AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I need you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: I need you   Jeu 2 Juil - 18:10

Niran & Ki Seok
Turn the lights off please. I’ll be in the darkness. Let me do it. You’re going to have a good dream now. In your ears, eyes and hands. There will be days and nights like paradise. Anyone looking for the paradise lost. I feel. I’m real. Right now, I’m almost at paradise. Ga In - Paradise Lost.



Ces derniers temps ma vie est rythmée par la préparation de mon comeback qui approche à grand pas. Entre le tournage du MV de la chanson titre, le shooting photo pour l’album, les enregistrements, je ne fais pas grand-chose d’autre en dehors. La plus part du temps, quand je rentre chez moi, je suis juste capable de prendre une douche et d’aller me coucher. Depuis la dernière fois qu’il est venu chez moi à son retour des États-Unis, je n’ai pas revu mon meilleur ami, Dong Sun. Il faut dire qu’il a été très pris par ses débuts, ce qui est vraiment super, je ne peux qu’être content pour lui. Je n’ai pas revu Hyun Shik depuis un petit moment non plus … Je n’avais pas le temps et de son côté, je ne sais pas s’il était occupé lui aussi, mais c’est possible. Pour aujourd’hui, je me suis fait maquiller et coiffer pour le shooting de l’album. Je suis loin d’être mannequin, mais j’ai vite compris le truc et dans le fond c’est très amusant aussi comme activité. Bien que ce que je préfère, c’est tout de même monter sur scène. J’ai hâte que la date de sorti d l’album arrive, même si cela me met un peu de pression, puisqu’il faut tout finir dans les temps.

Le shooting se déroule à l’extérieur, pour l’été c’est l’idéal. Après plusieurs heures à poser et suivre les directions du photographe, je peux enfin souffler. J’ai vu certaines photos et je pense que je vais aimer le résultat. J’ai hâte. Ensuite mon manager me dépose à l’agence. Mon premier réflexe est d’aller me démaquiller, il fait si chaud, c’est presque insupportable d’avoir ça sur la peau par ce temps. Pour ceux qui se poseraient la question, oui j’ai toujours de quoi me démaquiller avec moi, en tant qu’idole qui doit souvent être maquillée, c’est bien pratique. Je n’ai pas l’intention de rentrer à l’appartement maintenant. Certes, je me suis levé tôt ce matin pour le shooting, mais nous ne sommes qu’en milieu d’après-midi, j’ai plutôt envie d’aller répéter quelques morceaux que je dois connaître pour mon comeback. En passant devant la salle de musculation, j’aperçois Niran, mais je ne m’arrête pas. Depuis que nous nous sommes réconciliés, j’ai essayé de me rapprocher de lui en étant plus avenant, plus tactile, mais cela ne semble pas l’intéresser ou peut-être que je m’y prends mal.

Mes pensées étaient toutes tournées vers Niran, mais au détour d’un couloir je reconnais une silhouette que j’aurais préféré ne jamais revoir de ma vie. Qu’est-ce que Jin Hyun fait ici ? Je fais rapidement demi-tour avant qu’il ne me voit. Je n’ai absolument pas envie de lui adresser la parole. Enfin j’irai bien lui dire ma façon de penser sur le fait qu’il soit parti sans dire un mot et le fait qu’il m’a vraiment fait souffrir. Cependant, il n’est pas au courant de mes sentiments et je ne veux pas qu’il le soit. Je pensais avoir tourné la page, je ne pensais plus à lui et j’allais vraiment mieux … Il a juste suffit que je le vois pour que tout me revienne. Je m’adosse contre un mur, repensant à ce que j’ai enduré ces derniers mois à cause du départ de mon ami, pour lequel il s’est avéré que j’avais des sentiments. Si Dong Sun n’avait pas été là pour me secouer, si ma famille n’avait pas été là pour me soutenir et si Hyun Shik n’avait pas été là pour m’offrir un peu de répit certaines nuits, je pense que j’en serais toujours à me morfondre.

Je sens les larmes me monter aux yeux, mais je n’ai pas envie de pleurer pour ce lâche. Enfin, c’est plus facile à dire qu’à faire, surtout quand on est aussi sensible que moi. Puis je repense à Niran … Il a bien déjà laissé sous-entendre que je lui plaisais l’autre jour, non ? Il m’avait aussi bien fait comprendre que c’était dans mon intérêt de me bouger un peu plus. Revoir Jin Hyun m’a fait plus de mal que je ne le pensais, moi qui étais persuadé que j’avais tiré un trait sur celui qui a été mon ami, il n’y a encore pas si longtemps. J’ai envie d’appeler Hyun Shik et de lui demander si nous pouvons nous voir. J’ai plus que besoin de penser à autre chose et le plus tôt possible. Je sais qu'avec lui j'obtiendrais cet instant de répit dont j'ai tant besoin. Pour le moment je suis juste bon à me souvenir des moments passés avec Jin Hyun et je n’ai pas envie de pleurer dans mon coin, pas cette fois.

