AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cry me a river ft la chose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: Cry me a river ft la chose    Jeu 16 Juil - 16:16

And now it's your turn to cry, cry me a river.
You were my sun, you were my earth but you didn't know all the ways I loved you, no. So you took a chance and made other plans. Now there's just no chance, for you and me, there'll never be and don't it make you sad about it. You told me you loved me, why did you leave me, all alone ? Now you tell me you need me when you call me, on the phone. But girl I refuse, you must have me confused with some other guy. Your bridges were burned, and now it's your turn to cry.  The damage is done so I guess I be leaving. (Timberlake, cry me a river)
Je me mets à chercher dans mon téléphone le numéro, je lance l'appel et encore une fois, je tombe sur son répondeur… Je soupire, plus qu'inquiet, mais je laisse un énième message en le suppliant presque de me rappeler. Dès que je raccroche, je soupire encore plus fort. Bordel, où as-tu bien pu passer Min Hwan… ?? Mon manager arrive, je dois lever la tête quand je lui parle car il a plusieurs centimètres de plus, ce qui est assez rare dans ce pays les géants qui dépassent le mètre quatre-vingt. Il m'indique que l'on est attendu à la réunion qui concerne le tournage du MV d'un autre groupe de filles de l'agence. Il faut croire que mon apparition dans le premier a plu, ce dont je ne vais pas me plaindre. Dès que je rentre, je salue respectueusement chaque personne présente et je leur souris aussi, c'est un très bon moyen que les autres ressentent un bon feeling dès la première fois. Puis je n'ai jamais eu de mal à bien m'entendre avec les autres, il n'y a pas de raison que cela change un jour. J'aime être le type sympa du coin, c'est ce que je suis, je ne compte pas changer mon comportement. Ensuite, je prends place à côté de mon manager et la réunion commence. J'apprends au passage que le tournage se déroulera dans un des plateaux de l'agence, ce qui est bien plus pratique. Après avoir convenu que dès le lendemain le tournage sera lancé, la demande étant urgente à cause d'autres paramètres qui ont retardé le tout, je ne vais pas dire non, puis je ne déborde pas d'activités en ce moment. A part quand je dois aller tourner l'épisode suivant du drama dans lequel j'ai un rôle secondaire récurrent. En tout cas, plus on me verra, plus j'aurai de chances de me faire remarquer pour un projet plus important. Il ne faut jamais désespéré, je sais que ça viendra en temps et en heure. Je ferai tout pour que ça fonctionne, l'avenir de ma famille en dépend aussi.

Le lendemain matin, c'est avec un peu de difficulté que je me traîne hors du lit. Le jour n'est pas encore levé que je me dirige tel un robot dans la douche, il n'y a rien de mieux pour finir de se réveiller. Je reste un long moment avant de me sécher et de m'habiller de manière habituelle et un peu décontracte, ce n'est pas comme si je n'avais pas de tenues prévues sur le tournage. L'histoire qui sera décrite est celle d'un énième couple qui se déchire et se sépare  au final. Hier, j'ai largement eu le temps de peaufiner le script. En plus, avec l'absence de dialogue, c'était encore plus rapide de tout mémoriser. Mon manager, toujours aussi ponctuel, m'envoie un message sur mon téléphone afin de me prévenir qu'il est en bas. Toujours aucun signe de Min Hwan, je commence à me désespérer… Rapidement, je le rejoins puis nous nous rendons sur le plateau de tournage de la StarE. Je salue les personnes présentes, conservant le petit effet que je fais aux filles, je leur souris gentiment au passage. Puis je continue ma progression, suivant mon manager. Et c'est là que je LE vois. Non mais c'est une blague c'est ça ? Lui par contre, je passe à quelques centimètres sans le moindre regard, comme s'il n'existait pas, comme s'il n'y avait absolument personne qui se tient là. Je serais capable de contrôler la glace, le climat serait devenu de type polaire à cet instant précis. Qu'est-ce qu'il fout là cet enfoiré… Il ne manque pas de culot. Mon manager me rappelle dans la réalité, je m'excuse et discute un peu avec le metteur en scène qui est plutôt sympa de ce que je peux voir. Puis je dois aller au maquillage, mais j'entends un peu d'agitation plus loin.

