AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [HOT]Surrender ft. Ahn Hyun Su

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: [HOT]Surrender ft. Ahn Hyun Su   Dim 8 Fév - 17:02


Surrender

I will love you till the end of time.I would wait 1,000,000 years. Promise you'll remember that your mine.Baby can you see through the tears?Love you more than those bitches before.
Say you'll remember -oh baby- say you'll remember.I will love you till the end of time. [Blue Jeans. Lana Del Rey]
With Hyun Su♥

On ne peut pas dire que que l'idole avait le moral ces derniers temps, les derniers événement de sa vie n'ayant pas été à son avantage. Tout d'abord, son ancienne agence s'était arrangée pour retarder la sortie de son nouvel opus, prétextant que certains airs ressemblaient à s'y méprendre à ceux que le blond avait pu composer alors qu'il était encore artiste là-bas. De véritables vautours, à vrai dire, il regrettait aujourd'hui amèrement le temps qu'il avait bien pu investir dans cet endroit. Avec tout cela, ce n'est donc que le mois prochains que son album allait enfin pouvoir sortir, quelle plaie... Après cela il allait de nouveau regoûter à la scène, aux tournées et aux fans-meeting. Angel, ou Park Jung Su de son vrai nom, appréciait non seulement la musique, mais aussi le côté humain que lui amenait la vie d'Idole. Partager avec ses fans et voir leur sourire, c'était la plus belle des récompense pour lui, cela sonnait  certes très idéaliste mais le chanteur en était un. Peut-être un peu trop parfois, d'où ses amères déception lorsque la réalité se rappelait un peu trop brusquement à lui, les rêveurs bien que sur terre, n'aiment guère être réveillés, l’atterrissage se faisant rarement en douceur...

De plus, ce n'est pas comme sil il avait que cela à gérer, il avait également deux meilleurs amis en froid sur les bras . Non mais, vous-vous rendez compte ? Dix-huit années d'amitié réduites à néant en une seule dispute ? En même temps, quelle idée saugrenue ils avaient eu   ces deux-là à se mettre à batifoler ensemble... Le blond était tombé des nues quand Sang-Min lui avait tout raconté il y a déjà quelques mois de cela, il les savait proches, mais de là à coucher ensemble... Le sexe et l'amitié n'ont jamais vraiment fait bon ménage, un mélange détonant qui conduit bien souvent à deux issues très différentes. La première, digne d'une fin de l'un de ces fils à l'eau de rose, consistait à voir les deux protagonistes finir ensemble après une longue discussion sous la pluie ou la neige, sûrement pour renforcer le côté dramatique de la chose, close par un baiser. La deuxième était bien moins belle à voir les deux amis repartant chacun de leur côté, incapables de passer outre ces moments de perdition, ce qui se passait bien plus souvent la réalité étant toujours plus cruelle que les films idiots trop pleins de bons sentiments.  Toutefois, Jung Su ne savait guère que faire dans cette situation Sang-Min et Shin semblant tout aussi obstinés l'un que l'autre, ils n'étaient pas meilleurs amis pour rien, et refusaient de s'adresser un seul regarde en dehors du travail. Ce qui risquait d'être problématique puisque de ce qu'il avait entendu, les deux jeunes hommes allaient devoir faire un shooting ensemble dans les semaines à venir. Il plaignait sincèrement l'équipe qui allait devoir supporter toutes ces mauvaises ondes !

Mais ce qui préoccupait le plus l'artiste, c'était sa relation, ou plutôt non relation pour tout dire, avec Hyun Su . Ces derniers temps entre eux, l'entente était loin d'être parfaite, le plus jeune ayant une petite dent contre lui . Il n'avait même pas tenté de s'excuser auprès de ce dernier après l'épisode du couloir où il avait retrouvé une écharpe gisante sur le sol. Le même jour il avait vu le cadeau offert au danseur à noël réduit en charpie, la rage nous faisait faire de bien vilaines choses. Même si il n'en tenait pas rigueur au jeune homme, tout ce qui lui importait était qu'il l'avait une nouvelle fois de plus profondément blessé . Tout cela pourquoi ? Parce qu'il avait une peur bleue de replonger dans une relation, que Hyun Su était bien plus jeune que lui, qu'il était une idole que …. il allait s'arrêter là, mais il avait trouvé nombre d'excuses auparavant afin de nier en bloc ce qui s'était lentement  installé en lui . Néanmoins, à présent, il ne pouvait plus jouer les autruches en continuait d’ignorer ce qu'il ressentait pour le plus jeune.

Peut-être que ce soir il aurait une occasion de calmer le jeu en profitant de l'occasion offerte par le passage de Hyun Su à l'appartement ? Shadow avait besoin d'un nouveau doudou et le cadet ayant bien grandit avait proposé de laisser l'un de ses anciens sweat à la petite chatte à qui il manquait énormément, pas qu'à cette dernière pour tout dire … La sonnette retentit, quand on parlait du loup.... Le blond se hâta d'enfiler un jean sombre et un marcel blanc avant d'ouvrir pied nu et cheveux encore mouillés n'ayant pas prit le temps de les sécher après s'être douché en rentrant de la StarE. C'est avec un sourire timide qu'il accueilli son invité. « Bonsoir Hyun Su, j'espère que tu vas bien ? Il fait un de ces froids dehors, même moi j'espère un redoux. » Un rire filtrant des lèvres de l'aîné au même moment alors que la cavalerie arrivait. «  Je crois que c'est raté pour la discrétion .» La jeune chatte grise se frottant déjà aux jambes du brun en ronronnant aussi fort qu'un tracteur, bien trop heureuse de le retrouver. Quant à Tora, il était un peu plus réservé et s'était contenté de donner un petit coup de tête au nouvel arrivant avant d'être rassuré en reconnaissant son odeur. Ce fut ce moment là que choisit le chanteur pour reprendre la parole. «  Je sais bien que tu voulais repartir tout de suite, mais avec ce froid je me sentirais coupable de ne pas t'avoir au moins proposé un café, promis je ne te retiens pas plus d'un quart d'heure, ça te laissera l'occasion d'un peu câliner Shadow. » et pour moi de te voir un peu sourire. Mais cette partie là, il la garda bien évidement pour lui tout en se hâtant dans la cuisine, lâchant un « Mets-toi à ton aise ! »

Les deux boissons chaudes disposés sur un plateau avec des douceurs sablées il était revenu dans le salon où siégeaient les trois fauves. Une fois assis près de lui, à distance respectable toutefois, il ne put s'empêcher de repenser aux derniers événements dans la vie du plus jeune. Entre la fois où il avait du le récupérer complètement à l'ouest en pleine répétition et le soigner car il avait trop forcé sur le rodéo et son rapprochement avec Shin-Il, la jalousie de Jung Su avait été grandement mise à mal. Dieu seul sait ce qu'ils pouvaient bien faire avec Shin lorsqu'ils n'étaient que tous les deux, pourvu qu'il ne lui ait pas fait toucher à la drogue, grand Dieu non... Mais ce n'était pas le moment de penser à tout cela, il fallait qu'il reprenne la parole sinon son invité allait se poser des question. Ou bien il en profiterait pour fuir à grandes enjambés . Finalement sa langue fut plus rapide  et ce fut cette soirée étrange qui revint sur le tapis. «  Tu semblais bien accompagné l'autre soir, tu as passé une bonne soirée ? » Pour une fois, le calme pianiste avait bien eu du mal à cacher sa jalousie latente et son irritation, pourquoi le plus jeune ne comprenait-il pas qu'il avait déposé depuis bien longtemps les armes ….




Dernière édition par Park Jung Su le Sam 7 Mar - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [HOT]Surrender ft. Ahn Hyun Su   Ven 20 Fév - 0:04


Wicked
AVEC JUNG SU

Des hauts et des bas. Ma vie ne semble faite que de cela. J'en ai réellement assez d'être un crétin pareil. La seule chose de bien qui m'est tombée dessus après être monté sur ce toit exprimer ma rage est ma rencontre avec Shin. C'était la première fois que je fumais de la drogue, couplé à l'alcool, plus une seule de mes pensées n'a été tournée vers celui qui prend un malin plaisir à me briser le cœur durant quelques heures et ça m'a fait un bien fou. J'avais besoin d'attention, d'être compris et de délirer, il n'y a pas mieux qu'une autre personne perdue dans le désespoir et l'amertume pour ça. Je n'étais pas en état de rentrer chez moi, donc j'ai demandé à Dong Soo de venir me chercher, il n'était pas content, sauf qu'il a bien compris dans mes propos décousu que Jung Su y était encore pour quelque chose. Il m'a aidé à aller jusqu'à mon lit puis il est parti. Je me suis endormi très vite, sans penser aux conséquences de cette journée.

Lorsque j'ai rouvert les yeux, avec un léger mal au crâne, le plafond m'a rappelé la dure réalité. En plus d'avoir des problèmes car je ne me suis pas présenté à mon travail, le vide m'aspire de l'intérieur. Ce n'est pas dans mes habitudes de me morfondre, je n'avais pas prévu qu'un chagrin d'amour pouvait mettre dans un tel état et j'ai vraiment été mal avant de partir m'aérer l'esprit aux États-Unis. Dans mon malheur, puisque j'ai déjà connu cela une première fois, je sais ce que je ne dois plus faire. Shin a raison, Jung Su ne mérite pas que je me mette dans des états pareils pour lui. Et puisqu'il ne se gêne pas, il n'y a aucune raison que je ne le fasse pas non plus. Être seul, j'ai l'habitude. Il n'est plus question que je me laisse bouffer par tout ça.

