AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Love You To Death ft. Kwang Sang-Min ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: Love You To Death ft. Kwang Sang-Min ♥   Lun 9 Mar - 17:21


Love You To Death

Everything is breaking down because of you.But I can’t live without you.Wanting you who doesn’t want me.If it’s my sin, I’ll sweetly receive the punishment.I’m gonna love you to death.I’m gonna love you to death[TaeYang. Love You To Death]
With Sang-Min

Depuis quelques temps, en fait bien trop longtemps au goût du leader des Moonlight, les mois depuis sa dispute avec Sang-Min se résumaient à un défilement de jours dont il ne savait guère que faire. En dehors de sa carrière, qu'avait-il bien construit ? Rien si ce n'est cette amitié vieille de presque 19 ans maintenant, enfin si l'on pouvait encore nommer leur relation ainsi après toutes les horreurs qu'ils avaient bien pu s'envoyer lors de leur dernière altercation. Un beau gâchis, surtout lorsque le japonais avait fait le constat amère que les sentiments qu'éprouvait son ex meilleur ami étaient partagé. Nombre de personnes auraient été sonnées par cette découverte, mais ici, il n'en s'agissait nullement, après tout, Shin-Il s'était bien retrouvé à l'âge de 15 printemps à nourrir des sentiments amoureux au sujet du farouche Sang-Min. Il avait bien tenté de se déclarer, mais la peur de l'abandon en avait décidé tout autrement et l’adolescent qu'il était avait offert en sacrifice son cœur blessé sur l'autel de l'oublieux mensonge du dénis.  Les années avaient passé, la malédiction avait encore frappé, sur l'autre moitié de leur paire cette-fois.... Tellement aveuglé par son adoration de cette idole chimérique qui lui promettait que jamais plus les sentiments ne se mêleraient à leur relation, il avait finit par commettre l'irréparable en restant aveugle et sourd au supplice de sa moitié.

L'on dit que l'on finit toujours  par payer le prix de nos erreurs ou que le karma nous rattrape un jour alors que l'on s'y attend le moins selon certains préceptes. Il semblerait que ces notions spirituelles n'étaient peut-être pas aussi fausses qu'elles en avaient l'air, si seulement le destin  ou le hasard s'était contenté de semer une terrible dispute sur son chemin, le privant de son oxygène il aurait pu tenter de survivre malgré tout... Mais il avait fallut que la gangrène qui faisait rage dans son âme ne s'étende à son corps. Voilà déjà plusieurs mois que le pronostic lui était tombé dessus. Cancer du poumon, lorsque l'on sait qu'il fait parti des plus meurtriers, on ne s'attend guère à s'en sortir. Toutefois, dans son malheur, il avait un peu de chance, les tissus  affectés pouvant être retiré par l'ablation d'une partie de ses poumons. Dommage qu'actuellement son état des plus déplorables ne lui permette pas de supporter une opération. Depuis son retour de son séjour infernal au japon, il n'avait guère changé les funestes habitudes qu'il avait prit là-bas. La nourriture était un calvaire à avaler en temps normal pour cet ex... non il ne prononcerait pas le nom de cette maladie il en avait ben assez d'une à porter sur le dos actuellement, ou du moins dans ses poumons... alors manger alors que les nausées provoquées par votre chimiothérapie vous coupait toute envie de vous sustenter c'était au dessus de ses forces. C'est ainsi qu'il s'était retrouvé à perdre nombre de kilos, lui que l'on ne pouvait pas qualifier de poids lourd auparavant il n'était plus que l'ombre de lui-même... Maigre, cernés, les prunelles ternes et éteintes, il se dégoûtait lui-même et avait bien du mal à affronter le miroir le matin lorsqu'il devait se préparer. Une chance que les maquilleuses étaient des magiciennes hors paire, lui réinjectant de la vie pendant les émissions, et les stylistes des prestidigitatrices dissimulant habilement son manque de formes, il fallait bien tous ces artifices pour cacher la pourriture latente qui éreintait sa fierté.

En parlant de cette dernière, déjà fortement mis à mal ces derniers mois, elle avait très probablement reçu le coup de grâce quand une troisième personne fut au courant de  son état, Kwon Mun Hee. Ah il en avait fait des sales coups avec ce sale gosse à l'époque et il en gardait de bons souvenirs, mais de là à lui avouer de lui-même ce qu'il avait, il y avait un gouffre. Toutefois, lorsque ce dernier l'avait aperçu avec une perfusion dans un couloir d'un hôpital, le mannequin avait tout de suite déduis que l'état du compositeur était bien plus grave qu'il le laissait entendre à ses fans, leur assurant que ce n'était qu'une «  petite fatigue passagère et que les Milky Way ne devaient pas s'inquiéter, qu'il se remettrait vite et qu'il s’excusait de leur avoir causé du soucis. » Beau mensonge lorsque l'on connaissait la réalité, mais la vie d'idole était ainsi faite et Shin n'avait pas désiré rendre sa maladie publique, c'est seul qu'il voulait mener ce combat, et surtout tranquille... Non désireux de croiser une quelconque oreille indiscrète il avait finit par se confier à Mun Hee qui avait après tout traversé une phase similaire. Vous aurez beau être la personne la plus compatissante et empathique du monde, jamais vous ne pourrez mieux comprendre une personne mourante qu'une autre qui était passé de près du trépas.  C'est après cette discussion avec le plus jeune que le blond s'était décidé à parler à Sang-Min. Du moins quand le courage serait là, peut-être après cette séance photo ? Il lui manquait tant et le temps jouait contre eux....

Ce fameux shooting était enfin là, c'est une boule au ventre que Shin-Il était arrivé largement en avance. En effet, il ne désirait guère que le loup puisse apercevoir en totalité l’apparence famélique que son corps avait revêtit ces derniers temps. C'est donc déjà habillé et bien maquillé qu'il avait vu le danseur arriver  . Comme d'habitude ces derniers temps, leurs regards s'étaient accrochés avant de se détourner. Ils ne savaient plus communiquer, l'oiseau et le prédateur avaient oublié comment se parler et pourtant tous leurs gestes trahissaient cette envie de reprendre contact. Alors pourquoi était-ce si difficile de le faire ? Mais le temps n'était plus aux questions, le shooting allait pouvoir commencer puisque le brun était lui aussi habillé et maquillé.

Le thème était une véritable torture, en effet les fans n'étant bien évidement pas au courant de leur différent, ils étaient toujours considérés comme les deux meilleurs amis du monde aux yeux de ces derniers. Et voilà c'était parti pour plusieurs heures de souffrance. Le premier cliché devait être prit dans une reconstitution de salon, les deux jeunes hommes devant simuler le fait de se chamailler très familièrement. Mais lorsque Sang-Min avait du passer ses bras autour de lui, le leader avait bien faillit tourner de l’œil sous le flot de toutes les émotions contradictoires qui l’étreignaient. Être aussi proche du brun cela faisait si longtemps que cela ne lui était pas arrivé, et si il ne se décidait pas à lui avouer son état, peut-être que cette étreinte forcée serait la dernière qu'ils auraient partagé. Tout se bousculait dans la tête du blond, si bien que cette dernière se mit réellement à tourner, son corps pesant tout à coup de tout son poids sur celui du danseur. Il réussit à garder les yeux ouverts une seconde de plus afin de croiser le regard de l'autre, ne prononçant qu'un faible «  Sang-Min... » avant de se laisser aller, après cela, ce fut le black-out total...

