AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shooting game ft Dong Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: Shooting game ft Dong Sun   Ven 23 Jan - 5:36


Dong Sun & Mun Hee

« The secret to modeling is not being perfect. What one needs is a face that people can identify in a second. You have to be given what’s needed by nature, and what’s needed is to bring something new. » Karl Lagerfeld


Dès mon retour de vacances avec Tae Hwan, il a bien fallu que je me remette au travail. Pourtant, cela n'empêche pas mes pensées d'être toutes tournées vers lui ou presque. Je suis déjà ravi que l'on vive ensemble à présent, mon ancien appartement, je l'ai conservé parce qu'il me permet de conserver pas mal de meubles et d'objets qui ne rentreront jamais chez mon petit-ami. Comme il s'agit d'une période d'essai afin de déterminer si la vie à deux nous convient, j'ai préféré ne pas trop envahir son logement de mes affaires. Si l'essai s'avère être concluant, je pense que l'on pourra discuter au sujet de prendre plus grand, voire une maison, j'avoue que j'aimerai assez avoir un jardin. Les chats en seront sûrement ravis eux aussi. C'est tout de même le paradis de dormir et de me réveiller chaque jour avec lui.

Être mannequin ne fait pas voyager dans tous les coins de la Corée ou dans le monde, enfin, pas un comme moi qui débute réellement depuis peu. De plus, je fais toujours attention à ne pas trop surchargé mon emploi du temps. Récemment, un autre employé de l'agence est venu me trouver. Un nouveau groupe peut potentiellement être lancé bientôt et on m'a demandé de faire une séance photo avec l'un des membres potentiels. C'était surtout pour qu'il ait de l'expérience aussi dans ce domaine, c'est vrai que c'est bien de comprendre comment on doit se placer au mieux, car, dehors, c'est tout le monde qui peut prendre en photo les idoles qui se promènent dans la rue, lors des concerts ou fan-meeting également. On m'a juste donné son nom et les autres informations liées au shooting prévu dans une semaine. C'est pour une marque de vêtements assez connues, il y a aussi le nom du photographe ainsi que ceux qui travailleront sur la séance, les horaires, etc ... Cela me laisse le temps de faire autre chose au moins d'ici là, comme continue à aller à la salle de sport, avoir été en vacances ne m'a pas fait maigrir.

C'est donc assez tôt le matin que je me rends au studio photo situé dans l'agence. L'équipe est déjà et certaines personnes s'affairent déjà à préparer la pièce selon les directives du photographe. Plus loin, il y a la partie maquillage et coiffage. Juste à côté, les portants avec les vêtements qui seront utilisés. Je salue tout le monde, discutant quelques minutes avec le photographe justement. Ensuite, l'assistante vient prévenir que le jeune n'est pas encore arrivé et que je peux patienter près du coin café installé à une table. Ne buvant pas de café, je choisis un thé. La tasse dans la main, je m'assois et continue les discussions avec ceux qui viennent se réveiller à coup de caféine. J'en connais déjà certains et certaines. Je bois mon thé tranquillement avant que celui qui est sensé travailler avec moi se fait amener non loin par l'assistante, elle a sûrement dû proposer de boire un truc chaud avant que cela ne commence. Je me lève alors et me tourne vers le plus petit, pas de beaucoup, ce qui sera plus pratique durant les prises de photos debout.

« Salut.  Tu dois être le petit trainee qu'on m'a collé dans les pattes, j'espère que tu ne vas pas me ralentir parce que je n'ai pas de temps à perdre. » Dis-je froidement avec un visage sérieux histoire de refroidir l'ambiance.

C'est toujours marrant de voir les têtes se décomposer quand je fais ça. Il m'a l'air un peu trop joyeux et léger, ce n'est pas réellement une attitude quand on travaille avec des personnes bien plus âgées. Puis autant qu'il sache avec qui il va passer les prochaines heures. Je laisse quelques secondes passer encore avant de me remettre à parler.

« Je plaisante, mais arrête de sourire bêtement dans tous les sens, ça donne l'impression d'avoir à faire à un parfait crétin. » Petit sourire en coin. « Tu peux te détendre, pas trop non plus, les maquilleuses ne sont pas encore prêtes, sers-toi une tasse et assieds-toi. »

Une fois qu'il l'a fait ou non, je reprends la mienne pour la finir. De quoi manger avec n'aurait pas été du luxe, mais ce serait assez paradoxale de ramener de la bouffe dans un endroit où les mannequins passent leur temps à surveiller leur poids.

« Je m'appelle Kwon Mun Hee au fait. » Je bois une bonne gorgée. « Comme c'est ta première fois en matière de photoshoot, je suis en quelque sorte celui qui doit t'apprendre. Tu as de la chance que l'agence ait choisi un photographe plutôt cool, il peut y en avoir des terribles parfois. »

Mes jambes se tendent devant moi, mes yeux suivent la progression des préparatifs. A vue de nez, j'estime que dix minutes seront encore nécessaires avant qu'on demande à ce qu'on se prépare. Mes mesures étant déjà connues, mes vêtements seront parfaitement à ma taille, parce qu'avec mon gabarit, je ne rentre pas toujours dans les modèles de taille standards. Un styliste est là pour apporter les dernières retouches, je pense qu'elle aura plus à faire avec le nouveau. C'est un peu comme une ruche tellement ça grouille dans tous les sens. Ma tasse terminées, je la repose sur la table. A nouveau, je le regarde, c'est plutôt évident rien qu'en l'observant qu'il n'y connaît rien, il n'a pas l'air non plus de savoir comment faire pour plaire vu les poses qu'il prend naturellement.  
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Shooting game ft Dong Sun   Ven 30 Jan - 14:38

Ooops I did it again!

Ces temps-ci, on ne peut pas dire que le trainee chômait. Le pire, c'est qu'il trouvait encore le temps d'entretenir une vie sentimentale chaotique malgré tous ses entraînements et activités qui se trouvaient être de plus en plus nombreuses. Ce qui n'était pas au goût de tout le monde... Dernièrement, il avait du essuyer des remarques acerbes de certains de ses camarades, si il pouvait les nommer ainsi, qui le traitaient entre autre 'd'arriviste ', de 'pistonné' et qu'il 'n'avait pas sa place ici, qu'il devait retourner récurer les chiottes de la StarE, qu'il prenait une place qui ne lui était pas réservée'. Enfin ce n'était que pour citer un échantillon, bien évidement, il était conscient que certains trainee pouvaient être découragés et avoir l'amère impression que l'on privilégiait le cousin du manager des Moonlight, voilà pourquoi il ne voulait pas que cette donnée se sache, il savait pertinemment que cette dernière ne lui emmènerait que des ennuis . Enfin bon, au moins, si un jour il perçait, il serait déjà prêt à affronter les vagues de haters qui s’abattront sur lui. Il avait toujours été un combattant, et il ne comptait pas changer...

Bien que parfois, il devait l'avouer, certaines choses pouvaient l’impressionner voir lui faire peur. Mais sans peur, on a bien du mal à juger un guerrier et son bravoure, sans peur, il n'y a pas de courage. Ouai bon ça sonnait un peu vieillot tout ça, mais c'était vrai non ? Bref, tout ça pour dire qu'aujourd'hui il allait devoir effectuer une séance photo avec une des idoles de l'agence. Kwon Mun Hee, bientôt 22 ans, ex chanteur principal et maknae de l'ancien groupe Shadow qui avait connu une dissolution après un scandale lié à l'un des rappeurs. Depuis, et après quelques problèmes de santé assez importants, l'ex chanteur s'était reconverti en mannequin . C'était également une sacré langue de vipère de ce qu'avait entendu ou lu le jeune rappeur. Car oui, rappelez-vous, au départ, la K-Pop ce n'était pas vraiment son domaine d'intérêt principale, il avouait même, bien qu'un peu honteusement, qu'il était une véritable quiche en la matière. Mais depuis il avait un peu rattrapé son retard ! Par contre sur ce coup, il avait du mener sa petite enquête sur le gars qui allait devoir être son garant le long de ce shooting. Bordel mais lui dans un shooting quoi ? Son dos était toujours plus ou moins voûté, il ne se trouvait pas spécialement beau gosse, et il ne savait jamais quoi faire de ses grands bras qu'il gardait le plus souvent ballant. Oui il était du genre gauche on peut le dire, alors le faire poser, il imaginait déjà l'horreur que ça allait donner....