Depuis, j'ai passé beaucoup de temps en dehors du boulot avec le leader de Moonlight. Que ce soit sur le toit ou à sortir chercher de la compagnie dans des clubs, je ne me suis pas ennuyé. Mon quota d'heures de sommeil est redescendu à quatre, enfin quand j'ai de la chance. Mes petits coups de fatigue ne se voient pas grâce à l'extasy. L'autre soir, nous avons terminé dans un sale état d'ébriété, enfin il n'y avait pas de l'alcool. Une sacrée soirée mémorable. Comme il me chauffait depuis le départ à m'embrasser voire pire, on a fini par coucher ensemble. C'est la première fois que je tombe sur un type qui a autant les crocs, je ne me rappelle plus du nombre exact de nos coïts, mais j'avais super mal à l'entrejambe à mon réveil. Alors que je devais travailler le lendemain après-midi, j'en étais difficilement capable. C'est là que Jung Su a débarqué et m'a soigné en donnant une autre raison à mon état que la vraie. Le voir m'a contrarié, seulement j'ai un peu pris sur moi, tout ce qu'il a su, c'est que je me suis bien amusé avec quelqu'un, le reste ne le regarde absolument pas.

Le froid ne me donne pas envie de sortir, mais je me suis engagé à apporter un de mes vieux pulls à Shadow, elle n'y est pour rien dans toute cette histoire et j'ai envie de la voir. C'est ce qui m'a poussé à me rendre de nouveau chez le chanteur. Un masque sur le visage, n'ayant pas envie qu'on me reconnaisse et donc qu'on me voit à aller chez lui, je monte les escaliers rapidement, un sac accroché au poignet avec le vêtement dedans. A la porte, je sonne et il ne met pas trop longtemps à venir m'ouvrir dans une de ses tenues qu'il affectionne. Sauf que je ne veux plus être sensible à ce genre de détails, mes yeux ne traînent pas sur son corps.

"Salut." Dis-je avec léger sourire crispé. "Je vais bien. Et toi ?"

Quand je pense qu'il essaie de faire comme si rien ne s'était passé, il me gonfle fortement. Heureusement, les chats arrivent et je donne une caresse d'abord à Shadow à laquelle je souris bien plus, tout comme à Tora. J'avais en effet prévu de donner le paquet et de repartir bien vite, sauf que l'accueil du chat me fait un peu culpabiliser.

"Pas plus d'un quart d'heure, je suis attendu ailleurs."

C'est la vérité, il n'a toujours pas besoin d'en savoir davantage. Alors qu'il me dit de me mettre à mon aise, je suis déjà en train de retirer veste, masque et chaussures. Sur le canapé, Shadow ne manque pas de venir réclamer mon attention en grimpant sur mes genoux. Je la caresse donc, ce sont pleins de ronrons et de bisous qui sont échangés pendant qu'il prépare le café. Même Tora revient, je le flatte aussi de la main. Ma jeune protégée finit par s'étaler un peu plus. Elle est vraiment adorable. Un plateau est ensuite déposé sur la table basse, en attendant qu'il refroidisse, j'attrape un biscuit que j'engloutis en quelques bouchées. Sa voix se fait de nouveau entendre.

"Tu parles de celui que j'ai baisé dans les toilettes ou bien de celui avec lequel je suis arrivé ?" Sourire en coin.

Je sais exactement de quelle soirée il parle. Sa question m'a fait replonger dans ce souvenir. C'était une sauterie en rapport avec l'agence. Au début c'était soft, puis on avait bougé dans un endroit plus festif. Avec un peu de retard, je suis arrivé avec Shin. Mon bon vieux réflexe avait bien failli me faire courir vers Jung Su en voyant qu'il était présent, le bras du Leader de Moonlight l'en avait dissuadé. Du coup, je n'ai absolument pas parlé à Jung Su ce soir-là.

"J'ai passé une super soirée à bien m'amuser." Bref regard dans sa direction avec un sourire amusé cette fois. "Tu as vu, je ne suis pas venu te foutre la honte en me précipitant vers toi, je progresse."

De nouveau, je prends un biscuit et le mange. C'est plutôt bon en réalité. Shadow vient me donner un petit coup de tête sous le menton, me faisant comprendre à sa manière qu'elle veut de l'attention. Elle l'obtient, de nouvelles caresses lui sont prodiguées.

"Moi aussi Shadow je suis content de te voir." Léger rire. Je la regarde. "Je ne t'ai pas vu partir, tu t'es ennuyé peut-être ?"

En fait, je ne me suis surtout pas soucié de ce qu'il faisait de sa soirée, c'est fini ce temps où il passait avant tout le reste.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [HOT]Surrender ft. Ahn Hyun Su   Dim 1 Mar - 9:40


Surrender

I will love you till the end of time.I would wait 1,000,000 years. Promise you'll remember that your mine.Baby can you see through the tears?Love you more than those bitches before.
Say you'll remember -oh baby- say you'll remember.I will love you till the end of time. [Blue Jeans. Lana Del Rey]
With Hyun Su♥

Jung Su avait beau jouer les détendus, personne n'était dupe, l'idole attendait avec impatience et crainte la venue de son cadet chez lui. Bien qu'il mourrait d'envie de voir Hyun Su, il savait également que ce dernier ne devait pour sa part aucunement l'intention de s'éterniser. Bien triste constat pour le blond, mais à quoi s'attendait-il après avoir mit autant à mal les sentiments du plus, un juste retour des choses en somme. À peine sorti de la douche et habillé la sonnette l'avait alors sorti de ses considérations et il s'était pressé d’accueillir son cadet en refermant derrière lui. « Salut. » Le sourire crispé du jeune homme annonçant la couleur, il n'était guère ravi d'être ici et lui offrait un simple sourire de courtoisie qui n'était pas des plus sincère vu comment ses mâchoires étaient crispés. « Je vais bien. Et toi ? » Le chanteur lui aurait bien répondu un « Tu sembles t'en moquer alors pourquoi répondre ? » en voyant le large sourire qu'il avait dévoilé à ses deux protégés félins en lui tournant presque le dos. Mais bonne éducation britannique oblige, il s'était fendu d'un poli et succin « Bien aussi. »

Après cela il avait proposé une boisson chaude au plus jeune, ne pouvant se résoudre à le laisser de nouveau affronter le froid sans avoir quelque chose de chaud dans le ventre. Chassez le naturel.... « Pas plus d'un quart d'heure, je suis attendu ailleurs. » Façon polie et détournée de lui signifier qu'il n'avait pas intérêt à le mettre en retard, mais aussi sûrement de l'agacer un peu. Si tel était le but, c'était réussi. Une nouvelle fois l'aîné avait prit sur lui et avait reprit la parole un sourire discret et aimable aux lèvres. « Ne t'inquiètes pas je ne te mettrais pas en retard pour ton rendez-vous. » Et je ne te ferai pas gaspiller plus de ton temps précieux s'était une nouvelle fois retenu le compositeur. Il s'était étiré afin de chasser le début de tension qu'il ressentait avant de partir pour la cuisine tout en se demandant en chemin si le fait de retenir le plus jeune était une bonne idée. Trop tard, il était déjà installé, mais de ce qu'il avait vu, un rien pouvait mettre le feu au poudre entre eux.

Les tasses à café posée sur un plateaux avec quelques douceurs, Jung Su était revenu dans le salon, trouvant les deux chats en pleine séance intensive de câlin et autres papouilles en tout genre avec le jeune homme. L'autre semblait plus détendu tout à coup en présence des boules de poils de la maison, une occasion de pouvoir parler calmement comme le chanteur aimait le faire. Mais aujourd'hui il n'était pas dans les meilleures dispositions pour le faire, en fait, c'est lui qui avait lâché la bombe . La jalousie étant un très beau détonateur sur l'anglais . « Tu parles de celui que j'ai baisé dans les toilettes ou bien de celui avec lequel je suis arrivé. » Le tout étant arrosé d'un petit sourire en coin un brin trop insolent au goût du plus vieux. Il but d’une traite son café encore brûlant, noir comme à son habitude, et reposa un peu trop brusquement sa tasse sur le plateau. « Pardon ? Comme d'habitude tu n'y vas pas par quatre chemin. Il marqua une pause en croisant ses bras sur son torse avant de poursuivre. Connaissant Shin-Il tu aurais même pu faire une pierre deux coups, c'est l'une de ses grandes spécialité les parties à trois. » Simple indication, il n'inventait nullement ce qu'il était en train de dire Kang Shin-Il étant aussi porté sur le sexe que lui si ce n'est plus

« Mais tu ne m'as toujours pas vraiment répondu, toutefois je suppose que la réponse est un oui ? »La réponse n'avait pas tardé à venir un sourire amusé accompagnant cette fois-ci les dires du brun. « J'ai passé une super soirée à bien m'amuser. Tu as vu, je ne suis pas venu te foutre la honte en me précipitant vers toi, je progresse. » Décidément le plus jeune état particulièrement désagréable ce soir et pour la première fois depuis qu'ils se connaissaient Jung Su avait foudroyé du regard ce dernier. Il voulait bien que le danseur aie une dent contre lui, mais de là à se lâcher de la sorte.. Pourquoi avait-il oublié de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler lui aussi, maintenant l'ambiance était électrique grâce à sa première intervention. Bravo Jung Su, vous venez de débloquer l'achievement Steam « J'ai bien foutu la merde. » ! « Et comment peux-tu affirmer que tu m'aurais « foutu la honte » en venant vers moi ? Ne serais pas tu en train de dire cela juste pour me chercher Hyun Su ? Tu sais pertinemment que j'aurais été content de te voir je n'ai aucune animosité envers toi contrairement à ce que j'ai pu ressentir de ton côté... » La voix du blond le trahissant au même moment, il était blessé de voir qu'une personne aussi importante que Hyun Su puisse avoir été blessée au point de lui en vouloir autant.