Quelques heures étaient passées, enfin il ne savait guère puisqu'il était encore à moitié engoncé dans les limbes de son sommeil. Seul les voix autour de lui étaient audibles. Un malaise ? Ce n'était pas le premier qu'il faisait et sûrement pas le dernier vu son état. Toutefois il fut surpris de sentir une présence près de lui, celle qui l’avait toujours réconforté depuis qu'il était enfant. Les gêneurs partis, Shin rouvrit les yeux, sûr de n'être qu'en compagnie de son aîné. Il tenta de se redresser mais ses membres refusèrent en bloc, il fut donc contraint à rester allongé à fixer comme un idiot Sang-Min. «  Je suis désolé... » Pour ce qui venait de se passer, pour cette dispute idiote et des mots malheureux qui lui avait échappé, pour tous les moments où il n'avait pas été là … pour tant de choses en fait...


Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Love You To Death ft. Kwang Sang-Min ♥   Sam 11 Avr - 15:36

What's happening ?




Depuis le soir où cette violente dispute sans nom avait éclaté et que la porte s'était claquée derrière celui que je considérais comme mon meilleur ami, le vide s'est installé. Autant dans mon cœur que dans mes pensées, pour les deux, la rancœur s'est accrochée durant de longues semaines qui ont fini par former de longs mois. Le travail est sensé être ce qu'il y a de mieux pour éviter de trop ressasser les mauvaises choses, c'est exactement ce que j'ai fait. Auparavant, j'ai toujours refusé de me produire en solo, si ce n'était parfois lors de nos concerts en groupe, comme d'autres. Mais Jinah s'est pointée au bon moment, elle disait avoir besoin de moi pour les débuts d'un trainee qui devait intégrer un groupe et je dois reconnaître que tout gérer moi-même, encadré par les autres employés prévus au projet, était une sacrée bonne occasion de me focaliser sur autre chose que ce manque grandissant. Quelle torture que de devoir côtoyer mon meilleur ennemi au dortoir... Il n'est pas resté bien longtemps, allant trouver refuge au Japon, ce qui ne m'a pas surpris de le découvrir quelques temps plus tard. Le groupe étant en pause, le solo de Kwang-Hee approchait aussi, je n'ai eu pour ma part qu'à me soucier de mon dernier protégé, si on peut l'appeler ainsi. Yoon Dong Soo a ainsi pu découvrir l'envers du décor, tout s'est bien passé et la chanson a reçu un certain succès. Je lui ai souhaité bonne chance pour la suite et dit qu'il pouvait revenir me voir s'il avait des soucis. C'est important de soutenir la relève.

C'est mentir que de dire que cela a fonctionné comme je le voulais. Au moindre moment de repos, mes pensées sont toutes retournées auprès de celui qui les occupe le reste du temps. Au début, je ne pouvais pas pardonner, je n'en suis toujours pas capable d'ailleurs, il m'a bien menti et pris pour un idiot durant des années cet enfoiré, ma colère restait figée à l'intérieur et il me fallait vivre avec cet idiot de cœur brisé dont il ne voudra jamais. Franchement, je me serais bien passé de toutes ces conneries... C'est à cause de mes sentiments que le bordel s'est installé et qu'on s'est engueulé aussi durement pour la première fois en dix neuf ans d'amitié qui m'avait toujours paru à l'épreuve de tout. Grosse erreur que d'avoir tout cru acquis. Malgré tout ce qui me met hors de moi, le manque a fini par s'installer à tel point que la rage m'a quitté. Chaque fois que je le croise, l'air commence à me faire cruellement défaut. Il n'évite pas mon regard en général, c'est juste que je ne sais pas quoi faire ou encore dire. Est-ce que je veux réellement que cela s'arrange ? Je me le suis souvent demandé. Pourtant, ma vie a toujours tourné autour de Shin Il. Inséparables, il était toujours avec moi, il n'y avait pas besoin de prononcer le moindre mots pour se comprendre et à présent, c'est devant un mur infranchissable entre nous que j'ai l'impression de me trouver. C'est con à dire, mais j'ignore comment on est sensé faire pour se réconcilier. A la place, les jours continuent de défiler inexorablement sans que rien ne change. Je remets toujours au lendemain. Le moindre de mes élans est réduit à néant dès que je me trouve près de lui. Et puis... Je veux aussi enterrer cet amour que j'éprouve, loin, qu'il ne ressorte plus jamais, parce qu'il a tout fait foirer. Il faut que je m'en assure complètement et cela prend du temps de guérir ses blessures.

Cela fait plusieurs jours que je redoute celui de ce shooting. Peu sont au courant que lui et moi ne nous parlons plus, donc, il est obligatoire de suivre l'envie des fans et de profiter afin de faire rentrer encore de l'argent, car c'est du business après tout. J'arrive sur le plateau en saluant les employés qui s'y trouvent déjà. N'étant pas en retard, je prends connaissance des directives qui me sont fournies par une assistante, puis vais saluer le photographe avec lequel j'ai déjà bossé. Puis... Il est là, à plusieurs mètres encore, déjà prêt. Je le trouve changé, malgré le maquillage et les vêtements, il a considérablement maigri, c'est évident. Mon regard s'est un peu attardé, mais je dois me rendre dans les loges pour enfiler ma tenue et qu'on me coiffe, me maquille. Les maquilleuses aiment toujours autant me faire remarquer à quel point j'ai changé depuis les débuts de Moonlight. Je sais aussi qu'elles me font un peu de charme, je reste fidèle à moi-même, hermétique. De toute manière, je suis bien trop préoccupé que pour souhaiter avoir une aventure d'une nuit avec qui que ce soit. Une fois que tout est en ordre, je vais me mettre sur le plateau qui ressemble à un salon. Il est demandé à ce qu'on se chamaille un peu, assez cruel en ce temps de tension entre nous deux. C'est bien de me rabâcher que c'est juste le travail et que je suis consciencieux que je parviens à sourire. Au moment où je le saisis dans mes bras, la nostalgie s'empare de moi. Des scènes de chamailleries comme celle-ci, on a en déjà connu beaucoup enfants. Mais je n'ai pas le temps de m'attarder dans ces souvenirs que je sens un poids contre moi. Au début je me demande ce qu'il fabrique, ce n'est pas prévu dans le scénario. Nos regards se croisent. « Sang-Min... »  Il se fait lourd d'ailleurs, au point de commencer à glisser. Je n'ai le temps que de le rattraper avant qu'il ne touche le sol, le soutenant alors que les employés viennent vers nous. « Shin ??! » Dis-je, inquiet. Ses yeux clos me font redouter le pire. « Allez chercher le médecin vite !! » Mes doigts se posent sur son cou, je vérifie d'abord que son cœur bat toujours. Ensuite je le porte jusqu'à une des loges, l'installant sur le canapé en me demandant ce que peut bien foutre ce maudit docteur.

