AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Drôle de rencontre [Nam Dong Sun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: Drôle de rencontre [Nam Dong Sun]   Dim 21 Sep - 17:14


Drole de rencontre
with Nam Dong Sun



Tandis que je range mes affaires dans ma chambre, un sourire léger vient étirée mes lèvres. Même si j’ai un petit appartement en centre-ville, c’est vraiment ici que j’aime être, passer tout mon temps à l’agence. Au moins, je suis sûr de ne jamais être seul et surtout, de ne jamais m’ennuyer. Les personnes présentes ici sont agréables, du moins pour celles avec qui j’ai pris plus de temps pour les connaitre. Entre la soirée folle passée avec Sang Min et l’aventure avec le grand père de Ra He, mon quotidien est bien plus rythmé depuis quelques temps, si bien que je suis en train de me demander si je ne devrai pas venir habiter ici pour de bon. Mais une petite voix me freine, même si je ne sais pas pour quelle raison…

Une fois mes affaires rangée, je file à la cafétéria me prendre un truc à manger. Même si je devrai surveiller mon poids pour mes futurs rôles, j’aime trop les sucreries pour m’en passer. Et puis, ils ont qu’a supprimé cette machine remplis de biscuits de la cafet’, je serai moins tentée si je ne la voyais pas tous les jours ! La barre chocolatée dans les mains, je pars m’installer dans mon coin préféré avec vue sur le jardin. Néanmoins, plutôt que de profiter de ce petit moment de calme, je sors de ma poche des feuilles pliées. C’est un dialogue que le dois apprendre pour dans quelques temps. Techniquement, je ne suis donc pas pressé pour l’apprendre. Mais je veux le faire, car une fois le texte lu et compris, il est plus facile de se concentrer sur le jeu. Un coup d’œil à la pièce me signale que je suis seul. Tant mieux. Non pas que je n’aime pas le public ou les fans, mais quand il s’agit de travailler, je préfère le calme. Dans un premier temps, je lis le texte dans ma tête pour m’imprégner des mots. Deuxièmement, je le relis mais à voix haute. J’essaie de mettre le ton, de visualiser la scène pour travailler également les intonations et les émotions dans la voix. C’est un travail plus complexe qu’il n’y parait, surtout sans le partenaire en face. La troisième étape consiste enfin à intégrer à la voix les gestes et les expressions faciales. A présent debout, je récite le texte sur la feuille que je tiens face à mes yeux. J’ai l’air certainement idiot à parler seul ainsi, mais je m’en moque puisque je suis seul. Sans que je ne le remarque vraiment, il passe plusieurs heures avant que je décide d’arrêter le tout pour aujourd’hui. Plutôt satisfait de moi, je me laisse retomber sur le fauteuil pour me désaltéré.

Bon, c’est bien beau tout ça, mais je devrai peut être songé à bouger. Vu que je n’ai rien à faire aujourd’hui, et que la soirée arrive, c’est d’un pas lent que je quitte cet endroit pour retourner au dortoir. Il est grand temps que je refasse la déco, cette pièce est trop blanche, elle manque totalement de vie. Mais pas aujourd’hui, je suis pris d’une trop grande flemme pour le faire. Je décide plutôt de m’installer sur le lit fait au carré. Mes yeux parcours doucement la pièce alors qu’une légère pression enserre mon cœur.  Pas de bruit, pas de photos, rien qui ne témoignent d’un quelconque signe de vie autour de moi, et je n’aime pas ça, définitivement. Je devrai aller voir la directrice, lui demander de me trouver un colocataire, car je n’aime vraiment pas me retrouver seul trop longtemps. Ayant un besoin urgent de prendre l’air, je sors de ma chambre en claquant presque la porte derrière moi. Heureusement, je finis par entendre des voix raisonnées. Enfin, une voix, masculine qui plus es. Voix que je ne reconnais même pas. Mon cœur se calme enfin et cette sensation d’angoisse disparait assez rapidement. Je finis par reprendre contenance avant de m’approcher. Je bloque mes pas après quelques secondes en fronçant les sourcils. Ce qu’il raconte, j’ai l’impression de l’avoir déjà entendu.

Caché dans le couloir, je ne peux le voir mais je l’entends parfaitement. Je ne sais pas qu’il est ni ce qu’il fait mais ses mots ne me sont pas inconnus. Il me faut plusieurs secondes pour comprendre. C’est un texte d’un drama dans lequel j’ai joué ! Non, c’est plus que ça, c’est une de mes réplique ! Non, impossible, Min Jae tu t’emballes…Mes lèvres s’étirent en un grand sourire, car non je ne me trompe pas, c’est bien la réplique que je donnais à ma partenaire dans un des drama romantique dans lequel je suis apparu. Je suis surpris qu’un gars l’ai vu, encore plus qu’il connaisse le texte par cœur. Plaquant une main sur ma bouche pour étouffer mon rire, je l’écoute parler seul. Il y met vraiment tout son cœur, et aussi surprenant que ça puisse l’être, je suis soudainement un peu gêné et curieux de savoir son identité. C’est lorsque que je l’entends se déplacer que je me décolle du mur sur lequel j’étais appuyé. Tiens, il vient dans ma direction, parfait. Faisant mine de rien, je commence à marcher à sa rencontre, comme si je passais par là tout à fait hasard. Mon épaule rencontre la sienne.

« Oh, désolé, je ne t’avais pas vu. Tu vas bien ? » Je me mords la lèvre pour ne pas rire me griller. Je suis surpris de voir qu’il est jeune, sa tête blonde ne doit pas avoir encore la vingtaine. Je penche la tête sur le côté tout en le regardant. «Il ne me semble jamais t’avoir croisé par ici, nouvelles recrue de l’agence ? Bienvenu en tout ça » Je me demande s’il m’a reconnu et comment il va réagir. Je ne vais pas lui dire que je l’ai entendu, je veux d’abord voir sa réaction.


© EKKINOX


Dernière édition par Choi Min Jae le Lun 27 Oct - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Drôle de rencontre [Nam Dong Sun]   Dim 28 Sep - 13:35

Drôle de rencontre

C'est dingue comme les soirées pouvaient être longues depuis que Dong Wook avait décidé de jouer les fantôme ou il ne savait pas trop quoi. Si il continuait sur cette mauvaise pente, il pouvait être sûr et certain que son licenciement arriverai dans les plus brefs délais. Putain déjà que de jouer  la Cendrillon  de la StarE ce n'était pas ce qu'il y avait de plus fun, mais perdre son compagnon de serpillière ce serait le bagne. Enfin bon, pour le moment il était de corvée et encore pour un bon moment son service ne s'arrêtant qu'aux alentours des deux heures du matin, si il était rapide bien évidement. Et étant seul, il était bien parti pour faire une nuit blanche connaissant le tyran Jae Duk qui faisait du zèle en s'occupant aussi bien de lui que du groupe qu'il manageait. Comprendre que son cousin lui aussi avait le droit aux réveils à l'aube à grand coup d'hygiaphone dans les oreilles, un délice... L'adolescent se demandait bien parfois comment il faisiat pour tenir le coup avec si peu d'heures de sommeil. Son lit lui manquait beaucoup d'ailleurs en ce moment-là. Ou alors, il aurait aimé recroiser le jeune rappeur dont il avait fait la connaissance il y a quelques nuits de cela. Les deux jeunes gens avaient bien sympathisé et s'étaient très rapidement découvert des points communs tels que le rap et les sports de combat. Même si ce Shin-Il ressemblait à un Yakuza, le blond le trouvait sympa, et puis un gars avec qui on pouvait parler sport c'était sympa ! Oui le véritable amour d'un sport, pas celui qu'on pratique à la salle de sport pour faire de la gonflette et impressionner les filles.De toute façon après il fallait assurer et avoir de quoi les embobiner les donzelles or n'étant pas un champion dans cette catégorie, les muscles de monsieur ne lui servaient pas à grand chose, con n'est-ce pas ?

Les écouteurs vissés sur les oreilles et armé de sa fidèle serpillière, il était complètement aspiré par sa tâche, ne faisant attention à rien d'autre qu'au sol qu'il était en train de récurer. Arrivé à une salle de practice, il poussa un soupir à fendre l'âme, ils avaient besoin d'autant dégueulasser les grandes glaces recouvrant un pan de mur ces starlettes ? Et c'est qui qui allait devoir effacer ces traces de doigts bien ragoûtantes ? Et bien c'était Blondie ! Néanmoins, avant cela, une subite envie lui prit avant de se saisir de son chiffon. Un morceau provenant de l'un de ses dramas préférés....Oui il sait, les dramas sont en premier lieu destiné à des gonzesses en mal d'amour, ne reflétant absolument pas la véritable personnalité des Coréens mâles au passage, et non à un gars. Mais, il fallait croire qu'il était une de ces pleureuses et n'hésitait pas à lâcher une petite larme quand un passage l'émouvait particulièrement. Ra Hae ne manquait pas de le railler à ce sujet d'ailleurs, pourtant, il était sur que dans le fond ça la touchait elle aussi, elle cachait bien son jeu c'est tout ! Pour revenir à cette fameuse envie, le titre actuellement dans ses oreilles lui inspira de se donner la réplique à lui-même. De toute façon, étant seul dans une Agence déserte avec pas un chat à l'horizon, il pouvait bien se permettre cette petite fantaisie non ?

C'est ainsi qu'il récita par cœur un passage qui l'avait particulièrement marqué, enfin..ce n'est pas comme si il connaissait toutes les scènes de ce Drama par cœur...Ah bah si...Une chance qu'il n'était pas de ce genre de personnes étouffées par leur fierté, sinon elle se serait jetée du haut du toit de la Star Entertainement pour sûr ! La dernière réplique de l'acteur principal donné, il soupira et secoua la tête. Si seulement il était capable de sortir ça à une fille plutôt que de se mettre à bafouiller comme le dernier des idiots, là au moins il ne serait pas célibataire et puceau à l'heure qu'il est... Mais trêve de rêveries ! Le ménage n'attendait pas et ce miroir n'allait pas se nettoyer tout seul, pas qu'il était contre, mais il n'aurait plus de job et qui dit plus de job dit plus d'argent... C'est donc la mort dans l'âme que Dong Sun reprit le chemin du couloir où il avait laissé son chariot où il entreposait ses divers produits d’entretien. Accessoirement c'était sa monture lors des coups de folies qu'ils pouvaient prendre avec le jeune dealer, mais ça, c'était une autre histoire. Toujours dans ses pensées il n'avait pas remarqué la présence d'une autre âme dans les couloirs et percuta de pleins fouet l'épaule de cette dernière. Le blond releva subitement la tête et n'arriva à articuler qu'un simple et bredouillant « Désolé ! ». Il ne fut pas le seul à s’excuser et son vis-à-vis en fit de même. « Oh, désolé, je ne t'avais pas vu. Tu vas bien ? » . Bien ? Oui ! Non ? Pas vraiment ? Il ne savait pas trop pour le coup là...Pourquoi ? On ne rencontrait pas l'un de ses acteurs préférés au détour d'un couloir tous les jours quand même ! C'est ainsi que le boxeur resta encore un petit moment abonné au silence.