De l'autre côté, un autre biscuit est englouti, au moins une chose qui était appréciée par le danseur en ce début de soirée. Une autre aussi était sur son petit nuage, la chatte de la maison étant encore en train de quémander des caresses et de l'attention à son sauveur. « Moi aussi Shadow je suis content de te voir. Sans tourner la tête il avait cette fois-ci adressé la parole à Jung Su. Je ne t'ai pas vu partir, tu t'es ennuyé peut-être ? » En réalité il n'avait guère profité de la soirée, le plus jeune n'étant pas très loin du compte. L'humeur morose de Jung Su ne se prêtant déjà pas au départ à ce genre de soirée, mais de voir Hyun Su l'ignorer aussi délibérément, ça avait été au dessus de ses forces, il avait bien d’autres choses à penser...Finalement il s'était retrouvé en tête à tête avec les deux félins installés sur son piano pendant qu'il jouait les deux boules de poils aimant profiter des vibrations émises par l'instrument. De vrais mélomanes en quelque sorte !

Mais là il n'était pas question d'Aristochats ou d'arpège et pour la première fois depuis longtemps, le plus vieux se laissa aller à l’emportement . Excédé par les paroles du danseur, il se redressa brusquement avant de le plaquer sous lui, provoquant la fuite des deux félins de la maison à l'étage. Les mains solidement accrochées aux poignets de Hyun Su, il planta son regard dur dans ses prunelles sombres, prenant la parole d'une voix courroucée et agacée. « Ce petit jeu t'amuse peut-être ? Je te trouve bien léger pour un personne qui m'assurait il n'y a pas si longtemps que ça qu'elle m’aimait inconditionnellement et qu'il ne s'agissait pas d'un simple béguin d'adolescent ! Tu as bien vite changé d'avis ….. » Les derniers mots du blond se faisant las, avait-il mit trop de temps à se rendre compte de ses sentiments ? Avait-il finalement eu raison de se méfier et l’attirance qu'avait le plus jeune pour lui avait finit par passer ? Était-ce sa punition pour avoir brisé le cœur de celui qui était au dessous de lui. Son cœur se serre et menace de déborder de sa poitrine. Il reprit un peu de consistance en soufflant avant de reprendre. « Lorsque j'aime une personne c'est corps et âme... » En réalité, il ne savait même pas pourquoi il avait prononcé ces dernières paroles, mais maintenant, il était là, au dessus de celui qui faisait battre son cœur plus que de raison et qui semblait toujours ne pas comprendre les trois mots qu'il lui inspirait....


Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [HOT]Surrender ft. Ahn Hyun Su   Ven 6 Mar - 19:23


Wicked
AVEC JUNG SU

Encore heureux qu'il ne compte pas me mettre en retard pour mon rendez-vous. Il n'est pas question que je me fasse encore avoir par ses mots ou ses gestes. C'est bien parce que Shadow vit avec lui et qu'elle me manque que je suis présent. Elle aura aussi un nouveau vêtement qui m'appartient en guise de couverture, j'espère qu'elle en sera contente. Installé sur le canapé, j'ai le droit à des câlins félins pendant qu'à boire et à manger sont rapportés dans le salon. Il est le premier à parler de la dernière soirée où je l'ai aperçu, je me fais donc une joie de bien faire sentir qu'il n'est pas le seul à avoir de l'occupation. De toute manière, vu son comportement, il doit en avoir rien à faire, donc je ne vois pas pourquoi je devrai faire attention aux mots que j'utilise. Son regard noir ne me fait ni chaud ni froid à l'offusqué de service.

"Qui te dit que ce n'est pas déjà arrivé ?" Répliquai-je. "Pour sûr que tu le connais même très bien d'après ce que je sais." Sourire en coin et moqueur. "Non mais sérieusement, il existe encore un type que tu ne t'es pas tapé dans cette ville ?"

Il me cherche, il va me trouver. Shin ne m'a pas dit tout dans les détails, mais au vu de ce que j'ai vu lors de certaines soirées, ça devait aller assez loin niveau imagination entre les deux. Puis c'était tentant de poser la question qui tue au type qui se tape tout ce qui a un pénis ou presque. Je réponds à sa question, la fête m'a plu. Pas grâce à lui c'est certain. Mon autre pique a bien atteint sa cible, bien que déguisée derrière un sourire. Ses dernières paroles sont de trop, elles me font lâcher aussi sec un:

"La faute à qui ?" Entre deux, je prends le temps de boire une gorgée. "Si tu avais autant envie de me voir que ça, tu pouvais aussi venir. A moins que tu ne sois senti mal à l'aise par rapport à quelque chose." Je fais mine de réfléchir. "Non, impossible..."

Je mange un biscuit ensuite et Shadow se manifeste pour avoir mon attention, je crois qu'elle sent que ça va mal tourner la conversation. Elle a raison s'il continue à se comporter ainsi. Je n'ai rien à me reprocher, je n'ai brisé le cœur de personne, je n'ai pas joué avec les sentiments d'un autre, moi. Mes mots font ronronner la petite chatte. Par curiosité, je me risque à demander s'il a passé une bonne soirée. Un blanc s'installe, il doit sûrement réfléchir à quoi me balancer. Mais à la place, je le vois se redresser et sens ses mains plaquer mon corps contre le canapé, le sien au dessus. Les chats battent en retraite. Sa colère ne me fait pas peur, mes attaques ne sont rien comparée à la douleur qu'il m'a infligé et dont je ne suis pas capable de me débarrasser. Mon regard métallique se plante dans le sien, pour le moment, je ne cherche pas à me libérer. Il n'est pas question que je m'écrase.

"Léger ? C'est l'hôpital qui se fout de la charité là. Je ne fais que ce que tu fais." Mon ton n'est pas aussi emporté que le sien. "Et oui ça m'amuse, ce n'est rien encore comparé à ce que toi tu m'as fait. Je ne pensais pas que ça fonctionnerait aussi bien." Sourire narquois. "Quant à ta jalousie... Tu n'en as aucun droit. Je ne t'appartiens pas. Tu m'as jeté, tu te rappelles ? L'option tu es spécial ne durait que pour Noël, c'est une clause dont tu avais oublié de me parler, une chance que tu aies trouvé une si belle manière de me faire passer le message."

S'il croit que je vais la fermer, il se trompe. Et non, je ne serai pas sensible à ce corps au dessus du mien. J'en ai rien à faire de cette odeur enivrante, de cette goutte d'eau qui vient de ses cheveux pour couler sur sa peau, ou de ses muscles que je peux deviner sous ses vêtements... Non rien du tout... C'est loin d'être le moment de s'égarer, merde, fais chier, j'en ai marre d'être aussi réceptif à ses charmes. Ma volonté doit gagner, ce n'est pas une bonne chose tout cela, je ne fais que me blesser encore plus à passer mon temps à espérer pour mieux qu'il m'enfonce le lendemain. J'ai assez donné... Il semble se calmer et sa phrase a le don de m'exaspérer. Pourquoi il persiste à me faire des reproches déguisés ? A limite me faire la morale. Mais il ne comprend absolument rien. Puis ça fait mauvaise réplique de film.

"Le sexe et l'amour, c'est deux choses différentes." Affirmai-je.

Je ne compte pas préciser que mes sentiments sont hélas encore présents. Mais il m'énerve à remettre ça en doute comme la fois où j'étais allé me confesser. Pourquoi, dès qu'on est jeune, on nous accorde aucun crédit ? Je ne mettrai jamais en doute l’affirmation de quelqu'un. Quand on dit je t'aime, c'est pas pour s'amuser, c'est parce qu'on le pense et qu'on souhaite que ce soit partagé. Aimer n'est pas une question d'âge, de classe ou de sexe.

"Et pour info, mon corps et mon âme sont intacts." Mes bras commencent à bouger. "Maintenant, pousse-toi, je suis attendu."

En réalité, personne ne m'attend, c'est une excuse pour ne pas m'éterniser ici. Encore faudrait-il qu'il me laisse me relever. Sa jalousie est déplacée, il n'a pas à l'être, encore moins sa colère. Qu'est-ce qu'il a dans la tête à la fin ?

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [HOT]Surrender ft. Ahn Hyun Su   Sam 7 Mar - 17:46


Surrender

I will love you till the end of time.I would wait 1,000,000 years. Promise you'll remember that your mine.Baby can you see through the tears?Love you more than those bitches before.
Say you'll remember -oh baby- say you'll remember.I will love you till the end of time. [Blue Jeans. Lana Del Rey]
With Hyun Su♥

Lorsque Kang Shin-Il était évoqué dans une conversation, ce n'était jamais très bon signe, en fait, le japonais était même plutôt synonyme de catastrophe imminente. D'ailleurs elle n'était plus très loin, Hyun Su s'apprêtant à lâcher une bombe digne d'Hiroshima Nagazaki sans mauvais jeux de mots. « Qui te dit que ce n'est pas déjà arrivé. Jung Su se demandait bien tout de même si le plus jeune bluffait ou non, il avait en réalité bien du mal à l'imaginer prit entre deux hommes, enfin après la réalité était parfois bien étonnante... Pour sûr que tu le connais même très bien d'après ce que je sais. Un petit sourire en coin étirant au même moment les lèvres du cadet. Il est vrai que l'idole ne pouvait pas nier ce fait, il lui était régulièrement arrivé d’échanger quelques fluides corporels avec le leader pour rester sobre . Toutefois, il aurait espéré que le Moonlight tienne sa langue au lieu de, comme toujours, jeter de l'huile sur le feu afin de l’attiser. Non mais sérieusement, il existe encore un type que tu ne t'es pas tapé dans cette ville ? » Celle-ci, le blond ne l'avait pas volé, toutefois ce la n'avait pas empêcher son visage de refléter son indignation . Bien qu'il se contenta de conserver le silence. Que pouvait-il bien lui répondre après tout ? « Tu sais très bien que non ? Mais dès qu'ils sont potables je fonce ? » Non sans façon, il ne pouvait rien répliquer et préférait ainsi se taire, c'était toujours mieux lorsque l'on avait rien à dire .