Ce matin, lui qui d'habitude avait un gros appétit, il n'avait rien réussi à avaler et était passé direct par la case brossage de dent et habillage. Ne sachant pas trop comment se fringuer histoire de ne pas passer pour un gros plouc, il avait enfilé une tenue passe partout ni trop négligée, ni trop habillée ne voulant pas donner une image fausse de lui. Bien que si il s'était laissé aller à ses habitudes il y aurait eu neuf chance sur dix qu'il porte un jean déchiré, mais pour aujourd’hui, il allait s'abstenir hein... Il s'était déjà bien assez ridiculisé il y a quelques semaines devant une autre des doles de l'agence. Mais bon, se connaissant, il allait encore le faire aujourd'hui avec sa boulet condition. Putain mais reprend-toi Dong Sun ! Tu vas pas te laisser abattre c'est ainsi qu'il se força à arborer son sourire habituel . Une assistante le prit immédiatement en charge, lui proposant une boisson chaude, qu'il déclina poliment bien évidement, n'ayant franchement pas envie de rendre en pleine séance photo. Elle l'amena alors à l'idole qui allait se charger de le former aujourd'hui. Ce dernier se leva immédiatement en laissant de côté sa tasse encore fumante, se tournant alors vers lui. Dong Sun se targuant d'un inhabituel «  Anyoung hashimnikka Sunbae nim ! » Putain si avec ça il avait pas mit le paquet niveau respect, il espérait que la dur Mun Hee allait en pr....

« Salut. Tu dois être le petit trainee qu'on m'a collé dans les pattes, j'espère que tu ne vas pas me ralentir parce que je n'ai pas de temps à perdre. » Wahou ! C'est que ça commençait fort cette histoire, au moins sa réputation n'avait pas l'air si fausse que cela … Le blond fit disparaître son sourire mais ne battit pas pour autant en retraite, il avait de la chance d'être son sunbae, sinon il aurait entendu sa façon de penser celui-là....Si ça ne lui plaisait pas, il avait qu'à refuser de se taper un boulet qui le 'ralentirait'. Un silence s'en suit encore pendant quelques secondes avant que le mannequin ne reprenne la parole « Je plaisante. Ah, ah, ah.. à mourir de rire en effet.... Mais arrête de sourire bêtement dans tous les sens, ça donne l'impression d'avoir affaire à un parfait crétin. Un petit sourire en coin étirant les lèvres de son sunbae au même moment. Tu peux te détendre, pas trop non plus, qu'il ne s'inquiète pas il était de toute façon tendu comme celles d'un string prêt à casser tellement il était tendu par les fesses d'une obèse... les maquilleuses ne sont pas encore prêtes, sers-toi une tasse et assied-toi. »

Dong Sun n'avait pas demandé son reste et s'était sagement assis sur le siège à côté du plus vieux, l'écartant un peu, c'est qu'il ne voulait pas polluer l'air de la star voyez-vous, on mélange pas les torchons et les serviettes... Lui vexé ? Ouai, juste un poil. Il se hasarda tout de même à faire passer un petit message indirect à son aîné sous le couvert d'une plaisanterie, lui indiquant ainsi subtilement qu'il n'avait pas vraiment apprécié d'être traité de 'crétin '. «  Vous savez vous avez tapé dans le mille, il se trouve que c'est mon second prénom, j'espère que je ne vous ferait pas perdre trop de temps et m'en excuse d'avance. » Dit-il d'un ton poli avant de se repositionner, difficile de rester en place avec un la mal aux fesses qu'il se traînait depuis hier, quel idée de s'envoyer en l'air avec l'autre tigre cinglé avant un shoot... Non même tout court, c'était du grand n'importe quoi !  « Et non merci pour votre proposition, me connaissant je serais capable de renverser la tasse, nous allons éviter  une catastrophe pour ce matin. »

L'autre finit par se présenter, chose inutile vu qu'il s'était renseigné sur lui avant. «  Je m'appelle Kwon Mun Hee au fait. Petite gorgé. Comme c'est ta première fois en matière de photoshoot, je suis en quelque sorte celui qui doit t'apprendre. Tu as de la chance que l'agence ait choisi un photographe plutôt cool, il peut y en avoir des terribles parfois. » Dong Sun se permit un léger sourire, il n’allait pas en rajouter après sa pique déguisée, sinon il allait finir par passer pour un total ingrat. « J'espère pour vous que Nam Dong Sun ne sera pas synonyme de cauchemar au passage alors. J'espère que j’assimilerai vite, bien que je dois l’avouer, mais vous devez de toute façon l'avoir déjà vu, je ne suis pas ce que l'on peut appeler une personne débordant de charisme . En dehors de la boxe, je ne sais pas vraiment quoi faire de ma carcasse. Il se gratta un peu la tête, se rendant compte qu'il s'était tout à coup fait un peu trop bavard. Et vous me rassurez alors, je pense qu'ils ont bien fait, avec un photographe moins zen la séance aurait encore plus eu de chance de se transformer en chaos des plus total. » Petit rire gêné, qu'il s'était hâté d'avorter.

C'est alors qu'une assistante toute paniquée arriva vers eux, annonçant que les mesures qui avaient été prises la dernière fois pour Dong Sun avait été perdues et qu'il fallait les refaire. On les invita donc à se rendre dans une pièce attenante créée pour l'occasion avec des tentures, formant un ensemble assez branlant et tenant par l'opération de l'on ne sait quel force occulte. Pas gêné pour deux sous, le rappeur enleva ses vêtements et laissa la jeune femme faire son travail sans parler. Tout se passait bien jusqu'à ce qu'il remarque des rougeurs au niveau des joues de celle qui s'occupait de lui. Les yeux de la petite brune avaient eu bien du mal à ne pas se détourner lorsqu'elle était arrivée au niveau de ses hanches. Bordel ! Niran... Il n'en manquait pas une celui-là. Il soupira un « Merde.. » presque inaudible priant pour que son aîné ne lui fasse aucune remarque, même si il savait que cela n'arriverait pas.

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Shooting game ft Dong Sun   Mar 3 Fév - 14:39


Dong Sun & Mun Hee

« The secret to modeling is not being perfect. What one needs is a face that people can identify in a second. You have to be given what’s needed by nature, and what’s needed is to bring something new. » Karl Lagerfeld


Au moins, le petit blond avait mis le paquet en salutation. Quand j'étais encore dans le groupe Shadow, c'était assez rare durant les premières années de me faire appeler ainsi alors que j'étais entouré de plus âgé que moi, c'est l'inconvénient d'être le maknae en groupe. Je me rappelle trop de la première fois où des fans m'ont appelé oppa, j'étais tout content et les autres se sont fichus de moi bien entendu. Notre groupe a gagné en notoriété et les deux dernières années, le sunbaenim sortait de la bouche de ceux et celles qui étaient dans le divertissement depuis moins longtemps que moi. Mais je l'ai cassé dans son élan juste après, envoyant son sourire loin ailleurs. Comme d'habitude, mes mots ont atteint leur cible qui semble chercher quoi dire. Après l'avoir invité à s'asseoir, il se décide à parler de nouveau. Ma main se tend et coince sa joue en la pinçant.

"Mais c'est qu'il s'est vexé le petit..." Dis-je, moqueur, en tirant un peu plus sur sa joue. "Ce n'est pas cela qu'il faut répondre. Tu dois sourire et dire: c'est ce qui fait mon charme. Ou un truc du genre. C’est ton job, tu dois passer de la pommade aux vieux comme moi parce qu'on te le demande et que c'est ainsi dans le milieu, même si tu as plus envie d'en cogner certains qu'autre chose..."

Mes doigts relâchent définitivement leur prise. Ce n'est pas parce qu'il ne veut pas de boissons que cela m'empêche de boire la mienne. Je note l'information dans un coin de ma tête sur sa maladresse, ça évitera surement des problèmes.