« Il ne me semble jamais t'avoir croisé par ici, nouvelle recrue de l'agence ? Bienvenue en tous cas. » . Son cerveau buga encore un moment avant qu'il ne se reprenne, estimant qu'il était bien assez passé pour un demeuré de service. Les présentations commençaient bien.. Si il savait qu'il était en train de rougir comme une pucelle en chaleur il irait se cacher tient . Les paroles étaient rapides et presque pas articulées sous le coup de la gêne du jeune technicien de surface.«  Je ...euh...Ouiçavaetvous ? Jevousaipasfaitmal ?J'peuxavoirunautographe ? »Putain, et une autre boulette, sérieusement, il les enchaînait là ! Dong Sun prit une longue inspiration et tenta tant bien que mal de chasser les rougeurs sur son visage. « On la refait...Il s'éclaircit une dernière fois la gorge et prit la précaution de tourner sept fois sa langue dans sa bouche afin de pallier à toute catastrophe à venir. Vous ne m'avez pas fait mal ne vous inquiétez pas pour ça je suis solide, mais vous ? J'espère que que je ne vous ai pas fait mal, je suis tellement tête en l'air... Avant de poursuivre il se gratta la tête avec un petit sourire amusé. Moi ? Une recrue de la Star Entertainement ? Un petit rire bref s'échappa bien malgré lui de ses lèvres. Non, absolument pas, je suis la Cendrillon de ces lieux pour tout vous dire. » Son bras désignant au même moment son chariot qui l'attendait un peu plus loin. D'ailleurs il devrait penser à reprendre le travail pour ne pas finir trop tard, mais impossible  de bouger pour lui, et puis... Vous iriez foutre un vent à une Star vous ? Non, ça ne se fait pas .  Une autre évidence s'imposa au même moment qui écarquilla les yeux et rougit à nouveau sous l'effet de cette illumination soudaine. «  Ne me dite pas que vous m'avez entendu y'a même pas cinq minutes ?! » Mon dieu, pour le coup, le peu de fierté qu'il pouvait avoir s'était tout de même suicidée ce soir..

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]


Dernière édition par Nam Dong Sun le Jeu 23 Oct - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Drôle de rencontre [Nam Dong Sun]   Lun 29 Sep - 13:42


Drole de rencontre
with Nam Dong Sun



Bien que je soit à l'agence depuis un petit moment déjà, on ne peux pas dire que j'ai rencontrés beaucoup de personnes ici. La plupart ne sont que des visages connus que je salut quand on se croise. Il faut dire que je n'ai pas vraiment le temps de toute façon. La soirée avec Sang Min date déjà d'un petit moment, et depuis, l’occasion de se revoir ne s'est jamais produite. De même pour la jeune maknae d'Ivory. J'ai ramené son grand père chez elle la semaine dernière il me semble, et depuis, les seules nouvelles que j'ai d'elle sont par le personnel de l'agence. On semble tous très occupé par nos activités, et je suis loin de m'en plaindre évidemment. Mais, je manque cruellement de contact. J'ai l'air idiot à dire ça ? Pourtant, c'est vrai. Je ne pense pas être non plus monophobe, j'ai juste besoin d'avoir une présence non loin de moi. C'est certainement la raison qui m'a poussé à fuir ma chambre vide.


Une fois dans le couloir, mon cœur emballé par l'angoisse se calme parce que j’entends enfin une voix. Je me met même à rire doucement. Le mot 'surprise' est assez peu pour décrire ce que je ressens. Je suis plutôt très intrigué. Un gars qui connaît des répliques de drama par cœur ? Et qui les récite tout seul ? C'est peut être une nouvelle recrue, un futur acteur ? Je l'écoutes tout le long sans montrer ma présence. Je me demande si je ne devrai pas rebrousser chemin. Finalement, ma décision est prise rapidement lorsque j’entends la personne inconnue se déplacer. Je ne vais pas m'enfuir en courant quand même. C'est à ce moment qu'une petite idée me traverse l'esprit. Je vais jute passer à coté de lui comme si de rien n’étais...Oui, c'est cruel mais amusant. Je souffle une dernière fois pour enlever mon rictus et je me décolle du mur pour commercer à marcher. Comme prévu, nos épaules se rencontrent. Bordel, il a de la force ce gars! Rapidement, je fait genre de m'excuser, juste après lui. Je porte une main à mon épaule qui contre toute attente, me lance un peu après l'impact. Je prend le temps de le dévisager. Jamais vu. Il doit être nouveau, alors comme il se doit, je lui souhaite la bienvenue. C'est toujours une bonne nouvelle de savoir que l'agence accueille de nouvelles personnes, ça ne peux qu’augmenter l'importance de la StarE, et accessoirement des célébrités sous contrat...Je sourit sans cesser de le regarder. Et bien ? Il ne parle plus tout d'un coup ? J’espère qu'il ne se sens pas gêner à cause de moi. Pourtant, je vois les joues du jeune rougir. Merde, j'aurai peut être pas du jouer comme ça. Je voulais pas le mettre mal à l'aise non plus.


«  Je ... euh... Ouiçavaetvous ? Jevousaipasfaitmal ?J'peuxavoirunautographe ? »
Mes yeux s'ouvrent grand. Je ne savais même pas qu'il était possible de parler aussi vite. Je suis même obligé de tendre un peu l'oreille pour essayé de décrypter ses phrases. Même si j'essaye vraiment de me concentrer, rien à faire, je n'ai absolument rien compris. A nouveau, j'ai envie de rire mais par respect pour lui, je me contente de sourire légèrement. Patiemment, j’attends qu'il se calme et qu'il reprenne. « On la refait... » Je me redresse un peu en croisant les bras sur mon torse. D'un vague mouvement de tête, je l'invite en effet à se rependre, plus tranquillement cette fois. Je l’écoute sans l'interrompre. C'est quand même bien plus agréable de comprendre ce qu'il raconte. A sa question, je tourne la tête de gauche à droite. « Un peu sur le coup mais c'est passé. Tu m'as l'air vachement bien bâtit si un simple coup d’épaule peut faire ainsi mal. Et rassure toi,tu n'es pas le seul tete en l'air, je ne regardais pas où j'allais moi non plus »[/color] Mensonge, mais il n'allait quand même pas lui dire qui lui était rentré dedans en faisais exprès quand même ? De quoi il aurai l'air après ?


La cendrillon de ces lieux ? Alors, il n'est pas un trainee, mais un technicien de surface?Sérieusement ?! Je regarde dans la direction qu'il m'indique. En effet, je peux voir le chariot emplis de produits d'entretiens divers. Wow, je ne m'attendais pas à ça. Je reporte mon attention sur lui quand je réentend sa voix résonner. « Ne me dite pas que vous m'avez entendu y'a même pas cinq minutes ?! » Mes lèvres jusqu'à la closes finissent pas s'étirer..avant que je n'éclate de rire. J'aurai voulu ne pas rire mais sa tête est juste trop drôle. Mon fou rire calmé, je finis par faire une petite moue. « Eh bien..en réalité c'est la raison pour laquelle je suis là. Comme je t'ai entendu, je voulais venir te rencontrer. Mais j'imagine que je devrai te laisser maintenant, si tu as du travail à faire.. » Alors que je me tourne à 90°, le couloir vide et sombre à cause de l'heure avancée de la nuit me refroidit instantanément. Et si..et si je restais avec lui ? Après tout, il n'a pas l'air menaçant. Je pourrais même l'aider avec ses corvées, ça lui permettra de terminer plus rapidement et moi de tuer un peu de temps. « Finalement, je vais rester. Tu ne vois aucun inconvénient à ce que je t'aide bien sur ? » Question rhétorique puisque déjà je m'approche du chariot. Alors que je m'arme d'un pistolet lave vitre, je me retourne soudainement vers le plus jeune. « Je ne t'ai même pas demandé ton nom encore ? Vu que tu as l'air de savoir le mien, pas besoin que je me présente. » Je sourit tout en lui faisant un petit clin d’œil amusé. « Et maintenant, au boulot ! » Oui, ça peut paraître suspect et bizarre comme comportement. Il se peux même que le blond s’enfuit en courant loin de moi vu comment je s’incruste, ce que comprendrait totalement. Mais le fait de rencontrer une nouvelle personne et discuter avec, c'est tout ce dont j'ai envie et besoin en ce moment.


© EKKINOX


Dernière édition par Choi Min Jae le Lun 27 Oct - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Drôle de rencontre [Nam Dong Sun]   Mar 14 Oct - 4:04

Drôle de rencontre

Les couloirs de la StarE n'étaient guère remplis lorsque la nuit était bien avancée. Dong Sun irait même jusqu'à dire qu'ils pouvaient être franchement flippants et lugubres pour peu que l'on ait regardé un film d'horreur bien corsé la veille. En plus, ce soir, il était seul face à ces couloirs bien trop longs, sérieusement, ils avaient besoin de faire aussi grand ? Ça se voit que ce n'était pas les starlettes qui nettoyaient, ou la directrice tient, il imaginerait bien Hyo Jin en train de passer la serpillière en talons tiens ah ah...Euh ou pas, elle arriverait encore à être sexy, un véritable mystère cette femme... Mais là n'était pas la question, il avait justement ces Fuc**** couloir à récurer. La prochaine fois qu'il voyait le nain, il l’égorgerai, quoique non. Il devrai se taper comme aujourd'hui tout le taf seul, pas moyen qu'il y échappe. Tout ça pour vendre cette fichue merde à d'autres voyous … La tête bien trop prise par ses pensés, il n'avait même pas remarqué la présence d'une autre personne dans les couloir et l'avait percuté de pleins fouet. Il la plaignait sincèrement au vu de sa force et de sa carrure, quelle idée de mettre deux tête en l'air dans le même couloir en même temps hein ?Très vite il s'était excusé auprès de sa victime du jour qui en avait fait de même en portant une main à son épaule. Et là en relevant la tête, ce fut le bug pour le technicien de surface qui s'était retrouvé face à face avec Choi Min Jae l'un des acteurs phare de l'agence, c'était bien sa veine tient....Pour ne rien arranger il s'était complètement ridiculisé en bafouillant une phrase sans queue ni tête à toute vitesse. Une chance, son interlocuteur sembla n'en comprendre pas un piètre mot, ouf.....