Lorsque je l'avais dans les bras, j'ai bien senti à quel point il est devenu léger, squelettique. Qu'est-ce qu'il fabrique encore ce crétin?J'espère pour lui qu'il ne s'est pas plongé dans la drogue plus que d'habitude, sinon il va m'entendre. Le médecin finit par arriver, il l'ausculte et me dit après qu'il a perdu connaissance juste parce qu'il manque de fer et qu'il est fatigué. Il me prend pour un con lui aussi... C'est évident que cela ne justifie pas sa maigreur. Je ne l'invite pas à rester plus longtemps, il n'a pas besoin non plus de me dire que je dois rester prêt de lui. Plusieurs heures passent durant lesquelles j'ai regardé son visage. Puis au final, j'ai trouvé refuge sur une chaise. Ses prunelles finissent par se rouvrir, je les sens posées sur moi. « Je suis désolé... » Je me demande pour quoi au juste il demande pardon, la liste est longue. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas ce qui m'intéresse tout de suite. « C'est pas le moment de t'excuser. » Mes yeux reviennent sur son visage. « Je me suis inquiété, abruti de japonais, me refais plus un coup comme ça... » Puis mon regard se détourne. « Merde, mais qu'est-ce qui t'arrive au juste ? »


code par liden



Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Love You To Death ft. Kwang Sang-Min ♥   Jeu 23 Avr - 17:09


Love You To Death

Everything is breaking down because of you.But I can’t live without you.Wanting you who doesn’t want me.If it’s my sin, I’ll sweetly receive the punishment.I’m gonna love you to death.I’m gonna love you to death[TaeYang. Love You To Death]
With Sang-Min

Tout était allé tellement vite... En fait cela n’étonnait guère le leader des Moonlight, sa vie en était ainsi depuis plusieurs  mois maintenant.Il s'était tellement rongé les sangs au sujet de ce shooting qu'il avait fini par oublier l'éventualité qu'il puisse tourner de l’œil. Après tout ce n'était pas comme si il était une lavette incapable d'aligner les pas correctement ces derniers temps... Ironie bien évidement, vous connaissez le personnage à force, et ce n'est pas parce qu’il était en train de pourrir à petit feu qu'il allait perdre de sa verve, actuellement, c'était bien la seule chose qui lui restait des cendres de sa fierté bafouée.Alors qu'il se trouvait entre les bras naguère si réconfortants du danseur son corps en avait fait une nouvelle fois qu'à sa tête et un voile sombre n'avait pas tardé à recouvrir sa vision, la suite n'étant que cris désordonnés et agitation autour de lui avant que l'inconscience ne l'emporte complètement.

Ce n'est que quelque heures plus tard que le japonais avait reprit connaissance dans une des loges, confortablement installé sur un canapé, son regard se déportant un instant sur la perfusion que l'on lui avait installée puis retirée depuis de ce qu'il voyait, les petites marques sur son bras en attestant. Après cela, son attention s'était reportée sur le visage à l'air soucieux de Sang-Min et tout ce qu'il avait trouvé à dire imbécile qu'il est fut un «  Je suis désolé... » mais quel abrutit quand il s'y mettait...Et sans surprise le loup fut de son avis bien qu'il ne l’avait pas formulé, tout n'était peut-être pas perdu après tout. « C'est pas le moment de t'excuser. » Ah ça...mais fier comme il est, il ne savait pas si il aurait réussi à présenter des excuses après cela, autant profiter des calmants qu'on lui avait administré non ? C'est bien une logique d'ex camé ça …

« Je me suis inquiété, abruti de japonais, me refais plus un coup comme ça... » Vrai que le pauvre coréen avait du se ronger les sangs après l'avoir vu défaillir de la sorte, et ce regard détourné en disait long... Si Shin-Il était fier, son meilleur-ami, enfin si il pouvait encore l'appeler ainsi, n'était pas en reste et le fait d'exprimer ses sentiments n'était pas vraiment son fort. Le fait de ne pas devoir communiquer avec le blond l'arrangeant grandement. Mais le compositeur n'eut guère plus le temps de rester dans ses pensées que le plus vieux enchaînait déjà. « Merde, mais qu'est-ce qui t'arrive au juste ? » Et bien tu vois Sang-Min, je vais bientôt crever. Ouai, non, mauvaise idée... Mais comment lui annoncer qu'il avait un cancer ? Qu'il n'était même pas sûr de s'en sortir ? Et puis... voudrait-il d'un malade ? Il ne voulait pas que celui qui fait battre son cœur reste avec lui par simple pitié, leur relation ne méritait pas ça. Ils étaient toujours restés avec l'autre par choix, et il n'allait pas changer cette donnée de leur relation. Toutefois, lâche qu'il était, il était incapable de lâcher Hiroshima si on peut dire. Quoi ? Un peu d'humour, même de mauvais goût au vu de ses origines, était la bienvenue et ce, même dans les situations les plus inextricables.

Les yeux toujours rivés au sol, le cadet était enfin parvenu à se redresser légèrement en ignorant les légères nausées qui avait été soulevées par son ascension il semblerait trop rapide. Son corps encore bien trop lourd pour lui permettre de se relever, le japonais avait laissé le haut de ce dernier glisser contre le torse non loin de lui. Instinctivement, il fleura le parfum familier qui lui avait tant manqué et ses yeux se refermèrent tout aussi naturellement, cette semi étreinte le rassurant tellement. C'est d'une voix un peu faible et encore éteinte par son récent sommeil que le leader avait enfin prit la parole. « Pas ici Sang-Min... tu sais très bien que dans cette putain d'agence les murs ont des oreilles et discuter dans une loge, on a vu mieux comme première discussion après des mois de silence. Un petit rire étouffé se termina en léger rictus. Comme toujours il faut que je fasse ma Diva . »

Le temps passe, les mots sont absents, il prenait des forces, juste un petit peu plus... Ses jambes lui semblant enfin en état de le porter à nouveau, Shin s'était doucement relevé et s'était délicatement saisi du poignet de l'autre après avoir enfilé fébrilement une veste. Porté par l'adrénaline du moment, le jeune homme s'était senti pousser des ailes le temps d'entraîner le danseur à sa suite jusqu'à son lieu de prédilection, le toit de la Star Entertainement qui était très probablement déserté par ce temps. Enfin arrivés à destination, c'est le souffle court qu'il attrapa l'autre poignet de l'homme qui causait dans de tumulte en lui. Il lui était impossible de faire autrement que de ne pas plonger son regard dans les prunelles sombres de l'animal face à lui. « Je ne sais pas par où commencer... c' était si facile de sa parler avant... Maintenant, j'ai même peur juste en te tenant les poignets, mais j'ai beau me raisonner je ne peux m'empêcher de rechercher le contact avec toi. C'est....ça m'a toujours été vital et j'ai l'impression de crever à petit feu depuis que tu n'es pas là... »

Le tonnerre gronda au même moment et le ciel explosa en sanglots au dessus de leur tête, s'accordant au cœur meurtri du plus jeune qui avait bien du mal à ne pas déborder des onyx pour se déverser sur ses joues en de longs torrents douloureux. « Je suis plus que l'ombre de moi-même depuis cette stupide dispute, 19 ans ça ne vaut que ça ? J'en ai marre de devoir passer à côté de toi chaque jours sans pouvoir te prendre contre moi, devoir me retenir de t'offrir un sourire ou t'embêter parce que tu t'es peigné avec les pieds de ton réveil. Ne pas pouvoir trouver le sommeil en sentant ton souffle régulier tandis que tu me caresses doucement les cheveux, échanger avec toi sans avoir à parler. Tout cela me manque atrocement Sang-Min, j'en peux plus …. » C'est ce moment là qu'il s'était décidé à passer ses bras autour du brun, s’amarrant avec la seule ancre qu'il n'avait jamais connu ; Sang-Min.

