AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't waste your time on jealousy ft. Nam Dong Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
MessageSujet: Don't waste your time on jealousy ft. Nam Dong Sun   Ven 5 Déc - 21:31


Too much scared
Ft. Nam Dong Sun

Aujourd'hui était censé être un « jour comme les autres » vous savez, un jour de routine quoi. J'avais enchaîné les cours, l'entraînement de danse et là, j'attaquais le chant. Je rejoignis une de ces salles insonorisées dans lesquelles, d'autres trainees avaient déjà marqué leur territoire. A peine avais-je pénétré dans la salle, qu'on me faisait déjà comprendre que ma présence n'était pas appréciée. Il est vrai que je ne parais pas sympathique. Mais là il n'y avait pas que ça, c'était un mélange entre la haine et la jalousie. Ces personnes-là avaient probablement envie d'éliminer la concurrence et, pour cela ils décidèrent de s'attaquer aux points faibles. Cependant, comme à mon habitude je les ignorais. J'avais été suffisamment fatigué par mon emploi du temps lourdement chargé alors je n'avais pas envie de me prendre encore la tête avec des imbéciles. Pendant que je m'installais paisiblement, l'un d'eux n'ayant visiblement pas apprécié ma réaction vis-à-vis de leurs provocations se rapprocha de moi. Il était sur le point de m'arracher des mains mes feuilles qui étaient remplies de ratures où reposaient plusieurs lignes d'accords musicaux et de paroles fraîchement écrites. Alors que nos regards étaient en pleine confrontation, le professeur de chant entra dans la salle ; naturellement le trainee lâcha sa prise et fit mine de rien.

Au moment où l'enseignant donnait les consignes, il continuait à me fixer de façon haineuse, prêt à me dévorer du regard. L'entraînement pratique commença, il consistait l'un après l'autre de chanter une chanson au choix ; c'était une simulation d'audition  et, nous étions nous-même les juges des performances. Dès lors que j'avais entendu les consignes, celles-ci ne me réjouissait pas, avec l'autre d'avant, cela allait probablement mal se passer.

[....]

Alors que tout le monde était passé, c'était à mon tour. Je prenais une profonde inspiration, avant de fermer les yeux. Bien que j'étais immobile et concentré, j'étais profondément déstabilisé par l'imbécile d'avant. Proche de la peur, je ne savais pas quoi faire, j'étais sur le point de perdre mes moyens. Or, le moment fatidique arriva. Je devais chanter. Je commençais à jouer de façon hésitante sur le synthétiseur qui avait été déplacé pour l'occasion. Alors que je chantais, ils ne prêtaient guère attention à mon passage, ils n'écoutaient même pas. Je restais froid ; je ne voulais pas céder à cette nouvelle tentative de provocation. Une fois finie, je saluais le professeur avant de quitter la pièce ; enragé.

Alors que je venais de sortir, trois des trainees partirent au même moment. Je tentais alors de les ignorer cependant, ils me bloquèrent. Ils étaient trois ; face à moi. J'étais perdu, que me voulaient-ils ? L'un d'eux, le plus hargneux, me saisit brutalement par le col.

« On se la joue cool alors ? Tu sais, je peux pas te blairer, t'es vraiment un minable quand j'y pense, tu ne nous adresses même pas la parole. J'ai vu ton petit jeu, on se prend déjà pour une idole ? »

« Et tu sais c'est quoi le plus ridicule ? Ce stupide poisson rouge dans ta chambre, tu sais, il ne fera pas long feu si tu continues, j'ai entendu dire que t'y tenait énormément... Ridicule, comment s'attacher à une bête pareille ?»


Mes yeux remplis de rage le fixèrent intensément, il ne savait rien de moi ; j'avais envie de répliquer, de m'expliquer ou encore de le frapper, mais je ne bougeais pas. Au fond de moi j'étais en train de bouillir, mais mon cœur n'était pas prêt à ça, je suis bien trop timide voir peureux pour réagir violemment. Alors que celui-ci contractait son poing pour me l'enfoncer dans le crâne, une silhouette familière s'interposa.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Don't waste your time on jealousy ft. Nam Dong Sun   Mer 10 Déc - 12:04

Don't waste your time on jealousy

Voilà que très peu de temps qu'il avait intégré l'agence, une réelle surprise pour lui-même il fallait avouer. Vrai qu'il ne s'était pas imaginé réussir du premier coup et franchir aussi facilement les portes de l'agence, la grande porte cette-fois-ci, pas celle conduisant au local de maintenance. Si on lui avait dit il y a quelques semaines qu'il se trouverait ici, il aurait très probablement bien rit au nez de la personne qui lui aurait annoncé ça. Vrai qu'il en avait fait du chemin, et en peu de temps en plus.  Il y a environ un mois de ça il avait connu une dure passe après un combat de boxe ayant mal tourné. Cet affrontement aurait du lui ouvrir les portes du monde pro, à la place il ne lui avait apporté que sa chute. Comment ? Son adversaire avait enchaîné les erreurs de débutant sous le stress, un coup est arrivé là où il ne fallait pas et ce dernier qui devait trop présumer de ses forces avait atterri aux urgences. Il s'en était sorti certes, mais pour le blond il était hors de question de renfiler les gants, la boxe et lui c'était fini. S'en était suivi une période de doute où nombre de personnes lui avaient soufflé l'idée d'intégrer la StarE en tant que Trainee. Il parait que son rap n'était pas mauvais, ma foi  il ne devait pas être si nul que ça si il avait été prit et one shot quoi .