"Cela saute aux yeux tu veux dire." Petit sourire taquin. "Ce n'est pas une question de charisme, laisse ça aux hommes plus vieux. Poser et se déplacer cela s'apprend. Il faut commencer par de petites choses. La tenue adéquate, une coiffure digne de ce nom et une maquilleuse qui sait ce qu'elle fait, n'importe qui peut changer et avoir l'air beau. Tu te reconnaîtras pas déjà quand on aura fait ces trois choses."

La directrice a bien insisté pour que le photographe soit cool. En même temps, c'est assez logique, si la future idole n'aime pas sa première séance photo, tout en sachant qu'elle en aura beaucoup d'autres dans sa vie, elle sera réticente pour chacune d'elles et ce sera un problème. L'assistante vient nous chercher, enfin, annoncer qu'ils ont perdu les mesures du blond. Quel manque de professionnalisme, je ne le dis pas, mais j'en pense pas moins... Je les suis également dans la cabine d'essayage improvisée, encore une perte de temps. Le fait que l'autre ne soit pas timide à se dévêtir est un bon point, ça gagne du temps, lors d’événements, on a pas toujours le temps de se cacher dans un coin pour se changer. La fille se met à rougir en fixant un point, forcément que je m'arrange pour regarder aussi. L'employée s'empresse de partir dès qu'elle a terminé, alors que j'appuie sur une des marques.

"Et tu arrives encore à marcher avec le traitement que tu as dû subir la nuit dernière? Pas mal." Non sans rire de manière moqueuse. "Grossière erreur du débutant. Quand tu sais que tu vas devoir te déshabiller, soit tu te demandes à l'autre de pas te marquer ainsi, soit tu trouves d'avance de supers arguments pour parer à toute question. Tu peux être sûr qu'elle va en causer avec ses copines à la pause déjeuner." Puis je rajoute. "Enfin, tu n'as pas l'air de t'ennuyer au moins, tu as raison d'en profiter."

Chose que j'ai faite durant des années, profiter des hommes autant que des femmes, avant de me caser avec l'homme qui est devenu mon petit-ami et qui a réussi l'exploit de me rendre accro. Quoi qu'il en soit, il se passe quelques minutes avant qu'on ne vienne nous apporter nos tenues respectives. Pas loin de mon portant, je commence aussi à me changer. Même si les médias ne sont pas au courant de ce que j'ai eu exactement, les deux cicatrices au dessus de mes reins sont assez révélatrices. Une des stylistes ne manque pas de me détailler, mais j'ignore son regard, continuant à m'habiller. Les hommes aussi musclés restent rares, bien qu'on ne dirait pas en me voyant habillé habituellement que je le suis autant. Une fois que je suis prêt, je me tourne vers le plus jeune pour voir comment il porte sa tenue. La mienne m'allant à la perfection. Une chance aussi que cette marque ait des vêtements dignes de ce nom, ce qui n'est pas toujours le cas.

"Respire, la chemise ne va pas craquer pour autant."

Ce n'est sans doute pas un mal qu'il n'y ait pas de costume à enfiler avec les trois pièces qui le composent, il se serait sûrement senti à l'étroit. La styliste revient ajuster mes vêtements comme elle l'entend, bien qu'elle devra terminer une fois qu'on sera passé au coiffage et au maquillage. Les bras croisés sur mon torse ensuite, j'attends que le blond soit prêt. Il ne semble pas déranger par la proximité de la fille, j'en connais qui s'était décomposé au début, notamment parce qu'ils n'en avaient jamais vu une d'aussi près à part leur mère ou leur sœur. C'est ça de passer son temps à s'entraîner en étant trainee depuis tout gosse, cela n'a pas été mon cas. Rattraper mon retard en danse m'a bien posé problème, mais d'un autre côté, j'étais bien content d'avoir vécu autre chose avant de me lancer dans la vie de célébrité.
 
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Shooting game ft Dong Sun   Mer 4 Fév - 15:22

Ooops I did it again!

Outch, on pouvait dire que ça commençait fort avec le mannequin qui avait bien vite fait de faire disparaître le sourire du blond. Quel rabat-joie celui-là, il ne voulait pas sa réputation en tous cas ! En temps normal, le rappeur se serait contenté de hocher sagement la tête, mais étant d'humeur mordante ces derniers temps, il n'avait pu s'empêcher de lâcher une petite pique à son aîné. Pourvu que ça ne lui porte pas préjudice, il aurait plus manqué que ça . Au moins ça aurait donné de quoi jaser et se réjouir à tous ses détracteurs. Enfin il semblerait qu'il s'était surtout attiré la moquerie de l'autre qui l'avait attrapé par la joue tout en la pinçant entre son pouce et son index, comme on le ferait pour un sale garnement. Tient, ça lui rappelait une certaine scène datant d'il y a quelques semaines maintenant. Mais ce n'était pas le moment d'y penser, de toute manière, la voix de Mun Hee l'avait bien vite ramené à la réalité. «  Mais c'est qu'il s'est vexé le petit.... Le plus vieux tirant au même moment un peu plus fortement sur sa peau. Ce n'est pas cela qu'il faut répondre. Tu dois sourire et dire : c'est ce qui fait mon charme. Ou un truc du genre. C'est ton job, tu dois passer de la pommade aux vieux comme moi parce qu'on te le demande et que c'est ainsi dans le milieu, même si tu as plus envie d'en cogner certains qu'autre chose... »

Enfin libéré, Dong Sun haussa les épaules. «  Une chance que je ne sois pas du genre violent alors. Et si je peux me permettre, vous n’êtes pas tellement vieux que cela, nous avons que deux ans d'écart bien que vous restez bien évidement mon sunbae de part votre grande expérience dans le milieu. Mais je vois ce que vous-voulez dire, après tout, nous sommes dans le milieu des faux-semblants où tout le monde aime tout le monde pour mieux critiquer par derrière. Mais je m'excuse, je n'ai pas été correct avec vous, mon père m'en aurait flanqué une bonne si il m'avait entendu oser m'adresser à vous de la sorte. » Et oui, comme quoi, il n'en n'avait pas l'air mais il pouvait comprendre vite quand il voulait. Enfin non pas vraiment, c'est surtout que c'était l'un des aspects qui avait poussé le cadet à fuir ce monde comme la peste, devoir feindre l'entente avec une personne n'étant pas son genre bien qu'il soit facile à vivre.

Après cela, il avait jugé utile d'informer celui qui était son garant aujourd'hui de sa grande maladresse, il valait mieux prévenir que guérir comme on dit. «  Cela saute aux yeux tu veux dire. Un petit sourire amusé étira les lèvres du rappeur, ce n'est pas avec ça qu'on risquait de le vexer, il se prenait suffisamment de vanne comme ça pour être presque immuniser contre tout ça. Ce n'est pas une question de charisme, laisse ça aux hommes plus vieux. Poser et se déplacer cela s'apprend. Il faut commencer par des petits choses. La tenue adéquate, une coiffure digne de ce nom et une maquilleuse qui sait ce qu'elle fait, n'importe qui peut changer et avoir l'air beau. Tu te reconnaîtras pas quand on aura fait ces trois choses. » Pour le charisme, il n'était pas vraiment d'accord avec les dires du plus vieux. L'âge n'avait rien à voir là-dedans et il avait croisé nombre d'adversaires qui en dégageaient pas mal malgré leur jeune âge. Certains naissaient avec 'ça' c'était ainsi, d'autres avaient besoin de l'acquérir, et en effet cela se faisait plutôt avec l'âge comme l'avait dit son chaperon. Bien évidement, il se garda bien de contredire une nouvelle fois son interlocuteur et s'était contenté de sourire en répondant . « J'espère qu'aujourd'hui je retiendrais déjà quelques petits trucs alors, mais je suis confiant, j'ai un bon professeur de ce que j'ai pu voir. » Et hop, du deux en un, du passage de crème sur le dos, et un indice sur le fait qu'il avait poussé sa conscience professionnelle jusqu'à se renseigner sur les personnes avec qui il allait collaborer. De plus, ce n'était pas comme si il était hypocrite en formulant ce compliment, il le pensait sincèrement et son regard ne reflétait aucune fausseté en ce moment-même.