Sa peine épanchée sur l'épaule de l'autre, Shin avait enfin relevé le visage avant de prendre en coupe le visage qu'il dévorait du regard. Une dernière inspiration prise, il était paré à affronter les mots qui allaient couler hors de ses lèvres, de toute manière, il ne pouvait les retenir plus longtemps, il n'en n'avait plus la force...  « Kwang Sang-Min... ta présence à mes côtés est aussi vital que le fait de respirer, et encore, je pense qu'avec toi l'oxygène devient inutile, tu es ma seule et unique source de vie. Sans toi, je ne fais que sombrer un peu plu chaque jour dans la mélancolie et me laisse dépérir puisque plus rien n'a d'importance  lorsque tu ne fais plus partie de la danse. Putain...mais tu ne l'as pas vu toi aussi ? Je t'aime bordel, et depuis bien plus longtemps que tu ne peux le croire ! Je croyais avoir bien enfoui ces sentiments depuis mes 15 ans , mais il a fallut qu'ils ressurgissent. Et c'est encore pire depuis que je connais tes sentiments à mon égard. » Mu par une douce déraison le jeune japonais pressa furieusement ses lèvres contre celles de l'être aimé, lui transmettant son désespoir, sa tristesse, sa rage, son tumulte en un mot son amour... Leurs lèvres difficilement séparées, il reprit enfin la parole. «  Sang-Min, pitié reprend-moi dans ta vie, ou alors achève-moi, je ne peux plus supporter cette situation. Mon cœur n'y survivra plus très longtemps... » L'onyx plongé dans l'ébène, il était à présent suspendu aux lèvres de celui qui pourrait enchanter ou bien anéantir son cœur d'un seul mot...


Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Love You To Death ft. Kwang Sang-Min ♥   Sam 9 Mai - 16:13

What's happening ?




Pendant que je fixais le visage assoupi de Shine tout en écoutant le bruit des gouttes de la perfusion, je ne cesse de me poser un millier de questions. Mais aucune ne trouve de réponse alors que le principal concerné n’est pas éveillé. C’est évident qu’il me dissimule quelque chose, je sens que je suis en train de passer à côté d’un élément important et j’écoute à peine lorsque le médecin fait son retour dans la loge afin de retirer l’aiguille dans le pli de son coude. A la place, je ne fais que prier pour qu’il revienne à lui. Bien évidemment, le docteur est resté assez vague quand j’ai demandé ce qu’il avait, ce qui m’a rendu encore plus suspicieux. Lorsque ses yeux papillonnent enfin, il s’excuse, se prenant une réplique de ma part car ce n’est pas du tout le moment. Je ne peux retenir de partager un peu de l’inquiétude qui me ronge à cause de ce qui s’est passé aujourd’hui. Je lui demande directement qu’est-ce qui lui arrive, le silence s’installe à la place de me donner une réponse, Shin-Il vient se mettre comme il peut contre moi, un de mes bras finit par le soutenir, il me paraît si faible et fragile en cet instant… « Pas ici Sang-Min... tu sais très bien que dans cette putain d'agence les murs ont des oreilles et discuter dans une loge, on a vu mieux comme première discussion après des mois de silence. » Il s’empresse de rajouter.  « Comme toujours il faut que je fasse ma Diva. » Ce n’est pas faux que des oreilles indiscrètes traînent toujours dans notre milieu. Ça n’a l’effet que de me remettre à penser encore plus à ce qui peut bien valoir autant de précautions de sa part.

Quelques minutes passent, je finis par me demander s’il ne sait pas rendormi. Mais il se décide à se mettre en mouvement, la main posée sur mon poignet, il me tire en dehors des loges et dans les couloirs pour me conduire sur le toit. Son autre main se pose sur mon autre poignet, son souffle est court, accentuant cette désagréable sensation de manquer quelque chose d’important, de vital. Les yeux dans les yeux, comme nous ne l’avions plus fait depuis longtemps, ses lèvres s’entrouvrent. « Je ne sais pas par où commencer... c’était si facile de se parler avant... Maintenant, j'ai même peur juste en te tenant les poignets, mais j'ai beau me raisonner je ne peux m'empêcher de rechercher le contact avec toi. C'est....ça m'a toujours été vital et j'ai l'impression de crever à petit feu depuis que tu n'es pas là... » Il a toujours été bien plus doué que je ne le suis à s’exprimer au moyen de mots. Et quand-bien même je voudrais lui rendre la pareille, il n’y en a aucun qui me vienne. Shin-Il dit toujours ce que je pense sans que je n’aie besoin de le formuler, il connaît mes pensées, ma manière de voir les choses, si bien que je ne trouve rien à dire encore une fois. L’orage éclate, trempant nos cheveux et nos habits. Cela ne semble pas l’arrêter pour autant. Je peux sentir qu’il ne voudra rien entendre de mes remarques sur le manque de prudence ou qu’il pourrait attraper la crève, il est si têtu qu’il ne lâchera pas l’affaire avant. C’est pour cela que je ne bouge pas non plus. « Je suis plus que l'ombre de moi-même depuis cette stupide dispute, 19 ans ça ne vaut que ça ? J'en ai marre de devoir passer à côté de toi chaque jours sans pouvoir te prendre contre moi, devoir me retenir de t'offrir un sourire ou t'embêter parce que tu t'es peigné avec les pieds de ton réveil. Ne pas pouvoir trouver le sommeil en sentant ton souffle régulier tandis que tu me caresses doucement les cheveux, échanger avec toi sans avoir à parler. Tout cela me manque atrocement Sang-Min, j'en peux plus …. » Pardonne-moi de ne pas être fichu de prononcer quoi que ce soit. Il y a des moments où il faut être capable de mettre carte sur table, comme tu le fais avec force, sauf que je suis nul comme ami, je reste pendu à tes lèvres. Moi aussi, je regrette tout ce qu’il s’est passé, je n’en peux plus de ne plus l’avoir dans ma vie. Mes bras passent immédiatement autour de son corps quand il vient trouver refuge entre eux. Puis son visage se redresse, il me tient au niveau des joues et je ne suis plus capable de regarder ailleurs que dans ses yeux brûlants et sombres. « Kwang Sang-Min... ta présence à mes côtés est aussi vitale que le fait de respirer, et encore, je pense qu'avec toi l'oxygène devient inutile, tu es ma seule et unique source de vie. Sans toi, je ne fais que sombrer un peu plus chaque jour dans la mélancolie et me laisse dépérir puisque plus rien n'a d'importance  lorsque tu ne fais plus partie de la danse. Putain...mais tu ne l'as pas vu toi aussi ? Je t'aime bordel, et depuis bien plus longtemps que tu ne peux le croire ! Je croyais avoir bien enfoui ces sentiments depuis mes 15 ans, mais il a fallu qu'ils ressurgissent. Et c'est encore pire depuis que je connais tes sentiments à mon égard. » La surprise se lit dans mon regard et je n’ai pas réellement le temps de penser à ce qui vient d’être dit, ses lèvres se collent aux miennes. Je le serre encore plus contre moi, je sens mon cœur cogner sourdement dans mon torse, cette langueur et cet échange est juste délicieux. J’en veux encore et pourtant il le rompt. Le souffle un peu court, je me répète en boucle qu’il m’aime. Je ne pensais pas entendre cela un jour et je n’étais pas préparé. Merde, pourquoi je ne peux pas faire comme lui et simplement m’exprimer sur tout ce que je ressens… ? «  Sang-Min, pitié reprend-moi dans ta vie, ou alors achève-moi, je ne peux plus supporter cette situation. Mon cœur n'y survivra plus très longtemps... » Ma main se pose sur sa joue, je la caresse. Shin-Il, si tu pouvais sentir à quel point je t’aime, tu comprendrais pourquoi je continue de garder le silence. Mes yeux expriment bien mieux que moi mes sentiments. De l’autre, je dégage des mèches de ses cheveux blonds sur son visage, la faisant glisser à l’arrière de sa tête ensuite. Mes lèvres se pressent sur les siennes et je lui offre un baiser encore plus langoureux, amoureux et tendre. Cela devrait me paraître étrange, mais je n’y pense même plus, tout ce qui m’importe est qu’il soit entre mes bras, à moi. Mon cœur cogne si fort…

