AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [évent] Please, help me ft Nam Dong Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: [évent] Please, help me ft Nam Dong Sun   Sam 20 Juin - 15:51


Help me
AVEC NAM DONG SUN

Ces derniers temps, c'est loin d'être joyeux à l'agence. Ils se passent de drôles de choses, la suspicion est partout et moi j'essaie de continuer au mieux les activités avec le groupe, bien que je m'inquiète encore plus pour elles. Déjà que la nouvelle de l'accident des Fantasy est encore fraîche dans les mémoires, je n'arrive toujours pas à réaliser qu'ils sont tous partis à part Jun Hwa et je ne peux même pas me mettre à sa place tellement ça doit être affreux. J'espère que les salauds qui ont fait ça seront vite attrapés, eux et les autres qui sèment le bordel. Je n'aime pas cette ambiance où le moindre mot, geste ou regard pourrait enflammer encore plus les choses. Quoi qu'il en soit, il faut bien comprendre que derrière les paillettes, il n'y a pas toujours rose, contrairement à ce que l'ensemble tente de faire croire, mais, à ce point, de toute ma carrière, je n'avais jamais rien vu de semblable. Je sais qu'il y a des personnes qui peuvent aller très loin dans leurs délires ou leur méchanceté, sauf que là ça relève clairement du cas médical. Nous sommes tous des êtres humains à la base, cela devrait primer sur le reste. Et puis on ne me fera pas croire que ce sont des personnes du bas du panier qui font ça, ça vient forcément de quelqu'un d'influent pour être capable de nous atteindre même à l'intérieur de l'agence.

Poo me sort de mes pensées en jappant, il me semble qu'il veut sortir. J'enfile mes vêtements, prévient une des filles que je l'emmène au parc pas loin après avoir enfilé de quoi dissimuler mon visage et des baskets. C'est l'avantage de ressembler à un  garçon, on  ne me reconnaît pas facilement, surtout avec ma casquette et mon masque. Encore un autre souci qui n'arrange rien en ce moment avec ce maudit MERS… Mais il ne faut pas se laisser abattre. On finira bien par l'avoir. Mon chiot demande une surveillance constante, nous jouons avec sa balle bien que tout soit nouveau et amusant pour lui, il est idéal quand on veut se changer les idées. C'était une bonne idée de m'en offrir un, je me demande comment j'ai fait tout ce temps pour survivre sans boule de poils dans ma vie. Une petite fille s'approche de nous, Poo étant très sociable, ils deviennent rapidement amis et j'échange quelques mots avec la mère. Autant profiter qu'il ne pleut pas, la saison des pluies n'aide pas à passer du temps dehors. De toute manière, ce n'est pas comme si je n'avais rien à faire non plus. Ivory n'a pas sorti d'album depuis quelques temps déjà, on n'est déjà d'en préparer un. Je finis par prendre congés quand il s'est bien dépensé et retourne au dortoir. C'est notre mascotte maintenant.

Je le laisse entre de bonnes mains et repart au bâtiment principal de l'agence en empruntant le passage sous-terrain. Une fois à l'intérieur, je me rends à une petite réunion avec Hyo Jin et notre manager, au sujet des prochains projets du groupe. On en discute toujours au préalable, comme ça je peux donner mon avis avant que quoi que ce soit ne soit présentées aux filles. Lorsque j'en ai terminé avec eux, je vais en salle de musique m'exercer au piano, je trouve l'inspiration souvent en jouant où dans des événements qui me sont arrivés il y a peu, dans un film ou un livre, même un jeu, enfin bref, dans pas mal de choses, d'où le fait que je ne me sépare rarement de mon sac dans lequel se trouve mon carnet et des stylos. Ça faisait longtemps que mes doigts n'avaient pas été en contact avec les touches noires et blanches, ils ont un peu de mal à se dérouiller au début. Puis je vais rejoindre les autres qui sont déjà en salle de danse avec notre chorégraphe, il faut bien s'entretenir. Après deux heures supplémentaires, il s'avère être largement l'heure de dîner. Mes filles partent en premier, je discute encore un peu avec le chorégraphe puis je me décide à vouloir rentrer au dortoir aussi, l'appel de la douche et mon estomac qui gargouille me motivent à marcher vite.