Femme qui vient vers nous : « Monsieur Lee, les tenues, elles ont encore été saccagées !! »

J'avais entendu dire que cela arrivait de plus en plus ces temps-ci, mais là je me demande vraiment si j'ai bien fait de signer dans cette agence. Quoi qu'il en soit, un petit attroupement se fait non loin de la partie stylisme et tout le monde constate ce qui a été annoncée par l'employée avec dépit et aussi suspicion envers ceux qui sont présents sur le plateau. Un autre employé débarque non loin du lieu du crime avec le « truc » et semble avoir de gros doutes, soutenant qu'il l'a vu rôder pas loin des tenues. Encore pire, je découvre au passage que c'est un des derniers arrivés et qu'ils le suspectent depuis un certain temps. Aller l'aider ? Jamais de la vie, qu'il se démerde et qu'il dégage. J'attends donc dans mon coin, les bras croisés sur mon torse avec un petit sourire exprimant le plaisir malsain que j'ai de le voir galérer à tenter de s'expliquer. Bien fait pour sa gueule. Je ne peux par contre pas me repaître du spectacle aussi longtemps que je le voudrais, le metteur en scène et d'autres employés venant remettre de l'ordre. La styliste se doit donc d'improviser et d'aller chercher dans les ateliers d'autres tenues qui feront l'affaire.

En attendant, je suis au maquillage en train au passage de charmer un peu la maquilleuse. Son travail terminé, me voici invité à passer ma nouvelle tenue, ce qui ne me prend pas trop de temps. La styliste se charge de peaufiner les détails, ensuite je termine chez le coiffeur qui n'a pas grand-chose à faire puisque mes cheveux sont courts. Dès que tout est prêt, mon manager vient me chercher.

Manager: « C'est à toi Dae Jung. Cette scène est simple, tu vas bien t'en sortir. »

Je m'approche à l'endroit où je dois me tenir. La scène se passe dans un décor de cuisine. C'est le début de leur relation, tout va bien. Dès qu'il dit action, je suis totalement dans mon rôle, n'ayant aucun mal à me replonger dans les souvenirs joyeux d'un passé récent. Pff, t'es qu'une plaie Baek Min Ki. Regarde et fais-toi torturer aussi au passage. C'était lui avant entre ses bras, ce baiser, mes sourires, il avait tout et n'en a plus eu rien à foutre. J'espère que ça te fait mal. A un moment, je dois regarder dans sa direction, sauf que c'est comme si je ne voyais que du vide. Puis cette scène finie, je dois aller enfiler une autre tenue, j'en profite pour aller boire à la table des collations, tout en observant la scène suivante.

crackle bones


Dernière édition par Yun Dae Jung le Ven 24 Juil - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Cry me a river ft la chose    Jeu 16 Juil - 20:51