Pourtant, je ne suis toujours pas doué à m’exprimer. Je cherche et cherche encore en attendant de terminer ce merveilleux échange. Oublié mes griefs, mes rancœurs,  mes soucis, il n’y a plus que lui qui compte. Qu’est-ce que je vais bien pouvoir dire ? Je suis si maladroit que je me fais vraiment pitié là. Puis je cesse le baiser car le souffle commence à me manquer, mon front vient s’appuyer contre le sien, ma main suit sa colonne vertébrale avant de se poser au bas de son dos. Et puis je finis par faire un choix, celui de me servir de ceux qui maitrisent bien mieux cet art et je lui donne la seule chose que je suis capable de faire : chanter. Ma voix s’élève, débordante d’émotion. La pluie joue la musique qui m’accompagne. Cette improvisation n’est que pour lui seul. « Nae maeumi gwaenchanheul geot gatni? Nan jjillyeodo pi heulliji annni? Hajiman naege byeongeul juneun ge nareul sum swige haneun yaginde, na eotteoke neol kkeunheul su itgenni? » Do you think my heart is okay? Do you think I won’t bleed if I get pricked. But giving me the sickness is like the medicine that makes me breathe. So how can I quit you? « Geurae nega mwol haedo naega gyeondimyeon dwae. nae modeun ge jugeodo neoman sum swimyeon dwae. » Yeah, whatever you do,  I just need to endure it. Even if all of me dies, I just need you to breathe. « I’m gonna love you. Da neo ttaemune manggajyeo ganeunde neo anim andwae. Nal wonhaji annneun neol wonhaneun ge nae joeramyeon dalge beoreul badeulge. I’m gonna love you to death. I’m gonna love you to death. » I’m gonna love you. Everything is breaking down because of you but I can’t live without you. Wanting you who doesn’t want me, if it’s my sin, I’ll sweetly receive the punishment. I’m gonna love you to death. I’m gonna love you to death.  « Nan neoreul wihae dogeul samkillae. Neoege chwihae kkaeji anheullae. Yeongwonhi neol meolli, neol meolli hal su eobseo. Neon wae moreuni? Na ireoda michyeodo neo ttaemunimyeon dwae. Nae cheongukgwa jiokdo da neoyeosseumyeon hae. » I want to swallow this poison for you. I want to be drunk with you and never wake up. I can’t distance you, far away forever, why can’t you know Even if I go crazy, if it’s because of you, it’s okay. I want both heaven and hell to be you. « I’m gonna love you. Nega eomneun ge jugeumboda deohae. Neoyeoyaman hae. Nal wonhaji annneun neol wonhaneun ge unmyeongiramyeon da badadeurilge. I’m gonna love you to death. I’m gonna love you to death. » I’m gonna love you. Not having you is worse than death. It needs to be you. Wanting you who doesn’t want me, if wanting you who doesn’t want me is my destiny. I’m gonna love you to death. I’m gonna love you to death.

Ma voix s’éteint. Je suis à bout de souffle, j’ai l’impression d’avoir mis en jeu ma mie rien qu’en chantant ce genre de choses. Il ne m’était jamais arrivé d’en ressentir le besoin ou d’avoir quelqu’un d’important qui me donnerait envie de le faire. Personne à part celui qui se tient en face de moi. Mes lèvres se posent à nouveau sur les siennes, c’est comme un besoin urgent d’avoir de nouveau de l’oxygène. Mon regard sombre rivé au sien à nouveau, ma bouche finit par laisser échapper ses quelques mots. « Boku wa anata wo aishiteru. » Un fin sourire se lit sur mes lèvres. Je l’enlace à nouveau alors que la pluie se décide enfin à cesser. Puis je lui prends la main à mon tour et le guide à travers la StarE en tenant compte de me servir des chemins les moins utilisés. On arrive au dortoir, dans la chambre. La porte se referme derrière moi et je n’ose plus faire un geste, appuyé contre elle.



code par liden



Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Love You To Death ft. Kwang Sang-Min ♥   Ven 15 Mai - 17:05


Love You To Death

Everything is breaking down because of you.But I can’t live without you.Wanting you who doesn’t want me.If it’s my sin, I’ll sweetly receive the punishment.I’m gonna love you to death.I’m gonna love you to death[TaeYang. Love You To Death]
With Sang-Min

Qu'il est difficile de trouver le courage de retrouver le chemin des mots avec celui qui n'a plus entendu le son de sa voix depuis des mois si ce n'est lors des répétions en groupe. Mais il fallait bien surmonter cette peur, il y avait des fois où il fallait savoir puiser au fond de soi l'hardiesse nécessaire à l'accomplissement d'actes nécessaire. Et parler à son meilleur-ami et élu de son cœur était à présent vital pour lui, merci Mun Hee de l'y avoir aidé . Dans les bras de l'autre, il s'était rassasié de son contact et de son parfum qui lui avaient tant manqué. Quelle liesse de ne pas se faire chasser de ces bras réconfortants qui l'avaient rassuré tant de fois auparavant. Mais il fallait bien les quitter, toutefois, ce ne fut que quelques minutes plus tard que Shin-Il trouva enfin la force de se retirer de cette étreinte réconfortante en prenant le brun à sa suite.