Les écouteurs sur les oreilles, j'avance dans les couloirs et salue le type à la sécurité. Puis je descends les escaliers pour, comme à l'aller, emprunter à nouveau le passage sous-terrain. Pour cela, je dois passer non loin du parking, une porte mène à l'un et une autre à l'autre. C'est là que je vois un type arriver en face de moi, jusque-là, rien d'anormal. Je sens alors quelqu'un derrière moi m'attraper le bras, ce qui me fait me retourner aussitôt afin de lui découvrir qui s'est et ce qu'il me veut. Mais son visage ne me dit rien, alors je tire sur mon bras, ayant soudain un très mauvais pressentiment. Je commence à lui demander de me lâcher, sauf que je n'ai pas le temps de finir ma phrase que l'autre m'attrape aussi. Je me débats, j'essaie de crier, il met un coton avec une drôle d'odeur sur mon nez. Merde, du chloroforme… Je ne veux pas, barrez-vous,  lâchez-moi. J'essaie de me débattre, je mors l'un des deux, je donne des coups de pieds, puis au final, je sens mes forces s'en aller, je commence à perdre connaissance. Vite, que quelqu'un me vienne en aide. Help.

© EKKINOX


Dernière édition par Lee Saejin le Sam 4 Juil - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: [évent] Please, help me ft Nam Dong Sun   Mar 30 Juin - 17:04


Please, help me


With Saejin

On ne peut pas dire que ces derniers temps l'ambiance à l'agence soit des plus joyeuses. Entre le MERS qui complique les sorties, déjà assez rares lorsque l'on est une Idole, et les fous furieux qui sévissaient à l'intérieur de celle-ci, non le tout n'était absolument pas propice à la franche rigolade. D'ailleurs, l'accident de Fantasy hantait encore tous les esprits, comment pouvait-on en arriver à de telles extrémités ? Il semblerait que pour certains l'argent était bien plus important que des vies. Car oui, ces enfoirés, oublient allègrement que derrière ces morts il y avait des rêves, des espoirs, des doutes, des proches aujourd'hui en peine bref une vie.... Pour la part de Dong Sun, ce dernier ne s'en était pas si mal sorti que cela, il n'avait eu à dénoter un vol d'une de ses paires favorites de sneakers qui lui avait coûté un bras. Si il avait du s'en séparer, il aurait mille fois l'injecter dans les économies qu'il faisait afin de pouvoir offrir à Shin-Il un cadeau d'anniversaire inoubliable. Au moins un point qui remontait son moral qui n'était pas non plus au beau fixe. Il faut dire qu'avec le départ, ou plutôt la trahison, de Dong Soo les deux autres jeunes hommes devaient faire face et préparer leur ascension à deux. Et qu'on ne vienne pas leur parler de l'ajout d' un autre membre, la réponse serait catégorique ; non. Il y avait déjà assez eu de 3 déserteurs...

Plongé dans ses pensées le boxeur avait à peine remarqué que son entraîneur ou du moins ex et maintenant formateur était en train de lui parler. Quoi ?! Déjà vingt minutes qu'il était sous la douche ? Décidément il était à des années lumières de là où il se trouvait. Il s'était retourné en se grattant un peu la tête en bredouillant un « Désolé coach. » avant de se savonner rapidement et d'être enfin paré pour revenir à la StarE.Les écouteurs vissés dans ses oreilles et le volume couvrant les bruits de la ville il s'était laissé porté par le train-train de l'habitude et avait à peine prêté attention au trajet.  Normalement il aurait du passer au restaurant familiale faire un coucou à ses parents, mais il n'en n'avait clairement plus le temps avec le couvre-feu imposé par l'agence. Vivement qu'ils soient plus des rookies, on leur lâchera un peu la grappe, une chance Niran pouvait se montrer arrangeant quand il voulait. La porte du hall franchie il s'était d'ailleurs lâché d'un « Bonsoir. » à son attention, bien décidé à rejoindre son lit pour s'étaler lamentablement, espérant aussi secrètement que le plus jeune de leur duo aura fait la cuisine sinon il sera quitte pour s'endormir le ventre creux.