Pour le moment il était pénard, le rythme ne le gênait guère cumulant auparavant la boxe avec deux emplois, c'est plus au niveau du contact avec ses proches que ça coinçait. Peu habitué à ne pas voir sa famille plus d'une semaine, la vie e Trainee allait le changer sur ça, m'enfin c'était une expérience comme une autre et il savait dans quoi il s'engageait avant de franchir le seuil des auditions de l'agence. Et puis ce n'est pas comme si il était réellement seul, son cousin, aka le manager des Moonlight, étant là pour le soutenir. D'ailleurs le plus jeune se demandait bien quand des personnes allaient se rendre compte de leurs liens de parentés, bien qu'il s'en cachait, et tenter de le soudoyer afin de s'attirer les bonne grâces de ce dernier. Pourvu que ça ne soit jamais se dit le jeune homme avant de s'étaler sur un canapé de l'une des salles de pause. La danse et lui ce n'était pas vraiment ça, assimiler autant de pas alors qu'il n'avait jamais dansé, dude c'était le level hardcore du monde impitoyable des Trainee pour lui. Une chance que sa souplesse le sauvait, il n'aurait pas donné cher de sa carcasse sinon ah ah !  

Mais il ne resta guère de temps allongé sur sa banquise de fortune, ouai vous savez, comme la pub pour une marque de meuble sur une chaîne française sur laquelle il était tombé par hasard un soir d'ennui profond . Bah lui c'était le phoque ou otarie qui s'échouait, plus glamour tu meurs il le sait. À nouveau debout la tornade blonde comptait bien profiter de sa demie heure de pause pour aller embêter Shin-Il avant qu'ils n'aient un cours ensemble, sur le rap justement. Néanmoins ses plans furent rapidement contrariés et il trouva une connaissance dans une situation fâcheuse. Voici les belles paroles qu'il put entendre de loin en voyant Sung Yeol se faire saisir par le col  : « On se la joue cool alors ? Tu sais, je peux pas te blairer, t'es vraiment un minable quand j'y pense, tu ne nous adresses même pas la parole. J'ai vu ton petit jeu, on se prend déjà pour une idole ?  Et tu sais c'est quoi le plus ridicule ? Ce stupide poisson rouge dans ta chambre, tu sais, il ne fera pas long feu si tu continues, j'ai entendu dire que t'y tenait énormément... Ridicule, comment s'attacher à une bête pareille ? » Putain ! Mais il allait le frapper cet enfoiré ! Ni une ni deux le rappeur s'était précipité afin d'attraper d'une main le coup de cette brute épaisse, faisant barrage entre lui et le brun.

« Sérieusement ? C'est tout ce que tu as dans les bras ? Ça fait pitié mec, c'est avec cette force de fillette que tu te la ramènes ? Une chance que t'es en groupe car tout seul tu sembles pas valoir grand chose... » L'autre allait rétorquer mais   l'ex technicien de surface le coupa sans préambule. «  À ta place je filerai fissa, vous avez tellement foutu de bordel que d'autres Trainees ont prévenu des adultes. Donc maintenant cassez-vous avant de vous faire retirer votre rêve bien qu'en étant aussi cons vous mériteriez même pas d'être ici.... » Un professeur arrivant en effet au même moment le petit groupe fut bien vite intercepté et la tempête calmée. Dong Sun passa une main dans ses cheveux tout en soupirant. «  Fiou tu l'as échappé belle mec, t'as faillit te prendre un joli pain dans la figure. Une chance que je faisais de la boxe avant . Ouai bon je sais t'aurais préféré te faire aider par une autre personne que cet abrutit de blond qui parle tout le temps. Mais... est-ce-que ça va ? C'est la première fois que ces mecs te cherchent des noises ? Ça craint comme attitude, et dire que ça veut devenir Idol ça fait pitié... » Espérons que cette-fois-ci Sung Yeol ne prendrait pas la poudre d'escampette pour éviter de parler avec lui, ce serait-moche quand même ...

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Don't waste your time on jealousy ft. Nam Dong Sun   Lun 15 Déc - 19:22


Trac
Ft. Nam Dong Sun

Alors que je fermais les yeux, prêt à recevoir un coup, j'entendais quelqu'un hausser la voix devant moi. Il avait stoppé mon agresseur et, actuellement faisait barrage entre lui et moi. Logiquement, dans ce genre de situation je devrais être redevable et plutôt content qu'on me sorte de cette embrouille et, que je sauve mon visage. Sauf que là, mon prince charmant n'était pas forcément celui-ci que je désirais voir à l'heure actuelle. Bien qu'il était de dos et que j'étais légèrement sous le choc, je le reconnaîtrais entre mille personnes. Nam Dong Sun, ou encore la « Tornade blonde », un grand aux cheveux blonds décolorés. Celui-ci m'en avait fait voir de toutes les couleurs ; c'est le genre de mec que ne pouvais pas supporter. Bien que je lui montrais clairement que je ne l'aimais pas, il continuait à vouloir me parler en cours et, à essayer de faire ami-ami avec l'iceberg vivant que j'étais.

Ce n'était pas que je le détestais, mais j'étais vraiment mal à l'aise avec lui. Trop de bonne humeur et d'enjouement dans ses paroles et actions, trop de présence physique ; ça m'étouffait. Il ne comprenait pas que je ne pouvais pas parler avec lui, que sa présence m'incommodait. Il était comme ça. Il souriait pour un rien, rigolait pour tout et essayait de caser deux trois échange avec moi chaque fois qu'on se croisait. Lorsque je le voyais, je l'évitais comme la peste. Depuis longtemps, n'importe quelle personne m'aurait lâchée, mais là j'étais tombé sur le dernier des crétins ou des désespérés. Car oui, je ne le considérais pas comme un idiot, j'avais de l'estime pour lui. Celui-ci avait réussi à passer les auditions de la Star Ent alors qu'il était un technicien de surface. Comme quoi l'habit ne fait pas le moine. Bien qu'il était extrêmement extraverti est un peu trop collant à mon goût, il devait être quelqu'un de doué....