Enfin sur le toit, les paroles du japonais résonnèrent à nouveau tandis que Sang-Min conservait le silence. Ce qui n'inquiéta pas plus que cela le leader ni le décida à lui en tenir rigueur, le danseur n'avait jamais été  du genre bavard, pourquoi le forcer à changer ? Alors qu'il reprenait son souffle, c'est à cet instant que le pluie se mit à tomber  quand dans la scène finale d'un mauvais Drama à l'eau de rose à faire soupirer les midinettes. Ce n'est pas pour autant que cela l'arrêta dans son entreprise, il pouvait bien choper la crève plus tard, il aurait au moins les mots qu'il fallait dire.... Oui son meilleur-ami lui manquait autant que l'oxygène à un être vivant, tous ces petits gestes qu'ils avaient l'habitude d'avoir, ce langage secret qui ne nécessitait aucun mot qui n'existait qu'entre, en un mot cette symbiose qui formait leur paradis. Dans les bras de l'être aimé, des ailes lui poussèrent dans le dos et il trouva enfin la force de lui avouer à son tour ces sentiments qui le torturaient depuis de nombreuses années déjà, le plus jeune ayant même du les étouffer intentionnellement afin de ne pas perdre l'autre. À un tel point qu'il avait faillit récolter tout le contraire lorsque les sentiments de Sang-Min étaient apparus, comment avait-il pu nier l'évidence à un tel point ? Comment avait-il pu ne pas comprendre ce qu'il passait dans les esprits du loup solitaire ? Il ne fallait pas chercher plus loin, son conditionnement l'avait plongé dans une cécité oublieuse, mais cette déchirante dispute lui avait rendu violemment tous ses souvenirs. Et oui Kang Shin-Il était bel et bien follement amoureux de Kwang Sang-Min.

Un doux baiser plus tard où ils avaient retrouvé la douceur des lèvres de l'autre, le compositeur avait imploré son autre de le reprendre dans sa vie ou de l'achever, lui dire non sans étant inimaginable pour le blond. De toute manière si le danseur se refusait à lui, il trouverait bien vite de quoi abréger ses souffrances en sautant du toit. Mais il n'eut aucun besoin de penser pus à cette funeste issue puisque que la main du brun s'était délicatement posée sur la joue du japonais avant de la caresser doucement . Sous cet agréable contact, les yeux de Shin-Il s'était presque aussitôt fermés, profitant au maximum des attentions de l'autre. Toutefois il ne put s'empêcher de les rouvrir, contemplant avec une folle adoration les prunelles sombres de Sang-Min qui reflétaient à présent tout l'amour qu'il avait pour lui. Puis, leurs lèvres se rencontrèrent à nouveau, les entraînant tous deux dans un baiser tendre à leur faire perdre haleine. Front contre front , un long frisson traversa l'échine du leader sous le passage de la main du brun le long de cette dernière avant de terminer sa route sur ses reins.

Après cela, on lui fit la plus belle déclaration d'amour qu'on ne put jamais lui faire. La voix de Sang-Min le charmait, l'envoûtait, menaçant de faire sortir de sa cage thoracique son cœur qui battait à tout rompre. Finalement il reprit avec lui  le dernier couplet en serrant plus fort son autre contre lui, manquant de voir ses yeux déborder à nouveau sous l'émotion de ce moment unique, de ce serment solennel, de ce charme mystique les liant à tout jamais.... Encore une fois les deux hommes ne purent luter contre l’attraction et avaient uni à nouveau leurs lèvres pour la baiser venant sceller la promesse qu'ils venaient de se faire. Après ce dernier, la voix du loup résonna en de douces paroles «  Boku wa anata wo aishiteru »Il n'aurait pas pu lui dire de meilleur façon que dans sa langue natale, ah Sang-Min si l'homme parfait existait, il est certains qu'il se trouvait devant le Moonlight en ce moment même.

Une tendre enlaçade plus tard, les voici à la recherche de leur dortoir, Sang-Min étant cette fois-ci en tête. La porte de leur chambre se referme enfin derrière eux, Shin-Il la verrouillant comme à son habitude en volant un bref baiser au danseur. Hors de question que l'on les dérange maintenant, ce qui était en train de se passer était bien trop important... Trempés, une chance que le sac du brun siégeant non loin de son lit contenait une serviette assez grande pour tous les deux. Le japonais se rapprocha de nouveau de l'autre et l'attira à lui à l'aide de la serviette. «  Ne reste pas prostré comme un animal apeuré contre cette porte, il va falloir nous sécher... Par contre …. Le plus jeune fit quelques pas en avant et appuya sur l'interrupteur afin que l'obscurité envahisse la pièce, les rayons lunaires étant à présent les seuls à éclairer la pièce d'une subtile lumières ne laissant que deviner les formes. Voilà qui est bien mieux, tu me pardonneras cela Little Wolf, mais je n'ai pas envie que tu voies le désastre qui se dissimule sous mes vêtements. Je suis désolé, j'aurais tant aimé t'offrir autre chose pour notre première nuit, comme d'habitude je suis égoïste... »

Shin-Il lâcha un long soupir avant de se déshabiller, laissant l'autre en faire de même, une fois à nu il les drapa dans la serviette moelleuse, commençant à frictionner le corps de son meilleur-ami. Les peaux enfin sèches ce fut au tour de leurs crinières respectives d'être enfin délestées de l'eau qui les alourdissaient. Une chance que Sang-Min ne portait plus les cheveux longs depuis longtemps, l'exercice aurait été un véritable calvaire. Mais, au lieu de ça, ce fut une myriade de baisers qui furent déposés sur tout ce que le blond pouvait bien embrasser tandis qu'il séchait le brun. Cette tâche achevée, un doux sourire étira les lèvres du plus jeune, se retrouvant à présent un peu intimidé de presser son corps décharné contre celui si bien fait de l'autre. « J'ai envie que tu me fasses l'amour Sang-Min. Que l'on s'unisse jusqu'à plus soif. Mais s'il te plaît ne prend pas peur devant ma maigreur... Il nicha son visage dans le cou de celui qu'il pouvait à présent considérer comme son compagnon, laissant ses larmes couler à nouveau. Je veux que cette nuit soit magique, le pire nous attend demain, mais pour le moment... Kwang Sang-Min, toi l'homme que j'aime plus que ma propre vie, accepte-tu de vivre le meilleur lors de cette nuit ? Si tu savais comme j'attendais ce moment...Depuis tellement d'années en fait. Je suis tellement désolé d'avoir pu te blesser, mais j'en suis venu à tellement réfuter mes sentiments que j'ai fini par presque les oublier. Finalement, nos corps n'ont pas menti eux, et ils m'ont rendu la mémoire, distillant au passage les prémices de tes sentiments pour moi. Il finit par relever la tête en plongeant son regard brillant dans les onyx de son autre. Fais-moi tiens et prouve-moi combien tu m'aimes ... »


Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Love You To Death ft. Kwang Sang-Min ♥   Jeu 28 Mai - 14:48

Love you to death




Ce jour restera graver dans ma mémoire. Ce matin, en me levant, je ne me doutais pas un seul instant de la tournure que prendrait les choses et que je me serais réconcilié avec Shine, mieux, que nous serions sur le toit à nous échanger sentiment et serment éternels. Même dans mes rêves, je ne me suis jamais hasardé à me laisser aller dans cette voie bien trop optimiste, après tout, ce que je ressentais m'avait fait perdre mon autre, il n'y avait aucune raison pour que cela s'arrange, c'était bien assez de me faire torturer par les battements de mon cœur à chaque fois que je le croisais. Cela a été de longues semaines de calvaire et, si j'avais su pour la réciprocité, je me serai précipité afin de le retrouver. Mais tout comme je l'avais fait, il me l'a longtemps caché. Je n'imaginais pas une seule seconde que, lorsque nous avions quinze ans et qu'il m'avait fait cette déclaration, qu'il s'était empressé de tourner en blague vu le choc que ça m'avait fait, il était en réalité sérieux. Je me demande ce que notre relation serait devenue ou bien si j'aurais accepté de sortir avec, sauf que ce n'est pas le plus important, le passé ne se change pas, seuls le présent et l'avenir doivent compter. Nous nous sommes retrouvés, il n'est plus question de se quitter. Jamais.