Comme d'habitude il s'était machinalement dirigé vers les escaliers lui permettant de rejoindre le sous-terrain qui menait tout droit au Saint Graal nommé les dortoirs. Une bien chouette invention selon le blond, au moins ils pouvaient rentrer tranquillement sans se faire sauter dessus par des fans. Mais avant ça, sa vessie s'était furieusement rappelé à lui et il avait accouru jusqu’aux toilettes les plus proches. Oubliant au passage un infime détails, il se trouvait chez les filles semant un vent de panique pour les deux demoiselles qui s'y trouvait, c'était bien sa veine tient. Pour sûr que le thaïlandais avait tout vu et allait lui resservir la prochaine fois qu'ils se croiseraient. Bon et puisqu'il y était, autant se soulager maintenant qu'il avait vidé les lieux de sa seule présence. Si on lui avait dit qu'il se retrouverait un jour à faire fuir des pauvres demoiselles car il avait oublié de faire toucher ses neurones... ah bah non il y aurait cru, il est boulet à ses heures après tout. La conscience allégée d'un poids, ou sa vessie si vous préférez, il s'était remit en route en chantonnant le titre qui passait au même moment dans ses oreilles.

Relevant la tête, il vit une tête blonde en train de se diriger d'un bon pas vers les dortoirs, Saejin. Par contre c'était qui ces lascars ? Puis le lien se fit très vite dans la tête du DSD en voyant la jeune femme être enlevées par ces derniers. Son I-Pod remisé au fond de son sac il avait abandonné ce dernier afin de se lancer à l'assaut des deux ravisseurs de la leader des Ivory. Jamais il avait couru aussi vite, mais l'adrénaline aidait beaucoup, hors de question qu'un nouveau drame se passe à la StarE. Il interloqua les deux lâches d'un sifflement sonore . «  Eh les abrutis venez donc en découdre avec une personne qui peut se défendre ! » Après cela le premier se présentant dans la ligne de mir du châtain s'était vu décroché un bon crochet du droit enchaîné avec une parade du genou en plein ventre. De quoi le mettre hors d'état de nuire pour quelques secondes le temps qu'il puisse se tenir autrement que plié en deux. Quant à l'autre, cela risquait d'être plus problématique, le second ravisseur tenant à la main un canif. C'était bien sa veine, pourquoi fallait-il que les gens soient toujours de gros fous furieux hein ? Mais pas le temps d'y penser, il fallait foncer dans le tas !

Les coups pleuvaient mais le jeune homme tenait bon, ils n'avaient pas engagé n'importe quel pignoufs les responsables de tout ce bordel. Une chance que pour rire il s'entraînait souvent avec plusieurs de ses potes à la salle, sachant ainsi parer les attaques de deux assaillants à la fois. Ce n'est qu'au bout d'un long échange de coups qu'il avait enfin réussi à mettre en fuite les deux hommes en noirs sérieusement amochés. Quoique lui non plus ne devait pas être mieux avec ses entailles. Son premier réflexe ne fut alors pas de s'essuyer mais d'accourir aux côtés de la jeune femme qui semblait peu à peu recouvrir ses esprits. Dong Sun prit une vois apaisante et posa une main rassurante sur l'épaule de Saejin, l'important étant d'apaiser son aîné. « Eyh Saejin ça va ? Maintenant c'est fini ces gros connards ont fini par prendre la fuite. Non mais sérieux s'attaquer à une fille, les enfoirés.... Les yeux posés sur elle on pouvait y lire toute l’inquiétude qu'il pouvait ressentir. Tu vas pouvoir te relever ou tu veux qu'on reste encore un instant ici le temps de reprendre tous tes esprits ? Je sais bien que t'aurais préféré te faire secourir par un autre gars de l'agence que moi, mais t'inquiètes pas j'en ferais mention à personne, bon enfin sauf à Hyo Jin mais ça c'est normal. »