Après cela, le chanteur s'était hasardé sur le terrain dangereux de l'une des dernières soirées organisées par la StarE. Un désastre pour l'ex coach qui n'était guère d'humeur à faire la fête ce soir là. Et voir le danseur aussi « bien » accompagné n'avait pas aidé. « La faute à qui ? Si tu avais autant envie de me voir que ça, tu pouvais aussi venir. À moins que tu ne te sois senti mal à l'aise par rapport à quelque chose. Touché... Non, impossible... » Coulé... Les paroles du brun cinglèrent à la figure du plus vieux comme un soufflet acéré d'une personne qui avait vu son honneur bafoué. Après tout, il ne devait pas s'attendre à moins de la part de la furie à ses heures Hyun Su, surtout après cette fameuse nuit de noël où il lui avait confié que le plus jeune était une personne importante à ses yeux. Pour être prit quelques jours plus tard dans un coin calme de l'agence à fricoter avec un danseur. Employé avec qui il n'avait plus rien fait en entendant la fuite de son cadet et après avoir vu son cadeau gisant sur le sol. Une nouvelle fois de plus il avait blessé, il ne faisait que payer le prix de sa dette envers le plus jeune en acceptant les coups à l'âme qu'il lui rendait.

Une fois de plus, Jung Su c'était contenté d'encaisser cette remarque, mais la suite de la conversation houleuse qui se tenait entre eux fut trop longues, ces nerfs lâchant tout bonnement. Il s'était soudainement redressé et avait plaqué le plus jeune sous lui, lui interdisant toute tentative de fuite en attrapant ses poignets entre ses mains. Les regards embrasés par la colère se croisent, se défient, ne se lâchent pas, il n'était pas question que l'un d'eux cède du terrain à l'autre... «  Léger ? C'est l'hôpital qui se fout de la charité là. Je ne fais que ce que tu fais. Et oui ça m'amuse, ce n'est rien encore comparé à ce que toi tu m'as fait. Je ne pensais pas que ça fonctionnerait aussi bien. Un petit sourire narquois étira les lèvres du plus jeune afin de clore cette nouvelle pique. En fait il venait de se trahir, si il tenait tant que cela à se venger de lui serait-ce parce que ….Quant à ta jalousie ...Tu n'en as aucun droit. Je ne t'appartiens pas. Tu m'as jeté, tu te rappelle ? L'option tu es spécial ne durait que pour Noël, c'est une clause dont tu avais oublié de me parler, une chance que tu aies trouvé une si belle manière de me faire passer le message. »

Et pourtant juste après cela, il sentit bien le regard du jeune homme se perdre un instant sur lui....Alors pourquoi s'obstinait-il à lui jeter au visage tous ces mots ? Il n'était pas en accord avec lui-même, comment espérait-il lui faire croire qu'il en avait plus rien à faire de lui ?  « Le sexe et l'amour, c'est deux choses différentes. » Sur cela, l'idole ne pouvait rien trouver à redire, l'un complétait l'autre. Mais les sentiments naissant pour une personne pouvait très bien ne pas être remit en cause par une coucherie avec une autre. Un peu à l'image du chanteur qui avait vu ses pensées colonisées par le plus jeune il y a quelques temps bien qu'il continuait sa vie volage. « Et pour info, mon corps et mon âme son intacts. Maintenant, pousse-toi, je suis attendu. » Foutaises, il était presque sûr que personne n'attendait le plus jeune qui avait toujours souffert d' une solitude pour le moins cruelle. Ne s'étaient-ils pas fait la promesse d'êtres seuls à deux ? Jung Su savait pertinemment que le plus jeune attendait qu'une seule chose de sa part, son attention.

Sa prise se raffermit encore plus sur les poignets de Hyun Su tandis que son corps laissa tout son poids peser sur l'autre, laissant ses courbes épouser celles de celui qui était en dessous. Le regard du chanteur était toujours aussi brûlant mais ce n'était pas la colère qui faisait luire mais un sentiment tout aussi puissant. «  Il semblerait que tu vas être en retard dans ce cas....Les mains du blond glissant jusqu'au dos du danseur afin de le faire basculer au dessus de lui, à cheval sur ses cuisses. Chose faite, ce furent les hanches du plus jeune qui eurent le droit de se faire saisir pleinement par les mains de l'idole qui n'était pas décidé à les lâcher avant un bon moment. Les prunelles sombres ancrées dans celles de celui qui siégeait sur lui, il pouvait continuer d'une voix plus chaude et vibrante. Je pense même que tu vas être contraint de poser un lapin . ..»

Un baiser s'égara sur le cou du danseur, puis un autre un peu plus, et encore un formant un chemin embrasé jusqu'aux lèvres de ce dernier qui eurent le droit à bien plus qu'une simple embrassade. Les lippes de l'aîné se mouvèrent sensuellement sur leurs jumelles, l'idole les redécouvrant au fil des coups de dents mesurés et des passages outrageux de sa langue perlée sur les lèvres pleines du brun. Pendant ce temps-là, ses mains avaient de nouveau vogué, sous le haut de Hyun Su cette-fois-ci, cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas parcouru cette peau, des siècles même selon ses sens. Penché à l'oreille de son cadet, il reprit enfin la parole tout en prenant soin d'effleurer de temps à autre ces dernières en susurrant ces mots. «  Ton corps est intact dis-tu ? Si je n'étais plus aussi important que ça pour toi, tu te saurais déjà offert à autrui.... Tu te mens à toi-même Ahn Hyun Su...Chacune des syllabes du nom du jeune homme étant soigneusement découpées et articulées, langoureusement offerte à l'ouïe de l'autre. Tout autant que moi lorsque je me refuse à l'idée de pouvoir appartenir qu'à une seule personne... Et pourtant les faits sont là, je suis tout autant à toi que tu l'es à moi.... Un petit soupir d'anticipation filtre des lèvres du plus vieux, filant en une caresse éthérée tiède sur le lobe du brun. Laisse-moi te faire miens Hyun Su.... De grâce pardonne-moi de t'avoir laissé seul... » Le regard à nouveau planté dans celui du danseur, Jung Su lui laissait encore le choix de fuir. Mais si il le faisait le charme serait rompu...


Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [HOT]Surrender ft. Ahn Hyun Su   Mar 10 Mar - 15:17


Wicked
AVEC JUNG SU

C'est juste impossible de passer les quinze minutes prévues en faisant semblant que je n'ai rien à lui reprocher. Toutes les piques que je lui envoie, il les mérite amplement. Puis, ce n'est pas moi qui ai commencé sur ce terrain glissant. De surcroît, sa jalousie me gonfle vraiment, je ne suis pas sa chose. S'il ne voulait que s'envoyer en l'air, il n'avait qu'à le dire dès le départ et m'épargner cette comédie ridicule à Noël, ça m'aurait éviter de voir mes sentiments revenir. C'est pour tout ça que la colère commence aussi à monter de mon côté, bien qu'il soit le premier à s'exciter. Son regard courroucé me fait jubiler, je sais aussi qu'il a un langage cru quand il parle sexe ou conquête, je ne vois pas pourquoi je devrais prendre des pincettes. Ce n'est en plus que la stricte vérité, oui j'ai baisé un type dans les chiottes, j'ai flirté avec Shin comme on le fait parfois et c'est avec une femme que je suis reparti. En plus, puisque ça le fait chier, autant ne rien cacher, tant que ça lui fait mal, c'est tout ce qui compte. Il fallait pas me prendre pour un con.

De toute manière, il ne répond rien pendant que je l'enchaîne. Il n'y a aucune réponse à fournir et au moins il ne s'abaisse pas à essayer de me sortir des excuses bancales. Qui ne dit rien consent comme le dit le proverbe. J'ai remarqué en rentrant l'écharpe que j'avais prévu de lui offrir, mais, sous le choc ce fameux jour, le paquet était tombé de mes bras et je n'ai pas tenté de venir le récupérer plus tard. C'est de cette manière que j'ai su qu'il était au courant que je l'avais vu avec ce type, donc je ne me gêne à nouveau pas de lui envoyer dans la tête. Là encore, c'est le silence de sa part. Mais au final, il a tellement la rage qu'il finit par me plaquer contre le canapé. Je l'écoute et réplique avec vivacité, efficacité, il n'est pas question une seule seconde que je m'écrase. Je reconnais ouvertement que ça m'amuse de le blesser par les mots tout de suite, après tout, autant en finir avec tout ce bordel, c'est avec un plaisir malsain que je me fais une joie d'enfoncer le clou. Il me sort une tirade qui me laisse de marbre, l'amour et le sexe, c'est différent. Je rajoute que mon âme et mon corps sont intacts, ce qui est vrai, puisque je ne couche que par pure recherche du plaisir, le reste n'est donc pas concerné.

J'essaie de le faire dégager d'au-dessus, sauf qu'il resserre ses mains sur mes poignets et allonge son corps. Putain, mais à quoi il joue encore ?? Son regard est passé à une autre chaîne, la colère ne s'y trouve plus, contrairement au mien. Il me sort que je vais être en retard, ce qui me fait légèrement froncer les sourcils. Puis il décide de changer nos positions sans prévenir, voilà que je me retrouve assis à cheval sur ses cuisses, bloqué au niveau des hanches par son étreinte. Ce sale... Il utilise cette voix. Et son regard envoûtant ne me lâche plus. Non, je ne veux pas céder ! Mes mains se mettent au niveau de ses clavicules, il faut que je me recule de lui. S'il croit qu'il va m'avoir comme ça...

"Alors là, tu rêv..." Au début, le ton de ma voix est agacé, mais je ne suis pas capable de terminer ma phrase à cause de ce baiser dans mon cou.