Dae Jung & Min Ki
Cry me a river ♦



Étudier en Corée est vraiment épanouissant. J’étais déjà un peu plus indépendant, après avoir quitté Oakland pour vivre sur le campus de l’université de San Francisco, mais vivre dans un pays étrangers, c’est complètement différent. Enfin, je connais un petit peu la Corée, j’y suis déjà venu quelques fois, puisque mes parents sont Coréens. Cependant je ne connais pas encore très bien ce pays. Heureusement que je parlais déjà coréen grâce à mes parents, sinon les cours auraient été difficiles à suivre. Au moins avec mon niveau d’anglais, je ne peux que m’en sortir haut la main au cours d’anglais obligatoire. Bien que ce ne soit pas cela qui m’intéresse le plus. Je suis toujours des études de cinéma, dans le but d’être réalisateur, mais le programme est un peu différent. Ce qui ne m’empêche pas de toujours autant aimer ce que je fais. Je ne regrette pas d’avoir saisis l’occasion de venir étudier ici. Récemment, j’ai même eu l’opportunité de venir observer le travail d’un réalisateur qui doit s’occuper du MV d’un girlsband de la StarE. J’ai hâte de le rencontrer et d’échanger avec lui. Je préfère le cinéma, mais si je dois commencer par réaliser quelques MV, cela me va parfaitement aussi. Il faut bien commencer par quelque chose. En réalité, c’est la troisième fois que je suis convié à un tournage de l’agence et j’espère que ce ne sera pas la dernière. Toutefois, ce n’était jamais avec le même réalisateur.

J’arrive sur les lieux du tournage, à l’heure indiquée, je crois même que j’arrive un peu plus tôt que prévu, mais tout le monde s’affaire déjà sur le plateau. Je parcours le plateau d’un regard, essayant de repérer le réalisateur. Pas que je me fiche des autres, mais je ne vois pas pourquoi j’irais les embêter, alors que je suis juste là dans le cadre de mes études. Mon regard se pose sur une toute autre personne. Quelqu’un que je n’aurais jamais pensé croiser ici. Certes, je savais qu’il était quelque part en Corée, mais je pensais le pays suffisamment grand pour que nous ne nous croisions pas. Je voulais à tout prix éviter de revoir Dae Jung, par peur de sa réaction … Après tout, vu comment il a quitté la conversation skype quand je lui ai dit que je voulais rompre, alors qu'il faisait son possible pour me faire changer d'avis … Je ne pensais pas le voir m’accueillir à bras ouverts. Dans le fond, je le comprends, mais ça fait quand même un peu mal. Malgré ce que j’ai pu montrer, j’ai été affecté par cette rupture et revoir Dae Jung ne fait que rouvrir une ancienne blessure. Il passe juste à côté de moi, sans même un regard et je n’essaie pas d’attirer son attention.

Je me retourne en même temps que d’autres personnes en entendant quelqu’un dire que les tenues ont été saccagées. Je suis encore plus surpris quand quelqu’un me saisit par l’épaule, en disant qu’il me soupçonne d’avoir fait ça. C’est quoi ces conneries ? J’essaie de m’expliquer. Je suis ici simplement en tant qu’étudiant en cinéma, pour observer le travail du réalisateur, je ne vois pas ce que saccager les tenues pourrait bien m’apporter. Pourquoi voudrais-je leurs causer du tort, c’est idiot ? J’ai bien entendu que certaines choses bizarres se passaient depuis l’accident des Fantasy, mais je n’ai rien à voir là-dedans ! J’aperçois Dae Jung un peu plus loin, qui a l’air de bien rire de la situation. Je me doutais bien qu’il me détestait depuis notre rupture, mais pas à ce point … Le réalisateur accompagné d’autres personnes viennent remettre de l’ordre et ce dernier assure qu’il se chargera personnellement que je reste dans son champ de vision jusqu’à la fin du tournage. Quand je me retourne, Dae Jung n’est plus là. Je suis le réalisateur, qui commence à me questionner sur mes études et je commence à discuter avec lui. Bien que mon esprit soit un petit peu ailleurs.

Le tournage commence. Je me contente de regarder la scène, ne portant plus aucun intérêt au travail du réalisateur. Dae Jung doit jouer au parfait petit couple qui finit par se déchirer, avec une des membres du girlsband. Apparemment elles sont célèbres, mais comme je n’y connais rien à la Kpop … Il doit la prendre dans ses bras, l’embrasser … Des souvenirs de quand nous étions tous les deux en couple me reviennent. Je me demande si nous serions toujours ensemble si je n’avais pas rompu … Dae Jung regarde dans ma direction, mais c’est comme s’il ne me voyait pas. La scène se termine et je détourne mon regard. Bien que ce soit sûrement idiot, je décide d’aller lui parler. J’ai entendu les stylistes discuter à son sujet tout à l’heure et j'ai appris qu’il avait déjà tourné dans un mv, une pub, il a même déjà obtenu un rôle. Lui qui voulait être acteur, cela semble être sur la bonne voie, car j’ai aussi entendu qu’il attirait beaucoup l’attention, mais ça ce n’est pas nouveau d'aujourd'hui.