Mun Hee l'informa ensuite que le photographe, en plus d'avoir un book bien fourni et de qualité, était du genre cool. Une aubaine pour le blond qui craignait de voir un de ces artistes excités qui hurlent à tout va dès que l'on est décalé d'un millimètre par rapport à la position initialement prévue. Ki Seok lui en avait raconté des vertes et des pas mûres sur certains shooting, au moins il était paré à voir cela arriver, mais pas aujourd'hui. Ce fut ce moment d’accalmie que choisit une des assistantes pour débouler en annonçant que les mesures du rappeur avaient été perdues. Bah voyons.... C'est donc en quatrième vitesse que ce groupe improvisé s'était pressé dans une des cabines afin de reprendre les mesures de Dong Sun. En fait, elle aurait pu lui demander de se foutre à poil en pleins milieu de la salle que le jeune homme n’aurait pas changé de couleur, après tout, ce n'est pas comme si il était très habillé lorsqu'il boxait. Il lui était même arrivé une fois de voir un de ses shorts se déchirer en pleins combat, ça avait fait sensation ah ah ! Toutefois, il surprit la jeune femme chargée de reprendre ses mesures se mettre à rougir, mais pourquoi elle... Et merde, Niran bien sûr.... Elle ne s'était pas attardée et avait bien vite finit sa corvée afin de pouvoir fuir avec le feu aux joues.

Bien sûr, cela n'avait pas échappé à Mun Hee qui s'était hâté d'en rajoute une couche tout en appuyant sur un des bleus du cadet. La douleur, le rappeur y avait été habitué, ce n'était pas parce que l'on appuyait sur une de ses marques qu'il allait grimacer. Toutefois, cela ne m’empêcha pas de passer par toutes les couleurs de toute la création, terriblement gêné de voir sa vie sexuelle ainsi exposée à la vue de tous. Il y avait tout de même plus glorieux que l'on sache que le soir on se faisait péter le cul par un autre. Il aurait préféré des griffures dans le dos, il aurait eu l’air plus viril pour le coup, là il passait pour une bonne grosse tapette... Déjà que l'homosexualité était mal vue.. « Et tu arrives encore à marcher avec le traitement que tu a dû subir la nuit dernière ? Pas mal . Le petit rire de son aîné finissant de le faire rougir comme une écrevisse trop cuite. Grossière erreur du débutant. Quand tu vas devoir te déshabiller, soit tu demandes à l'autre de pas te marquer ainsi, soit tu trouves d’avance de supers arguments pour parer à toute question. Tu peut être sûr qu'elle va en causer avec ses copines à la pause déjeuner. Enfin, tu n'as pas l'air de t'ennuyer au moins, tu as raison d'en profiter. »

À vrai dire, si il avait pu être casé avec la personne qu'il aime directement, ça lui aurait bien mieux convenu plutôt que de tenter de noyer son chagrin dans des bras plus ou moins inconnus. Mais il n'était pas là pour étaler ses états d'âmes. De toute façon, l'autre s'en serait complètement fichu, il n'était pas du genre mère poule comme certains autres artistes de l'agence. Il est vrai que si il était tombé avec Park Jung Su, et autant le dire il avait presque prié pour obtenir une collaboration avec celui qu'on appelait 'la mère poule de la StarE ', il se serait sûrement confié, mais là il garderait le silence hein, il s'était assez ridiculisé comme cela. Il prit une grande inspiration afin de se donner du courage et avait répondu tandis que son visage reprenait une couleur plus humaine. «  Vous savez, avec la boxe il m'est même arrivé de voir un de mes os ressortir en pleins combat . Donc ce n'est pas un petit mal de cul qui va m'empêcher de marcher Mais j'avoue que je n'ai pas été fin sur ce coup, j'essaie toujours de faire attention, mais il faut croire que ce n'était pas assez. Quand à l'assistante, il eut un petit sourire en coin, je ne pense pas qu'elle en parlera à ses copines... » Il l’avait bien remarqué elle était troublée, au pire elle raconterait qu'elle s'était tapé un joli mec bi, c'est à la mode en plus. Un nouvel accessoire qu'elle pourrait fièrement exhiber sur son cv sexuel et l'honneur du blond serait sauf.

En silence les deux jeune hommes enfilèrent leurs tenues respectives. Dong Sun n'étant pas particulièrement à l'aise avec la chemise qui le moulait un peu trop à son goût, il était plus du genre tee shirt voir marcel, mais ce genre de fringues... Même qu'avec une bête chemise il se sentait aussi ridicule qu'un pingouin sur la banquise. En tous cas il avait une sacré armoire à glace à côté de lui, comme quoi les vêtements pouvaient cacher pas mal de choses. Sur qu'à côté il ressemblait à une crevette. Et bim un petit coup pour son amour propre, déjà que ça ne volait pas bien haut. Alors qu'il réajustait son col, la voix de Mun Hee résonna. « Respire, la chemise ne va pas craquer pour autant. » Le rappeur ne répondit que lorsque la styliste s'était approchée de lui afin d'ajuster sa tenue. «  Ça doit être la troisième fois de ma vie que j'en porte, les deux autres fois c'était à l'occasion de mariage. Mais je sens que je vais vite devoir m'habituer à en porter vu l'amour qu'on les fan pour les chemises ajustées. Petit rire. Dite-moi, votre premier shooting, vous l'avez vécu comment au fait ? »

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Shooting game ft Dong Sun   Ven 13 Fév - 4:07


Dong Sun & Mun Hee

« The secret to modeling is not being perfect. What one needs is a face that people can identify in a second. You have to be given what’s needed by nature, and what’s needed is to bring something new. » Karl Lagerfeld


Sa joue a le droit à une cession de pincement gratuit. Lorsque je le relâche après avoir donné un conseil, sa réponse me prouve qu'il a vraiment fait des recherches. C'est déjà une manière d'être professionnel, c'est important de savoir à qui on a à faire. Il va même jusqu'à s'excuser.

« Excuses acceptées. » Lui dis-je avant de continuer. « C'est simplement ton travail. Tout doit être contrôlé, prévu d'avance à leurs yeux, tu dois donc répondre à leurs attentes en jouant le rôle qu'on t'a donné. Une mauvaise publicité, un mauvais comportement et tu peux ruiner ton groupe. Ce que tu penses ou bien fait en dehors de cela ne regarde que toi. L'hypocrisie règne partout, mais tu trouveras des personnes honnêtes qui valent le coup. C'est le système qu'il faudrait changer et les vieux derrière leurs bureaux ne sont pas de cet avis. Au moins dans cette agence, la directrice a une politique envers ses employés plus souple. Dans mon ancienne agence, c'était plutôt l'armée. » Petit rire amusé.

Informé de sa maladresse, il faudra que je surveille parce que ça pourrait créer des problèmes. La discussion se poursuit sur le charisme, il se contente de m'écouter à nouveau. Qui aurait cru que je finirai par donner des conseils à des plus jeune un jour ? Pas l'ancien Mun Hee en tout cas. Mon cadet me qualifie de bon professeur, cela me refait légèrement sourire.

« Là, c'est beaucoup mieux. Tu comprends vite quand tu veux. » Répondis-je tout en sachant qu'il ne m'a pas flatté.

Dans le vestiaire de fortune, les mesures sont reprises uniquement pour le trainee. L'expression de gêne sur le visage de l'employée m'intrigue, je me penche à mon tour afin de constater non sans rire ensuite de l'état du postérieur du blond. Ne jamais se fier aux apparences, c'est bien connu. Les rougeurs sur ses joues me donnent envie d'en rajouter une couche, ce que je ne me gêne pas de faire tout en restant assez proche de lui. Il m'explique qu'il pratique la boxe et me raconte un détail afin de confirmer son endurance à la douleur. Comme il n'y a que nous deux, je ne me dérange pas de parler de sexualité ou de conquêtes. Il est évident, vu l'état d'une partie de son corps, qu'il a des pratiques un peu beaucoup débridées.

« Vu les rougeurs sur ton visage, ça ne fait pas longtemps que tu t'es mis à ce genre de sport. Je demande à voir que l'assistante ne va rien dire du tout, surtout maintenant qu'elle te prend pour un gros gay. » Sourire en coin.