Finalement, je retourne sur mes pas jusqu’à la salle de musculation. J’entre et laisse tomber mon sac à dos contre un mur, Niran est debout en face de moi, mais il me tourne le dos. Je sais que ce n’est pas mon genre, mais quand j’étais avec Hyun Shik je pouvais tout oublier et c’était tellement agréable … Je meurs d’envie de ressentir à nouveau ces sensations et qu’elles effacent cette douleur qui ronge mon cœur depuis que mon regard s’est à nouveau posé sur Jin Hyun. Ce sera agir sur un coup de tête, je le regretterais peut-être mais … Pour le moment je m’en moque.

Il sera sans doute surpris que je sois aussi direct pour une fois, mais il n’a pas intérêt a s’en plaindre, c’est en partie grâce ou à cause de lui que j’ai maintenant un peu plus confiance en moi. Certes je n’aurais pas osé faire cela avec quelqu’un d’autre, mais après avoir avoué à Niran qu'il me plaisait et avoir essayé de me rapprocher de lui en étant plus tactile ou plus avenant, qu’est-ce que je peux craindre maintenant ? Je m’approche de Niran et je le fais se tourner vers moi. Mon regard croise le sien et je viens poser mes lèvres sur les siennes assez brutalement.

-     Ne pose pas de questions … murmurai-je en me séparant enfin de lui. Je ne veux pas que tu me fasses changer d’avis.

Mon regard, empreint de beaucoup moins d’innocence que Niran peut en avoir l’habitude, ancré dans le sien, j’ajoute :

-      Aide-moi juste à oublier …

Après tout comme je le disais à Hyun Shik, un ange cache toujours une part de démon et malgré l’innocence que l’on m’attribue souvent, je reste humain. Je n’ose juste jamais m’aventurer sur ce genre de chemin glissant …

   
Codes par Wild Hunger.


Dernière édition par Jung Ki Seok le Ven 17 Juil - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: I need you   Ven 3 Juil - 17:57




Love Sick

The love, the memories, the goodbye.


Mon carnet regorge d'heures supplémentaires qui se rajoutent. Certes, dans ce pays, comme en Asie de manière générale, compter les heures ne se fait pas, mais la directrice étant malgré tout prévenante au sujet de ses employées, notre système de fonctionnement ressemble un peu à celui des États-Unis. Depuis peu, je suis même devenu un des potentiels coupables. Mon erreur a été de continuer à faire mon petit business un soir tard. Bien entendu, personne n'a eu aucune preuve. En même temps, leurs soupçons étant infondés, ils ne risque pas de trouver quoi que ce soit. Ce n'est pas la première fois que l'on me donne le mauvais rôle. Il est assez amusant de savoir qu'il n'y a pas un seul téméraire qui viendrait me trouver afin de vérifier. A la place, j'entends des rumeurs plus ou moins farfelues à mon sujet. Mon dossier d'ancien boxer qui a manqué de tuer un de ses adversaires n'a pas joué en ma faveur. Cela m'arrange en me permettant de fouiner comme je veux pendant que d'autres se concentrent sur les mauvais coupables. Ainsi les vrais finiront par se relâcher un peu, faire une erreur et je serai là pour les accueillir.

A l'appartement, il y a eu du changement. Depuis ce soir de perdition où l'alcool a un peu trop coulé à flot, il est devenu récurrent de se tripoter avec Hyun Shik. De mon côté, pas de question particulière sur le sujet. Ce n'est pas la première fois que l'on va dans cette voie, il est plutôt attirant et je ne vois pas pourquoi je refuserai. Dans sa tête, cela est moins simple. Il a fallu une discussion sérieuse pour lui faire ouvrir les yeux sur le fait que être pote n'a rien à voir là-dedans, que ce n'est que du plaisir partagé. Je crois que cela l'a convaincu. En parallèle, j'ai revu Bambi. En étant au poste de sécurité, il est plus aisé de croiser beaucoup d'autres employés. J'ai remarqué un peu de changement chez lui. Il commence à être un peu plus tactile, plus avenant. C'est certain qu'agir ainsi lui permettra de mettre un peu plus d'action dans sa vie. A mes yeux, il reste néanmoins une personne que je n'ai pas envie de toucher. Il a eu sa chance sous la douche, il a préféré continuer à faire l'enfant mécontent, tant pis pour lui.