Sous le regard engageant de l'Idole il s'était reprit et avait recommencé plus intelligiblement cette fois-ci. Sa première demande reçu un petit signe de tête  négatif avant qu'on ne lui réponde. «  Un peu sur le coup mais c'est passé. Tu m'as l'ai vachement bien bâtit si un simple coup d'épaule peut faire aussi mal. Et rassure toi, tu n'es pas le seul tête en l'air, je ne regardais pas où j'allais moi non plus. » Il ne croyait pas si bien dire, c'est qu'il pesait son poids l'animal et tout en muscles s'il vous plaît !La discussion continua plus informellement et le jeune homme s'était autorisé à laisser filtrer une petite blague au sujet de son activité professionnelle. La nature de cette dernière semble même étonner son interlocuteur vu comment il avait fixé le chariot. Non, non il ne blaguait pas, bien qu'on le prenait parfois pour un Trainee, ce qui le flattait dans un sens. Mais, non merci, la vie de star ce n’était pas pour lui ! Et c'est là qu'une révélation s'imposa à lui. Non..on ne l'avait tout de même pas surpris en train de débiner les dialogue d'un film à l'eau de rose si ? Le mince espoir que ce n'était pas le cas s'évapora aussi vite que l'acteur éclata de rire. Bon  se ridiculiser devant son acteur préféré, ça c'est fait ! Heureusement que le ridicule ne tue pas...

« Eh bien...en réalité c'est la raison pou laquelle je suis là. Comme je t'ai entendu, je voulais venir te rencontrer. Mais j'imagine que je devrai te laisser maintenant, si tu as du travail à faire. » Des grands yeux ronds écarquillés comme ceux d'une biche prise dans les phares d'un quatre quatre monstrueux. Oui, parfois il a un sacré sens de l'image il sait. Il finit par offrir un sourire gêné mais la tornade Min Jae ne lui laisse pas l'occasion d'ouvrir la bouche  après avoir effectué une deuxième rotation pour revenir à lui. Il semblerait que la perspective de traverser le couloir seul ne lui soit guère plaisante. «  Finalement, je vais rester. Tu ne vois aucun inconvénient à ce que je t'aide bien sûr ? ». Encore une fois, pas moyen d'en placer une pour le plus jeune, ils le nourrissaient à quoi ? Aux duracelles pour être aussi speed ? Il se contenta de le suivre jusqu'au chariot et de le traîner à leur suite  pour  l'emmener jusqu'à la salle de la honte. Pendant ce temps là le plus vieux se fit curieux à son sujet. «  Je ne t'ai même pas demandé ton nom encore ? Vu que tu as l'air de savoir le mien, pas besoin que je me présente. » . Non en effet, pas besoin, il connaissait très bien comment son locuteur s'appelait. Un peu trop bien même, ce qui lui valait une grande gène. Un petit clin d’œil espiègle lui fut adressé avant qu'un retentissant « Et maintenant au boulot ! » ne soit prononcé.

Courage Dong Sun, ce n'est qu'un être humain même si c'est ton acteur favoris !  « Dong Sun, Nam Dong Sun . Je suis le cousin du manager des Moonlight. » Il attrapa un chiffon propre et l'une de ses armes détergente tout en désignant cet immense miroir pleins de traces de doigts. «  Comment on peut dégueulasser un miroir à ce point sans le toucher ? Seriously ça me dépasse va falloir que les danseurs m'expliquent comment ils s'y prennent.  Vous êtes sûr que ça ne vous gêne pas de m'aider ? Il s'empressa d'ajouter en secouant ses mains devant lui négativement. Non pas que ça me dérange votre aide hein ! Juste que...La directrice approuverait ça ? Fin..vous vous êtes payé pour divertir les gens, moi ramasser leur saletés ah ah ! ». Le jeune homme apposa sa main munie de son chiffon contre le miroir et soupira avant de se traiter intérieurement d'idiot tout en allant chercher deux chaises. Il fit traverser la salle à l'une d'elle en direction de Min Jae, visant exprès à côté, afin de ne pas le blesser si il ne la rattrapait pas à temps. « Ce sera plus facile et même indispensable pour atteindre le haut des glaces. Dites-moi, vous me trouvez pas complètement idiot de réciter des dialogues de Drama pour midinettes tout seul ? » Une nouvelle fois le rouge monta aux joues du jeune homme qui soupira devant tant de maladresse de sa part ce soir là.

«  Avec toutes les bourdes que j'enchaîne là, vous allez finir par vous sauver en courant ! » Un petit rire traversa les lèvres du boxeur  qui se remit au travail après être grimpé sur sa chaise. Absorbé par sa tâche, il se détendit   peu à peu  et s'autorisa de discuter à nouveau avec son coéquipier impromptu. « Parfois on me dit que je suis un sacré moulin à paroles, ce soir je m'incline, j'ai pas réussi  à en placer une toute à l'heure. Vous vouliez tellement que ça me voler mes chiffons ? Je pensais pas que vous étiez un féru de ménage. Oui il était bien en train de s'autoriser à charrier une star, après tout, maintenant qu'il s'était bien ridiculisé et qu'il s'était fichu de lui, il pouvait bien lui rendre la pareil non ? De toute façon, de la part du boxeur, rien n'était fait par vice et ses taquineries toujours bon enfant, la méchanceté gratuite ne faisait pas partie de ses goûts. Enfin...je dois bien vous avouez que vous m'ôtez une belle épine du pied, j'aime pas spécialement être tout seul dans ces grands couloirs sombres, je trouve ça creepy pas vous ?  Bref..merci de m'avoir rejoint. Un petit sourire étira les lèvres du blond qui jeta un coup d’œil à l'acteur concentré sur son œuvre. Et j'étais sérieux toute à l'heure pour l'autographe, je mérite bien ça après vous avoir fait autant rire non ? » Un petit peu de culot ne faisait jamais de mal, et puis, ça faisait tellement longtemps qu'il en avait envie de ce fichu autographe....

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Drôle de rencontre [Nam Dong Sun]   Lun 20 Oct - 17:38


Drole de rencontre
with Nam Dong Sun



Bon, comme moyen de lancer la discussion, j'aurai pu trouver plus original que simplement lui rentrer dedans. Surtout que je ne savais pas à qui j'avais affaire. Une bonne leçon à retenir. L'impact que mon épaule vient de subir me fait serrer les dents quelques secondes. Je ne suis pas particulièrement musclé ni robuste, par contre l'autre, c'est tout le contraire..Après une légère grimace de ma part, je l'entend s'excuser. Comme je suis le responsable de tout ça, je m'excuse à mon tour, surtout qu'au final il n'y ai pour rien. Pendant ce temps, je me permet de le dévisager rapidement, mais c'est clair que je ne l'ai jamais vu à l'agence. Après l'avoir accueillit comme une nouvelle recrue et rassurer sur mon état, je reste en monde bug quand il me parle. C'est incompréhensible, je me demande si lui même à compris son charabia. Heureusement, il fini par se reprendre de lui même, ce qui nous permet d'avoir une conversation plus facilement.

Surtout, je me trouve plus idiot encore quand j’apprends qu'il est en fait technicien de surface à l'agence. Oups, tu parles d'une gaffe. Comme il me demande si je l'ai entendu tout à l'heure, je me sens obligé de lui dire la vérité. Je me marre intérieurement à la vue de son air gêné. Personnellement, il en faut plus pour me choqué. En fait, je suis plutôt heureux, quelle est la chose la plus gratifiante pour une star ? C'est bien d'avoir des fans qui aiment et admirent votre travail, du coup l'entendre réciter des répliques de mon drama, c'est clair que ça me fait plaisir. J'aurai aimé discuter un peu plus avec lui, mais bon, vu qu'il a du travail, je finit par prendre congé de lui assez rapidement. Et c'est tout aussi rapidement que je retourne finalement vers le jeune homme blond. Il doit me prendre pour un fou, son estime vers moi doit prendre un coup mais tant pis. Sans prendre le temps de lui fournir plus d'explication ou d'attendre de réponse de sa part, je m'équipe pour l'aider dans sa tache. Pas une seconde je ne lui laisse le temps de s'exprimer. Je n'ai pour ainsi dire, pas envie qu'il me dégage. Froussard, peureux, je me demande quelle est l'image que je lui renvoi en cet instant. M'enfin, le principal c'est qu'il ne me demande pas de partir.

 « Dong Sun, Nam Dong Sun . Je suis le cousin du manager des Moonlight. »  Je dois me creuser la tête pour avoir un semblant de souvenir du membre de sa famille. Je n'ai pas eu l’occasion de lui parler à ce manager, donc c’est assez vague bien que j’arrive à le visualiser. Entre temps, nous sommes partis rejoindre une grande salle de danse dont le mur principal est recouvert de miroirs dégueulasses. Sa réplique me fait rire un peu. A vrai dire, vu que j'ai commencé les cours de danse depuis quelques jours, je sais le pourquoi de ces saletés sur ses vitres. Tout simplement parce que, pour moi en tout cas, je les touche. Quand je se sens fatigué, je m’appuie les deux main à plat contre le miroir, ou je me laisse glisser de dos pour finalement s’asseoir. « J'en sais rien du tout ». Au vue du résultat, je me fait la promesse de ne jamais plus les touchés de mes mains moites.  Alors que j'applique un torchon humide, je me retourne vers lui, un sourire aux lèvres. « Vu que nous ne sommes que tous le deux, la directrice n'en sera rien, n'est ce pas ? » Petit clin d’œil complice, de toute façon, qu'est ce qu'elle pourrai bien me dire ou faire pour m'en empêcher ? « Plus sérieusement, si je viens de te le proposer, c'est que j'en ai envie, donc non, ça ne me pose pas de problèmes. » La fin de phrase du plus jeune me laisse quelque secondes silencieux. « Pourquoi tu bosses ici ? Enfin, est ce que tu étudie à côté? Et les auditions, tu as déjà pensé à les passer ici? »  Et voila, je me remet à l’assommer de questions. Décidément, c'est bien la première fois que je me sens si à l'aise avec quelqu'un au point de ne jamais le laisser parler.

