres de deux et en plus, je suis certain de les connaître.

Au lieu de faire mon entrée, je me planque tout d'abord contre le mur. La curiosité est un vilain défaut, mais maintenant que je sais qu'il s'agit de Shin-Il et de son pot de colle de pote, je veux savoir ce qu'ils peuvent bien se dire. Le problème, c'est que je suis un peu loin alors c'est seulement un bruit de fond que j’entend, je ne parvient pas à décrypter les mots. Je mord ma lèvre en essayant de réfléchir à une autre solution pour les espionner sans me faire attraper. La porte est entre-ouverte et seulement à quelque pas, pas loin dedans se trouve un canapé. Je pourrai essayer de me glisser derrière, mais j'ai intérêt d'être le plus silencieux possible. Une fois une dernière respiration prise, je me met à quatre pattes et j'avance lentement vers la porte. Je l'ouvre un peu plus en espérant qu'aucun des deux ne captent mon geste, après tout je ne sais même pas où ils sont dans la pièce. Je ressemble à un espion à agir comme ça, j'aurai même pu trouver ça drôle en d'autre circonstances...Sans perdre une seconde, je me lance dans une roulade et je cale mon dos contre le sofa. Je suis à l’affût du moindre bruit. Le silence est pesant mais finalement ils reprennent leur conversation. J'appuie une main fortement sur mon estomac qui ne trouve rien de mieux que de gronder juste maintenant. Finalement, je finis par me retourner et je me redresse un peu, laissant juste mes yeux au dessus sur dossier. Installé ici, je suis en parfaite position pour les entendre et les voir. En fait, je me demande si c'était une bonne idée. Mon regard est figé sur la scène, pourquoi sont-ils aussi proches ? « Shin ?! » Constatant que j'ai pensé à voix haute, je me rabaisse rapidement. Est ce que j'ai bien entendu ? Est ce que ce type vient de...se déclarer à mon roomate, qui est bien plus que cela pour moi même si j'ai encore du mal à le dire ? C'était quoi tout ça alors, ses gestes, ses chansons ? Du vent ? Finalement, je sors de ma plaque, me redressant de toute ma hauteur. Je jette un regard noir sur le blond, je ne pose même pas un regard sur l'autre.
« En dirai que je dérange. Surtout, faites comme si je n'étais pas là, je ne voulais surtout pas couper ce moment qui semble si important.»

Ma voix est froide, rares sont les voix où je l'utilise. Mais là, c'en est trop, je ne peux pas faire semblant de ne pas être touché. Je ne demande pas d'explication, je n'en ai rien à faire. Je ne sais même pas pourquoi je reste encore là, je devrai partir mais mes jambes le refusent...

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]   Mar 13 Jan - 19:33

Are you Crazy ?

Les fêtes de fin d'années sont déjà passées mais l'agence n'avait pas encore retrouvé sa faune habituelle, la plupart des employés ayant pu rejoindre leur proches. Ce n'était pas le cas de Dong Sun qui avait vu sa famille accomplir le même périple à Bulsan afin de se réunir avec tout le reste de la famille chez ses grands parents. Il aurait tant aimé les voir... mais ce premier manque lui apprenait déjà ce que signifiait être une future idole, beaucoup de sacrifices, en particulier celui de devoir moins voir sa famille et ses amis. Mais il avait accepté de jouer le jeu, maintenant il ne pouvait pas passer au dessus des règles, cet esprit fair-play lui restant de la boxe qu'il ne pratiquait plus depuis quelque temps. Quand bien-même il avait encore cette peur irrationnelle de blesser quelqu'un, le contact d'un sac de frappe lui manquait terriblement. Mais bon, il s'était fait une raison, à chaque fois qu'il commençait à se bander les mains, ces dernières se mettaient à trembler nerveusement, une véritable lavette comme l'aurait dit l'autre Yakuza. Tient, en parlant de lui, ils devaient se retrouver dans la salle de pause au troisième étage. Habituellement l'endroit est bondé, mais ces derniers temps, peu de courageux y traînaient, préférant être lovés dans leurs lits les emplois du temps ayant été allégés pour cette période . L'ex technicien de surface s'estimait heureux, peu d'agences avaient le tact d'accorder des moments pour souffler à leurs employés, il ne pense qu'il aurait pu s'épanouir dans une autre.

Contrairement à certains, il avait profité de la mâtiné pour continuer de s'entraîner à danser, seul, Tae Hwan étant parti en Europe pour les fêtes. Une chance pour lui, le chorégraphe avait déjà abattu un travail titanesque avec lui et il était capable de se gérer seul, il fallait juste qu'il apprenne à être moins gauche lors des chorégraphie . Lui qui était aussi lest lorsqu'il faisait de la boxe thaï, c'était un peu la honte de se transformer en bout d bois plus raide que la justice quand il tentait de se mouver sur un rythme. La salle étant déserte, personne n'était là pour assister à ce désastre, bon il était peut-être un peu dur avec lui-même, mais il n'était clairement pas encore au niveau de rejoindre une unit sans faire honte aux autres danseurs. Ils devrait demander à l'occasion à Shin  quelques tuyaux. Enfin il avait des facilités c'est sûr, le Wushu étant bien plus chorégraphié comme art martial . C'est donc en sueur et exténué, du moins le temps d'une douche, qu'il s'était délassé sous le jet d'eau bouillante. C'est alors que ses pensées s'étaient une nouvelle fois tout naturellement porté à ce qu'il allait faire cette après-midi. La tête de Shin-Il lorsqu’il lui avait demandé ce service et de jouer la fille valait son pesant d'or. Tu parles d'une fille, si il s'entraînait à se déclarer c'était surtout pour les beaux yeux de Choi Min Jae. Il l'avait embrassé tout de même, et un peu trop passionnément pour que ce soit du vent si ? Bref, il n'avait pas révélé à son ami que la fille en question était un homme, il n'avait pas vraiment envie de se faire railler ou regarder de travers. L'homosexualité était mal vue, parfois il fallait savoir faire avec...

La douche terminée et habillé il était sorti en ville à l'occasion d'une perm' rejoindre son ancien coach. Ses pauvres parents, si ils savaient ce qu'il s'apprêtait à faire d'ici quelques jours, il allait bien se faire souffler dans les bronches, mais il s'agissait de son argent et de son corps après tout. Ainsi il avait eu également l'occasion de faire la connaissance du frère de son entraîneur et il doit avouer que de parler de son projet de se faire tatouer  le Paed Tidt  et de boxe Thaï lui fit le plus grand bien. Ces deux heures avaient bien trop vite passé et il n'eut le temps que de dire au revoir en vitesse après avoir convenu un rendez-vous la semaine prochaine. Désolé papa maman il fallait être là, un petit peu de rébellion ça ne faisait pas de mal non ? Il n'y avait pas mort d'hommes. Un coup d’œil à sa montre lui indiqua qu'il allait être en retard, pas le temps de traîner il fallait enclencher la vitesse supérieure de sprint, une chance que l'agence n'était pas très loin du café où ils s'étaient retrouvé avec les deux frères et qu'il connaissait cette dernière comme sa poche. Résultat des courses ? Il était en avance de cinq minutes, l'autre blond arrivant au même moment. «  Yo vieux, toujours aussi ponctuel. Désolé d'être aussi essoufflé, mais j'ai vu mon ancien entraîneur avec son frère en début d'aprèm, ça m'a fait du bien de parler boxe avec eux ah ah. Bon, on se mange une saloperie, que je t'offre bien sûr, et on s'y met ? Après on serra débarrassés. »

