AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Two Without Three ft. Jang Shin-Il

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Two Without Three ft. Jang Shin-Il   Mer 17 Juin - 17:13


Two Without Three

With Shin-Il

Et bien, et bien que de chemin parcouru depuis cet hiver, Dong Sun avait même du mal à tout assimiler. Lui qui se voyait boxeur professionnel ou alors reprendre l'affaire familiale, le voilà propulsé au rang de jeune idole. Mais pas que, tandis que certains rookie étaient sous utilisé lui avait vu nombre d'opportunités se présenter, il fallait bien qu'il promeuve son futur groupe. Ainsi il laissait le temps aux autres de se préparer. C'est comme ça qu'il s'était retrouvé à promouvoir une marque de fringue appréciée par les jeunes, jouer dans un drama et même enregistrer un album solo dans le pays qu'il avait toujours rêvé de visiter.  Bref un rêve éveillé quoi enfin même si il fallait nuancer, les paillettes amenaient toujours leur lot d'ombres au tableau que l'on sait toutefois fort bien dissimuler au public. Tout d'abord un des trainee qui était censé devenir le lead vocal avait disparu du jour  au lendemain, le groupe se retrouvant déjà amputé d'un membre et la suite n'allait pas être plus fameuse... Alors qu'il préparait son solo, le blond enfin blond...avait apprit que l'un de leurs rappeurs s'était lui aussi fait la mal suite à une blessure, une fois remit, il ne leur avait plus jamais donné de nouvelles.

C'est ainsi que les ᗡSD étaient devenu un groupe de trois jeunes gens au lieu ses cinq initialement prévu. Mais vous le savez mieux que celle qui est en train d'écrire ces mots, on dit jamais deux sans trois et c'est ce qui a fini par arriver. Et oui Dong Soo lui aussi avait déserté la formation, tant de mots amères venaient à la bouche du rappeur qu'il s'abstiendra d'en prononcer ne serait-ce un seul. Hyo Jin s'était montrée fort évasive quant à la raison du départ de ce traître, raison personnelle qu'elle lui avait dit, mais bis sûr qu'on le prenne pour un jambon... Elle aurait peut-être pu choisir un autre moment pour lui annoncer qu'un jour avant l'emménagement de Shin-Il. Tiens en parlant d'enfoirés un autre aussi avait été contraint de se retirer la circulation. En Corée du Sud le service militaire était une saccro sainte institution à laquelle il était  quasi impossible de se soustraire, et pourtant nombreux sont ceux qui tentent de le faire avant d’écoper de prison ou de bannissement du sol Coréen.Choi Min Jae ne l'avait pas fait exprès ayant eu des  épisodes dépressifs et une tentative de suicide. Toutefois, les netiziens sont toujours aussi tendres et ne s'étaient pas gênés pour l'insulter ses 28 printemps arrivant très prochainement. Car oui en Corée, un homme qui ne faisait pas son service militaire ne méritait pas d'être considéré comme tel. Et c'est sous ce flot de haters que l'acteur avait été contraint de fuir la Corée, préférant de toute manière continuer sa carrière à l'internationale. Bon débarra il avait assez fait de mal comme ça.

Par contre ce départ imprévu avait aussi contraint Dong Sun à partir il y a deux semaines de ça à Busan pour tourner des scènes avec le nouvel acteur qui allait jouer le prof de tous ces garnements. D'ailleurs un autre changement avait intervenu, les spectateurs avaient tellement aimé le passage en guest de Dong Sun qu'il allait devenir un acteur récurent. Il riait déjà d'avance, son sort serait sûrement celé quand l'épisode où le monde verra son sublime séant plat dans une scène où le fan service n'était pas vraiment prévu, merci les monteurs d'avoir gardé cette scène hum, hum. Enfin bon, même si ça lui demandait pas mal de temps ce Drama c'était un peu un rêve de gosse, lui qui se rêvait en l'un des protagonistes il en était un, si c'était pas la classe ! Bon enfin, même si il se faisait souvent charrier par Shin-Il à cause de ça, le bougre. Donc apprendre juste après son retour qu'il était bon pour faire ses valises alors qu'il avait qu'une envie, faire un gros câlin à son lit, ça passait moyen. Finalement, il aurait du lui mettre cette beigne qu'il lui avait promit ça aurait servi en avance, maintenant c'était raté pour lui refaire le portrait à ce traître....