Après de nombreuses étreintes et baisers, j'ai fini par prendre mon courage à deux mains également sous cette  pluie qui tombe avec un peu plus d'intensité.  Plutôt que de parler d'amour, je l'ai chanté. Il ne m'a pas interrompu, au contraire, il a même fini par m'accompagner sur le dernier couplet, rendant le tout encore plus beau et symbolique. Enlacés, nos bouches se sont de nouveau liées de longues minutes, ce n'est que le manque d'air qui nous oblige à les désolidariser. Le prenant par la main, je l'entraîne dans notre chambre dont il ferme la porte à clé. Il vaut mieux ne pas être dérangé en effet, bien que le dortoir en ce moment compte peu de membres, Kwang-Hee étant aux États-Unis à préparer son solo pendant que Jae Sun prend du repos, sûrement à courir après une fille. Shin attrape une serviette et me décolle de la porte. «  Ne reste pas prostré comme un animal apeuré contre cette porte, il va falloir nous sécher... Par contre … » Il appuie sur l'interrupteur, plongeant la pièce dans l'obscurité. Mes yeux mettent du temps à s'habituer, pour le moment, je limite mes déplacements. « Voilà qui est bien mieux, tu me pardonneras cela Little Wolf, mais je n'ai pas envie que tu voies le désastre qui se dissimule sous mes vêtements. Je suis désolé, j'aurais tant aimé t'offrir autre chose pour notre première nuit, comme d'habitude je suis égoïste... » Phrase auquel je m'empresse de répondre. « Tu irradies et illumine cette pièce, quand bien-même tu éteins la lumière, cela ne change rien à cela. » Ce n'est pas pour rien que je lui ai donné ce surnom. « Tu n'as rien d'un égoïste. » Dis-je, en commençant à défaire mes vêtements. « La preuve, tu préfères éteindre la lumière par souci pour moi. » Il ne peut pas voir le petit sourire sur mes lèvres, mais il se doute qu'il se trouve là rien qu'à l'intonation de ma voix, après tout, il est le seul capable de lire en moi et de savoir ce que je pense ou bien dirai.

Il se met ensuite à retirer ses vêtements, je l'imite car je n'ai pas envie d'attraper froid. Puis, je sais déjà quel genre de suite il veut donner aux prochaines minutes, donc autant gagner du temps, ce n'est pas comme si je n'en mourrai pas d'envie rien que d'être debout devant lui. Nu, il se charge de nous essuyer, je l'aide aussi un peu, tout en recevant une multitude de baisers sur ma peau. Puis c'est au tour de nos cheveux de se voir sécher avec la serviette, enfin, nous y sommes. « J'ai envie que tu me fasses l'amour Sang-Min. Que l'on s'unisse jusqu'à plus soif. Mais s'il te plaît ne prend pas peur devant ma maigreur... » J'en ai tellement envie moi aussi… Son visage vient se nicher dans mon cou, je le rassure en n'hésitant pas une seule seconde à venir coller son corps au mien, voulant que l'on se réchauffe aussi peau contre peau. Son odeur m'avait elle aussi manqué… C'est vrai que je peux sentir à quel point il a perdu du poids et que cela m'inquiète, mais je vais lutter contre cela, aujourd'hui est une journée spéciale, il n'est pas question qu'elle soit gâchée. Certaines de ses larmes roulent sur mon torse. « Je veux que cette nuit soit magique, le pire nous attend demain, mais pour le moment... Kwang Sang-Min, toi l'homme que j'aime plus que ma propre vie, accepte-tu de vivre le meilleur lors de cette nuit ? Si tu savais comme j'attendais ce moment...Depuis tellement d'années en fait. Je suis tellement désolé d'avoir pu te blesser, mais j'en suis venu à tellement réfuter mes sentiments que j'ai fini par presque les oublier. Finalement, nos corps n'ont pas menti eux, et ils m'ont rendu la mémoire, distillant au passage les prémices de tes sentiments pour moi. » Son visage se remet ensuite face au mien et il murmure. « Fais-moi tiens et prouve-moi combien tu m'aimes ... » Mon cœur s'emballe à nouveau, je suis vraiment fou de cet homme. Nos regards ne se quittent plus, je me suis habitué à la pénombre qui règne ici.  Ma main se pose encore une fois sur sa joue, mon pouce non loin du coin de sa lèvre. « Tu peux bien avoir dix kilos de moins ou de plus, tu restes toujours aussi désirable à mes yeux. » Commençai-je. « Si ce soir n'est que le meilleur, seules seront autorisées les larmes de joie. » Léger sourire, je viens lui voler ses lèvres une seconde. « Nous nous sommes blessés et nous en avons tout les deux soufferts. A présent que je t'ai retrouvé, c'est tout ce qui compte. Je ne pense déjà plus à ce douloureux passé. » Mes mains font tomber la serviette qui nous cachait et remontent le long de ses flancs. « Je vais t'aimer. Toute la nuit. Toute la vie. Et même dans la mort, my Sunshine. » Chuchotai-je.

Je l'attrape pour le porter comme une mariée ensuite, puis c'est vers le lit que je m'approche afin de l'y déposer. La bestialité habituelle n'a pas sa place en cet instant, je veux lui montrer, je veux qu'il sache, à quel point je l'aime, à quel point j'ai besoin de lui. Mes lèvres ne se lassent plus des siennes, nos langues s'entremêlent, nos mains se redécouvrent, nos souffles se saccadent et nos corps sont en parfaites harmonies. Nos cœurs s'aiment, nos esprits sont en phase, il n'y a nulle besoin de parler, bien que quelques je t'aime et prénoms sont échappés. Je fais attention, je ne veux pas lui faire mal, c'est pour cela qu'il finit par se retrouver assis au dessus de moi. « Tu es magnifique... » Mes bras autour de sa taille, je le soutiens et grogne un peu de plaisir, ah, enfin, il est mien, à nouveau. Nos bassins ondulent, nos peaux deviennent humides, nos doigts s'entrecroisent, nos regards ne se quittent plus. Je veux tout, il me donne tout. Et c'est dans un râle rauque sonore qu'enfin nous passons la frontière qui mène à la volupté. Je le garde précieusement entre mes bras, je le soutiens, mes lèvres déposent de tendres baisers sur sa pomme d'Adam. Et puis, je finis par retrouver mon souffle, je le regarde à nouveau, mes doigts caressent sa joue, je lui souris doucement. I'm gonna love you to death.