Ensuite, je termine d'enfiler ma tenue, une autre styliste venant se charger de l'arranger le temps que mon partenaire pour ce shooting termine de son côté. Il n'a pas l'air du tout à l'aise. Contrairement à lui, j'avais mes parents qui nous traînaient dans des soirées organisées par le grand magasine qui emploie ma mère ou bien lorsque mon père avait écrit pour un groupe à succès ou un film, donc je me suis vite habitué à ces tenues.

« Tu verras que tu les trouveras bien plus confortables que certaines tenues de scène. Un homme se doit de savoir porter un costume. Toi, tu as tout d'un type avec un ballet coincé dans le cul. » Moqueur, parce que ce n'est pas faux dans un sens.

Le trainee m'interroge sur ma première séance photo, ce qui me replonge directement dans les souvenirs de mes pré-débuts avant le lancement de mon ancien groupe. Mais avant de raconter quoi que ce soit d'autres, on vient nous chercher pour aller au maquillage et habillage. Je lui fais signe de nous suivre. Assis sur la chaise, je laisse la jeune femme se charger de mon maquillage, l'autre s'occupant de mon cadet. Les bras sur les accoudoirs, je m'installe confortablement.

« Ma mère est une paparazzi à elle toute seule, donc être pris en photo ne m'a jamais dérangé. Mais être entouré de tout le staff comme maintenant, me sentir observé sous toutes les coutures, je ne me sentais pas trop à mon aise. Les premières photos je n'étais seul, les autres membres du groupe étaient présents, c'était un joyeux bordel. Notre Leader avait du mal a gardé le contrôle sur les autres. Notre concept était musclés et sexy, il était le seul à être tout fin avec moi, sauf que j'étais le maknae et que j'ai bien grandi plus tard, comme tu peux le voir.  » Sourire amusé. Je m'interromps le temps qu'elle s'occupe autour de ma bouche. « J'ai cru que le photographe, pas du tout patient, allait nous étriper. Mais j'en garde de bons souvenirs. »

Avec l'âge, on m'a surtout pris pour tout, sauf le plus jeune de mon groupe. Je les ai tous bien dépassé en taille. Souvent, je me demande ce qu'ils sont devenus. D'un petit coup d’œil, je vérifie que Dong Sun ne s'est pas endormi où n'est pas chatouillé par les pinceaux et les doigts de la jeune femme qui se charge de lui. Cela commence à prendre forme. De mon côté, j'ai rarement besoin d'un maquillage épais ou poussé, excepté si c'est le concept. La peau de mon visage n'a que très peu d'impureté, j'ai fini ma puberté il y a un moment déjà, et comme je dors bien mieux chaque nuit, par rapport aux quelques pauvres heures que m'octroyaient ma vie d'idole, cela change tout. Dès qu'elle a terminé avec mon maquillage, la coiffeuse prend le relais. C'est vraiment une chance de ne pas avoir une collection nase à présenter.  
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Shooting game ft Dong Sun   Mer 25 Fév - 15:58

Ooops I did it again!

Bon, cette petite remise à l'heure des pendules il ne l'avait pas démérité, c'est donc presque penaudement qu'il s'était laissé pincer la joue par son aîné en lui présentant ses excuses. Une chance, l'autre semblait pas faire partie de ces guindés pince sans-rire que 'on pouvait croiser dans le milieu, on pouvait dire qu'il avait de la veine sur ce coup là ! «  Excuses acceptées. Dong Sun esquissant une nouvelle fois un, plus léger cette fois, abaissement de son buste au même moment, le remerciant ainsi d'avoir pardonné ce petit égarement. C'est simplement ton travail. Tout doit être contrôlé, prévu d'avance à leurs yeux, tu dois donc répondre à leurs attentes en jouant le rôle qu'on t'a donné. Une mauvaise publicité, un mauvais comportement et tu peux ruiner ton groupe. Ce que tu penses ou bien fait en dehors de cela ne regarde que toi. L'hypocrisie règne partout, mais tu trouveras des personnes honnêtes qui valent le coup. C'est le système qu'il faudrait changer et les vieux derrière leurs bureaux ne sont pas de cet avis. Au moins dans cette agence, la directrice a une politique envers ses employés plus souple. Dans mon ancienne agence, c'était plutôt l'armée. » Un petit rire amusé venant clore les paroles du mannequin.

«  Il est vrai que j'ai entendu nombre de choses sur la True Media de part les Trainee qui ont réussi à continuer leur formation à la StarE. Je m'estime heureux de faire parti de cette agence. Et sinon pour les personnes honnêtes, j'ai déjà eu l'honneur d'en croiser quelques unes chez mes compagnons d'infortune si je puis dire. Petit rire de sa part avant qu'il ne poursuive. Mais en effet comme vous l'avez dit, je me dois d'avoir un comportement irréprochable pour ne pas faire honte à mon futur groupe et ruiner tout leur effort par ma propre négligence. Finalement c'était bien plus simple de passer la serpillière et le chiffon tout compte fait. » Un nouveau rire avait alors traversé les lèvres du rappeur qui n'avait aucunement honte de son statut d'ex technicien de surface à la StarE. En fait, c'était sûrement ce souvenir qui l’aidait très certainement à garder la tête froide contrairement à certaines caïds qu'il avait pu croiser dans les couloirs. C'était certes dur ce qu'il pensait vis-à-vis de ces connards, mais il leur souhaitait d'échouer.... ou alors un miracle qui leur permettrait de se trouver un cerveau et d'arrêter de molester les autres trainee en voulant les étouffer dans l'oeuf afin d'écarter une éventuelle concurrence. Un esprit peu fair-play qui ne plaisait guère à l'ex boxeur d'ailleurs...

Après cela, les conseils de la part de son sunbae avaient continué de pleuvoir sur lui, il espérait au moins réussi à en assimiler un peu, car de ce qu'il avait entendu, le plongeon dans le grand bassin n'était plus si loin pour certains trainee ou bien lui-même. Bien qu'il ne comprenne toujours pas pourquoi ni comment il avait pu attirer l'attention aussi rapidement. Peut-être que l'Agence trouvait son histoire jolie à ressortir lors d’émissions de divertissement, sûr que ça allait faire pleurer dans les chaumières l’histoire de l'ex boxer déchus renaissant de ses cendres en tant qu'artiste. Bon il devait aussi avouer que ses liens filiaux avec Shin Oh avaient du jouer, avoir un cousin artistes ça pouvait aider, bien qu'il n'ait jamais usé de quelconque traitement de faveur. En fait il avait lui même fuit bien longtemps Jae Duk aussi pour cela à l'agence les rumeurs allant bon train. Miam, ça sentait les haters bien remontés quand il allait débuter, mais bon il s'y attendait et était paré à les affronter, au pire, il pourrait toujours tenter de se convaincre de renfiler les gants et les... non mauvaise idée. Tient il était vachement agressif aujourd'hui, ce soir il allait devoir aller taper dans un sac sous peine de se remettre à cogner contre les gens malgré sa peur bleu de faire du mal depuis qu'il avait envoyé à l’hôpital un ancien adversaire il y a quelques mois de cela. Tellement plongé dans ses considérations, c'est à peine si il avait entendu le «  Là, c’est beaucoup mieux. Tu comprends vite quand tu veux. »

Enfin on était venu les chercher en les informant que les mesures du blond avaient été perdues. Bon rien de bien dramatique en soi, mais la suite avait été bien plus... piquante ? L’assistante avait piqué un magnifique fard avant de se sauver avec les mesures . Putain, pourquoi l'autre taré de tigre thaïlandais était obligé de lui labourer les hanches de ses griffes acérées à chaque fois qu'ils baisaient. S'envoyer en l'air avec Kunteera Niran avant un shooting photo ? Très mauvais idée. Seuls dans la cabine, son aîné ne s'était pas gêné pour continuer de le charrier. «  Vu les rougeurs sur ton visage, ça ne fait pas longtemps que tu t'es mis à ce genre de sport. Touché. Je demande à voir que l’assistante ne va rien dire du tout, surtout maintenant qu'elle te prend pour un gros gay. » Un sourire en coin accompagnant les paroles de Mun Hee.Mais cela ne déstabilisa pas le moins du monde le trainee qui n'avait pas traîné pour répliquer en fait, Dong Sun ne perdant jamais bien longtemps son répondant habituel. « Vous savez, nombre de coréennes se la jouent prude, mais lorsque vous leur proposer certaines choses comme ajouter un bisexuel à leur tableau de chasse elles ne disent pas non. C'est du plus bel effet pendant une soirée entre fille. On prend les paris si vous voulez ? » Un grand sourire étirant pour sa part ses lèvres. Ce pari était n'engageait bien évidement pas d'argent, mais la beauté du sport en valait la chandelle non ?