Bref, le lendemain matin, bien qu'exténué par son récent voyage et jours de tournage intenses, il avait du s'atteler à empaqueter toutes ses affaires, ce dortoir ne convenant plus à un groupe de deux personnes. Il fait chier ce foutu Dong Soo, grâce à lui ils allaient écoper d'un truc vachement petit génial... Ses affaires enfin emballées il attendait que le plus jeune arrive pour lui annoncer qu'ils allaient déjà déménager. Et il n'eut pas trop à attendre, Shin-Il étant toujours aussi ponctuel. Il ouvrit la porte et histoire de détendre un peu l'ambiance avant tout ce qui allait arriver il s'était dressé devant l'autre rappeur en étendant les bras, prononçant la fameuse citation de Gandalf « Vous ne passerez pas ! Non mécontent de sa bêtise il avait un peu rit avant de reprendre. Plus sérieusement, pas la peine que tu t'attardes  ici vieux on déménage déjà, Hyo Jin est du genre farceuse tu vois. On m'a prévenu qu'hier alors que j'avais la tête dans le cul. Et qu'une fucking coiffeuse avait totalement foiré sa couleur, mais ça ça attendrait, pour le moment son bonnet cachait fort bien sa tignasse de petit poney sous acides. Donc vieux on est bon pour se traîner nos petits paquets jusqu'à l'autre bout du couloirs. »

Sans plus de cérémonie il avait prit ses sacs et avait prit la tête de leur cortège réduit, dire qu'ils auraient du être trois, enfin à trois ils n'auraient pas du déménager...Enfin arrivés à destination et après avoir enfin fermé la porte le plus vieux des deux avait retiré son bonnet. « Oui je sais ma coupe est à chier mec. Petit rire. Mais demain normalement on me répare ça. Bref, là n'est pas la question... Dong Sun prenant un air anormalement sombre, en particulier lorsque l'on connaissait le jeune homme, tu veux bien  venir t'asseoir sur le canap ? Je pense que c'est mieux que tu sois assis pour ce qui va suivre... Enfin installé, il avait reprit. Comme tu le vois, ce dortoir est bien plus petit que l'ancien. En fait.. » Il soupira un peu et tenta de rassembler ses forces pour annoncer pareille nouvelle à l'autre. Après tout Dong Soo était le premier amour de son pote, et lui annoncer qu'il s'était cassé comme un vulgaire connard, ça ne l’enchantait guère. Et comme pour un peu plus faire... vous comprenez, ses intestins faisaient la fête avec son repas de la veille. Heureusement que le bruit avait été étouffé par les coussins, il manque plus qu'à prier pour que les odeurs ne remontent pas. Glamour un jour... Bref il devait se reprendre et se concentrer sur ce qu'il allait dire, pas ses sphincters même pas capables de rester opérationnels le temps d'une telle discussion.

Enfin il reprit la parole après cet interlude fort silencieux. «  En fait Dong Soo a quitté le groupe depuis un peu plus d'une semaine maintenant... Je ne l'ai appris qu'hier soir et j'ai tout juste eu le temps de débarrasser toutes mes affaires. Ainsi va débuter à deux vieux. Je suis vraiment désolé pour toi, je sais que tu tenais beaucoup à Dong Soo et que tu avais des sentiments pour lui mais …. Il se releva en relâchant la pression... ce connard a jugé bien meilleur de se foutre la tête à l'envers en soirée et de draguer à droite à gauche cet abruti. Moralité il a pas bougé d'un iota pendant que toi tu étais à l'hôpital et moi aux Sates ou a tourner. Et il a continué sur sa lancée, donc difficile de progresser quand on en branle plus une. C'est pour ça que Hyo Jin l'avait convoqué pour lui faire la leçon, moralité ? Il s'est cassé en mode "Hasta la vista, Call Me Baby ! " car ça n'a pas du lui plaire ce qu'elle lui a dit. Enfin bon merci à Niran car sans lui on aurait jamais eu le fin mot de l'histoire, Hyo Jin étant resté très discrète sur les réelles raisons de son départ. Tu comprends mieux pourquoi il est jamais venu te voir à l'hosto quand l'autre enfoiré t'es rentré dedans.  Bref... je sais bien que ça vient de nulle part mais je suis tout de même heureux que toi tu ne m'aies pas lâché malgré tout ce qui t'es arrivé et que je suis fier d'être le leader d'un gars comme toi. M'enfin même si … je le serais plus vraiment en plus tu es en co-compositeur maintenant. Petit clin d'œil. Je suis devenu doué pour les négociations . » Une petite note positive ne faisait pas de mal non ?