Il aurait bien continué sur sa lancée mais il vit la jeune femme commencer à régurgiter et bien qu'il voulait la rassurer, se faire gerber dessus il allait éviter. Toutefois, une fois que son estomac fut vidé de ses précédents repas, Dong Sun avait sorti un mouchoir et le lui tendit avec un petit sourire avant de lui-même lui essuyé le tour de la bouche. «  T'inquiètes c'est normal de gerber après avoir inhalé ce genre de merde, tu veux boire un coup ? J'ai une bouteille pas encore ouverte dans mon sac si tu en as envie, ça pourrait être bien que tu t’hydrates un peu. » Si on lui avait dit qu'il se retrouverait à sauver quelqu'un un jour, la fille sur qui il craquait de surcroît, là il n'y aurait pas cru...


_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [évent] Please, help me ft Nam Dong Sun   Sam 4 Juil - 16:20


Help me
AVEC NAM DONG SUN

Je m'avance sans me méfier pour aller prendre le passage souterrain. Après tout, je suis passée devant un des types de la sécurité qui n'est techniquement pas très loin de là où je croise la route d'un gars dont le visage ne me dit rien. Au même moment où j'allais me faire la remarque qu'il ressemblait avec son costume à un de ces hommes dans les films d'espionnage, je sens quelqu'un venir dans mon dos et me saisir le bras. Me voilà dans une belle merde tiens… Je n'ai jamais eu besoin de me battre, encore moins appris à me défendre. Alors je fais comme je peux, je me débats, j'essaie de crier, c'est peine perdue. C'est dans ce genre de moment qu'on ne réalise que trop bien à quel point on peut être faible. Si j'en ressors en vie, je jure que je vais aller demander à prendre des cours de self-défense ou un autre truc comme ça. Le coton sur le nez, mes forces m'abandonnent, je ne peux plus lutter… Seulement capable de prier qu'on vienne à mon aide, mes pensées se tournent vers mes parents, mon frère, mes amis, les Ivory. Et puis il me semble entendre vaguement une voix masculine. Ou alors je plane déjà complètement. Je n'ai pas conscience que c'est en train de se battre, un des ravisseurs me tient toujours, pour au final me lâcher. Il a visiblement besoin d'avoir toutes ses capacités dans la lutte qui se joue non loin. Sur le sol, je comate. Mon corps essaie pourtant, dans l'urgence de la situation, de me faire revenir à la réalité.

Sentir une main sur mon épaule me crispe, dans mon sursaut de recul, mon dos bute contre le mur. Une voix plus nette arrive à mes oreilles, rassurante. Nam Dong Sun ? Après une seconde d'hésitation, je la reconnais avec certitude. Mes yeux papillonnent, je tente de comprendre ses mots. Je ressens un profond soulagement d'entendre qu'ils ont pris la fuite les autres. Lorsque je croise son regard, mes yeux le rendent flou. Me relever ? Je n'en ai aucune idée. De toute manière, je n'ai pas le temps de prononcer le moindre mot. Par réflexe, mon corps ne m'a laissé le temps que de me pencher sur le côté, de me mettre à genou sur le sol avant que le contenu de mon estomac ne ressorte par le haut. Dégueu… Je me remets contre le mur, le souffle un peu court et toujours barbouillé. Ses doigts approchent un mouchoir de mes lèvres. Il compte vraiment faire ça ? La réponse à ma question ne tarde pas, il m'essuie. Et comme si ça ne suffisait pas, les émotions en moi augmentent, je réalise pleinement à présent ce qui aurait pu m'arriver et les conséquences. N'en pouvant plus nerveusement, je m'accroche à lui, mes bras tremblant autour de son tronc, le visage sur son  torse, vers le bas. Je m'en fiche que ce soit un sale type comme je l'ai entendu dire, il vient de me sauver et j'ai besoin d'être soutenu par quelqu'un. Il est le seul présent avec moi ici. Mes larmes ne se retiennent plus de mouiller son t-shirt, le tout rythmé par mes sanglots. Plusieurs minutes sont nécessaires avant que je ne me reprenne. De nouveau le dos contre le mur, je cherche dans mon sac de quoi boire, ma gorge étant très sèche. Quelques gorgées plus tard, je soupire, ce qui me rappelle très vite l'haleine que je dois avoir. Une chance que dans mon sac j'ai des bonbons à la menthe, j'en mets un dans ma bouche. Mes yeux se posent sur lui.