Dae Jung a la tête baissée et je viens me placer en face de lui, de l’autre côté de la table.

- C’est une bonne opportunité de pouvoir apparaître dans un mv, dis-je.

Beaucoup d’idoles ou d’acteurs sont apparus dans des MV avant de faire leurs débuts et certains ont maintenant beaucoup de succès. Bien évidemment, il lève la tête vers moi, mais j’ai un peu l’impression que mon assurance habituelle a disparue et je n’ose pas lui sourire, j’appréhende déjà sa réaction.

- Toi qui voulais être acteur, ça ne peut qu’être une bonne expérience … Je suis content pour toi.

Cette fois, un léger sourire se dessine sur mes lèvres. C’est sincère. Puis je me souviens que Dae Jung n’a jamais été au courant que je venais en Corée, évidemment puisque nous ne nous parlions plus. Il doit certainement se demander ce que je fais ici … Cependant, je me doute bien que c’est la dernière chose qu’il a envie de savoir pour le moment.

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Cry me a river ft la chose    Ven 24 Juil - 19:00

And now it's your turn to cry, cry me a river.
You were my sun, you were my earth but you didn't know all the ways I loved you, no. So you took a chance and made other plans. Now there's just no chance, for you and me, there'll never be and don't it make you sad about it. You told me you loved me, why did you leave me, all alone ? Now you tell me you need me when you call me, on the phone. But girl I refuse, you must have me confused with some other guy. Your bridges were burned, and now it's your turn to cry.  The damage is done so I guess I be leaving. (Timberlake, cry me a river)
La journée s'annonçait pourtant radieuse. Enfin, plus du tout maintenant vu ce qui se trouve sur le plateau... Mais je ne compte pas lui faire le plaisir de m'en voir troublé. En plus, ce n'est pas le mot que j'utiliserais pour me qualifier tout de suite. Après le brouhaha causé par le massacre des tenues de scène, les accusations se reportent sur lui et j'ai eu un peu de temps de le voir galérer. C'est à mon tour d'entrer en scène et de jouer au couple qui s'adore avec une jolie fille, ce qui n'est pas bien compliqué. L'avantage avec la kpop, c'est que les membres féminins ne sont que rarement désagréables à regarder. En même temps, je souhaite que celui qui observe aussi la scène voit remuer les souvenirs de notre relation. Il n'y a aucune garantie ce que ce soit le cas vu comme il m'a jeté. La scène terminée, je vais me changer et prendre à boire pendant qu'une autre est tournée, que je regarde d'ailleurs tout en sirotant mon verre d'eau. Sauf que visiblement, je ne vais pas avoir la paix aujourd'hui... Cette voix, je ne la reconnais que trop bien. Mes mâchoires se crispent légèrement, mes yeux se posent sur l'autre en face de moi, de l'autre côté de la table.

« On se connaît ? » Dis-je un peu sèchement.

Comme si j'ignorais réellement à qui j'ai à faire, comme si j'avais été capable de chasser tout ce qui se rapporte à lui de ma mémoire, mieux, comme si nous deux, cela n'avait jamais existé et que l'on ne s'était jamais rencontré. Ça a vraiment du bon de pouvoir jouer la comédie sur commande.