Lorsque j'étais revenu à la réalité, les trainees étaient partis suite à l'apparition du professeur dans les couloirs. Devant moi, alors que je relevais les yeux se tenait le blond. Celui-ci remuait ses cheveux.

« Fiou tu l'as échappé belle mec, t'as faillit te prendre un joli pain dans la figure. Une chance que je faisais de la boxe avant . Ouai bon je sais t'aurais préféré te faire aider par une autre personne que cet abrutit de blond qui parle tout le temps. Mais... est-ce-que ça va ? C'est la première fois que ces mecs te cherchent des noises ? Ça craint comme attitude, et dire que ça veut devenir Idol ça fait pitié... »

J'étais perplexe déjà avant qu'il n'avait ouvert sa bouche. Déjà que je ne parlais pas, là c'était la pire des situations. Il venait de tout entendre sur moi, de savoir que j'étais fanatique d'un poisson rouge. J'avais vraiment honte qu'il ait entendu ça, actuellement il devait déjà avoir refait son jugement sur moi et, j'allais devoir de nouveau faire preuve de froideur à son égard pour lui faire une nouvelle fois comprendre que sa présence me dérange. Cependant, avec la scène qui s'était déroulée précédemment, je me devais d'être un minimum poli et ne pas prendre la poudre d'escampette.

« Merci.... Ce n'est pas mon fort de faire des phrases longues désolé. »

Et toujours avec cette voix frêle et ce foutu timbre instable. Voilà pourquoi je n'aime pas parler, j'ai une voix qui révèle trop mon jeu ; je ne sais pas gérer une conversation ou à parler calmement, surtout dans ce genre de situation, je n'arrive même pas à garder la moindre harmonie. J'aurais voulu lui exprimer de façon plus convaincante que j'étais reconnaissant et prendre un ton plus froid comme à mon habitude avec lui. Mais mes cordes vocales n'étaient pas du même avis, je n'ai pas sû hausser la voix, ou même faire un dialogue constructif. Je suis un foutu asocial qui ne sait pas articuler correctement.

HR:
 

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Don't waste your time on jealousy ft. Nam Dong Sun   Sam 3 Jan - 14:45

Talk Time

Il savait bien que la compétition entre Trainee était rude, mais tomber dans de tels excès, cela dépassait complètement Dong Sun. Bien qu'il ne voulait pas faire de vague, il ne pouvait pas rester les bras croisés à regarder un autre Trainee se faire démonter la tronche par des gars qui se sentaient forts en groupe.  Surtout que ce n'est pas Sung Yeol qui risquait de se défendre, déjà qu'il peinait à repousser Nam Dong Sun aka le bisounours dans ses grands jours, alors un groupe de mecs franchement hostiles même un miracle n'aurait pu rien faire. Fort de ses nombreuses années de pratique de la boxe thaïlandaise il avait paré le coup en un tour de bras, stoppant le poing de l'autre brute épaisse d'une main, ça pouvait se la péter, mais ça avait autant de force dans les bras qu'une fillette. Le groupe n'avait pas demandé son reste avant de s'en aller, craignant de se faire reprendre et sanctionner par un adulte. Si ça ne tenait que du rappeur, il aurait déjà viré fissa ces tocards de là, les personnes aussi respectueuses ne méritant clairement pas la formation qu'ils recevaient ici. Les empêcheurs de tourner en rond partis, il s'était alors intéressé à l'autre Trainee en s'inquiétant si il allait bien ou non. C'est que ça brassait mine de rien ce genre de situation...

Le brun prit enfin la parole en posant ses yeux sur lui, il était certain qu'il devait être ravi, ou pas ahah, d'avoir été aidé par l'autre décérébré blond. «  Merci.... Ce n'est pas mon fort de faire des phrases longues désolé. » Les trémolos dans la voix de son interlocuteur lui indiquant toutes les émotions le submergeant à l'heure actuelle. Pas gêné de ce manque de conversation, le blond avait mollement haussé les épaule. «  On  a tous nos points forts et nos point faibles, ça équilibre notre conversation, je parle pour quatre moi ah ah. Il se regratta la tête, bien conscient qu'il risquait à nouveau de braquer Sung Yeol si il se montrait un peu trop jovial.  Et de rien, c'est normal, j'ai horreur des gens qui font usage de la violence, c'est le mode d'expression préféré des personnes bêtes. Bon je sais qu'on est pas très potes mais... Il sortit un paquet de barres chocolatées. Ça te tente qu'on partage ? Après les émotions fortes que t'as vécu ça te ferait pas de mal, t'es tout pâle. » Pour sa part il avait déjà tiré avec ses dents la douceur qui lui était destiné avant de tendre le reste à Sung Yeol avec un petit sourire engageant, l'invitant à se servir. Il ne mordait pas après tout, il aboyait même rarement alors c'est pas lui qui risquait d'effrayer qui que ce soit. Une rambarde tendant les bras aux fesses de Dong Sun ce dernier ne s'était pas fait prier avant de continuer sur sa lancée.

«  Et... t'inquiètes pas,  c'est pas moi qui ira cafter sur ton poisson rouge. T'as même de la chance d'avoir un animal, mes parents ont toujours été catégoriques, ils ne voulaient pas d'animaux à la maison. Bon en même temps c'est que ça représente un budget pour les entretenir. Il s'appelle comment sans indiscrétion?
Il eut un petit sourire avant de continuer. En parlant de ça au moins lui est digne de confiance et répète pas tes secrets. Puis bon je suis qui pour te juger, puis chuis pas mieux loti. Quand j'étais encore technicien de surface, je kiffais faire l'âne sur un balais tout noir, je l'avais appelé Tornado. Le pire ? C'est qu'en quittant mes fonctions j'ai demandé si je pouvais l'emmener, depuis il trône dans ma piaule. Comme ça même si un jour le succès pointe le bout de son nez, je saurais d'où je viens et que d'un coup je pourrais un jour resombrer dans l'anonymat. Sinon ça a l'air bien parti pour que tu perces toi. Je t'ai entendu en passant avant que ces gusses te cherchent des noises, tu gères, vraiment ! Bon après c'est un mec qui rappe qui dit ça alors chais pas ce que ça vaut pour toi, mais t'as une belle voix. »

Une nouvelle fois l'ex boxeur avait reprit le silence le temps de sortir une bouteille d'eau de son sac avant d'en proposer à son interlocuteur. «  T'en veux ? T'inquiètes pas, j'ai pas encore bu dedans, ça me dérange pas perso. Ah et désolé pour toutes les autres fois... je voulais pas te mettre mal à l'aise. » Autant profiter de cette occasion pour tenter de faire un peu plus connaissance avec Sung Yeol, c'était bête à dire mais il l'aimait bien ce type .