« Merci pour ton aide. » Dis-je. « Je ne sais pas ce que je serais devenue si tu n'étais pas intervenu. »

Ma vue s'est stabilisée. Cela me permet de remarquer qu'il a pris des coups. Je n'arrive plus à m'imaginer d'un seul coup qu'il soit autant un salaud que je l'ai entendu dire. Un coureur, définitivement, mais il m'a tout de même apporter son aide et affronter le danger. On va dire que ça relève bien le niveau ça. Je finis par remarquer ses blessures. Sur la joue, ça craint, Hyo Jin ne va pas être contente… Je me redresse, m'assois en tailleur et farfouille de nouveau dans mon sac jusqu'à trouver la petite trousse de secours sans laquelle je ne me déplace jamais. Après l'avoir ouverte, je cherche ce dont j'ai besoin.

« Il faut soigner tes blessures. Assieds-toi. » Le ton de ma voix ne lui laisse pas le choix bien entendu.

Dès que j'ai trouvé ce que je voulais, je nettoie l'entaille sur sa joue avec concentration. Elle n'est que superficielle. Puis je mets dessus un peu de Stéristrip afin qu'il n'en garde pas une trace trop visible. J'ai l'habitude de soigner très souvent les bobos de mes filles. Ensuite, quand c'est fait pour cet endroit, je lui souris un peu et me charge de ses mains. Elles sont vraiment grandes en fait, et fortes. Ça se voit qu'il a l'habitude de s'en servir pour taper. Enfin fini, je range tout et me lève lentement. Mes jambes ont l'air de tenir, parfait. Mon cerveau me rappelle ensuite que j'avais vomi sur le sol. Mes yeux se posent alors sur le résultat, ce qui me fait légèrement grimacer.

« Je ne peux pas laisser ça là.  Imagine quelqu'un met le pied dedans et tombe, ce serait bien dégueulasse. »

Je vais prendre de quoi nettoyer dans les toilettes pour ramasser l'horreur, ensuite je jette tout dans la poubelle. De nouveau vers lui, je le regarde.

« Quelle journée de merde, quelle soirée de merde et quelle ambiance de merde à l'agence... » Oui, je sais, ça fait beaucoup de merde dans l'histoire. « Ça va que tu étais là pour m'aider, mais je ne peux que redouter qu'ils recommencent. Ça va beaucoup trop loin. Peut-être que je devrais suggérer à Jinah d'engager des gardes du corps pour les artistes. Des moches par contre, sinon elles ne vont plus se sentir mes Ivory. » Petit sourire amusé. « J'ai entendu que tu as été enfin lancé en duo avec le petit Shin. Bravo à vous deux. » Un détail plutôt flagrant me saute aux yeux. « Et sinon... Tu comptes lancer une mode en te fringuant à l'envers ? »

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: [évent] Please, help me ft Nam Dong Sun   Lun 6 Juil - 12:11