Sa veste déposée et après avoir partager un rapide en-cas les voilà tout deux prêts à se livrer à cette mascarade. Dong Sun soupira en se grattant la nuque, inconscient qu'un spectateur s'était immiscé en douce dans la pièce. «  Je me sens ridicule  là à me mettre dans tout mes états pour dire une chose aussi simple... Il relève ses yeux vers son ami, et se prêtant au jeu il lui attrape le poignet en déglutissant. Ça ne fait pas si longtemps que ça qu'on se connaît, mais on s'est beaucoup rapproché tu ne trouves pas ? Et puis, tu te rappelles de l'autre jour ? On n'en n'a peut-être pas reparlé mais, on s'est quand même embrassé ce n'est pas rien pour toi si ? Hum étrange, il avait l'impression qu'on avait appelé Shin, bon peut importe il devait continuer. Je voudrais qu'on aille plus loin, qu'on se donne une chance, j'ai de profonds sentiments pour toi, tellement que cela m'effraie, c'est la première fois que j'aime quelqu'un de la sorte. Et toi ? Est-ce que tu ressens la même cho... » Mais il n'eut pas le temps de terminer qu'on le coupa sauvagement. Il vit la tête de Yoon Dong Soo, le roomate collant du Yakuza, sortir de sa cachette. Donc c'était bien lui qui avait prononcé le prénom de Shin, mais qu'est-ce qu'il pouvait bien lui prendre à cet imbécile encore ?

« On dirait que je dérange. Surtout, faites comme si je n'était pas là, je ne voulais surtout pas couper ce moment qui semble si important. » Alors là.... Il savait de son pote que le danseur avait parfois quelque absence de jugement, mais là, débiter de telles conneries ? Putain, il en tient une sacré couche ce gars quand il voulait. Fidèle à lui-même, le rappeur ne put s'empêcher d'exploser de rire  avant de se reprendre difficilement en portant son attention un instant sur le Japonais. «  Sérieux je pensais pas qu'il en tenait une telle couche ton roomate Shin . » Puis il s'adossa au mur en croisant ses bras en secouant la tête. «  Sérieux mec, tu croyais que moi et Shin.... Il eut une petite grimace de dégoût. Non mais ça va pas bien la tête, c'est un frère d'arme pour moi point. Par contre il semblerait que toi t'en pinces pour lui, mais passons. Une illumination traversa alors l'esprit de l'ex boxeur. Bordel, va pas me dire que si tu me jettes des regards digne d'un American Stafs enragé de combat c'est à cause de ça ? Ah non mais là c'est la meilleur, j'ai bien fait d'être resté ici pendant les vacances moi... » En effet le programme promettait d'être passionnant dans les minutes à venir.

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jang Shin-IlavatarCrazy Shen-Long
Messages : 569
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Rookie, maknae de ᗡSD
Crédits : Avatar: N9ne; signature: Pando

MessageSujet: Re: Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]   Mar 13 Jan - 23:11


Stupidity has no limit...
AVEC LES RING DING DONG

Il s'est passé pas mal de folies ces derniers temps. Déjà, rien que mon opportunité de faire un featuring avec Lee Mi Ran, c'est juste incroyable. Bien entendu, je n'en ai parlé à presque personne. Des amis, je n'en ai pas tant que ça, puis c'est mieux de garder la surprise. C'est vraiment une fille géniale, professionnelle, qui sait ce qu'elle veut. J'ai beaucoup appris durant la cession d'enregistrement et j'ai été vraiment touché qu'elle m'écrive une chanson, pas celle qu'on a enregistré et qu'on doit chanter ensemble plus tard dans une émission, mais une autre, en guise de remerciement pour l'avoir aidé quand elle en avait besoin. J'ai dit à Dong Sun que je la ramenais afin qu'il l'écoute.

Dans tout ça, je n'ai que peu parlé avec mon roomate, donc peu d'occasions pour cette fichue attraction de remettre le bordel, ça l'est bien assez comme ça, bien que ce soit quand-même pas mal calmé. Il faut dire que lui aussi à l'air bien occupé, cela ne m'étonnerait pas qu'il ait des activités du même genre que la mienne, il a été choisi trainee du mois lui aussi, c'est une bonne opportunité d'attirer l'attention. Puis, avec ce qui s'est passé la dernière fois, j'avoue avoir un peu de mal à en faire abstraction. Mais je me sens malgré tout bien mieux, mis à part quand Dong Soo se fait un malin plaisir de jouer les pots de colle et que je dois fuir chez Dong Sun. C'est bien pratique qu'il soit seul dans sa chambre.

En parlant de la blonde ex-fée du logis, depuis qu'il a réussi ses auditions, il travaille comme un dingue. Enfin, c'est ce que je pensais avant qu'il ne vienne me parler d'une fille. Jusque-là, rien de bien exceptionnel, c'est un mec après tout. Par contre, il m'a demandé un truc pas possible qui m'a fait recracher ce que j'étais en train de boire. Ma première réponse a été un non sec et direct. Le prenant pour un fou, je n'ai pas voulu lâché l'affaire, mais il a été vicieux en me rappelant les closes de notre club, j'ai été obligé de l'aider. C'est pour ça que j'ai rendez-vous avec dans la salle de détente de l'agence. Je vérifie plusieurs fois que personne n'est présent, je n'ai franchement pas envie de me taper la honte. Dong Sun arrive en même temps, un brin essoufflé. Il m'explique qu'il était en ville avec des connaissances.

"Yo." Je pose mon sac sur le sol puis retire ma veste, car je viens de dehors aussi. "Faisons ça vite que je sois débarrassé de cette corvée... Et si tu racontes ça à qui que ce soit, je te tue." Mon regard dur planté dans le sien.

D'abord, je mange et je bois un peu, maigre compensation en contrepartie de ce que je m'apprête à faire... Ensuite je prends place sur un des fauteuils, attendant qu'il se lance. Il me sort qu'il se sent ridicule, il n'est pas le seul, pour qu'il se magne, je lui mets un coup de pieds pas fort dans la jambe. Et bien entendu, comme il ne peut pas faire dans la modération, sa main  se pose sur mon poignet, je me retiens de le repousser. Le plus dure, c'est de ne pas rigoler alors qu'il s'entraîne à se déclarer à cette fameuse fille. J'ai l'impression qu'on a prononcé mon prénom tout bas. Non, impossible... Putain que c'est long son texte, il faut qu'il arrête de mater des comédies à l'eau de rose, je vais m'endormir je crois.

Une intervention arrive de nulle part, je sens une présence pas loin. En me retournant, je constate que c'est le boulet qui me sert de roomate. Son regard méchant me fait froncer un peu les sourcils à mon tour, qu'est-ce qu'il raconte encore comme connerie celui-là?? Je claque ma langue contre mon palais, mécontent d'avoir été interrompu, car je vais devoir recommencer cette scène idiote à cause de lui, mon regard dur se plantant dans le sien. Mais le rire de Dong Sun retentit, je ne vois pas en quoi c'est drôle. Ah ça pour en tenir une couche, Dong Soo en a une sacrée... Je me remets debout, écoutant les paroles de Dong Sun, mes yeux passent de l'un à l'autre à plusieurs reprises.

"C'est plutôt à toi qu'il faut demander ça, t'as trop forcé sur les poils de Tornado, je t'ai déjà dit que ça se fumait pas..." Dong Soo qui en pince pour moi? Il a craqué ma parole. Et jaloux? Il est pas bien dans sa tête. Mon regard se pose sur mon roomate. "Toi, t'as deux secondes pour expliquer ce que tu fous ici." Ma voix n'étant pas du tout engageante.