Du coin de l’œil, je l'observe nous ramener des chaises, et j’attrape la mienne facilement. « Effectivement, c'est une bonne idée. ». A mon tour, je monte sur la chaise afin de nettoyer mon coté. Je tilt sur un détail que je laisse finalement coulé. « Drama de midinettes ? Non, pas du tout, au contraire. Comment crois tu que nous apprenons nos textes, nous acteurs ? » Il ne le sais peut être pas, mais pour mémoriser un texte, je passe des jours à le réciter à voix haute et seul aussi. Je dois appuyer plus fortement sur une trace plus visible. Mais comment ils ont fait pour salit aussi haut ?! Avec Dong Sun, je me met à rire également. « Pourtant, je t'assure qu'en temps normal je ne parle pas autant. Faut croire que c'est toi qui me fait cet effet là. Et non, je ne suis pas féru de ménage, bien au contraire. Mais bon, j'imagine qu'un petit coup de main est toujours le bienvenu n'est ce pas ? » Vu que j'ai fini ma tache en haut, je redescend prudemment de la chaise. Pas que j'ai peur de me blesser ou que j'ai le vertige, mais je n'aime pas vraiment sauté d'une aussi grande hauteur..Quand je croise son regard, je le voit me sourire après son remerciement. Je secoue doucement la tète en rigolant. «Je vais te dire un secret. Je flippe des qu'il fait noir et que je suis seul. Mais attention, un secret doit rester secret. » J'hoche la tête pour appuyer mes mots, un fin sourire flottant sur mes lèvres. Je ne l'ai jamais dis à personne, encore une fois, je suis étonné de la facilité que j'ai à discuter avec Dong Sun alors que je ne le connais même pas. A présent plus bas que lui, je suis obligé de levé la tête pour pouvoir lui répondre. « Ça marche, je t'en filerai un que si tu m'en donnes un à ton tour. Qui sais, si un jour tu deviens une grande star, il en vaudras de l'or.» Je me met à rire franchement alors que je reprend le pistolet lave vitre. Étant donné que je rigole toujours, je ne fais plus vraiment attention à mes gestes, encore moins à comment j'attrape le produit. La pression du liquide nettoyant ne vas pas là où je visais. Ce n'est pas le miroir que je viens de touché, mais le dos du blond que je viens de littéralement trempé. « Oh merde. » Je tourne la tête de tout les cotés pour trouver quelque chose, une serviette ou n'importe quoi, mais rien. En fait, je ne cherche pas tellement longtemps parce qu'au lieu de râler, j’entends Dong Sun rire. Je l'entend même sauter lui aussi de sa chaise. Comme au ralentit, je me retourne vers lui, un étrange pressentiment au fond de moi. « Oh non...C'est quoi ces yeux là ? » Et pourquoi il me vise lui aussi avec son lave vitre ? « Si tu fais ca, c'est la guerre, je te préviens de suite. » Debout face à face, je me demande si il est sérieux, on ressemble à deux cow boys juste avant un duel. C’était un accident ! Pas la déclaration d'une bataille d'eau, alors pourquoi je suis tellement inquiet vu son air ?


© EKKINOX


Dernière édition par Choi Min Jae le Lun 27 Oct - 14:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Drôle de rencontre [Nam Dong Sun]   Jeu 23 Oct - 18:35

Drôle de rencontre

Si on lui avait dit qu'il croiserai Choi Min Jae dans les couloirs ce soir, il ne vous aurait pas cru. Ça lui semblait tellement irréel que ça puisse lui arriver. Pas impossible puisque l'acteur travaillait là, mais bon c'est connu lorsque lon souhaite une chose ardemment elle se décide à ne jamais se produire la vile. Enfin bavassage ou non, les faits étaient là, le technicien était bel et bien en train de taper causette avec l'idole pour son plus grand plaisir et sa plus grande gêne aussi. Comme d'habitude il s'était bien évidement prit les pieds dans le tapis et avait bafouillé en se mettant la honte, enfin bon la catastrophe passée tout s'était bien mieux enchaîné. Ce moment presque irréel passé, Min Jae avait informé son cadet qu'il allait s'en aller, et c'est ce qu'il fit..Avant de revenir sur ses pas et d'attraper des produits d’entretien sans que le boxeur ne puisse dire quoique ce soit . C'est qu'il avait l'air d'être bavard ce soir l'acteur, enfin bon tant mieux, les personnes qui parlaient peu avaient tendance à le mettre mal à l'aise ne sachant pas si il les ennuyait ou non. Son nom lui fut demandé et il se présenta poliment avant de pester sur l'état lamentable des miroirs recouvrant un des pans de murs de la salle. Sérieusement un miroir c'était fait pour se regarder, à moins que maintenant l'usage des mains était devenue obligatoire pour se voir et auquel cas il devrai aller se faire mettre à jour, les stars je vous jure..En parlant de stars celle non loin de lui lui répondit un « J'en sais rien du tout. » qui attira un petit sourire amusé sur les lèvres du plus jeune. «  Vu que nous ne sommes que tous les deux, la directrice n'en saura rien, n'est-ce pas ? » Avait continué son aîné en lui décochant un clin d’œil espiègle auquel Dong Sun répondit d'un pouce levé « Deal, ce sera notre petit secret alors. » Et puis ce n'est pas comme si il allait se plaindre de recevoir de l'aide, surtout avec l’absence du Wookie sauvage, l'autre passeur de balais lui manquait un peu il fallait bien l'avouer.De plus, son interlocuteur s'était pressé de le rassurer en lui disant un « Plus sérieusement, si je viens de te le proposer, c'est que j'en ai envie, donc non ça me pose pas de problème. » Bon et bien si problème il n'y avait pas c'était parti pour l'astiquage de miroirs dégueulassasses !

Le silence ne s'installa néanmoins pas avec cette nouvelle activité et les deux compères continuèrent de parler. L'acteur se fit même curieux et assomma une nouvelle fois son cadet de questions. « Pourquoi tu bosses ici ? Enfin, est-ce que tu étudies à côté ? Et les auditions, tu as déjà pensé à les passer ici ? » Dong Sun fut bien étonné de voir l'autre se montrer aussi inquisiteur avec lui, mais il se prêta avec le sourire à ce nouvel exercice. « Bon je vais faire dans l'ordre. Le pourquoi du comment de ma raison ici, tout d'abord, mais ça c'est logique, l'argent. J'aide bien mes parents au resto familiale mais vu que je refuse d'être payé, il faut bien que je bosse ailleurs, je ne veux pas être comme tous ces jeunes qui vivent aux crochets de leurs parents, ça craint... Sinon...Il tordit un bref instant le nez, ayant parfois quelque peu honte de l'avouer... j'ai arrêté les cours, fin je me suis fait virer gentiment de mon ancien bahut il y a un an. Je foutais pas le bordel attention, mais vu que les cours ne m'intéressaient pas, je préférai rêvasser en classe . Un petit rire traversa ses lèvres. Donc non je n'étudie pas à côté. Pour les auditions, non jamais, même si Jae Duk me fait suer pour que je tente ma chance. Je suis pas attiré par votre monde à vous les stars chuis un gars simple et je n'ai pas envie d'avoir de fans en délire qui crient mon nom et me balancent des petites culottes en pleine figure sur scène. J'imagine déjà le malaise chez moi, non l'anonymat c'est mon truc vraiment. J'ai d'autres ambitions que celle-ci. »

Le bas des glaces nettoyés, il fallait s'attaquer au reste.Étrange... quand on sait que ces glaces dépassaient les deux mètres  de haut et que personne n’excédait le mètre quatre-vingt dix dans cette agence . Les petits rigolos qui faisaient ça n'avait qu'à bien se tenir car si le plus jeune les choppait la main dans le sac, pour sûr qu'ils tâteraient de son plumeau ou d'un bon coup de Tornado dans les fesses. Des chaises sont attrapées et une envoyée au plus vieux qui assura que « Effectivement, c'est une bonne idée. » Une chance, il n'avait pas touché l'acteur de pleins fouet en lui lançant sa chaise. Il voyait déjà les gros titres sinon  « Un technicien de surface de la Star Entertainement agresse un acteur à coup de chaise. » Mon dieu, non merci il se passerait bien de cette pub hein. Tout à ses pensées, c'est presque si il n’entendait pas son aîné lui parler à nouveau. « Drama de midinettes ? Non, pas du tout, au contraire. Comment crois-tu que nous apprenons nos textes, nous acteurs ? » Le blond se gratta la tête avant de répondre à son interlocuteur, il aurait mieux fait de se taire sur le coup du Drama de midinettes.  «  Bah...c'est quand général ce genre de programme, c'est pour les filles qui sortent leurs paquets de mouchoirs et des paquets de guimauve pour passer la soirée. Pas pour mec de dix-neuf piges quoi. Après je mets pas en doute votre talent hein ! Sinon je serai pas un fan sinon, mais j'avoue que je le crie pas sur les toits non plus. Un petit rire gêné traversant les lèvres du boxeur au même moment. Sinon je sais bien que le meilleur moyen d'apprendre un texte et de lui donner vie c'est de le réciter à voix haute, c'est comme ça qu'on transforme des mots en émotions. Il se justifia très rapidement en ajoutant. Il m'arrive d'écrire des textes et de rapper dessus, rien de bien transcendant hein. Enfin pour revenir au sujet, c'est juste que je me suis senti fin à réciter vos lignes, surtout avec vous dans les parages, mais bon, le ridicule ne tue pas. »

L'ambiance resta détendue entre eux et c'est même un rire partagé qui se fit entendra dans la grande salle de practice. « Pourtant, je t'assure qu'en temps normal je ne parle pas autant. Faut croire que c'est toi qui me fait cet effet là. Et non, je ne suis pas féru de ménage, bien au contraire. Mais bon, j'imagine qu'un petit coup de main est toujours le bienvenu n'est-ce-pas ? » Tient, encore une personne qui se sentait à l'aise avec lui, le jeune prit cela comme un compliment et servit son plus beau sourire à l'acteur.  «  Ne vous inquiétez pas, c'est bel et bien l'effet Blondie comme disent les gens, un petit surnom donné par mes potes je pense que c'est pas difficile à deviner pourquoi ah ah, ajoute-il au sujet de ce curieux surnom pas très viril. C'est pas mal de monde qui a des facilités à parler avec moi, je pense que je dois mettre les gens à l'aise ou un truc du style. Et Choi Min Jae qui n'aime pas faire le ménage ! Le mythe du gendre parfait s'écroule là, je garderai aussi ce secret ne vous inquiétez pas ah ah ! »En voyant son aîné descendre prudemment il a un petit sourire. Il s'étira tout en écoutant le plus vieux qui l'étonna par ses mots. « Ça marche, je t'en filerai un que si tu m'en donnes un à ton tour. Qui sait, si un jour tu deviens une grande star, il en vaudra de l'or. » Dong Sun éclata de rire juste après. «  Moi ? Célèbre vous avez de l'espoir, je signerai Nam Don Sun le ténor du ba... »