En fin d'après-midi, je trouve un peu de temps libre. Direction, la salle de musculation. Après un salut général aux personnes présentes, je me change et débute mon petit entraînement du jour. Hyun Shik n'est pas là aujourd'hui, il est allé avec Saejin, la leader de Ivory, faire les boutiques. Je trouve son style orignal, je ne vois pourquoi il vaudrait la changer en l'incitant à se trouver des fringues de femmes. Les autres employés quittent les uns après les autres la salle. Il fait lourd dedans, pas de climatisation. Seul, je m'essuie le visage avec ma serviette, la jetant sur le sac ensuite, mes doigts attrapent la bouteille d'eau dont je bois la moitié. Prêt à me remettre à l'ouvrage, quelqu'un entre. Un bruit de sac tombant sur le sol résonne. Des pas qui viennent dans ma direction, je n'ai pas le temps de me retourner que deux mains s'en chargent. Mon regard se lève vers Bambi qui m'a l'air bien perturbé émotionnellement. Il ne me laisse pas le temps de le saluer que ses lèvres s'écrasent sur les miennes. Nos yeux se croisent ensuite, je connais ce genre de regard, je l'écoute. C'est donc ce qu'il est venu chercher. Aucun mot ne sort de ma bouche. D'un signe de tête, je lui fais comprendre qu'il doit récupérer son sac. Après avoir fait pareil avec le mien, nous sortons de la salle. Plus loin se trouvent les vestiaires de tout le monde, il y en a également des réservés aux enseignants de sport. C'est avantageux d'être gardien dans ce bâtiment, j'ai le pass qui ouvre toutes les portes, les clés des autres. Dans le cas présent, je vérifie qu'il n'y personne pour nous voir, je le pousse à l'intérieur et ferme à clé derrière moi. Mes affaires sur le sol, mon t-shirt a déjà été retiré par mes soins. Ensuite je me dirige vers Bambi. Il est la proie, l'offrande, je suis le prédateur. Dans mon regard, c'est exactement présenté de cette manière. Mes mains se posent sur ses hanches.

« Lorsque ce sera fini, rappelle-toi bien que tu es celui qui est venu me chercher. » Mes lèvres non loin des siennes, je l'attrape par les cheveux à l'arrière de sa tête. « Niran est le seul mot qui sortira de ta bouche. Si tu me supplies d'arrêter, je ne le ferai pas. Je vais tout te faire oublier. »

Pour ce qui est de la suite, j'ai été repu. Au bout de la seconde fois. La première, je n'ai pas fait dans la douceur. Il est évident qu'il est torturé par quelque chose qui a dû se produire aujourd'hui. Cela me paraît donc un  bon choix de mêler un peu de douleur à beaucoup de plaisir. Il fait d'un seul coup bien plus chaud. Après de sulfureux baisers et au vu de son excitation, je n'ai pas fait de cérémonie en le mettant à quatre pattes sur le sol pour juste baisser son pantalon, mettre une protection et le pénétrer. Sa jolie voix est plaisante. Ensuite, je ne lui ai pas demandé son avis pour remettre cela. Il m'a chevauché avant qu'on ne termine sur le sol allongé avec moi au dessus. Plus pratique niveau amplitude et force de mouvements. A la fin, je l'ai laissé sans énergie. Ses hanches sont griffées, ses fesses aussi, je l'ai mordu sur le dos et à la nuque. Un vrai animal sauvage. Difficile de ne pas savoir qu'il est passé entre mes pattes. Le dos appuyé contre le carrelage, assis, je reprends mon souffle. C'était agréable, il cache bien son jeu dans ce domaine. Je l'ai aidé à se redresser, son corps est un peu posé contre le mien. Les câlins, ce n'est pas mon truc après m'être envoyé en l'air. S'il a envie de prendre un peu plus ses aises, je ne l'en empêcherai pas.

« Maintenant que tu as eu ce que tu voulais, tu vas peut-être consentir à me raconter. »





codage par whatsername. sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: I need you   Dim 5 Juil - 18:21

Niran & Ki Seok
Turn the lights off please. I’ll be in the darkness. Let me do it. You’re going to have a good dream now. In your ears, eyes and hands. There will be days and nights like paradise. Anyone looking for the paradise lost. I feel. I’m real. Right now, I’m almost at paradise. Ga In - Paradise Lost.