Please, help me


With Saejin

Il faut le dire Saejin l'avait échappé belle ce soir là, une chance que le rappeur était là, sinon, le pire aurait été à présager... Mais maintenant la priorité était de rassurer la jeune femme et de lui faire passer cet état de choc commun à toutes les victimes d'agression quel quelle soit . L'important n'était pas vraiment ce qu'il disait, mais plutôt le ton de sa voix qui se voulait apaisant le plus possible Toutefois, il avait été contraint de se reculer un instant, l'estomac de Saejin s'étant décidé à faire des siennes. Il lui avait alors gentiment essuyé la bouche avec un mouchoir, il n'était jamais très agréable de garder des traces de ce genre sur soi. Chose faite, il n'avait pas eu le temps de se reculer que son aînée s'était  pressée contre lui, ses bras tremblotants serrés autour de lui. Après cela de gros sanglots se firent entendre, la jeune femme ayant enfin réalisé ce à quoi elle avait échappé. Touché par la détresse de cette dernière, le rappeur avait posé une main dans son dos, le lui caressant un peu tandis que l'autre en faisait de même dans ses cheveux. Sa mère l’avait toujours consolé de cette manière et ça marchait très bien, alors ça devait probablement aussi fonctionner avec quelqu'un d'autre non ? En fait, il était un peu perdu, c'était la première fois qu'une fille lui pleurait dans les bras, et il espérait bien ne plus jamais expérimenter cela. Il a toujours eu du mal avec la souffrance des autres et ce n'était pas prêt de changer. De longues minutes passèrent avant que les larmes de sa protégée du jour ne se tarissent enfin et qu'elle se recule.

Le châtain lui laissa reprendre son espace personnel et s'était un peu reculé, soulagé de voir qu'elle semblait aller mieux. « Merci de pour ton aide. Je ne sis pas ce que je serais devenue si tu n'étais pas intervenu. » Dong Sun lui fit signe que ce n'était rien pour lui et lui souri un peu. «  Il faut soigner tes blessures. Assieds-toi. » La prise de parole de Saejin surprit tellement le plus jeune qu'il s'était mollement  et docilement laissé s'asseoir sur le sol . Il faut dire qu'elle semblait autoritaire la donzelle, bon au moins elle avait reprit du poil de la bête , c'est l'important. Tout aussi sagement et sans broncher, le DSD s'était laissé soigné par les bons soins de la blonde. Les soins terminés ils s'étaient relevé en cœur. « Je ne peux pas laisser ça là. Imagine quelqu'un met le pied dedans et tombe, ce serait bien dégueulasse. » Dong Sun eu un petit sourire amusé. «  Oh au pire si c'est quelqu'un que tu n'aimes tu peux t'arranger pour l'emmener ici et avoir une petite vengeance bien sentie. » Ah les flaques de vomi, il ne compte plus le nombre qu'il avait pu ramasser lorsqu'il n'était encore qu'un technicien de surface au plus grand désespoir de ses parents.

Dans ses pensées, c'est encore une fois la voix de la leader des Ivory qui l'avit sorti de ces dernières. « Quelle journée de merde, quelle soirée de merde et quelle ambiance de merde à l'agence. » Le sourcil du plus jeune s'était un peu relevé et un fin sourire orna ses lèvres. «  Ça fait quand même beaucoup de merde quand – même, enfin si on marchait dedans peut-être que justement on le serait peut-être un peu moins dedans paradoxalement. » Il s'éclaircit la voix et se tu, car il commençait à en dire justement. « Ça va que  tu étais là pour m'aider, mais je peux que redouter qu'ils recommence. Ça va beaucoup trop loin. Peut-être que je devrais suggérer à Jinah d'engager des gardes du corps pour les artistes. Des moches par contre, sinon elle s ne vont plus se sentir mes Ivory. Ils sourirent tous deux au même moment à cette évocation. J'ai entendu que tu as été enfin lancé en duo avec le petit Shin. Bravo à vous deux. » Le châtain s'inclina presque aussitôt  humblement devant son aîné. « Merci Saejin Sunbaenim. Il se redressa avant de continuer. On a eu du mal mais on y est arrivé, j'ai bien cru que DSD ne verrait jamais le jour avec le départ de ce... Il soupira. Je préfère me taire sinon je vais être vulgaire. »