Hors Jeu:
 

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Don't waste your time on jealousy ft. Nam Dong Sun   Sam 10 Jan - 1:03


Poisson rouge
Ft. Nam Dong Sun

Encore secoué par les événements qui venaient de se dérouler, la voix du blond avait repris. «  On  a tous nos points forts et nos point faibles, ça équilibre notre conversation » Ça va recommencer songeais-je. Non, avec la situation actuelle je n'avais pas envie de rester plus longtemps avec cette pile électrique que m'incommodait rien que par sa présence. Je le regardais, prêt à lui signaler que j'allais rejoindre ma chambre. Cependant, celui-ci me souriais et, me tendait un paquet de barres chocolatées qu'il m'invitait à consommer. Se justifiant par le fait que j'avais l'air pâle, il n'allait pas me lâcher tant que je n'acceptais pas sa proposition. A peine commenceais-je malgré moi à entamer mon morceau de chocolat, celui-ci évoqua le seul sujet qui pouvait me faire réagir au quart de tour ; mon poisson rouge. Je serrais les lèvres car au fond j’espérais qu'il n'avait pas entendu ce que disait les trainees d'avant. J'étais totalement confus et j'avais surtout peur qu'il me prenne pour un désespéré ou qu'il commence à me décrédibiliser. A ma surprise, il éprouva de l’intérêt envers celui-ci, et alla même me demander son prénom. Rien que s’intéresser à ce propos, me fit refaire mon jugement envers cette personne. Je venais même à commencer à adoucir mon expression et, à éventuellement poursuivre le dialogue. Peut-être qu'il était trop collant avec moi, mais il aime bien les poissons rouges et, ça vaut tout pour moi !

Dong Sun continua de parler alors que je demeurais silencieux. Il vint à raconter ses propres folies, de son délire avec un balais qu'il chevauchait quand il faisait encore son ancien job. Il le racontait de façon tellement expressive et enjouée que j'avais l’impression de le voir le faire devant moi. J'en était presque admiratif, je l'enviais de pouvoir s'exprimer ainsi et, de s'ouvrir aussi facilement. C'est bien l'une des raisons pour laquelle j'étais mal à l'aise avec lui. C'est vrai que je n'aime pas de base les personnes extraverties, mais lui c'était surtout parce qu'il était exactement l'opposé de ce que j'étais. Je m'étais mis stupidement en tête qu'on ne pourrait jamais s'entendre. Un sourire se scindait de plus en plus sur mon visage au fur et à mesure qu'il continuait à parler.

Visiblement, il avait vraiment raison sur ces propos de départ. Alors que j'étais toujours en train d’enregistrer avec ma seule oreille ce qu'il disait, il continua de causer. « Sinon ça a l'air bien parti pour que tu perces toi. Je t'ai entendu en passant avant que ces gusses te cherchent des noises, tu gères, vraiment ! Bon après c'est un mec qui rappe qui dit ça alors chais pas ce que ça vaut pour toi, mais t'as une belle voix. » Je lui souriais, j'étais touché par ses mots. J'étais du loin à être frimeur, mais avoir un compliment fait du bien au moral, surtout après ce qu'il s'est déroulé aujourd'hui. Je me grattais la tête afin de chasser l'embarras qui était déjà marqué sur mon visage ; je rougissais à ses compliments. Quand je dis que je suis émotif et sensible hein, ce n'est pas un mensonge.

Alors qu'il me proposait de boire, je profitais du silence afin d'éventuellement pouvoir répondre à toutes les interrogations qui s'étaient accumulées. « Ah, merci. Ça me fait plaisir d'entendre que ma voix de plaît. » Je restais le plus humble possible, tout en tentant de reprendre un timbre plus régulier après ses propos. On pourrait dire que je suis sensible aux compliments et que je suis facilement gêné par ce genre de choses. Puis je continuais afin de répondre à sa première question. «  Mon poisson rouge il m'a été offert par ma sœur et il s'appelle Heol » Je pris une nouvelle inspiration, et essayait de contrôler mon envie, ma passion, mon culte à mon poisson rouge. Non, je ne voulais pas passer encore une fois pour un demeuré, bien que je lui avait déjà donné son prénom, qui était fortement étrange.