Si j’avais su que je croiserais Jin Hyun, je serais rentré directement à l’appartement, je ne serais pas repassé par l’agence. Je ne sais même pas ce qu’il vient faire ici et je n’ai pas envie de le savoir. Enfin, j’essaie de m’en convaincre. Une partie de moi lui en veux, mais d’un côté j’ai aussi envie d’aller lui parler, lui demander pourquoi il est parti et si cette fois il va rester pour de bon. Cependant, ce ne serait que me faire encore plus de mal. Puis je n’ai pas envie qu’il sache que j’ai des sentiments pour lui. Du moins que j’avais des sentiments pour lui … J’étais certains d’avoir tourné la page, mais le revoir fait s’éveiller en moi des sensations que j’aurais préféré oublier. Je me rappelle de chaque petit détail qui ont fait que je l’appréciais et aussi ce qui a fait que je suis tombé amoureux … Bien sûr, tout cela me fait mal. Je pensais que nous étions proches, mais Jin Hyun est parti sans donner d’explication. Je suis aussi quasiment certains qu’il ignorait mes appels et mes messages. À moins qu’il ait changé de numéro … Mon premier réflexe et d’aller m’isoler dans une salle. Je sens les larmes qui me montent aux yeux.

Puis je sors mon téléphone de ma poche pour envoyer un message à Hyun Shik. J’ai une soudaine envie de le voir, je sais qu’il saura me faire tout oublier. Les sensations qu’il me procure à chaque me font oublier. Bien que ce soit seulement l’espace d’un instant, cela me fait tellement de bien. Je ne sais pas s’il est occupé … Puis je me souviens que j’ai aperçu Niran dans la salle de musculation tout à l’heure. Ces derniers temps, j’essaie de faire le premier pas vers lui et même si cela ne semble pas concluant, il a sous-entendu lui-même que je lui plaisais, non ? Je fais demi-tour et me rend rapidement où j’ai vu Niran pour la dernière fois, en espérant qu’il y soit encore. Je ne peux retenir un sourire en le voyant là où je voulais qu’il soit. Je laisse tomber mon sac contre le mur et je me dirige vers lui. Je crois que je n’ai jamais été aussi directe avec Niran. Je l’embrasse et lui fait comprendre que je veux oublier. Bien évidemment, je suis sûr qu’il comprendra de quelle manière il doit s’y prendre.

Nous récupérons nos affaires et il m’entraine à l’extérieur de la salle de musculation jusqu’au vestiaire. Il commence à se déshabiller et s’adresse à moi. Pour une fois, je ne me gêne pas pour le dévorer du regard. Je veux retrouver toutes ces sensations si agréables que je ressentais dans les bras de Hyun Shik. Qu’il ne s’inquiète pas, je ne regretterais pas. La seule chose que je regrette pour le moment, c’est d’avoir fait de Jin Hyun une partie trop importante de ma vie. Alors que visiblement, je n’étais rien pour lui. Je me laisse faire, ne prenant jamais la peine de retenir mes gémissements et le prénom de Niran m’échappe un bon nombre de fois. Il recommence deux fois et il n’y va pas délicatement. J’avoue que certains moments j’ai eu mal, mais le plaisir à toujours pris le dessus. Nous finissons au sol où je chevauche Niran, avant qu’il n’échange nos positions. Lorsqu’il s’arrête, je suis complètement vidé de toute énergie. Je suis sûr que j’ai des marques, j’ai sentis ses ongles et ses dents en laisser de temps à autres sur ma peau. Je sais bien que Niran n’est pas du genre tendre et câlin, alors je ne chercher pas à être trop proche de lui après l'acte. Je pose juste ma tête sur son épaule et je ferme les yeux, avant qu’il ne s’adresse à moi. Je ne pensais pas me confier à lui en venant le trouver. Cependant, je me laisse aller à quelques confidences. Une fois que j’ai retrouvé un souffle et des battements de cœur réguliers.

- J’ai croisé quelqu’un que j’aurais préféré oublier. Je lui ai donné une place trop importante dans ma vie, alors que je ne devais pas être grand-chose pour lui. Nous étions des amis proches et il est parti du jour au lendemain. Je n’ai pas réussi à le joindre depuis. Je ne sais même pas ce qu’il vient faire ici …

Je me tais quelques secondes. Je ne regrette pas ce que je viens de faire avec Niran, c’était plus qu’agréable et j’ai obtenu ce que je voulais, mais je n’avais pas spécialement envie de repenser à Jin Hyun tout de suite.

- Après son départ, j’ai réalisé que j’avais des sentiments pour lui … Autant te dire que je n’étais pas dans un super état … J’ai réussi à remonter la pente grâce à mes proches, mais le revoir a réveillé ce que je ressentais pour lui. J’avais besoin de me changer les idées et retrouver certaines sensations qui me sont agréables depuis quelques temps.

Je soupire.

- J’avais besoin de l’oublier et je sais que ce moyen est très efficace, surtout quand l’autre personne sait bien s’y prendre, ajoutai-je avec un petit sourire.

Ce n’est pas juste pour le complimenter que je dis cela. Certes, j’ai eu des aventures, mais on ne peut pas vraiment dire que j’ai beaucoup de points de comparaisons sur le plan sexuel. Cependant, pour finir aussi essoufflé tout en me sentant agréablement bien, c’est que ce n’était pas mauvais.