« Tu ne manques pas d'air d'oser venir me parler… Ça ne te va pas du tout de jouer au type concerné, le seul duquel tu t'es jamais préoccupé toute ta vie, c'est toi. »

Je dois me taire à cause de la scène qui continue d'être tournée et qu'il ne faut pas non plus faire trop de bruit. Je ne veux pas non plus me faire remarquer, ce petit con, dès que le tournage sera terminé, je ne le reverrai plus de ma vie. Je ne veux pas passer pour une personne qui peut avoir des problèmes avec les autres, bien qu'au fond, je trouverai ça très soulageant de lui mettre mon poing dans la figure. Je suis en général quelqu'un de très sympa et sociable, mais quand on m'a fait un truc pas cool, je ne pardonne pas et j'ai la rancune très tenace. Je termine mon verre et jette le gobelet dans une poubelle, juste à côté de lui.

« Maintenant, tu vas faire comme si on ne s'était jamais connu et me foutre la paix. Sinon tu risques de gros ennuis et, crois-moi, tu n'as pas envie de voir ce que ça donne quand je suis vraiment en colère. » Murmurais-je pour que lui seul entende et je finis par le regarder durement du coin de l’œil.

Je m'éloigne ensuite, n'ayant pas envie de me faire contaminer par sa connerie. Il croyait vraiment venir comme ça me parler et que j'allais l'accueillir en lui sautant dans les bras ? N'importe quoi. Il est celui qui m'a appelé pour me larguer sans une seule seconde me donner la moindre chance qu'on tente d'arranger tout ça. Encore pire, je lui avais bien dit qu'il valait mieux se séparer juste avant que je ne parte et Monsieur n'a rien voulu entendre, qu'on pouvait surmonter ça et que la distance n'était en aucun cas un problème. Je vais finir par croire qu'en fait, il ne voulait pas que je sois celui qui le largue, ça aurait été bien trop à supporter pour sa fierté mal placée.

Mon manager revient me voir, et mon petit agacement ne lui échappe pas. Bien entendu que je ne dis rien, à force de parler normalement avec lui, je parviens à me re-concentrer. Quand la scène est terminée, c'est de nouveau à mon tour de passer. Cette fois, c'est une scène « dehors » qui basculent en scène de ménage. Un homme a un peu trop tourné autour de la fille et mon personnage n'aime pas du tout cela. C'est à la limite d'être violent, et au final, ils se réconcilient en commençant à s'embrasser et la suite ne sera pas jouée bien entendue, même si personne n'a besoin de dessin. Une relation qui commence à devenir toxique pour les deux en somme. Cela ne me pose à nouveau aucun problème, je fais abstraction de l'autre qui est toujours prêt du metteur en scène. Mon professionnalisme et ma facilité étonnent toujours, c'est ce qui me fait avoir de plus en plus de propositions de travail. Une fois que c'est chose faîte, je dois encore retourner me changer. Après moi, c'est les scènes de danse qui sont tournées. Cela signifie une longue pose.

Je vais m'installer dans un coin, de là où je peux les observer. Elles ne sont pas mauvaises du tout, je comprends mieux leur succès. Mais ce n'est pas le genre de musique que j'affectionne. Puis à force, je finis par attraper mes écouteurs et me laisser porter par un air d'opéra que j'affectionne, parmi d'autre. Tiens, c'est qui celui-là là-bas ? Il y a un type qui passe discrètement dans le fond du décor, on dirait que personne ne l'a vu. Je le trouve louche, son visage semble caché. Il disparaît et je me décide à me lever pour aller voir ce qu'il en est. Vu les accidents en ce moment, mieux vaut être prudent. Je ne remarque rien d'anormal une fois sur place, si ce n'est un bout de corde. J'essaie de comprendre d'où ça vient et je finis par percuter qu'il s'agit d'une de celles qui retient un des projecteurs qui commence d'ailleurs à bouger au plafond. En courant, je n'ai le temps que d'attraper le réalisateur et mon ex pour les tirer brusquement en arrière de plusieurs pas. L'appareil tombe alors et s'écrase sur le sol. Je les relâche.  