« Pourquoi désires-tu devenir une idole ? » J'avais un don pour caler les phrases avec les timings les plus pourris, on aurait put continuer sur une discussion sur l'évolution et la mémoire des poissons rouges, mais non. Ma foutue curiosité avait vaincu mon bon sens. Je n'ai jamais désiré de mon propre chef de devenir une idole alors j'avais déjà du mal à comprendre la plupart des personnes ici. Mais là le cas était encore plus curieux, il était un technicien de surface de l'agence, et du jour au lendemain, il a décidé de devenir une idole. Pourquoi ?
HR:
 

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Don't waste your time on jealousy ft. Nam Dong Sun   Mer 14 Jan - 0:39

Talk Time

Les agresseurs ayant déguerpi, Dong Sun avait pu tenter une nouvelle approche avec le sauvageon Sung Yeol, pas que le jeune homme était du genre à mordre mais il avait l'air de tenir un peu trop à rester dans sa tanière. Un peu étrange pour un gars qui était Trainee et donc de ce fait destiné à être un jour célèbre. Ce qui n'est pas trop compatible avec une timidité maladive, enfin bon, il devait avoir de bonnes raisons que l'ex technicien de surface ignorait. Quand il aborda le sujet du poisson de son vis-à-vis son visage sembla commencer à se détendre, il fallait croire que le blond avait touché une corde sensible de son aîné et qu'il l'avait agréablement pincé, yes, il savait que ça lui servirait un jour de jouer de la guitare. Ne voulant pas que l'autre Trainee se sente bizarre de part ce qu'il avait bien pu apprendre des autres brutes qui l'avaient malmené, le rappeur s'était sentit obligé de lui parler de son passe-temps favori quand il était encore récureur professionnel de crasse. Ah chevaucher Tornado avec l'autre grognasse de Wookie, c'était peut-être ça la belle vie qui sait. En tous cas, il y eut un miracle à ce moment là, les lèvres de Sung Yeol s'étirant de plus en plus au fur et à mesure que l'extraverti Dong Sun continuait sur sa lancée. Comme quoi, tout être pouvait être apprivoisé, il suffisait simplement de beaucoup de patience et de ne pas avoir peur de l’échec une ou deux fois.

Dans la foulée il avait également complimenté le chanteur sur sa voix qu'il avait trouvé particulièrement agréable, ce qui avait eu pour effet de faire rougir ce dernier. Bon Dong Sun, retient toi de lui dire qu'il est mignon à rougir comme ça, sinon il va encore fuir s'était dit l'ex boxeur en gardant les lèvres sagement closes. Tout du moins, avant de proposer quelque chose à boire à son interlocuteur, la politesse avant tout. « Ah, merci. Ça me fait plaisir d'entendre que ma voix te plaît. » Le blond se contenta d'un petit sourire et avait laissé Sung Yeol continuer sur sa lancée, déjà que je jeune homme parlait peu, alors autant le laisser s'exprimer tranquillement. «  Mon poisson rouge il m'a été offert par ma sœur et il s'appelle Heol. » Le sourcil du rappeur se haussa et ses lèvres s'entrouvrirent un peu, pour un nom étrange, ça en était un sacré. Mais il se reprit très vite et se hâta de rassurer son interlocuteur «  Désolé de ma tête d'ahuri, mais c'est pas commun comme nom. Au moins il n'a pas le même prénom que des tonnes d'autres poissons. Je trouve ça cool perso comme prénom, c'est original, on est des artistes en herbe après tout, alors il faut avoir un peu d'imagination. Tu l'as depuis combien de temps le petit père ? »

Le sujet aurait pu continuer indéfiniment sur le poisson du brun si Sung Yeol ne s'était pas lui aussi laissé allé à la curiosité. «  Pourquoi désires-tu devenir une idole ? » Cette question n'avait pas manqué d'étonner Dong Sun, peu habitué à recevoir autant d'intérêt de la part de son aîné, mais après une dernière gorgée d'eau, il était fin prêt à lui répondre. «  Fiouuu c'est une longue histoire, c'est limite digne d'un Drama ce qui m'est arrivé. Bon je tente de te la faire courte. Comme tu le sais, les rumeurs étaient allées bon train et il ne s'en était jamais caché, j'étais technicien de surface à la Star E, enfin perso je préférais me surnommer Councheeta. Un petit rire traversant ses lèvres au même moment. Sauf que comme tu t'en doutes, ce n'était que pour me permettre d'avoir un pied dans la vie active si mon rêve ne se réalisait pas, et mon rêve était de devenir boxeur pro de boxe thaïlandaise. Ouai je sais, à me voir en mode bisounours tous les jours, on a du mal à m'imaginer cogner. Mais parle de moi à mes anciens adversaires et ils me traiteront très probablement de démon ah ah. Sauf que … Il prit une grande inspiration avant de poursuivre. Un jour j'ai bien faillit tuer un adversaire qui était bien trop stressé lors d'une rencontre cruciale pour notre avenir, un sélectionneur étant présent. Mon rival a mal géré sa garde et je l'ai vu s'étaler sur le sol. J'ai passé la nuit à son chevet, et malgré que le sélectionneur m’aie appelé, j'ai décliné son offre je ne pouvais plus continuer ce sport, pas après ça... Puis des potes et mes proches m'ont poussé à passer un casting et....la suite tu la connais .Maintenant mon nouveau rêve c'est de toucher le plus de personnes avec mon rap. Et toi ? Comment as-tu décidé de devenir Trainee ? »

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Don't waste your time on jealousy ft. Nam Dong Sun   Jeu 15 Jan - 22:42


Rêve ?
Ft. Nam Dong Sun

Depuis que je lui avait posé la question, j'étais perdu dans mes pensée, mes interrogations sur lui. En effet, je consacrais peu de temps à essayer de sociabiliser avec les autres personnes de l'agence et donc, je ne savais quasiment rien sur eux. Là c’était ma première, m’intéresser à quelqu'un, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas éprouvé de l’intérêt ainsi. Et ma question fut suffisante pour raviver la flamme du blond. Une fois sa lancée enclenchée, il n'allait pas s'arrêter, il me racontait tout de A à Z. Il s'avérait qu'il était malgré ses allures niaises un boxeur, ceci m'étonna fortement. Je le regardais, étonné qu'il m'ait avoué autant de choses sur lui. Évidemment moi qui était plutôt secret ce genre de révélation ne peut que me déstabiliser ; avoir autant de facilité à se dévoiler était déconcertant. J'étais encore dans la lune, toujours en train de songer à ses révélation jusqu'à qu'il achève son histoire.