Il ne faut pas... Je ne dois plus... Mes paupières se ferment pourtant lentement, mes bras commencent à ne plus avoir de force. L'enfoiré, il continue de m'embrasser, de remonter, me faisant tressaillir. Mon souffle est un peu court lorsque ses lèvres viennent se poser sur les miennes. Merde... Fais chier... Je ne peux pas résister, il est bien trop habile, je réponds à son baiser les quelques secondes de perdition qu'il dure. Ses mains me font frissonner, je commence à avoir chaud. Ses paroles viennent en rajouter une couche au creux de mon oreille. Il est en train de gagner la partie et si je reconnais qu'il m'a toujours attiré, il y a une part de moi qui a mal quand il fait cela. Mon bras tombe un peu et mon poing se serre doucement. Alors c'est ça ? C'est ce que je vais devoir subir, encore et encore ? Je déteste ça ! Je ne veux plus ! Dans un sursaut de lucidité alors qu'il vient de me demander d'être sien et de le pardonner, je finis par avoir un geste à son encontre, je lui mets une claque de ma main qui n'était pas serrée sur le canapé. Haletant, je l'attrape par le col et l'allonge sur ce canapé, je tremble un peu tout en le surplombant. De nouveau, je suis bien énervé.

"Putain, mais t'en as pas marre à la fin ??!" Mon regard mécontent planté dans le sien. "Qu'est-ce que j'ai bien pu te faire pour que tu t'acharnes à ce point, hein ??!"

Certes il me gonfle, mais il n'y a pas que ça. Je suis à bout nerveusement, je suis malheureux aussi. Il ne m'a pas été possible de tourner la page au sujet de mes sentiments, tout ce que je peux faire est d'attendre qu'ils passent, que quelqu'un d'autre me fasse l'oublier tout en ne cherchant pas spécialement à trouver cette fameuse personne. J'essaie de faire avec, il m'a jeté, il m'a fait espérer pour mieux me briser après. C'est juste un sadique. Tout ce que je demande est qu'il me fiche la paix, qu'il fasse sa vie, on ne peut ni être amis ni tenir cette promesse d'être seuls à deux. Ce n'est pas possible ce que je ressens toujours.

"J'en ai marre de tout ça !!" Grondai-je tout en commençant à le secouer. "Pourquoi tu ne peux pas juste me foutre la paix ? Ça t'amuse de jouer avec moi ? T'es juste un enfoiré Jung Su !! Tu me fais espérer puis après tu te casses, tu me brises à chaque fois !!" Mes yeux deviennent légèrement humides. "Je suis en train de devenir dingue à cause de toi bordel !!" Ma voix se casse un peu à la fin.

Essoufflé après avoir autant vociféré, je profite d'être au dessus et de la surprise de ce revirement de situation pour m'éloigner de lui. A quelques pas du canapé, je lui tourne le dos, un peu au milieu de la pièce. J'essaie de reprendre mon calme, de ne pas me laisser trop aller. Lorsque je juge cela faisable, je tourne seulement le haut de mon corps afin de le regarder.

"Et c'est pas pour toi spécialement que je garde cet endroit intact. J'ai juste décidé il y a longtemps qu'il sera pour la personne que j'aime et qui m'aimera aussi."

Qu'il ne croit pas que ce soit juste pour lui. Il me rend complètement dingue, j'en ai ras-le-bol, je suis à bout, vraiment. Je peux sentir mes yeux redevenir mouillés, une boule commence à se former dans ma gorge. Même mon ventre se noue. Je détourne bien vite le visage. Elles commencent à perler sur mes joues, ces maudites larmes qu'il ne mérite pas. Mes jambes commencent à chanceler, heureusement, en deux pas, je me retrouve en appui du bras contre le mur, avant d'y poser le dos. Le visage vers le bas, je ne veux pas de sa pitié, j'essaie d'essuyer mes pleurs.

"Qu'est-ce que je dois faire pour ne plus t'aimer, hein ?" Dis-je d'une voix brisée tout en me laissant glisser contre le mur, le corps secoué par les sanglots. Puis plus bas, je murmure. "J'en peux plus..."

Je pleure. Encore une truc que je vais regretter. Mais je ne peux plus me retenir. Mes bras viennent se mettre sur mon visage. Je me donne en spectacle et je vais finir par croire qu'il aime cela, me voir dans des états pareils, me blesser à ce point. Pourquoi dois-je aimer un homme comme lui ?  

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [HOT]Surrender ft. Ahn Hyun Su   Mer 25 Mar - 10:21


Surrender

I will love you till the end of time.I would wait 1,000,000 years. Promise you'll remember that your mine.Baby can you see through the tears?Love you more than those bitches before.
Say you'll remember -oh baby- say you'll remember.I will love you till the end of time. [Blue Jeans. Lana Del Rey]
With Hyun Su♥

Les reproches s'enchaînent , l'hostilité traîne et l'amertume règne. Qui aurait pu croire il y a quelques mois de cela qu'ils en arriveraient là ? Pas Jung Su en tous cas qui tombait des nues pour l'une des premières fois de sa vie, un sentiment désagréable qu'il était loin d'être ravi de ressentir. Mais après tout, il s'attendait à quoi après son comportement pour le moins flou... un bel euphémisme on pourrait plutôt parler de nébuleuse ici. N'importe qui aurait voulu blesser celui qui lui causait tant de peine, l'humain étant de nature vengeresse par nature. Un sentiment ô combien destructeur qui combinait aux sentiments pouvait créer de véritables cataclysme à l'image de cette conversation houleuse qui parvenait miraculeusement à ne pas être interrompues par des poings rageurs. Non, cela ne pouvait pas finir ainsi, pas maintenant qu'il avait prévu de tout lui avouer ? Imaginez l'ironie pour un friand de comédie romantiques connaissant un happy end digne du plus beau conte de fée, bien que la vie sentimentale du blond semblait plutôt s'apparenter à une célèbre tragédie Shakespearienne. Un comble pour un britannique n'est-ce pas ?

Encouragé par un élan de courage dicté par son désespoir latent il était sorti de son impuissance pour dominer son cadet, l'enchaînant à lui par les actes et les paroles. Oui il savait, cette façon de faire n'était pas des plus sportives, mais à situation désespérée, tactique désespérée non ? Mais la victime se défend et tente de résister à la voix suave de son bourreau qui caressait déjà avec adoration sa lame doucereuse prête à abattre l'innocent condamné à tort. «  Alors là, tu rêv... » Voici tout ce qui fut possible pour Hyun Sun de prononcer pour sa décence avant de céder à la plaidoirie obscène qui lui était prodiguée sur sa gorge offerte avant de se perdre sur les lèvres pleines de l'agneau sacrificiel. Le diable Jung Su n'avait guère tardé à darder de sa langue sa jumelle chauffée à blanc. Les paroles continuaient, la toile se refermait, le plus jeune vibrait sur la corde raide de l'abandon, il n'avait qu'à se lancer dans le filet tel un funambule lassé de tenir en équilibre.

Mais, il y a toujours un mais, le danseur surprit à nouveau son hôte en le giflant. Profitant de l’hébétement de l'autre il le renversa sous lui, agrippant avec force par le haut qui lui collait à la peau. « Putain, mais t'en as pas marre à la fin ??! Un regard courroucé transperçant au même moment le cœur de l'idole. Qu'est-ce que j'ai bien pu te faire pour que tu t'acharnes à ce point, hein ??! » Le blond ne répondit rien, l'évidence ne voulant pas franchir le seuil de ses lèvres en ce moment, il était encore bien trop sonné. Et pourtant, tout était tellement clair. Hyun Su était le sujet de toutes ses pensées chastes ou non, Hyun Su était dans ses rêves, Hyun Su était dans ses composition, Hyun Su était l'objet de la passion, Hyun Su était son obsession. Pourquoi ne l'avait-il pas laissé finir ? Pourquoi n'avait-il pas encore compris où son aîné voulait en venir ? « J'en ai marre de tout ça !! Le brun se mettant à secouer le plus vieux tout en continuant. Pourquoi tu ne peux pas juste me foutre la paix ? Qu'il le croit, si il avait pu il l'aurait fait, mais il était autant impossible à Jung Su de résister à Hyun Su que Hyun Su à lui-même. Ça t'amuse de jouer avec moi ? Loin de là, c'est même l'extrême contraire, jamais il n'avait voulu blesser une personne aussi importante que le jeune homme. T'es juste un enfoiré Jung Su !! Sur cela ils étaient au moins d'accord... Tu me fais espérer puis après tu te casses, tu me brises à chaque fois !! Les prunelles nimbées de larmes retenues attestant de la profonde détresse de l'adolescent. Je suis en train de devenir dingue à cause de toi bordel !! »

Cette triste représentation terminée, le haut de l'idole est relâché et l'autre ne demande pas son reste pour le fuir, restant tout de même à quelques pas du canapé. Même après tous ces mots, le blond ne pouvait que constater qu'on lui était toujours enchaîné et que la fuite ne figurait nullement parmi les options de son cadet. Encore une fois, il ne savait que dire ou faire face au maelstrom de sentiments contraires qui faisait rage au sein du cœur meurtri du danseur. «  Et c'est pas pour toi spécialement que je garde cet endroit intact. J'ai juste décidé il y a longtemps qu'il sera pour la personne que j'aime et qui m'aimera aussi. »  Il était donc de ce fait complètement dévoué au chanteur... Mais pas le temps de penser, Hyun Su s'était brusquement retourné, Jung Su ayant tout juste eu le temps de voir une larmes traîtresse commencer à dévaler sur la joue du brun. C'est avec peine qu'il l'avait vu se laisser glisser lamentablement contre ce mur tandis que les torrents salés cascadaient sur le visage rougi du plus jeune.