_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jang Shin-IlavatarCrazy Shen-Long
Messages : 569
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Rookie, maknae de ᗡSD
Crédits : Avatar: N9ne; signature: Pando

MessageSujet: Re: Two Without Three ft. Jang Shin-Il   Mar 23 Juin - 16:46


That bastard...
AVEC BLONDIE

Tenue Que dire qui ne l'a pas déjà été ? J'ai l'impression de me répéter lorsque je fais le bilan dans ma tête des derniers mois. Depuis ce fichu accident que j'ai bien cru m'avoir brisé, je n'ai fait que remonter la pente, encore. Encore une fois, ce n'était pas passé loin et cela me renvoyait au jour de mes quinze ans où, au mauvais endroit au mauvais moment, je me suis retrouvé au milieu d'un règlement de compte entre yakuzas et que j'ai terminé inconscient sur le sol à me vider de mon sang suite à un coup de katana. Mon dos est à présent marqué d'une assez grande cicatrice et je ne parle pas de cet événement, tout comme je ne me déshabille pas devant les autres, afin d'éviter des questions auxquelles je n'ai pas envie de répondre. J'en ai pourtant bien eu conscience que la vie ne tient pas à grand-chose, mais il faut croire que ce n'était pas assez puisque j'ai eu le droit à une couche supplémentaire avec ce chauffard qui a failli m'avoir. Il est capital que je réussisse à réaliser ms rêves avant qu'ils ne me soient arrachés définitivement la prochaine fois. Je suis encore plus motivé, entouré et me sentir soutenu m'a aidé à ne pas trop ruminer. De toute manière, ce n'est pas dans mon caractère de rester dans mon coin à ruminer ou bien déprimer, cela ne sert à rien.

C'est donc bien sur mes deux pieds que je me tiens, je peux même courir et j'ai repris les entraînements dès que ma rééducation a été terminée. La seule ombre encore au tableau c'est ce connard qui fait la sienne au même endroit. Enfin, c'était il y  a un mois déjà. Je me suis fait une joie de faire de ses séances un enfer à cette grande gueule. Mais l'heure est tout de même à la joie car cela a été confirmé qu'on allait faire nos débuts, c'est pour ça d'ailleurs que j'ai quitté l'appartement de Shin et Sang-Min pour me rendre aux dortoirs. Comme j'étais venu du Japon l'année dernière, je n'avais pas pu amené grand-chose et, de toute façon, ne roulant pas sur l'or, je n'ai pas accumulé des tonnes d'affaires. Donc ce n'est qu'avec que quelques sacs que je me pointe à l'agence, ayant entendu parler des soucis qui se trament en ce moment. Le premier qui essaie de me faire chier va le regretter, ça continue de se lire sur ma figure, je n'ai donc toujours pas à subir d'approche ou d'assaut. Je n'ai pas le temps de mettre la main sur la poignée que la porte s'ouvre, Dong Sun. Ma langue claque un peu contre mon palais à sa connerie sortie.

« Dégage ou je te fais bouffer ton chapeau espèce de mago moisi. » Dis-je en voulant forcer le passage.

Il me réplique qu'il m'annonce que ce ne sera pas dans ce dortoir, mais dans un autre. Je me recule du coup, attends qu'il récupère ses affaires et le suis jusqu'à l'autre endroit qui sera notre tant qu'on s'arrange pour se faire connaître dès notre lancement. Arrivé dans le dortoir, je constate qu'il n'est pas très grand.  Dong Sun ferme la porte derrière, puis j'entends sa voix tout en découvrant l'horreur. Mon premier réflexe ? Sortir mon téléphone, prendre une photo et immortaliser ça.

« Et hop, un dossier, un. » Sourire en coin.

Je range dans ma poche mon téléphone avant qu'il ne puisse mettre la main dessus et j'allais enchaîner sur le fête qu'il ressemble à de la barbe-à-pas foireuse, mais l'air qu'il prend suivi par les mots qu'il dit m'en dissuadent. Qu'est-ce qu'il va me sortir encore ? Me voici donc assis sur le canapé, les bras croisés sur le torse, mes deux yeux braqués sur lui en attendant qu'il enchaîne. Jusque-là, rien d'exceptionnel, ouai, j'ai remarqué déjà qu'il était plus petit. En même temps, on a jamais un truc génial quand on débute, quoi que, dans notre cas, on ne l'a pas fait officiellement pour le moment. Le silence s'installe, j'ai cru qu'il avait déconnecté ou s'était endormi… Mais enfin il se décide à balancer l'histoire. Dès sa première phrase, mes yeux s'écarquillent. Dong Soo quitter le groupe ? Et le pire réside dans la suite qui n'a pour conséquence que de faire monter une colère sans nom à l'intérieur de moi. Ce n'est pas possible… Dites-moi que c'est une blague. Il a à peine le temps de terminer que je sors précipitamment de la pièce pour aller vérifier de mes propres yeux, j'en ai besoin. Je me repasse tout ce qui s'est passé ces derniers temps, le fait qu'il ne soit pas venu me voir était déjà louche dans ma tête, mais il ne peut pas m'avoir fait, pas avoir débarqué encore dans ma vie. Au pas de course, il ne me faut pas bien longtemps pour atteindre notre ancienne chambre. Il n'y a absolument plus rien… Rageur, je donne un coup de poing dans la porte avant de revenir auprès de mon pote, furieux, claquant celle de la chambre derrière moi.