Mais la jeune femme sembla plus intéressée par une autre chose et interpella le rappeur à ce sujet. «  Et sinon... Tu comptes lancer une mode en te fringuant à l'envers ? » Dong Sun baissa les yeux et remarqua en effet assez vite qu'ils s'était trimballé jusqu'ici avec un haut à l'envers. Non mais,  quel boulet....   « Oh putain de merde ! Je suis vraiment distrait quand je sors de mes entraînements moi. Merci de me l'avoir fait remarqué ça va m'éviter une nouvelle petite pique de Shin. » Après il se retourna dos à la demoiselle et se changea en un claquement de doigts, il faut dire que d'être l'égérie d'une marque de vêtements ça aidait pour certaines choses. Enfin de nouveau vêtit correctement il s’était remit face à elle. «  Sinon pour l'idée des gardes du corps ce serait pas mal, en plus ça créerait de l’emploi c'est cool, et peut-être doubler voir tripler les effectifs de la sécurité la StarE en a les moyens et ça éviterait que les employés ne doivent se protéger entre eux. Mais ça pourrait aussi être pas trop mal de donner quelques cours de self-défense à tout ce petit monde et une bombe au poivre. Mieux vaut prévenir que guérir comme on dit. Et je ne peux que te plusseoyer pour les gardes du corps moche, quand on voit comment Ra Hae bave devant le torse de Niran j'ose pas imaginer la catastrophe si elles étaient entourées de beaux mecs. Il ri un peu avant de se gratter la tête. Dis-moi je suis total hs avec tout ça mais... je ne sais pas qui est venu te colporter comme quoi j'étais un sale type mais, j'espère que tu pourras finir par te faire ta propre opinion  sur moi. Je t'avoue avoir eu assez les boules d'apprendre que tu ne puisses pas me piffrer alors que tu es une des seule rappeuse qui a su me toucher avec ses textes et qui ne minaude pas à tout va en faisant honte à ce style. Il souffla un peu. Hum sinon, tu veux que je t'escorte jusqu'à ton dortoir pour ce soir ? » Bon après si elle lui foutait un vent il comprendrait, mais tout cela partait d'une bonne intention.


_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: [évent] Please, help me ft Nam Dong Sun   Sam 11 Juil - 16:56


Help me
AVEC NAM DONG SUN

Alors que j'ai trouvé refuge contre lui, les larmes se mettent à couler. Ce n'est pas très classe, surtout que lui et moi ne sommes pas des proches, mais il est là, il m'a aidé et j'en ai besoin. Cela suffit à convaincre ma raison de se laisser aller. Je sens sa main sur mon dos bouger un peu, ainsi que celle qu'il a mis sur ma tête caresser gentiment mes cheveux. Ces gestes continuent de m'apaiser, je me sens à l'abri dans cet endroit. Ça finit par tarir mes larmes, puis je me suis reculée afin de me sécher les yeux et le reste. Je le remercie ensuite de m'avoir sauvé, je lui dois la vie dans cette histoire. Mes parents vont encore s'enflammer quand ils vont savoir ce qui m'est arrivé, je les préviendrai demain. Ensuite, je l'ai soigné, c'était la moindre des choses. Il faut que je nettoie aussi le vomi, c'est absolument pas propre. Lorsqu'il me répond sur le sujet, je m'abstiens de lui demander de faire comme si elle n'existait pas, ce ne serait pas sympa de ma part, il m'a aidé et peut-être que tout ce que j'ai entendu à son sujet, hormis son côté coureur, n'est pas justifié. Rapidement, je me charge de laver le sol, un des placards des hommes d'entretien est dans le couloir juste avant, je n'ai pas eu à aller trop loin. A la fin, je me lâche sur ce jour totalement merdique.