Il n'a pas le temps de finir sa phrase qu'il sent une gerbe d'eau sous pression tremper son haut qui n'était pas recouvert par son uniforme comme d’habitude, il faisait vraiment trop chaud dans cette Agence, pas étonnant que tout le monde était toujours à moitié à poil ! «  Oh merde. » C'était le cas de le dire, il venait de déclarer la guerre là et c'est un rire fracassant de la part du boxeur qui sonna le début des hostilités . Son pistolet de fortune braqué sur l’ennemi il affiche un grand sourire qui dévoile sa fossette qui lui confère cet air angélique inimitable. « Oh non..C'est quoi ces yeux là ?  Si tu fais ça, c'est la guerre, je te préviens tout de suite. » Tant mieux, il n'avait qu'une envie à l'instant, c'était celle de s'amuser et de décompresser de cette longue soirée de labeur. Il appuie sur la gâchette et touche de pleins fouet son ennemi. «  La guerre est ainsi officiellement ouverte préparez-vous ça va mouiller ! »

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]


Dernière édition par Nam Dong Sun le Dim 2 Nov - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Drôle de rencontre [Nam Dong Sun]   Lun 27 Oct - 14:17


Drole de rencontre
with Nam Dong Sun



Malgré le fait que je sois à l'agence depuis quelques années, c'est je pense, la première fois que je me sens si à l'aise à discuter. C'est loin d’être une de mes qualité, étant de nature assez renfermé, je vais rarement vers les autres sauf en cas de grande nécessite. Ou alors, je préfère me garder de parler et de les écouter. Je donne parfois des conseils aux plus jeunes avec qui je suis toujours en contact, mais c'est différent. Ma vie à l’extérieur et à l'agence ne se ressemble pas. Ici, je suis l'acteur solitaire. Et pourtant, en cette nuit fraîche, je parle, encore et encore, assommant mon interlocuteur de question, je plaisante même avec le jeune technicien de surface qui, heureusement, se prend au jeu et me répond.  Au fil de la discussion, on continu de nettoyer. Après tout, c'est bien pour ça que je suis resté, dans le but d'aider Dong Sun à terminé au plus vite. Pas que certes, mais principalement. L'entendre rouspéter me fait rire mais je m'empresse de lui dire que je n'ai aucune idée de comment les vitres peuvent être salies aussi haut. Son sourire m'indique qu'il ne soupçonne rien, tant mieux. Je ferai plus attention la prochaine fois que je danserai avec Tae Hwan, surtout que maintenant, j'ai participé au nettoyage et je sais quel effort monstre ça demande. « Deal, ce sera notre petit secret alors.» Bien, je n'en attendais pas moins de lui de toute manière. Des les premiers instants, il m'est apparu comme quelqu'un de confiance, alors je sais que ce petit secret ne remontera pas aux oreilles de la directrice. Appliqué à ma tache, je fais le nécessaire pour avancer au plus vite mais soigneusement. Bon, faire le ménage n'est pas mon passe temps favori, loin de là. Mais au moins, ça me permet de me vider la tête pour un moment. Et puis, en bonne compagnie, le travail semble quand même moins chiant et long. C'est à peu près ce que je lui explique pour le rassurer.

Par la suite, je questionne le jeune homme sur la raison de sa présence ici tard le soir pour faire cette besogne. Je l'écoute tandis qu'il me répond tranquillement. A l'entendre, je comprend en effet mieux pourquoi il est bloqué ici à faire le ménage, bien que je suis persuadé qu'il aurai pu quand même trouver mieux pour s'en sortir.  « Je vois » Oui, je comprend très bien ce besoin de s'émanciper. La suite me fait tourner les yeux sur lui. « Tu t'es fait virer parce que tu rêvais ? Sérieusement ? Ils ne passe pas par quatre chemins ceux là. ». Au moins, le plus jeune en rigole, bien que je me sente un peu mal vis à vis de lui. Lui enlever le droit à une éducation scolaire parce qu'il n'écoute pas tout à fait les cours, c'est quoi c'est manières de faire ? Ça me dépasse. Au moins, Dong Sun a su réagir. Des jeunes qui abandonnent, j'en ai déjà trop vu, alors le voir en parler avec autant de détachement, j'en reste impressionné. J'explose de rire à la fin de son discours. « Tu sais, c'est pas comme ça pour tout le monde, je te rassure. Les petites culottes et les fans hystériques, c'est plutôt pour les chanteurs et les beaux gosses. Personnellement, je n'ai jamais eu à faire à des situations comme ça, bien que je ne dirai pas non. » Je secoue la tête, un grand sourire étire mes lèvres. « C'est dommage que tu ne tente pas ta chance. Tu sais, y'a pleins de branches dans le divertissement, tu n'es pas obligé de faire chanteur ou je ne sais quoi. Pour le moment tu n'en a pas envie, mais qui sais ? Tu changeras peut être dans quelques temps.. Et puis si ton cousin, qui est quand même manager des Moonlight te certifie que tu dois passer les auditions, je ne vois pas ce qui te retiens plus. Surtout qu'il doit s'y connaître.» Je lui fait un signe de tête alors que j’essore le torchon humide. « Mais si tu n'as envie de faire ça, alors qu'est ce que tu comptes faire ? Tu ne vas quand même pas faire le ménage toute ta vie ? »

J'attrape la chaise que Dong Sun m'envoie pour commencer à nettoyer en haut. La discussion se poursuit, bien que je ne peux m’empêcher de relever un certain qualificatif qu'il utilise en parlant du drama dans lequel j'ai joué. Je ne le prend pas mal, au contraire, mais ça surprend un peu. Je dois bien avouer qu'il a tout à fait raison. « C'est vrai, mais à t'entendre, en dirait que tu fais comme elles non ? » Lui envoyé une pique était juste trop tentante. « Un fanboy qui ne l'assume pas. Ah, je ne sais pas comment je dois le prendre. » Je secoue un peu la tête d'un air dépité, bien que je rigole à l’intérieur. Pour continuer sur ma lancée, je partage avec lui mon petit secret pour apprendre à mémoriser mes textes, bien que ce soit surtout la méthode la plus efficace. « Exactement, tu as tout compris. Le réciter à voix haute permet de mettre les émotions et les expressions. » L'information me surprend, à le regarder, jamais je n'aurai pensé que le blond puisse écrire des textes, et surtout rapper dessus. « Tu écris et tu rappes, mais tu ne passe pas les auditions ? Quel gâchis. Tu me feras une démo un de ces jours ? » Et oui, je suis ouvert à tout, même si je ne suis pas un fan inconditionnel de cet art. Je sourit alors que je détourne mes yeux du miroir pour les posé sur mon compagnon de soirée. « Je t’avouerai qu'en t'entendant, j'ai été surpris, mais ne dis pas c'est ridicule, là je risque de me vexer. » A sa tête, je ne peux que rire.

L'échange se poursuit dans la bonne humeur. Dong Sun sais vraiment me mettre à l'aise bien qu'il ne se passe pas grand chose. Rien que le fait de parler avec lui me donne envie de discuter encore plus. Et les sujets ne manquent pas. C'est la raison pour laquelle je lui certifie que ma présence ici est totalement voulue même si non, je n'aime pas particulièrement faire ce travail d'employé. « Blondie ? Sympa le surnom, effectivement tes potes n'ont pas cherchés bien loin. » Ce jeune m'amuse et m'intrigue. « J’espère bien que tu le gardera pour toi. Tu vois, tu parles tellement et je te répond avec une telle aisance que je finis par me révéler. Je devrai arrêter de te parler, sinon je risque de perdre mon plus grand fanboy. » Je met une main sur ma bouche alors que je descend finalement de la chaise avant de rire. Sa demande d'autographe me surprend un peu. Je ne suis pas habitué à en donner, mais un partie de moi se sens fier, alors je lui certifie que je lui en donnerai un qu'à la condition qu'il m'en fasse un aussi. « Pense ce que tu veux, je te dis que si plus tard, je décide de le revendre, il partira à un prix exept.. »

Min Jae le boulet est de retour. Parce que je ne fais pas attention à ce que je fais, je finis par asperger le dos de Dong Sun de produit lave vitre. Super gêné, je me retourne pour chercher du regard n'importe quoi pour me rattraper. Je n'avais pas prévu de l'entendre rire, ce qui me fait bugé quelques secondes. Ses yeux, son sourire et cet air de défi sur son visage..ça craint. « Dong Sun.. » Lentement, je tourne la tête de gauche à droite. Mais l'autre n'a aucune pitié et à mon tour, je me fait arroser. C'est froid ! «  La guerre est ainsi officiellement ouverte préparez-vous ça va mouiller ! »  Mon visage prend une autre expression, celle de quelqu'un prêt à se venger. « Alors là, tu viendras pas te plaindre de te défaite. » Rapidement à mon tour, je l'arrose avant de piquer un sprint vers le chariot. Je me cache derrière un instant afin de récupérer un autre vaporisateur. Un dans chacune de mes mains, je sors finalement de ma cachette. « Banzai ! » Je suis acteur, j'ai donc quelques techniques de cabrioles. Alors que le technicien de surface essaye de me tremper, je me jette au sol dans une parfaite roulade avant de me relever sur mes genoux. Deux jets d'eau le touchent ce qui me fait exploser de rire, baissant un peu ma garde. « Alors Dong Sun, c'est tout ce que tu as? » Il n'y a presque rien dans la pièce, rien en tout cas qui permettrai de se cacher, le chariot étant trop loin je suis totalement à découvert. « Dire qu'un vieux bat un plus jeune à la bataille d'eau, j’espère que ton égo ne m'en veut pas ? » Malgré mes dires, je suis moi aussi touché plus d'une fois. Comme des gosses, on se court après dans la salle, arrosant murs et vitres. Nos tee shirts ne sont pas en reste, ils collent à nos peaux tellement ils sont trempés. « Tu abandonnes ? » J’espère qu'il dira oui, les bouteilles de produits sont presque vides...


© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Drôle de rencontre [Nam Dong Sun]   Dim 2 Nov - 23:54

Drôle de rencontre

Il fallait bien l'avouer, il consentait à remercier Dong Wook pour son absence ce soir là. Vrai que ce n'était pas donné à tout le monde de pouvoir parler avec son acteur préféré, et mieux encore, de le voir discuter avec autant d'intérêt avec vous, Dong Sun était sur un petit nuage il devait bien le reconnaître. La discussion avançait et l'acteur ne connaissant pas aussi bien la vie de l'autre, qui lui connaissait tout sur tout sur la sienne, s'était fait curieux au sujet du technicien de surface qui expliqua la raison de sa présence ici aussi tard le soir. «  Je vois. Min Jae se tournant au même moment vers lui. Tu t'es fait virer parce que tu rêvais ? Sérieusement ? Ils ne passent pas par quatre chemins ceux-là. » Le blond eu un petit rire amusé et secoua la tête. «  J'avais aussi les résultats catastrophiques qui allaient avec vous savez, un véritable cancre il n'y avait qu'en sport que j'étais un cador, pour le reste.... On va dire que ça coinçait pas mal. C'est con, mais je n'ai jamais réussi à me faire à cette condition de petit chien savant, l'école ce n'était pas pour moi c'est tout. Et puis..je me plains pas de ma vie, je la gagne plutôt bien et je suis logé, nourrit, blanchit par le cousin gratuitement que demande le peuple ! » Après cela, le ton s'était plus léger et l'acteur n'avait pu s'empêcher d'éclater de rire à l'histoire de petites culottes annoncée par son interlocuteur. «  Tu sais, c'est pas comme ça pour tout le monde, je te rassure. Les petites culottes et les fans hystériques, c'est plutôt pour les chanteurs et les beaux gosses. Personnellement, je n'ai jamais eu à faire à des situations comme ça, bien que je ne dirai pas non. » Cela ne manqua pas d'amuser le boxeur qui ne put s'empêcher d'afficher un petit sourire amusé. « Tiens donc alors comme ça on aimerait se prendre des petites culottes sur soi hein... si je racontais ça à des journalistes, votre image du gendre parfait serait fichue ah ah ! Mais bon, je suis pas le genre de connard qui ne respecte pas les confidences des autres. Ah et les « beaux gosses » ? Vous, vous considérez comme un laideron peut-être ? Si vous êtes acteur je pense que vous pouvez dire que vous en faite partie, croyez-moi, sinon les filles ne baveraient pas autant sur vous à l'écran. » Non pas qu'il était gay pour dire ça hein ! Ne faite pas ce genre de raccourci ! Mais ce n'est pas pour autant qu'il ne savait pas apprécier la beauté masculine à sa juste valeur. Min Jae était un homme bien fait point.

La conversation continua sur le sujet de la célébrité, pour sûr que l'aîné devait être grandement étonné de voir un jeune absolument pas attiré par la célébrité. Et oui ça arrivait, il était bien trop terre-à-terre pour ça et n'avait pas l'ambition de percer dans le monde des paillettes et langues de vipères en tout genre. « C'est dommage que tu ne tentes pas ta chance. Tu sais, y'a pleins de branches dans le divertissement, tu n'es pas obligé de faire chanteur ou je ne sais quoi. Pour le moment tu n'en a pas envie, mais qui sais ?  Tu changeras peut-être dans quelques temps... Et puis si ton cousin, qui est quand même manager des Moonlight te certifie que tu dois passer les auditions je ne vois pas ce qui te retiens plus. Surtout qu'il doit s'y connaître. Il continua sur sa lancée après avoir essoré son torchon. Mais si tu n'as pas envie de faire ça, alors qu'est-ce que tu comptes faire ? Tu ne vas quand même pas faire le ménage toute ta vie . » Haussement d'épaule de la part du jeune technicien de surface. «  Je considère qu'il n'y a pas de sous métier, ça permet de gagner sa vie et les horaires sont pas si contraignants que ça. Mais non, je ne compte pas rester toute ma vie technicien de surface, enfin..si mon rêve se réalise bien évidement, rester terre-à-terre ça permet de limiter la casse.  Mon trip à moi c'est d'être un king du ring vous voyez ? Je pratique la boxe thaï que je suis tout gamin alors forcément, j'espère me faire remarquer bientôt. Voilà, vous connaissez mon rêve ! »

Ce sujet clôt, ils s'étaient mit à récurer les vitres dans un état lamentable de la salle de practice, ils avaient du s'en donner à cœur joie les salauds pour en foutre aussi haut. D'ailleurs, il se demandait bien comment ils avaient fait pour atteindre le haut de ses glaces, il y a des kangourous et des girafes à la StarE maintenant peut-être ? Néanmoins, le silence ne dura guère longtemps et le plus vieux ne put s'empêcher de taquiner un peu son jeune fan. « C'est vrai, mais à t'entendre, on dirait que tu fais comme elles non ? Un fanboy qui ne l'assume pas. Ah, je ne sais pas comment je dois le prendre. » Dong Sun tiqua et manqua de peu de piquer un fard, putain, c'était bien le moment de se taper l'affiche. «  Chut, gardez-ça pour vous, y'a plus viril comme activité que de chialer comme une guimauve devant un Drama. Et non, non ne le prenez pas mal,  mais avouez que c'est pas commun et que la société n'y accepte pas non plus aussi facilement que ça les hommes qui pleurent quoi. » Mais oui c'est ça Dong Sun, enfonce toi encore plus... pensa le jeune homme au même moment, il était vernit là !

Il n'eut néanmoins pas la temps de trop avoir honte, l'acteur enchaînant au sujet des textes et de ses méthodes pour les apprendre. Méthodes que le jeune homme ne pouvait qu'approuver l'appliquant lui-même à ses compositions.  « Exactement, tu as tout compris. Le réciter à voix haute permet de mettre les émotions et les expressions. » Amen ! Un texte mal déclamé, c'est un texte sans âme, il faut s'imprégner de ce dernier avant de pouvoir espérer faire prendre vie aux lignes apposées sur une feuille de papier.  Parfois, le blond y passait des heures jusqu'à être satisfait du résultat, mais bon ça ne restait qu'un passe-temps comme un autre. Ce qui ne sembla pas être de l'avis de son interlocuteur . « Tu écris et tu rappes, mais tu ne passes pas les auditions ? Quel gâchis. Tu me feras une démo un de ces jours ? » Le boxeur eut un petit rire amusé et se gratta la tête un peu gêné, devoir rapper devant une star ? Il voulait le recroiser  dans les couloirs de la StarE ? Il était en train de rêver les yeux ouverts, c'est ça, il était en réalité confortablement installé dans son lit à faire ce rêve qui paraissait tellement réaliste. Pour vérifier il se pinça en grimaçant, outch, non, il était bien réveillé.  « Euh vous savez c'est pas fameux mon niveau chuis pas un trainee surentraîné, je rappe pour le plaisir. Des milliers d'autres jeunes le font et ce n'est pas pour autant que ça casse forcément trois pattes à un canard. Mais si vous insistez peut-être un jour, même si je dois vous avouer que ça me gêne pas mal. Vous parlez d'une future star ! » Un petit rire franchissant ses lèvres au même moment.  Mais un autre ne tarda pas à le rejoindre en lui disant au sujet de sa performance d'il y a un moment. « Je t'avouerai qu'en t'entendant, j'ai été surpris, mais ne dis pas c'est ridicule, là je risque de me vexer. » Dong Sun leva les mains en signe de rédemption. «  Je retire alors ! »


Le ton reste résolument décontracté, l'acteur avouant même être fort à l'aise en compagnie du plus jeune. Fait qui ne l’étonna pas, presque toutes les personnes qu'il connaissait lui avaient un jour fait cet aveux. Il en retirait une certaine fierté d'ailleurs, faisant tout son possible au quotidien pour être une personne agréable. « Blondie ? Sympa le surnom, effectivement tes potes n'ont pas cherché bien loin. » Un petit sourire étira les lèvres du technicien de surface qui mima une pose dite de potiche. «  On m'appelle aussi Barbie, alors à choisir, je préfère Blondie ahah ! » Finalement Dong Sun se permit d'un peu taquiner l'autre en lui envoyant une petite pique. Pique qui fut bien reçue par l'acteur, ça faisait du bien de voir une star qui ne se prenait pas au sérieux car la plupart, une fois sortie des plateaux télé.....Ce n'était pus vraiment ça niveau autodérision. « J'espère bien que tu le garderas pour toi. Tu vois, tu parles tellement et je te répond avec une telle aisance que je finis par me révéler. Je devrai arrêter de te parler, sinon je risque de perdre mon plus grand fanboy. » Le boxeur du se retenir d'asperger son aîné, fanboy tshhh ! Il avait une tête de fanboy lui ? Il ressemblait pas à ces groupiasses en chaleur quand même.... «  On risque de bien s'embêter si je le suis le seul à parler vous savez ? Puis non, moi je trouve ça cool les star qui savent rester accessibles ! » Néanmoins, cela n'empêcha pas le plus jeune de demander respectueusement un autographe, bien que la réponse de son aîné n'avait pas manqué de l'étonner. « Pense ce que tu veux, je te dis que si plus tard, je décide de le revendre, il partira à un prix except.. »

Dong Sun à présent à moitié trempé s'ébroua «...tionnel » dit-il en se rapprochant à pas de félin, grand sourire sur les lèvres, du plus vieux. « Dong Sun.... » Pas de pitié, il avait lancé les hostilités, il allait payer la starlette. Aspergé à son tour, Min Jae entra bien vite dans le jeu. « Alors là, tu viendras pas te plaindre de ta défaite. » Pas de problème il était prêt à l'affronter et à faire front!Néanmoins, Min Jae étant plus prêt du chariot, il prend l'avantage en attrapant une seconde arme qu'il braqua avec l'autre sur le blond qui se fit littéralement submerger par les gerbes d'eau. «  Alors Dong Sun, c'est tout ce que tu as ?  Dire qu'un vieux bat un plus jeune à la bataille d'eau, j'espère que ton ego ne m'en veut pas. » . Le regard du cadet se reporta sur sa bouteille presque pleine. «  Parlez pour vous, moi je suis encore armé ! » Et s'en suivit une nouvelle salve de jets d'eau dans tous les sens, à se demander qui était le gamin de dix-neuf ans ici. Mais, les munitions n'étant pas infinies, elle ne tardèrent pas à manquer. «  Tu abandonnes ? » Qu'il parle pour lui ! Il avait encore de la réserve et de l'imagination. Fondant sur le chariot, il attrape un seau d'eau pleins à ras bord . Maintenant ils allaient pouvoir rire. Il court jusqu'à l'acteur et lui jette le contenue de son seau sur lui . Mais tout ne se déroula pas comme prévu, les jambes de Dong Sun jouant un remake de Bambi sur glace .....Merde !! Pourquoi ce sol était aussi glissant ? Le voilà tout prêt du plus vieux. Attention impact dans 5,4,3,2,1.... BOUM ! Le choc est assez violent et le blond s'étale de tout son long sur son aîné. Un peu sonné, il met un certains temps à comprendre ce qu'il venait de se passer. «  Hum ma tête.... » Puis il se redressa un peu en ouvrant grand les yeux tel ceux d'une biche prise dans les phares d'un de ces putain de 4x4de chasseur, celui dans Bambi selon ses pronostics même ! Putain, c'était pas le moment de divaguer, il est toujours au dessus de l'acteur et ne bouge pas. Cerveau aux jambes, répondez aux ordres ! Enfin une réponse arriva et le boxeur se retira d'un coup. «  Je suis vraiment désolé, ça va ? Vous n'avez rien de cassé ? »

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]


Dernière édition par Nam Dong Sun le Dim 23 Nov - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Drôle de rencontre [Nam Dong Sun]   Mer 12 Nov - 14:38


Drole de rencontre
with Nam Dong Sun



Et dire que j'étais arrivé ici par un pur hasard. Voulant fuir le silence de ma chambre et après avoir erré quelques minutes dans les couloirs, c'est la voix de Dong Sun qui m'a comme attirée à lui. Je n'ai pas résister à l'envie de rencontrer celui qui a l'air de connaître si bien les répliques de drama. C'est donc le plus normalement possible qu’après cette pseudo rencontre que j'ai à peine aidée, j'ai fini par rester avec lui pour le soutenir dans sa tâche. Déjà, il me tient compagnie et c'est plutôt agréable, et puis ça peux lui permettre de finir plus tôt que d’habitude.  Étant donné que j'ai de l’expérience avec les jeunes, la discussion est vient naturellement, d’autant plus que ce jeune là s'exprime vraiment bien. D’où ma surprise quand j’apprends qu'il n'est plus à l'école et qu'il m'explique la raison pour laquelle il s'est fait renvoyer de son bahut. « Tu as l'air de bien le prendre. Pourtant, l'école t'aurai sans doute permis d'avoir une meilleur condition en ce moment. Mais je te comprend.. » Je rit un peu, me souvenant de mes années d'écolier..C'était pas la joie non plus de mon coté. « Nourrit, logé, blanchit ? La belle vie quoi.» Je lui fait un clin d’œil avant de me remettre au travail. Décidément, plus la conversation avance, plus Dong Sun m’étonne.