On ne peut jamais être tranquille. Cette mascarade aurait été sur le point de se terminer, il m'aurait demandé mon avis, j'aurais dit que c'était très bien pour être débarrassé et personne n'aurait rien su. Non, à la place, il a encore une fois fallu que Yoon Dong Soo s'en mêle. Jamais il ne reste tranquille dans son coin. Puis comment il est arrivé aussi près sans qu'on le voit ? Il s'est pas pris pour un ninja en se roulant par terre quand-même ? Il est pas assez léger pour que ça s'entende pas. Bref, c'est du grand n'importe quoi et j'en suis blasé d'avance. En attendant, je reprends ma canette de thé glacé que je termine. Il ne peut rien arriver de toute manière, bien que je me demande ce que mon roomate va me donner comme raison. Sinon je risque de réellement m'énerver...

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]   Dim 18 Jan - 1:07


Incompréhension
Shin Il & Dong Sun

Ça aurait du être une bonne journée. Levé tard tranquillement, j'ai pu enfin prendre du temps pour moi, pour me préparer à mon rythme sans avoir à courir partout. En plus ce midi, j'ai la chambre et la salle de bain pour moi vu que mon roomate est absent, parti je ne sais où. Sous la douche brûlante, je me fait soudainement la réflexion qu'on est déjà mi janvier. Je n'ai pas vraiment eu le temps de voir et de profiter des fêtes cette année. Même si l'agence tourne un peu au ralentit, ce n'est absolument pas mon cas. C'est même tout le contraire et c'est pourquoi aujourd'hui, j'ai réellement besoin et envie de profiter. D'ailleurs, je devrai songer à appeler mes parents, ça fait un bout de temps que je n'ai pas pu les joindre et les tenir au courant de tout ce qu'il m'arrive. Je suis sur qu'ils seraient ravis de l'apprendre.

Mais le plus important pour le moment, c'est mon estomac. J'ai tellement faim que je pourrai manger n'importe quoi, sauf que je ne garde pas de bouffe dans la chambre vu que c'est interdit. Et même en douce, je n’oserai pas le faire. J'ai encore de travers les quelques commentaires de Shin-Il à propos de mon poids. Pour le moment j'ai eu droit à un gentil 'Baleine' ou 'Mobidik' du coup, je surveille bien plus ce que je mange. D'ailleurs, plus je me regarde dans le miroir, plus je trouve que j'ai l'air un peu plus sec... Enfin, ce n'est que mon avis personnel..Mais je me dois d'être raisonnable et tout de même avaler quelque chose pour ne pas tomber. Bien plus tard et une fois tout à fait près, je fini par rejoindre l'étage où se trouve la cafétéria. Seulement, je n'y rentre pas, pas pour le moment en tout cas. Parce que sur le pas de la porte entrouverte, j’entends des voix qui me sont familières, ce qui fait naître en moi une certaine curiosité. Oubliant mon appétit, je fini même par entrer finalement dans la pièce, le plus discrètement possible et je souffle une fois certain que mon arrivée n'a pas éveillé leur soupçons malgré les gargouillements de mon ventre, je peux enfin me déclarer hors de danger. Je suis installé derrière le fauteuil, ce qui me permet de vraiment tout entendre mais ça ne suffit pas. Je vais jusqu'à mettre mes yeux au niveau du dossier pour les avoir en ligne de mire.

Je sais que c'est mal et que j'aurai à le regretter, mais c'est plus fort que moi. Si j'avais su à quoi m'attendre à ce moment là. De là où je suis, je peux voir leur proximité. La première phrase associée au geste me fait avaler ma salive de travers. La suite me déplaît encore plus. Embrasser ? EMBRASSER ?! Non, impossible, j'ai du mal entendre ou j'ai mal compris. Mes doigts fermement accrochés au rebord du sofa s'enfoncent encore plus, faisant blanchir mes phalanges. Je ne peux d'ailleurs pas retenir ma voix plus longtemps, je susurre le nom de Shin tellement je suis sous le choc. Heureusement que je me rend bien vite compte de ma connerie et que j'ai le temps de replonger pour me cacher. Je doute que mon intervention n'ai pas était remarquée, pourtant j'ai beau patienter plusieurs secondes, aucun des deux ne vient vérifier si je suis là. A présent, dos collé contre le dossier, les jambes repliées contre mon torse, je n'ose plus bouger. Ma respiration est rapide tant mon cœur bat rapidement. Je ne sais pas pourquoi je me met dans un tel état, c'est comme si je ne contrôlais plus mon corps. Lorsque la voix du blond se fait de nouveau entendre, je plaque rapidement mes mains sur mes oreilles, pourtant j'ai n'y fait, je l'entend toujours ce qui m'énerve de plus en plus. Alors comme ça, il a des sentiments ? C'est quoi ça, une blague ? N'importe quoi, que des conneries ! Et je refuse d'en entendre plus ! Je ne veux pas entendre une quelconque réponse du japonais. D'un seul bond, je me relève pour leur faire face, arrêtant ainsi toutes ces conneries.

Tiens, ils semblent surpris. Au moins, j'ai réussis mon petit effet et j'en suis très satisfait, de plus il a lâché sa main, une chance pour lui. Seulement, la réaction de Dong Sun me laisse sans voix. Il rigole cet enfoiré ? Mes yeux passent rapidement sur le visage de mon roomate. « Je rêve où vous faites comme si j'étais pas là ?! » Ils parlent entre eux, et sur moi en plus sans même m'adresser la parole ou un regard. Ils se foutent de ma gueule et je ne vais pas laisser passer ça. Je hausse moi aussi un sourcil à la nouvelle absurdité qui sors de la bouche de ce pistonné. « T'as raison, passons tes conneries sinon on en a pour la journée. ». A nouveau, je regarde Shin-Il d'un air énervé et peut être même blessé. A quoi il croit jouer là à me faire des menaces ? « T'expliquer ? C'est le monde à l'envers. Et toi alors ? Tu fous quoi ici, et avec lui en plus ? » La voix qui me crispe du blond résonne à nouveau, vraiment, je ne la supporte pas elle m'hérisse les poils. « Premièrement, je te regarde comme je veux. Deuxièmement, pardonne moi de te contredire mais franchement, t'aurai plutôt du partir. Voir même ne jamais venir ici ! Chose qui n'est pas trop tard encore...» L'index pointé en sa direction pour appuyer mes dires, je fini ma tirade en respirant comme un bœuf. Il faut que je me calme, mais comment faire avec lui dans les environs ? En plus, Shin-Il semble complément inintéressé par ce qu'il se passe, il préfère boire tranquillement sa cannette comme si tout était normal. Je crois rêver. « Putin.. » Mes mains frottent avec lassitude mon visage puis se perdent dans mes cheveux. Encore une fois, je les regarde chacun leur tour. Ma voix fini enfin par se calmer à peu près. « J'ai tout entendu, et vu aussi.Tu dis que c'est un frère d'arme ? Pourtant, il ne me semble pas que les gens embrassent et développent des sentiments pour ceux qu'ils considèrent ainsi, alors ne me prend pas pour un con. »

Pour en rajouter, mon estomac fait de nouveau son intéressant. Rageusement je sors une pièce de monnaie de ma poche mais dans le mouvement, je l'ai fait volée par terre. D'une main tremblante par la colère, je la reprend puis je me dirige vers le distributeur pour prendre un en cas sans même faire attention à la présence des deux autres, je ne fait que bousculer Dong Sun placé sur mon passage. Ma pièce avalée par la machine, je tape rapidement le code pour un sachet de chips. Évidemment, il faut que le sachet se bloque contre la vitre au passage. « Toi aussi tu te fous de ma gueule maintenant ?! » Mes lèvres s'étirent en un sourire froid avant que mon pied ne vienne cogner avec force contre cette foutu machine. Une fois, deux puis trois fois, je la secoue même puis enfin, j'obtiens ce qui m'appartient. Finalement, je fini par me retourner et me retrouve devant les deux mais je n'ai d'yeux que pour mon roomate. Je ne peux pas partir maintenant sans explications. « Pourquoi ne pas me l'avoir dit plus tôt ? » Je n'ai besoin que d'une réponse.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]   Mar 27 Jan - 18:20

Secrets ?