- Voilà pourquoi je suis venu te trouver … Et je ne regrette rien, si c’était à refaire, j’aurais exactement le même comportement.

Je me redresse un petit peu, ne voulant pas trop prendre Niran pour un coussin.

- J’imagine que ce genre de comportement doit te surprendre venant de moi, je n’ai jamais été comme ça avec toi. J'essaie de suivre tes conseils.

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: I need you   Jeu 9 Juil - 16:58




Love Sick

The love, the memories, the goodbye.


Le rookie ne répond rien à mes précisions, signe qu'il accepte mes règles. Lorsque tout est enfin terminé, sa tête arrive sur mon épaule, ses paupières se ferment. C'est qu'il serait presque attendrissant. Une phrase de ma part l'invite à me raconter les raisons de cette attaque dans la salle de musculation. Le début de son récit me renvoie à ma propre situation avec celui que je prenais pour mon meilleur ami. Je ne l'interrompt pas, j'écoute, autant sa voix que ses silences. L'envie de se changer les idées est compréhensibles, le sexe est le meilleur moyen de se détendre. Sa remarque sur mes capacités me fait simplement sourire un peu. Les explications semblent se terminer, c'est Bambi qui commence à se redresser un peu, nos yeux se croisent à nouveau.

« Tant que tu le fais pour toi. »

J'entends par là que son choix ne doit pas être une tentative de plaire. A lui de trouver le juste milieu entre sa personnalité et son envie de changer. Il n'y avait aucune raison qui me laissait penser en effet qu'il se montrerait aussi entreprenant, bien qu'il aie encore du chemin à parcourir en matière de séduction. Je reconnais néanmoins que c'était plaisant de le voir ainsi. Mon bras termine dans son dos.

« Ce quelqu'un, je suppose que c'est Jin Hyun. »

Lorsqu'il m'a dit ce prénom là fois d'avant, il ne m'a pas fallu longtemps pour remettre de qui il s'agissait. Tout du moins, ce backdancer ayant disparu de la circulation, j'en ai déduit qu'il s'agissait de la même personne. Après, il est clair que ce n'est pas un prénom qui lui est réservé, ça aurait pu être une connaissance d'ailleurs. Ma propre histoire me revient en tête, puisqu'on est y, autant se laisser un peu aller. Certes, Hyun Shik connaît toute l'histoire, il m'a soutenu. Je lui en suis reconnaissant. Tout garder pour soit quand on va mal, ce n'est pas la meilleure méthode.

« Je sais ce que cela fait. » C'est un début, je poursuis. « Je t'avais déjà parlé du fait  que j'avais failli tuer quelqu'un. A l'époque, je faisais pas mal de conneries en fréquentant les mauvaises personnes. Mes parents n'ont rien trouvé de mieux que de me placer dans un foyer pour jeunes. J'étais devenu si en colère contre le monde entier que personne ne voulait plus m'approcher, sauf ceux qui cherchaient les ennuis. » Je ressens un peu de nostalgie à raconter ce récit. « C'est là que j'ai fait connaissance de celui que je considérais il y a encore peu de temps comme mon meilleur ami, Choi Min Jae. Il n'avait pas peur de moi, avait un étrange pouvoir calmant qui fera de lui mon garde-fou durant toutes ces années. Il m'a donné tant de choses que j'étais en totale admiration, je pouvais compter sur une personne et ne plus être seul me donnait des ailes. Il m'a fait sortir de la mauvaise voie dans laquelle je m'étais embourbé. Étant plus âgé que je ne le suis, il devait quitter le centre avant, mais il a demandé à s'occuper de moi légalement et je me suis retrouvé à vivre chez lui. J'étais si heureux à l'époque. » Mon léger sourire sur les lèvres en témoigne. « Notre amitié a duré un peu plus de dix ans. Durant cette période, il y a trois ans pour être plus exacte, j'ai réalisé que j'en étais tombé amoureux. Il n'a toujours aimé que les femmes, c'était perdu d'avance. Je me contentais de mon rôle privilégié de meilleur ami en espérant voir un jour mes sentiments disparaître. Mais tout n'a pas tourné comme je le voulais. Il a croisé la route d'un gars qui a éveillé sa bisexualité. C'est bouleversé qu'il est venu me trouver, je l'ai aidé encore et toujours comme je l'ai pu. Et au final, plus le temps passait, plus je réalisais qu'il me mentait sur certaines choses alors que l'on s'est toujours tout dit. Plusieurs soirs, il était venu trouvé du réconfort auprès de moi sans vouloir m'expliquer les raisons, plus tard, j'ai fait le rapprochement quand je les ai surpris à s'engueuler, se rouler des pelles rageuses et, comme par hasard, une fois qu'ils s’éloignaient l'un de l'autre, qui recevait un SMS ? Moi. Je m'étais fait utilisé durant tout ce temps et j'étais tellement blessé, à me sentir trahi, à me traiter de parfait imbécile de n'avoir rien vu, que je suis devenu une bombe à retardement. Tu en as eu un petit aperçu dans les douches l'autre jour.  Au final, je me suis cassé de son appartement, je loge chez un autre ami depuis.» Légère pause. « Tout ce qu'il a fait depuis, c'est de m'envoyer quelques messages après que je lui aie annoncé que je partais le soir même. Depuis, silence radio. Encore mieux, il s'est carrément barré en ne prévenant que la directrice. Toutes ses années d'amitié ont été réduites en cendre. »