« Qu'est-ce que je dois faire pour ne plus t'aimer hein ? Un simple murmure venant clore les paroles de Hyun Su. J'en peux plus... » Touché par la détresse de son âme sœur le chanteur s'était empressé d'accourir à ses côté, le plaquant avec force contre son torse, le serrant entre ses bras tout en lui délivrant un chaste mais long baiser salvateur. Ses mains se posèrent tour à tour sur les joues de son cadet, essuyant les viles larmes pas encore tout à fait tarie. Un soupir franchit les lèvres de l'idole, qu'il était difficile d'à nouveau se lancer dans le vide après s'être brûlé les ailes en voulant se chauffer de trop près des rayons incandescents de l'astre solaire. Mais il devait le faire, pour Hyun Su, pour lui, pour eux...Le front doucement posé sur celui de son vis-à-vis enlacé étroitement il retrouva enfin usage de la parole. «  Ne comprends-tu toujours pas Hyun Su ? Crois-tu que je m'amuse à te torturer de la sorte par pur sadisme ? Crois-tu que tes larmes ne déchaînent rien en moi ? L'une de ses mains attrapa une de celles au jeune homme et la plaça juste au dessus de sa poitrine qui était martelée des battements désordonnés qui agitaient son cœur. Tu le sens ? Il ne bat que pour toi Hyun Su.... Et ce depuis un moment déjà, juste que le lâche que je suis a eu bien du mal à se l'avouer tellement il préférait laisser sa peur obscurcir son jugement. Mais maintenant, je ne peux plus te laisser dans l'attente, c'est criminel... Écoutes-moi bien, et de toutes manières je te le dirais autant de fois que tu le désires.... Soupires. Je t'aime... »

Ses derniers mots prononcés, Jung Su avait reprit en coupe le visage de son autre avant de laisser ses mains glisser dans sa crinière sombre tout en posant ses lèvres sur celles de l'être aimé, faisant passer au travers de ce dernier tout l'amour et tout ce que pouvait lui faire ressentir le jeune homme. Son cœur était sur le point de déborder de sa poitrine, aimer était si terrifiant et à la fois si libérateur, une douce déraison à laquelle il avait une fois de plus céder. Et cet accès de folie se prénommait Ahn Hyun Su...


Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [HOT]Surrender ft. Ahn Hyun Su   Mar 21 Avr - 16:01


Wicked
AVEC JUNG SU ♥

Pourquoi je suis venu déjà ? Ah oui, pour Shadow... C'était une très très mauvaise idée en fin de compte, la pire qu'il puisse exister. Je lui en veux bien trop pour ne pas me retenir de l'attaquer de manière indirecte dans mes phrases, il est celui qui a lancé un sujet délicat, cette soirée. Il est évident que je ne suis pas le seul à être sur les nerfs, vu comme Jung Su s'est emballé le premier, chose rare, lui qui se targue toujours de son calme olympien, de son flegme britannique et de son titre de vieux sage, il a belle allure le Bouddha à me tenir contre le canapé pour s'exciter un peu plus contre moi. De toute manière je ne compte pas céder le moindre centimètre dans cette engueulade. Quoi que, là, ça ressemblerait presque à une scène de ménage qu'il n'a en aucun droit de me faire. Cela ne lui suffit pas de me bloquer, il me fait basculer sur lui cette fois. J'en ai marre, je ne suis pas une marionnette... Le pire dans tout cela, je veux dire à part ce dialogue de sourds, c'est qu'il ose utiliser des moyens sournois. Il m'embrasse dans le cou, joue de ses doigts sur mes vêtements, tente ma bouche de sa langue habile où trône un bijou. D'ailleurs, je me fais avoir pas son stratagème, mes lèvres se mouvant contre les siennes me rappellent à quel point j'ai toujours trouvé cela bon. Ce n'est qu'au dernier moment que je parviens à reprendre pieds, malgré ses paroles suaves, ma main atterrit dans sa joue. La surprise se lit clairement sur son visage, j'en profite afin de renverser la tendance et basculer au dessus de lui. Mon énervement est tel que je le secoue en même temps que je parle. Aucun mot ne sort de sa bouche et c'est tant mieux, y en a marre à la fin de se faire toujours prendre pour un con !!! et son silence m'indique que j'ai entièrement raison.

C'est trop. Bien trop. Je n'en peux plus de toute cette histoire, si c'est ça être amoureux, je ne veux plus jamais l'être. Qu'est-ce qui a bien pu me plaire autant chez ce type ? Franchement, c'est une amère désillusion que de découvrir à quel point je me suis trompé à son sujet et qu'il n'est pas tout à fait comme je me l'avais imaginé en le côtoyant. Qu'est-ce qui m'a pris pour que je commence à lui courir après ? N'ai-je pas assez souffert après qu'il se soit cassé sans un mot au point qu'il a été salvateur que je m'exile aux USA durant plusieurs moi ? N'étais-je pas sensé avoir retenu la leçon ? Pourquoi je n'ai pas fui lorsque je l'ai revu ? Ma propre bêtise me met encore plus en rogne, j'enrage tellement en cet instant... L'air me manque, je ne parviens presque plus à me contrôler, si j'avais été le genre violent, c'est mon poing qu'il aurait mangé plutôt que ma main. Je finis par mettre une distance de sécurité, encore une fois, mon comportement reste étrange, je devrais déjà être loin, mais je reste là à continuer de parler. C'est si frustrant et intolérable qu'il ne comprenne pas ce que je ressens et par quoi je suis passé à cause de lui. Me voilà à donner une explication, mon cul n'est pas pour lui, seulement pour quelqu'un qui m'aimera et moi aussi, point. Des larmes se mettent à perler sur mes joues, je n'ai pour repli que de me laisser glisser contre le mur et de cacher honteusement mon visage derrière mes deux bras. Merde...

Mes oreilles bourdonnent un peu car je suis en train de pleurer, alors je ne l'ai pas entendu se déplacer vers moi. Tout ce que j'ai senti, c'est ses bras autour de moi et ses lèvres posées sur les miennes. Je ne comprends plus rien... Pourquoi ? Je ne saisis pas ce qu'il essaie, enfin je crois qu'il essaie, de me dire quelque chose. C'est un regard plein d’incompréhension que je lui renvoie. Ses mains se logent sur mon visage, ses pouces semblent tenter d'essuyer les larmes qui s'écoulent moins rapidement. Mes lèvres un peu entrouvertes, Jung Su vient appuyer son front contre le mien. Je n'ai même plus la force de le repousser, je suis las... Coincé à nouveau entre ses bras, sa voix se fait de nouveau entendre. Oui je le crois, sinon, qu'est-ce que ça pourrait bien être d'autre ? Le chanteur saisit ma main, mes yeux se posent à l'endroit où il la met, en me demandant où il veut en venir. Oui je le sens, ce cœur qui bat, mais dois-je réellement croire en ces paroles ? Je ne sais plus où j'en suis, j'en ai marre de me battre et j'ignore si je ne suis pas en train de faire un mauvais rêve. Peut-être que ce n'est que mon esprit qui veut voir là quelque chose de plus. Je l'écoute m'expliquer qu'il s'est montré lâche et têtu au point de nier la vérité. Il me dit de prêter attention à ce qu'il va dire et je ne peux m'empêcher de retenir ma respiration, je suis pendu à ses lèvres et, comme un gros idiot, l'espoir renaît déjà. Et si... Et si...

Le verdict ne manque pas de tomber, mes yeux s'écarquillent, mon rythme cardiaque s'emballe et je n'ai pas le temps de dire quoi que ce soit que ses mains caressent tendrement mes cheveux et que ses lèvres scellent les miennes.  Je m'agrippe désespéramment à Jung Su, faite que ce soit bien la réalité. Mon dos se décolle du mur, je me mets à genou pour mieux l'avoir contre moi et je lui fais aussi passé tout ce que je ressens depuis si longtemps. Je ne veux pas que ce moment, que ce baiser s'arrête. Je veux marquer ce jour tant attendu auquel j'avais fini par renoncer jusque dans ma chair. Je le veux. Je le veux. C'est tout ce que je suis capable de répéter dans ma tête. Ma bouche se fait plus passionnée, plus fiévreuse, je n'arrive pas encore à réaliser, je nage en plein bonheur. Plus besoin de m'imaginer la vie que j'aurais pu avoir s'il m'avait dit oui. Il est à moi, je suis à lui, je veux l'être encore plus encore. Ma langue tournoie avec la sienne, je veux qu'il me tienne et ne plus être séparé de lui. Ma main remonte dans son dos. L'air se fait plus rare, il me faut reculer légèrement mon visage, mon souffle court caresse le sien.

"Jung Su..." Murmurai-je, incapable de parler plus haut. Mes mains attrapent les siennes et les posent sur le bas de mon dos pour les faire lentement descendre sur mes fesses. "Fais moi tien." Je poursuis, ému. "Je te donne tout. Absolument tout. Ne me laisse plus jamais partir. Ah Jung Su..." Mes lèvres caressent une seconde les siennes, je ne l'ai pas lâché une seule seconde des yeux. "Mon cœur me donne l'impression qu'il va déborder tellement je t'aime..." Avouai-je à mon tour. 