Pari tenu ou non, il avait enfin terminé d'enfiler sa tenue où il avait l'impression d'être un véritable pingouin, les chemises c'était loin d'être sa came. La seule chose qu'il mettait en dehors de ses tee shirt c'était des marcels quand il voulait jouer les beaux gosses, mais en dehors de ça.... M'enfin, ça lui allait pas si mal que ça, bien qu'il avait l'air d'avoir un balais de coincé dans le cul . « Tu verras que tu les trouveras bien plus confortables que certaines tenues de scène. Un homme se doit de savoir porter un costume. Toi, tu as tout d'un type avec un ballet coincé dans le cul. » Ce fut plus fort que lui, mais le rappeur ne put s'empêcher de pouffer un peu à cette image. «  Un comble pour un ancien technicien de surface. » Pauvre Tornado, jamais, Ô grand dieu non, de telles relations avec lui. Il avait bien trop de respect pour sa monture qu'il avait payé de sa poche pour l'emmener dans sa chambre, comment ça c'était un sentimentale ? Oui et bien...shit hein comme on dit.

Curieux et voulant passer le temps, il avait alors questionné son aîné sur sa propre première séance photo, pour sûr que cela serait intéressant. Les maquilleuses s'affairent autour d'eux, la dernière expérience avec du rimmel de Dong Sun ne s'étant pas vraiment bien finie. Tout ce bordel avec un crayon qui avait bien faillit lui crever un œil pour.... Il soupira discrètement avant de relever la tête tout en écoutant son sunbae lui répondre. « Ma mère est une paparazzi à elle toute seule, donc être pris en photo ne m'a jamais dérangé. Mais être entouré de tout le staff comme maintenant, me sentir observé sous toutes les coutures, je ne me sentais pas trop à mon aise. Les premières photos je n'étais seul, les autres membres du groupe étaient présents, c'était un joyeux bordel. Notre Leader avait du mal a gardé le contrôle sur les autres. Notre concept était musclés et sexy, il était le seul à être tout fin avec moi, sauf que j'étais le maknae et que j'ai bien grandi plus tard, comme tu peux le voir. J'ai cru que le photographe, pas du tout patient, allait nous étriper. Mais j'en garde de bons souvenirs. »Un petit sourire traversa le visage du plus jeune en pensant à sa propre mère. «  Je pense que toutes les mères sont comme ça, moi elle me mitraillait aussi h24 et a au moins trois cassettes au moins de chacun de mes combats de boxe. On peut dire qu'elles sont nos fans number one. Sinon pour le photographe, vous avez eu l'occasion de retravailler avec lui ? Si oui il a du tirer une sacré tronche, genre de six pieds de longs, en vous voyant redébarquer pour le meilleur et pour le pire. »

La maquilleuse ayant finit son œuvre sur lui il avait haussé un sourcil en s'admirant dans la glace, putain, c'est qu'il pouvait être plutôt pas mal en fait, comme quoi les miracles existaient même pour les couillons comme lui. Toutefois il se tendit un peu lorsque l'on s'attaqua à sa crinière blonde, ça il y tenait, showbiz ou non jamais il accepterait de se trimballer avec un truc rose ou bleu sur le crâne faut pas pousser. Enfin il disait ça mais il savait pertinemment que ce ne serait pas le cas. Finalement la coupe avait guère différé de d'habitude, sa coupe ne permettant guère d'excentricité capillaire, la couleur était bien suffisante de toute manière. Enfin paré à affronter le photographe le rappeur s'était gratté la tête en se tournant vers son aîné. «  Vous savez quoi ? Chuis mort de trac, j'espère que j'arriverais quand même à ne pas gâcher la séance. » Traduction ? Par pitié au moins un peu de réconfort je suis au bout de ma vie là...

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Shooting game ft Dong Sun   Dim 1 Mar - 18:32


Dong Sun & Mun Hee

« The secret to modeling is not being perfect. What one needs is a face that people can identify in a second. You have to be given what’s needed by nature, and what’s needed is to bring something new. » Karl Lagerfeld


La réputation des méthodes drastiques de mon ancienne agence n'est plus à faire. Bien qu'elle a fermé depuis, elle n'en reste pas moins une des plus difficiles. Je sais qu'on n'a pas rien sans rien, j'en ris avec le recul, mais dans le feu de l'action, cela avait surtout le don de mon gonfler. Heureusement qu'on pouvait faire quelques écarts ni vu ni connu. Le trainee semble avoir rencontré des personnes intéressantes, c'est important d'être bine entouré. Dans ce milieu, les changements, départs, arrivées, trahisons ne sont pas rares, c'est juste qu'on préfère ne pas parler et prétendre que tout va bien dans le meilleur des mondes.

"Tu n'as pas idée à quel point tu es chanceux. On devait subir un régime de dingue. Mais avec mon roomate, on arrivait à acheter de la glace en douce et on la mangeait durant la nuit. Personne ne l'a jamais soupçonné, sinon on aurait passé un sale quart d'heure." Je ris un peu. "Les écarts ne sont pas très appréciés. Si tu veux être tranquille le reste du temps, il vaut mieux éviter de faire des vagues. Après, tant que tu te montres prudent, il est facile de contourner le règlement."

Et je sais de quoi je parle en matière d'entorses aux règles. C'est tout de même plus sympathique d'avoir un partenaire de shooting qui ne se prend pas la tête et qui a de l'humour. Quoi que là il est passé en mode pensif, c'est tout juste s'il a entendu ma phrase je pense. Dans la cabine improvisée d'essayage,  les marques sur son corps sont une preuve évidente d'un rodéo récent avec un acharné, même la couturière en devient gênée. Je ne manque pas de le charrier avec ça, il me rend la pareille cette fois. Bien entendu que le le sais, ce n'est pas comme si j'en avais un sacré paquet à mon tableau de chasse.

"Pari tenu. Le perdant devra porter un t-shirt ridicule choisi par le gagnant hors de l'agence et faire un câlin de plusieurs secondes au premier qui passe. Autant te dire que tu n'as aucune chance." Dis-je, plein de confiance.

Le défi est plutôt simple, il va tenter de séduire la femme et je vais me faire une joie de ruiner son plan. Il est peut-être bi, mais cela ne suffit pas face à quelqu'un qui a mon expérience en matière de manipulation. J'aime également les hommes et les femmes, je ne compte pas la draguer bien entendu, j'ai mon chorégraphe, elle ne lui arrive même pas à la cheville. Les idées fusent déjà dans ma tête pendant qu'on se termine d'enfiler les vêtements du shooting. Il a vraiment l'air coincé dans son costume, je suppose que tout le monde n'a pas l'habitude d'en porter. Sa réplique me fait sourire en coin, c'est vrai qu'il est celui qui vient de l'équipe de ménage de nuit. Sacré changement. Je suppose que la directrice sait ce qu'elle fait en le lançant. Enfin je saisis pourquoi elle l'a envoyé ici en tout cas. Après un peu de pratique, il devrait se déplacer bien plus naturellement.

L'étape maquillage arrive, je m'installe sur le siège et laisse faire la mienne en parlant uniquement lorsqu'elle n'est pas dérangée par les mouvements de ma mâchoire. Comme il s'est montré curieux, je raconte mon premier shooting avec les autres. C'est sûr que toutes les mères sont surement du genre à mitrailler de photos leurs enfants. Je dois attendre qu'elle termine vers ma bouche avant de répondre.

"Oui. Plusieurs années ont passé entre les deux fois. Je me suis fait une joie de lui faire sentir que je n'avais pas aimé son attitude la première fois. Il ne pouvait rien répliquer de concret, ça a du bon d'être grand et imposant. Je n'étais plus un petit trainee qui allait débuter, mais un membre d'un groupe confirmé à succès, il valait mieux pour lui qu'il ne la ramène pas." Sourire en coin.