« Il se fout de ma gueule ce connard… C'est ça ces tu pourras toujours compter sur moi, je ne referai pas la même erreur deux fois et tu verras que tu peux me faire confiance ?? » La colère est dans ma voix, dans mes sourcils froncés, dans mon corps et mon poing crispés. Mon regard se repose sur mon pote. « Je te jure, que si je le retrouve, il est mort. »

J'ai l'air d'un lion affamé en cage, sauf que c'est la contrariété qui me fait aller et venir dans le petit salon. Un des coussins vole à travers la pièce lancé par mes choix.

« Et puis c'est quoi ça ? Se casser sans prévenir qui que ce soit?? Mais on était quoi pour lui hein ? Il s'est bien foutu de notre gueule et juste avant qu'on ne soit lancés. Putain, mais j'enrage. Comment j'ai pu me faire avoir une seconde fois ?? Mes hormones mes fesses, je ne suis pas prêt de me laisser guider par ces merdes la prochaine fois que je croise un type canon. Il s'est bien payé ma gueule... » Qu'est-ce que je donnerai pas pour l'avoir en face de moi et lui démonter la gueule...

© EKKINOX


Dernière édition par Jang Shin-Il le Dim 5 Juil - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Two Without Three ft. Jang Shin-Il   Dim 5 Juil - 11:23


Two Without Three


With Shin-Il

Aller courage Dong Sun la matinée et une partie de l'après-midi étaient déjà bouclés, tout comme tes valises déjà. Affalé sur le canapé il n'avait pas eu à attendre longtemps son cadet qui était toujours aussi ponctuel . Il s'était relevé et fidèle à lui-même il avait lâché une blague moisie, c'est qu'après l'ambiance risquait de ne pas être aussi détendue avec la bombe qu'il avait à lui annoncer. L'autre rappeur claqua de la langue, devant encore se demander pourquoi il traînait avec un imbécile pareil. «  Dégage ou je te fais bouffer ton chapeau espèce de magot moisi. » À ce joli surnom le petit poney avait tiré la langue puérilement. Et non petit Shin-Il junior il y avait du changement dans les plans. Il s'étaient donc mit en route de leur nouveau dortoir. La porte à peine franchie le leader avait retiré son bonnet, c'est qu'il faisait chaud là-dessous en plein été. Ce qui n'échappa pas bien sûr à son pote quii s'était empressé de le prendre en photo. « Et hop, un dossier, un. » Pour sûr que de traîner avec Niran ça lui avait déteint dessus, tient d'ailleurs, ça faisait un bail qu'il ne l'avait pas croisé à la salle, étrange tout ça. Il espérait pour lui qu'il n’avait pas reprit les conneries de combat de rues et etc, sinon il en connaissait un qui mourait d'inquiétude. Enfin bref, là n'est pas le sujet bien que le cousin de Shin-Il était sympa.

Maintenant il fallait passer à la casserole, et il eu bien du mal à lâcher cette bombe atomique qui allait foutre un sacré bordel dans la vie de Shin-Il. D'ailleurs son discours aussitôt fini, le plus jeune s’était rué hors du dortoir afin de rejoindre son ancienne chambre, quoi d'autre. Normal, il voulait observer, voir de ses yeux l'horreur de la désertion. Pendant ce temps-là le  plus vieux en avait profité pour se changer et enfiler une légère robe de chambre par dessus son boxer. Il n'était pas vraiment en état de rester habillé plus longtemps. Porter donc un fut en simili pendant plusieurs jour à Busan et vous comprendrez sa soudaine aversion pour les pantalons.  Un plateau avec des boissons fraîche avait également été déposé  sur la table basse. Après cela Shin-Il était rentré, furieux, dans leur dortoir. « Il se fout de ma gueule ce connard... C'est ça ces tu pourras toujours compter sur moi, je ne referais pas la même erreur deux fois et tu verras que tu peux me faire confiance ??  Les poings serrés le plus jeune avait continué. Je te jure, que si je le retrouve, il est mort. » Le coloré soupira un peu. « Tu passeras surtout ton chemin sur tu le recroises ouai. Je tiens pas à voir le seul membre restant des DSD finir en prison tu vois. » Il se laissa retomber sur le canapé en fermant les yeux, fatigués par ses derniers jours de tournage . Un cousin vola alors au même moment dans la pièce, manquant de peu de lui rentrer en pleine poire. « Et puis c'est quoi ça ? Se casser sans prévenir qui que ce soit ?? Mais on était quoi pour lui hein ? Il s'est bien foutu de notre gueule et juste avant qu'on ne soit lancés. Putain, mais j'enrage.Comment j'ai pu me faire avoir une seconde fois ?? Mes hormones mes fesses, je ne suis pas prêt de me laisser guider par ces merdes la prochaine fois que je croise un type canon. Il s'est bien payé ma gueule... »