© EKKINOX


Dernière édition par Ahn Hyun Su le Mer 13 Mai - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [HOT]Surrender ft. Ahn Hyun Su   Lun 27 Avr - 15:50


Surrender

I will love you till the end of time.I would wait 1,000,000 years. Promise you'll remember that your mine.Baby can you see through the tears?Love you more than those bitches before.
Say you'll remember -oh baby- say you'll remember.I will love you till the end of time. [Blue Jeans. Lana Del Rey]
With Hyun Su♥

Que de blessures avaient encore été infligée ce soir-là, voilà ce dont ils étaient seulement capables maintenant ? S'envoyer des phrases assassines et des regards meurtriers afin de lacérer encore plus le cœur de l'autre. Pourquoi fallait-il que cela finisse et continue ainsi ? Non, Jung Su ne pouvait se  résoudre à laisser un tel désastre poursuivre impunément son cours, il y avait bien un moyen de mettre un terme à cette violente escalade, non?  Bien évidement qu'il y en avait un, mais il nécessitait une bonne envolée de courage de la part de l'idole. De toutes manières il ne pouvait pas laisser plus longtemps le plus jeune dans le flou à souffrir de la sorte. C'est donc le cœur battant que le blond s'était enfin décidé à faire sa déclaration à son cadet aux joues mouillées. Larmes qui sont tant bien que mal essuyées par les pouces du chanteur qui ne voulait plus voir ces dernières sur le visage de son vis-à-vis qui était suspendu à ses lèvres.

Trois mots furent enfin prononcés et un nouveau baiser vint clore les paroles de l'anglais qui fourrageaient tendrement de ses mains la crinière ébène de l'autre. Les mains du danseur agrippèrent alors le haut du blond qui fit redescendre l'une de ses mains sur la taille de celui qui lui faisait perdre la tête afin de le rapprocher plus encore de lui, la promiscuité de leurs corps étant à présent à son paroxysme. Quel doux sentiment que de se perdre dans ce baiser fiévreux et tendre à la fois. Voilà à présent un an que cette histoire durait, ils ne pouvaient pas se courir constamment l'un après l’autre. Hyun Su avait eu le courage avant lui de stopper les frais mais l'artiste s'était cabré et avait prit peur, une relation avec un garçon aussi jeune ? Ses principes avaient bien du mal à l'imaginer et ainsi il l'avait rejeté, mais aujourd'hui la donne était autre. Il ne pouvait rien faire d'autre que de se perdre avec ardeur dans les bras et contre les lèvres pleines du plus jeune. Ce n'est qu'après de longues  minutes qu'il s'était séparé, à regret de la bouche du brun, l'air commençant à leur faire défaut.

« Jung Su... Le regard du propriétaire de ce prénom se releva alors afin de plonger ses prunelles dans celles du danseur. Ses mains furent attrapées et lentement dirigées sur le bas du dos du plus jeune avant que ce dernier ne les fassent encore glisser plus bas . Un regard interrogateur fut immédiatement lancé au brun, bien que l'idole se doutait bien de la demande qui allait lui être faite. Fais moi tien. Je te donne tout. Absolument tout . Ne me laisse plus jamais partir. Ah Jung Su... Un chaste baiser plus tard, le danseur poursuivit. Mon cœur me donne l'impression qu'il va déborder tellement je t'aime. » Ce fut ainsi au tour de Jung Su d'apposer à nouveau ses lèvres sur celles du jeune homme en faisant glisser légèrement ses mains sous son haut, caressant l'épiderme chaud qui s'y trouvait tandis qu'il se perdait plus encore dans leur baiser. Enfin rassasié, pour l'instant tout du moins, du contact des lèvres charnues de l'autre il se releva  avec Hyun Su contre lui avant de se reculer légèrement en lui offrant un doux sourire.

Peu après, la main du blond s'était saisit délicatement du poignet de son cadet afin de l'entraîner à sa suite lui expliquant brièvement son geste d'un  « Pas ici. » Même dans les escaliers il n'avait pu défaire sa main de l'autre, jetant un bref regard aux deux petits démons qui allaient devoir un peu patienter avant de pouvoir manger. Ce n'était pas tous les jours que l'on recevait tel cadeau, il se  devait donc d'y faire honneur, il en rêvait depuis si longtemps... Une fois arrivés dans la chambre du chanteur et la porte refermée, Jung Su n'avait guère hésité et avait fait reculer le plus jeune jusqu'à ce qu'il bute contre le lit où il fut allongé par les gestes attentifs du blond. Installé au dessus du brun, il lui caressa tendrement la joue avant de poser un bref instant ses lèvres sur son front . «  Si à un quelconque moment tu  veux arrêter, n'hésites pas un seul instant Hyun Su. Ce soir, je ne suis que le serviteur dévoué à ton plaisir et tu es seul maître à bord. »

Ces paroles apaisantes prononcées c'est avec délicatesse que les vêtements du plus jeunes avaient peu à peu disparu, le tout étant accompagné d'une myriade de baisers et de caresses affolés par la découverte de ces terres qu'elles n'avaient plus foulé depuis longtemps. Jung Su n'était pas en reste et s'était dévêtu en même temps que son amant. Un nouveau regard s'assure que le plus jeune n'a pas changé d'avis, mais il n'en n'est rien.  Rassuré, l'anglais s'était décalé un instant afin d'extirper de sa table de nuit des protections et une bouteille de lubrifiant. Il comptait bien faire de la première fois de celui qu'il aimait un moment inoubliable, et ceci commençait par de tendres préliminaires. À nouveau auprès du plus jeune, ses lèvres s'étaient encore une fois perdues dans la peau si tendre de son coup, l'idole se gavant au passage de l'odeur enivrante du brun. Puis, ce fut au tour des lèvres de Hyun Su de se faire prendre d'assaut avant que deux doigts ne viennent se mêler à l'échange, se faisant bien vite recouvrir d'habile coups de langues de la part de l'aîné.

Mais Jung Su n'était pas du genre à appuyer sur l’accélérateur dans ces moments là, non, il préférait de loin prendre son temps lors de ces tendres et puissants échanges. Il se contenta ainsi de masser l'intimité du coréen alors que son autre main s'était saisi de son membre encore au repos, ne souhaitant qu'encore faire plus monter la température, il s'occuperait e son propre plaisir plus tard. Pour le moment, seul l'être sous lui comptait...La température continua ainsi de grimper tandis que le chanteur se repaissait autant qu'il le pouvait de la délicieuse vision offerte par son amant. Un nouveau baiser est déposé sur les lèvres du brun avant de décider de s'attarder et que la langue mutine et perlée du plus vieux ne viennent réclamer son du. Ce n'est qu'à bout de souffle qu'il soupira un «  Tu es magnifique... » à l'oreille de son autre .

Attentif, il avait bien senti que la rose du jeune homme s'ouvrait et il y fit glisser précautionneusement l'un de ses doigts, suivant le rythme imposé par les spasmes de l'intimité de ce dernier. De nouveau détendue, l'anglais avait poursuivit son exploration en rajoutant tout aussi délicatement son autre doigt qu'il n'avait pas hésité à lubrifier avec l'aide du produit qui siégeait à leur côté. Chose faite et après avoir attendu un instant que le jeune homme se réhabitue à cette présence inhabituelle, il avait débuté un doux mouvement de ciseaux à l'intérieur de son jeune amant aux chairs à la fois fermes et si tendres, continuant en parallèle son habile va-et-vient sur son désir turgescent. Puis ce fut au tour du moment à la fois tant espéré et redouté de faire son arrivée. Front contre front Jung Su demanda alors «  Tu te sens prêt ? J'ai tellement envie de toi Hyun Su... » La verge à présent bien éveillée du plus vieux venant confirmer ses dires. Suspendues aux lèvres de Hyun Su, il brûlait de désir....


Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [HOT]Surrender ft. Ahn Hyun Su   Mer 13 Mai - 16:19


Wicked
AVEC JUNG SU ♥

Je nage en plein rêve, au point que j’en ai déjà oublié la rancœur qui me rongeait l’esprit il y a encore quelques minutes de cela. Je n’y croyais plus, je ne voulais espérer plus rien et au final, avoir succombé à Jung Su à mon retour des Etats-Unis m’avait fait replonger dans mes travers pour tomber encore plus haut ensuite. La suite, vous la connaissez, des phrases assassines, des voix qui s’élèvent, mécontentes, une tentative de séduction avortée et j’ai fini par trouver refuge en pleurs contre le mur à trois mètres de lui. Ereinté, las, Jung Su vient me réconforter malgré tout. Ses bras sont autant nostalgiques que blessants, je ne saisis pas encore la raison qui le pousse à continuer à venir vers moi. Puis il les prononce enfin ces mots que je n’avais jamais entendu que lors de mes vagues à l’âme, allongé sur mon lit, tirés tout droits de mon imagination faute de mieux. Mon cœur s’emballe, le baiser qui suit est si grisant, euphorisant et brûlant que je ne veux pas l’arrêter. Et c’est seulement à cause de mon corps qui ne supporte plus d’être en manque d’air que je me décolle de ses lèvres. Enlacés, je prononce son prénom et son regard se rive aussitôt au mien, me faisant manquer un battement. Qu’il est beau… Je lui fais alors part de ce que je veux en n’hésitant pas à lier les gestes à la parole. A peine ai-je terminé qu’un autre baiser de sa part vient clore ma bouche.  Son sourire fait naître aussi le mien et il me prend la main afin de m’entraîner au premier étage. C’est tout à fait son genre de vouloir mettre les formes dans les moments importants.