Le blond apprécie son ravalement de visage grâce au maquillage. Comme il le lui avait dit, ça vous change radicalement et rattrape les défauts de départ. Cela me fait légèrement sourire d'amusement cette fois. La séance de coiffage terminée, c'est debout qu'il me confie son stress.

"Ne réfléchis pas trop. Contente-toi de suivre les directives du photographe. Il n'y a pas de raison que cela se passe mal. Ce n'est pas évident d'arriver à un bon résultat dès le départ, mais ça se fera, donc ne stresse pas et regard où tu mets les pieds, ce serait dommage de d'étaler en plein milieu de la pièce." Moqueur.

Je lui fais signe de me suivre d'un léger signe de la tête. Arrivé non loin du fameux photographe, j'écoute son exposé sur ce qu'il attend des photos avec les costumes. Il n'y a pas de décor à proprement parler, juste les murs derrière. Après avoir acquiescé, je me recule jusqu'à la marque sur le sol. L'encourage du regard le plus jeune, puis la séance peut réellement commencer. Certaines prises se font à deux, d'autres seuls, il faut un peu de tout et le choix ne se portera que plus tard. Du mieux que je peux, je donne des conseils si la situation le permet. Lorsque le photographe estime avoir assez de clichés, on est invité à aller enfiler les autres tenues. Je commence à retirer ma veste puis ma chemise que je remets sur le portant. En même temps, je prends connaissance des ressentis du trainee.

"Tu vois, ce n'était pas si terrible."

Mes yeux se posent sur lui une seconde, attendant sa réponse. 
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Shooting game ft Dong Sun   Mer 4 Mar - 16:26

Ooops I did it again!

« Tu n'as pas idée à quel point tu es chanceux. On devait subir un régime de dingue. Putain même pas un petit Macdo ? Non mais c'est impossible de survivre sans gras, le gras c'est la vie bordel ! Mais, ah il se disait bien aussi qu'il y avait un mais, avec mon roomate, on arrivait à acheter de la glace en douce et on la mangeait durant la nuit. Ce n'est pas avec Seung, son nouveau coloc' de piaule qu'il risquait de faire ça vu comment il avait peur de lui. Personne ne l'a jamais soupçonné, sinon on aurait passé un sale quart d'heure. Dong Sun riant au même moment avec son aîné de bon cœur. Bien qu'à l'époque le tout aurait été bien moins drôle si on les avait prit la main dans le sac. Les écarts ne sont pas très appréciés. Si tu veux être tranquille le reste du temps, il vaut mieux éviter de faire des vagues. Après, tant que tu te montres prudent, il est facile de contourner le règlement. » Genre faire des petits arrangements avec le gars chargé de la sécurité pour pouvoir sortir un peu plus souvent. Ahem vous n'avez rien en tendu hein ? Il n'a pas très envie de perdre le privilège de ses petites sorties nocturnes pour aller un peu s'amuser, il ne faisait mal à personne, alors autant que jeunesse se fasse comme on dit non ?

Après cela il s'étaient retrouvés dans les cabines le temps de reprendre quelques mesures au plus jeunes avant de se changer. Bien évidement, les marques qu'il avait sur les hanches n'étaient pas passées inaperçues, gênant la couturière, amusant allègrement le mannequin. Toutefois, fidèle à lui-même, le blond avait su rebondir après avoir piqué un fard monumentale en proposant un pari. On pouvait dire qu'il ne manquait pas de culot, mais c'est ce qui faisait toute la différence dans ce monde non ? « Pari tenu. Le perdant devra porter un t-shirt ridicule choisi par le gagnant hors de l'agence et faire un câlin de plusieurs secondes au premier qui passe. Autant te dire que tu n'as aucune chance. » Un petit sourire avait étiré les lèvres du rappeur en constatant toute l'assurance de son interlocuteur. Bon c'est sûr que face à une armoire à glace comme lui il aurait plutôt préféré être sur le ring plutôt que se retrouver à devoir séduire mais bon on ne sait jamais. «  J'ai beau être nul en maths, je pense qu'elle doit se situer entre le un ou ou zéro virgule cinq pour cent, mais ne sait-on jamais. Sur un coup de chance... » Bon Dong Sun prépare toi à voir une nouvelle fois le peu de fierté que tu as se faire piétiner s'était dit le trainee, mais bon le jeu en valait la chandelle, voir Kwon Mun Hee avec un tee shirt ridicule sur lui ? Na il ne pouvait pas laisser échapper cette occasion après la mauvaise farce qu'il lui avait fait à son arrivé . Il entendait néanmoins de là son challenger réfléchir à l'avance des horreurs qu'il pourrait bien lui faire porter.

La chemise enfilé, il avait l'impression d'être un parfait pingouin, une chance qu'il n'avait pas la veste de costume qui allait avec et le veston de serveur, là il aurait sûrement sauté par la fenêtre qui était ouverte ! Enfin après avec un tee-shirt il aurait pas dit non à une veste de costume, en vrai fashionista, oui il utilise ce terme fort viril, il lui arrivait assez souvent d'en porter. Après cela les maquilleuse s'étaient affairées autour d'eux et il avait eu la surprise de voir son visage changer peu à peu sous les coups de pinceaux de la professionnelle tandis qu'il discutait avec son aîné. Curieux il avait voulu en savoir plus quant à cette fameuse séance photo catastrophe que lui avait décrit Mun Hee et la suite était tout aussi amusante. «  Oui . Plusieurs années ont passé entre les deux fois. Je me suis fait une joie de lui faire sentir que je n'avais pas aimé son attitude de le première fois. Il ne pouvait rien répliquer de concret, ça a du bon d'être grand et imposant. Je n'étais plus un petit trainee qui allait débuter, mais un membre d'un groupe confirmé à succès, il valait mieux pour lui qu'il ne la ramène pas. »Et vu le démon que pouvait être Kwon Mun Hee, Dong Sun avait presque envie de plaindre le photographe qui avait subit une séance en sa compagnie,  presque. «  Je vois, en tous cas l’ambiance devait valoir le coup je pense. Petit rires. Espérons que je ne froisse pas mon premier photographe aujourd'hui. »

Un miracle accompli sur son visage, ou plutôt de la sorcellerie vu comment il peinait à se reconnaître, ils allaient pouvoir commencer la séance. En fait, il comprenait mieux pourquoi certaines femmes avaient bien du mal à lâcher leur rimmel, sûr que lorsque l'on s'habitue à être aussi canon au quotidien, on avait vachement plus de mal à repasser à la version low coast après avoir goûté à la première classe VIP. Bien qu'il se sentait rassuré par le maquillage, ce n'est pas pour autant que le plus jeune se sentait parfaitement à son aise . Il chercha même un peu de soutient auprès de son aîné. «  Ne réfléchis pas trop. Contente-toi de suivre les directives du photographe. Il n'y a pas de raison que cela se passe mal. Ce n'est pas évident d'arriver à un bon résultat dès le départ, mais ça se fera, donc ne stresse pas et regarde où tu mets les pieds, ce serait dommage de d'étaler en plein milieu de la pièce. » Ouai bon fallait pas s'attendre non plus à être materné aussi, mais Mun Hee avait réussi à le détendre un peu et il l'avait remercié d'un sourire avant de prendre place. En fait, il suffisait d'imaginer que l'on se faisait prendre en photo par un pote. Mais si ! Vous savez, les fameuses « séances photos » où l'on agit tout à fait naturellement afin de changer sa photo de profil sur FB ou instagram et cetera.

De retour près des portants pour se changer le blond avait entendu la voix de son chaperon du jour retentir. «  Tu vois, ce n'était pas si terrible. » Un petit rire un peu nerveux filtra des lèvres du trainee qui était pour le coup un peu gêné d'avouer ça. «  Vous savez je vais passer pour un gros mégalo en disant ça peut-être, mais je pense que je risque de trouver ça agréable assez rapidement. Même si je pense qu'au final on doit bien tous un peu l'être pour pouvoir se faire mitrailler autant sans tirer des tronches de six pieds de long. Puis bon … il attrapa un tee shirt qu'il enfila sans préambule. C'est plus ma came le jean tee shirt veste en cuir. Je vais être moins coincé d'un coup je pense. Et merci pour toute à l'heure vous auriez juste pu vous foutre de ma gueule. Vous êtes plutôt sympa en fait. » Un dernier sourire lancé il était enfin changé pour sa part et la séance avait pu continuer....