Bon et bien, quand il fallait se lancer, il fallait se lancer. Non pas que le fameux jour J était arrivé, mais les répétitions de ce désastre à venir, c'était tout comme non ? Surtout que Shin-Il s'était montré particulièrement peu coopératif et que le blond avait du lui rappeler les clauses de leur club. On est des puceaux pas très doués, on s'entraide bordel de merde ! C'est donc ainsi qu'il avait, un peu vilement il avoue, eu son pote par une promesse.  Et si il n'accélérait pas le pas, il allait arriver en retard ! C'est donc essoufflé qu'il était arrivé en salle de pause sous le regard vaguement blasé de l'autre rappeur qui l'avait salué d'un «  Yo .» Avant de grogner en plantant son regard de Yakuza dans le sien «  Faisons ça vite que je sois débarrassé de cette corvée... Et s tu racontes ça à qui que ce soit, je te tue. » Dong Sun avait haussé les yeux au ciel en soupirant . «  Sérieux mec, pète un coup ça te ferra du bien... Et à qui veux-tu que je dise ça bêta ? Tu crois que je me sens pas complètement ridicule à faire ça ? Bref... » Avant de se lancer dans cet exercice de haut vol, ou pas, il avait proposé un rapide snack. Après tout, c'était la moindre des choses qu’il pouvait faire en remerciement de ce que Shin allait faire pour lui. Une autre idée lui vint en tête. «  Dis mec, tu chausses du combien ? Il enchaîna rapidement. J'ai une paire qui est arrivée en double lors de ma dernière commande, chuis sûr que la pilule passera bien mieux avec une paire de shooes flambant neuves ! » Ouai bon en fait, il avait prévu son coup, mais de là à le dire au fier Shin-Il, hors de question !

Alors qu'il se décide enfin à prendre son courage à deux mains, l'autre sauvage de japonais lui met un coup de pied qui trouve réplique rapidement. Ça commençait fort cette histoire... Bien maintenant qu'il était lancé, plus personne ne pouvait l'arrêter, si ce n'est l’air passablement ennuyé de son interlocuteur. Bon après, c'était un mec un poil, beaucoup, brut de décoffrage fallait pas s'attendre à ce que la présumé Juliette d'un jour ne se mette à battre des cils . Mais c'est là que Yoon Dong Soo, allias le roomate collant de Shin-Il, avait choisi pour débouler de derrière un canapé. Il s’était caché tout ce temps ce con ? Bah putain, il en tenait une sacré couche. Les yeux du plus jeune passèrent de lui à l'autre, passablement énervé certainement, Dong Sun tentant de contenir un nouveau rire nerveux au même moment.

«  C'est plutôt à toi qu'il faut demander ça, t'as trop forcé sur les poils de Tornado, je t'ai déjà dit que ça se fumait pas... » L'ex technicien de surface allait répondre  mais il fut interrompu par un Dong Soo visiblement bien remonté . «  Je rêve où vous faite comme si j'étais pas là ?! » Bah c'est que techniquement, ce glandu n'aurait vraiment pas du se trouver ici, qu'il se plaigne pas de se voir mit ainsi sur la touche après, il poursuivit néanmoins dans sa lancé. « T'as raison, passons tes conneries sinon on en a pour la journée. » Les yeux du bond s'étaient écarquillés sous les mots de l'autre brutes qui l'insultait gratuitement, il avait beau être sympa, ils n'avaient pas gardé les cochons ensemble. Puis quoi encore, il se croyait où l'autre ? On avait tout vu dans cette agence, certains feraient bien de revoir leurs cours de politesse, ça ne ferait pas de mal. «  Plaît-il ? Tu me connais ni d'Eve ni d'Adam mec donc tu vas redescendre d'un ton avec moi okay ? Il se retourna un bref instant vers l'autre jeune homme. Sérieux il est toujours aussi désagréable ton roomate ? » Car là, il comprenait mieux pourquoi l'autre rappeur venait de temps à autre trouver refuge dans sa piaule avec une furie pareille.

Mais son attention s'était reportée sur le plus jeune, passablement énervé qui s'adressait à son roomate . « Toi, t'as deux secondes pour expliquer ce que tu fous ici. » La voix de l'autre rappeur n'étant clairement pas engageant, pour le coup, Dong Sun n'aurait pas aimé se retrouver à la place de son quasi homonyme. «  T'expliquer ? C'est le monde à l'envers. Et toi alors ? Tu fous quoi ici, et avec lui en plus ? » Si là on n’assistait pas à une passionnante scène de jalousie, Dong Sun n'y comprenait plus rien ! Tant qu'il y pense, il faudra qu'il demande des éclaircissements à Shin-Il lorsque toute cette mascarade sera passée. Il semblerait que monsieur le trainee du mois lui ait fait quelques petites cachotteries concernant son roomate, il en mettait sa main à couper ! Enfin pour le moment, il fallait déjà survivre à cette confrontation au sommet. Et aussi, remettre un peu en place l'autre abrutit qui s’apprêtait à l'agresser une nouvelle fois gratuitement.

« Premièrement, je te regarde comme je veux. Deuxièmement, pardonne-moi de te contredire, t’aurais plutôt du partir. Voir même ne jamais venir ici ! Chose qui n'est pas trop tard encore.... » Si il se voyait à respirer comme un bœuf qui aurait trop tiré sa charrue, pour sûr qu'il aurait comprit à quel point il était ridicule. En fait, ce pauvre gars lui faisait de la peine à l'instant même. Ouai il sait, saint Dong Sun toussa, mais bon, il ne pouvait pas non plus être aveugle au point d'ignorer que l'autre avait l'air de se sentir trahi. Toutefois, il n'allait pas non plus se laisser encore marcher dessus comme une vulgaire serpillière, ça il les utilisait quand il était technicien de surface, c'est tout.  Alors qu'il s’apprête à lui donner la réplique, Shin-Il était presque tranquillement posé en train de finir sa canette, il y en avait un qui ne s'en faisait pas … «  Eh bien, quand on me disait que certains trainee étaient pas tendre, je pensais pas me faire agresser de la sorte et aussi frontalement... Tu te rends compte des horreurs que tu peux sortir mec ? Je veux pas lancer de l'huile sur le feu, mais... réfléchis bien et tu verras que tu t'emportes en ignorant tout de ce qui a bien pu réellement se passer. Un quiproquo ça te dit rien ? »

Mais il fallait croire que ces mots pourtant posés de la part du blond n'avaient pas suffit à tempérer la tornade Dong Soo. «  Putain... J'ai tout entendu, et vu  aussi. Tu dis que c'est un frère d'arme ? Pourtant, il ne me semble pas que les gens embrassent et développent des sentiments pour ceux qu'ils considèrent ainsi, alors ne me prend pas pour un con. » Et bien en fait... vu ce qu'il venait de lui débiner alors qu'il lui avait pourtant parlé de quiproquo, c'est qu'il devait l'être un poil en cet instant non ? Comme quoi, les sentiments ça rendait bien abrutit quand même. Car qu'on ne lui fasse pas croire qu'il n'y en avait aucun d'engagé ici !  Son regard se reporta sur le danseur qui s'excitait sur la pauvre machine qui ne lui avait rien fait en lui donnant des coups de pieds.«  Toi aussi tu te fous de ma gueule maintenant ?! » Rectification faite, les sentiments rendait complètement dégénéré.....