« Et toi ? Comment as-tu décidé de devenir Trainee ? » Était-ce une punition pour avoir été trop curieux ? ¨Pour avoir éprouvé de l’intérêt pour quelqu'un ? En effet, lorsqu'on posait une question, il était naturel de poser la même en retour à son interlocuteur. Lui l'avait raconté de façon tellement fluide, alors que moi je ne savais même pas comment m'exprimer, ou comment changer de sujet. Je le regardais, droit dans les yeux avant de prendre une grande bouffée d'air suivie d'un long soupir. Non, il n'était pas dans ma nature de raconter ma vie et encore moins de raconter cette partie là. Mais lui, avait fait l'effort de tout me dévoiler, devais-je faire de même ? J'étais prêt à baisser ma garde, mais la plaie du passé était toujours ouverte. Je pinçais mes lèvres, puis prononçais doucement comme à mon habitude. « Je n'ai jamais eu comme objectif de devenir Trainee. Tu devais t'en douter vu mon caractère. » Je passais ma main dans les cheveux, avant de m'appuyer contre l'un des murs sous l'effet de la pression que j’exerçais à moi-même. « Ma petite sœur avait ce rêve-là. ». Rien que de prononcer cette phrase au passé me donnait la nausée, je voulais le fuir du regard et, comme je le faisais chez moi, m'enfermer dans la lecture, oublier la triste réalité. Mais je m'étais lancé, alors je devais au moins finir ce que j'avais commencé. « Elle... elle... et ma mère sont décédées dans un accident de voiture... par chance, j'ai survécu à mes blessures ». Je marquais la pose, car même si cet événement était du passé, et que j'avais déjà bien pensé à ce sujet, j'étais toujours aussi sensible. Je pouvais craquer mentalement à tout moment bien que mon visage n'étais pas si expressif que cela. Chez moi, majeure partie de mes émotions se transmettaient par ma voix, mon intonation ou encore la régularité de mes dires. « Je m'en suis longtemps voulu, et... Je voulais au moins réaliser son rêve afin de me faire pardonner.... Car tout était de ma faute. »

Tout cela est de ta faute. C'était la seule phrase que mon autre sœur avait décidé de me répéter sans cesse. J'en souffrais bien plus qu'elle, mais c'était son seul moyen d’extérioriser sa colère ; la déverser sur l’aîné. Le gentil grand frère qu'elle aurait préféré voir mourir à leur place. Je relevais les yeux, je les avait détournés du regard de Dong Sun il y a quelques instant de peur d'affronter ce regard compatissant que j'avais déjà vu bien trop de fois. « Fais pas cette tête » Oui, il n'y pouvait rien, et je redoutais que j'avais plombé l'ambiance à cause de mes dires. Le silence faisait désormais place et, je ne savais pas ce que je pouvais faire pour y remédier. Je n'avais ni le courage ni le moral présent.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Don't waste your time on jealousy ft. Nam Dong Sun   Lun 26 Jan - 15:33

Talk Time

À sa plus grande surprise l'autre trainee s'était fait curieux à son sujet. C'est pourquoi il ne se fit pas prier pour raconter son parcours l'ayant mené jusqu'à la StarE sans aucune cachotterie. De toute manière, il n'était pas le genre de personne à être secrète, non, pour lui l'honnêteté était une qualité  qu'il espérait ne jamais perdre, même dans ce milieu de faux semblants. Son aisance sembla étonner son aîné, chose à laquelle pouvait s'attendre Dong Sun, son interlocuteur n'étant pas du genre bavard ou à épancher ses états d'âmes à l'oreille de qui veut bien l'entendre. Son récit terminé, il avait ajouté une question à la fin de ce dernier. Après tout, lui aussi était curieux de savoir comment une telle personnalité aussi réservée pouvait nourrir l'espoir d'être un jour projetée sous le feu des projecteurs. Deux choses pourtant en totale contradiction, mais après tout, Sung Yeol  ne serait pas le premier artiste réservé de l'histoire, il faudrait tout simplement qu'il travaille un peu sur lui. Toutefois, la question au demeurant simple de blond sembla perturber le brun qui lâcha un long soupir après avoir prt longuement son souffle, comme si il s'apprêtait à affronter une dure épreuve. Ne voulant pas en ajouter au malaise de l'autre, le rappeur eu la décence de garde son calme afin de l'inciter à se confier en toute quiétude.

« Je n'ai jamais eu comme objectif de devenir trainee. Tu devais t'en douter vu mon caractère. En effet, la nouvelle ne surprit pas plus que cela Dong Sun, à vrai dire, il s'y attendait même un peu beaucoup pour tout avouer . En même temps, pour ne pas le deviner, il fallait en tenir une sacré couche ou vivre sur Mars. La suite fut plus dur pour l'aîné qui ressentit le besoin de s'affaisser contre le mur. Le blond l'avait alors encouragé d'un regard engageant afin qu'il poursuive son récit . Ma petite sœur avait ce rêve-là. L'utilisation du passé ici ne sonnant guère bien, prenant des allures d'annonce funeste, ce qui fut confirmé juste après par un Sung Yeol fuyant son regard. Elle.. elle... et ma mère sont décédées dans un accident de voiture....par chance, j'ai survécu à mes blessures. Le rappeur comprenait mieux maintenant pourquoi le plus vieux n'était pas du genre à parler, il ne voulait pas dévoiler ses émotions et ses faiblesses. Vrai qu'avec les engins traînant dans le coin, la faiblesse était la dernière des choses à dévoiler à ces fauves avides de sang. Je m'en suis longtemps voulu, et... Je voulais au moins réaliser son rêve afin de me faire pardonner... Car tout était de ma faute. »