       
  *** Une semaine plus tard***


Voilà déjà une semaines que la séance photo s'était déroulée. Le photographe avait même félicité le trainee d'avoir été aussi professionnel. La tête du blondinet avait été sans prix pour toutes les personnes autour, si il s'attendait à avoir un compliment ? Bien sûr que non, mais il avait remercié très humblement le photographe, heureux d’inscrire une première petite victoire dans sa vie de future idole. D'ailleurs... une seconde, plus personnelle cette fois-ci, allait enorgueillir son palmarès. Et oui, vous-vous souvenez de ce défis avec ce cher Kwon Mun Hee. Devinez qui avait réussi au prix de grands efforts à faire craquer la couturière qui avait prit ses mesures... et oui, contre toute attente c'était bel et bien le trainee qui était parvenu à rattraper le coup avec la jeune demoiselle et passer une agréable soirée en sa compagnie . C'est à se demander si son aîné ne lavait pas fait exprès de perdre, étrange tout cela. Enfin, il avait déjà une idée toute trouvée et s'était ramené tout sourire avec un tee-shirt sous le bras.

Arrivant un peu en avance il était passé se poser près de la jeune femme qu'il avait séduit quelques jours plus tôt. Manque de po pour Mun Hee, son style c'était les blonds un peu boulets sur les bords il fallait croire. Mais en parlant du loup, il venait d'arriver. Un grand sourire étira les lèvres du rappeur qui laissa une dernière fois sa main s’attarder sur les hanches de la couturière. Chose faite, il s'était approché du mannequin en ne se déparant pas de son sourire. «  Bonjour Mun Hee sunbae-nim, j'espère que vous allez bien ? La réponse du plus vieux donnée il avait continué. Comme convenu je vous ai acheté un très beau tee-shirt, à croire que comme dans une fable française vous avez été sûrement rattrapé par votre orgueil. » En parlant de ce fameux tee-shirt il l'avait déplié et l'avait fièrement montré à son aîné. La couleur rose Barbie ne suffisant pas l'inscription « J'adore les bananes;) » siégeait sous ce fruit justement. Mais le trainee dut bien vite le fourguer dans son sac puisque l'équipe était arrivée.

Les photos retouchées affichées, le rappeur avait bien eu du mal à se reconnaître, gardant la bouche grande ouverte et les yeux écarquillé tel le faon prit dans les phares d'un gros 4x4 . Comme quoi la célébrité ou du moins ce qui s'en rapprochait pouvait rendre tout le monde beau... Il se confia à Mun Hee avec un petit sourire gêné. «  Je m’attendais pas à ce résultat. Ça vous avait fait pareil la première fois que vous-vous êtes vu en photo ? » Si on lui répondait que non il se sentirait bien idiot, mais ça offrirait une petite revanche à son aîné comme cela...

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Shooting game ft Dong Sun   Lun 9 Mar - 21:32


Dong Sun & Mun Hee

« The secret to modeling is not being perfect. What one needs is a face that people can identify in a second. You have to be given what’s needed by nature, and what’s needed is to bring something new. » Karl Lagerfeld


Et non, pas un seul petit écart alimentaire. Tout était surveillé par un nutritionniste, le manager et les autres employés de l'agence qui travaillaient avec nous également. Autant dire que les séances de sport ne manquaient pas non plus, bon après, on n'a pas rien sans. J'étais bien content d'avoir grandi  jusqu'à faire un mètre quatre-vingt-cinq et de voir ma musculature aussi bien développée. Malgré tout, ce n'était pas la peine de nous mettre autant au régime, je me gênais pas pour sortir en douce et aller me goinfrer avec un des filles du groupe féminin que l'agence avait. C'est donc ce que je lui affirme, qu'en se montrant prudent, en ne faisant pas de bordel, la vigilance est plus relâchée et on peut faire davantage ce qu'on veut. Pas même mon roomate et meilleur ami dans le groupe ne s'est jamais rendu compte que je sortais la nuit, c'est dire si je sais y faire.

Au moins, je le fais rire et la conversation est plutôt tranquille. Arrive l'histoire du pari, je suis plutôt confiant. La seule difficulté est que je ne compte pas draguer la styliste, je suis en couple et fidèle, je vais seulement me contenter de discréditer le trainee, ce qui est potentiellement moins efficace que si j'avais dû la séduire. Il est clair qu'il n'a rien à perdre de son côté. Puisqu'il m'interroge sur ma première séance photos, je lui raconte comment ça s'était passé. A sa remarque, je me marre un peu aussi. Ce serait dommage pour lui en effet, il risquerait de se traîner une mauvaise réputation à cause de cela. Juste avant de commencer les prises, il me confie avoir le trac, donc j'essaie de le rassurer comme je peux. Puis le reste se passe bien, il finit par se montrer plus à l'aise devant l'objectif. Le shooting fini, on va se rhabiller dans le vestiaire improvisé.

"Ce n'est pas être mégalo, c'est agréable de se sentir apprécié, surtout quand on l'air d'une pure bombe grâce au artifice du maquillage. Tout le monde aime cela." Il me remercie et je rajoute. "Ca dépend avec qui." Amusé car c'est la strict vérité.

Ensuite la séance s'est poursuivie, puis je suis parti, en sachant qu'on devait se retrouver une semaine plus tard après que les retouches aient été apportées sur les photos. Les ordinateurs font des miracles sur cela aussi. Entre temps, j'ai perdu mon pari, mais cela n'est pas bien grave. Un t-shirt ridicule, c'est absolument rien comparé à devoir s'habiller en femme sur une scène et voir les photos circuler, être ressorties à la moindre occasion. Quelle idée les fans avaient eu cette fois-là... C'était juste affreux visuellement parlant. Lorsque j'arrive au studio, mon cadet a un large sourire triomphant sur le visage. C'est de bonne guerre, sauf que j'aurais ma revanche, dès que j'aurais trouvé un nouveau pari.

"Je vais bien et toi ? Par contre, cesse de me vouvoyer et de m'appeler Sunbae dans tous les sens. On n'a pas tant d'écart d'âge que cela." Ensuite je me penche pour découvrir ce que je devrais porter. "Ça va, tu as fait soft en fait." Petit sourire.

Les autres employés arrivent, il range le t-shirt. Puis on découvre ce qui a été fait, j'ai l'habitude depuis le temps de voir les bonnes photos qui peuvent sortir. Le trainee semble surpris, tout comme je l'avais été à ma première séance qui remonte à longtemps maintenant.

"Oui. C'est le pouvoir des logiciels compilé à celui du maquillage, des appareils photos, de l'éclairage. Cela peut complètement transformer une personne et la rendre optimale selon les critères de beauté de la société dans laquelle on vit." Plus bas pour que lui seul entende. "Je regrette simplement que ce soit systématique. J'aime être différent des autres, pas toi ? Il faut apprendre à s'aimer, on peut subir quelques modifications si vraiment on se sent mal, mais le public ne se trompe pas. Aime-toi et les autres feront pareil."

La réunion n'a pas duré trop longtemps. Dès que les autres sont partis, je me suis empressé d'enfiler mon superbe cadeau et de même me prendre en photo pour poster l'image en demandant à mes fans comment elles trouvent mon cadeau. J'en ai même pris une avec le trainee et laisser planer le mystère sur son identité, en ne donnant comme indice qu'il allait bientôt faire parler de lui. Enfin, j'ai quitté le plus jeune et en rentrant chez Tae Hwan, je lui ai tout raconté et montré mon cadeau, ce qui l'a fait rire bien entendu. Je souhaite bonne chance à mon cadet en tout cas.    
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Shooting game ft Dong Sun   

Revenir en haut Aller en bas
 

Shooting game ft Dong Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shooting game ft Dong Sun
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-