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Cry me a river ft la chose    Lun 27 Juil - 10:29

Dae Jung & Min Ki
Cry me a river ♦



Je ne m'attendais vraiment pas à revoir Dae Jung ici. Certes, je savais qu’il était en Corée et en venant étudier dans ce pays, je me suis déjà imaginé ce que cela me ferait de le croiser à nouveau. Cependant, dans mon imagination j'étais bien loin de la réalité. D'un côté, je suis content. Il a l'air d'aller bien, contrairement au jour où il a dû partir suite au décès de son père. Cela m'a fait mal de le voir ainsi. D'un autre côté, j'appréhende. Dae Jung m'en veut pour notre rupture, c'est certains et c'est compréhensible. Je voulais juste faire bien ... Je pensais réellement pouvoir tenir notre relation malgré la distance, je n'ai jamais été autant attaché à un de mes copains. Je n'avais jamais vécu de relation longue distance, je pensais naïvement que si nous continuons de nous aimer tout irait bien. Des fois, je me demande comment j'ai fait pour être aussi con et naïf. Cela ne me ressemble vraiment. Comme quoi, on dit que l'amour véritable change les gens, c'est visiblement vrai. La réalité m'a vite rappelé à l'ordre. Une relation est dure à vivre quand l'autre est loin. Du moins de mon côté ça l'était. Je ne sais pas comment Dae Jung l'a vécu.

Déjà le savoir loin me faisait mal. Il me manquait. Aller parfois me faufile dans la chambre quand son colocataire n’était pas là où qu’il vienne dans la mienne quand j’y étais seul aussi … Toutes ces petites choses me manquaient. J’avais besoin de penser à autre chose, de me changer les idées. J’ai toujours été du genre à aimer sortir et faire la fête. C’était ma manière de faire le vide pendant quelques heures. Sauf que dans ces moment-là, je buvais aussi beaucoup et un jour où je me suis retrouvé trop proche d’un autre homme, j’ai eu peur de faire une connerie. Je n’ai jamais trompé Dae Jung, mais j’avais peur de faire une bêtise, un soir avec beaucoup trop d’alcool dans le sang. J’ai donc préféré rompre, c'est une des raisons … Il ne le sait pas. Je lui ai juste dis que je ne supportais plus cette relation à distance et que je préférais en rester-là, que c’était mieux pour nous deux. Après, il a essayé de me retenir, pour finalement couper court à la conversation. Une fois que certaines scènes sont tournées, Dae Jung va un peu à l’écart des autres pour boire quelque chose. Je m’excuse auprès du réalisateur et je vais en direction de mon ex-petit-ami.

Je ne sais pas si c’est une très bonne idée, je doute qu’il m’accueille avec le sourire, mais c’est plus fort que moi. Je lui adresse la parole, mais le regard qu’il pose sur moi me fait bien comprendre que j’aurais mieux fait de me taire. Sa réponse est sèche et ce serait mentir de dire que ce n’est pas blessant. Bien que, dans le fond je m’y attendais, vu comment nous nous sommes quittés.

- C’est faux et tu le sais très bien ! rétorquais-je simplement. Si vraiment je n’en avais rien eu à foutre de toi, je n’aurais pas laissé une chance à notre relation et même si ça te semble si inconcevable, si j’ai rompu c’est aussi parce que je me préoccupais de toi …

Dis comme cela, c’est vrai que c’est un peu étrange et je suis sûr que Dae Jung m’enverra sur les roses. Après tout, nous avons tous les deux un fort caractère et ce ne serait pas la première fois que notre relation serait tendu. Bien qu’avant, ce n’était que passager. Cependant, c’est comme ça que je vois les choses. S’il ne représentait rien à mes yeux depuis le début, je l’aurais laissé partir en Corée sans rien dire et sans essayer de rester en contact avec lui. Ce que je n’ai pas fait. J’ai essayé de faire fonctionner notre relation même à des milliers de kilomètres l’un de l’autre, cela n’a pas marché. Est-ce que c’est pour autant de ma faute ?