Ses nerfs passés sur le distributeur automatique, Dong Soo s'était à nouveau tourné vers Shin-Il «  Pourquoi ne pas me l'avoir dit plus tôt ? » . Toutefois, le plus jeune ne semblant pas décidé à piper mot Dong Sun soupira avant d'attraper, doucement afin de ne pas lui faire mal, son aîné et le fit s'asseoir dans un fauteuil en le maintenant par les poignets. «  Je te déconseille de tenter de me foutre un coup de boule, mec. Je paye pas de mine, mais je fais de la boxe Thaï depuis que je suis tout gosse, avise-toi de tenter quoique ce sot et je t'étale par terre afin de pouvoir parler calmement. Il resserra ses mains afin de montrer un échantillon de sa force avant de bien vite les relâcher. Donc calme mec.... »Dong Sun le lâcha enfin avant de se reculer en  soupirant. Il fit craquer son cou avant de reprendre la parole, espérant que le calme continuerait .  À présent, son attention s'était reportée sur Shin-Il. «  Bon, je ou tu expliques ce qui s'est réellement passé ? » Après tout, c'était du japonais que le danseur attendait des explications, autant respecter cette demande.  

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jang Shin-IlavatarCrazy Shen-Long
Messages : 569
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Rookie, maknae de ᗡSD
Crédits : Avatar: N9ne; signature: Pando

MessageSujet: Re: Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]   Dim 8 Fév - 14:52


Seriously...
AVEC LES RING DING DONG

Mais qu'est-ce que je fous ici sérieux ? Tout ce que je vois ou entends est juste du grand n'importe quoi. Déjà que je n'étais pas emballé de devoir jouer les doublures, il avait fallu que mon roomate débarque en mode furie. Depuis ma conversation avec lui, il y avait eu de l'amélioration. L'attraction est toujours là, cependant on continue de faire avec. Les bonnes nouvelles s'étaient enchaînées depuis. Le featuring avec Mi Ran et les préparatifs avant, ma vie était redevenue calme. Même aujourd'hui quand mon pote me raconte qu'il a eu le droit à une paire de baskets supplémentaires dans sa commande. D'ailleurs, je le fixe, un peu surpris.

"Du 44. Pourquoi ?" Suspicieux un peu. Mais il s'avère que Dong Sun et moi faisons la même pointure à ce que je lis sur le carton de la boîte à chaussures. "Tu es sûr qu'on ne va pas te la réclamer ?"

Au final, il a réussi à me convaincre et je jette un œil sur cette paire de chaussures trop classes à mes pieds, les miennes commençaient un peu à s'user en plus. Je l'ai remercié, puis le moment de l'entraînement est arrivé, suivi de près par mon roomate. Je me demande toujours comment il a fait pour arriver derrière le canapé sans qu'on ne le remarque. La suite, c'est juste du grand n'importe quoi, comme je l'ai déjà dit. Les mots fusent, l'agressivité de Dong Soo est plus que palpable, mais je n'aime pas du tout qu'il débarque ainsi, surtout ce que cet idiot se grille tout seul. Il a bel et bien tout entendu de la déclaration, ce qui me me déplaît fortement, d'où le ton de ma voix qui réclame des explications. Il n'a pas à m'espionner comme ça...

Bien entendu, je n'ai aucune explication de sa part, il m'en demande à la place. Quel culot! Le seul qui prend la peine de répondre est mon pote, mais il est évident que l'autre aveuglé du moment n'est pas du tout réceptif. Me sentant inutile dans l'histoire, je termine ma boisson dont l'emballage atterrit dans la poubelle. Mes yeux voyagent d'une silhouette à l'autre, c'est vraiment ridicule à regarder et à entendre. Le pire, c'est sans doute mon roomate qui se met à causer au distributeur et aussi à le violenter. Déjà, je me mords l'intérieur de la joue, ce serait vraiment le drame si je devais me mettre à rire, mais ce n'est pas l'envie qui m'en manque. Pendant qu'ils me donnent un peu l'impression que leurs vies sont en jeu, j'essaie de me contenir. Dong Sun agit en calant Dong Soo assis sur le fauteuil. Mes épaules ont de petits sursauts, comme mon corps. Et le coup qui m'achève c'est mon pote qui tourne sa tête d'ahuri dans ma direction en me posant une question. Je regarde directement à l'opposé, je sens mon sourire naître sur mon visage, après deux secondes de blanc, je n'en peux plus et j'éclate de rire sous leurs yeux. Mon rire est tellement fort que j'en viens à me plier en deux en me tenant les côtes, appuyé de côté contre le mur. Mon fou rire ne fait que s'amplifier dès que je tente de reposer les yeux sur eux.

"Moi ? ... Lui ?" C'est haché parce que j'ai du mal à parler pendant que je me marre comme ça faisait longtemps que je ne l'avais pas fait. Je rigole un peu plus fort rien que de m'imaginer avec mon pote. Finalement, j'arrive à articuler. "J'ai bien meilleur goût que ça..."

Qu'ils rient ou non, je mets un sacré moment avant de parvenir à me calmer. J'ai presque les larmes aux yeux, mes abdos ont bien travaillé pour le coup. Puis, j'expire plusieurs fois assez fort afin de réellement me calmer. De nouveau tout droit et plus collé au mur, je secoue un peu la tête tout en rejoignant Dong Soo sur le fauteuil d’à côté. Mon regard se pose de nouveau sur lui.

"C'est quoi qui tourne pas rond dans ta tête ? Tu n'as rien entendu de ce qu'il a dit, tu t'es planté. S'il avait osé m'embrasser, il se serait pris mon poing dans la figure et promené dans l'agence avec un bel œil au beurre noir." Petit sourire en coin, et petit échange de regard rapide à mon pote. "Tu oses demander des explications alors que tu espionnais clairement et que tu as surgi de derrière ce canapé comme une furie. Ça ne te ressemble pas du tout de te comporter de cette manière et d'agresser les gens." Ma main vient se loger sous le visage de mon roomate et je l'oblige à me regarder. "Où est passé le Dong Soo souriant, sympa, qui parvient toujours à être ami avec tout le monde ? Dong Sun est le même genre de personne que toi, vous êtes faits pour bien vous entendre. Tu es sensé être le plus âgé en plus."

Ma voix n'était pas coléreuse, mais un peu moralisatrice. Je n'ai pas été agressif, mes doigts finissent par ne plus le toucher, sinon ça va encore déraper... Mes bras se croisent sur mon torse, m'avoir fait rire à ce point, au moins je suis bien détendu à présent, d'où le petit sourire amusé qui flotte sur mes lèvres. Puisque mon roomate s'était adressé à moi, je donne malgré tout les fameuses explications en espérant que le malentendu va cesser.

"Je fais partie d'un groupe avec Dong Sun et l'une des closes est d'aider l'autre dans un certain domaine. En l'occurrence, Blondie est amoureux d'une fille et je servais de figurant afin qu'il s'entraîne à se déclarer." Mon regard se pose sur mon pote. "Mais il ne risque pas de me serrer avec sa technique... Il m'a perdu juste après la première phrase. Sérieux, c'est trop long. Et puis c'était quoi de m'attraper le poignet ? La fille va croire que tu vas lui faire du mal ouai. Il faut vraiment que tu arrêtes de mater des drama à l'eau de rose." Moqueur bien entendu. Puis je tourne la tête de nouveau vers mon roomate en espérant avoir du soutien. "Toi qui l'as entendu, tu te laisserais convaincre par ça ?"