A ses mots, je ne peux m’empêcher d'exploser franchement de rire. C'est donc la vision qu'on les autres de notre vie ? Ce n'est pas parce qu'on est dans le divertissent qu'on a autant de succès qu'il ne le pense. Plus encore, tous n'ont pas de fans aussi folles, et c'est bien heureusement. Surtout les acteurs tels que moi. Peut être parce que nous ne sommes pas en contact direct avec le public contrairement aux chanteurs, pas de concerts pour nous mais plutôt des défilés sur des tapis rouges ou des panels pour des fanmeetings, rien qui ne justifierai un tel comportement de la part des fans. Mais entre nous, quel homme ne rêve pas de vivre au moins une fois ce genre de scène ? « Encore un secret que tu te dois de garder. Je comptes sur toi, je n'aimerai pas perdre mes quelques fans » Nouveau rire qui s’accentue encore plus quelques secondes après. « Peut être pas un laideron non plus, mais je suis loin de faire l'unanimité. Enfin, je te remercie pour le compliment, même si j’espère que les filles ne vont pas non plus jusqu'à baver quand elles me voient. C'est une vision peu agréable. » Que ça soit pas des femmes ou des hommes, des compliments sont toujours bons à prendre. Même si je n'en suis pas spécialement friand, ça fait toujours du bien au moral.

Franchement, pourquoi passer à coté d'une telle opportunité ? Il a de la famille à la StarE, il s'exprime bien, il a une belle gueule et le sens de l'humour. Je reste persuadé qu'il serait bien en tant que trainee. C'est la raison pour laquelle j’insiste un peu. Je veux qu'il comprenne qu'une telle chance est rare. Je capte son haussement d'épaule avant de le laisser parler. «Je considère qu'il n'y a pas de sous métier, ça permet de gagner sa vie et les horaires sont pas si contraignants que ça. Mais non, je ne compte pas rester toute ma vie technicien de surface, enfin..si mon rêve se réalise bien évidement, rester terre-à-terre ça permet de limiter la casse.  Mon trip à moi c'est d'être un king du ring vous voyez ? Je pratique la boxe thaï que je suis tout gamin alors forcément, j'espère me faire remarquer bientôt. Voilà, vous connaissez mon rêve !» Je me tourne complément vers lui, histoire de lui parler en le regardant dans les yeux. « Je n'ai pas dit qu'il y avait de sous métiers, la question n'est pas là. Enfin je suis rassuré de savoir que tu vises quand même plus haut. King du ring ? Ma foi pourquoi pas, ça risque d’être plus difficile, surtout physiquement j'imagine. Mais c'est un très bon rêve, et j’espère qu'il se réalisera rapidement, tu as l'air d'y être bien accroché. » Je lui donne une tape amicale dans l'épaule avant de grimer sur ma chaise. Étant donné que je ne suis pas si grand que ça, tenir mon bras tendu à son maximum pour effacer les traces les plus hautes me donne rapidement mal, ça tire sur les muscles. Un petit coup d’œil vers le plus jeune me montre que je suis le seul à galérer. Super l'image.. Tant pis, je vais me contenter de finir plus rapidement. Pour me faire oublier un peu mon corps, je me permet de lui envoyer une gentille pique en le nommant fanboy. C'est bien lui qui vient de refaire des scènes du drama que je sache ? Je lève la main droite alors que je souris. « Promis, rien de ce qui se dit entre ces murs ne sortira. Personne ne saura que le boxeur et rappeur Dong Sun regarde des drama destinées à la gente féminine. ». Je ne rigole pas, du moins j'essaie parce que ça risque de le vexer. Personnellement, ça ne me choque pas vraiment, bien au contraire.

Je suis content de savoir que malgré ses dires, il en connaît bien plus qu'il ne veux l'avouer en ce qui concerne les méthodes pour réciter un texte. Effectivement, ça ne s’arrête pas au textes de films, les chanteurs ont également besoin d'appliquer ce  savoir faire. La conversation repasse sur son hobbie et encore une fois, je ne peux m’empêcher de me dire qu'il devrai tout simplement tenter les auditions. Qu'est ce qu'il risque au pire ? Un non ? Et bien de là, il pourra se concentrer essentiellement sur la boxe si ça lui chante. J'hausse un sourc il en le voyant se pincer. Mais qu'est ce qu'il fait ?! Ah, j'ai peut être dit ou fais quelque chose qui l'a déstabilisé ? Pourtant, il me semble avoir était correct...J’hésite un instant à le pincer à mon tour, histoire qu'il revienne parmi nous parce que vu ces yeux de biches, il a l'air d’être parti loin. Enfin, il semble reprendre contenance avant que je ne le fasse. « Hé Dong Sun, t'as pas à te sentir gêner non plus. Tu m'as vu à l'écran, j'ai donc le droit de t'entendre rapper non ? » Rare sont les gens avec qui je me permet une telle familiarité, seulement voilà avec le blond, force est de constater que ça vient naturellement. Je me permet même de lui faire remarquer un détail. Je n'accepte pas qu'il se qualifie lui même et son rappe de 'ridicule'. Si déjà lui ne croit pas en son talent, alors qui le fera ? Je ne l'ai pas encore entendu, mais oui, je parle déjà bien de talent. Je suis certain qu'au fond, il va me bluffer.  «  Je retire alors ! » Je le regarde un instant dans les yeux tout en hochant la tête. « C'est bien. » Amusé par son petit geste, je termine de nettoyer l'endroit qui m'a était attitré au début de cette soirée.

Après ce petit instant un peu plus sérieux, la discussion reprend un coté plus léger. Une nouvelle confidence est faite du coté du plus jeune. «  On m'appelle aussi Barbie, alors à choisir, je préfère Blondie ahah ! »   Je fais mine de me cacher les yeux histoire de ne pas avoir de cauchemar cette nuit, même si mon rire trahis mon état d'amusement. J'ai beau être blond moi aussi, aucune chance pour que quelqu'un m’appelle Blondie ou Barbie, c'est interdit. Même Mun Hee ne s'amusera pas à le faire, il sais à quoi il se risque. « Stop, on arrête là. Dong Sun : c'est très bien. » Je souffle un coup en calmant mon fou rire. Sa pique n'est que partie remise après tout. « Je suis bien d’accord avec toi. Malheureusement, trop de stars prennent rapidement la grosse tête sous prétexte qu'ils sont demandés Ce n'est pas mon cas, et j’espère ne jamais devenir comme ça. » Le coin de mes lèvres s’élève tandis que je la cache sous une main. Je finit par redescendre de mon estrade, enfin de ma chaise plutôt. Ouf, la terre ferme est quand même bien plus rassurante. Je reste à réfléchis un tout petit instant. Un autographe ? Ma foi, pourquoi pas, qu'en échange du sien alors. Deal que je n'omet pas de lui annoncer, même si je suis coupé en plein élan.


 «...tionnel »  Je déglutit tout en reculant. Il ne vas pas oser faire ça n'est pas ? Après tout, on vient de nettoyer la salle. Si il déclare une bataille d'eau, on devra tout recommencer..Ca craint ! J'essaye de le raisonner mais en vain. Bon, comme on dit par chez moi, quand faut y aller, faut y aller. Ma tactique première, c'est la planque. Pas très courageux certes, mais ainsi, je récupère un deuxième pistolet. Contre toute attente, je me sens rapidement pris dans ce jeu, j'y met même beaucoup de volonté et de bonne humeur. «  Parlez pour vous, moi je suis encore armé ! »  Un point pour lui. J'ai beau avoir deux bouteilles de produits, les deux sont quasiment vides. Il attend qu'elles se remplissent d'elles même ou quoi ? Bon, ce n'est pas le moment de réfléchir à ce détail, il faut que je passe à l'attaque. J'inspire un bon coup avant de me jeter au sol pour rouler, le mitraillant ainsi de jet d'eau. « Un jour je serai le roi des pirates, prend ça. ». Si je devais faire une moyenne, je dirai que deux tirs sur dix touchent leur cible. Il serai peut être temps à 26 ans de penser à une opération pour la vision...Maintenant bien loin du chariot, je lui propose qu'il abandonne. Manque de chance, il n'a pas l'air de vouloir. Et mer.. Sur les genoux, je finis par me relever au ralentit alors que sur mon visage se dessine toute la peur quant à ce qu'il va suivre. Mes yeux ne le quittent pas tandis que je le vois prendre le sceau d'eau. Non..Non, c'est pas bon, très mauvaise idée ça ! Malheureusement pour moi, je suis incapable de bouger. Comme je m'y attendais, je finis par me prendre le boxeur de plein fouet parce qu’évidemment, ce dernier a lamentablement renverser l'eau. Avec le parquet glissant et moi en plein dans sa trajectoire, l'impact me coupe un instant la respiration alors que je m'effondre durement sur le dos, Dong Sun sur moi.