Le silence s'installe pendant que j'attrape mon sac avec mon pied, le fait remonter et récupère la bouteille d'eau à l'intérieur. Plusieurs forgées plus tard, je lui mets devant lui, sait-on jamais qu'il en veuille.

« Le temps permet de guérir les blessures, c'est un fait assez connu. Certaines personnes peuvent aussi compter sur leurs amis. D'un certain point de vue, c'est trop dangereux de trop en dépendre. Ça signifie prendre le risque de se retrouver dans l'impossibilité de guérir si on se retrouve seul. » Je le regarde du coin de l’œil. « Si tu veux un conseil, cela ne sert à rien de fuir ce type. Ce n'est pas toi qui est en tort ou qui doit ramper pour venir s'excuser. Tu n'as absolument rien à te reprocher. Si tu veux guérir, ne fuis plus ni ce qui s'est passé ni ces sentiments qui te lacèrent le cœur. Affronte ta peine, ta peur, tu en as la force, tu me l'as déjà montré plein de fois que tu n'es pas du genre à subir quand tu décides de te bouger. Dans l'absolu, l'idéal serait d'aller le trouver, lui dire ce que tu as sur le cœur et tourner la page une bonne fois pour toute. Te laisser à pleurer n'est pas la solution. Il ne mérite pas tes larmes ce connard. » Ma main se pose sur sa tête en signe amical, la caressant légèrement comme on le fait avec un enfant.





codage par whatsername. sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: I need you   Ven 10 Juil - 21:35

Niran & Ki Seok
Turn the lights off please. I’ll be in the darkness. Let me do it. You’re going to have a good dream now. In your ears, eyes and hands. There will be days and nights like paradise. Anyone looking for the paradise lost. I feel. I’m real. Right now, I’m almost at paradise. Ga In - Paradise Lost.



Je suis venue trouver Niran pour soulager la peine qu’a provoquée la réapparition de Jin Hyun à l’agence. Je veux réussir à l’oublier et ne plus le laisser me faire tant de mal. Pour le moment c’est plus facile à dire qu’à faire, mais je suis déterminé à me relever. L’autre soir avec Dong Sun j’étais plutôt défaitiste, mais le revoir a réveillé une douleur que je ne veux plus ressentir. Le seul moyen pour cela, c’est de passer à autre chose et tourner la page. Ce n’était pas comme si je n’avais personne sur qui compter pour m’aider si jamais j’en avais besoin et me connaissant ce sera sans doute le cas. Une fois que j’ai obtenu ce que je voulais, j’en viens à me confier sur la raison de mon comportement. Je ne pensais pas avoir à parler de tout cela à Niran, mais enfin de compte je me livre plutôt naturellement. Ma tête posée sur son épaule, je lui raconte comment j’ai revu celui qui m’a souffrir tout ce temps et ce que cela a provoqué chez moi. C’est en partie pour cela que je suis venue le trouver : essayer de soulager ma peine, mais ce n’est pas vraiment la seule raison. Bien qu’elle soit la plus importante. Je souris timidement à sa remarque.

- J’ai surtout fait ça pour oublier Jin Hyun, mais … Comme depuis un moment j’essaie d’attirer ton attention en vain, depuis que j’ai osé t’avouer que tu me plaisais, si ça pouvait aider … avouai-je, sans détourner mon regard du sien, mais je ne peux pas empêcher mes joues de légèrement se teinter de rose.

Depuis que Niran m’a incité à lui avouer qu’il me plaisait, j’essayais de me rapprocher de lui et je voulais lui plaire j'étais aussi plus tactile, c’est vrai. J’espère qu’il ne prendra pas mal que je l’avoue. Je veux juste être sincère. Quand j’essayais de lui plaire, je devais certainement mal m’y prendre. Comme je le disais l’autre jour à Dong Sun, la séduction n’est pas une de mes grandes amis, je ne sais jamais comment faire. Le bras de Niran glisse dans mon dos et je me redresse un petit peu. J’acquiesce d’un signe de tête.