En montant, je croise les chats qui ne seront pas de la partie bien évidemment, on n’a pas besoin de voyeurs. Nos mains ne se lâchent qu’une fois en haut. Mon dos touche lentement le matelas et Jung Su s’installe déjà au-dessus de moi, mes bras se mettant autour de lui. Je ne veux pas le quitter ou le lâcher, j’ai l’impression que si je le fais, il risque de disparaître encore une fois. Un baiser sur mon front plus tard, il me dit que si je souhaite arrêter, je n’ai qu’à le demander, je me contente de faire un petit oui de la tête, un sourire sur les lèvres, juste pour le rassurer. Il n’est pas question une seule seconde que je dise stoppe, j’ai bien trop envie de lui. Il me retire mes vêtements comme si j’étais une chose fragile, sa prévenance me touche,  bien que je ne fasse que soupirer d’aise sous tant de baisers et de caresses. Les siens ne sont plus d’actualité et mes yeux se braquent aussitôt sur son corps si désirable. Nos regards se croisent, je souris doucement afin de l’inviter à continuer.  Le bruit du tiroir de la table de nuit se fait entendre, je n’ai pas besoin de regarder pour déterminer de quoi il s’agit. Ma peau puis mes lèvres se sont faites reprendre d’assaut, pendant que mes mains voyagent sur son dos, ses bras, ses cheveux. Ses doigts se dans ma bouche se voient gratifier de coups de langue bien volontiers. Je me sens totalement brûler et tout ce qu’on entend de moi est ma respiration courte jusqu’à ce que ses doigts s’occupent à la fois de mon sexe et de mon antre, ce qui m’arrache des gémissements de plus en plus audibles. Je m’agrippe aux draps d’une main et l’autre se loge sur sa nuque quand il revient m’embrasser, appréciant toujours bien trop son habileté et la bille sur sa langue. Je rougis un peu à son compliment.

« Je t’aime » Susurrai-je sur le même ton.

A partir de l’instant où ses doigts tâtonnent entre mes chairs,  ma voix devient plus audible et rauque. Mes cuisses sont écartées sans aucune pudeur, je n’en ai jamais ressenti de toute manière. Savoir qu’il m’aime aussi rend tout bien plus intense, je ne le lâche plus dès qu’il est revenu au-dessus de moi. Je comprends alors que c’est enfin le moment tant attendu. L’entendre dire qu’il a envie de moi fait monter de deux crans mon envie. Je n’en peux plus non plus, murmurant son prénom d’une voix un peu suppliante. Puis ma main attrape un préservatif qui est posé sur le lit, je l’ouvre en m’aidant de mes dents mais sans l’abîmer. Je ne tarde plus à le dérouler sur son membre gorgé de sang et de désir et, lorsque c’est bien mis, je le garde dans ma main pour le diriger dans mon intimité, je l’aide au début, en finissant par retirer mes doigts. Mes bras s’enroulent autour de son cou, j’apprécie complètement cette nouvelle sensation parce qu’il ne se presse pas de rentrer, voilant mon regard à cause  de tant de désir réuni en moi. Mon front de nouveau contre le sien, j’entrelace nos doigts et je brûle sous lui dès qu’il daigne enfin bouger. Ce n’est pas désagréable, loin de là, c’est trop fort même pour être décrit avec des mots. Je ne compte plus le nombre de fois où je l’appelle sans même faire attention. Tout ce qu’il doit faire est de m’emporter là-haut avec lui et me laisser voler avec lui. Vraiment, je ne pensais pas que l’on pouvait aimer autant… Jung Su, c’est tout ce qui compte et a pris toute la place dans mes pensées. Mon corps se cambre doucement, mes hanches se mettent à onduler. Dévore-moi tout entier.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [HOT]Surrender ft. Ahn Hyun Su   Sam 16 Mai - 18:18


Surrender

I will love you till the end of time.I would wait 1,000,000 years. Promise you'll remember that your mine.Baby can you see through the tears?Love you more than those bitches before.
Say you'll remember -oh baby- say you'll remember.I will love you till the end of time. [Blue Jeans. Lana Del Rey]
With Hyun Su♥

Comme on le dit, le printemps fait toujours suite au rude hiver et les cœur s'éveillent à l'aube nouvelle d'une relation à faire croître. Mais la passion avait eu raison des deux protagonistes de cette histoire et la saison du renouveau avait bien vite laissé la place à un brûlant été néanmoins aucunement dénué de tendresse. L'orage terminé, c'est une myriade de baisers qui avait fait place à la pluie glacée d'insultes qu'ils avaient pu échanger. Les trois mots tant attendu enfin prononcés et la demande de Hyun Su faite, le plus vieux n'avait guère tarder à l'emmener à sa suite dans sa chambre où il comptait bien lui faire tendrement l'amour. Et puis ce lieux revêtait un rôle important dans leur histoire après tout, c'est bien ici, bon après un passage dans la voiture du coach à l'époque, qu'ils avaient passé leur première nuit après des semaines à se tourner autour et un dernier échange de textos enflammés. Comment auraient-ils pu deviner à l'époque qu'ils allaient traverser autant d'épreuves suite à cette brûlante nuit ? Mais surtout, comment prévoir que les sentiments allaient s'en mêler, étaient-ce cela que l'on appelait un coup de foudre ? Dans ce cas, les principaux concernés n'en savaient rien à l'époque.

Enfin arrivés à destination, rassuré par le doux sourire de son cadet, Jung Su avait retiré ses vêtements avec lenteur, redécouvrant le grain de peau et les forme vallonnant le corps du brun qui hésitaient entre adolescence et maturité. Ici, il n'était guère question de se perdre dans les habitudes et de procéder à un déshabillage rapide et désordonné avant un coït endiablé, non ce soir ils prendraient leur temps. La lenteur toujours de mise, c'est avec douceur et tendresse que le blond avait préparé le jeune homme sous lui, attentif à la moindre de ses réactions. Subjugué par un tel spectacle, il n'avait pu s'empêcher de lui souffler un compliment à l'oreille auquel le destinataire lui avait répondu encore rougissant . «  Je t'aime. » qui lui avait valu un baiser de la part de l'être aimé qui avait bien du mal à ralentir la cadence effrénée de son cœur qui tambourinait avec force sa poitrine qui avait oublié pendant de nombreuses années cette douce sensation. En un mot il était à nouveau en vie …

Les doigts auparavant lubrifiés allant et venant entre les chairs fermes du bel éphèbe les étirant, les massant, les courtisant même afin de détendre l'intimité du plus jeune afin qu'il puisse accueillir l'anglais en lui. Ah... qu'est-ce qu'il était beau.... sublime même, un véritable tableau de maître avec sa crinière brune défaite, ses joues légèrement rosies, son souffle court laissant de plus en plus souvent filtrer la voix du danseur qui ne faisait qu'encore et toujours plus charmer celui qui concentrait ses attentions sur lui et puis... Ses cuisses ouvertes, offrant sans gêne cette vue luxuriante qui appelait au pêché de la chair. À bout, Jung Su était revenu au dessus de son amant, lui demandant si il se sentait prêt. Réponse positive à l'entente de la voix du coréen qui avait murmuré son prénom en une suave supplication qui n'avait eu pour effet que d'embraser encore plus le bas-ventre du plus vieux qui ne lâcha pas des yeux son autre.

Un préservatif fut alors déroulé sur sa virilité érigé par tout le désir qu'il éprouvait envers celui qui se trouvait au dessus de lui. Une autre bouffée de chaleur le cueillit lorsque Hyun Su le guida de lui même entre ses chairs, lui faisant lâcher un petit soupir d'aise. Il ne bougea pas un moment, laissant le danseur l’entourer de ses bras, Jung Su lui offrant alors un tendre sourire complice à son attention. Précautionneusement il s'était enfoncé par paliers dans l'antre luxuriant du plus jeune, se pliant aux rythme imposé par ce dernier, une évidence pour un gentleman tel que le britannique. Enfin complètement uni leurs doigts s'étaient alors entrelacés et le front de l'aîné s'était posé sur celui du brun. Après cela il avait débuté un doux mouvement de va-et-vient entre les chairs fragiles de l'autre, laissant de temps à autre un grondement de pur plaisir résonner dans sa gorge. Une nouvelle symphonie que ne connaissait pas encore celui qui était sous lui Jung Su ayant tendance à s'égarer du côté des gémissements sonores lorsqu'il était celui qui se voyait être le port de l'autre.

Après tout ne fut qu'une immense vague de plaisir, allant et venant, n'ayant cesse de les précipiter vers les rives de l'ultime abandon que certains appellent curieusement la petite mort . Les hanches épousent celles de l'autre, les bassins ondulent en chœur, les mains se crispent autour de leurs jumelles et les voix s'unissent jusqu'à se briser sous le manque de souffle. La fin approchant à grand pas, Jung Su retira une de ses mains de celles du coréen et la laissa s'égarer sur son entrejambe qu'elle flatta de douces caresses avant de ses calquer sur le rythmes des coups de reins du chanteur. Puis, ce fut l'apothéose finale où les sens explosèrent en un feu d'artifice de sensations. Les minutes passent, les esprits reviennent dans les corps qui se calment peu à peu et se remettent de ce dernier assaut fantastique. L'idole serait bien restée plus longtemps dans l'autre, mais sa prison de latex se rappela cruellement à lui et le contraint à se retirer et la jeter dans la poubelle qui n'était non loin.

Chose faite, il s'était assit et avait attiré à lui Hyun Su, l'installant à califourchon sur lui après s'être saisi d'une objet qu'il avait habilement dissimulé sous son oreiller avant de s'unir à celui qu'il aimait plus que tout. Un de ses bras passa autour du plus jeune lui caressant le bas de son dos, le blond lui volant un baiser au passage. Aimant, mais parfois vil, il profita de ce court laps de temps pour passer la chaîne dans le cou du danseur et de fermer le fermoir avec son autre main qui avait mimant une caresse le long du dos de celui qu'il avait fait sien. Méfait terminé il s'était légèrement reculé, offrant son plus beau sourire à Hyun Su avant de poser son front contre le sien, caressant sa joue de l'une de ses mains. «  Je t'aime Ahn Hyun Su ... »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [HOT]Surrender ft. Ahn Hyun Su   

Revenir en haut Aller en bas
 

[HOT]Surrender ft. Ahn Hyun Su

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TNA : No Surrender 2010
» Choi Seung Hyun
» Baek Hyun [a finir]
» Kim Dae Hyun. Construisons un futur ensemble
» Help me to write a song for my solo |ft Jung Jae Hyun|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-