Des papillons. A non, des oiseaux plutôt. Ou peut etre des étoiles. Je ne sais pas trop ce qui tourne dans mes yeux en ce moment, mais c'est pas très normal. Enfin, tout ça disparaît et je me remet doucement.  Qu'est ce qu'il vient de se passer déjà ?  «  Hum ma tête.... » Je dois cligner plusieurs fois des yeux pour finalement les posées sur cette forme qu'il me parle mais que je ne reconnais pas instantanément. « Do..Sun ? ». Ma bouche s'ouvre un peu sans sortir de son. C'est quoi cette douleur là ? Il est en train de m’écraser littéralement le petit. Ma main glisse sur son t shirt trempé plusieurs fois avant que je ne parvienne à l'empoigner pour lui faire comprendre de se pousser. «  Je suis vraiment désolé, ça va ? Vous n'avez rien de cassé ? »  Je tousse plusieurs fois avant de me rouler en boule. J'ai mal...HYPER mal.. Bon, le principal c'est que rien n'est cassé, c'est juste une douleur due au choc rien de plus. Quelques minutes passent avant qu'elle ne s'estompe. « Tu viens de ruiner mes chances d'avoir un jour une progéniture. » Je finis par me mettre à rire. Je n'aurai pas du ouvrir les hostilités, même involontairement. Non sans une grimace, je finis par me rasseoir. Je tourne un peu mon cou pour le faire craquer. « T'as une de ces forces, j'en reviens pas. » Mon regard se porte sur lui. Son vêtement trempé me permet de voir qu'effectivement, je vient de me faire écraser par une montagne  de muscles. « On a qu'à dire que j'ai gagné. » Je lui fait un clin d’œil avant de regarder autour de moi, dépité. « C'est une catastrophe. » Il n'y a pas que le sol, les miroirs, nos chaussures et vêtements, tout est absolument trempé. « Aide moi à me relever. » Je lui tend une main avant de me remettre sur mes pieds. « Tu es courant qu'il va falloir tout reprendre depuis le début? ». Bizarrement, j'en viens presque à regretter ma venu ici. Je le savais, j'aurai du rester dans ma chambre coûte que coûte. En plus, la nuit est bien avancée, on peux même parler de matin. On est vachement à la bourre et on risque d'avoir tous les deux des problèmes si on nous retrouves tous les deux ici, la salle de danse dans cet état. Il est clair que cette partie de bataille d'eau restera dans les mémoires, mais là, on se doit de se dépêcher sérieusement.


© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Drôle de rencontre [Nam Dong Sun]   Dim 23 Nov - 20:01

Drôle de rencontre

Soirée agréable pour le jeune technicien de surface qui s'était laissé surprendre par une agréable rencontre. Le ton était détendu et les plaisanteries allaient bon train, il ne l'aurait pas cru si on lui avait dit qu'il aurait échangé aussi facilement avec un de ses, si ce n'est LE, acteurs préférés. Ceci étant, les sujets divers et variés les avaient amenés jusqu'aux études, ou plutôt non étude, du plus jeune. «  Tu as l'air de bien le prendre. Pourtant l'école t'aurai sans doute permis d'avoir une meilleure condition en ce moment ? Mais je te comprends. » Dong Sun se permit toutefois de rectifier. «  Avec tout mon respect, mais...non vous ne comprenez pas tellement que cela sinon vous auriez compris que je ne pourrais pas avoir meilleure condition qu'en ce moment. » Min Jae ne s'en formalisa pas et avait continué sur sa lancé. « Nourrit, logé, blanchit ? La belle vie quoi. » Il pouvait pas mieux dire ! Bon même si les levés à six heures du mat c'était moyen, moyen ….

Maintenant, c'était la vie de célébrité et de ses affres dont il était question, le boxeur exposant sa vision un peu rocambolesque, quoique assez réelle dans le fond, de cette vie de strass, de paillettes et de sacrifices. Alors comme ça monsieur Choi aimerait recevoir des petites culottes de fans en délire hein, et bien, et bien il en apprenait des choses croustillantes ce soir... « Encore un secret que tu te dois de garder. Je compte sur toi, je n'aimerai pas perdre mes quelques fans. » Quelques fans ? Il les rencontrait pas souvent ou quoi ? Ce n'était pas comme si il était l'acteur phare de la Star Entertainement …. C'était très étonnant de voir une personne aussi humble, voir aussi peu sûr d'elle, mais cela ne fit que renforcer l'admiration qu'avait le rappeur à l'égard de la célébrité. « Peut-être pas un laideron non plus, mais je suis loin de faire l'unanimité. Enfin je te remercie pour le compliment, même si j'espère que les filles ne vont pas non plus jusqu’à baver quand elles me voient. C'est une vision peu agréable. » Le jeune blondin avait alors haussé un sourcil un peu moqueur avec un ton légèrement chafouin. «  Ce n'est pas pire que de se recevoir des petites culottes, enfin les deux combinés on peut au moins limiter les dégâts. Voilà vous avez obtenu votre première blague un peu sale de ma part, ne me remerciez pas, c'était gratuit. » finit-il dans un petit rire.

Et voilà qu'on lui disait une nouvelle fois qu'il devait songer à ces fichues auditions, c'était un peu lourd il fallait l'avouer . Dong Sun étant néanmoins une bonne pâte il n'avait pas bronché et rétorqué poliment à son aîné qu'il se satisfaisait parfaitement de cette situation qui n'en n'était qu'une de transition lui permettant un jour d'accéder à son rêve sur le ring. « Je n'ai pas dit qu'il y avait de sous métiers, la question n'est pas là. Enfin je suis rassuré de savoir que tu vises quand même plus haut. King du ring Ma foi pourquoi pas, ça risque d'être  plus difficile, surtout physiquement j'imagine. Mais c'est un très bon rêve et j'espère qu'il se réalisera rapidement tu as l'air d'y être bien accroché. »Le technicien hocha rapidement la tête en soufflant un «  Merci. » reconnaissant. Bien qu'il n'en pensait pas moins de la contradiction au seins des paroles de son aîné, mais peu importe il n’allait pas s'attarder sur cette maladresse alors qu'on lui tapotait gentiment l'épaule. Après cela ils s’étaient mit au travail, récurant avec application les miroirs crasseux de la salle de practice. Pour faire passer le temps plus vite et rendre la tâche moins fastidieuse les plaisanteries s'étaient à nouveau invité dans la partie. «  Promis, rien de ce qui se dit entre ces murs ne sortira. Personne ne saura que le boxeur et rappeur Dong Sun regarde des drama destinés à la gente féminine. » Le technicien de surface avait bien vu que l'autre se retenait de pouffer, il aurait pu le faire, il n’aurait pas prit la mouche. Néanmoins il n'en n'avait rien dit , le voyant galérer à se retenir comme il pouvait, petite vengeance personnelle dira-t-on !

Après cela les hommes passionnés qu'ils étaient n'avaient pus s'empêcher de dériver sur leurs méthodes afin d'apprendre et donner vie à leurs textes. Les répliques d'un films pour Min Jae, ses propres compositions pour Dong Sun. Et là, ue demande inattendue, la seconde de la soirée pour être exact, franchit les lèvres du plus vieux. Ce qui ne manqua pas de laisser perplexe le boxeur. «  Hé Dong Sun, t'as pas à te sentir gêné non plus. Tu m'as vu à l'écran, j'ai donc le droit de t'entendre rapper non ? » Logique, mais pas tellement en y réfléchissant bien … «  Vous êtes payé pour ça et vous avez choisi de tourner, moi je n'ai pas choisi cette voix, mais ptêtre un jour. Parfois il arrive qu'on me surprenne à chanter dans les couloirs, c'est le meilleur moyen pour m'entendre. Une sorte de chasse au trésor ah ah ! » Le jeune homme n'aimait pas particulièrement se mettre en avant en dehors de la boxe, le rap n'était qu'un hobby comme un autre où il ne s'estimait pas si exceptionnel que cela malgré les dires de ses proches. Néanmoins son aîné le poussa à retirer ses paroles ce qu'il fit, encouragé d'un « C'est bien. » de la part de l'autre blond.

Encore et toujours la discussion continuait son flot avec nombre de plaisanteries, surtout au sujet des magnifiques surnoms dont on affublait le technicien de surface. « Stop, on arrête là. Dong Sun, c'est très bien. » Ah, pour ça il n'allait pas le contredire, c'était bien parfois de ne pas se faire appeler par des surnoms ridicules ! Surtout que même son cousin s'y mettait ce faux-frère.... « Je suis bien d'accord avec toi. Malheureusement, trop de stars prennent rapidement la grosse tête sous prétexte qu'ils sont demandés. Ce n'est pas mon cas, et j'espère ne jamais devenir comme ça . » Et au plus grand plaisir de ses fans, les idoles aussi douées soient-elles se devaient d'être humbles, sinon elle finissaient par mépriser leur public, chantant, défilant ou jouant dans leur coin, une sorte de branlette créative égoïste quoi.

Mais maintenant, après une bévue de l'acteur, l'heure de la bataille avait sonné et les deux compères s'étaient amusés à s'asperger d'eau l'un et l'autre. Oui le niveau d'âge mental avait bien chuté, cinq ans et demi ? « Un jour je serai le roi des pirates, prend ça ! ».... Et encore c’était trop devant la bêtise de ces deux idiots trempés jusqu'à l'os ne voulant pas capituler devant l'autre. Sauf qu'à trop faire les idiots... Dong Sun s'était vautré de tout son long sur son aîné qui avait bien eu du mal à prononcer audiblement son prénom. Merde ! Il l'avait pas blessé au moins ? Il commençait à s’inquiéter en voyant l'acteur rouler en boule sur son flanc « Tu viens de ruiner mes chances d'avoir un jour une progéniture. Petit rire. T'as une de ces forces, j'en reviens pas. » Le plus jeune soupira d'aise en haussant les épaules. «  Je suis boxeur en même temps pas ballerine ahah ! » Min Jae ne se démonta néanmoins pas, ne perdant pas le nord. « On a qu'à dire que j'ai gagné. »Le boxeur secoua négativement la tête «  Alors que vous êtes sur le sol à vous inquiéter pour votre descendance ? Je ne crois pas non, vous venez de subir ce qu'on appel un K.O. »

« C'est une catastrophe. » Il ne le contredisait pas sur ce point, la salle était dans un piteux état …. »Aide moi à me relever. » Aussitôt dit, aussitôt fait ! Bien que le cadet tire un peu trop fort sur la main de l'autre qui atterrit à quelques centimètres de son visage. « Oups.... » Une fois de nouveau à une distance raisonnable l’acteur avait continué. « Tu es au courant qu'il va falloir tout reprendre depuis le début. » Dong Sun haussa à nouveau les épaules «  C'est le prix pour avoir faite les gamins, mais bon c'est facile là on a juste à essuyer, on va me féliciter pour avoir fait autant briller la salle ah ah ! Aller courage ! »Et c'est ainsi que se conclut la première soirée entre Choi Min Jae et Nam Dong Sun ...

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Drôle de rencontre [Nam Dong Sun]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Drôle de rencontre [Nam Dong Sun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le sucre c'est la vie !... ou presque | ft. Dong Soo
» Huang Dong Zhu
» Casque du Roi sorcier
» DSK
» Ha Dong Soo - " Ding... Dong ! #PAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-