- Oui, c’est Jin Hyun. Je ne sais pas ce qu’il vient faire ici, mais d’un côté je n’ai pas envie de le savoir, je ne veux plus rien avoir à faire avec lui.

Je ne pensais pas me confier à Niran, mais je me doutais encore moins qu’il allait aussi le faire. J’écoute son récit sans l’interrompre, mais je me souviens très bien de la fois où il m’a dit avoir manqué de tuer quelqu’un. C’est quand on s’est engueulé dans les douches. Son histoire est encore pire que la mienne. Certes j’étais très proche de Jin Hyun, mais je ne le connaissais que depuis mon arrivée à la StarE vers mes quatorze/quinze ans. Ce Min Jae a foutu en l’air une amitié d’une dizaine d’année … Je n’ose même pas imaginer comment j’aurais réagis si j’avais été à sa place. Le prénom de Min Jae me rappelle le gars qui a fait du mal à mon meilleur ami, encore un connard. Cependant, plusieurs personnes peuvent avoir le même nom, alors je n’évoque pas Dong Sun.

- Comme quoi parfois on croit être proche de quelqu’un et compter pour lui, en fin de compte on se fait lâchement abandonner, soupirai-je. Je sais que cela ne te remonteras certainement pas le moral, mais s’il est parti sans rien dire et qu’il t’a fait souffrir, il ne te méritait pas.

Je sais que c’est le genre de phrase bateau que l’on ressort très souvent. Dong Sun me l’a encore dis quand j’étais mal à cause de Jin Hyun. Pour moi cela a plus ou moins fonctionné, mais je sais que Niran ne fonctionne pas du tout comme moi. J’ai bien compris que nous étions très différents, mais je dois avouer que mis-à-part son physique, c’est aussi un détail qui m’attire chez lui. Niran met le doigt sur un point complètement vrai, je m’attache très facilement aux autres et je deviens dépendant de mes proches. Le problème, c’est que c’est un très bon moyen de souffrir.

- C’est vrai … Sauf qu’avec moi ne pas m’attacher aux autres, c’est rare, enfin quand ils deviennent proches de moi, c’était le cas de Jin Hyun. Il y a quelques temps je me suis rapproché d’un gars et même si cela devait être uniquement physique entre nous, je commence à m’attacher … dis-je en évoquant Hyun Shik sans citer son nom.

J’écoute le conseil que Niran me donne, après tout jusque-là, ça m’a été utile.

- Je n’ai pas spécialement envie de retourner lui parler. S’il vient me voir, je lui dirais ce que je pense, mais sinon je vais juste le rayer de ma vie et tourner la page. Je sais que je peux compter sur certaines personnes pour m’aider à penser à autre chose.

Je souris à sa dernière phrase et sa main sur pose sur ma tête, en signe amical.

- Ça on me l’a déjà dit, mais sur le coup j’étais trop blessé par son départ pour écouter. Cela m’a fait plus de mal que je pensais et surtout je n’imaginais pas que j’allais découvrir que je l’aimais plus que comme un amis proches … C’est ça qui m’a fait mal. Maintenant, je sais que je suis important aux yeux d’autres personnes, qui le sont tout autant pour moi, alors je n’ai plus besoin de lui. Je préfère consacrer mon temps aux personnes qui me feront aller mieux plutôt qu’à lui.

Je pose à nouveau ma tête sur son épaule, j’espère que cela ne le gêne pas. Je me sens juste plutôt bien ici. Lors de notre altercation dans les vestiaires l’autre jour, je n’aurais jamais imaginé que cela arriverait. Certes nous nous sommes réconciliés entre temps, mais bon … Je pensais vraiment que Niran me détestait après cela. Cependant, je ne vais pas me plaindre que ce ne soit pas le cas, au contraire.

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: I need you   Jeu 16 Juil - 0:12




Love Sick

The love, the memories, the goodbye.


Il faut bien reconnaître que le moment avec Bambi dans les vestiaires était plus qu'agréable. Enfin, il n'a pas encore vu l'état de son corps, ça m'étonnerait qu'il puisse marcher vu comme j'y suis allé. Dans tous les cas, je décline toute responsabilité, je l'avais bien mis en garde. Il me parle davantage de son histoire avec ce fameux ex-meilleur ami pour lequel il ressent encore des sentiments amoureux. C'est la plaie d'en arriver à ce stade. J'étais prêt à toujours garder cela secret de Min Jae, au final, il est parti sans se retourner. Il m'est compliqué de déterminer si je vivrai de m'être tu comme un regret ou non. J'ai précisé qu'il ne devait qu'agir pour son propre intérêt, je parlais de son changement, qu'il ne ne le fasse pas juste parce que le dit un des hommes qui lui plaît en ce moment. Encore une fois, il y a eu erreur d'interprétation de mes propos, que je me garde de faire remarquer, car il vient de délivrer une information assez intéressante. Son regard ne se détourne pas du mien.