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]   Lun 2 Mar - 18:00


Quel boulet..
Shin Il & Dong Sun

Une blague ou un cauchemar ? Je ne sais toujours pas quel terme décrit le mieux cette foutue situation dans laquelle je suis. Que Shin et Dong Sun se voient, je n'ai aucun problème avec ça. Qu'ils aient une discussion de ce genre, là par contre je dois être honnête, c'est loin de me plaire. Bien caché derrière le fauteuil, je les entend parfaitement. La conversation sur les chaussures ne m’intéresse pas vraiment, pourtant je reste planqué, j'ai la nette impression qu'il ne s'agit pas seulement de ça. D'ailleurs, le véritable sujet arrive à l'instant même. Comme quoi, j'ai eu une bonne intuition pour une fois. Ça me rend fou, à chaque mot prononcés mon seuil d’énervement augmente au même rythme. Si bien que je finis par exploser et apparaître devant eux. Ils ont l'air surpris, de me voir surgir de ma cachette ou parce que je viens de les couper dans un moment pseudo important totalement ridicule?

Si au début, ils font comme si je n'étais pas là, je ne manque pas de leur rappeler ma présence de façon loin d'être amicale. Dong Sun est le premier à m'adresser la parole. Non mais pour qui il se prend ? Je ne suis pas son pote et pourtant il me parle familièrement, un peu trop à mon goût d'ailleurs. «  Plaît-il ? Tu me connais ni d'Eve ni d'Adam mec donc tu vas redescendre d'un ton avec moi okay ? » Un fin sourire étire mes lèvres alors que je le fixe droit dans les yeux. « Oh tu sais, je te connais déjà bien pourtant. On parle déjà assez de toi dans l'agence, comment tu es rentré ici par exemple. Enfin, grâce à quoi plutôt. Mais c'est pas le sujet. Et si tu veux que je redescende d'un ton, tu devrai déjà commencer à le faire de ton coté, je te signal que je suis encore le plus âgé de nous deux. » « Sérieux il est toujours aussi désagréable ton roomate ? »  Pas de réponse de la part de Shin. Je ne sais pas vraiment comment je dois prendre ce silence. Si la réponse m'était posée, je répondrai que non, je ne suis pas une personne désagréable, bien au contraire. Il faut juste ne pas me mettre avec des personne que je ne supporte pas, voilà tout.

Plutôt que d’accéder à la demande de mon roomate, je lui renvoi sa question, lui demandant de m’expliquer la raison de sa présence ici et avec l'autre trainee. Je n'ai peut être pas était honnête à les observer ainsi, mais à présent, je me pense en droit à avoir des explications quant à tout cela. Sauf que bien évidemment, je n'ai pas mes réponses tant voulues. Il faut qu'une nouvelle fois, le poète du dimanche fasse son intéressant. Avec toute ma délicatesse légendaire, je l'enfonce encore un peu plus. Je ne suis pourtant pas ce genre de gars, bien au contraire. Mais avec lui, c'est plus fort que moi. Je ne l'aime pas, je n'aime pas le fait qu'il soit si vite arrivé à ce stade, je n'aime pas qu'il traîne aussi souvent avec Shin-Il. Alors quand l'occasion m’aie donnée, je me fait une joie de lui balancer quelques mots bas. Même si dans l'état actuel des choses, je dois donner une piètre image de méchant vu comment je respire fort. « Eh bien, quand on me disait que certains trainee étaient pas tendre, je pensais pas me faire agresser de la sorte et aussi frontalement... Tu te rends compte des horreurs que tu peux sortir mec ? Je veux pas lancer de l'huile sur le feu, mais... réfléchis bien et tu verras que tu t'emportes en ignorant tout de ce qui a bien pu réellement se passer. Un quiproquo ça te dit rien ? » 
De suite les grands mots. Agresser ? C'est à peine si je l'ai brusqué ! Pour la seconde fois aujourd'hui, il utilise un mot trop familier pour s'adresser à moi, mais je vais passer outre le mot 'mec' bien que ça m'horripile. Donc d'après lui, je serai totalement en train de me gourer. Il me prend vraiment pour un con ? Ou alors j'ai une tête à gober tout ce qu'il dit ? Encore une fois, il me pousse à bout et je réplique avec force. J'en rajoute même une couche juste après. « Ne vas pas me faire croire que tout est faux. Vous ne saviez même pas que j'étais là depuis le début. Je ne t'agresse pas non plus, je t'explique juste deux trois trucs . » Je jette un rapide coup d’œil vers le plus jeune de nous trois qui n'a toujours pas ouvert la bouche. Pitoyable. Cette situation, cette discussion, tout ça. Enragé, je dévie vers la machine à soda histoire de me rafraîchir et d'accessoirement passer mon surplus de colère.

Seulement, ça ne me suffit pas. Il faut que je sache. Il faut que je pose la question à Shin le pourquoi de tout ça. Mais à peine les mots sortis, c'est celui avec qui je ne veux plus avoir affaire qui agit. Je grogne un peu en sentant ses mains sur moi, mais bizarrement je ne le repousse pas. Je me laisse plutôt asseoir même si mes yeux plissés fixés sur lui ne laisse pas de doutes quand à mes pensées colériques. « Je te déconseille de tenter de me foutre un coup de boule, mec. Je paye pas de mine, mais je fais de la boxe Thaï depuis que je suis tout gosse, avise-toi de tenter quoique ce sot et je t'étale par terre afin de pouvoir parler calmement. » Tiens, son idée me semble plutôt pas mal. Le sursaut de mon corps est bien vite arrêter. Ma voix se fait assez basse pour que la menace passe mieux à ses oreilles. « Appelle moi encore une fois mec, et c'est pas qu'un coup de boule que je vais te filer, boxeur ou pas. On verra lequel de nous deux finira étaler à terre, mec. » J’insiste bien sur le dernier mot alors que sa réaction fait déjà naître une légère grimace sur mon visage. « Conn... » Je me mord la lèvre avant de sortir l'insulte qui me chatouille la langue. A la place, je regarde Shin pris dans un fou rire. Alors nous on s’engueule, et lui ça le fait marrer ?

Je penche un peu la tête, totalement surpris par sa réaction. « Moi ? ... Lui ? J'ai bien meilleur goût que ça...» Mes yeux voyagent entre Shin et Dong Sun. Je recherche un peu de soutien du coté de ce dernier, mais je ne sais pas si il comprend lui aussi vraiment ce soudain fou rire. De longues minutes passent durant lesquelles seul son rire se fait entendre. Patiemment, j'écoute ces explications. Lui aussi me certifie que tout ce que j'ai pu entendre tout à l'heure est faux. Si je ne crois pas Dong Sun, l'entendre de la part de Shin me fait soudainement fortement douter. Sa réprimande me fait sourire un court instant. Pour toute réponse, je hausse les épaules sans décrocher un mot. Sa main sous mon visage me fait frissonner alors que je repose les yeux sur lui qui s'est grandement approché sans que je ne le remarque. « Où est passé le Dong Soo souriant, sympa, qui parvient toujours à être ami avec tout le monde ? Dong Sun est le même genre de personne que toi, vous êtes faits pour bien vous entendre. Tu es sensé être le plus âgé en plus.» Il a tout simplement disparu en arrivant au mauvais endroit au mauvais moment. Je grimace en jetant un regard à Dong Sun. Faits pour nous entendre ? Et puis quoi encore ? « Permet moi d'avoir quelques doutes à ce niveau là.. » Je soupire légèrement alors que mon roomate enlève sa main. Il a suffit de ce simple contact pour me calmer. Je suis toujours remonté, mais moins tout de même ce qui n'est pas négligeable.