code par liden



Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Love You To Death ft. Kwang Sang-Min ♥   Mer 3 Juin - 11:45


Love You To Death

Everything is breaking down because of you.But I can’t live without you.Wanting you who doesn’t want me.If it’s my sin, I’ll sweetly receive the punishment.I’m gonna love you to death.I’m gonna love you to death[TaeYang. Love You To Death]
With Sang-Min

Ce début de Mars avait beau être fort pluvieux, le temps était au beau fixe dans le cœur du Leader des Moonlight. Enfin il avait retrouvé Sang-Min, Son Sang-Min, son confident, son meilleur-ami, sa moitié, son tout sans qui même respirer devenait impossible. Étroitement enlacés, ils s'étaient à nouveau témoigné toute l'affection qu'ils avaient l'un pour l'autre. Un dernier serment éternel résonnant dans l'air, le japonais s'était laissé aller au jeu de laisser sa voix se mêler à celle de l'autre. Jamais on ne lui avait fait telle déclaration, il n'y avait que le farouche animal nocturne pour le faire ainsi, de toute manière il était le seul à être autorisé à le faire. Les sentiments des autres, il en avait que faire... Après cela, le danseur avait attrapé la main du japonais et l'avait entraîné à sa suite jusque dans leur chambre dans le dortoir. Comme à son habitude, Shin-Il avait refermé la porte derrière eux, le dortoir avait beau être désert, il n'avait guère envie de voir un tel moment interrompu, le monde pouvait bien s'arrêter de tourner pour ce soir non ?

Doucement, il avait fait se décoller son autre de la porte et la lumière ayant déserté les lieux, il pouvait enfin se dévêtir sans crainte du regard de l'autre. Mais Sang-Min l'interrompu en laissant sa voix résonner dans l'obscurité. « Tu irradies et illumines cette pièce, quand bien-même tu éteins la lumière, cela ne change rien à cela. Le surnom qu'il lui donne ne démentant nullement ses dires, il avait toujours été conscient d'être un phare pour son meilleur-ami, lui permettant de voguer de partout, et ce même sur les mers les plus agitées. Tu n'as rien d'un égoïste. La preuve, tu préfères éteindre la lumière par souci pour moi. » Les paroles furent accueilli d'un doux sourire de la part du compositeur qui s'était hâté de retirer ses vêtements afin de pouvoir les sécher, les baisers étant encore invités dans cet échange.

Secs, le plus jeune s'était pressé contre l'autre et ses larmes de soulagement s'étaient remises à couler sur la peau d'albâtre du loup. Les bras de Sang-Min s'étaient refermés sur lui, collant son corps si parfait aux yeux du prénommé Shine à celui qui avait perdu sa prestance d'antan. Leurs prunelles sondant l'âme de l'autre, le japonais avait fermé un instant les yeux, profitant au maximum de la douce caresse prodiguée par la main du brun. « Tu peux bien avoir dix kilos de moins ou de plus, tu rester toujours aussi désirable à mes yeux. Si ce soir n'est que le meilleur, seules  seront autorisées les larmes de joie. Un tendre baiser déposé sur les lèvres du blond, l'autre avait poursuivi. Nous-nous sommes blessés et nous en avons tous les deux soufferts . À présent que je t'ai retrouvé, c'est tout ce qui compte. Je ne pense déjà plus à ce douloureux passé.  Un petit soupir filtra au même moment des lèvres du leader lorsque les mains de celui qu'il aime s'étaient égarée sur ses flancs. Je vais t'aimer. Toute la nuit. Toute la vie. Et même dans la mort, my Sunshine. »

Pour une fois, ce fut le loup qui avait réussi à faire taire le cygne, bien trop bouleversé pour répondre quoique ce soit. Porté telle une mariée pour sa nuit de noce, les bras de Shin-Il s'étaient enroulés autour du coup de l'autre le temps qu'il le conduise jusqu'à leur lit. La suite différa des autres fois où ils se jetaient bestialement l'un sur l'autre, faisant butter violemment le corps de l'un contre celui de l'autre, non ici tout n'était que tendresse infinie. Qu'il était bon de retrouver ce toucher familier, de sentir ce poids au dessus de lui, d'entendre ces grognements et soupirs et pour finir de se laisser à nouveau envahir par l'autre sans opposer aucune résistance. Jamais il n'avait ressenti telle connexion avec qui que ce soit, il se lassait toujours des autres, mais jamais de Sang-Min qui était son oasis divine où il prenait toujours immense plaisir à épancher sa soif insatiable de lui. Finalement, il s'était retrouvé installé au dessus de l'autre qui ne le quitait pas du regard, semblant embraser sa peau par ce simple fait. «  Tu es magnifique... » Compliment qui fit rugir le cœur du japonais qui s'était empressé d'embrasser l'autre avant de se remettre à bouger afin de continuer à unir leur corps, les mélangeant tel un artiste à la recherche d'une nouvelle nuance.

C'est ainsi que continua cette nuit magique ayant pour seul spectateur et confident l'astre lunaire qui les illuminait de ses doux rayons pâles. Puis, le lendemain tant redouté arrivé, bien trop vite comme s'en était douté Shin-Il. Mais, il ne pouvait plus reculer, impossible de continuer à laisser l'autre qu'il aimait tant dans l'ignorance. Ah, qu'il était dur de briser ce compte de fée,  mais l'heure du réveil avait sonné. Encore dans les bras de son amant, il lui avait prodigué un doux baiser afin de le réveiller. Chose faite, il lui avait caressé tendrement la joue, il se battrait pour continuer de vivre à ses côté, il ne pouvait plus le perdre. Un dernier soupir, et voilà qu'il fit le grand saut . «  Sang-Min... hier soir était magique, jamais je n'aurais pu rêver mieux. Mais... comme je te l'ai dis hier soir était le meilleur, le pire nous attendait aujourd'hui. Little Wolf, sa gorge se serra un peu et il ne put s'empêcher de se serrer contre lui afin de trouve la force nécessaire pour lui faire ce cruel aveux, comme tu peux le voir, je ne suis pas dans le meilleur des états et je ne suis plus que l'ombre de moi-même depuis quelques temps. En fait... la vie m'a puni d'avoir fait trop le con avec elle et ce d'une façon bien brutal. Il y a quelques mois alors que je rentrais du Japon, j'ai appris au cours d'un examen de routine qu'un cruel mal me rongeait petit à petit.... Un soupir s'échappa de ses lèvres. C'est un cancer des poumons à un stade assez avancé pour tout te dire, bien qu'il n'y ait pas encore de métastases.... Sang-Min mon amour, hier tu me disais que tu m'aimeras jusqu'à ma mort. Mais pourrais-tu m'aider à la tromper en m'insufflant ton souffle de vie... Le frêle blond releva ses prunelles débordantes de larmes vers les onyx de son autre, s'y réfugiant autant qu'elles le pouvaient. Sang-Min sauve-moi... »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Love You To Death ft. Kwang Sang-Min ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Love You To Death ft. Kwang Sang-Min ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ✤ Love you to death
» Eyh Sang-Min, you remember? ft. Kwang Sang-Min
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» Absolarion Love.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-