« J'avais remarqué tes tentatives. » Petit sourire en coin. « Mais tu avais eu ta chance dans la douche l'autre jour, tu n'as pas voulu. Tant pis pour toi. Je n'aime pas me prendre la tête, j'ai l'embarras du choix niveau conquêtes. Ton caractère un peu trop gamin m'avait refroidi, trop de problèmes en perspective. » Nos visages toujours pas loin, je rajoute. « Aujourd'hui, j'ai apprécié de te voir ainsi et au final, tu es parvenu à me faire changer d'avis. Peut-être que si tu t'y prends bien, il y en aura d'autres. »

Mon bras dans son dos, il confirme l'identité du responsable de sa peine de cœur. Il est vrai que si j'étais à sa place, je n'aurai pas envie non plus de revoir une certaine personne.

« De ce que je sais, la directrice lui a demandé des comptes sur son absence injustifiée. Elle l'a même viré devant si peu d'excuses valables. »

Inutile de s'en soucier. Le backdancer n'est pas prêt de revenir dans le décor. Je suis pris d'une envie de raconter une partie de mon histoire, pas la plus joyeuse. Enfin, c'est un bilan mitigé, le début et la fin étant clairement à chier. Il m'arrive de parler beaucoup lorsque le sujet de conversation ou la personne en face le nécessite. Je ne pouvais pas non plus me contenter de ne donner que quelques morceaux, il n'aurait pas compris. Je ne suis pas non plus une personne qui agit sans raison valable, même si mes colères peuvent être terrifiantes et mortelles. La tentative de réconfort de Bambi est un peu bateau, mais je ne peux pas m'empêcher de l'apprécier tout de même.

« Tu es la seconde personne à me dire cela et c'est la vérité, aucun des deux ne nous mérite. »

Le rookie a déjà fait sa part pour m'aider à me consoler, il ne pouvait pas mieux faire qu'en permettant à mon corps et à ma tête d'oublier ce sale acteur. A nouveau, je poursuis sous le rôle du grand-frère en donnant de nouveaux conseils. Ils sont ce qu'ils sont. Libre à lui de les prendre, de s'en moquer ou bien de piocher ce qui l'intéresse dedans. Il est évident qu'à trop s'attacher facilement, il augmente les risques que quelqu'un lui fasse du mal. Je ne pense pas et c'est ce que je sous-entends, qu'une personne comme se Jin Hyun mérite que Ki Seok souffre pour et à cause de lui.

« Tu devrais en parler avec ce gars, il mérite de savoir. En plus, il faut savoir tenter sa chance des fois, cela permet de vivre en étant moins rongé par les regrets.  »

C'est encore une fois son choix de décider qu'il ne veut pas aller le trouver et de l'ignorer. A mes yeux, ce ne sont encore que des mots, dans le concret, ce n'est pas aussi facile que cela de faire comme s'il n'avait jamais existé. Bambi n'en est pas encore à ce stade.

« C'est une sage décision. »

Il n'y a pas grand-chose à rajouter sur le sujet, je pense avoir été plus que compréhensif et réceptif. Sa tête revient sur mon épaule, il aime être en contact avec les autres. Ce n'est pas un mal en soit, ce cruel besoin d'affection chez lui. Je ne le sache toujours pas, j'ignore aussi combien de temps s'écoule. Enfin, je finis par me hasarder à regarder l'heure. Il va être temps pour nous deux de rentrer. D'abord je rapproche ses vêtements qui ont été semé un peu partout dès que je suis debout. Puis j'enfile les miens et referme mon sac.

« Tu devrais mieux dissimuler ton cou. » Sourire carnassier, assez fier de mon chef d'œuvre. Chose dite, je rajoute. « Si tu n'es pas venu véhiculé, je n'ai rien contre faire un détour et te ramener. »

Cela signifie aussi qu'il faudra que je l'aide dans les couloirs à marcher voire le porter et aussi qu'il faudra que je vérifie au préalable qu'il n'y aura personne d'autres sur le trajet jusqu'au parking. En ce moment, il vaut mieux se montrer prudent. Les rumeurs sont un peu trop légions dans cette agence. Le sac chargé sur mon épaule, mes cheveux blonds un peu remis, j'attends son avis sur la question. S'il n'a pas besoin de moi, je vais me dépêcher de rentrer et je prendrai à manger sur le chemin. De la nourriture thaï d'un de mes restaurants préférés dans cette ville.

Spoiler:
 





codage par whatsername. sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I need you   

Revenir en haut Aller en bas
 

I need you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-