Enfin, les explications tant attendues arrivent et m’enlèvent un poids. Un entraînement pour une déclaration, rien de plus ? «Toi qui l'as entendu, tu te laisserais convaincre par ça ?» Il me faut quelques secondes pour comprendre que c'est à moi de répondre. Je suis encore un peu sous le choc, soudainement mal à l'aise par rapport à ma réaction depuis le début. « Euh.. » Je secoue la tête de gauche à droite avant de me réinstaller sur le fauteuil. « Franchement, non. C'est niais et dépassé de se déclarer comme ça. Tu devrais essayer de lui écrire une chanson, généralement les gens aiment quand on leur chante une chanson.. » Mon attention est fixée sur Dong Sun, je fais tout pour éviter un quelconque contact avec mon roomate avec qui, je suis déjà passé par cette exacte situation. Finalement, je finis par me relever. « Je crois que je te dois des excuses ? » J'imagine qu'il ne passera pas si facilement outre mes insultes mais au moins le premier pas est fait. Si il est vraiment comme Shin le décrit, peut être qu'effectivement on pourrai bien s'entendre. Le quiproquo maintenant dissipé et les conseils donnés, la dispute ressemble déjà à un mauvais souvenir, une chance que je ne sois pas rancunier.  

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]   Ven 6 Mar - 13:16

Secrets ?

Faire mieux passer la pilule ? Easy connaissant le goût du japonais pour les belles shoees, c'est donc en toute logique qu'il avait commandé une paire supplémentaire lors de sa dernière commande. Et ouai, boursicoter, ça permettait d'avoir de l'argent de poche sans bosser, merci cousin Ducky, sans lui il aurait pu dire adieu à ses petits plaisirs depuis qu'il était trainee. Et aujourd’hui ça lui permettait de remercier Shin-Il de se foutre la honte en l'aidant à se déclarer, tout bénef quoi. «  Du 44. Pourquoi ? La boîte sortant au même moment de derrière le dos au plus vieux. T'es sûr qu'on ne va pas te la réclamer ? » Dong Sun s'était contenté de hausser les épaules, on risquait pas de lui demander, vu qu'il les avait payé, mais ça il se garda bien de le dire, sachant sciemment que son pote aurait refusé illico presto sinon. « Naaa, je leur ai envoyé un mail en leur signalant la bévue, ils m'ont dit que je pouvais la garder, que c'était un geste commercial puisque j'étais un très bon client. » Ce qui sembla finir de convaincre l'autre trainee qui n'avait plus trop rechigné à faire sien ses nouveau bébés .

Après cela, ce fut une belle catastrophe qui avait débarqué dans la salle de pause, un typhon du nom de Yoon Dong Soo qui s'était mit à vociférer gratuitement sur eux. Sérieux pourquoi il ne pouvait pas le saquer autant que ça, les gens étaient bien strange parfois... Et aller voilà qu'il recommençait à l'agresser gratuitement... «  Oh tu sais, je te connais déjà bien pourtant. On parle déjà assez de toi dans l'agence, comment tu es rentré ici par exemple. Enfin, grâce à quoi plutôt. Que c'était bas d'invoquer les ragots de couloir qui faisaient rage à propos de l'entrée de Dong Sun dans le rang des trainee et de sa fulgurante ascension. Si on réussissait c'était évident, on était forcément pistonné. La jalousie faisait vraiment dire de belles conneries aux gens frustrés qui ne se donnaient pas les moyens de réussir. Mais c'est pas le sujet. Heureusement car il était un poil tendu du poing là et et il pourrait faire exception à sa sainte horreur de frapper sur les gens, quitte à devoir consulter un psy après. Et si tu veux que je redescende d'un ton, tu devrais déjà commencer à le faire de ton côté, je te signal que je suis encore le plus âgé de nous deux. » Et puis quoi encore ? Il manquait pas de toupet ce gus, c'était lui qui était venu l'agresser, et après il voulait qu'il baisse d'un ton. Désolé, il voulait bien être gentil, mais ce n'est pa spour autant qu'il aimait s'écraser devant les gens. « Pardon ? Ce n'est pas ce qu'indique ton comportement pourtant... Je te rappelle également c'est toi qui a commencé à m'agresser, ce n'est pas dans mes habitudes de me laisser faire. » Simple rappel. Après cela il avait rapidement demandé au plus jeune d'eux trois si son roomate était toujours aussi pénible. Pas de réponse, ça voulait tout dire...

Le temps passe, la situation ne s'améliore nullement, c'était même l'inverse, plus les minutes passaient et plus l'échange devenait tendu. Bien que Shin-Il semblait amusé, ce qui avait un peu déconcerté Dong Sun, mais il n'avait guère eu le temps de s'occuper de cela, l'autre Brutus étant revenu à la charge. «  Ne va pas me faire croire que tout est faux. Bah euh ...si ? Il n'avait jamais vu une pièce de théâtre ou étudié ça en cours ce merlu ? Vous ne saviez même pas que j'étais là depuis le début. En effet, puisque leur petite répétition était censée être une conversation privée, le respect ne semblant pas être le fort de Dong Soo non plus. Je ne t'agresse pas non plus, je t'explique deux trois trucs. » Si le blond ne s'était pas retenu il aurait très certainement éclaté de rire aux dernière paroles de son aîné. Non mais il s’entendait ? Faux croire que non, et il ne semblait pas non plus avoir conscience de ses agissement ridicules lorsqu'il s’était prit à ce pauvre distributeur automatique. Il avait l'air aussi con quand il était jaloux vis-à-vis de Min Jae ? Parce que là, ça le refroidissait un peu si il en arrivait là ....

Excédé par tout cet emportement et n'aimant guère voir une personne se ridiculiser ainsi, il avait immobilisé Dong Soo sur un fauteuil. « Appelle-moi encore une fois mec, et ce n'est pas qu'un coup de boule que je vais te filer, boxeur ou pas. On verra lequel de nous deux finira étalé à terre, mec. » En simple rappel le rappeur avait haussé un sourcil tout en s'adressant à lui. « J'ai déjà étalé des mecs qui me dépassaient de deux têtes et envoyé un à l’hôpital à toi de voir si tu veux prendre le risque... » Même si tout cela était bien évidement du bluff, frapper quelqu'un étant la pire chose à faire dans un conflit, c'était l'argument de ceux qui en avaient pas, mais si ça pouvait dissuader l'autre de s'exciter encore plus. « Conn.. » Non sérieusement il allait le traiter de... Ah et bien non il n'avait pas eu le temps de finir, le fou rire du japonais le coupant en plein élan. Et bien il était finalement chatouilleux du rire avec les Dong le Shin-Il...