Il reprend la parole, ses mots sont toujours autant cinglant et son regard si froid. J’en viens à me dire que ses sourires me manquent. Même si les Américains du nord sont beaucoup plus ouverts d’esprits que la Corée quand il s’agit d’homosexualité, nous avions tout de même décidé d’un commun accord de ne pas trop nous afficher. Cependant, quand nous nous croisions, il m’adressait toujours un sourire qui en disait beaucoup et je ne ressentais pas l’envie de montrer notre couple à tout le monde. Les choses m’allaient très bien telles qu’elles étaient. Quelques années se sont écoulées depuis et je m’étais souvent dis que j’avais tourné la page. Toutefois, je me rends compte aujourd’hui que beaucoup de choses me manquent. Dae Jung s’éloigne et je ne cherche pas à le retenir. Je retourne près du réalisateur, sans un regard de plus pour Dae Jung. Je fais de mon mieux pour me concentrer sur ce que m’explique le réalisateur, après tout je suis là pour ça. La prochaine scène est tournée, le réalisateur ne fait plus attention à moi, bien trop absorbé par son travail et j’en profite pour aller un peu plus. Je ne veux pas avoir à regarder la prochaine scène.

Une fois la prise terminée, je retourne où j’étais tout à l’heure. Les scènes de danse sont tournées pour le moment. Je regarde ce qu’il fait et il dit aux membres du groupe qu’elles peuvent prendre une petite pause pour le moment, juste avant que nous soyons tirés en arrière. Je ne comprends pas trop ce qu’il se passe, jusqu’à voir le projecteur s’écraser au sol, à quelques mètres à peine, de nous. Je me retourne pour voir qui nous a sorti de là et je tombe nez-à-nez avec Dae Jung. Sur le coup je ne dis rien et il en profite pour s’éclipser. Tout le monde s’attroupe autour du projecteur qui vient de tomber. Le tournage est suspendu pour le moment, le temps de dégager le projecteur qui est tombé et de vérifier que les autres installations ne sont pas endommagées. Bien sûr, tout le monde pense à nouveau à cette série d’incident qui arrive en ce moment. Pour cette fois personne ne m’accuse, j’étais avec le réalisateur depuis un bon moment, je n’aurais pas pu couper cette corde. Pendant la suspension du tournage, j’essaie de trouver Dae Jung. Je finis par le voir dans un coin un peu à l’écart. Même si je risque encore de me faire dégager, je vais le voir.

- Merci, dis-je simplement.

Bien entendu, je lui dis cela pour nous avoir tirés d’affaire le réalisateur et moi. Si se projecteur nous était tombé dessus, il y aurait pu y avoir un blessé, voir même pire. Dae Jung est assis sur un banc et je m’assois à mon tour, mais en laissant une certaine distance entre nous deux. Maintenant que nous sommes un peu à l’écart et que personne ne s’intéresse à nous à cause de ce qu’il vient de se passer, autant discuter un peu. Bien que je ne sois pas certain que Dae Jung le veuille …

- Tu sais, je ne voulais pas te blesser … Si j’avais su que je serais si nul pour supporter une relation à distance, j’aurais accepté de rompre dès le début, mais … Je tenais sincèrement à toi et je voulais au moins essayé, je l’aurais regretté sinon … Je suis désolé.

Je n’ose rien ajouter de plus. Il n’en a sûrement rien à faire de mes excuses et après ce tournage, il est fort probable que nous ne nous croisions plus. C’est sans doute mieux comme cela …

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cry me a river ft la chose    

Revenir en haut Aller en bas
 

Cry me a river ft la chose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» [FINI]Oups... Ou comment penser à autre chose ! [PV]
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...
» Quelque chose de différent : "Mon Amour Chéri"
» Envie de taper sur quelque chose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-