L'ayant laissé terminer, Dong Sun tapota doucement sur le canapé. « Viens donc t'asseoir au lieu de tourner comme un lion en cage Shin-Il, ça ne l'invoquera pas pour que tu puisses lui refaire le portrait. À la place tu pourrais boire en écoutant la blonde. Il se redressa un peu et reporta son attention sur son cadet. Que d'un an, mais puisqu'il lui rappelait en permanence son grand âge il s'amusait de cela. Ce qu'on était, je sais pas trop et j'ai pas vraiment envie de savoir, ce qu'il pense m'importe peu puisqu'on va devoir tout faire pour fissa l'oublier, ça va être contre productif sinon... Et sinon la prochaine fois que tu croises un mec canon fait lui juste le cul, le sexe, rien que le sexe ça évite nombre de complications. Finalement faut croire qu'on a un truc avec les enfoirés entre moi avec Min Naze et  toi avec Dingue Soo. Tu verras ça va te faire mal, atrocement mal dans un premier temps, mais ça finit par se tasser  et tu t'en sortiras une nouvelle fois grandit. Puis dis-toi que maintenant, tu ne te laisseras plus embobiner le cerveau par tes hormones maintenant que t'as tiré ton coup.  Le prénommé Blondie se releva alors en s'étirant. Bon sinon vu que ça commence à être tard, on va pouvoir manger des cochonneries que j'avais prévu à l'occasion. »

Après cela il était rentré dans la cuisine où il avait prit plusieurs sachet de chips et autres cochonneries du genre. Quand on encaissait une mauvaise nouvelle on s'empiffrait un bon coup et après ça allait mieux, notre cul moins... Sauf que maladroit qu'il était parfois à ses heures, blondeur oblige, il avait fait tomber un des paquets par la fenêtre, ce dernier gisant à présent sur le sol de la rue  juste en dessous . Bon et bien, il était bon pour descendre reprendre ce paquet fugitif. Mais, flemme oblige, un brin de jemenfoutisme aussi, il ne se changea pas. «  Bon le gros boulet que je suis a fait tomber un des sachets je vais le chercher. En attendant tu peux commencer à bouffer le reste. Je reviens vite ! » C'est donc à toute allure qu'il était descendu repassant par l'entrée en faisant un coucou au gardien qui avait maintenant un nouveau dossier sur lui mais osef comme on dit. Une fois dans la rue il avait été amusé par les regards interloqués des gens. Des fans l'avaient même reconnu et étaient venu lui demander un selfie. Il s'était gentiment prêté à l'exercice non sans s'exprimer avec humour sur sa tenue de la plus grande classe. Chose faite, il avait ramassé son précieux et avait fait un petit coucou à celui qu'il considérait comme son second meilleur ami et s'était bien vite rentré.

De nouveau dans le dortoir il s'était affalé sur le canapé. «  Fouah, fait trop chaud pour s'activer comme ça. Ah et les fans avec qui j'ai un peu parlé on demandé de passer le bonjour et un gros câlin à Saï. Elles sont mignonnes hein ? Il ri un peu. Bon je t'épargne le gros câlin, je tiens à ma vie. Bref nanap' vieux ! Ah sinon pour passer sur un sujet un peu plus léger. J'ai vu que tu étais bien pote avec Saejin... Tu crois qu'elle est célib ? Ouai je sais elle peut pas me piffrer mais moi... c'est une autre histoire on va dire. » Voilà de quoi rendre le tout plus  léger et moins grave, et puis comme ça le plus jeune avait une preuve que son pote ne mentait pas quant au fait de guérir avec le temps, son cœur s'étant à nouveau ouvert à une nouvelle personne.  


_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jang Shin-IlavatarCrazy Shen-Long
Messages : 569
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Rookie, maknae de ᗡSD
Crédits : Avatar: N9ne; signature: Pando