« Moi ?.... Lui ? J'ai bien meilleur goût que ça... » Dong Sun ayant toujours un coude à porté des côtes du plus jeune il lui en avait mit un petit coup. «  Eyh traite-moi de débris pendant que t'y est tshhh. » Bon après tout la réciproque était vrai, mais bon merde quoi ! L'autre rappeur installé près de leur aîné, il l'avait tempéré calmement. «  C'est quoi qui tourne pas rond dans ta tête ? Tu n'as rien entendu de ce qu'il a dit, tu t'es planté. S'il avait osé m'embrasser, il se serait pris mon poing dans la figure et promené dans l'agence avec un bel œil au beurre noir. Ah ça le boxeur ne pouvait pas nier, il aurait passé un sale quart d'heure même. Il laissa un petit pouffement sortir avant de laisser le plus jeune poursuivre. Tu oses demander des explications alors que tu espionnais clairement et que tu as surgi de derrière ce canapé comme une furie. Ça ne te ressemble pas du tout de te comporter de cette manière et d’agresser les gens.  La main de Shin-Il s'était alors glissé sous le visage de son roomate afin de planter son regard dans le sien. Euh les mecs, le voyeurisme ce n'est pas mon truc, prenez une chambre avait envie de crier le dit pistonné. Et après on osait lui dire qu'il n'y avait rien entre eux, on avait beau dire que c'était un boulet, mais ça crevait les yeux qu'il y avait baleine sous gravillon d'aquarium . Shin-Il n'allait pas y échapper. Où est passé le Dong Soo souriant, sympa, qui parvient toujours à être ami avec tout le monde ? Dong Sun est le même genre de personne que toi, vous êtes faits pour bien vous entendre. Tu es censé être le plus âgé en plus. » Ouf il l'avait lâché, c'est que ça commençait à devenir gênant ces conneries. Et après c'était lui le sentimentaliste hein ? Non mais je vous jure... ce à quoi avait sobrement répondu le plus vieux «  Permets-moi d'avoir quelques doutes à ce niveau là.. » Pour sûr que leur relation était pas partie du bon pied.

Mais le sujet changea tout à coup et il fut question de la technique de drague de Dong Sun qui était déplorable il fallait bien l'avouer. « Toi qui l'as entendu, tu te laisserais convaincre par ça ? » Oui bon là c'était sûr à cent pour cent que Dong Soo allait faire alliance avec son roomate. « Euh... Franchement, non. C'est niais et dépassé de se déclarer comme ça. Tu devrais essayer de lui écrire une chanson, généralement les gens aiment quand on leur chante une chanson... » Un petit sourire avait étiré les lèvres du rappeur qui avait également laissé échapper un petit rire. «  Ouai, fin de mon côté ça a pas été plus probant, la meuf m'avait jeté un arrosoir pleins à la gueule la fois où je me suis avisé de jouer Roméo sous sa fenêtre avec une guitare. » Et le miracle se produit juste après. «  Je crois que je te dois des excuses ? » Le sourire du blond s’agrandit encore plus et sa main se tendit devant celles du plus vieux. «  Déjà acceptées si tu daignes me payer un Domac, mon estomac est dur en affaire. » Bon et bien il semblerait que la catastrophe soit passée, une chance...

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jang Shin-IlavatarCrazy Shen-Long
Messages : 569
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Rookie, maknae de ᗡSD
Crédits : Avatar: N9ne; signature: Pando

MessageSujet: Re: Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]   Lun 9 Mar - 17:44


It was funny
AVEC LES RING DING DONG

Alors que c'était sensé être une répétition rapide afin d'aider mon pote à se sentir plus à l'aise dans sa future déclaration, ça a tourné à l'engueulade avec l'arrivée de mon roomate. Quel boulet sérieux... Mais bon, je les regarde sortir les griffes telles deux tigresses en folie. Je n'ai pas spécialement envie de m'en mêler parce que ça tourne au ridicule, Dong Soo ne faisant pas du tout le poids si Dong Sun se décide à lui en coller une. Heureusement, mon pote fait bien plus preuve de sang-froid malgré son poing qui s'est légèrement serré à un moment. Mon roomate se donne clairement en spectacle, malgré tout, d'un autre côté, je trouve sa réaction un brin attendrissante. Oui oui, j'ai bien utilisé le mot. Dong Sun a raison, c'est de la jalousie pure et cela me flatte assez. Enfin ça m'empêche pas de me marrer ouvertement un bon moment.

Plusieurs minutes après, les remontrances et les explications tombent. Dong Sun m'a mit un petit coup de coude, je n'ai fait que dire ce que je pense pourtant. Que je le dise semble enfin convaincre mon roomate dont je peux sentir la pression colérique diminuer. En même temps, j'allais m'énerver s'il persistait. Il est vraiment têtu quand il s'y met... Bref, j'enchaîne ensuite sur la technique de drague de mon pote, soutenu par Dong Soo qui en rajoute une couche. Nos avis sont unanimes, il est pas prêt de nous draguer en racontant autant de trucs niais. Mais puisqu'il doit se déclarer à une fille, peut-être qu'elles sont plus réceptives à ce genre de blabla. N'en étant pas une, n'ayant aucune idée de comment elles fonctionnent, je ne risque pas d'aider. J'espère juste qu'il se prendra pas un râteau... Mon roomate lui conseille d'écrire une chanson. La réplique de mon pote me fait reprendre la parole aussitôt.

"Attends... Elle t'a jeté l'eau qu'il y avait dedans ou carrément l'arrosoir en entier ? Parce que si c'est la seconde option, ça expliquerait pourquoi t'es aussi fêlé et aussi que t'as bien fait de devenir rappeur." Sourire en coin moqueur.

Ensuite, Dong Soo s'excuse. Là je le reconnais bien mieux. Dong Sun n'étant pas rancunier, il déclare qu'un bon mac Do et ce sera oublié. Il ne perd jamais le nord quand il s'agit de bouffe celui-là. Au moins, la hache de guerre a été enterrée, je n'aime pas vraiment qu'ils ne s'entendent pas, j'ai pas besoin d'être tiraillé entre les deux. Ensuite, la discussion est bien plus joyeuse et animée. Un bref coup d’œil sur l'horloge de mon téléphone, il va falloir que j'y aille. Mais avant, il y a quelque chose que je dois faire. Ça fait un moment que ça hante mes pensées et c'est un peu trop important pour que ce soit gardé. Après avoir jeté un regard autour afin de vérifier qu'il n'y a personne à part nous, la présence de Dong Sun ne me dérangeant pas, bien qu'il me posera encore plus de question, je me penche vers mon roomate et l'embrasse sur les lèvres. Lui souriant légèrement, je viens dire à son oreille en japonais pour qu'il soit le seul à comprendre.

"J'ai quelque chose d'important te dire. Ne t'endors pas avant que je sois rentré." Puis je me lève et récupère mes affaires, me tournant vers Dong Sun. "Plus tard les explications, je suis attendu." A eux deux. "Bye."

Ensuite je m'éloigne. En fait, je dois retrouver une personne de la StarE en ville, c'est à propos du featuring avec Mi Ran sunbae. Mais je ne peux pas leur dire, je souhaite qu'ils le découvrent quand on passera à la télévision. Une fois en dehors de l'agence, je marche dans la rue tranquillement, les mains dans les poches. Vérifiant une première fois qu'il n'y a pas de véhicule, je commence à traverser la deux-voies. C'est là que j'entends des bruits métalliques et je n'ai que le temps de tourner la tête pour apercevoir la voiture qui a perdu le contrôle, l'expression horrifiée du conducteur, le tout se passe en une fraction de seconde et ensuite, une vive douleur partout dans mon corps. Le froid du bitume contre ma joue, je ne peux ni parler, ni bouger. Il me semble entendre les voix des passants, quelqu'un crie d'appeler les secours. Au loin, des sirènes de police, merde... Je suis fatigué... Pourquoi ? Je ne vais pas rentrer tôt... Pardon...

Spoiler:
 

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)
» Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Ft. Keith]
» (flashback) Au mauvais endroit...au bon moment [Pv Lyra]
» Au mauvais endroit au mauvais moment (May)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-