« Et ça fait beaucoup de quand-même aussi. » Lui répondis-je alors qu'il a cessé de s'aventurer sur le sujet. Je suggère ensuite d'engager des gardes du corps, moches, et le félicite sur le lancement de leur duo. Sa réponse me fait avoir un léger sourire. « C'est vrai que ça fait toujours chier de voir ceux qui étaient prévus pour composer un groupe se faire éliminer les uns après les autres, mais dis-toi que ceux qui restent sont au moins les plus motivés. C'est tout ce dont tu as besoin, ça ne sert à rien d'avoir plein de membres si la moitié n'en branle pas une. » Puis je lui donne un petit conseil ensuite. « Lorsqu'on est trainee, obtenir un contrat et être lancé, on a l'impression que c'est le plus difficile. Mais ce n'est pas vrai, le plus dur, c'est de rester. La concurrence est rude, pas qu'au sein de l'agence, il y a de plus en plus de groupes qui sont lancés, la création de nouvelles agences. Être sur le devant de la scène, sous les projecteurs, on a pas le droit à l'erreur, surtout quand on est le leader. C'est lui qui véhicule le groupe, son image, c'est une grosse part de responsabilité. Mais tu ne dois pas changer pour plaire aux autres, il y aura toujours des personnes pour t'apprécier ou te détester. La seule chose qui compte est de rester toi-même. La sincérité touche les personnes. C'est bien assez éprouvant comme ça la vie d'idole, si en plus tu te mets à jouer un rôle dès que tu sors, laisse tomber... » Petit rire amusé.

C'est là que je remarque qu'il s'est fringué à l'envers. C'est plus que de la distraction à ce niveau… Il a l'air bien maladroit dans son genre. Quoi qu'il en soit, les dortoirs ne sont pas loin, je pense naïvement qu'il va se changer en rentrant, sauf qu'il parle de ne pas se ramasser une pique de Shin et se retourne pour enlever son haut. Me voilà avec une vue imprenable sur son dos, sur les tatouages qui s'y trouvent. C'est l'endroit que je regarde en particulier chez un mec, le sien n'est pas très large, mais bien musclé. Ensuite il se retourne dans ma direction. Waw, il est vachement canon en fait.,, Mon cerveau vient de buguer, je n'ai pas pu penser un truc pareil. Non, non, ma tête se secoue un peu, puis il se remet à parler, c'est bien mieux d'attirer mon attention sur ce qu'il me raconte. Il approuve l'histoire des gardes du corps.

« Non mais lui, c'est pas garde du corps qu'il aurait du faire, mais idole, il a un tel charisme. De toute manière, les filles aiment trop s'arrêter à ce genre  de détail et à l'apparence. Si tu savais tout ce que j'entends dès qu'on est à des émissions ou en fan-meeting... »

Je hausse un sourcil en le regardant à propos de la suite. Certes il vient de me dire qu'il aime bien mes raps et mes textes, mais il prend quand-même un peu ses aises le petit. Mon visage est redevenu sérieux.

« Tu ne manques pas de culot d'aborder ce genre de sujet aussi directement en face de ton aînée... » Je laisse une ou deux secondes passer, histoire de le faire douter, qu'il commence à se sentir mal et… Je finis par sourire un peu. « J'aime ça chez quelqu'un, tu as de la chance. Et pour ce qui est de ta réputation et de mon opinion à ton sujet, vu ce que tu as fait ce soir, je vais peut-être commencer à revoir mon jugement. Enfin, à toi de me prouver que tu n'es pas juste qu'un coureur. »

Je n'arrive pas à m'ôter de la tête ce que j'ai vu et pensé, alors à sa proposition, je baisse les yeux sur le sol en prenant mon sac, lui faisant comprendre ainsi que je n'ai rien contre l'idée qu'il me raccompagne. Arrivés devant notre étage quelques minutes plus tard, je le remercie encore, puis je ne traîne pas pour retourner au dortoir. C'est trop compliqué et étrange tout ça. Tout ce que je veux, c'est aller me coucher et ne plus penser. Je salue mes filles, puis je vais prendre un repos bien mérité.
 

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [évent] Please, help me ft Nam Dong Sun   

Revenir en haut Aller en bas
 

[évent] Please, help me ft Nam Dong Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ♣
» vent malin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-