MessageSujet: Re: Two Without Three ft. Jang Shin-Il   Jeu 9 Juil - 18:41


Two Without Three
AVEC BLONDIE

Arrivé dans le dortoir, bien entendu vite, je constate qu'il est réellement parti. Rien que l'idée me met en transe, j'enrage sur place et c'est comme un volcan qui est en pleine éruption que je reviens dans le dortoir où se trouve encore Dong Sun. Mes paroles sont les premières à sortir, un coussin vole ensuite en travers de la pièce. Comment j'ai pu être aussi naïf ? Il me l'avait déjà fait subir par le passé, mais j'avais fini par le laisser ravoir ma confiance. Je pensais réellement qu'il avait changé, et j'avais tout faux depuis le début. Je ne comprends rien à ses motivations et puis, de toute manière, il n'a pas eu le courage de venir en face me le dire, mes questions resteront sans réponse. C'est encore plus frustrant, comment j'ai pu me fourvoyer à son sujet ? Au final, je ne l'aurais jamais compris. Quand je pense que je comptais lui demander de sortir avec moi avant que mon accident ne se produise, il faut croire que l'autre connard de chauffard m'a sauvé d'un truc encore plus affreux. Ce n'est pas pour autant qu'il mérite la moindre clémence à mes yeux, bien que les récents événements me font le voir un peu différemment. Mais ce n'est pas le sujet. Lorsque je demande ce qu'on était pour lui, Blondie m'invite plutôt à me calmer et à m'asseoir, bien que j'ignore si c'est vraiment faisable dans mon état. Néanmoins, il n'a pas tort, il va bien falloir faire sans lui. Je finis par me poser en soupirant de manière audible, les bras croisés sur mon torse, écoutant la suite en ayant toujours les sourcils un peu froncés. Il arrive quand-même à me faire avoir un micro sourire avec leurs surnoms tout à fait bien trouvé. Pendant qu'il s'étire, je peux répondre à ce qui a été raconté jusque-là.

« Il n'en est pas question. Y a déjà assez à faire avec toi qui baises avec n'importe quoi, n'importe où, il n'y a pas moyen que je choppe ton virus. Je ne suis pas le genre de personnes qui couchent sans sentiment, je ne vois pas en quoi c'est une tare. Tout ce que j'entends, c'est vas-y fonce, profite de ta jeunesse. A croire que les personnes qui sortent ça c'est juste pour se donner bonne conscience quant à leur propre comportement. »

N'importe quoi. Une fois, mais pas deux. Ce n'est pas mon genre, point. Il y en a marre à la fin d'entendre ça, quand c'est pas Dong Sun, c'est mon cousin ou son pote qui n'est pas vraiment un pote, mais je fais comme si j'avais rien remarqué. Je veux bien ne pas être familiarisé avec tout ça, sauf qu'il y a des limites. C'est un peu dans ce genre de moment que j'aurais bien été retrouvé mon homonyme. Enfin bon, il s'est déjà occupé de moi pendant plusieurs mois, je ne vais pas retourner l'ennuyer, qu'il profite de sa vie. J'attends que Blondie revienne avec les cochonneries qu'il a prévu. On peut pas dire qu'il n'y a pas la dose. Il m'annonce qu'il encore fait tomber un truc par la fenêtre, ce n'est pas faute de lui avoir dit de la fermer quand il est dans les parages…

« Une chance que les gants de boxe sont accrochés avec des lacets ou des scratchs, sinon tu aurais passé plus de temps à leur courir après qu'à t'entraîner. T'es vraiment un boulet. C'est à se demander comment tu fais pour être aussi bon en boxe... » Moqueur.

Au moins mon humeur est en train de changer un peu, de s'améliorer. Des yeux, je le regarde sortir. Il n'est pas question que je commence sans lui, question de politesse. Alors pendant ce temps, je vais mettre un peu de musique et retourne sur le canapé. Boulet-man revient enfin et se réinstalle. Son commentaire me surprend un peu.

« Merci, toi aussi. » J'attrape des noix de cajou que je les mange puis je bois une gorgée de jus multi-vitaminé pendant qu'il termine.  « J'ai toujours du mal avec ça. Les gens ont toujours passé leur temps à vouloir me fuir, voilà qu'on veut me câliner. Je n'ai pourtant pas l'air d'une peluche que je sache. Enfin, tant qu'elles me sautent pas dessus dans la rue, je suppose qu'il n'y a pas de problème. » Mon regard se pose ensuite sur lui pour revenir sur ces paroles. « Je saisis mieux pourquoi tu me sortais la tirade que tu en ressors grandi et que tu peux passer à autre chose. » Petit sourire en coin , j'ai bien compris qu'il en pince pour elle. «  A ma connaissance, elle n'en a pas. Mais c'est plutôt auprès de mon cousin que tu devrais demander, il lui donne des conseils en coaching amoureux et en fringues de filles de ce que j'ai cru comprendre. En tout cas, c'est pas gagné avec elle, elle te prend pour un gros dragueur qui saute sur tout ce qui bouge. Ce qui n'est pas faux. » Léger rire.

A mon tour, je me lève avec une rare envie de manger du sucré, donc je ramène un pot de glace au thé vert que j'avais acheté en prévision d'une soirée intéressante. Elle est là, donc je reviens avec et deux cuillères, posant le tout sur la table.