Et bien, quelle sordide histoire, il s'estimait bien heureux d'avoir encore tous ses proches auprès de lui pour le soutenir. Il était compatissant quant à l'histoire douloureuse de son aîné, ses pensées devant très probablement se refléter sur son visage. « Fais pas cette tête. » Le blond se reprit instantanément et se permit de tapoter l'épaule de son vis-à-vis avant de retirer sa main. «  Et toi tu n'as pas à dire que tout était de ta faute. T'étais un gamin à l'époque, comment t'aurais pu être responsable. On n'est jamais responsable de la mort de ses proches et les personnes qui osent dire ça, elles devraient avoir honte. Car j'ai l'impression qu'on t'as un poil bourré le crâne avec ça. Mais sérieusement, mec, t'as pas à te rendre responsable de ce drame. Puis tu sais, ta petite sœur et ta mère doivent être grave fières de toi vu comment tu déchires tout en cours de chant. » Il lui offrit un grand sourire dans l'espoir de voir cet air morose et triste du visage de l'autre. Ils n'allaient pas rester là à bader quand même ? Il fallait avancer dans la vie et Dong Sun faisait toujours tout pour que les personnes le connaissant suive cette ligne de conduite.

« Tu sais, je suis content d'avoir un peu pu parler avec toi Sung Yeol, j'ai l'air d'être un gros abrutit comme ça. Mais ce n'est jamais méchant quand je viens t'enquiquiner, tu ne peux pas vivre constamment loin des autres, l'humain c'est un animal sociable, il a besoin d’interactions avec les autres, sinon il se laisse dépérir à petit feu sans s'en rendre compte. Il faut donc que de temps en temps des gros boulets comme moi viennent un peu les titiller. Mais maintenant je serais moins lourd promis. Dis-moi, je crève la dalle et j'ai une heure de trou . Tu veux m'accompagner dehors ? Enfin je te force à rien, mais j'aimerai bien te demander des conseils sur le chant, j'ai beau être un rappeur, ça peut toujours servir de ne pas chanter comme une casserole. » Rire de la part du blond qui espérait que son vis-à-vis lui répondrait par l’affirmative. Ce serait tout de même moche que le plus vieux ne fuit une nouvelle fois après tout ça, mais bon, ce serait son choix.

Hors Jeu:
 

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Don't waste your time on jealousy ft. Nam Dong Sun   Dim 1 Fév - 0:39


Rêve ?
Ft. Nam Dong Sun

A mes dires, le blond au regard plein d'émotions posa sa main sur mon épaule . Telle une tentative désespérée de me remonter le moral,  il retira celle-ci peu de temps après avant de m'offrir le plus grand des sourires.

«  Et toi tu n'as pas à dire que tout était de ta faute. T'étais un gamin à l'époque, comment t'aurais pu être responsable. On n'est jamais responsable de la mort de ses proches et les personnes qui osent dire ça, elles devraient avoir honte. Car j'ai l'impression qu'on t'as un poil bourré le crâne avec ça. Mais sérieusement, mec, t'as pas à te rendre responsable de ce drame. Puis tu sais, ta petite sœur et ta mère doivent être grave fières de toi vu comment tu déchires tout en cours de chant. » 

Je le souhaite de tout mon cœur avais-je envie de lui rétorquer. Mais ceci n'était que désillusion, ma mère était bien loin de désirer que je prenne part au milieu de l'industrie musicale tout comme l’opinion familial actuellement. Avec cet incident, j'ai perdu ma mère, ma plus jeune sœur mais aussi directement ma cadette. En effet, elle que je pensais calme rationnelle et sincère fût perçue totalement différemment dès mon réveil à l’hôpital. Comme le disait Dong Sun, elle m'avait probablement bourré le crâne avec ça. Douleur, tristesse, désespoir l'avaient détruit. De son tempérament doux elle n'avait su que conserver sa cruauté, sa haine. Peut être par simple sadisme ou vengeance injustifiée elle avait décidé de me faire culpabiliser. Mon tempérament est tel, que je ne l'ai jamais contredit, je ne voulais pas la blesser et je me sentais responsable de tout cet incident bien que je n'étais qu'une victime. Je souffrais plus pour sa douleur et ses sentiments que mes propres émotions. Ironique n'est-ce pas ? J'ai toujours été là pour servir de pilier moral à mes sœurs, pour les consoler, les réconforter. Étais-ce alors mon devoir de devenir son souffre douleur ? Ou étais-je juste naïf et fuyais la réalité ? La question demeurera probablement sans réponse étant donné j'ai coupé les ponts avec ma famille. En effet ma simple présence rendait l'atmosphère irrespirable dans ce que j'appelais autrefois mon « chez moi ». J'ai décidé une fois ma rééducation finie de repartir à zéro, en accord avec mon paternel, j'ai quitté la maison. De toute façon, j'allais manquer à qui là-bas ? Ma sœur cadette ? Non, ma disparition n'a probablement rien changé au quotidien des Choi.

Cette entrevue avec le rappeur m'avait permis de ressasser de nombreux souvenirs. Alors que je restais comme à mon habitude silencieux, le blond, ayant depuis un moment compris qu'il allait devoir me forcer la main pour que je recommencer à parler ne se retint pas.