« Elle est vraiment sympa et amusante. On se sent vite à l'aise avec elle. Par contre, j'ai du mal avec les filles un peu garçon manqué, je préfère celles avec de beaux cheveux longs. » Bien entendu, cela n'engage que moi. « Enfin j'espère que ce sera un succès cette fois, tu le mérites bien après ce que tu as traversé. » Un détail me revient. « Et au fait, moi aussi je suis content de commencer cette aventure avec toi. Tu l'as tenu ta promesse, contrairement à Mobidick... » Puis j'ouvre le pot de glace, mets mon dos contre le dossier du canapé en le tenant sur mes genoux, et commence à en prendre une cuillerée. C'est le parfum que je préfère car ce n'est pas excessivement sucré. « Et sinon, il m'est encore arrivé un truc de dingue. Je t'avais dit qu'à cause d'une erreur de cette conne de secrétaire de mon kiné, je devais aller récupérer la facture chez le chauffard. Ben quand je suis arrivé à l'étage, je l'ai trouvé en train de se faire tabasser par son mec. »

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Two Without Three ft. Jang Shin-Il   Lun 27 Juil - 17:54


Two Without Three


With Shin-Il

Comme prévu, Shin-Il avait explosé avec fracas, qui ne l'aurait pas fait ? Même Dong Sun avait rageusement frappé un mur la veille après avoir apprit cela. Tout ce bordel pour ça...Enfin bon, il était parvenu à calmer un peu la furie qui s'était posée à sa demande sur le canapé non sans soupirer audiblement. Finalement, c'était un vrai gamin quand il s'y mettait celui-là, mais là n'était pas le moment d'être amusé, le japonais n'y serait pas réceptif. Une chance, le peu d'humour distillé par la licorne du jour suffit à lui arracher un petit sourire .Toutefois, pour ne pas changer, il était en désaccord avec ce qu'avait dit son aîné, à croire qu'il aimait contredire ses pairs. « Il n'en est pas question. Y a déjà assez à faire avec toi qui baises avec n'importe quoi, n'importe où, il n'y a pas moyen que je choppe ton virus. Je ne suis pas le genre de personnes qui couchent sans sentiment, je ne vois pas en quoi c'est une tare. Tout ce que j'entends, c'est vas-y fonce, profite de ta jeunesse. A croire que les personnes qui sortent ça c'est juste pour se donner bonne conscience quant à leur propre comportement. »

À cela le leader, du moins en était-il toujours un, secoua la tête en souriant un peu. «  T'es vraiment prévisible. C'est tout à ton honneur de ne pas vouloir papillonner à droite à gauche, mais de là à stigmatiser ceux qui le vivent bien y'a un gouffre. Et tu déconnes je me suis vachement calmé ces derniers temps, faut croire que je me suis un peu lassé, mais je me dis que c'est toujours ça de prit quand j'aurais enfin trouvé The One. » Il rit un peu. Après cela, il s'était dirigé dans la cuisine où il avait prit de quoi survivre à ce passage difficile, le gras c'est la vie. Sauf, imbécile qu'il est, il avait fait tomber un paquet du haut de leur dortoir. Hors de question de dilapider son argent, alors le boxeur s'était promit de retourner prendre le paquet fuyard. Il pose les paquets sur la table en annonçant sa bévue, s'attendant bien évidement à une pique de l'autre.« Une chance que les gants de boxe sont accrochés avec des lacets ou des scratchs, sinon tu aurais passé plus de temps à leur courir après qu'à t'entraîner. T'es vraiment un boulet. C'est à se demander comment tu fais pour être aussi bon en boxe... » Qu’est-ce qu'il disait ? Vraiment trop prévisible ce petit. Toujours se le même ton avec un petit sourire il avait répondu . « Peut-être que justement c'est le fait que je sois tellement nulle que j'en deviens bon. Beaucoup de choses s'expliqueraient alors. Mais bon je dois sûrement m'être amélioré, mon entraîneur est confiant quand à mes premiers examens. 'Fin la pratique c'est facile, tout ce qui est notion d'anatomie pour ne pas abîmer un élève, c'est une autre histoire. »

Il s'était pressé de prendre le paquet farceur après être sorti en peignoir tout en remplissant son rôle auprès des fans. Jamais il n'aurait cru pouvoir apprécier ça, mais maintenant, il ne sait pas si il pourrait s'en passer aussi facilement que ça. L'ambiance s'était allégée au plus grand bonheur de Dong Sun qui craignait de voir le plus jeune continuer de tourner dans la pièce comme un lion en cage. Maintenant ils allaient pouvoir enfin un peu manger. Après les remerciement d'usage la conversation avait pu reprendre son cours. « J'ai toujours du mal avec ça. Les gens ont toujours passé leur temps à vouloir me fuir, voilà qu'on veut me câliner. Je n'ai pourtant pas l'air d'une peluche que je sache. Enfin, tant qu'elles me sautent pas dessus dans la rue, je suppose qu'il n'y a pas de problème. » Le plus vieux haussa les épaules, ouai, il allait devoir s'y faire la grande asperge, c'est ça de ne pas être laid du tout. Peut-être qu'il prendra même plus confiance en lui avec ça. « Peut-être que la célébrité t'as rendu beau. » Content de se petite taquinerie il tire la langue à son pote avant de continuer à l'écouter.