« Tu sais, je suis content d'avoir un peu pu parler avec toi Sung Yeol, j'ai l'air d'être un gros abrutit comme ça. Mais ce n'est jamais méchant quand je viens t'enquiquiner, tu ne peux pas vivre constamment loin des autres, l'humain c'est un animal sociable, il a besoin d’interactions avec les autres, sinon il se laisse dépérir à petit feu sans s'en rendre compte. Il faut donc que de temps en temps des gros boulets comme moi viennent un peu les titiller. Mais maintenant je serais moins lourd promis. Dis-moi, je crève la dalle et j'ai une heure de trou . Tu veux m'accompagner dehors ? Enfin je te force à rien, mais j'aimerai bien te demander des conseils sur le chant, j'ai beau être un rappeur, ça peut toujours servir de ne pas chanter comme une casserole. »

Il riait à nouveau tout en laissant une expression euphorique sur son visage. A l’inverse de mes attentes, celui-ci semblait apprécier ma compagnie bien que j'étais la personne probablement la plus étrange de l'agence. L'idée que proposa le jeune homme sonnait bien, en effet bien que nous n'ayons pas vraiment de raisons apparentes de nous entendre, l'incident intervenu précédemment à peut être permis de nous rapprocher. De plus, notre échange m'avait permis d'apprendre et de m'intéresser sur le passé de l'ex technicien de surface et j'ai, semblerait-il réussi à m'ouvrir à quelqu'un... Curieusement c'était la dernière personne à laquelle j'aurai songé. « Bonne idée, par contre je suis vraiment mauvais pour expliquer » J'acquiesçais de la tête. Effectivement, j'avais faim depuis un moment, le stress et le coup d'adrénaline d'avant n'avait probablement rien arrangé, mon estomac continuait de crier famine. « Connais-tu une bonne adresse ? » Disais-je tout en souriant légèrement. Mis à part la bibliothèque et quelques épiceries, je ne connaissais pas grand chose....

HRP:
 

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Nam Dong SunavatarStar
Messages : 401
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Leader des ᗡSD
Crédits : Avatar: me Signa: bazzart

MessageSujet: Re: Don't waste your time on jealousy ft. Nam Dong Sun   Mar 3 Fév - 16:11

Talk Time

On disait souvent de Dong Sun qu'il était un danger pour les secrets d’autrui . Non pas qu'il ne savait pas les garder, au contraire, on pouvait accorder une confiance aveugle au rappeur qui était ce que l'on peut plus communément 'une personne de confiance'. Mais le trainee était redoutable dans le sens où bien malgré lui, il parvenait à ce que vous-vous confiez à lui le plus naturellement du monde. Sûrement que ses sourires et son regard franc y étaient pour quelque chose, il ne savait pas vraiment, si ce n'est que sa mère avait le même 'don'. Ce qui était pas très pratique pour l'adolescent qu'il était ayant aimé garder pour lui son énième râteau, mais bon comme le dirait l'autre ' un grand pouvoir implique de grandes responsabilité'. Oui il sait, bonjour les références de fou, mais il faisait avec ce qu'il avait, il n'était pas vraiment branché littérature ou alors pour piquer un somme dessus vous voyez... Sung Yeol n'avait pas échappé à cette règle et avait finit par confier au plus jeune une bien triste histoire qui avait fait comprendre au rappeur pourquoi un gars aussi timide avait finit chez les trainee. Perdre ses proches aussi jeune.. quelle terrible épreuve...

Il avait offert un regard compatissant à son interlocuteur en lui posant une main réconfortante sur l'épaule, la retirant toutefois assez rapidement, ne voulant pas mettre l'autre jeune homme mal à l'aise. Ce dernier avait conservé le silence, sûrement trop occupé à continuer de se fustiger, espérons qu'il arrêtera le jour où il sera arrivé au bout du rêve de sa sœur s'était dit le rappeur. Enfin bon, pour le moment il se retrouvait du coup tout seul à faire causette, une chance qu'il parlait pour deux, sinon ils n'étaient pas sortis de l'auberge. Peut-être que maintenant qu'ils se connaissaient un peu mieux Sung Yeol parlerait un peu plus ? Nop, pas le genre du gars. Une idée avait alors germé dans l'esprit du blond qui s'était empressé de la proposer à l'autre qui contre toute attente accepta son offre .« Bonne idée, par contre je suis vraiment mauvais pour expliquer. Au pire Dong Sun arriverait tout de même bien à choper deux ou trois conseil, il était devenu assez doué ces derniers temps pour la pêche aux infos. Connais-tu une bonne adresse ? » Le tout étant conclu d'un grand sourire, c'est bon demain Séoul allait être recouvert de neige, Choi Sung Yeol qui souriait, un miracle !

À son tour, le rappeur lui avait offert son plus beau sourire et avait enfilé sa veste tout en lui faisant signe de le suivre. «  Je suis né à Gangnam, je connais tous les spots du coin, je pourrais t'en montrer deux trois si tu veux . Et là tu va connaître le meilleur de tous ! Ouai bon je suis pas à cent pour cent objectif puisqu'il s'agit du resto de mes parents, mais tu vas voir ils font une cuisine de dingue. En plus puisque t'es avec moi ce sera gratos, géant non ? Puis comme ça si tu vois la tenancière m’appeler ' mon bébé' et me plaquer des grosses bises tu ne prendras pas peur, ce sera juste ma mère qui sera contente de me voir. Petit rire. Tu verras elle est aussi amicale que moi, chuis sûre qu'elle va bien t'aimer ! »

Sur ces bons mots le plus jeune avait conduit son interlocuteur dans les rues de Gangnam tout en lui distillant quelques informations sur les rues et les adresses à retenir en chemin. Enfin arrivé un petit soupir franchit ses lèvres, ah la maison … Il faut avouer que ça lui manquait parfois, oui bon tout le temps, mais tel était la vie de trainee. Comme prévu, sa mère l’accueillit en lui mettant la honte devant tout le restaurant en le couvant du regard. Une fois installés, les deux jeunes purent passer commande pour passer un bon moment. Finalement, cela n'avait pas été sis difficile de dompter Choi Sung Yeol !

_________________
At the beginning, I forced myself, sheet after sheet and I wrote that we call words. And it is there! Uh it is there whom I became myself.I put of my person on the white sheets that there was between my exercise books.And I faded, I released myself, at least, I was free on the sound.Whether it is seven years ago or today, that did not change, I stay whom I am.[BTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Don't waste your time on jealousy ft. Nam Dong Sun   

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't waste your time on jealousy ft. Nam Dong Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Don't waste your time to looking back you're not going that way
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Entertainement  :: Anciens rp-