« Je saisis mieux pourquoi tu me sortais la tirade que tu en ressors grandi et que tu peux passer à autre chose. » Ah ça il avait été démasqué, il lève un peu les épaules avec les mains en l'air un petit sourire aux lèvres. «  À ma connaissance, elle n'en a pas. Mais c'est plutôt auprès de mon cousin que tu devrais demander, il lui donne des conseils en coaching amoureux et en fringues de filles de ce que j'ai cru comprendre. En tout cas, c'est pas gagné avec elle, elle te prend pour un gros dragueur qui saute sur tout ce qui bouge. Ce qui n'est pas faux. » Bon c'était de bonnes nouvelles, du moins sur le fait qu'elle n'avait personne dans sa vie. En même temps vu tous les cons superficiels qu'il y avait dans ce pays, il aurait du se douter que la jeune femme avait bien des chances d'être célibataire, hélas pour elle .  « Dans ce cas j'irais tenter de cuisiner Hyun Shik, bien qu'il risque surtout de me sortir ' C'est un secret, je ne vais pas trahir une personne qui a placé sa confiance en moi' et blablabla. » Il rit un peu avant de reprendre. « Elle peut en effet pas me saquer. Et rhooo c'est bon je suis pas qu'un coureur, puis c'est de notre âge, chuis pas le seul à courir les jupons, fin pas que... » Il rit de nouveau et engouffre une bonne poignée ou deux de chips en attendant le retour de son cadet de la cuisine.

Le pot de glace posé, Shin-Il reprend au sujet de la jeune leader des Ivory. Tient, d'ailleurs, il faudrait qu'il demande des news à Ra Hae, ça fait un bail qu'il avait pas parlé avec la jeune femme. « Elle est vraiment sympa et amusante. On se sent vite à l'aise avec elle. Par contre, j'ai du mal avec les filles un peu garçon manqué, je préfère celles avec de beaux cheveux longs. » Dong Sun a un petit sourire en coin. «  Pour le moment ton genre c'est surtout les mecs musclés, va savoir si t'es au moins bi. » Il lève les mains juste après en signe de rémission, il ne voulait pas trop froisser le plus jeune. « Enfin j'espère que ce sera un succès cette fois, tu le mérites bien après ce que tu as traversé. » Ah ça, lui aussi, mais c’était sacrément mal parti pour réussir à rattraper tout cela. Enfin, qui sait ce qui pourra bien arriver, la vie est tellement étrange quand elle s'y met. « Et au fait, moi aussi je suis content de commencer cette aventure avec toi. Tu l'as tenu ta promesse, contrairement à Mobidick... » Le sourire de Dong Sun s'étira alors plus grandement. « Moi qui croyait que tu m'avais fiché un gros vent. Fin j'avoue que c'était pas le moment, espérons que notre unit s'en sortira bien. »

Le pot de glace ouvert, c'est finalement les deux jeunes hommes qui viennent piocher dedans, par ce temps un peu de fraîcheur n'était pas de refus. En train de se délecter du parfum bien choisi, la voix de Shin-Il retenti à nouveau. « Et sinon, il m'est encore arrivé un truc de dingue. Je t'avais dit qu'à cause d'une erreur de cette conne de secrétaire de mon kiné, je devais aller récupérer la facture chez le chauffard. Ben quand je suis arrivé à l'étage, je l'ai trouvé en train de se faire tabasser par son mec. » Et bien, ils avaient le chic, ou non, pour se croiser n'importe où et n'importe quand, il plaignait Shin-Il sincèrement. Sa vie avait bien assez été mouvementée ces derniers temps, un peu de repos ne lui aurait pas fait de mal, peut être après leur première promo qui sait, Hyo Jin chouchoutait ses artistes. «  Eh beh faut toujours qu'on te force à le voir l'autre chauffard à deux wons.... Mais bon c'est quand même pas cool de se faire tabasser, j'ai jamais compris les gens qui aimaient en découdre avec les autres ailleurs que sur un ring. Mais comme t'en parles, ça avait pas l'air très équilibré, tu as fais quoi au final ? » Connaissant le plus jeune, quand bien-même il en voulait à l'autre, le poney multicolore ne le voyait aucunement le laisser à se faire raouster.
 
 

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Two Without Three ft. Jang Shin-Il   

Revenir en haut Aller en bas
 

Two Without Three ft. Jang Shin-Il

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» It's a joke? [Jang Shin Il]
» Compte de Kairo Shin
» Shin Alkar
» Wanted, renom de Shin Alkar
» Bien mal acquis ne profite jamais [PV: Noa Shin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-